Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 la lutte contre le coronavirus est politique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7Page précédente 
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 22-03-2020 à 18:37:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Grecfrites a écrit :


Donc on a eu un « lanceur d’alerte » dès décembre, avec la personne de Zhang Jixian.
Et autocritique de la police de Wuhan sur la diabolisation de Li Wenliang, mais quid de l’autorité fédérale ?

Lanceur d'alerte oui mais pas au sens occidental.

Global Times en signalait huit au départ, je pense qu'il s'agit de Li et de ses amis qui ont laissé fuiter l'info sur des réseaux :
Li faisait partie des huit habitants de Wuhan qui ont été réprimandés par la police locale au début de janvier pour avoir répandu des « rumeurs » sur l’épidémie du nouveau coronavirus.
Les informations diffusées en ligne ont révélé que des cas de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), la maladie respiratoire virale qui avait frappé la Chine au printemps 2003, avaient été détectés dans certains hôpitaux de Wuhan.
De nombreuses déclarations se sont appuyées sur l’expérience des huit « dénonciateurs » pour établir la preuve de l’incompétence des autorités locales à lutter contre un virus contagieux et mortel.
Un épidémiologiste de haut niveau du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCDC) a déclaré dans une récente interview avec le rédacteur en chef du Global Times, Hu Xijin, que nous devons féliciter vivement les huit habitants de Wuhan.

Voir page 2 dans ce fil.
Page suivante Global Times écrit :
Les autorités de Wuhan doivent des excuses à Li, et les responsables de Wuhan et de la province du Hubei doivent des excuses aux habitants de Wuhan et de tout le pays. Si la gravité du nouveau coronavirus avait été réalisée et que des mesures préventives aient été prises plus tôt, l'épidémie n'aurait peut-être pas provoqué une telle panique nationale et le travail et la vie des Chinois n'auraient pas été bouleversés à ce point. Le regret est mêlé au deuil public de Li.

Il y a eu deux limogeages, celui du responsable administratif et celui du responsable du PCC.
Quant au maire de Wuhan il a été aussi dénoncé pour avoir organisé un banquet de nouvel an de 40 000 personnes.

Enfin le 1er février :
"Huanggang, une ville voisine de Wuhan, qui enregistre le deuxième plus grand nombre de nouvelles infections à coronavirus, a puni 337 fonctionnaires pour avoir manqué à leur devoir de combattre le coronavirus. Six d'entre eux ont été démis de leurs fonctions.
...Quelque 600 à 700 000 personnes sont rentrées de Wuhan à Huanggang avant le verrouillage de Wuhan."


En fait les réseaux sociaux sont actifs en Chine, actifs mais contrôlés lorsqu'il s'agit d'attaques contre le PCC et le socialisme, ou de rumeurs infondées.
La critique des autorités incompétentes existe. Ensuite il y a une lutte d'idées parfois violente sur des sites théoriques, sur la question du secteur public et sur le libéralisme bourgeois. Je crois que cette lutte d'idées s'est accentuée récemment.


Edité le 22-03-2020 à 18:40:26 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 24-03-2020 à 13:56:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Critique et autocritique de la bureaucratie : la révolution culturelle est toujours présente en Chine !

La bureaucratie peut tuer comme un virus


Par Cao Siqi Source: Global Times Publié: 2020/3/23 23:38:40

https://www.globaltimes.cn/content/1183520.shtml

Le journal du conseiller politique relate le verrouillage de Wuhan pendant 60 jours
________________________________________



Photo: fournie par Ye Qing


Ye Qing, directeur adjoint du Bureau des statistiques de la province du Hubei en Chine centrale, enregistre les histoires à Wuhan depuis 60 jours consécutifs depuis que la ville a été verrouillée le 23 janvier.

Dans ses journaux, il a critiqué la bureaucratie et le formalisme après avoir été témoin des problèmes au début du gouvernement local face à l'épidémie et a souligné que le bureaucratisme peut tuer des gens tout comme le virus, et qu’il est plus terrible que le virus dans une certaine mesure. Alors que davantage d'efforts ont été déployés pour contenir le virus, cette bureaucratie et ce formalisme ont été corrigés, mais certains problèmes subsistent.

Le Hubei n'a vu aucun nouveau cas confirmé de COVID-19 pendant cinq jours consécutifs lundi, ce qui pourrait prouver que la situation à Wuhan est fondamentalement sous contrôle.
"Soixante jours se sont écoulés depuis le verrouillage et par rapport à avant, nous nous sentons beaucoup plus en sécurité et mieux. L'épidémie de Wuhan a été maîtrisée comme un cheval sauvage a été apprivoisé. Le défi restant est de s'assurer que tous les patients du les hôpitaux pourraient être bien traités, sans plus de rechutes " , a déclaré Ye.

Cependant, des rumeurs récentes allèguent que certaines communautés de Wuhan ont trouvé des cas confirmés et que l'hôpital de Tongji a confirmé plus de 100 cas de COVID-19, que le gouvernement de Wuhan a rejeté dimanche matin.
Ye a dit que c'est parce qu'il y a des controverses sur la question de savoir si les critères pour les nouveaux cas confirmés devraient inclure les rechutes et les rechutes asymptomatiques. Le gouvernement a déclaré que non, mais des inquiétudes ont surgi quant à savoir si ces cas infecteront d'autres personnes. Cela a également montré que la reconnaissance des critères par les gens est différente. Il est impossible pour le gouvernement local de cacher les cas une fois qu'ils sont révélés, et la punition sera très lourde.

Les gouvernements du Hubei et de Wuhan ont été interrogés pour ne pas avoir prêté suffisamment d'attention à l'épidémie au début en maintenant les deux sessions locales, ce qui, selon beaucoup, a retardé la réponse de la province à l'épidémie.
Ye, également conseiller politique provincial qui a assisté aux deux sessions provinciales du 11 au 15 janvier, a déclaré qu'il ne savait pas à quel point la situation épidémique était grave à l'époque. Au cours des deux séances, il a vu des conseillers politiques de la région administrative spéciale de Hong Kong portant des masques faciaux.
"Depuis que Hong Kong a commencé à entrer dans la période d'alerte le 4 janvier, ils ont été très prudents et ont pris le risque de venir à Wuhan pour la réunion. Comme beaucoup d'autres, j'ai commencé à réaliser la gravité de l'épidémie lorsque [le plus grand spécialiste respiratoire de Chine] Zhong Nanshan est venu à Wuhan et a déclaré que le virus pouvait être transmis de personne à personne " , a déclaré Ye.

La réponse précoce à l'épidémie a été passive. À la fin du mois de décembre 2019, certains services et personnels médicaux avaient obtenu des informations sur le virus, mais ils n'y ont pas prêté beaucoup d'attention.
Dans le journal de Ye à Wuhan, il a mentionné à plusieurs reprises que le bureaucratisme peut tuer des gens autant que le virus, et même pire que le virus dans une certaine mesure.
Il a partagé sa pensée sur la tragédie avec le Global Times, la tragédie de l'hôtel de Quanzhou, dans la province du Fujian en Chine orientale, qui a été utilisée comme installation de quarantaine contre les coronavirus mais s'est effondrée, faisant 29 morts.
"Une famille de cinq personnes, dont trois enfants, est décédée dans l'accident. Ils n'ont pas été tués par le virus, mais par la bureaucratie et le formalisme, car l'enquête a montré que l'hôtel avait été construit illégalement, ce qui a révélé que le gouvernement local n'avait pas assumé ses responsabilités en matière de sécurité. . Il en va de même à Wuhan. Au début de l'épidémie, les responsables de certains hôpitaux n'ont pas autorisé les médecins à porter des masques faciaux pour éviter de provoquer la panique, mais d'autres hôpitaux ont mieux géré l'épidémie. Cette comparaison montre une bureaucratie typique " , m'a dit.

Ye a déclaré que la bureaucratie et le formalisme étaient un problème qui est apparu dans les hôpitaux, le service de sécurité publique et l'administration pénitentiaire. Mais il a souligné qu'il était également lié au processus de compréhension d'un nouveau coronavirus. Au tout début, les gens ont commis des erreurs bureaucratiques car ils ne s'en tenaient pas au scientisme et recherchaient la vérité dans les faits.
Si les communautés et les supermarchés pouvaient être fermés à clé le même jour que la ville, Ye a estimé que la situation aurait été bien meilleure.

"Zhong Nanshan a déclaré dans une interview que si le verrouillage avait été mis en œuvre cinq jours plus tôt, il aurait pu économiser une grande partie de la charge de travail de prévention, et une fois le verrouillage mis en œuvre cinq jours plus tard, il a augmenté la charge de travail à trois reprises. Pourquoi les dirigeants de Wuhan et le Hubei remanié? En raison de la procrastination dans la prise de décision. Ils n'ont pas réussi à suivre efficacement les instructions du gouvernement central " , a déclaré Ye.

La bureaucratie exposée lors de l'épidémie de Wuhan est un microcosme de tout le pays. Le gouvernement devrait nommer un sous-gouverneur ou un maire adjoint en charge de la santé, qui doit être un professionnel du système de santé; sinon, l'incident comme le chef de la commission de la santé de Huanggang, la deuxième ville de coronavirus la plus touchée du Hubei, qui a été punie en raison d'un manque de connaissances sur les capacités et les ressources de traitement de la maladie de la ville, se reproduirait, a-t-il souligné.


Les deux derniers hôpitaux de fortune de Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine centrale, sont fermés mardi, marquant la fermeture des 16 hôpitaux improvisés de la ville. Photo: Cui Meng / GT


Ye a souligné que la critique des résidents locaux contre la bureaucratie venait de plusieurs incidents importants.
Premièrement, huit médecins qui ont essayé d'avertir d'autres médecins au sujet de COVID-19 mais ont été réprimandés par les autorités locales faisaient partie de ces incidents bureaucratiques.
Deuxièmement, quatre académiciens, dont Zhong Nanshan et le meilleur épidémiologiste chinois Li Lanjuan, ont défié la bureaucratie dans un esprit scientifique.
Le troisième était le 24 janvier, le journaliste du Hubei Daily, Zhang Yizhong, a déclaré à Sina Weibo que Wuhan devait prendre une décision rapide pour changer le chef de la ville.

Les résidents locaux ont également exprimé leur mécontentement à l'égard de la bureaucratie. Par exemple, le 24 février, un clip audio d'une femme de Wuhan giflant des fonctionnaires de la communauté locale et un supermarché local est devenu viral pour son expression franche exprimée avec un accent de Wuhan. La catharsis émotionnelle a reçu les applaudissements des internautes, illustrant comment la supervision de l'opinion publique a eu un impact positif sur Wuhan.

Le 7 mars, une vidéo avec quelqu'un criant "C'est faux! C'est faux!" est devenu virale sur la plate-forme de médias sociaux de la Chine. Les résidents criant haut et fort de leurs fenêtres pour accuser la gestion immobilière de les avoir trompés en ne semblant fournir les nécessités promises que lorsque le groupe de guides du gouvernement central a inspecté la communauté.

La situation s'est beaucoup améliorée depuis que les autorités ont puni des centaines de hauts fonctionnaires pour négligence dans leurs fonctions. Ces fonctionnaires se concentrent davantage sur les actions que sur les mots, a-t-il noté.

La police de Wuhan a révoqué jeudi une ordonnance de réprimande contre Li Wenliang, le médecin "dénonciateur" à Wuhan décédé de COVID-19, et deux policiers impliqués dans le traitement du cas de Li ont été punis pour manquement à leurs devoirs, à la suite des recommandations d'une enquête minutieuse par le principal organe de surveillance de la Chine.

Vous pensiez que ce n'était qu'une partie des résultats de l'enquête. Des responsables de la commission locale de la santé, de l'hôpital et du bureau de la sécurité publique seront traités ultérieurement. "L'annonce ne signifie pas que les enquêtes s'arrêteraient là. Une plus grande responsabilisation des fonctionnaires suivra ,
Vous pensiez également que les principaux responsables de la ville et de la province avaient été remaniés. Une fois l'épidémie entièrement maîtrisée, davantage de fonctionnaires seraient tenus pour responsables des manquements et des mauvaises performances.

Alors que la situation épidémique mondiale est entrée dans une période très difficile, Ye a déclaré que les leçons et l'expérience tirées de Wuhan et du Hubei dans la gestion de l'épidémie peuvent être partagées avec d'autres pays qui luttent pour contrôler la propagation du virus.
"Nous pouvons appeler cela l'expérience de Wuhan. Premièrement, ils pourraient apprendre à diviser les gens en quatre catégories: cas confirmés, cas suspects, cas montrant des symptômes de fièvre et cas avec des contacts étroits. Nous l'avons fait à Wuhan au début et d'autres pays, qui sont maintenant dans une situation similaire à celle de Wuhan, peuvent le faire.
Deuxièmement, des hôpitaux d'isolement et des hôpitaux de fortune pourraient être créés.
Troisièmement, ils pourraient demander l'aide du personnel médical d'autres villes pour sauver l'endroit le plus durement touché par l'épidémie. Enfin, ils pourraient également apprendre à verrouiller les villes, les communautés et les supermarchés
, a déclaré Ye.

Pendant ce temps, alors que le gouvernement provincial du Hubei exhorte activement les résidents locaux à retourner travailler dans d'autres villes, les employés du Hubei sont toujours victimes de discrimination. Il a noté qu'il est compréhensible que certaines villes, en particulier les métropoles, fassent attention aux travailleurs du Hubei car ils ont du mal à faire face aux cas d'infection importés. Mais certaines discriminations rapportées dans les médias sont trop extrêmes.

"Comme la situation au Hubei s'est améliorée et que ceux qui peuvent aller travailler dehors sont fondamentalement en sécurité, il n'est pas nécessaire de les discriminer" , a-t-il déclaré.

Étant donné que la plupart des grandes entreprises du Hubei ont repris leurs activités et qu'un nombre croissant d'entreprises technologiques redémarrent également leurs activités, Ye a déclaré qu'il était convaincu que l'économie du Hubei pourrait se redresser au cours du second semestre.


Edité le 24-03-2020 à 17:43:01 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 25-03-2020 à 20:09:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Intelligence artificielle, 5G: Comment Pékin prépare son redémarrage économique post-coronavirus

© REUTERS / Thomas Peter

18:26 25.03.2020
Par Hakim Saleck

Avec l’ouverture de la province de Hubei ce 25 mars, la Chine confirme qu’elle a bientôt fini avec la paralysie créée par le coronavirus. Elle serait même en train de reprendre du poil de la bête et pourrait profiter de la situation pour prendre de l’avance dans certains domaines stratégiques sur ses plus gros concurrents.
La Chine bientôt sortie de la crise du Covid-19? Tout porte à le croire, si l’on se fie aux déclarations officielles de Pékin. Le gouvernement chinois a annoncé ce 24 mars qu’il allait lever les restrictions de déplacement le 8 avril dans la ville de Wuhan, berceau de l’épidémie. Cela va déjà être le cas à Hubei, la région dans laquelle se situe Wuhan, qui bénéficie de cette mesure dès ce 25 mars.
​Un pas de géant vers une sortie de crise pour l’Empire du Milieu, qui porte désormais toute son attention sur le redémarrage de son économie, comme l’explique au micro de Sputnik, Mary-Françoise Renard, économiste, professeur à l’Université d’Auvergne et responsable de l’Institut de recherche sur l’économie de la Chine:

«C’est une réalité. Le travail reprend un peu partout. Même à Wuhan, les gares vont être utilisées à partir du 8 avril. Il y aura toujours des contrôles de santé et d’autres mesures, mais il y aura une plus grande mobilité des gens. Il y a aussi une reprise de la production qui est certaine.»
D’après un haut responsable de la Banque centrale chinoise, la Chine, qui pèse 16% de l’économie mondiale, reviendra très vite à des taux de croissance équivalents à ceux de l’avant-coronavirus. Pour de nombreux analystes, en Chine comme ailleurs, le redémarrage de l’économie dépendra en grande partie de la volonté des ménages à consommer une fois la crise sanitaire passée.

«En Chine, où le nombre de personnes contaminées par le coronavirus est en forte baisse, on voit que la consommation reprend rapidement et que la confiance des ménages est au rendez-vous» , explique Pascal Cotte, l’un des responsables mondiaux de la plateforme Covid-19 mise en place par le Boston Consulting Group.

​En avance dans cette sortie de crise, la Chine peut-elle réellement se relever économiquement, alors que le reste du monde est toujours confiné? En 2018, les exportations de biens et services chinois représentaient tout de même 19,5% de son PIB, une part non négligeable, mais qui est en diminution depuis 2006. Pourtant, selon Mary-Françoise Renard, le manque de la demande extérieure ne devrait pas poser de problème majeur à Pékin.

«La Chine est évidemment pénalisée par la baisse de la demande extérieure et par l’existence de chaînes de valeur. Néanmoins, elle dépend désormais beaucoup moins de cette demande extérieure, mais plus de sa demande interne. L’objectif du gouvernement depuis quelques années est de développer la consommation, et aujourd’hui, c’est encore plus le cas. On a vu des bons être remis aux particuliers pour pouvoir consommer. Il y aura donc certainement un rebond de la consommation» , souligne la chercheuse.

Première grande puissance bientôt débarrassée du Covid-19

Cette sortie de crise précoce pourrait même constituer une occasion en or pour Pékin. Alors que les pics épidémiques n’ont pas encore été atteints en Europe et aux États-Unis, il est difficile de mesurer l’impact économique que le SARS-COV-2 aura sur ces régions. Une aubaine pour la Chine qui pourrait prendre de l’avance dans certains domaines stratégiques, notamment les technologies de pointe.
«Ce qui sera intéressant de voir, c’est que la Chine profitera très certainement de la situation pour se renforcer dans les domaines de l’intelligence artificielle et la 5 G. Elle prévoit d’ailleurs d’augmenter ses investissements dans la 5G à des niveaux jamais atteints jusqu’à présent. Cela s’inscrit dans une stratégie à long terme, qui vise à faire évoluer son modèle économique, en améliorant la qualité de sa production et son niveau technologique. Et elle peut profiter de la situation pour parvenir à ses fins» , confie Mary-Françoise Renard.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 25-03-2020 à 20:14:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Huawei va lancer un nouveau smartphone P40 à Paris malgré le coronavirus

Source: Global Times Publié: 2020/3/25 17:43:40

https://www.globaltimes.cn/content/1183733.shtml


Huawei lancera sa série de téléphones P40 à Paris lors d'un événement en ligne jeudi, et les analystes de l'industrie ont déclaré que le lancement pourrait aider à augmenter les expéditions de téléphones de Huawei à court terme et même dépasser ceux d'Apple concurrent, dont les problèmes d'approvisionnement persistent alors que la pandémie de coronavirus se propage globalement.
Le nouveau combiné attire beaucoup l'attention dans l'industrie, car les prochains appareils de la série P devraient être livrés avec une version mise à jour d'Emotion UI, EMUI10.1, sauvegardée par l'écosystème auto-développé de Huawei.
Des applications et des fonctions auto-développées telles que la carte Huawei Hetu à l'appui d'un environnement d'intelligence artificielle (AI), les services mobiles Huawei (HMS) qui remplacent le GMS de Google et Huawei Search devraient être installés sur l'EMUI10.1, selon les médias rapports.

Le lancement prévu de Huawei jeudi intervient au milieu d'une pandémie de coronavirus en expansion qui a réduit la demande et perturbé les chaînes d'approvisionnement, ce qui a réduit la production de nombreux fabricants de smartphones dans le monde.
Par exemple, Foxconn n'a pas trouvé suffisamment de travailleurs dans son usine de Shanghai, qui abrite les chaînes de montage d'ordinateurs d'Apple.
Il doit transporter quotidiennement des travailleurs de son usine de Zhengzhou pour répondre à cette pénurie, a déclaré mercredi au Global Times un responsable des ressources humaines (RH) de l'usine de Zhengzhou à Foxconn, dans la province du Henan, en Chine centrale.

Cependant, le problème n'affecte pas Huawei, car avec son avantage dans les ressources intérieures et une large reprise du travail en Chine, la production de la société se redresse rapidement et elle sera prête à commencer la production de masse de ses nouveaux téléphones, Xiang Ligang, un Pékin- Mercredi, un analyste vétéran de l'industrie, a déclaré au Global Times.
Huawei a été parmi les premières entreprises chinoises à reprendre la production après les vacances prolongées du Festival du printemps chinois - beaucoup plus tôt que la plupart de ses homologues - selon Xiang.

Alors que la demande intérieure se redresse progressivement alors que l'épidémie de coronavirus se stabilise en Chine et que la chaîne d'approvisionnement d'Apple n'a pas encore repris, la nouvelle série de téléphones de Huawei aidera à augmenter ses expéditions, et pourrait même dépasser Apple à court terme, selon les analystes.
Cependant, la société chinoise n'a toujours pas accès à certains logiciels américains cruciaux tels que les mises à jour du système d'exploitation Android de Google et des services GMS sur sa dernière série de téléphones, ce qui affecte considérablement les ventes à l'étranger des téléphones.
L'EMUI10.1 est toujours susceptible d'être conçu, basé sur le système d'exploitation Android au lieu du très attendu HarmonyOS, car il existe un besoin urgent d'attirer davantage de développeurs de logiciels pour créer des applications pour le système, a déclaré Xiang, notant que la société chinoise peut encore devoir compter sur un boom des ventes intérieures à court terme.
L'HarmonyOS est déjà installé sur les téléviseurs et montres intelligents de Huawei, mais pas encore sur ses smartphones, a ajouté Xiang.

Lire aussi sur tech advisor : Huawei P40 : date de sortie, prix et autres rumeurs


Edité le 25-03-2020 à 20:18:12 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 25-03-2020 à 23:45:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Des failles pourraient conduire à une seconde vague de COVID-19 en Chine


le Quotidien du Peuple en ligne | 25.03.2020 16h18

Des lacunes dans les processus de dépistage aux douanes et des mesures de quarantaine inadéquates à l'entrée dans les villes chinoises, ainsi qu'une forte proportion de cas asymptomatiques rendent une seconde vague de nouveau coronavirus très probable, voire inévitable, alors que la pandémie continue de s'aggraver dans le monde. Après qu'un nouveau cas local transmis dans le sud de la Chine a été signalé -le premier du genre à révéler des lacunes dans le travail de prévention dans certaines villes chinoises- le principal département du travail du gouvernement central a proposé le 23 mars une nouvelle stratégie pour prévenir les cas importés ainsi qu'un éventuel rebond, malgré la maîtrise de la transmission intérieure.

Bien qu'une baisse du nombre de nouveaux cas soit signalée quotidiennement, tous les nouveaux cas sont désormais des infections importées, ce qui suscite de graves inquiétudes concernant l'imminence d'une seconde flambée en Chine.
Li Lanjuan, épidémiologiste chinois de renom, a déclaré le 23 mars que la Chine était toujours confrontée à une situation grave en raison de la forte augmentation des cas importés d'autres pays et régions.
La province du Hubei (centre de la Chine), où le premier cas confirmé de coronavirus a été signalé dans le pays, n'a signalé aucun nouveau cas depuis mercredi, marquant ainsi des progrès significatifs dans la lutte contre la maladie dans le pays. Depuis cette date, tous les nouveaux cas de coronavirus sont des infections importées et la Chine a jusqu'à présent signalé 353 infections importées de pays comme le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Iran.

Des risques croissants

« La Chine fait déjà face au risque d'une seconde flambée alors que le nombre de cas importés a déjà atteint un petit pic » , a déclaré le 23 mars Zeng Guang, épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui a également demandé aux services gouvernementaux compétents de n'épargner aucun effort pour rassembler ces cas importés et tester tous les voyageurs internationaux, afin d'empêcher la transmission secondaire de ces cas.

Comme de nombreuses infections importées sont asymptomatiques, avec l'apparition de symptômes ressemblant à ceux du rhume, cela suggère que d'autres pays ne prêtent pas l'attention que la pandémie mérite, a de son côté déclaré Zhong Nanshan, le principal expert chinois du COVID-19, lors d'une conférence au début du mois.
Selon un article publié le 20 mars dernier par Nature, à l'étranger, certains experts ont également averti que des infections secrètes à coronavirus pourraient entraîner de nouvelles épidémies, tandis que les scientifiques multiplient maintenant les efforts pour estimer la proportion de personnes présentant des symptômes légers ou inexistants susceptibles de propager le pathogène. Certains ont également estimé que ces cas secrets pourraient représenter environ 60% de toutes les infections.
De son côté, le département de travail pilote du gouvernement central chinois pour la direction de la prévention du COVID-19, présidé par le Premier ministre Li Keqiang, a demandé lors de sa réunion du 23 mars le déploiement de politiques de prévention qui visent désormais la prévention à la fois des rechutes de cas domestiques et de l'augmentation des cas importés.

Une accélération des efforts

Wu Zunyou, expert en épidémiologie au Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a déclaré le 21 mars à la Télévision centrale chinoise que la Chine avait mis en place trois « étapes » pour lutter contre les infections importées.

La première étape comprend le contrôlé de la température et des symptômes aux entrées frontalières, ainsi qu'un examen des antécédents de voyage au cours des 14 derniers jours. « Cela pourrait filtrer environ un tiers des infections » , a expliqué M. Wu. Une quarantaine de 14 jours après l'arrivée marque la deuxième étape, et la troisième étape est l'inspection des organisations médicales sur les patients en quarantaine.

Dans un contexte de pression croissante pour contenir les cas importés, l'Administration générale des douanes de Chine a annoncé le 23 mars que les ressortissants étrangers qui cachent des informations et fournissent de fausses informations aux agents des frontières lorsqu'ils entrent en Chine se verront refuser l'entrée à titre de sanction. Dans le même temps, les douanes surveillent de près les véhicules provenant des principaux pays et régions touchées par la pandémie, et les voyageurs doivent subir des examens de santé dans des endroits désignés.
Les villes chinoises prennent désormais des mesures énergiques pour suivre au cas par cas, se concentrant principalement sur l'isolement des patients confirmés et suspects tout en les traitant en temps opportun et en recherchant les contacts étroits par tous les moyens possibles.

(Rédacteurs :Yishuang Liu)


Edité le 25-03-2020 à 23:45:23 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 25-03-2020 à 23:50:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le développement de la Chine doit être considéré dans une perspective dialectique globale


le Quotidien du Peuple en ligne - 25.03.2020 13h38

À l'heure actuelle, la situation de la prévention et de la lutte contre l'épidémie de COVID-19 en Chine continue de s'améliorer et l'ordre de la production et de la vie s'est accéléré. Mais, dans le même temps, la propagation de la maladie à l'étranger a un impact négatif sur l'économie mondiale et posé de nouveaux défis au développement économique de la Chine. À cette occasion, nous devons garder à l'esprit la « perspective globale, dialectique et à long terme du développement de la Chine » soulignée par le Secrétaire général Xi Jinping, comprendre avec précision la situation économique complexe actuelle et avoir une confiance inébranlable dans un développement solide .


Des ouvriers de la société Hanjiang Heavy Industry Co., Ltd., du 11e Bureau Group de China Railway, fabriquent un outil de construction ferroviaire à grande vitesse, une nouvelle grue à pont de 40 mètres et 1 000 tonnes. Photo prise le 19 mars 2020. (Wang Hu / Pic.people)

Affectée par divers facteurs tant en Chine qu'à l'étranger, la pression à la baisse sur l'économie chinoise continue d'augmenter et l'épidémie a eu un impact considérable sur les opérations économiques. Pour autant, dans l'ensemble, la sécurité de base des moyens d'existence de la Chine est solide, la situation sociale globale reste stable, les fondamentaux économiques à long terme et les tendances internes à la hausse n'ont pas changé, et l'impact de l'épidémie est à court terme, externe et contrôlable. La lutte acharnée que mène la Chine contre l'épidémie montre qu'elle a une base matérielle et technologique solide et de solides capacités d'approvisionnement, d'adaptation et de récupération. L'économie chinoise a résisté à l'impact de l'épidémie et sa force nationale globale a résisté au « test de résistance ». C'est un fait fondamental.


U n ouvrier fabrique un treillis d'acier cylindrique destiné à la construction de piles de pont sur le chantier de construction d'un pont fluvial dans la section de Zhujiacun de la rue Lubei, dans le district de Luqiao de la ville de Taizhou, dans la province du Zhejiang (est de la Chine). Photo prise le 19 mars 2020. (Jiang Youqing / Pic.people)

Pour avoir une vision globale du développement de la Chine, il est nécessaire de bien comprendre l'ensemble et les points clés. Malgré l'impact évident de l'épidémie, la valeur de la production totale des entreprises industrielles au-dessus de la taille désignée au cours des deux premiers mois a encore atteint 11 500 milliards de yuans, le total des ventes au détail de biens de consommation a dépassé 5 200 milliards de yuans et l'achèvement des investissements en immobilisations a dépassé 3 300 milliards de yuans, ce qui indique que les avantages du modèle économique extra-large n'ont pas changé. Parallèlement, pendant la période de prévention et de contrôle du COVID-19, l'industrie et les matériels de prévention de l'épidémie ont été bien protégés et la production dans d'importantes industries liées à l'économie nationale et aux moyens de subsistance des populations n'a pas été interrompue. Certaines industries ont également maintenu une croissance relativement bonne, en particulier, la capacité de production de matériel d'urgence et médical représenté par des masques et des vêtements de protection a augmenté rapidement. De même, l'approvisionnement suffisant en produits de première nécessité et services publics, la protection efficace des moyens de subsistance de base d'1,4 milliard de personnes, la bonne croissance globale des biens de consommation et l'équilibre global entre l'offre et la demande indiquent que la résilience d'un développement économique solide de la Chine n'a pas changé.


Des ouvriers fabriquent et assemblent des éléments d'ascenseur dans l'atelier de production d'ascenseurs de la zone de développement économique et technologique de Haian, dans la province du Jiangsu (est de la Chine). Photo prise le 19 mars 2020. (Zhai Huiyong / Pic.people)

Pour considérer de manière dialectique le développement de la Chine, nous devons considérer le problème sous l'angle du développement et bien comprendre les opportunités en jeu. Sous l'effet de l'épidémie, certaines industries, en particulier les nouveaux formats, les nouveaux modèles et les nouveaux produits, se sont développées contre la tendance.
Les achats en ligne, le commerce électronique de produits frais, l'éducation en ligne, les consultations à distance, les bureaux à distance et d'autres services émergents ont connu une augmentation rapide de la demande.
La production de certains produits à contenu technologique élevé a également augmenté contre la tendance.
Cela montre que l'élan de la croissance rapide de la nouvelle énergie cinétique n'a pas changé, et qu'il est tout à fait possible de transformer la pression à court terme en un moteur de transformation et de modernisation. Dans le même temps, une fois que l'efficacité de la prévention et de la lutte contre l'épidémie sera consolidée, la force motrice endogène du développement de la Chine continuera d'être libérée. Certaines activités économiques qui avaient précédemment appuyé sur le « bouton de pause » appuieront alors sur le « bouton de redémarrage » et le « bouton d'avance rapide ».


Une rame de train UEM « Fuxing » conçu pour une vitesse de 350 km/h a vu tous les processus de fabrication achevés dans l'usine de CRRC Sifang Co., Ltd. située dans le district de Chengyang de la ville de Qingdao, dans la province du Shandong (est de la Chine) et est officiellement sorti des lignes de fabrication. Cinq autres UEM « Fuxing » du même lot sont également en cours de mise en service. Il s'agit du premier lot d'EMU « Fuxing » fabriqué par l'entreprise depuis la reprise de la production. (Zhang Jingang / Pic.people)

Pour considérer le développement de la Chine à long terme, il est nécessaire d'avoir une réflexion stratégique et de voir la tendance générale. Les principes fondamentaux de l'amélioration à long terme de l'économie chinoise sont déterminés conjointement par les conditions nationales de base, les fondements du développement, les étapes du développement, l'environnement de développement, le potentiel et l'élan de développement, les systèmes et les conditions institutionnelles, les stratégies de développement, les politiques macroéconomiques et les objectifs de développement ne changeront pas du fait de l'impact de l'épidémie.
L'agrégat économique de la Chine est proche de 100 000 milliards de yuans, avec le plus grand groupe à revenu intermédiaire du monde et plus de 100 millions d'acteurs sur le marché. C'est aussi le seul pays qui possède tous les secteurs industriels. L'épidémie n'ébranlera pas les bases solides de développement stable à long terme de la Chine.
Sur la voie à suivre, il y a la forte direction du Parti communiste chinois, l'avantage institutionnel de pouvoir se concentrer sur les événements majeurs, l'esprit national d'unité et de détermination, la solide base matérielle et technique accumulée depuis la réforme et l'ouverture, l'avantage commercial à très grande échelle et le potentiel de demande intérieure.
Avec un capital humain et des ressources humaines énormes, une riche expérience en macro-contrôle et un espace politique suffisant, la Chine est pleinement qualifiée, capable et confiante pour surmonter les divers risques et défis, et saisir fermement l'initiative du développement.

L'économie chinoise est une vaste mer. Même après de nombreuses tempêtes, l'économie chinoise présente toujours les caractéristiques d'un énorme potentiel de ressources, d'une force motrice endogène suffisante et d'une forte vitalité de développement.
Elle a une tendance à une amélioration constante et à une amélioration à long terme. Face à l'avenir, tant que nous renforcerons notre confiance, que nous transformerons la pression en élan et que nous réussirons à transformer la crise en opportunité, et que nous libérerons pleinement l'énorme potentiel et la puissante énergie cinétique de développement, il sera possible de surmonter toutes sortes de défis difficiles et d'aider l'économie chinoise à surmonter le vent et les vagues, à se stabiliser et à aller plus loin.

Source : Le Quotidien du Peuple

(Rédacteurs : Yishuang Liu

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 26-03-2020 à 20:10:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine a déjà fourni une assistance d'urgence à plus de 80 pays et organisations


le Quotidien du Peuple en ligne 26.03.2020 15h31
http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/0326/c31354-9672880.html

Le gouvernement chinois a déjà fourni à 83 pays et organisations internationales une aide d'urgence pour lutter contre le nouveau coronavirus, a annoncé le 26 mars le vice-ministre des Affaires étrangères Luo Zhaohui, qui a fait ces remarques lors d'une conférence de presse sur la coopération de la Chine avec la communauté internationale dans la lutte contre le COVID-19.
La Chine travaille en étroite collaboration avec le reste du monde, fournissant assistance et expérience, a de son côté déclaré Zeng Yixin, directeur adjoint de la Commission nationale de la santé, notant qu'elle a partagé des informations sur le COVID-19 et renforcé les échanges technologiques avec des experts internationaux. La Chine a également envoyé des experts dans d'autres pays pour l'aider dans sa réponse, a-t-il ajouté.
Interrogé par CGTN sur le type d'expérience spécifique que la Chine peut partager avec le reste du monde, M. Luo a indiqué que la Chine était entièrement dédiée à la lutte contre le COVID-19 et avait acquis une expérience précieuse.
D'une part, a-t-il noté, la Chine continue de travailler dur pour assurer le confinement de la contagion chez elle. De l'autre, la Chine a partagé ses expériences avec plus de 100 pays et organisations pour lutter contre le virus. « Nous avons organisé près de 20 vidéoconférences d'experts avec plus de 100 pays » , a expliqué M. Luo. « Nous avons également envoyé des équipes médicales dans des pays gravement touchés par le coronavirus » .
La première équipe d'aide médicale chinoise a été envoyée le 27 février en Iran. La Chine a ensuite envoyé sept équipes médicales en Iran, en Irak, en Italie, en Serbie et au Cambodge. Parallèlement, a-t-il ajouté, la Chine a également activement partagé un plan de diagnostic avec les pays concernés de manière opportune et transparente.

(Rédacteurs :Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 26-03-2020 à 20:27:50   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine va mettre en place un week-end de 2,5 jours pour stimuler la consommation après le COVID-19


le Quotidien du Peuple en ligne http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2020/0326/c31360-9672909.html 26.03.2020 15h55

À lire aussi :
Les réductions, cadeaux et coupons dynamisent le marché de la consommation
(COVID-19) La Chine développe de nouveaux moteurs de consommation
(COVID-19) L'épidémie ne changera pas la stabilité à long terme et la modernisation continue de la consommation de la Chine
La Chine publie une ligne directrice pour la production et la consommation vertes

Un week-end de 2,5 jours va finalement être mis en place en Chine après que trois provinces et villes ont annoncé leur intention de mettre en œuvre des horaires de travail plus flexible pour stimuler la consommation après l'épidémie de COVID-19. Cette décision intervient dans un contexte de ralentissement économique déclenché par l'épidémie à l'échelle nationale.

Ce sont les autorités de la province du Jiangxi (est de la Chine) qui ont pris l'initiative et prévu de mettre en place un week-end de 2,5 jours à partir du mois d'avril pour encourager davantage d'employés à partir en vacances pendant les week-ends et les jours fériés.
Selon le document officiel publié par les autorités locales le 20 mars, d'autres nouvelles incitations comprennent l'offre de billets à moitié prix aux touristes dans certains sites touristiques locaux et de bons de voyage aux employés. Néanmoins, ces nouvelles mesures se font entièrement sur la base du volontariat et les entreprises ont le droit de décider comment les mettre en œuvre selon les règles et la situation, a expliqué un responsable du département local de la culture et du tourisme.

Le week-end de 2,5 jours est plus flexible que les longues vacances et permet aux employés de partir pour des vacances de courte durée le week-end, ce qui peut stimuler la consommation touristique dans les régions environnantes et stimuler l'économie locale, a ajouté le responsable.
Les autorités de la province du Zhejiang (est de la Chine), et de la ville de Longnan, dans la province du Gansu (nord-ouest de la Chine), ont emboîté le pas au Jiangxi et proposé de mettre en œuvre un week-end de 2,5 jours pour encourager la consommation.
L'annonce a suscité des discussions animées sur les réseaux sociaux chinois, de nombreux internautes ayant exprimé leur enthousiasme pour cette nouvelle mesure. Certains pensent que la politique devrait être mise en œuvre à l'échelle nationale tandis que d'autres craignent que certaines petites et moyennes entreprises ne mettent pas en œuvre l'initiative afin de maintenir des profits maximaux.

La Chine a été presque complètement fermée lorsque l'épidémie a commencé à travers le pays fin janvier. Pour contenir la propagation de la maladie alors que la vague de voyages de la Fête du Printemps battait son plein, de nombreuses entreprises non essentielles ont dû fermer leurs portes au public, notamment les restaurants, les cinémas et les centres commerciaux. Les industries du tourisme et des compagnies aériennes ont également été durement touchées, car beaucoup ont annulé leurs voyages en raison de l'épidémie.
Aujourd'hui, alors que la situation de l'épidémie de coronavirus s'améliore progressivement en Chine et que de nombreuses villes et provinces n'ont signalé aucun nouveau cas depuis des semaines, les autorités locales mettent en place des politiques pour stimuler la consommation afin de relancer l'économie.

Selon les données publiées par l'Académie du tourisme de Chine, les arrivées de touristes nationaux devraient diminuer respectivement de 56% et 15,5% au premier trimestre et sur l'année 2020, et les recettes touristiques intérieures diminueront respectivement de 69% et 20,6%. Le nombre total d'arrivées de touristes devrait chuter de 932 millions par rapport à l'année précédente et les revenus devraient diminuer de 1 180 milliards de yuans (167 milliards de dollars).

(Rédacteurs : Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 26-03-2020 à 20:31:01   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(COVID-19) Chine : promotion de la construction du réseau 5G sur fond d'épidémie


Xinhua 25.02.2020 09h07
http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/0225/c31355-9661583.html

Le ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information a exhorté les principaux opérateurs de télécommunications à évaluer en temps opportun les impacts de l'épidémie de coronavirus et à accélérer la construction sur le réseau 5G.
Les entreprises de télécommunications doivent optimiser les plans de construction du réseau 5G et de faire jouer pleinement leur rôle dans la stabilisation des investissements et la stimulation du développement de la chaîne industrielle connexe, selon un communiqué publié à l'issue d'une conférence de travail du ministère organisée samedi.
Stimulés par cette information, les actions liées à la 5G ont progressé lundi à la bourse.
La Chine a étendu l'utilisation de la technologie 5G dans la lutte en cours contre l'épidémie, avec de larges applications dans la reprise du travail, le diagnostic des maladies à longue distance et le contrôle de la température dans les réseaux de transport.
Le ministère a indiqué que les entreprises devaient tirer parti des opportunités commerciales dans des secteurs tels que l'éducation en ligne et les services de santé pour promouvoir la consommation de l'information.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
54 messages postés
   Posté le 27-03-2020 à 17:47:50   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

Plusieurs vidéos tournent sur Twitter relayant des affrontements entre habitants de la province du Jiangxi qui s’opposeraient à la lever du confinement de la province du Hubei.

Auriez-vous des informations à ce sujet ? Sur les sites chinois tel que globaltimes, xinhua je ne trouve rien.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 27-03-2020 à 20:32:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Global Times se fait habituellement l'écho de certains incidents, par exemple dans la rubrique société
Au début de la quarantaine certains villages s'étaient barricadés contre l'intrusion de citadins soupçonnés d'être contagieux. Ce sont des contradictions au sein du peuple.

Peut-être s'agit-il de ça :
Le Hubei et le Jiangxi enquêtent sur le conflit policier à la frontière provinciale

Source: Global Times Publié: 2020/3/27 22:50:16

Vendredi, les autorités des provinces du Hubei en Chine centrale et du Jiangxi en Chine orientale enquêtent sur un incident à la frontière provinciale, dans lequel des policiers des deux côtés ont été impliqués.
Concernant l'affirmation sur Internet selon laquelle la police de Jiujiang du Jiangxi aurait battu la police de Huangmei du Hubei, les responsables de Jiujiang ont déclaré que la situation réelle et celle qui circule en ligne sont différentes, et les détails de cette chicane sont toujours en cours de clarification.
L'incident s'est produit sur un pont sur le fleuve Yangtze, qui relie Jiujiang et le comté de Huangmei. Plusieurs clips vidéo circulant sur les plateformes sociales chinoises montrent des rencontres entre la police des deux côtés, avec l'implication de résidents locaux.
Des témoins ont affirmé que la police de Jiujiang avait franchi la frontière provinciale et mis en place un blocus à la tête de pont du côté de Huangmei, ce qui a provoqué l'incident. Un magnétoscope a montré que l'incident s'était produit après que la police de la circulation du côté de Jiujiang eut interdit aux véhicules et au personnel du Hubei d'entrer à Jiujiang.
Les Huangmei qui doivent reprendre le travail après que Hubei a levé le verrouillage doivent prendre un train depuis Jiujiang, de l'autre côté de la rivière, car il n'y a pas de gare dans le comté.
Vendredi, les autorités de Jiujiang ont organisé une navette pour ramasser les Huangmei et les envoyer directement à la gare, selon les médias.
Un responsable de Jiujiang a déclaré que les Huangmei pouvaient traverser le pont tant qu'ils avaient les certifications correspondantes.
Les clips vidéo ont déclenché l'indignation d'Internet. Certains internautes ont accusé la police de Jiujiang de discriminer les Hubei en raison de la pandémie de COVID-19 tandis que certains ont nié cela.
L'incident a déclenché une grande confrontation. Les vidéos montrent que certaines personnes ne portaient pas de masques. Dans une vidéo, un responsable du comté de Huangmei a déclaré à la foule que les gouvernements des deux côtés étaient en discussion dans le but de résoudre leurs problèmes.
Il a persuadé la foule de quitter les lieux et d'attendre chez soi, affirmant qu'il était très dangereux de se rassembler sur le pont et qu'il y avait un risque d'infection croisée de coronavirus.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 27-03-2020 à 22:51:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Reprise de la vie à Wuhan
vidéo

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
54 messages postés
   Posté le 29-03-2020 à 18:34:21   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

http://www.asianews.it/news-en/Wuhan,-endless-queues-for-ashes-of-coronavirus-dead-cast-doubts-on-numbers-49673.html

Un article dont je ne connais pas la fiabilité de l’auteur, indique des énormes files d’attente à Wuhan pour récupérer les urnes de personnes incinérés pendant l’épidémie. Ce qui pourrait permettre de réévaluer les décès, bien que tous les décès ne sont pas forcément à attribuer à la seule épidémie.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 30-03-2020 à 17:53:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Putain les glandes...je passe une heure à te répondre et Google me plante avant de poster "site inaccessible!"

On trouve la même "info" reprise en france sur https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-chine-accusee-d-avoir-volontairement-minimise-son-nombre-de-morts_3890243.html
...
Davantage de morts déclarés en Italie et en Espagne qu'en Chine
Selon les autorités chinoises, seules 2 535 personnes sont mortes de l'épidémie à Wuhan, et 3 295 dans toute la Chine continentale. D'autres pays, comme l'Italie (plus de 10 000 morts) ou l'Espagne (plus de 6 500 morts), comptabilisent donc désormais beaucoup plus de morts.

Ce qui fait dire à Patrick Berche, professeur émérite de microbiologie et ancien directeur de l'Institut Pasteur, que le bilan chinois est probablement "sous-estimé". "Il y avait une mortalité annoncée par les Chinois qui, a mon avis, a été certainement sous-estimée. On a beaucoup de mal à croire qu'un pays, même avec des mesures de confinement, ait si peu de morts" , a-t-il estimé dimanche sur Europe 1.


Cette espèce de crétin émérite peut faire le calcul que le Hubei confiné compte 59,2 millions d'habitants et l'Italie 59,6.
De sorte que les populations sont comparables.
Le nombre de cas dans le reste de la Chine a été très faible, c'est-à-dire que le confinement a été maîtrisé dès que l'épidémie a été identifiée.

Deuzio le confinement beaucoup plus strict n'est qu'une mesure appliquée en Chine. Il faut lui ajouter le port systématique des masques, les mesures de température, les tests systématiques, l'approvisionnement à domicile, les volontaires de quartiers, les hôpitaux temporaires et de campagne...

Tertio, Xi a indiqué "c'est une guerre populaire" et "Wuhan vaincra ! le Hubei Vaincra ! la Chine vaincra ! " : le PCC a isolé le Hubei et concentré les forces de toute la Chine pour sauver l'épicentre. Des équipes médicales y ont été envoyées, les usines ont rapidement redéfini leurs chaînes de production pour fabriquer le matériel nécessaire, etc.
C'est une stratégie militaire qui a été adoptée, concentrer ses forces sur un objectif réduit, qui rappelle la guerre populaire menée par Mao d'ailleurs.

Inversement l'Italie a confiné en cédant du terrain petit à petit pour finir avec tout le pays.
On peut parler des autres pays impérialistes ou du Brésil : c'est partout une retraite pied à pied face à la pandémie au lieu d'une offensive.

La volonté des idéologues bourgeois est de dissimuler l'échec sanitaire des pays capitalistes en dénigrant la Chine, parce que les masses commencent elles à faire des comparaisons.

Maintenant que se passera-t-il ici à la fin du confinement, alors que le principe "des masques pour tous" est toujours rejeté ainsi que la généralisation des tests et la prise des températures ?
A titre d'exemple, cette vidéo de la CGTN montre comment la Chine vérifie les passagers venant de l'étranger. Entre parenthèses, la chinoise qui raconte son voyage est plutôt indulgente et ne crache pas sur nos serial killers comme le crétin émérite Patrick Berche et France Info.


Edité le 30-03-2020 à 17:53:17 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 31-03-2020 à 10:01:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Grecfrites a écrit :

bien que tous les décès ne sont pas forcément à attribuer à la seule épidémie.

Ben non, Wuhan compte 11 millions d'habitants. Pour info 600 000 décès en France en 2018 soit 100 000 sur deux mois, soit 17 000 pour 11 millions d'habitants.



La photo ne montre pas des milliers et des milliers de gens et leur calcul est très approximatif.
Le tout sur un site catho anticommuniste qui essaime partout dans la presse occidentale, laquelle se garde bien d'afficher ses sources.


Edité le 31-03-2020 à 11:09:34 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 31-03-2020 à 11:32:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le refrain anti-chinois ne peut pas masquer les contributions du pays à la lutte contre les virus: éditorial du Global Times



Source: Global Times Publié: 2020/3/30 21:53:40
https://www.globaltimes.cn/content/1184227.shtml


Les États-Unis et certains autres pays occidentaux ont récemment lancé des attaques continues de l'opinion publique contre la Chine dans des perspectives changeantes. Ils ont accusé la Chine de dissimuler des données sur le nombre d'infections et de décès dus au COVID-19, politisé les différends concernant la qualité de certains produits médicaux expédiés de Chine vers l'Occident, jeté de la boue sur la diplomatie chinoise et exigé que la Chine soit tenue responsable de l'épidémie de coronavirus, en phase avec un nouveau refrain anti-Chine.

Il y a trois raisons à l'émergence de ce refrain. Premièrement, certaines forces ayant une position paranoïaque inhérente à l'égard de la Chine réagiront inévitablement de cette manière dans les circonstances actuelles. Deuxièmement, ils se sentent frustrés car la Chine a maîtrisé l'épidémie, tandis que les États-Unis et les pays européens sont gravement touchés. Troisièmement, les élites dirigeantes et idéologiques de certains pays n'ont pas expliqué au public la situation critique de leurs États, recourant ainsi à détourner la colère intérieure en faisant de la Chine un bouc émissaire.

D'autres attaques contre la Chine devraient se produire à l'avenir. Mais nous ne pensons pas qu'ils vont contraindre la Chine. La Chine doit poursuivre ses efforts de prévention et renforcer sa coopération avec d'autres pays pour faire face à la pandémie. Les mensonges seront finalement révélés et ils ne peuvent pas dominer la compréhension mondiale de la lutte contre les virus.

Trois faits méritent d'être soulignés. Premièrement, la Chine a fait un excellent travail pour contenir l'épidémie. Nous avons renversé la situation en deux mois. Le nombre d'infections et de décès en Chine, une société gigantesque avec une population de plus d'un milliard d'habitants, constitue un contraste impressionnant avec les chiffres à l'extérieur du pays. Cela montre les capacités de mobilisation extraordinaires du gouvernement et du peuple chinois à tout le monde dans le monde et est un fait suffisamment puissant pour écraser tout frottis politique sur la Chine.

Deuxièmement, la Chine est devenue une force de soutien dans la lutte contre la pandémie mondiale après avoir surmonté sa situation difficile initiale. Elle a envoyé des fournitures médicales et des experts dans d'autres pays, une contribution à la communauté internationale qui ne peut être niée, quelle que soit l'insistance de certaines forces à blâmer la Chine. La réponse la plus puissante de la Chine à la calomnie est d'offrir un soutien plus sincère aux pays en difficulté. L'action a plus de poids que les mots.

Troisièmement, la Chine est le premier pays à avoir commencé la reconstruction post-épidémique. Bien que l'épidémie de coronavirus ait été maîtrisée, elle n'est pas complètement terminée. Il y a encore de nombreux risques à venir et il est difficile de coordonner la reprise du travail et de la production, de redémarrer la consommation et de continuer la lutte contre les virus à ce moment critique. L'exploration de la Chine est d'une grande valeur pour le monde, qu'elle soit fluide ou non.

Face aux attaques de l'opinion publique extérieure, la Chine dispose d'un nombre de faits sans précédent. D'une part, la Chine doit résolument riposter à la logique défectueuse et aux défauts factuels des attaquants. D'autre part, la Chine doit rester convaincue que les absurdités seront écrasées par les faits en ce qui concerne certains points d'inflexion.

Le mensonge selon lequel la Chine a fait des États-Unis le pays le plus touché par la pandémie sera rejeté avec colère par le public américain à un moment donné. Si les États-Unis ne peuvent pas se concentrer sur la lutte contre la pandémie, qui pourrait provoquer entre 100 000 et 200 000 décès selon les estimations de l'expert américain en maladies infectieuses Anthony Fauci, pourtant la Chine a bien géré la situation en même temps, les mensonges ne seront pas maintenus à terme.

Bien que le système chinois présente des lacunes, il sert la population et donne toujours la priorité à la vie et à la sécurité des personnes pendant les crises. Cela a été rendu clair maintenant.

Le président américain Donald Trump a déclaré que le fait de maintenir à 100 000 le nombre de morts dans le COVID-19 américain serait un "très bon travail". Tout officiel chinois prononçant les mêmes mots lors de l'éclosion de la Chine serait submergé de malédictions.

De nombreuses incertitudes nous attendent. La Chine doit les traiter avec solidarité et confiance. Nous sommes la plus grande société au monde, diligente, généreuse, énergique et positive. Tant que nous traitons bien chaque affaire et traitons les autres avec sérieux, aucune force ne peut nous contraindre ou nous blesser.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 31-03-2020 à 23:07:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'ambassadeur de Chine indique qu'en 2019 les statistiques de Wuhan ont comptabilisé 51 200 décès soit en moyenne 4000 par mois et 5000 en hiver.
Ce qui donne à peu près 10 000 morts hors covid-19 entre le 23 janvier et le 23 mars.
L'info signalant de très longues files d'attente est démentie par la photo et le chiffre de 45 500 urnes avancé par asianews est dans tous les cas une pure spéculation.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 01-04-2020 à 10:18:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

France Inter annonce maintenant
59 000 morts, en partant des mêmes "sources"
Même procédé que les crimes de Staline, d'ici peu on rajoutera des zéros histoire de rattraper le désastre sanitaire des pays occidentaux.

la lecture de l'article est édifiante :

"pour l'ensemble de la Chine, ce sont pas moins de 97.000 personnes qui seraient décédées. En ce qui concerne le nombre de contaminés, il pourrait y avoir "1, 2 millions de Chinois touchés".
On savait déjà que la Chine avait menti sur les dates du début de l’épidémie, et il est de plus en plus évident aujourd’hui qu’elle a aussi menti sur le nombre de victimes. Et il n'y a pas que les lanceurs d'alerte qui en sont convaincus : médecins, ONG, institution internationale, tous disent la même chose.
La semaine dernière, dans une déclaration, les pays du G7 ont accusé le régime chinois d’avoir mené une campagne intentionnelle de désinformation. Ils ont également accusé la Chine d'être, avec cette attitude, une menace pour la santé mondiale.
Même tonalité pour Reporter sans frontière : l’ONG estime que la dictature chinoise est responsable de la situation actuelle, et explique que cette censure chinoise a provoqué et amplifié la crise.

L'outil d'une propagande à échelle mondiale

Une attitude qui vient renforcer la stratégie diplomatique de la Chine partie à la conquête du monde. L'histoire retiendra qu’il y aura eu, dans cette épidémie, des dizaines de milliers de morts en Europe, des centaines de milliers dans le monde.... pour 3200 victimes seulement en Chine. Et ce, au service d'un message inconscient : celui qu'une dictature protègerait mieux ses concitoyens que les démocraties.
Un message de propagande qui en rappelle un autre : à l'époque des manifestations de la place Tian'anmen, au printemps 1989, la dictature chinoise avait annoncé que les affrontements avaient fait 241 victimes, alors que de nombreux observateurs parlaient déjà de plusieurs milliers de morts.


L'objectif est clairement politique et anticommuniste : s'il y a plus de 10 000 décès aux USA il leur faudra recalculer cette diffamation pour sauver le "monde libre".

Voir l'article de Global Times La critique de la transparence reflète la mentalité des «raisins aigres» de l'Ouest en traduction auto Google


Edité le 01-04-2020 à 14:15:06 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 01-04-2020 à 20:50:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Li Keqiang demande davantage de dépistages des cas asymptomatiques de COVID-19


le Quotidien du Peuple en ligne 31.03.2020 16h38

Selon une décision prise lors d'une réunion présidée le 30 mars par le Premier ministre Li Keqiang, la Chine va intensifier le dépistage des patients asymptomatiques au COVID-19 et étendre les tests aux contacts étroits des patients infectés afin d'empêcher un éventuel rebond de l'épidémie dans le pays.

La réunion du groupe dirigeant du Comité central du Parti communiste chinois sur la lutte contre la pneumonie à nouveau coronavirus a souligné l'importance de donner la priorité à la surveillance, au suivi, à l'isolement et au traitement des cas asymptomatiques pour consolider les efforts de confinement des épidémies dans le pays.
Les cas asymptomatiques, après avoir été testés positifs, doivent être placés en isolement et soumis à une observation médicale, a déclaré le groupe, ajoutant que les autorités doivent diffuser les informations publiques de manière transparente et éviter de sous-déclarer ou de retarder les rapports de cas confirmés.
Il est important, a encore indiqué le groupe, de déterminer la source de l'infection dès que possible dans les cas individuels et de lancer des procédures d'isolement et d'observation médicale pour les contacts étroits.
Il a fallu accélérer les étapes pour recueillir un certain pourcentage d'échantillons de cas asymptomatiques dans les zones durement touchées pour la recherche et l'analyse épidémiologique -une condition préalable à l'amélioration des mesures de confinement.

La réunion a également demandé un réexamen des patients après leur sortie et à une prise en charge médicale renforcée pour les patients rétablis dont le test est à nouveau positif.
Du fait que la contagion se propage maintenant dans le monde et qu'aucun pays n'est capable d'affronter le virus seul, le groupe a souligné la nécessité d'un état d'esprit sobre et d'une pleine reconnaissance des risques, des pressions et des défis auxquels sont confrontés les pays dans les efforts de contrôle et de prévention des épidémies.

Selon le communiqué, les autorités doivent garantir le traitement approprié des patients dans un état grave, assurer l'isolement et les visites de suivi pour les patients guéris, améliorer le suivi des cas pertinents dans les services de traitement de la fièvre et améliorer la notification des nouvelles flambées de la maladie.
Le groupe a également exhorté à redoubler d'efforts pour empêcher l'importation et l'exportation de cas de COVID-19, affirmant que les autorités doivent renforcer la capacité et les installations de test afin que toute personne entrant en Chine puisse recevoir des tests d'acide nucléique.

De leur côté, les missions diplomatiques chinoises à l'étranger et les départements concernés devront renforcer la protection, les conseils et le soutien matériel aux citoyens chinois pour protéger leur santé et leur sécurité, a ajouté le groupe.

(Rédacteurs :Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 02-04-2020 à 13:24:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi Jinping met l'accent sur la coordination du contrôle épidémique et du travail économique et la réalisation des objectifs de développement


French.xinhuanet.com

HANGZHOU, 1er avril (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, a souligné l'importance de coordonner les efforts pour le contrôle de la maladie à nouveau coronavirus (COVID-19) et le développement économique et social, et de s'efforcer d'atteindre les objectifs de développement économique et social de l'année.
M. Xi, qui est également président chinois et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques lors d'une tournée d'inspection dans la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine, de dimanche à mercredi.

Dimanche, M. Xi a visité la zone portuaire de Chuanshan du port de Ningbo-Zhoushan, dont le débit est revenu à la normale grâce à des mesures adoptées en temps opportun pour reprendre la production.
Le port de Ningbo-Zhoushan a pris les devants dans la reprise de la production, ce qui s'est avéré d'une grande importance pour encourager les entreprises chinoises à reprendre le travail et la production ainsi que pour restaurer le système logistique et les chaînes industrielles mondiales, a déclaré M. Xi.
Il a appelé à des efforts pour affronter et atténuer l'impact négatif sur le transport de marchandises causé par les mesures restrictives adoptées par divers pays en vue de lutter contre le coronavirus.
Il a également exhorté à faciliter les échanges commerciaux du pays.
M. Xi a indiqué que le port de Zhoushan jouait un rôle important dans l'édification de "la Ceinture et la Route", le développement de la Ceinture économique du fleuve Yangtsé et l'intégration du delta du fleuve Yangtsé.

Après avoir quitté le port, M. Xi a visité un parc industriel fabriquant des pièces et des moules automobiles haut de gamme à Ningbo, où il a inspecté la reprise du travail et de la production chez un fabricant privé.
A côté de la chaîne de montage, M. Xi a demandé aux travailleurs s'ils avaient rencontré des difficultés sur le chemin du retour au travail ou dans leur vie quotidienne, et s'ils avaient reçu leur salaire à temps.
" La production normale des entreprises peut maintenir l'économie nationale sur la bonne voie et créer des opportunités d'emploi pour le public" , a-t-il noté.
Soulignant que les petites et moyennes entreprises (PME) chinoises étaient intelligentes, pleines de vitalité et capables de relever les défis et visaient l'excellence, M. Xi a indiqué que les PME surmonteraient certainement cette période difficile et jouiraient d'un meilleur développement avec le soutien du Parti, du gouvernement et de la société.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 03-04-2020 à 08:59:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le directeur de l'OMS réfute les doutes sur les chiffres du COVID-19 en Chine


le Quotidien du Peuple en ligne - 02.04.2020 14h56

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a réfuté le 1er avril certains rapports des médias accusant les chiffres du COVID-19 en Chine d'être « opaques ».
Il a déclaré lors de la réunion quotidienne d'information de l'OMS que des experts de la Chine et d'autres pays asiatiques ont partagé les dernières informations avec l'organisation basées sur la science.
Il a également exhorté tous les pays à s'unir en ce moment pour renforcer la coopération et a remercié les pays qui ont partagé leurs premières données avec l'OMS.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)

____________________


Voir sur le même sujet cette vidéo de Zheng Ruolin

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 03-04-2020 à 13:30:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Huffington Post s'interroge sur le fondement des accusations américaines :

https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-etats-unis-chine_fr_5e85cedac5b6f55ebf48abf3

_________________________



La Chine réfute les accusations des responsables américains de dissimuler l'étendue du virus


BEIJING, 3 avril (Xinhua) -- La Chine a réfuté jeudi les accusations de plusieurs responsables des renseignements des Etats-Unis selon lesquels la Chine avait dissimulé l'ampleur de l'épidémie de coronavirus et sous-estimer le nombre de cas et de décès dus au COVID-19, et a noté que ces remarques étaient "indécentes et immorales."
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying, a tenu ces propos lors d'un point de presse en répondant à une question pertinente.
"La Chine a donné au monde des informations ouvertes, transparentes et opportunes, comme le montrent clairement les détails que mes collègues et moi avons présentés à plusieurs reprises au sujet de la réponse de la Chine" , a déclaré Mme Hua.

En ce qui concerne la sécurité de la santé publique internationale, c'est l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des experts en épidémiologie et en lutte contre les maladies qui ont le droit de porter un jugement, plutôt que des politiciens qui sont des menteurs habituels, a indiqué Mme Hua.
Elle a déclaré qu'un haut responsable de l'OMS avait réfuté mercredi les accusations injustifiées contre les données épidémiques de la Chine lors d'une conférence de presse à Genève.
La Chine a toujours été ouverte, transparente et responsable dans tous ses efforts, a déclaré Mme Hua. " Les mesures décisives et fortes prises par le gouvernement chinois ont assuré dans la mesure du possible la vie, la sécurité et la santé du peuple chinois et ont gagné du temps précieux pour endiguer la propagation mondiale du virus."
"Nous comprenons que les Etats-Unis sont confrontés à des difficultés et que certains responsables américains sont sous pression, et nous nous compatissons profondément aux difficultés du peuple américain"
, a déclaré Mme Hua. "Par esprit humanitaire, nous aimerions apporter aux Etats-Unis une aide et un soutien en matière de lutte contre la pandémie au mieux de nos capacités."

Cependant, Mme Hua a déclaré que les remarques de ces quelques politiciens américains étaient tout simplement indécentes et immorales. "La calomnie, la diffamation et le blâme ne peuvent pas ramener le temps perdu et davantage de mensonges ne feront que perdre plus de temps et entraîner la perte de plus de vies."
"Nous conseillons à ces politiciens qu'en ce moment, ils devraient mettre la sécurité de la vie et de la santé des gens avant la politique"
, a déclaré Mme Hua. "Il est immoral et inhumain de continuer à politiser la question de la santé publique, ce qui devrait être condamné par tous les peuples du monde, y compris le peuple des Etats-Unis."

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 03-04-2020 à 21:05:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les politiciens qu idénigrent devraient enquêter sur les échecs des États-Unis dans la lutte contre le virus


https://www.globaltimes.cn/content/1184509.shtml
Par Li Qingqing Source: Global Times Publié: 2020/4/2 13:18:40 Dernière mise à jour: 2020/4/3 0:05:31


Photo de Rick Scott: Xinhua

Le sénateur américain Rick Scott a tweeté mercredi que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait aidé la Chine à "couvrir une pandémie mondiale ". Il a dit qu'il appelait à " une enquête du Congrès sur ce que l'OMS savait et quand elle le savait" .

L'épidémie de COVID-19 fait rage aux États-Unis, mais Scott continue d'attaquer la Chine et l'OMS au lieu de faire quelque chose d'utile pour les États-Unis qui luttent contre le virus. S'il a autant de temps libre, il aurait dû appeler à une enquête du Congrès sur le CDC américain et d'autres ministères fédéraux. Le Congrès devrait peut-être le nommer chef de l'équipe d'inspection.
Scott pourrait aussi enquêter sur "ce que le gouvernement américain savait et quand il le savait" avant que l'épidémie de COVID-19 ne sévisse dans le pays. Le gouvernement américain ne savait-il vraiment rien du virus, ou a-t-il caché les informations à dessein?

La Chine a partagé la séquence génétique du nouveau coronavirus avec l'OMS début janvier. L'épidémie de COVID-19 aux États-Unis est survenue près de deux mois plus tard, mais sa gravité et son nombre de morts ont dépassé de loin ceux de la Chine, qui n'avait pas d'alerte avancée. Scott ne veut-il pas enquêter sur la façon dont les États-Unis ont raté l'occasion - la précieuse fenêtre de temps donnée par les grands sacrifices de la Chine au monde - pour empêcher l'épidémie qui fait rage dans son pays?
L'ancien chef du CDC américain, le Dr Thomas Frieden, a déclaré que le dépistage robuste du virus aux États-Unis était absent jusqu'à ce qu'il soit "beaucoup trop tard" , reflétant les échecs de tout le gouvernement américain. En vertu des directives de dépistage précédentes du CDC, seuls ceux qui venaient récemment de Chine ou avaient eu des contacts avec des personnes infectées pouvaient se qualifier pour le test.
En raison de cette arrogance, le virus s'est probablement propagé aux États-Unis pendant un certain temps avant que le gouvernement n'agisse. Scott ferait mieux d'enquêter sur ces faits surprenants, notamment sur la façon dont quatre sénateurs américains ont vendu leurs actions peu de temps après les séances d'information sur les coronavirus à la fin janvier, puis ont manqué à leur devoir de protéger la santé publique.

Lorsque l'épidémie a éclaté en Chine, le pays était confronté à un virus totalement inconnu. Par rapport aux États-Unis, la réponse de la Chine a été plus rapide. Après que les hauts responsables politiques américains eurent pris conscience de la situation, ils ont choisi de cacher les informations avancées, au lieu de diffuser des avertissements au peuple. Comment le soi-disant système de renseignement efficace des États-Unis pourrait-il être si inutile?
Aux États-Unis, certains sans-abri dormaient toujours dans un parking en plein air, selon un rapport de CNN mardi. Où sont leurs "droits de l'homme" ? Comment les riches et les pauvres peuvent-ils être traités si inégalement dans cette lutte contre le COVID-19? C'est quelque chose sur quoi des politiciens comme Scott devraient enquêter.

Pour les politiciens américains, attaquer la Chine est devenu une routine quotidienne visant à renforcer leur propre capital politique. Ces politiciens élus partagent une profonde responsabilité pour les plus de 210 000 personnes infectées aux États-Unis, mais, encore aujourd'hui, ils font toujours la différence, salissent et stigmatisent la Chine au lieu d'avoir une auto-réflexion. Ce serait absurde, si ce n'était pas si triste.

Les réalisations de la Chine pour contenir l'épidémie sont évidentes pour quiconque possède la sagesse conventionnelle, mais certains politiciens américains ont choisi de lutter sur le plan de l'idéologie plutôt que de préserver la vie humaine. C'est une question de vie ou de mort, et ces politiciens américains devraient concentrer leurs efforts sur la sauvegarde de la vie du peuple américain, au lieu de s'occuper des autres. Dénoncer le modèle chinois et noircir le système chinois ne fera rien pour éliminer le virus et ne fera que discréditer le soi-disant "système démocratique américain transparent et avancé".

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 03-04-2020 à 22:41:04   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Une video : comment la Chine a combattu le coronavirus

https://www.facebook.com/CGTNFrancais/videos/654465388702302/
Selon le Global Health Security Index le système sanitaire US est en tête, noté 84,5 / 100
La Chine est à la 51e place avec une note de 48,2 /100

Le 8 mars 42600 soignants sont venus de toute la Chine pour épauler Wuhan.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  la lutte contre le coronavirus est politiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum