Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 la lutte contre le coronavirus est politique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 29-02-2020 à 11:54:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Trois leçons pratiques sur le coronavirus :

Lutter contre le Covid-19 : expériences tirés jusqu'au présent


La Chine partage déjà ces 3 expériences suivantes : premièrement, mobiliser le grand public. Mises en quarantaine, les agglomérations au cœur du coronavirus établissent un système de quadrillage pour renforcer la prévention et le contrôle au niveau des quartiers et des villages : les habitants ne sont pas autorisés à sortir de chez eux sans masque et des volontaires participent à l'administration locale pour aider les familles en difficulté. Au niveau national, le retour des vacances de la Fête du printemps est échelonné et le dépistage dans les moyens de transport est disponible. Toutes les personnes ayant voyagé doivent observer un confinement à domicile pour 14 jours et le rythme normal des activités économiques est loin d'être repris, le télétravail est privilégié. #Coronavirus #COVID19 https://francais.cgtn.com/n/BfJAA-IA-HAA/BbcBAA/index.html


La Chine partage déjà ces 3 expériences suivantes : deuxièmement, concentrer les ressources médicales. Pour les cas confirmés, 2 hôpitaux nouveaux (Leishenshan et Huoshenshan) offrant 2 600 lits à l'incroyable construction express qui accueillent déjà des patients, pris en charge par des groupes militaires. Pour les cas suspects et légers, plusieurs « hôpitaux de fortune » traitent des dizaines de milliers de patients : les conditions « déplorables » au début ont été rapidement améliorées ; ayant accès à des repas nourrissants et à des soins de base, des patients font du sport, voire dansent ensemble et se créent graduellement des amis. Le traitement là-bas donne déjà des résultats encourageants : 197 hommes et femmes ont quitté les 3 « hôpitaux de fortune » de Wuhan le 21 février. En compagnie de volontaires de quartier, ils rentrent chez eux pour se mettre en quarantaine à la maison pendant encore 14 jours. #Coronavirus #COVID19 https://francais.cgtn.com/n/BfJAA-IA-HAA/BbcBAA/index.html


La Chine partage déjà ces 3 expériences suivantes : troisièmement, s'appuyer sur des pratiques et des acquis scientifiques. Les « soins de support » considérés comme efficaces au traitement des cas légers, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un rôle important. Selon des sources officielles, la MTC pouvant empêcher les cas bénins de se transformer en cas graves, a contribué au traitement de plus de 60 000 patients atteints. Les souches du coronavirus isolées et cultivées par des organismes scientifiques plus tôt, il faut encore plusieurs mois pour en espérer un vaccin, mais les patients ne peuvent plus attendre. Les médecins, combinant la MTC et la médecine occidentale, travaillent jour et nuit pour réduire les taux d'infection et de mortalité. De nouvelles technologies portent aussi leur contribution : par le réseau 5G, des experts de haut niveau arrivent facilement à communiquer avec leurs homologues effectuant des enquêtes dans les villages reculés. Grâce à un moteur de recherche récemment développé, des gens peuvent savoir s'ils ont voyagé avec une personne atteinte du coronavirus dans des moyens de transport. #Coronavirus #COVID19 https://francais.cgtn.com/n/BfJAA-IA-HAA/BbcBAA/index.html


Edité le 29-02-2020 à 11:55:50 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 29-02-2020 à 22:37:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Comment les villes étrangères peuvent s'inspirer de l'approche de Shanghai contre le coronavirus


le Quotidien du Peuple en ligne http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/0229/c31354-9663383.html 29.02.2020 13h07

La propagation mondiale du nouveau coronavirus devrait être maîtrisée dans les six mois, car la plupart des cas d'infection à l'étranger sont importés et la Chine a acquis de l'expérience pour faire face à l'épidémie, a déclaré le 26 février à Shanghai un expert de premier plan.

Selon Zhang Wenhong, chef de l'équipe d'experts de Shanghai dans le traitement des cas de pneumonie à nouveau coronavirus, la clé du contrôle de la propagation du virus réside dans les mesures préventives ainsi que dans la réduction et l'annulation des rassemblements publics dans les grandes villes.

« Toute ville avec des cas importés de virus est confrontée à un risque élevé car la capacité de transmission du virus est assez forte, beaucoup plus forte que le virus du SRAS, comme en témoignent les événements de Wuhan, où le nombre de cas confirmés a grimpé à environ 48 000 après que les premiers patients ont été identifiés en décembre » , a indiqué M. Zhang, qui est également directeur du département des maladies infectieuses de l'hôpital Huashan de Shanghai affilié à l'Université de Fudan.
À ce jour, le nouveau coronavirus a infecté des personnes dans plus de 40 pays et régions. Plus tôt cette semaine, au moins 11 villes du nord de l'Italie ont été verrouillées, et les habitants ont été invités à s'isoler chez eux après que le nombre de cas confirmés a rapidement augmenté en quelques jours.
M. Zhang a suggéré que tous les pays et régions étrangers avec des cas importés prennent des mesures de précaution « pour aller de l'avant » et empêchent une propagation à grande échelle parmi la communauté. « Lorsqu'il y a un nombre considérable de cas d'infection secondaire et tertiaire ou d'origine inconnue dans une ville, la situation devient dangereuse car il est alors difficile de procéder à un traçage. De plus, très peu de pays peuvent adopter une stratégie de confinement aussi agressive que celle de la Chine » , a-t-il dit.

Shanghai donne l'exemple

M. Zhang a indiqué que certains pays étrangers pourraient toutefois suivre l'approche de Shanghai pour contrôler la propagation du virus. Il a ainsi noté que Shanghai, l'une des plus grandes villes de Chine avec une population de près de 25 millions d'habitants, ne comptait que 337 cas d'infection confirmés à la date du 27 février, ce qui est bien inférieur à ce que certains chercheurs étrangers avaient prédit. De plus, il n'y a eu aucun patient dont les sources d'infection n'aient pas été clairement identifiées.
Il a souligné que la municipalité a fait un « excellent travail » pour empêcher la propagation du virus en exigeant que ceux qui revenaient de régions gravement touchées par le virus s'isolent chez eux pendant 14 jours. Les autorités de Shanghai ont également rapidement interdit les rassemblements publics et fermé les sites touristiques et les lieux publics.
« Nous avons vu des épidémies dans certains pays étrangers où les rassemblements publics n'ont pas été suspendus » , a-t-il déclaré. « Ce genre d'épidémie est étroitement lié au fait que les opérations d'une ville ou d'un pays se déroulent comme d'habitude » .

La mise en place d'un hôpital et d'un système social capable d'identifier rapidement les patients suspects s'est également avérée essentielle dans la lutte de Shanghai contre la propagation du virus, a poursuivi M. Zhang. Il a expliqué que ce système implique d'avoir des services de traitement de la fièvre désignés pour ceux qui souffrent de symptômes typiques tels que de la fièvre ou des difficultés respiratoires, et de mettre en quarantaine les personnes malades et celles avec lesquelles elles sont en contact étroit depuis 14 jours.
« La prévention précoce et la maîtrise de la propagation de la maladie ont contribué à un pronostic favorable pour les patients. Le taux de personnes atteintes de coronavirus qui se sont rétablies et sont sorties des hôpitaux de Shanghai a dépassé 80% et le taux de mortalité est inférieur à 1% » , a-t-il souligné.

Cependant, alors que le travail reprend progressivement, il a réitéré que la Chine doit encore porter une attention particulière à la contagion pour les un à deux prochains mois et réduire les rassemblements à grande échelle. Des mesures telles que celles exigeant une quarantaine de 14 jours pour les personnes retournant dans les grandes villes doivent se poursuivre, a-t-il déclaré.
« Si nous mettons correctement en œuvre ces mesures préventives et que le nombre de nouveaux cas d'infection reste nul pendant un certain temps, dans un ou deux mois, il sera alors temps de retirer les masques » , a conclu M. Zhang.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 02-03-2020 à 16:44:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La mission conjointe OMS-Chine sur le coronavirus publie ses résultats de recherche

le Quotidien du Peuple en ligne | 02.03.2020 16h16

À lire aussi :
La Chine donne des leçons vitales sur le contrôle de l'épidémie pour la réponse mondiale
La Chine a fait preuve de la capacité incroyable d'action collective et de l'esprit de coopération
Selon l'OMS, la Chine a changé le cours de l'épidémie de COVID-19 grâce à une approche pragmatique
L'OMS qualifie les efforts de lutte contre le coronavirus de la Chine d'"ambitieux, agressifs et agiles"

Des informations clés sur le nouveau coronavirus figurant dans le rapport de la mission conjointe OMS-Chine sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) viennent d'être diffusées :

L'agent pathogène

Le virus possède les caractéristiques typiques de la famille des coronavirus et appartient à la lignée Betacoronavirus 2b. L'analyse complète de la séquence du génome du nouveau coronavirus a révélé que son parent le plus proche est la souche de coronavirus de type SRAS BatCov RaTG13 provenant de chauves-souris, et que son matériel génétique est identique à 96%.
Le COVID-19 provient d'animaux, mais on ne sait pas lesquels. Des preuves semblent toutefois indiquer que les chauves-souris sont des porteurs naturels de ce virus. Les hôtes intermédiaires entre les chauves-souris et les humains n'ont toutefois pas encore été identifiés.
Selon toute probabilité, les premiers cas identifiés à Wuhan, la capitale de la province du Hubei (centre de la Chine) et épicentre de l'épidémie, ont contracté l'infection à partir d'une source animale, car beaucoup de patients ont déclaré avoir visité ou travaillé au marché de gros de fruits de mer de Huanan.

La transmission du virus

Le nouveau coronavirus est transmis par des gouttelettes et des objets porteurs du virus lors de contacts étroits et non protégés. La propagation par voie aérienne du COVID-19 n'a pas été signalée et il ne semble pas qu'il s'agisse d'un mode de transmission majeur.
Dans les établissements de santé, des gens peuvent attraper le virus s'ils respirent des gouttelettes contaminées par le virus et en suspension dans l'air.
Le virus peut être trouvé dans des échantillons fécaux de certains patients, toutefois la voie fécale-orale ne semble pas être le moteur de la transmission du COVID-19.

Les symptômes

Les symptômes du COVID-19 peuvent aller de l'absence de symptômes à une pneumonie grave. Sur la base de 55 924 cas confirmés, la fièvre (87,9%) et la toux sèche (67,7%) demeurent les plus typiques. La période d'incubation moyenne est de 5 à 6 jours.
La plupart des personnes infectées par le virus développent une maladie bénigne et peuvent récupérer. Environ 80% ont présenté une maladie légère à modérée, 13,8% une maladie grave et environ 6,1% ont été touchés de manière critique. Par ailleurs, des patients confirmés ne présentant aucun symptôme ont été rapportés.

La démographie de l'épidémie

L'âge médian des patients est de 51 ans, la majorité des cas (77,8%) ayant entre 30 et 69 ans.
Les personnes les plus exposées au risque de maladie grave sont les personnes de plus de 60 ans et les personnes souffrant d'affections sous-jacentes telles que l'hypertension, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques et le cancer. La maladie est relativement rare chez les enfants.

Le taux de mortalité

A la date du 20 février, le taux de mortalité brut des cas confirmés en laboratoire était d'environ 3,8%. Les chiffres varient selon le lieu (5,8% à Wuhan contre 0,7% dans le reste de la Chine), et la moralité augmente avec l'âge.
Le taux de mortalité est plus élevé chez les hommes que chez les femmes (4,7% contre 2,8%), et les patients ayant des problèmes de santé sous-jacents présentent également des taux plus élevés : 13,2% pour ceux qui sont atteints de maladies cardiovasculaires, 9,2% pour ceux ayant du diabète, 8,4% pour ceux ayant de l'hypertension, 8,0% pour ceux atteints de maladies respiratoires chroniques et 7,6% pour les malades du cancer.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)


Edité le 02-03-2020 à 16:45:14 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 02-03-2020 à 16:53:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le premier hôpital provisoire de Fangcang à Wuhan a fermé ses portes !

Plus de 1.000 patients sortent du plus grand hôpital temporaire de Wuhan

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 04-03-2020 à 09:28:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La lutte contre l'épidémie a besoin du phare de l'égalité


le Quotidien du Peuple en ligne | 03.03.2020 11h01
http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2020/0303/c31362-9664181.html


À lire aussi :

(COVID-19) La Chine va offrir des kits de diagnostic à l'Iraq pour l'aider à lutter contre le coronavirus
(COVID-19) Les membres du PCC des organes centraux et d'Etat font des dons pour la lutte contre le virus

Le concept d'égalité est un phare qui illumine la civilisation moderne. Face à l'épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus, le monde ne peut se passer de cette lumière. Des gens de différents pays, races et nationalités partagent un destin commun, travaillent ensemble pour lutter contre ce fléau et écrivent un chapitre civilisé de l'égalité, de l'entraide et de la coopération.

Sur terre, face au droit à la vie, toutes les nations, races et nations sont égales. Quel que soit le pays, la sécurité des personnes et la santé physique doivent être préservées et garanties. Quel que soit le pays dans lequel vous vous trouvez, le racisme et la stigmatisation sont intolérables et inacceptables. Le monde se trouve aujourd'hui à un moment spécial où la compassion et l'empathie sont nécessaires pour aller au-delà des frontières nationales, des races et des nations, et pour briller. Tous les pays ont l'obligation d'assurer la vie et la santé de leur peuple tout en préservant la sécurité et la santé des autres peuples et en contribuant à la sécurité et la santé publiques du monde. C'est le sens même de la construction d'une communauté de destin humain ouverte et inclusive.

Se traiter de manière égale est la voie de la rectitude et de la justice. Depuis le début de l'épidémie, la Chine a toujours adhéré au concept d'une communauté d'avenir commun pour l'humanité, partagé des informations avec l'OMS et la communauté internationale en temps opportun, d'une manière ouverte, transparente et responsable, répondu activement aux préoccupations de toutes les parties, renforcé la coopération internationale et empêché la propagation de l'épidémie dans le monde.

La Chine a adopté les mesures de prévention et de contrôle les plus complètes, les plus strictes et les plus approfondies qui soient, permettant de gagner un temps précieux pour vaincre l'épidémie. Les modèles de données fournis par certains experts collaborateurs de l'OMS montrent que les mesures prises par la Chine pour contrôler la circulation des personnes ont retardé la propagation des foyers en Chine de deux à trois jours et retardé la propagation des foyers à l'extérieur de la Chine de deux à trois semaines. Bruce Eylward, conseiller principal auprès du Directeur général de l'OMS, a souligné que la réponse sans précédent de la Chine en matière de santé publique a permis d'éviter ou du moins retardé des centaines de milliers de nouveaux cas de pneumonie. Faire bien ce qu'on a à faire, restez fidèle au principe d'altruisme et de rectitude et faire face au monde avec un esprit d'égalité : voici comment a agi la Chine, la plaçant au sommet de la morale.

L'égalité et l'entraide sont une des plus belles vertus de de la nature humaine. Au moment critique de la lutte de la Chine contre l'épidémie, les dirigeants de plus de 170 pays et les chefs de plus de 40 organisations internationales et régionales ont exprimé leur sympathie et leur soutien par téléphone, lettres, déclarations et autres moyens. Des personnes et des entreprises de tous les pays ont soutenu la Chine par des mesures pratiques. De son côté, la Chine continue de fournir une assistance à d'autres pays et régions touchés par l'épidémie alors même qu'elle se trouve à un moment où la bataille pour la prévention et le contrôle de l'épidémie est toujours en cours : la Chine a ainsi fait don d'un lot de kits de test au Japon lorsqu'elle a appris que les réactifs de test d'acide nucléique du virus à nouveau coronavirus étaient insuffisants ; sachant qu'à Daegu, en Corée du Sud, la situation épidémique est grave, la Chine a préparé de toute urgence un grand nombre de masques médicaux ; face aux ravages de l'épidémie en Iran, la Chine a fait un don urgent d'un lot de kits de détection d'acide nucléique et d'équipements médicaux, et a envoyé un groupe d'experts chinois... cet amour sans frontières rassemble des vagues de chaleur bienvenue et afflue vers les endroits du monde qui ont besoin d'aide, montrant d'une façon éclatante la belle image de l'entraide dans les moments difficiles.

La coopération dans un esprit d'égalité est l'outil clé de la victoire. « La sécurité de la santé publique est un défi commun auquel l'humanité est confrontée, et les nations doivent travailler ensemble pour y faire face » . Les idées exposées par le Secrétaire général Xi Jinping sont devenues un consensus international. Cette course contre la montre contre le virus, c'est aussi une bataille de l'humanité pour lutter pour le droit à la vie. Plus les moments critiques pour surmonter les difficultés sont importants, plus nous devons nous regarder les uns les autres dans une perspective égale et inclusive, unir notre volonté de solidarité et d'union et renforcer notre force de coopération marquée par l'égalité et le bénéfice mutuel. La Chine n'a cessé d'élargir sa coopération internationale et régionale, a continué de maintenir une bonne communication avec l'OMS, a partagé son expérience en matière de prévention de l'épidémie avec les pays concernés et a renforcé sa coopération internationale dans le développement de médicaments antiviraux et de vaccins. « La lutte contre les grands événements de santé publique tels que l'épidémie de pneumonie a nouveau coronavirus requiert la sagesse collective et la coopération de toute l'humanité, soulignant l'importance de bâtir une communauté d'avenir commun pour l'humanité » , a dit Martin Albrough, l'un des premiers chercheurs à avoir proposé le concept de « mondialisation » et membre de l'Académie des sciences sociales du Royaume-Uni. Son appel mérite l'attention universelle de la communauté internationale et chaque pays devrait faire preuve de responsabilité.

La lutte contre l'épidémie a besoin du phare de l'égalité. C'est en sauvegardant la voie de la justice et de la rectitude, en défendant la beauté de la nature humaine et en forgeant les outils de la victoire que nous pourrons continuer à ouvrir un avenir meilleur à la société humaine.

Par He Yin du Quotidien du Peuple

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 05-03-2020 à 20:03:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(COVID-19) Un hôpital de Beijing confirme des infections du système nerveux par le nouveau coronavirus


French.xinhuanet.com http://french.xinhuanet.com/2020-03/05/c_138846525.htm Publié le 2020-03-05 à 17:24

BEIJING, 5 mars (Xinhua) -- Des médecins chinois ont prouvé pour la première fois que le nouveau coronavirus peut causer des dommages au système nerveux central des patients.
Le virus a été trouvé dans le liquide céphalo-rachidien d'un patient guéri de COVID-19, ont annoncé jeudi des médecins de l'hôpital Ditan de Beijing affilié à l'Université médicale de la Capitale, établissement désigné pour le traitement du COVID-19.
Des études antérieures montrent que le COVID-19 peut attaquer plusieurs organes tels que les reins, le foie et le coeur, mais il n'existe aucune donnée sur les dommages au système nerveux central.
Le patient, âgé de 56 ans, a été diagnostiqué infecté par le COVID-19 le 24 janvier à l'hôpital. Il avait des symptômes graves et ne répondait pas au traitement habituel, selon un communiqué de l'hôpital.
Dans l'unité de soins intensifs, le patient a développé des symptômes associés à une diminution de la conscience, bien qu'il n'y ait pas eu de signes anormaux sur les images de son scanner crânien.
Le personnel médical a alors procédé au séquençage génétique sur des échantillons de son liquide céphalorachidien et a confirmé l'existence du nouveau coronavirus, diagnostiquant chez le patient du COVID-19 une encéphalite, une inflammation du cerveau.
Après le traitement ciblé de l'encéphalite virale, les symptômes neurologiques du patient ont progressivement disparu.
Ce patient a été transféré dans le service des maladies infectieuses le 18 février et a quitté l'hôpital le 25 février.

Une fois qu'un patient est découvert avec des troubles de la conscience, le personnel médical doit penser à la possibilité d'infections du système nerveux et effectuer en temps opportun des tests sur le liquide céphalorachidien, pour éviter un diagnostic tardif et réduire davantage le taux de mortalité des patients dans un état critique, a indiqué Liu Jingyuan, directeur de l'unité de soins intensifs de l'hôpital et médecin traitant du patient.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 05-03-2020 à 23:18:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(COVID-19) L'ECMO et l'appareil mobile de tomodensitométrie jouent un rôle majeur dans le traitement des patients du COVID-19


http://french.xinhuanet.com/2020-03/05/c_138846525.htm

(Xinhua/Zhang Yuwei)

BEIJING, 4 mars (Xinhua) -- Les équipements de haute technologie comme l'oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO) et les appareils mobiles de tomodensitométrie sont essentiels dans le traitement des patients du COVID-19, a déclaré mercredi un responsable sanitaire chinois.

Le ventilateur et l'ECMO sont utilisés pour soutenir les systèmes respiratoires des patients en état grave, a indiqué Mao Qunan, chef du département de planification de la Commission nationale de la santé (CNS) lors d'une conférence de presse.
Les appareils mobiles de tomodensitométrie permettent de faire un examen thoracique en moins de trois minutes aux patients dans les hôpitaux temporaires, tandis que les laboratoires mobiles P3 rendent possible une détection instantanée d'acide nucléique, a noté M. Mao.

Notant l'équilibre entre l'offre et la demande de dispositifs médicaux dans la province du Hubei, M. Mao a ajouté que la CNS accordait une attention particulière aux besoins de la ligne de front contre le COVID-19.
La CNS prévoit une réserve à long terme de matériel médical en travaillant de concert avec d'autres départements, selon M. Mao.
La Chine a expédié 67 ECMO au Hubei, a déclaré Luo Junjie du ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information, ajoutant que le ministère importerait plus d'ECMO pour le Hubei et Wuhan, sa capitale.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 05-03-2020 à 23:31:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Dans quelles conditions reprend le trafic aérien :

https://www.facebook.com/CGTNFrancais/videos/3059588504065004/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 06-03-2020 à 09:14:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi Jinping préside une réunion de dirigeants sur le contrôle du COVID-19 et la stabilisation de l'économie


http://french.xinhuanet.com/2020-03/04/c_138843761.htm

BEIJING, 4 mars (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a présidé mercredi une réunion de dirigeants pour étudier les tâches principales en matière de prévention et de contrôle de la maladie à nouveau coronavirus (COVID-19) et de stabilisation du développement économique et social.

M. Xi a prononcé mercredi un discours important lors de la réunion du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC.
Après les efforts acharnés de tout le pays, une tendance positive est apparue, la situation en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie s'améliorant constamment et la reprise en ordre du travail et de la vie s'accélérant, a déclaré M. Xi.
Il a appelé à accélérer la mise en place d'un ordre économique et social compatible avec la prévention et le contrôle de l'épidémie, appelant à consolider et à étendre la tendance positive durement acquise, à ramener rapidement le développement économique et social du pays sur la voie normale, et à créer les conditions pour assurer une victoire décisive dans la construction d'une société modérément prospère à tous égards et dans l'élimination de la pauvreté.
M. Xi a souligné l'importance d'une compréhension claire de la complexité de la situation actuelle en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie, ainsi que de développement économique et social.
Alors que la tâche de contenir l'épidémie reste ardue et onéreuse au Hubei et à Wuhan, le risque de la propagation de l'épidémie augmente dans d'autres régions à mesure de la multiplication des déplacements et des rassemblements de personnes, a indiqué M. Xi, ce qui ne tolère aucun relâchement dans la préparation de la réponse à l'épidémie.
Notant que la Chine devait jouer son rôle en tant que pays majeur et responsable, M. Xi a demandé une plus grande coopération internationale en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie.
M. Xi a demandé des mesures ciblées et solides pour faire progresser la reprise du travail afin de minimiser les pertes causées par l'épidémie.
Les comités du Parti et les gouvernements de tous les niveaux doivent mettre en œuvre les politiques et les décisions prises par le Comité central du PCC, a déclaré M. Xi, appelant à rechercher la vérité à partir des faits et à se prémunir résolument contre la pratique des formalités inutiles et le bureaucratisme.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 06-03-2020 à 09:18:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

66 % des malades enregistrés en Chine continentale sont sortis des hôpitaux


Le 5 mars on dénombre un total de 80 552 entrées et de 53 394 guérisons.


Edité le 06-03-2020 à 09:56:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 07-03-2020 à 07:31:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi souligne la nécessité de surmonter l'impact du COVID-19 pour gagner la lutte contre la pauvreté

Source: Xinhua Publié: 2020/3/7 0:24:40
https://www.globaltimes.cn/content/1181831.shtml



Photo: Xinhua


Vendredi, le président Xi Jinping a souligné la nécessité de surmonter l'impact de la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19) pour remporter une victoire complète dans la lutte contre la pauvreté.
Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques lors d'un symposium sur l'obtention d'une victoire décisive dans la lutte contre la pauvreté.
Xi a souligné que sortir tous les habitants des zones rurales vivant en dessous du seuil de pauvreté actuel d'ici 2020 est une promesse solennelle faite par le Comité central du PCC, et elle doit être tenue à temps.
Il a appelé à des efforts inlassables sur la réduction de la pauvreté, affirmant que c'est une bataille difficile à laquelle une plus grande importance doit être attachée dans la poussée finale.


Photo: Xinhua

Xi a exhorté les comités du Parti et les gouvernements à tous les niveaux à faire progresser la lutte contre la pauvreté avec plus de détermination et d'intensité, à surmonter l'impact du COVID-19 pour remporter une victoire complète dans l'éradication de la pauvreté et à accomplir la grande cause qui est d'une importance capitale tant pour le Nation chinoise et humanité.
Notant que ce symposium est le plus important du genre depuis le 18e Congrès national du PCC, M. Xi a déclaré que sa tâche principale était de mobiliser toutes les ressources pour gagner la bataille contre la pauvreté, et de veiller à ce que l'objectif d'éradication de la pauvreté soit atteint comme prévu afin de construire une société modérément prospère à tous égards.
Les tâches de lutte contre la pauvreté du pays sont presque terminées, le nombre de personnes pauvres étant tombé à 5,51 millions fin 2019, contre 98,99 millions fin 2012. Le taux de pauvreté est tombé à 0,6% contre 10,2% au cours de la période, avec une pauvreté globale globalement éradiquée, a déclaré M. Xi.
Une fois la tâche d'élimination de la pauvreté achevée cette année, la Chine atteindra les objectifs fixés dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies avec 10 ans d'avance sur le calendrier, ce qui revêt une grande importance pour la Chine et le monde, car aucun pays au monde ne l'a fait. jamais sorti autant de personnes de la pauvreté en si peu de temps, a-t-il dit.
Les réalisations sans précédent de la Chine dans la lutte contre la pauvreté démontrent les avantages politiques de la direction du PCC et du système socialiste, a-t-il noté.

ARTICLES LIÉS:
Xi préside une réunion de dirigeants sur le contrôle du COVID-19 et la stabilisation de l'économie
M. Xi insiste sur l'avancement de la recherche scientifique sur le COVID-19


Edité le 07-03-2020 à 07:34:08 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 08-03-2020 à 14:46:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine débloque des millions de dollars à l’OMS pour lutter contre le coronavirus
© Sputnik . Alexandre Iouriev

19:38 07.03.2020
https://fr.sputniknews.com/international/202003071043212127-la-chine-debloque-des-millions-de-dollars-a-loms-pour-lutter-contre-le-coronavirus/

La Chine, premier pays où le coronavirus a été détecté, débloquera 20 millions de dollars pour que l’Organisation mondiale de la santé puisse combattre l’épidémie, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.
Les autorités chinoises ont décidé de verser 20 millions de dollars à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour lutter contre le Covid-19, a annoncé samedi 7 mars le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.
«Une bonne nouvelle du gouvernement chinois: il verse 20 millions de dollars à l'OMS pour renforcer la lutte mondiale contre le Covid-19», a indiqué M.Ghebreyesus sur Twitter.
​Il a remercié le représentant permanent de la Chine auprès de l’Onu, Chen Xu, qui avait «transmis la bonne nouvelle au nom du Président Xi Jinping, du gouvernement et du peuple chinois».

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 13-03-2020 à 15:16:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(COVID-19) La Chine annonce que son pic du COVID-19 est passé


French.xinhuanet.com http://french.xinhuanet.com/2020-03/12/c_138870776.htm

BEIJING, 12 mars (Xinhua) -- La Chine a déclaré jeudi que le pic de l'épidémie de maladie à nouveau coronavirus (COVID-19) en Chine est passé, quelques heures après que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait qualifié l'épidémie d'une "pandémie".

Les nouveaux cas continuent de baisser, et la situation épidémiologique globale reste à un niveau bas en Chine, a déclaré Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la santé, lors d'une conférence de presse à Beijing.

M. Mi a indiqué que le nombre de nouveaux cas à Wuhan, épicentre de l'épidémie dans la province centrale du Hubei, était tombé à moins de dix, avec seulement huit cas rapportés mercredi. Aucun nouveau cas n'a été signalé dans les autres villes du Hubei pendant une semaine, a déclaré Mi.
Seuls sept nouveaux cas ont été signalés sur la partie continentale de la Chine à l'extérieur du Hubei, dont six sont des cas importés de l'étranger, a précisé M. Mi.
M. Mi a déclaré que la priorité absolue devait être donnée au traitement des patients et a promis de ne pas relâcher les efforts dans le travail de prévention et de contrôle de l'épidémie.
Cette annonce intervient alors que l'OMS a déclaré que l'épidémie de COVID-19 pouvait être qualifiée de "pandémie", car le virus se propage fortement à l'échelle internationale.

Plus de 118.000 cas confirmés ont été signalés dans 114 pays et régions, et 4.291 personnes ont perdu la vie, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, lors d'une conférence de presse à Genève, notant que le nombre de cas de coronavirus, de décès et de pays touchés augmenterait encore dans les jours et les semaines à venir.
L'OMS a appelé en qualifiant l'épidémie de COVID-19 d'une "pandémie" ses membres une fois de plus à prendre un engagement politique plus important et à mettre plus de ressources pour renverser la vapeur dans la lutte contre la maladie, selon M. Mi.

Depuis le déclenchement du COVID-19, la Chine a pris les mesures de prévention et de contrôle les plus complètes, les plus strictes et les plus minutieux, ce qui lui a permis de gagner un temps précieux pour elle-même et pour d'autres pays et régions pour mettre en place leur propre prévention et contrôle, a-t-il ajouté.
"La Chine porte une attention particulière à la propagation mondiale rapide actuelle de l'épidémie et sympathise avec d'autres pays en termes de pression en matière de prévention et de contrôle" , a déclaré M. Mi.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 15-03-2020 à 00:01:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

COVID-19) Xi Jinping s'entretient au téléphone avec le chef de l'ONU et appelle à une action internationale urgente contre le COVID-19

Xinhua - 13.03.2020 08h34
http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/0313/c31354-9667768.html

Le président chinois Xi Jinping s'est entretenu jeudi au téléphone avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, exhortant la communauté internationale à prendre une action urgente dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19.

M. Xi a rappelé qu'à la suite de l'apparition de l'épidémie du nouveau coronavirus, M. Guterres lui a écrit pour transmettre sa sympathie et exprimer son appréciation des mesures de prévention et de contrôle prises par la Chine, et a publiquement fait part à plusieurs reprises de son soutien aux efforts de lutte de la Chine contre l'épidémie.
Le président chinois a exprimé sa gratitude au chef de l'ONU, soulignant que, comme le disent souvent les Chinois, c'est dans le besoin que l'on reconnaît ses vrais amis.
Grâce à des efforts inlassables, la Chine a vu chez elle une tendance dans laquelle la situation de la prévention et du contrôle de l'épidémie progresse de façon soutenue et l'ordre de la vie et de la production se rétablit à un rythme croissant, a déclaré le président chinois.
Dans la prochaine étape, a-t-il ajouté, la Chine agira avec autant de prudence à la fin qu'au début, et poursuivra ses efforts de prévention et de contrôle de manière implacable, solide et méticuleuse, tout en faisant progresser de manière sérieuse tous les aspects du travail dans le domaine du développement économique et social.
Le peuple chinois l'emportera sans aucun doute sur l'épidémie de COVID-19 et atteindra aussi assurément ses objectifs fixés en matière de développement économique et social, a déclaré M. Xi. "J'en suis pleinement convaincu" , a-t-il dit.

Le chef de l'Etat chinois a souligné que le travail acharné du peuple chinois a permis de gagner un temps précieux et a apporté une contribution importante à la prévention et au contrôle de l'épidémie dans d'autres pays.

Notant que le COVID-19 est récemment apparu et s'est répandu dans un certain nombre de pays et que la situation est préoccupante, il a exhorté la communauté internationale à prendre des mesures urgentes et à mener une coopération internationale efficace en matière de prévention et de contrôle conjoints, afin de former une force concertée puissante pour vaincre la maladie.
La Chine est prête à partager ses expériences avec d'autres pays, à mener des activités conjointes de recherche et de développement sur les médicaments et les vaccins et à offrir autant d'aide que possible aux pays où la maladie se propage, a assuré M. Xi.
Il a ajouté que la Chine soutient les Nations Unies et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans leurs efforts visant à mobiliser la communauté internationale pour améliorer la coordination des politiques, accroître les ressources investies et aider en particulier les pays en développement avec des systèmes de santé publique faibles à se préparer à la prévention et à la riposte.
La Chine, a-t-il dit, a annoncé un don de 20 millions de dollars américains à l'OMS pour soutenir ses efforts visant à organiser des actions internationales contre l'épidémie.

L'épidémie a une fois de plus démontré que l'humanité est une communauté de destin qui partage les joies et les peines, a souligné M. Xi, notant qu'à l'ère de la mondialisation économique, le COVID-19 ne sera pas la dernière grande urgence mondiale, et que divers problèmes de sécurité traditionnels et non traditionnels entraîneront constamment de nouvelles épreuves.
La communauté internationale doit considérer l'humanité comme une communauté de destin, s'occuper l'un de l'autre et unir toutes les forces pour faire face aux risques et défis et construire une belle planète, a affirmé le président chinois.
Rappelant également que cette année marque le 75e anniversaire de la fondation des Nations Unies, M. Xi a déclaré que la Chine soutient la communauté internationale en saisissant cette occasion pour réaffirmer son engagement en faveur du multilatéralisme et pour renforcer et améliorer le système de gouvernance mondiale avec les Nations Unies en son centre.

La Chine, a-t-il enfin assuré, continuera de soutenir le travail de l'ONU.

De son côté, M. Guterres s'est dit très satisfait et a félicité la Chine pour la diminution significative des cas de contamination au nouveau coronavirus dans le pays.
Le secrétaire général de l'ONU s'est dit convaincu qu'avec une ferme détermination et une forte résilience, la Chine va à la fois surmonter l'épidémie et rétablir l'ordre économique rapidement, ce qui est non seulement favorable aux intérêts du peuple chinois, mais représente aussi une contribution importante au monde.
Les Nations Unies remercient la Chine d'avoir aidé les pays actuellement en difficulté à lutter contre le COVID-19, a poursuivi M. Guterres, ajoutant que l'organisation mondiale salue le fait que la Chine partage ses expériences en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie avec les pays en développement et apporte une assistance précieuse en fournissant des matériels médicaux, des vaccins et des médicaments.

Il a enfin indiqué que le soutien de la Chine est essentiel au multilatéralisme, ajoutant que les Nations Unies espèrent approfondir leur coopération avec la Chine dans les domaines du changement climatique, du développement durable et de divers autres domaines, et attendent avec intérêt que la Chine joue un rôle de moteur majeur dans les affaires internationales.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 06:58:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Infos au fil de l'eau :
Les chiffres économiques de la Chine de janvier à février affichant une baisse à deux chiffres sont conformes aux attentes. En sacrifice de deux mois d'activités économiques au profit de la population, elle est nécessaire et n'endommagera pas la base industrielle chinoise pour une croissance à long terme: les économistes COVID-19

L'économie chinoise en janvier-février: -Ventes au détail: plongé de 20,5% à 5213 milliards de dollars (744 milliards de dollars) -Production industrielle à valeur ajoutée: -13,5% -Investissement en immobilisations: -24,5% à 3 332 milliards de yuans -Taux de chômage urbain en Fév: 6,2%

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 23:53:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine réussira la prochaine étape du virus


Source: Global Times Publié: 2020/3/16 22:43:41
https://www.globaltimes.cn/content/1182808.shtml

L'Europe est devenue le nouvel épicentre de l'épidémie de coronavirus. Le virus se propage également rapidement en Amérique du Nord. Un nombre croissant de scientifiques ont vu que la pandémie risque de se poursuivre cet été. Nous devons être bien préparés pour la pandémie qui se poursuivra à l'automne et à l'hiver à venir.

La Chine a déjà contenu l'épidémie. Mais le nombre de cas importés augmente. Pendant ce temps, la tâche ardue de reprendre le travail est confrontée au pays. La Chine est-elle capable de faire face aux deux défis en même temps?
De nombreux experts et médias étrangers ont prédit que la Chine risquait une deuxième épidémie. Nous ne pouvons certainement pas transformer cette prédiction en réalité, ni nous résigner aux circonstances pour maintenir les réalisations que nous avons accomplies. Dans ce cas, la sécurité serait insoutenable à la fois économiquement et politiquement.
La Chine a été pleinement et rapidement mobilisée pour freiner la propagation virale. Nous pourrons également restaurer pleinement les activités économiques tout en veillant à maîtriser l'épidémie. Ce n'est qu'en atteignant cet objectif que nous pourrons finalement triompher du virus.

Bien que ce soit difficile, il ne sera en aucun cas plus difficile d'accomplir cette tâche que notre lutte acharnée contre le virus mortel à l'étape précédente. Depuis fin janvier, la Chine a rapidement mobilisé l'ensemble de la société et construit un système de gestion basé sur le réseau avec une couverture universelle pour les unités de base. Beaucoup de gens ont fait d'énormes sacrifices en se confinant à l'intérieur. De nombreuses entreprises ont payé d'énormes coûts économiques par des fermetures et des suspensions de production. Nous avons surmonté ces difficultés, alors pourquoi ne pouvons-nous pas gérer des tâches à l'étape suivante?
Bien que les deux défis - prévention des épidémies et reprise du travail - se chevauchent, ils peuvent être traités séparément.

La clé pour empêcher les cas importés est de garder notre frontière nationale. Le gouvernement municipal de Pékin a annoncé dimanche que toutes les arrivées de la ville en provenance de l'étranger seront mises en quarantaine dans un centre d'isolement centralisé pendant 14 jours, et les coûts seront à la charge des passagers eux-mêmes.
Si de telles mesures sont déployées à travers le pays, les risques seront concentrés aux points d'entrée et le pays pourra les résoudre. Et l'énorme fardeau économique sera également digéré à long terme.

En outre, les communautés en Chine doivent surveiller en permanence les conditions de santé des personnes venues de l'étranger. Ce n'est pas grave pour le système de prévention et de contrôle qui existe déjà dans ces communautés.
Tant que le canal des infections importées est sous contrôle, la reprise du travail ne sera pas gravement affectée par l'épidémie dans le monde. Le risque d'infections croisées a été essentiellement contenu en Chine, ce qui rendra les déplacements d'une province à l'autre plus sûrs. Il est fondamentalement impossible de voir des grappes de cas au sein d'une entreprise.

Bien que les États-Unis et certains pays européens comptent moins de personnes que la Chine, leur prévention des épidémies est un gâchis. Mais la Chine a combattu le virus avec des mesures claires. La Chine reste vigilante. Il est donc peu probable que la reprise du travail déclenche une nouvelle épidémie virale.
Franchement, il est assez difficile de tout faire parfaitement dans un si grand pays comme la Chine. Néanmoins, ce n'est pas effrayant s'il y a de nouvelles infections ou même des grappes de cas. Tant que le système de prévention et de contrôle est toujours en place, toute nouvelle infection sera rapidement identifiée et traitée correctement avant de faire boule de neige dans une épidémie.
L'épidémie de coronavirus est un défi sans précédent auquel sont confrontés tous les pays. La Chine a pris le dessus dans la lutte contre le virus et elle bénéficiera à la fois économiquement et politiquement si la reprise du travail et la prévention des infections importées sont correctement réalisées.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
863 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 22:14:09   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

https://youtu.be/quBiZOEt6mI

Bon visionnage.

--------------------
https://humaniterouge.alloforum.com/image/7img.net/users/4212/27/99/67/avatars/3-76.png
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 22:59:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le vaccin chinois est en phase d'essais cliniques


vidéo

Les autorités chinoises de réglementation pharmaceutique ont donné leur feu vert aux essais cliniques pour un vaccin contre le nouveau coronavirus.
Le vaccin a été développé par l'Académie des sciences médicales militaires à Beijing, qui assure que la sûreté du médicament a été la priorité dans la recherche et le développement.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 19-03-2020 à 21:16:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La déclaration de l'ambassadeur rappelle la "communauté de destin pour l'humanité" . Cette communauté de destin est liée à une nouvelle mondialisation de type multipolaire. Elle s'oppose à la mondialisation hégémoniste.
D'autre part elle s'adresse en priorité au Tiers Monde dans le but d'aider leur développement, mais aussi au Second Monde afin d'isoler l'hégémonisme.
Lorsque Trump coupe les voyages en provenance de l'Europe, comme lorsqu'il essaie de s'approprier un labo Allemand, il s'isole encore davantage.



(COVID-19) Un million de masques donnés par la Chine arrivent en Belgique en route pour la France


French.xinhuanet.com http://french.xinhuanet.com/2020-03/19/c_138892912.htmPublié le 2020-03-19 à 04:44


(Xinhua/Zheng Huansong)

LIEGE (Belgique), 18 mars (Xinhua) -- Un lot d'un million de masques a été acheminé par avion en Belgique mercredi, en route pour la France. Le matériel médical a été mobilisé par deux organisations caritatives chinoises pour aider à combattre la propagation du COVID-19.
Un avion cargo transportant le lot a décollé de Hangzhou, dans l'est de la Chine, plus tôt dans la journée et est arrivé à l'aéroport de Liège vers 12H45, heure locale (11H45 GMT).
Les marchandises seront remises au ministère français des Solidarités et de la Santé, a indiqué un communiqué de presse de la Fondation Alibaba et de la Fondation Jack Ma.
L'avion contenait également des biens médicaux donnés à d'autres pays européens, dont la Belgique et la Slovénie.
Cette opération de secours est la plus récente d'une série d'initiatives lancées par les deux organisations caritatives pour aider l'Europe à faire face à la crise sanitaire actuelle.
Les deux organisations chinoises ont livré du matériel médical aux pays européens les plus touchés comme l'Italie et l'Espagne, depuis que l'Organisation mondiale de la santé, la semaine dernière, a identifié l'Europe comme "l'épicentre" de la pandémie de COVID-19 en cours.
Mercredi également, un autre lot de matériel médical envoyé par la Chine est arrivé à l'aéroport de Paris Roissy-Charles de Gaulle.
Ce lot d'aide médicale comprend des masques de protection, des masques chirurgicaux, des combinaisons de protection et des gants médicaux, comme l'a demandé la partie française, selon Lu Shaye, l'ambassadeur de Chine en France.

"Au moment crucial où la Chine est entrée en guerre contre l'épidémie, la France nous a apporté un soutien et une aide précieux" , a déclaré M. Lu. "Maintenant que la France et l'ensemble de l'Europe sont confrontés au grave défi de la pandémie, la Chine est prête à apporter son aide dans la mesure du possible" .

Mercredi matin, 70.989 infections ont été signalées dans la zone UE/EEE et au Royaume-Uni, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.
Pour faire face à la pénurie aiguë d'équipements de protection individuelle, l'UE a lancé une procédure d'achat conjointe et imposé une restriction à l'exportation de produits médicaux.

__________________



La Chine a accordé son aide en fournitures médicales à la France

le Quotidien du Peuple en ligne http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/0319/c31354-9669811.html 19.03.2020 08h34

Un lot de fournitures médicales accordé par la Chine est arrivé à l'aéroport RCG (Crédit : Ambassade de Chine en France)

La Chine a accordé son aide en fournitures médicales à la FranceLa Chine a accordé son aide en fournitures médicales à la FranceLa Chine a accordé son aide en fournitures médicales à la FranceLa Chine a accordé son aide en fournitures médicales à la France

L'Ambassadeur Lu Shaye a affirmé dans une interview que les fournitures médicales accordées par la Chine comprennent des masques de protection, des masques chirurgicaux, des combinaisons de protection et des gants médicaux, conformément au besoin de la partie française.
L'Ambassade de Chine en France a indiqué qu'au moment crucial de la lutte de la Chine contre l'épidémie, la France a apporté du soutien et de l'aide précieux. Actuellement, alors que la France et l'Europe toute entière font face au sérieux défi de la pandémie, la Chine est disposée à accorder de l'aide dans la mesure de ses possibilités. « Cela illustre la solidarité aux moments les plus difficiles, et montre l'excellence des relations d'amitié et de coopéraiton sino-françaises » , a évoqué le communiqué de l'Ambassade.

L'Ambassadeur Lu Shaye a souligné que la santé et la médecine constituent l'un des domaines les plus dynamiques de la coopération scientifique et technologique sino-française. « Nos deux pays mènent une coopération étroite en matière de maladies infectieuses émergentes. Après le déclenchement de l'épidémie de COVID-19, nos institutions de recherches scientifiques, en étroit contact, ont mené conjointement des R&D sur les réactifs de diagnostic rapide du virus. Actuellement, des scientifiques des deux pays sont en train de mener des études de faisabilité sur le développement de médicaments à base d'anticorps » , a-t-il indiqué.

S'agissant du traitement clinique, début février, des experts des deux pays ont téléconsulté ensemble des patients. M. Alain Mérieux, Président de la Fondation Mérieux, a fourni à la Chine de multiples suggestions sur le diagnostic, le traitement et la coopération sur le développement de vaccins. Des institutions chinoises de recherche scientifique et l'Institut Pasteur explorent activement les moyens de créer un fonds de recherche conjoint sino-français qui soutiendra prioritairement le développement de nouveaux médicaments ainsi que la recherche de vaccins contre le COVID-19.
La Chine a aussi invité la France à participer à la vidéo-conférence entre la Chine et des pays européens, dédié à la présentation des plans chinois de prévention, contrôle, diagnostic et traitement, en vue de partager les expériences et de faire les échanges avec la communauté internationale dont la France. Selon l'Ambassade de Chine en France, si la France en a besoin, la Chine est prête à organiser des échanges à distance et téléconsultations, même à envoyer une équipe d'experts médicaux en France.

L'Ambassade de Chine en France a souligné que « nous en sommes convaincus, tant que la Chine, la France et la communauté internationale sont animées de l'idée de la communauté de destin pour l'humanité, que nous menions un combat solidaire côte à côte, nous arriverons certainement à vaincre le démon du virus » .

Source : Ambassade de Chine en France

(Rédacteurs :Yishuang Liu)


Edité le 19-03-2020 à 22:27:27 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 20-03-2020 à 23:26:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'article est optimiste, ou bien Le Drian n'a pas bien écouté les dernières déclarations d'E. Philippe rejetant la prévention systématique.

(COVID-19) La France prête à tirer des enseignements de l'expérience de la Chine dans la lutte contre le nouveau coronavirus (ministre)



BEIJING, 19 mars (Xinhua) -- Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré jeudi lors d'une conversation téléphonique avec Wang Yi, conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères, que la France tirera des enseignements de l'expérience de la Chine dans la lutte contre le COVID-19.

M. Le Drian a salué la victoire fondamentale de la Chine dans la bataille contre le nouveau coronavirus, a sincèrement remercié celle-ci pour l'envoi de fournitures médicales à la France et la mobilisation de ressources pour répondre aux besoins de la France en matière d'approvisionnement en fournitures médicales, et a évalué en termes positifs la coopération entre les deux pays dans le domaine de la lutte contre l'épidémie.

La situation épidémique en France s'aggrave, a-t-il dit, ajoutant que son pays est disposé à tirer parti de l'expérience de la Chine pour prévenir et contenir la propagation du coronavirus et adopter des mesures fortes et efficaces pour vaincre l'épidémie le plus rapidement possible.

Pour sa part, M. Wang a déclaré que l'épidémie est apparue dans plusieurs pays et régions du monde, que la France est également confrontée au défi du COVID-19, et que la Chine a exprimé sa sincère sympathie sur ce point.

Le chef de la diplomatie chinoise a exprimé sa conviction que sous la direction du président Emmanuel Macron, la France gagnera finalement et définitivement la bataille contre le virus.

La Chine et la France peuvent s'enorgueillir d'une tradition de soutien mutuel, a également noté M. Wang, ajoutant que la Chine n'oubliera jamais le précieux soutien et l'aide de la France au peuple chinois dans sa lutte contre le nouveau coronavirus.

Agissant au nom de l'amitié sino-française, la Chine a surmonté ses propres difficultés pour envoyer un lot de fournitures médicales en France, a déclaré M. Wang. Sur les contenants de ces fournitures médicales, il est écrit en chinois : "Bien qu'elles soient éloignées l'une de l'autre, l'amitié qui lie la Chine et la France est plus solide que l'or et la pierre", ce qui illustre clairement l'amitié entre les deux pays, qui consiste à partager les souffrances et la joie, et à s'entraider, a-t-il ajouté.

La Chine mettra tout en oeuvre pour offrir à la France l'assistance nécessaire à ses besoins en matière d'approvisionnement, renforcera le partage d'expériences dans le domaine de la santé et de la prévention de l'épidémie par le biais de vidéoconférences et d'autres moyens, et développera la coopération bilatérale dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses émergentes, la virologie, la recherche sur les vaccins et d'autres domaines, a indiqué le ministre chinois.

M. Wang a également rappelé que l'épidémie est l'ennemi commun de l'humanité, et que cela nécessite une réponse conjointe de la communauté internationale.

Depuis le tout début, la Chine a partagé des informations sur la lutte contre l'épidémie avec la communauté internationale dans un esprit d'ouverture et de transparence et avec une attitude responsable, permettant de gagner un temps précieux pour que les autres pays puissent prévenir et contrôler l'épidémie, a-t-il souligné.

Désormais, a-t-il poursuivi, la Chine, qui défend l'esprit d'une communauté de destin pour l'humanité, fournit de différentes formes de soutien à près de 100 pays pour lutter contre l'épidémie, notamment en faisant don de fournitures médicales indispensables, en partageant son expérience en matière de prévention et de contrôle, et en envoyant des équipes d'experts.

Malheureusement, a-t-il ajouté, certains pays ont tenté de politiser l'épidémie, d'étiqueter le virus et de stigmatiser la Chine. De tels actes ne sont pas propices à l'unité de la communauté internationale et entraveront gravement les efforts conjoints de tous les pays pour lutter contre l'épidémie. Ils doivent donc faire l'objet d'une opposition ferme, a-t-il déclaré.

Dans le même temps, M. Wang a rappelé qu'un grand nombre de Chinois d'outre-mer, et notamment des étudiants, travaillent, étudient et vivent en France. En tant que messagers de l'amitié sino-française, ils sont prêts à contribuer à la promotion de la coopération bilatérale, a-t-il assuré.

Face aux défis posés par l'épidémie, l'Ambassade de Chine en France leur a fourni et continuera de leur fournir des soins et une assistance, a déclaré M. Wang, qui a aussi exprimé l'espoir que le gouvernement français accordera une attention particulière à leur santé et à leur sécurité, leur fournissant toute l'assistance nécessaire en matière de protection et de garantie médicale.

Pour sa part, Jean-Yves Le Drian a déclaré que la France attachait une grande importance à la santé et à la sécurité des Chinois d'outre-mer et leur fournira sans le moindre doute assistance et soins, en particulier aux étudiants chinois.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 21-03-2020 à 16:18:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Quelques précisions sur l'alerte du Dr Li Wenliang


Un rapport d'enquête sur le dénonciateur Li Wenliang révèle un processus d'alerte au début de l'épidémie à Wuhan


https://www.globaltimes.cn/content/1183157.shtml

Par des journalistes de GT Source: Global Times Publié: 2020/3/19 20:53:27 Dernière mise à jour: 2020/3/20 0:43:21

Le rapport publié jeudi par le plus haut organe de surveillance de la Chine sur l'affaire liée à la mort de Li Wenliang, le médecin "dénonciateur" de Wuhan, après une enquête de 42 jours, a révélé le processus d'alerte initial au tout début de la lutte contre l'épidémie de coronavirus en la ville.

Le rapport indique que l'équipe d'enquête a découvert en décembre 2019 que certains hôpitaux de la province du Hubei en Chine centrale recevaient des patients atteints de pneumonie de causes inconnues. Le 27 décembre, Zhang Jixian, un médecin de l'hôpital du Hubei de médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée a signalé à l'hôpital trois patients souffrant de pneumonie de causes inconnues. Le Centre de contrôle et de prévention des maladies de Wuhan a organisé une enquête épidémiologique et des tests le même jour.

Le 29 décembre, l'hôpital a signalé quatre autres cas de pneumonie de causes inconnues, provenant du marché des fruits de mer de la ville de Huanan.

Des experts de la commission de la santé de Wuhan ont ouvert une enquête et publié deux documents internes vers 15 h 10 et 18 h 50, respectivement, le 30 décembre, demandant de traiter les patients atteints de pneumonie pour des causes inconnues.

Les documents ont également ordonné une enquête globale sur la pneumonie, y compris une recherche de cas et une enquête rétrospective.

Les deux documents ont ensuite été téléchargés en ligne par certaines personnes plusieurs minutes après leur publication.
Vers 17 h 30 le 30 décembre 2019, le Dr Li Wenliang a reçu un message de ses collègues.
À 17h43, Li a transmis le message de "sept cas de SRAS ont été confirmés sur le marché des fruits de mer de Huanan" et "les patients ont été isolés au service d'urgence de notre hôpital" dans son groupe WeChat.
À 18h42, Li a publié un autre message disant que "les dernières nouvelles sont que l'infection à coronavirus a été confirmée et que le virus est en cours de classification. Veuillez ne pas diffuser les informations et laisser les membres de la famille faire attention à la prévention" .

Li a été réprimandé par la police locale le 3 janvier pour avoir répandu des "rumeurs" sur l'épidémie du virus.
La police de Wuhan a été invitée à révoquer l'ordonnance de réprimande contre Li, décédé le 7 février de COVID-19 pour présomption de rumeur, a indiqué l'équipe d'enquête dans le rapport.
L'équipe d'enquête envoyée par le gouvernement central le 7 février après le décès de Li a également demandé à l'organe de surveillance local de superviser la rectification de l'affaire, de tenir le personnel concerné responsable et d'annoncer les résultats en temps opportun.

La police de Wuhan révoque l'ordre de réprimande du "dénonciateur" du virus à la suite de l'enquête de Li Wenliang, présente ses excuses à la famille de Li
Source: Global Times Publié: 2020/3/19 21:02:15

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 22-03-2020 à 09:31:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

14 h 59 21 mars

Samedi, la Chine a injecté son premier vaccin contre le coronavirus à des volontaires. Le premier groupe de volontaires pour l'expérience est limité aux résidents permanents de Wuhan, âgés de 18 à 60 ans.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
69 messages postés
   Posté le 22-03-2020 à 13:06:19   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

Xuan a écrit :

Quelques précisions sur l'alerte du Dr Li Wenliang


Un rapport d'enquête sur le dénonciateur Li Wenliang révèle un processus d'alerte au début de l'épidémie à Wuhan


https://www.globaltimes.cn/content/1183157.shtml

Par des journalistes de GT Source: Global Times Publié: 2020/3/19 20:53:27 Dernière mise à jour: 2020/3/20 0:43:21

Le rapport publié jeudi par le plus haut organe de surveillance de la Chine sur l'affaire liée à la mort de Li Wenliang, le médecin "dénonciateur" de Wuhan, après une enquête de 42 jours, a révélé le processus d'alerte initial au tout début de la lutte contre l'épidémie de coronavirus en la ville.

Le rapport indique que l'équipe d'enquête a découvert en décembre 2019 que certains hôpitaux de la province du Hubei en Chine centrale recevaient des patients atteints de pneumonie de causes inconnues. Le 27 décembre, Zhang Jixian, un médecin de l'hôpital du Hubei de médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée a signalé à l'hôpital trois patients souffrant de pneumonie de causes inconnues. Le Centre de contrôle et de prévention des maladies de Wuhan a organisé une enquête épidémiologique et des tests le même jour.

Le 29 décembre, l'hôpital a signalé quatre autres cas de pneumonie de causes inconnues, provenant du marché des fruits de mer de la ville de Huanan.

Des experts de la commission de la santé de Wuhan ont ouvert une enquête et publié deux documents internes vers 15 h 10 et 18 h 50, respectivement, le 30 décembre, demandant de traiter les patients atteints de pneumonie pour des causes inconnues.

Les documents ont également ordonné une enquête globale sur la pneumonie, y compris une recherche de cas et une enquête rétrospective.

Les deux documents ont ensuite été téléchargés en ligne par certaines personnes plusieurs minutes après leur publication.
Vers 17 h 30 le 30 décembre 2019, le Dr Li Wenliang a reçu un message de ses collègues.
À 17h43, Li a transmis le message de "sept cas de SRAS ont été confirmés sur le marché des fruits de mer de Huanan" et "les patients ont été isolés au service d'urgence de notre hôpital" dans son groupe WeChat.
À 18h42, Li a publié un autre message disant que "les dernières nouvelles sont que l'infection à coronavirus a été confirmée et que le virus est en cours de classification. Veuillez ne pas diffuser les informations et laisser les membres de la famille faire attention à la prévention" .

Li a été réprimandé par la police locale le 3 janvier pour avoir répandu des "rumeurs" sur l'épidémie du virus.
La police de Wuhan a été invitée à révoquer l'ordonnance de réprimande contre Li, décédé le 7 février de COVID-19 pour présomption de rumeur, a indiqué l'équipe d'enquête dans le rapport.
L'équipe d'enquête envoyée par le gouvernement central le 7 février après le décès de Li a également demandé à l'organe de surveillance local de superviser la rectification de l'affaire, de tenir le personnel concerné responsable et d'annoncer les résultats en temps opportun.

La police de Wuhan révoque l'ordre de réprimande du "dénonciateur" du virus à la suite de l'enquête de Li Wenliang, présente ses excuses à la famille de Li
Source: Global Times Publié: 2020/3/19 21:02:15


Donc on a eu un « lanceur d’alerte » dès décembre, avec la personne de Zhang Jixian.
Et autocritique de la police de Wuhan sur la diabolisation de Li Wenliang, mais quid de l’autorité fédérale ?

--------------------
Grecfrites
Jeune Communiste
69 messages postés
   Posté le 22-03-2020 à 16:37:17   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

En ce moment grosse offensive d’anti-chinois issus, entre autres de HK, avec la théorie du trucage du nombre de décès liés au Covid-19 en Chine.
Le tout en s’appuyant sur des baisses d’abonnements à China Mobile, de 8 millions de personnes. Assez saugrenue comme thèse, cependant nombre de gens remettent en cause les chiffres chinois car jugés trop faibles en comparaison à leur population totale.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13974 messages postés
   Posté le 22-03-2020 à 18:07:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

J'ai eu un écho en provenance d'une expat. parlant d'une "nouvelle quarantaine" .
Je crois qu'elle concerne plutôt touristes étrangers et HK.

Le risque de recrudescence est dû essentiellement aux cas importés d'où un contrôle plus sévère des arrivants. La quasi totalité des cas son importés, sauf un cas contaminé par une importation en provenance de Turquie dans le Guangdong http://french.xinhuanet.com/2020-03/22/c_138904919.htm.
Les Chinois évoquent la possibilité d'une nouvelle épidémie dans un an https://www.globaltimes.cn/content/1183387.shtml

De toutes façons il existe un lien direct entre la situation sanitaire et l'activité économique.
Or la reprise économique s'effectue progressivement et avec des précautions sanitaires, en priorité : les matériels de soins et de prévention, l'objectif d'éradiquer la pauvreté redémarré par Xi dès que l'épidémie a été jugulée, et les projets d'infrastructure relancés à 90 % actuellement.

La Chine se bat sur le front intérieur pour éviter une rechute, et sur le front extérieur, à la fois contre les USA qui poursuivent leurs attaques permanentes, et dans le soutien sanitaire aux nations et aux peuples vers l'Afrique et vers l'Europe (Italie, Espagne, France, Serbie, Pakistan, Iran, etc.). Je ne publie pas tous les articles mais il y a des exemples tous les jours.
La Chine avertit aussi sur le risque de récession en provenance des USA et cherche à s'en prémunir.

Nous sommes vraiment à un tournant historique de l'équilibre mondial, j'insiste sur l'accélération induite par le covid-19.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  la lutte contre le coronavirus est politiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum