Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 la lutte contre le coronavirus est politique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13Page précédente 
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14829 messages postés
   Posté le 13-01-2021 à 00:05:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Reconfinements en Chine : pour Philippe Klein, médecin français à Wuhan, "il ne s'agit pas d'une reprise épidémique"

Publié le 12/01/2021 à 7:30


Ce week-end, 18 millions d'habitants de la région de Pékin (province de Hebei) ont été confinés après qu'un cluster de 300 personnes a été identifié. Pour "Marianne", Philippe Klein, médecin français à Wuhan, livre une observation de la situation épidémique dans le pays, épicentre de la pandémie il y a un an.
Jusqu'ici préservée de la deuxième vague, la Chine serait-elle de nouveau touchée par l'épidémie ? Ce samedi 9 janvier, les autorités ont annoncé le confinement de 18 millions de personnes dans deux villes de la province de Hebei, tout près de Pékin. En cause : la détection de 319 cas positifs au Covid-19. Les écoles ainsi que les transports publics et les magasins sont désormais fermés. Les autorités prévoient de tester ces millions de personnes d'ici quelques jours alors que le Nouvel an chinois approche.

D'après Philippe Klein, médecin Français chef d’une clinique internationale à Wuhan, la Chine reste globalement épargnée par une seconde vague, mais "les autorités sont très réactives au moindre doute". Entretien.

Marianne : Globalement, quelle est la situation épidémique en Chine aujourd’hui ?

Philippe Klein : Depuis le 8 avril, c'est-à-dire depuis la date de fin du confinement, la situation épidémique est maîtrisée. En Chine on travaille sans restrictions, on se divertit, on se déplace normalement. Bref, on vit. Le masque est obligatoire dans certains lieux publics, comme le métro. Rien de plus.

Le pays est très mobilisé pour pouvoir continuer à vivre comme il le fait. Pour preuve, lorsque deux foyers de contaminations dans deux villes de la province de Hebei ont été détectés en fin de semaine dernière, des millions d'habitants ont aussitôt été confinés, par sécurité. Deux citoyens de ce foyer de contamination se sont retrouvés à Wuhan et en quelques heures toutes les personnes qu'elles avaient pu croiser ont été retrouvées et isolées (chauffeur de taxi, personnel de magasins...). Une attention particulière est portée pour maîtriser les foyers de contamination. A chaque apparition de cas, les autorités identifient très rapidement tous les positifs et tous les cas contacts. Si elles ont un doute, alors elles sont capables d’étendre les restrictions à toute une ville, comme c'est le cas actuellement.

Sait-on à quoi est due cette reprise épidémique ?

Il ne s'agit pas d'une reprise épidémique. A priori le virus proviendrait de déchets contaminés d’un aéroport, probablement de lignes venues de Russie.

Quand un cluster apparaît, comment s'organisent les autorités ?

Tout est organisé de façon millimétrée. Dans chaque ville, il y a des bureaux sanitaires. Ce sont eux qui prennent les décisions en fonction de ce qui a été décidé plus en amont par le gouvernement en cas de crise. Par la suite, ces décisions sont adressées aux comités de quartier, qui sont la plus petite unité sociale. Ils correspondent à la vie en résidence. C'est à eux que revient la responsabilité de la santé des personnes qui vivent dans leur quartier. Ils doivent faire appliquer les règles édictées plus haut, vérifier l'isolement des personnes et organiser le portage des courses si des citoyens sont isolés, ainsi que de tenir informé en temps réel les habitants de leur comité de la situation. Ils sont également tenus de faire remonter les cas suspects. En Chine, dès qu'un cas est détecté, tous les contacts sont testés et isolés strictement en quelques heures.

Le QR Code de santé est-il toujours utilisé pour se déplacer, comme vous l'aviez expliqué à Marianne en octobre ?

Oui bien sûr, mais son utilisation est un peu plus souple selon les périodes. Par exemple, au tout début on devait scanner ce QR code à l'entrée et à la sortie d'un centre commercial. Il s'agissait d'avoir une plage horaire pour faciliter la détection des cas. Aujourd'hui, on ne le fait plus qu'à l'entrée. Mais, vous savez, l’utilisation de l’intelligence artificielle a permis de retrouver une vie normale en Chine.

Comment est l’ambiance à l’approche du Nouvel an lunaire ?

Rien de particulier. A partir du moment où elles ont bloqué 60 millions de personnes début 2020, les autorités ont montré que la situation était grave. Les Chinois ont conscience du danger du virus. Ils restent mobilisés et inquiets. Pour leur Nouvel an, une recommandation du gouvernement demande aux Chinois de ne pas bouger dans d'autres régions et villes. Depuis le début de la crise, toutes les dépenses des ménages liées au Covid-19 sont prises en charge à 100% par l'Etat. Mais pour cette période, les autorités ont mis en garde les citoyens. C'est-à-dire que s'ils tombent malades du Covid à la suite de ces fêtes, notamment à cause du fait de s'être déplacé dans sa famille ou autre, alors aucun frais médical ne sera remboursé.

En Europe, les premières vaccinations ont eu lieu fin décembre. Comment cela se passe-t-il en Chine ?

Il faut savoir que le pays a choisi la technique traditionnelle du vaccin inactivé. Une technique connue, qui apporte certainement plus de confiance à la population que le nouveau vaccin ARN, plutôt méconnu du grand public jusqu'ici. Ici, la vaccination a démarré en juillet pour les soignants, les hommes et femmes d'affaires ainsi que les diplomates. Au total, un million de personnes ont reçu une injection. D'après les laboratoires qui ont fabriqué ces vaccins (des laboratoires d'Etat), aucun effet indésirable grave n'a été recensé.

La vaccination de masse devrait débuter d'ici quelques semaines. Mais la priorité reste sur le personnel soignant ainsi que dans les zones où il y a une résurgence d’infection régulière, comme dans la région de Pékin.

Il y a un an Wuhan, épicentre de l'épidémie de Covid-19, était confinée. Comment se porte désormais la ville ?

Mis à part les deux cas rapportés aujourd'hui, dont nous avons parlé précédemment, il n’y a pas eu de cas de positif depuis fin avril à Wuhan. Nous avons donc passé près de sept mois sans cas positif. On peut dire que nous sommes dans une bulle sanitaire, même si la paroi est très fine. C'est certain que lorsque la pression à l'étranger augmente, cela fait frémir ici.

A LIRE AUSSI : D’après Philippe Klein, médecin français à Wuhan :"L’épidémie est terminée en Chine, la vie a repris son cours"


Edité le 13-01-2021 à 00:07:42 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14829 messages postés
   Posté le 15-01-2021 à 13:47:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

En Chine, dans la campagne près de Pékin, l'épidémie a repris et a même fait un mort.
C'est une région agricole où les mesures sanitaires n'ont pas été systématiquement respectées et où des fêtes et des rassemblements se sont déroulés laissant le virus se développer de façon asymptomatique. Selon les chinois cette rechute pourrait durer deux ou trois semaines.





Chine: dans le Hebei construction de 3000 logements pour la quarantaine

DANIELLE BLEITRACH 15 JANVIER 2021ACTUALITÉ
https://histoireetsociete.com/2021/01/15/chine-dans-le-hebei-construction-de-3000-logements-pour-la-quarantaine/


Le Hebei construit 3 000 installations de fortune pour la quarantaine au milieu de l’essor des infections covid-19. Il est clair que quand on compare les mesures prises par la Chine pour lutter contre l’infection cela n’a rien à voir avec le traitement de celle-ci tel qu’il est conçu en France et dans aucun pays européen, ni aux Etats-Unis.
Quand on voit le bricolage inefficace que l’on nous propose en France alors qu’il n’est toujours pas envisagé d’opérer le traçage et la mise en quarantaine qui assure soins, nourriture aux gens contaminés avec le contrôle des aéroports (qui comme au Hebei semblent bien être à l’origine des nouvelles contaminations puisque les villages sont tous dans le périmètre de l’aéroport).
Je suis d’accord avec la déclaration de Fabien Roussel, organiser la quarantaine et le traçage des populations en mobilisant les jeunes et en les rétribuant serait déjà un pas dans le sens d’une solution qui permette par ailleurs à la vie de continuer à exister. (note et traduction de Danielle Bleitrach)


Par Global Times Publié le: Jan 14, 2021 10:42 AM

Society (globaltimes.cn)

A Shijiazhuang, dans la province du Hebei, dans le nord de la Chine, épicentre de la dernière flambée de covid-19, on a commencé mercredi à construire 3 000 logements de fortune qui seront utilisés comme lieux de quarantaine pour les patients atteints de COVID-19 au milieu de l’augmentation des infections.

Hebei a signalé 81 autres cas nouvellement confirmés et son premier décès enregistré mercredi, les autorités sanitaires ont déclaré jeudi.
Le chantier du lieu de quarantaine centralisé est d’environ 500 mu (33,3 hectares) de taille et offrira 3000 logements pour les patients COVID-19.
Selon les fournisseurs intégrés de logements basés dans la ville de Tangshan, chaque unité est de 18 mètres carrés de superficie et utilise une structure en acier léger, qui a les avantages d’un transport pratique, l’installation rapide, et la recyclabilité.

Les journalistes ont vu une douzaine de personnes et des dizaines de pièces d’équipement technique rassemblés sur le terrain vide mercredi. Lorsque china railway 14th Bureau Group a reçu l’ordre de construire les logements le même mercredi. Une autre équipe a immédiatement commencé à travailler sur le chantier le même jour dans le comté de Zhengding Shijiazhuang, a signalé Xinhua.

Une fois l’infrastructure terminée, 3 000 logements préfabriqués seront rapidement assemblés sur le site. Ces maisons intégrées sont expédiées de la ville de Tangshan au comté de Zhengding et devraient arriver dans les trois jours.
Les unités d’habitation ont suffisamment d’installations de soutien, de conduites d’eau et d’électricité, et peuvent être mises en service immédiatement lorsqu’elles atteignent Zhengding.
Les pièces peuvent être assemblées par des travailleurs qualifiés en une seule journée.
Les fournisseurs de logements de Tangshan ont participé à la construction de l’hôpital de fortune Huoshenshan de Wuhan au début de 2020.

Depuis lundi, après que les infections groupées du village de Xiaoguozhuang, dans le district, ont transformé l’ensemble du district en zone à haut risque, les autorités locales de Shijiazhuang ont commencé à déplacer les 20 000 villageois de 12 villages du district de Gaocheng, frappé par l’épidémie, vers d’autres townships pour y être mis en quarantaine.

Le Global Times a appris de certains habitants et experts que l’imposition d’une quarantaine pour les cas confirmés et asymptomatiques et les contacts étroits est essentielle pour prévenir la propagation du virus. Les villages ne sont pas en mesure de mettre pleinement en œuvre de telles mesures de quarantaine, c’est pourquoi le gouvernement local les a rassemblés et transportés pour les mettre en quarantaine dans des endroits désignés, où les villageois recevront les soins appropriés.
Qi Shunxiang, un fonctionnaire du centre provincial du Hebei pour la prévention et le contrôle des maladies, a déclaré que la quarantaine à domicile dans les villages permettrait aux autres membres de la famille et aux voisins de contracter facilement le virus. Le niveau d’hygiène pratiqué par les villageois n’est pas non plus approprié pour la quarantaine.
La quarantaine conçue pour ces patients est leur meilleure option, et assure l’élimination complète de la source de l’infection, a dit Qi.

Face à l’essor des infections à Hebei, les villes et les provinces ont commencé à envoyer de l’aide au Hebei, telles que des équipes spécialisées dans les tests d’acide nucléique, les enquêtes épidémiologiques et le traitement médical.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  la lutte contre le coronavirus est politiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum