Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 la lutte contre le coronavirus est politique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 09:05:21   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Premier hôpital en service







--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 09:10:39   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'économie chinoise montre toujours une forte résilience malgré l'épidémie


http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/0203/c31355-9653683.html

le Quotidien du Peuple en ligne - 03.02.2020 13h27
À lire aussi :
Arrivée à Wuhan du personnel médical militaire
Chine : 475 patients du coronavirus sortent de l'hôpital après leur rétablissement
La Chine reprend 60% de sa capacité de production de masques
La Chine renforce le traitement des eaux usées médicales et urbaines
Selon les experts, à la suite de l'apparition du nouveau coronavirus, la Chine fait à présent face à des obstacles qui risquent d'entraver son développement économique à court terme, mais l'économie du pays fera preuve d'une forte résilience et ne sera pas fortement ralentie.

Un rapport publié par l'Institut d'études internationales de Shanghai a montré que l'épidémie de 2019-nCov nuit directement à trois secteurs majeurs de l'économie chinoise, à savoir premièrement le secteur des services, en particulier les industries de consommation telles que le tourisme, la restauration, le divertissement et la logistique (en particulier pour petites et moyennes entreprises) ; deuxièmement le secteur manufacturier, en particulier la téléphonie mobile, l'automobile et l'électronique, en raison du temps indéfini de remise en service, ce qui peut dans une certaine mesure perturber les chaînes industrielles mondiales ; troisièmement enfin, en tant que pôle manufacturier en Chine, la ville de Wuhan subit un rude coup économique; ainsi que le secteur du commerce, du fait des réductions potentielles, voire de la fermeture des compagnies aériennes, des routes maritimes et des frontières par certains pays en raison de la panique ou des considérations géopolitiques qui prévalent.



Photo/Chinanews.com

Le rapport a également noté qu'il existe trois points de vue principaux, tant en Chine qu'à l'étranger, concernant l'impact négatif de l'épidémie de 2019-nCov sur l'économie chinoise. La théorie de « l'impact critique » tend à penser qu'elle aura un effet sérieux sur l'économie chinoise déjà en train de ralentir, provoquant même une baisse de son taux de croissance et handicapant par contrecoup l'économie mondiale. Sur la base des données sur l'impact économique du SRAS en 2003, la théorie de « l'impact gérable » estime quant à elle que l'épidémie n'aura qu'un effet limité et contrôlable sur l'économie chinoise, et que les performances économiques de la Chine pour toute l'année ne seront pas beaucoup influencées malgré une baisse taux de croissance au cours de la première saison. La théorie de « l'impact incertain » soutient pour sa part que les preuves historiques ne disent pas grand-chose sur la trajectoire économique future, mais que l'impact économique réel dépend de la durée de l'épidémie. Il ne faut ainsi pas oublier qu'après tout, avec ses 99 000 milliards de yuans de PIB, la taille économique de la Chine d'aujourd'hui est 9 fois supérieure à celle de 2003 et ses 11 700 milliards de yuans.

Bien que la Chine ait jugulé plusieurs épidémies au cours des dernières décennies, le rapport a noté que l'impact potentiel de l'épidémie de 2019-nCov pourrait être différent de toutes les épidémies précédentes et d'autres incidents. D'une part, elle se produit alors que l'économie chinoise, au milieu d'une transition d'une croissance rapide vers un développement de haute qualité, fait face à trois lourdes tâches au niveau national, à savoir la protection contre les risques financiers systémiques, le contrôle de la pollution et l'éradication de la pauvreté ; à l'extérieur, avec la mondialisation qui fait face à des défis sans précédent et les frictions commerciales sino-américaines qui commencent seulement à se calmer, l'économie de la Chine sera encore plus touchée si le pays est qualifié de « zone épidémique ». Par ailleurs, l'épidémie actuelle a touché de plus grandes zones et à des degrés plus importants. Non seulement la mise en quarantaine complète de la ville de Wuhan et la réponse de premier niveau appliquée par plus de 30 provinces ou municipalités sont une première dans l'histoire, mais l'épidémie a touché tous les domaines économiques à travers le pays ; son effet sur les petites et moyennes entreprises reste à déterminer, tandis que l'emploi, la dette publique locale et la stabilité de la valeur du Yuan en Chine sont tous mis à rude épreuve. Il est largement prévu que la croissance économique de la Chine diminuera de 1 à 1,5 point de pourcentage. Certains doutent même que l'économie chinoise puisse atteindre une croissance de 5% en 2020.

Néanmoins, la résilience de l'économie chinoise ne peut être sous-estimée. Même à court terme, l'épidémie n'a pas seulement un effet négatif sur l'économie, mais elle a profité à des secteurs tels que le commerce électronique et les jeux et divertissements en ligne. Dans le même temps, le gouvernement chinois possède une forte capacité financière dans la gestion des crises -au 29 janvier 2020, un total de 27,3 milliards de yuans (près de 4 milliards de dollars) avaient été affectés par les gouvernements de tous les niveaux à la lutte contre l'épidémie ; d'autres mesures politiques seront adoptées à mesure que l'épidémie se poursuivra. À moyen terme, certains Américains doutent que la Chine soit en mesure de respecter son engagement pris dans le cadre de l'accord de phase I avec les États-Unis ; cependant, les achats de produits agricoles américains par la Chine devraient atteindre un nouveau sommet, car l'accord a considérablement effacé les incertitudes concernant les relations commerciales sino-américaines ; en outre, en raison de l'épidémie, la Chine est très susceptible d'augmenter les achats d'autres produits, tels que le matériel et les fournitures médicales. De plus, l'épidémie sera notamment prise en considération lors de l'élaboration du 14e Plan quinquennal chinois (2021-2025) et de nouvelles mesures devraient être adoptées pour stimuler l'économie au cours des cinq prochaines années. À long terme, alors que la Chine est devenue la deuxième plus grande économie, l'épidémie ne peut pas miner son énorme potentiel de consommation, d'urbanisation et de nouveaux domaines économiques comme la 5G et l'intelligence artificielle.

(Rédacteurs :Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 15:04:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Premier ministre chinois inspecte le chantier du nouvel hôpital à Wuhan


vidéo

Le Premier ministre chinois Li Keqiang est à Wuhan, à la demande du président chinois Xi Jinping, afin d'inspecter la réponse apportée au coronavirus. Il a visité le chantier du nouvel hôpital de campagne, destiné à traiter les patients du coronavirus à Wuhan.

"Non seulement les habitants de Wuhan, mais également tout le peuple du pays suivent de près la construction de cet hôpital dont on urgemment besoin. Vous n'avez qu'à dire les difficultés que vous avez rencontrées, vos besoins, les approvisionnements qui vous êtes nécessaires et tout ce qui est important pour assurer la construction" , a affirmé M. Li.

Li Keqiang a déclaré que la nation n'épargnerait aucun effort pour que la construction du nouvel hôpital soit achevée d'ici le 3 février. Le Premier ministre est allé plus tôt visité à l'hôpital Jinyintan et a rendu visite au personnel médical. A Wuhan, il a aussi présidé une réunion sur la prévention et le contrôle de l'épidémie. Li Keqiang dirige le nouveau groupe de travail chargé de coordonner les efforts de lutte contre l'épidémie au niveau national.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 18:35:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le taux de récupération dépasse le taux de mortalité

Par Chen Qingqing Source: Global Times Publié: 2020/2/3 23:08:40

https://www.globaltimes.cn/content/1178391.shtml


Une patiente de 4 ans quitte l'hôpital avec ses parents dans le comté de Changsha, province du Hunan, dans le centre de la Chine, le 1er février 2020. La jeune fille a été guérie et a quitté l'hôpital. Elle est la première patiente infectée par un coronavirus qui a été guérie dans le comté de Changsha. (Photo de Zhang Di / Xinhua)


Des signes positifs ont émergé de la nouvelle éclosion de coronavirus, car les taux de récupération ont dépassé les taux de mortalité ces derniers jours et les mesures de prévention et de contrôle à l'échelle nationale ont donné des résultats positifs, malgré l'augmentation du nombre de cas confirmés de nouveau coronavirus.

À la fin de dimanche, la Chine a signalé 2 829 nouveaux cas confirmés de coronavirus, dont 2 103 dans la province du Hubei, en Chine centrale, où la maladie mortelle est originaire. Les nouveaux chiffres ont porté le total des cas confirmés à 17 205 le lundi matin, et le nombre de morts a atteint 361, dépassant les décès confirmés de l'épidémie de SRAS.

Le nombre total de cas confirmés dans le Hubei a également dépassé les 10 000, ce qui représente plus de 60% du total des cas de coronavirus en Chine, suivi du Zhejiang de Chine orientale et du Guangdong du Sud de la Chine en termes de cas confirmés actuels.

Les données et les modèles d'analyse conçus pour suivre la propagation du coronavirus de Wuhan en Chine ont montré des signes positifs.

Les taux de récupération au jour le jour ont dépassé les taux de mortalité quotidiens au cours des trois derniers jours, selon les données de la Commission nationale chinoise de la santé.

Bien que les cas confirmés aient fortement augmenté au Hubei, d'autres provinces ont enregistré une croissance légèrement modérée dans les cas confirmés, montrant que le verrouillage de l'épicentre est une contre-mesure efficace pour contenir les flux humains massifs qui sont susceptibles d'augmenter les chances d'accélérer la propagation de la maladie.

"En dehors du Hubei, les signes positifs incluaient également d'autres provinces enregistrant de faibles taux de cas critiques et de décès, et les taux de récupération restent relativement élevés. En outre, nous prévoyons que le nombre de cas confirmés atteindra bientôt son pic", a expliqué Yuan Hongyong, vice-doyen de la L'Institut de recherche sur la sécurité publique de l'Université de Tsinghua, a déclaré lundi au Global Times, citant un modèle d'analyse de données que son équipe avait récemment lancé.

"Le point d'inflexion de la campagne nationale de lutte contre le coronavirus est attendu dans un proche avenir", a-t-il déclaré, notant que le Hubei est toujours confronté à une situation grave alors que le nombre continue d'augmenter, avec à la fois des cas critiques élevés et des taux de mortalité élevés.

Depuis l'épidémie de pneumonie et l'isolement de Wuhan qui a suivi, les résidents ont été encouragés à rester à l'intérieur et les personnes qui étaient allées au Hubei doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Le Conseil d'État, le cabinet chinois, a également prolongé les vacances de la Fête du Printemps pour contenir la propagation du coronavirus.

Alors que les gens retournent travailler dans des villes de premier rang comme Pékin et Shanghai, l'augmentation des flux humains peut poser de nouveaux défis à ces villes pour contenir la propagation du virus.

Bien que le nombre de morts du coronavirus ait dépassé celui du SRAS en Chine continentale, les analystes ont déclaré que la nature du coronavirus était différente. "Son infectiosité est beaucoup plus forte que le SRAS, ce qui a conduit à une augmentation significative du nombre d'infections, mais le taux de mortalité est généralement beaucoup plus faible que le SRAS", a déclaré Yuan.

Pendant ce temps, l'épidémie qui s'est étendue pendant les vacances de la Fête du Printemps et la migration massive au cours de cette période ont ajouté des difficultés aux efforts de prévention et de contrôle, a-t-il déclaré. "On pense également qu'avec des mesures appropriées, l'épidémie pourrait être sous contrôle."

En outre, les cas suspects ont fortement augmenté dimanche, avec 5 173 cas signalés, le taux quotidien le plus élevé depuis le 21 janvier. Avec plus de kits de test distribués, aidant les hôpitaux à diagnostiquer des cas plus suspects, le nombre de cas confirmés devrait également augmenter dans le proche avenir, selon les analystes.

La Chine a intensifié ses efforts pour contenir le virus. Le Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a tenu lundi une réunion, qui a appelé à accélérer les recherches sur la source et à identifier la voie de transmission du coronavirus dès que possible, et a encouragé les efforts visant à étroitement suivre la mutation du virus.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 20:54:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les pays impérialistes n'ont pas mis longtemps pour instrumentaliser l'épidémie, malgré la transparence des informations et les efforts de la Chine.

Trump a surfé sur la paranoia du virus pour mettre la Chine en quarantaine, certains médias ont encouragé les attitudes racistes, et maintenant la social-démocratie spécule sur une contre-révolution qui s'appuierait sur le mécontentement populaire.

A partir d'un article publié le 31/01 dans The Conversation,
le Monde titrait hier « Wuhan, épicentre du coronavirus, est un lieu très sensible politiquement », interview reprise dès aujourd'uhi par son compère du huffington post Comment le coronavirus peut déstabiliser le pouvoir en Chine

qui conclut "On observe déjà aujourd’hui une concurrence féroce entre différentes villes comme Wuhan, Hongkong et Shanghai, sous la surveillance de Pékin. Alors qu’elles tirent la sonnette d’alarme sur les crises environnementales qui touchent la Chine –provoquées par le développement massif de l’économie chinoise au cours des 50 dernières années–, ces villes pourraient entrer dans une crise politique, illustrant le paradoxe du pouvoir autoritaire néo-libéral que Xi Jinping exerce sur “tout ce qui est sous le ciel”."


Edité le 03-02-2020 à 21:02:34 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 23:09:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'envoyé de l'ONU appelle à la «solidarité» dans la lutte contre l'épidémie de virus


ARTICLE FRANÇAIS ORIGINAL: http://www.china.org.cn/china/2020-01/31/content_75661911.htm

L'Humanité en anglais soutient la Chine

http://www.humaniteinenglish.com/spip.php?article3325&fbclid=IwAR0MVAExSjTKkhYqWYvcHA0TAOU0zZI55lfIrBCuxbtT77fdT_ohC8wQODw
Traduit le lundi 3 février 2020


L'Humanité en anglais exprime sa pleine solidarité avec la Chine, son gouvernement et son peuple dans leur lutte courageuse et certainement victorieuse contre le coronavirus.
Hervé Fuyet, coordinateur

https://fr.sputniknews.com/societe/202002011042988998-hopital-en-15-jours-la-video-impressionnante-de-lavancee-des-travaux-en-chine/

L'envoyé de l'ONU appelle à la «solidarité» dans la lutte contre l'épidémie de virus
lChina Daily, 31 janvier 2020
Jeudi, le principal envoyé de la Chine auprès des Nations Unies a appelé la communauté internationale à la "solidarité" face à l'épidémie de coronavirus.
Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU, a déclaré qu'en cette période difficile, il est crucial que la communauté internationale soit unie. Il s'est adressé à un grand rassemblement des médias au siège des Nations Unies à New York et a fait un exposé sur les mesures que la Chine a prises pour contrôler et prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

Jeudi, le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que le coronavirus était une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). Vendredi matin, le virus avait tué 213 personnes sur le continent chinois.
Zhang a souligné que le directeur général a déclaré que la principale raison de la déclaration n'était "pas à cause de ce qui se passe en Chine, mais à cause de ce qui se passe dans d'autres pays" .
La plus grande préoccupation de l'organisation est "la possibilité que le virus se propage dans les pays aux systèmes de santé plus faibles et mal préparés à y faire face".
"L'OMS continue de faire confiance à la capacité de la Chine à contrôler l'épidémie" , a déclaré Zhang, citant Tedros, et a déclaré "qu'il n'y a aucune raison pour que des mesures interfèrent inutilement avec les voyages et le commerce internationaux" .

Tedros a également souligné que l'OMS ne recommande pas de limiter le commerce et les mouvements.
Zhang a déclaré que "les recommandations du directeur général devraient être sérieusement prises en compte" .
Zhang a appelé tous les pays à adopter une attitude responsable, à travailler ensemble pour lutter contre le virus et à éviter les réactions excessives.
Il a déclaré aux journalistes que le gouvernement chinois a toujours accordé la priorité à la vie, à la santé et à la sécurité des personnes.
Le gouvernement a déjà adopté des mesures "rapides, puissantes et scientifiques" .
À l'heure actuelle, "toute la nation est en action", a déclaré Zhang, ajoutant que la Chine ne ménagerait aucun effort pour sauver des vies et freiner la propagation du virus.
"Comme l'a dit le directeur général de l'OMS, Tedros, la réponse de la Chine est sans précédent" , a déclaré Zhang. "La Chine a démontré sa rapidité, sa force et son efficacité et a gagné les éloges de la communauté internationale.
"Nous sommes confiants et nous pensons que nous sommes capables de vaincre ce virus et de rendre nos vies normales à nouveau"
, a déclaré l'envoyé.
"Alors que la situation reste difficile, les mesures que nous avons prises deviennent efficaces et nous progressons vraiment" , a-t-il déclaré.

Il a déclaré aux médias que des équipes médicales d'autres provinces sont arrivées dans la province du Hubei, en Chine centrale, dont la capitale provinciale, Wuhan, est l'épicentre de l'épidémie. Des fournitures médicales sont livrées; de nouveaux hôpitaux sont en cours de construction.
Zhang a déclaré que plus de 130 patients ont été traités et libérés, y compris des personnes dans la quarantaine.
De plus, avec des mesures strictes contrôlant la circulation des personnes, l'élan du virus est freiné à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine.
Il a dit que la Chine était "ouverte, transparente et responsable" dans les communications sur l'épidémie.
M. Zhang a déclaré que le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi avait eu des conversations téléphoniques avec ses homologues étrangers et que les ambassades et consulats étrangers seraient tenus informés par divers canaux.

Des journalistes de près de 20 médias, dont le China Daily, l'agence de presse Xinhua, The Associated Press, l'AFP, Reuters, Kyodo News, Tass, Bloomberg, Al Jazeera et RIA Novosti ont assisté à la réunion.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 03-02-2020 à 23:45:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

France info met en ligne une vidéo sur la construction du premier hôpital et ses installations :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-visite-de-l-hopital-construit-en-dix-jours-a-wuhan_3810875.html

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 04-02-2020 à 16:38:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Monde prend encore ses désirs pour des réalités en titrant

Coronavirus : l’économie chinoise est à l’arrêt

Illustrant son propos par un centre commercial vide, le chapeau de l'article :

Usines fermées, réseaux routiers bloqués, chaînes de restauration désertées… l’impact du nouveau virus sur la conjoncture de la Chine commence à se faire sentir. De nombreux patrons de PME redoutent désormais la faillite.

On lit "A chaque jour qui passe, l’inquiétude augmente. "
Puis : "Le cabinet Oxford Economics a abaissé lundi sa prévision de croissance chinoise à 4 % au premier trimestre 2020, contre 6 % prévus initialement. Il table désormais sur une croissance à 5,4 % pour l’ensemble de l’année 2020, loin des 6,1 % enregistrés en 2019".
Par un mystérieux calcul Le Monde nous explique ainsi qu'une économie à l'arrêt peut croître de 4 % selon une expertise anglaise.
Mais ce canard a toujours eu des soucis avec le calcul puisqu'on y trouve davantage de supputations que de chiffres.

Un peu plus loin "L’impact sur l’économie, qui dépend du rythme de propagation du virus et de son traitement, est toutefois difficile à prévoir. "
Suit une série d'exemple d'entreprises en difficulté dont on ne pourra rien conclure sur l'état général de l'économie sinon une impression de difficultés insurmontables qui s'accumulent.
On ne saura donc pas si "l'économie chinoise est à l'arrêt" ou non si on se fie aux effets d'annonce du Monde.

Evidemment l'économie chinoise est gravement affectée par le coronavirus. Elle ne se réduit pas à l'alimentation de 60 millions d'habitants en quarantaine, laquelle se poursuit pourtant parce qu'ils ne meurent pas de faim.

Selon les informations chinoises l'impact économique est limité et l'économie n'est pas à l'arrêt
"L'impact du coronavirus sur l'économie chinoise sera limité".
Selon Global Times, "La Chine devrait fixer un objectif de 6% de PIB pour lutter contre le virus mortel"
et Le PIB chinois du premier trimestre ne tombera pas en dessous de 5% malgré le coronavirus
La Chine élabore des mesures pour les entreprises de commerce extérieur face à l'épidémie du coronavirus
La directrice du FMI confiante dans la résilience de l'économie chinoise malgré l'épidémie

La haine anti-chinoise du Monde s'alimente maintenant du coronavirus, où ce torchon croit trouver un moyen d'écraser le socialisme à la chinoise. C'est le leitmotiv de la social-démocratie.
Ce devrait être chez les marxistes-léninistes un motif sérieux pour remettre en cause la thèse trotskiste d'une Chine capitaliste.
Il n'est pas anodin que les pires impérialistes et leurs larbins en France s'en prennent essentiellement à la Chine, alors que les contradictions entre pays impérialistes se règlent dans les salons et sans excès de langage dans aucune presse.



Edité le 04-02-2020 à 18:48:47 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 04-02-2020 à 18:46:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi Jinping préside une réunion de la direction sur le contrôle de l'épidémie

http://french.xinhuanet.com/2020-02/03/c_138753394.htm
BEIJING, 3 février (Xinhua) -- Le Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a tenu lundi une réunion sur la prévention et le contrôle de l'épidémie de pneumonie causée par le nouveau coronavirus.

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a présidé la réunion.

Au nom du Comité central du PCC, M. Xi a exprimé son respect à l'égard de ceux qui se battent sur la ligne de front contre l'épidémie et a adressé ses salutations aux patients et à leurs familles.

Selon lui, depuis le début de l'épidémie, le Comité central du PCC a accordé une grande importance à la question et a dirigé les efforts de tous les secteurs pour mettre pleinement en oeuvre le travail de prévention et de contrôle.

Il a souligné l'importance d'assurer le succès dans cette cause. Les résultats de la prévention et du contrôle de l'épidémie affectent directement la vie et la santé du peuple, la stabilité économique et sociale globale et l'ouverture du pays.

Il a indiqué que la tâche la plus cruciale pour le moment était d'exécuter les dispositions dans les détails et a appelé à des actions rapides et résolues pour contenir la propagation de l'épidémie.

Les comités du Parti et les gouvernements à tous les niveaux doivent respecter fermement le commandement, la coordination et la disposition unifiés du Comité central du PCC, a annoncé M. Xi, appelant à une application stricte des ordres et des interdictions.

D'après lui, la prévention et le contrôle de l'épidémie ne sont pas seulement un problème de santé, mais un travail global qui nécessite un soutien général.

Il a également exigé une opposition résolue au bureaucratisme et au formalisme excessif dans le travail de prévention.

Ceux qui désobéissent au commandement unifié ou se soustraient à leurs responsabilités seront sanctionnés, a noté M. Xi, ajoutant que les dirigeants du Parti et du gouvernement qui les supervisaient seraient également tenus responsables dans les cas graves.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 04-02-2020 à 19:16:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

http://french.xinhuanet.com/2020-02/04/c_138755530.htm

(2019-nCoV) La Chine signale une baisse quotidienne du nombre de patients fiévreux sur fond d'épidémie du coronavirus


French.xinhuanet.com -Publié le 2020-02-04 à 20:25
BEIJING, 4 février (Xinhua) -- La Chine a signalé une baisse quotidienne du nombre de patients dans ses cliniques pour fiévreux à travers le pays alors qu'elle continue d'appliquer ses mesures rigoureuses pour lutter contre l'épidémie du nouveau coronavirus, a déclaré mardi une responsable de la santé.

Les données nationales ont montré que les cliniques pour fiévreux du pays ont reçu lundi un total de 220.865 patients, soit une baisse de 7% par rapport à la veille, a indiqué Jiao Yahui, responsable de la Commission nationale de la santé, lors d'une conférence de presse.
Le chiffre est à la baisse depuis quelques jours, a affirmé Mme Jiao, ajoutant que la charge de travail pour le personnel médical des cliniques pour fiévreux diminue progressivement.

D'après Mme Jiao, la situation à Wuhan dans la province du Hubei reste toujours difficile, avec plus de 12.000 patients qui se sont rendus dans les cliniques pour fiévreux lundi dans cette ville où a débuté l'épidémie.
Le nombre quotidien est toujours en hausse à Wuhan mais à un rythme ralenti, a-t-elle ajouté.

La fièvre, la toux et la difficulté à respirer sont les principaux symptômes de l'infection au nouveau coronavirus. Au total, 15.000 cliniques pour fiévreux ont été établies dans la partie continentale de la Chine.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 04-02-2020 à 23:09:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un débat - interview avec des médecins intéressant sur France Culture, et une comparaison avec ce qui s'est produit en Afrique et en Haïti
https://www.youtube.com/watch?v=EsQKLbWvv2U

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 05-02-2020 à 09:09:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les actions anti-Chine face à l'épidémie devraient être punies


Par Wang Cong Source: Global Times Publié: 2020/2/4 23:32:08
https://www.globaltimes.cn/content/1178524.shtml

La Chine est dans une course contre un virus mortel qui a déjà tué plus de 420 personnes et infecté plus de 20 400 autres. Au milieu de cette lutte, nous avons vu des réactions très différentes de différentes parties du monde.
Nous avons entendu d'innombrables histoires de ressortissants étrangers exprimant leur soutien à la Chine dans sa lutte contre l'épidémie de coronavirus, et beaucoup ont offert un coup de main.
De telles réactions compatissantes - du don d'un dollar à des millions de dollars de fournitures dont nous avons un besoin urgent - devraient et seront chéries.

Cependant, nous avons également vu des développements inquiétants dans certains coins du monde qui sont non seulement contre-productifs pour contenir le virus, mais constituent également de la discrimination et même du racisme contre les ressortissants chinois et les Chinois d'outre-mer.
Malgré la recommandation de l'Organisation mondiale de la santé contre la limitation du commerce et des voyages, certains gouvernements ont interdit aux ressortissants chinois d'entrer à leurs frontières. Sans connaissance adéquate du virus, certains individus et groupes étrangers ont répandu des rumeurs et des théories du complot à connotation raciste sur la Chine, et ont discriminé les ressortissants chinois en leur interdisant l'accès aux magasins, restaurants et autres établissements.
Bien que les mesures nécessaires prises par des gouvernements, des groupes et des individus étrangers pour se protéger contre le virus soient compréhensibles, la Chine devrait être alarmée par toute action malveillante et se préparer à prendre des contre-mesures si nécessaire.

Il est important de noter que le gouvernement américain a joué un rôle majeur - sinon le principal - en incitant à de telles actions. Les États-Unis ont été les premiers à interdire aux citoyens chinois d'entrer sur ses frontières.
Le gouvernement américain n'a fourni aucune assistance substantielle à la Chine dans sa lutte contre le virus, selon des responsables chinois. Certains responsables américains ont même doublé leur sinistre campagne de diffamation contre la Chine en cette période critique, et ont semé la panique dans le monde.
Il serait irresponsable de blâmer le gouvernement américain pour toutes les actions malveillantes dans le monde à la suite de l'épidémie de coronavirus. Mais à tout le moins, il a donné un mauvais exemple aux autres pays.

Cependant, il est également important de faire une distinction entre les réponses du gouvernement américain et de la société américaine. Il n'y a pas de pénurie de citoyens et de professionnels ordinaires américains qui ont exprimé leur soutien à la Chine ou même se sont joints à la lutte. Au 29 janvier, les entreprises américaines avaient fait don de plus de 155 millions de yuans (22,15 millions de dollars) aux efforts de la Chine pour lutter contre l'épidémie, selon certaines estimations.

Alors que la bataille totale contre le virus chez nous continue de s'intensifier, il est crucial que la Chine soit consciente de l'importance de protéger ses intérêts nationaux et ses citoyens à l'étranger et qu'elle prenne des mesures concrètes pour y répondre en récompensant les bonnes actions et en punissant les actions malveillantes.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 05-02-2020 à 09:12:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les États-Unis cherchent des gains égoïstes alors que la Chine met tout en œuvre pour limiter la propagation du coronavirus

Source: Global Times Publié: 2020/2/4 20:28:42

https://www.globaltimes.cn/content/1178494.shtml

Alors que la Chine organise un effort collectif pour lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus (2019-nCoV), certains pays occidentaux, dirigés par les États-Unis, saisissent l'occasion de provoquer des troubles et d'attaquer le système chinois.

La vérité est que le système américain n'est pas aussi efficace que le système chinois. La méthode américaine de résolution des problèmes consiste à tergiverser. Par exemple, l'administration du président américain Donald Trump choisit simplement de construire un mur frontalier pour résoudre les problèmes d'immigration illégale.

Trump voulait construire le mur, mais les démocrates du Congrès américain s'y opposent. Une telle situation conduit à la procrastination et aux plaintes du public. Différents groupes d'intérêt ont souvent des demandes et des objectifs différents sur des questions majeures. Ainsi, les États-Unis sont souvent inefficaces pour résoudre les problèmes, y compris la propagation de la grippe aux États-Unis.

Les États-Unis calculent toujours le coût économique lorsqu'ils répondent aux problèmes de santé publique et aux urgences. Par exemple, lorsque les incendies de forêt ont balayé la Californie en 2018, le gouvernement local n'a payé aux détenus que 1 $ de l'heure pour lutter contre les incendies. Dans de nombreuses régions des États-Unis, même les pompiers ont été privatisés et remis à des sociétés à but lucratif. Ce service de base dépend maintenant du montant que les gens peuvent payer. Pour le gouvernement chinois, la sécurité des personnes est une priorité absolue. Ce n'est qu'en éliminant complètement la propagation du virus que le gouvernement chinois pourra assumer ses responsabilités.

Les États-Unis ont également tendance à exagérer la question des droits de l'homme. Le New York Times a affirmé que le verrouillage par la Chine de la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine centrale, "entraînerait presque certainement des violations des droits de l'homme".

La déclaration est immorale et déforme la vérité. Essentiellement, les questions de santé publique ne sont pas une question de droits de l'homme. Il doit y avoir une prévention et un contrôle efficaces.

Lors de la pandémie de H1N1 en 2009, les États-Unis n'ont pas effectué d'inspections dans les aéroports et aux frontières dès que possible, ce qui n'a pas permis de contenir la propagation de la maladie. Lors de l'ouragan Katrina en 2005, les maisons des gens ont été endommagées par les inondations et les vols étaient monnaie courante.

Pourquoi les États-Unis n'ont-ils pas alors parlé des droits de l'homme? Face au défi de la survie, les droits des individus doivent être subordonnés aux besoins de la majorité. C'est la même chose pour l'éthique orientale et occidentale. En ce qui concerne la vie et la mort, nous devons d'abord résoudre le problème de la survie avant d'envisager comment vivre plus confortablement.

Bien que les États-Unis se disent tolérants à l'égard d'opinions diverses, critiquer la Chine est un discours politique dominant. Chaque fois que quelque chose se passe mal en Chine, de nombreux médias et politiciens américains attribuent systématiquement le problème au système chinois.

La Chine lutte avec confiance contre le nCoV 2019. Cependant, certaines remarques émanant des États-Unis sont assez négatives, en raison des préjugés de Washington, des doubles standards et de la mentalité d'opposition binaire.

Certains politiciens américains ont tendance à interpréter les questions non politiques avec une pensée politique. Ils ignorent que ces problèmes nécessitent des efforts mondiaux. Certaines accusations américaines contre la Chine sont moralement indécentes, ce qui peut avoir une influence négative sur les efforts du monde pour s'attaquer conjointement au 2019-nCoV et à d'autres problèmes de santé publique similaires.

Attaquer le système chinois s'écarte clairement de la tendance générale selon laquelle tous les pays du monde se donnent la main pour faire face aux problèmes de santé publique. Une telle décision reflète le fait que certains politiciens américains manquent de conscience et d'un esprit d'auto-réflexion, d'autant plus que si l'on considère que les États-Unis eux-mêmes n'ont pas réussi à gérer correctement des problèmes similaires.

Bien que la nCoV 2019 reste jusqu'à présent incontrôlée, tous les pays et régions devraient coordonner et coopérer pour relever les défis de sa maîtrise. Les États-Unis devraient accorder plus d'attention à l'échange d'expériences avec la Chine pour éviter des épidémies similaires, plutôt que de politiser le problème et de blâmer.

La lutte contre le nCoV 2019 nécessite une approche systématique et des efforts internes et externes doivent être faits conjointement. La Chine devrait d'abord gérer ses affaires intérieures. Au cours de la lutte contre l'épidémie, malgré quelques rebondissements, l'orientation générale du pays est très claire: vaincre le virus et restaurer la confiance du public.

Cette crise nécessite un effort national. Des politiques et des ressources pertinentes devraient être élaborées et allouées étape par étape, conduisant à un cycle durable et vertueux. C'est la direction fondamentale à laquelle nous devons répondre en cas de doute extérieur.

Entre-temps, nous devons également faire connaître notre travail fructueux de manière efficace et donner à la communauté internationale plus de confiance dans les actions de la Chine.

La Chine devrait travailler avec d'autres pays et régions pour faire face à la nCoV 2019 et mener des contre-attaques rapides et rapides contre des forces mal intentionnées. De cette façon, le monde verra quels pays travaillent réellement sur les questions de santé publique et qui ont des arrière-pensées. C'est également un moyen efficace de répondre aux attaques sans fondement de certains politiciens américains contre la Chine, afin que leurs accusations s'effondrent sur elles-mêmes.

L'article a été compilé par les journalistes du Global Times Li Qingqing et Yan Yunming sur la base d'une interview avec Li Haidong, professeur à l'Institut des relations internationales, Université des affaires étrangères de Chine. opinion@globaltimes.com.cn

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 05-02-2020 à 17:22:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La chute de nouveaux cas suspects suscite l'optimisme

Par Xu Keyue Source: Global Times Publié: 2020/2/5 21:53:59
https://www.globaltimes.cn/content/1178650.shtml


Les patients guéris (2e R à 3e L) posent pour une photo avec le personnel médical du premier hôpital affilié de l'Université de Zhengzhou à Zhengzhou, dans la province centrale du Henan en Chine, le 4 février 2020. Cinq patients atteints de pneumonie infectés par le nouveau coronavirus ont été guéris et libérés de l'hôpital mardi. (Xinhua / Li An)

Des signes positifs qui ont émergé récemment de la nouvelle épidémie de coronavirus en cours ont incité certains experts de la santé publique à prédire que le point d'inflexion de l'épidémie pourrait être vu dans un proche avenir après la chute de nouveaux cas suspects pour une deuxième journée consécutive.

Mercredi, la Commission nationale de la santé de la Chine a déclaré que 3 971 nouveaux cas suspects avaient été confirmés mardi à minuit sur le continent, dont 1 957 à l'épicentre de l'épidémie, dans la province du Hubei en Chine centrale. Il y a eu 5 072 cas supplémentaires lundi (3 182 au Hubei) et 5 173 dimanche (3 260 au Hubei).

La forte baisse de mardi est considérée comme un signe que des mesures de contrôle strictes ont progressivement donné des résultats positifs, a déclaré mercredi au Global Times Zhou Zijun, expert en santé publique à l'Université de Pékin.
"Si de nouveaux cas suspects continuent de chuter dans les prochains jours, le point d'inflexion [pour l'épidémie nationale de coronavirus] est attendu dans un proche avenir" , a noté Zhou.

Cette baisse est principalement due à l'amélioration des capacités de détection, qui a permis de confirmer ou d'exclure des cas suspects dans des délais plus courts, a déclaré Song Shuli, porte-parole de la Commission nationale de la santé de la Chine lors d'une conférence de presse mercredi.
Cela a permis aux patients confirmés d'être traités en temps opportun, tandis que les cas exclus peuvent reprendre leur vie normale, a déclaré Song.
Le soutien de tout le pays, y compris le personnel et les fournitures médicales, a contribué à contenir la propagation du virus, a déclaré Zhou, citant l'hôpital de Huoshenshan à titre d'exemple.
L'hôpital de 1 000 lits a été achevé en 10 jours et a reçu le premier groupe de patients mardi.
Zhou a également noté que l'amélioration de la sensibilisation du public et la réduction des activités de plein air ont contribué à la baisse des nouveaux cas suspects.
"Le public doit rester vigilant mais n'a pas besoin de paniquer" , a déclaré mercredi Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères , lors d'une conférence de presse. On espère que le point d'inflexion arrivera bientôt lors de la suppression de nouveaux cas suspects.

Un autre signe positif est que les taux de récupération quotidiens ont dépassé les taux de mortalité quotidiens ces derniers jours, ont montré des données de la Commission nationale de la santé de la Chine.
Selon les données actuelles, le taux de mortalité du nouveau coronavirus est de 2,1% à l'échelle nationale, bien inférieur à celui du SRAS.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 06-02-2020 à 20:19:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Information au fil de l'eau sur le coronavirus :
https://www.globaltimes.cn//content/1177737.shtml

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 06-02-2020 à 23:04:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un médecin dénonciateur d'un virus à Wuhan décède d'un coronavirus


[voir vidéo sur le site]
Source: Globaltimes.cn Publié: 2020/2/7 4:00:08
https://www.globaltimes.cn/content/1178814.shtml
00:00:00 / 00:36



[trad. D. Bleitrach]

le médecin chinois Li Wenliang, l’un des huit « dénonciateurs » qui a tenté d’avertir d’autres médecins de l’épidémie de coronavirus mais a été réprimandé par la police locale, est décédé vendredi des suites d’un coronavirus, à l’hôpital où il a été soigné .

L’hôpital central de Wuhan a révélé sur son compte Weibo que Li est décédé vendredi à 2h58 du matin après un traitement d’urgence.

Li a reçu un traitement d’urgence avec ECMO (oxygénation de la membrane extra-corporelle) après que son cœur ait cessé de battre vers 21h30 jeudi, selon les médias.Li, un médecin qui travaillait pour l’hôpital central de Wuhan où il a également été traité pour l’infection à coronavirus, a d’abord mis en garde ses camarades de l’hôpital sur le virus mortel en décembre 2019, les exhortant à faire attention. Le 30 décembre, il a établi un rapport complet suggérant des signes positifs pour le coronavirus de type SRAS. Il a ensuite publié des informations dans un forum disant qu’il y avait eu sept cas confirmés de « SRAS », selon l’un de ses messages sur Weibo. Le 3 janvier, la police locale l’a réprimandé pour avoir diffusé des « rumeurs en ligne » et l’a obligé à signer une lettre de contrition..Après cela, il est retourné au travail, a indiqué la notificatiion de l’hôpital . Après avoir accueilli des patients infectés par un coronavirus, il a commencé à tousser le 10 janvier, puis à avoir de la fièvre le lendemain. Il a ensuite été hospitalisé le 12 janvier.
Li faisait partie des huit habitants de Wuhan qui ont été réprimandés par la police locale au début de janvier pour avoir répandu des « rumeurs » sur l’épidémie du nouveau coronavirus.
Les informations diffusées en ligne ont révélé que des cas de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), la maladie respiratoire virale qui avait frappé la Chine au printemps 2003, avaient été détectés dans certains hôpitaux de Wuhan.
De nombreuses déclarations se sont appuyées sur l’expérience des huit « dénonciateurs » pour établir la preuve de l’incompétence des autorités locales à lutter contre un virus contagieux et mortel.
Un épidémiologiste de haut niveau du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCDC) a déclaré dans une récente interview avec le rédacteur en chef du Global Times, Hu Xijin, que nous devons féliciter vivement les huit habitants de Wuhan.
« Ils étaient sages devant l’épidémie », a déclaré Zeng Guang, épidémiologiste en chef au CCDC, ajoutant que tout jugement doit être étayé par des preuves scientifiques.
Certains internautes chinois ont déclaré que les autorités locales lui devaient des excuses officielles, affirmant que c’était une nouvelle déchirante. « Nous avons perdu un héros », a déclaré un internaute dans un message sur WeChat, notant que si son avertissement avait pu envoyer une alarme, l’épidémie n’aurait peut-être pas continué à s’aggraver.
Le médecin de 34 ans, originaire de la province du Liaoning (nord-est de la Chine), était inscrit à l’Université de Wuhan en 2004, avec une spécialisation en médecine clinique, selon les médias. Après trois ans de travail à Xiamen, dans la province du Fujian (est de la Chine), il est retourné à Wuhan et travaillait depuis à l’hôpital central de Wuhan.
Les médias ont également indiqué que sa femme, qui était enceinte, était elle-même atteinte. Li a déclaré sur son compte Weibo qu’elle avait reçu un diagnostic d’infection à coronavirus samedi.
Li a déclaré aux médias dans des rapports antérieurs que « alors que le coronavirus continue de se propager, je ne veux pas partir. Je travaillerai sur la ligne de front lorsque je récupérerai »
.
Virus ‘whistleblower’ doctor in Wuhan dies from coronavirus – Global Times


Edité le 07-02-2020 à 08:45:05 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 06-02-2020 à 23:19:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Monde et la presse antichinoise française sont au diapason des Médias US :

Vanter l'effondrement de la Chine au milieu d'un virus sinistre

Par Zhang Yansheng Source: Global Times Publié: 2020/2/7 1:10:06

https://www.globaltimes.cn/content/1178813.shtml


Alors que le nouveau coronavirus pose un grand défi à la Chine, toutes sortes de théories du complot et de "l'économie chinoise condamnée" sont revenues. Parmi eux, le plus accrocheur est un article intitulé "La Chine est le vrai malade de l'Asie" de Walter Russell Mead publié par le Wall Street Journal.
L'article a vanté l'effondrement hypothétique de l'économie chinoise avec des termes très offensants. L'article, qui regroupe toutes sortes de situations effrayantes, est ridicule.

L'épidémie atteindra probablement son apogée avant le 15 février et commencera à s'atténuer. Quand nous regardons en arrière, nous saurons que le pire moment est passé. Ceux qui prônent l'effondrement de l'économie chinoise seront facilement vaincus par des faits concrets. Une fois le virus réprimé, son impact limité sur l'économie sera bientôt réparé.
Même le point de vue le plus pessimiste est que le PIB chinois restera à un taux de croissance de 5,6-5,8% cette année. En ce sens, l'économie chinoise affiche toujours une croissance robuste.

L'épidémie ne durera pas éternellement; le virus peut être complètement contenu à la mi-mai.
De plus, l'épidémie de coronavirus en Chine n'est peut-être pas plus dangereuse que la grippe aux États-Unis si l'on considère le taux de mortalité. À la fin de mercredi, le nombre total de cas confirmés dans le pays était de 28 018 avec un nombre de morts de 563. La mortalité n'est que d'environ 2%, un cinquième de celle du SRAS.
De plus, l'épidémie est en grande partie un événement régional à court terme. Environ 70% des plus de 28 000 cas confirmés à travers le pays se trouvent dans la province du Hubei en Chine centrale, où se trouve Wuhan. Le reste des provinces et des villes ne représentent que 30% des cas. Le nombre de décès au Hubei représente 97 pour cent du total, ce qui signifie que les cas confirmés et les décès sont principalement concentrés dans la province. La province de Zhejiang, dans l'est de la Chine, compte le plus grand nombre de cas confirmés en dehors du Hubei, à moins de 1 000 mercredi. Malgré l'importante population migrante, Pékin et Shanghai n'ont signalé qu'un seul décès chacun. Même avec tout le battage médiatique de certains médias occidentaux, la vérité est la vérité. Les mesures actuellement prises pour couper la source de l'infection contiendront l'épidémie de la mi-février à la fin février.

En termes d'impact économique, le scénario de référence est que la croissance du PIB de la Chine sera maintenue à 5,2% au premier trimestre et à 5,8% pour toute l'année. Dans le scénario optimiste, le PIB augmentera de 5,5% au premier trimestre et de 6% en 2020. Dans un scénario baissier, il sera de 4,8% au premier trimestre et de 5,5% pour toute l'année.
L'ensemble de l'économie chinoise est toujours sur une tendance régulière et à la hausse. La consommation et les services sont parmi les secteurs qui souffrent le plus. Alors que la consommation de tourisme, de nourriture, de divertissement, de restauration et de nécessités quotidiennes a été considérablement affectée, si le développement de l'épidémie se stabilise d'ici la fin février, les gens retrouveront une vie normale et la consommation et les services redeviendront également normaux. L'impact durera tout au plus au premier trimestre, voire en janvier et février.

Quant aux industries, les automobiles, l'électronique des télécommunications et la biomédecine sont les principales industries de Wuhan. Mais la chaîne industrielle de Wuhan est différente de celle de la province du Guangdong en Chine du Sud ou de la province du Jiangsu en Chine orientale. Les industries de Wuhan se concentrent généralement sur le bas de gamme dans la division internationale du travail. L'avantage de la ville réside dans son accès à neuf provinces, permettant la connectivité du commerce, de la logistique, des flux de capitaux, des flux d'informations et des talents. Ainsi, une fois l'épidémie contenue, les autorités devraient tout mettre en œuvre pour assurer la circulation de la logistique, du commerce, des capitaux, des informations et des talents pour la normalisation de sa politique, de son économie et de sa vie.

En termes de commerce, Wuhan est une ville importante du centre de la Chine. Elle s'est principalement engagée dans le commerce des services comme le tourisme. La Chine a un déficit de 100 milliards de dollars dans le commerce des services. L'épidémie peut orienter certains des échanges de services vers la consommation intérieure.

Il y a deux changements à l'investissement étranger en Chine. Le premier est le passage d'un investissement axé sur les coûts à un investissement axé sur le marché. Comment les investisseurs axés sur le marché pourraient-ils quitter un marché aussi vaste comme la Chine? La seconde est que 70% des investissements étrangers ont été transférés du secteur manufacturier au secteur des services, y compris les services financiers, les services d'assurance, les services de R&D, les services techniques, les services de conseil et les services de talents. Le marché de ces entreprises est en Chine. Une fois l'épidémie contenue, l'investissement étranger en Chine atteindra certainement un nouveau sommet. Dans cette perspective, nous devons rester calmes, car l'impact sera de courte durée et limité.

De plus, la Chine pourrait utiliser cette épidémie pour transformer de mauvaises choses en bonnes choses en améliorant sa capacité de gouvernance sociale et publique et en améliorant les niveaux d'hygiène pour les individus, les familles et la société. Le système chinois est la continuation d'une civilisation de 5000 ans, et seul le temps peut dire si c'est bon ou pas, pas les médias occidentaux.

Si la Chine était un homme malade d'Asie de l'Est, l'homme s'est déjà levé, riche et fort. Le virus ne le renversera pas.

_________________


Lire aussi :
Face à l'épidémie, on mesure bien le sens moral de chacun


Edité le 06-02-2020 à 23:34:50 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 07-02-2020 à 09:09:50   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   




De 'Le Monde' à Pompeo, le choeur du catastrophisme anti communiste :

Le fatalisme antichinois est malade, pas l'économie chinoise


Source: Global Times Publié: 2020/2/7 2:24:22
https://www.globaltimes.cn/content/1178817.shtml



Des travailleurs fabriquent une ambulance dans la base de fabrication de la société Brilliance Auto à Shenyang, dans la province du Liaoning, dans le nord-est de la Chine, le 3 février 2020. Ces derniers jours, la société s'est précipitée pour produire des ambulances à pression négative pour lutter contre la nouvelle épidémie de coronavirus. La production du premier lot de 10 ambulances à pression négative sera terminée le 5 février, puis mise en service. (Xinhua / Pan Yulong)


L'incertitude demeure au sujet de l'épidémie du nouveau coronavirus, mais une prédiction qui a depuis été vérifiée est de savoir comment l'épidémie a revitalisé le chœur de fonctionnaires, d'experts et de journalistes étrangers dans leur propagation incessante de théories du complot concernant l'effondrement de la Chine et de son économie, en bref les « doomers chinois» ou "fatalistes antichinois".

La majorité de ce que ce chœur étranger chante consiste en de vieilles chansons sur la façon dont l'effondrement imminent de l'économie chinoise se produira en raison des systèmes politiques et économiques du pays.
La façon dont ils remontent une fois de plus sur scène après que leurs théories de «l'effondrement de la Chine» se sont avérées erronées dépasse l'imagination. À leur crédit, ils ne manquent jamais de surprendre et de choquer avec leur dernière rhétorique alarmiste, «preuves» et «contexte» créés dans le but d'attirer l'attention dont ils ont désespérément besoin.

Entre dans cette arène Walter Russel Mead, professeur au Bard College de New York. Mead, un catastrophiste antichinois avéré, qui a récemment écrit un article pour le Wall Street Journal avec le titre extrémiste : "La Chine est le vrai malade de l'Asie."
Pour ceux qui ne connaissent pas le contexte historique de l'expression «homme malade d'Asie», elle reflète ce que les impérialistes japonais utilisaient pour désigner le pays avant et pendant leur invasion de la Chine.

L'utilisation de cette phrase tord les tripes des Chinois, surtout pendant une période aussi sensible où la Chine se bat pour sauver des vies du coronavirus.
Comme prévu, à part le titre profondément insensible, l'article de Mead présente des critiques habituelles et sans fondement sur la Chine, plein de prédictions exagérées sur la disparition du pays.
Mead fait valoir que l'épidémie de coronavirus révèle la fragilité de la Chine et comment le marché financier et l'économie du pays sont au bord de l'effondrement. L’article mentionne également l'impact de la chute sur l'économie mondiale et la communauté internationale. Mead ne parvient pas à fournir des données ou des preuves à l'appui de ses théories et n'offre à la place que des mots vides et fantaisistes.

Pour être franc, réfuter un tel travail mal dégrossi de cette ampleur, écrit par une marionnette stupide des médias en quête d'attention, serait une perte de temps. Mais Mead est maintenant rejoint par des responsables étrangers comme le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, ainsi que des experts et des médias dans leur attaque contre la Chine pendant cette période délicate. Leur véritable objectif est d'affaiblir la Chine et son économie. Des efforts concertés de cette nature ne doivent pas rester incontrôlés.

En effet, des failles ont été révélées à la suite de l'épidémie et l'économie en subira quelques coups. La Chine, qui a soulagé plus de 800 millions de personnes de la pauvreté et s'est améliorée au cours des 70 années qui ont suivi sa fondation et avec 2,5 fois la population américaine, n'abandonnera pas son véritable cours en raison de difficultés à court terme.

L'économie chinoise, qui est passée de presque rien à la deuxième économie mondiale avec un PIB d'environ 27,31 billions de dollars en 2019 et a contribué à 30% à la croissance du PIB mondial, ne chutera pas.

Si des preuves sont nécessaires, regardez comment la Chine a continué à progresser après l'épidémie de SRAS en 2003, qui a également mis le pays au point mort. Le pays a continué de grimper après un tremblement de terre dévastateur dans le Sichuan au sud-ouest de la Chine en 2008, lorsque le monde a été confronté à une crise financière mondiale causée, comme nous l'avons découvert plus tard, par le système financier américain corrompu.

En 70 ans, la Chine a dû faire face à sa part de difficultés, mais à chaque fois elle s'est renforcée. C'est précisément le système chinois qui a amené le pays là où il se trouve aujourd'hui. Il n'y a aucune raison de croire que cette fois ce sera différent.
En fait, des signes positifs sont déjà apparus pour l'économie, bien que la lutte contre le virus se poursuive. Depuis l'article de Mead lundi, les marchés boursiers chinois ont rebondi, l'indice de référence de Shanghai est en hausse de 5,44% cette semaine. Certaines entreprises devraient également reprendre leurs activités dès la semaine prochaine.

Une fois que la poussière sera retombée et que tout redeviendra normal, les prédictions du fatalisme antichinois redeviendront la risée du monde. Il est peu probable qu'ils arrêtent d'inventer des nouveautés pour malmener la Chine, mais soyez assurés que l'économie chinoise n'arrêtera pas d'avancer.


Edité le 07-02-2020 à 09:40:36 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 07-02-2020 à 20:31:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine appelle les entreprises à reprendre en ordre leurs activités


http://french.xinhuanet.com/2020-02/07/c_138762799.htm

BEIJING, 7 février (Xinhua) -- Les autorités chinoises ont demandé jeudi aux entreprises en dehors de la province du Hubei de reprendre en ordre leurs activités tout en continuant à lutter contre l'épidémie du nouveau coronavirus.

Cela donnera une meilleure garantie pour le travail de prévention et de contrôle et aidera à maintenir un ordre économique et social normal, selon une réunion de haut niveau présidée par le Premier ministre Li Keqiang, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).
La réunion du groupe dirigeant du Comité central du PCC sur la prévention et le contrôle de l'épidémie du nouveau coronavirus, a également mis l'accent sur le maintien des efforts concertés sur le contrôle de l'épidémie au Hubei, notamment dans sa capitale Wuhan, la ville la plus touchée.
Diverses mesures devraient être mises en place pour augmenter le nombre de lits d'hôpital et du personnel médical au Hubei, selon la réunion.

Les entreprises en dehors du Hubei sont encouragées à s'arranger pour que leurs lieux de travail soient moins peuplés et permettre aux employés de travailler en roulement pour atteindre leur pleine capacité de production. La pénurie des machines, du personnel et des fonds devrait être gérée à travers la coordination, afin de faire fonctionner normalement l'ensemble de la chaîne industrielle, a-t-on appris de la réunion.

Les écoles sont appelées à reporter la rentrée pour le nouveau semestre de manière appropriée.
Les autorités des chemins de fer et de l'aviation civile devraient adopter des mesures pour que les passagers s'assoient moins densément durant leurs voyages de retour des congés, et éviter le pic de voyages pour réduire le risque de propagation du virus, d'après la réunion.
Wang Huning, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et chef adjoint du groupe dirigeant, a assisté à la réunion.

______________________


La Chine prend des mesures pour aider les entreprises à reprendre leurs activités malgré l'épidémie


Par Wang Cong Source: Global Times Publié: 2020/2/7 23:06:07
https://www.globaltimes.cn/content/1178854.shtml

Vendredi, les responsables du gouvernement central et local de la Chine ont mis en place une série de mesures pour soutenir les entreprises à travers le pays, alors qu'ils se préparent à reprendre leurs activités bientôt malgré les efforts continus pour contenir le virus mortel.

Les politiques fiscales, monétaires et autres qui soutiennent les entreprises participant à la lutte contre le coronavirus et d'autres qui ont été touchés par un verrouillage marquent également le début de l'intensification des efforts des autorités pour repousser les coups potentiels causés à l'économie par l'épidémie.

Vendredi matin, la nouvelle vague de mesures de soutien a débuté lors d'une conférence de presse tenue par des représentants du gouvernement central, lorsqu'ils ont annoncé diverses politiques fiscales et monétaires non seulement pour aider les entreprises à se joindre à la lutte contre le virus, mais aussi pour aider d'autres entreprises, en particulier les petites entreprises. et moyennes entreprises (PME), pour faire face à l'impact potentiel.
Parmi les mesures prises par les fonctionnaires du gouvernement central figurent la réduction des coûts de financement, la baisse des impôts et des frais administratifs et l'augmentation des liquidités pour le système financier. Lors de la réunion d'information, le vice-ministre des Finances, Yu Weiping, a promis davantage de politiques pour se concentrer sur la lutte contre l'épidémie et aider les entreprises à reprendre leurs activités.

Bien qu'une campagne nationale visant à contenir l'épidémie de coronavirus, qui reste une priorité absolue, doive se poursuivre, les entreprises de certaines régions devraient reprendre leurs activités dès la semaine prochaine et les appels à la reprise rapide des activités économiques se multiplient.

"Nous devons prendre des mesures immédiatement pour reprendre nos opérations afin de maintenir notre position dans la chaîne d'approvisionnement mondiale" , a déclaré vendredi au Global Times Wang Wen, doyen exécutif du Chongyang Institute for Financial Studies de l'Université Renmin de Chine (RDCY). "Nous devons aborder ces deux problèmes simultanément et fermement. Nous ne pouvons pas nous concentrer uniquement sur la bataille [contre l'épidémie] et sur la sécurité et abandonner la production."

Vendredi, les autorités se dirigeaient dans cette direction. À la suite de la conférence de presse tenue vendredi matin par des représentants du gouvernement central, un nombre croissant de provinces, du Fujian de Chine orientale au Guangdong de Chine méridionale, en passant par le Sichuan du sud-ouest de la Chine, ont également emboîté le pas en annonçant leurs propres mesures pour aider les entreprises à se remettre sur pied.

Le gouvernement provincial du Fujian, par exemple, a déployé 24 mesures pour "soutenir pleinement tous les types d'entreprises" afin de reprendre la production. Conformément aux mesures générales du gouvernement central, les efforts du Fujian visent également à alléger le fardeau financier des entreprises, notamment en créant un fonds spécial de 500 millions de yuans (71,58 millions de dollars) pour offrir des prêts à escompte aux entreprises concernées.

Dans le Guangdong, les autorités ont publié une ligne directrice détaillée pour aider les entreprises à reprendre leurs activités et leur production et à alléger leur travail et leur charge financière. Les autorités locales ont été invitées à prendre des mesures de précaution pour garantir la sécurité des entreprises et élargir le marché du travail. Guangzhou, la capitale du Guangdong, a également déployé vendredi ses propres mesures similaires.

Des responsables de provinces comme la région autonome de Guangxi Zhuang en Chine du Sud et le Liaoning en Chine du Nord-Est, ont également publié des mesures similaires pour aider les entreprises à reprendre leurs activités.

Les mesures interviennent alors que les préoccupations concernant l'impact négatif potentiel de l'épidémie sur l'économie chinoise continuent de s'intensifier, de nombreuses entreprises et usines restant fermées et que les attaques étrangères malveillantes contre le système de gouvernance économique de la Chine et la santé de l'économie s'intensifient.
Wang a déclaré qu'une étude récente menée par le RDCY a montré que, bien que les efforts pour combattre l'épidémie méritent le crédit, il existe des signes de "réaction excessive" dans certaines régions où les industries ont "perdu des commandes" . Des secteurs tels que la restauration,

Cependant, il y a des signes positifs pour la deuxième économie mondiale. La bourse chinoise a connu un solide rebond au cours des derniers jours après de lourdes pertes lundi, premier jour de bourse depuis le nouvel an chinois.
Défiant les sombres prédictions, l'indice composite de Shanghai a clôturé en hausse de 0,33% vendredi, contribuant à un gain de 5,83% au cours de la semaine dernière. Le plus petit indice des composants de Shenzhen a gagné environ 9,3% cette semaine.


Edité le 07-02-2020 à 20:41:49 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 07-02-2020 à 20:48:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(2019-nCov) Augmentation stable du nombre de patients guéris en Chine


http://french.xinhuanet.com/2020-02/07/c_138764343.htm

BEIJING, 7 février (Xinhua) -- La Chine a vu une augmentation constante du nombre de patients qui se sont rétablis de l'infection du nouveau coronavirus depuis le 30 janvier, ont déclaré vendredi les autorités sanitaires.

Un total de 1.540 personnes infectées ont été soignés et sont sorties de l'hôpital dans la lutte contre le virus en Chine, selon un bilan établi jeudi, a déclaré Guo Yanhong, une responsable de la Commission nationale de la santé (CNS) lors d'une conférence de presse.
Une analyse d'expert a été commandée par les autorités sur plus de 500 cas guéris, y compris les cas qui présentaient des symptômes légers et ceux dont les symptômes étaient graves. Certains ont même eu des complications, a fait savoir Mme Guo.
Le temps moyen d'hospitalisation de ces cas est d'environ 10 jours, a- t-elle noté.

En résumant les méthodes de traitement pour les patients guéris, les experts ont noté que certaines méthodes de traitement antiviral, y compris le traitement symptomatique et les thérapies de soutien, en particulier l'utilisation de la médecine traditionnelle chinoise, avaient produit de bons effets, a fait savoir Mme Guo.
Selon Wang Guiqiang, directeur du département des maladies infectieuses du Premier Hôpital de l'Université de Pékin, les données de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, ont montré que les cas graves, même les patients gravement malades, peuvent être guéris à travers un traitement raisonnable et actif.
"Cela a beaucoup renforcé notre confiance ", a-t-il souligné lors de la même conférence de presse, convaincu que les récents renforts de professionnels de la santé, en particulier du personnel de soins intensifs, contribueront largement à améliorer le taux de guérison et à réduire le taux de mortalité des cas graves.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 08-02-2020 à 10:54:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Quand les États-Unis franchissent la ligne rouge de la bassesse de la civilisation humaine


le Quotidien du Peuple en ligne - 07.02.2020 13h06

http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2020/0207/c31362-9655283.html
À lire aussi :
La Chine réduira de moitié les droits de douane supplémentaires sur certains produits américains
La Chine fait des représentations solennelles auprès des Etats-Unis concernant la visite d'un responsable de Taiwan
La partie continentale de la Chine critique et qualifie de 'méprisable' la visite de Lai Ching-te aux Etats-Unis

C'est une bataille entre les humains et un virus. Le gouvernement et le peuple chinois sont à l'avant-garde de la lutte contre l'épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus et ont écrit un émouvant chant de défense de la vie. C'est également un champ de bataille où on trouve toutes les opinions, bonnes et mauvaises. D'une part, les forces de la justice internationale et la Chine travaillent ensemble pour lutter contre l'épidémie, racontant des histoires de souffrance et révélant les vrais sentiments, et ont fait entendre la voix de l'ère de la destinée humaine. D'un autre côté, certains pays occidentaux ont réagi de manière excessive et certains politiciens occidentaux ont même franchi allègrement la ligne rouge de la morale et rêvent de profiter de l'opportunité.

« Des précautions sont nécessaires, mais aucune réaction excessive ne se justifie. L'Organisation mondiale de la santé ne recommande pas aux pays de prendre des restrictions de voyage ou de commerce et appelle les pays à prendre des mesures convaincantes sur la base de preuves » . Lors de la 146e session de l'OMS, le directeur général de l'organisation, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a expliqué de manière approfondie et professionnelle ce qui devrait être fait maintenant et ce qui ne devrait pas être fait, appelant les gens à ne pas paniquer. Les participants de dizaines de pays ont salué « les mesures exemplaires de prévention et de contrôle et de diagnostic et de traitement de la Chine » et ont exprimé « leur volonté de travailler avec le peuple chinois pour gagner la bataille contre cette épidémie » . Il ne fait aucun doute que la propagation de la panique est plus terrible que la propagation de l'épidémie, et il est vital de renforcer la confiance.

Selon les médias, la grippe H1N1 qui a débuté aux États-Unis en 2009 a causé l'infection d'1,632 300 personnes, 284 500 personnes en sont mortes et le taux de mortalité a atteint 17,4%. En revanche, grâce aux efforts inlassables de la Chine, le taux de mortalité des patients atteints de pneumonie infectés par le nouveau coronavirus dans le pays est d'environ 2,1%, ce qui est beaucoup plus bas que les autres épidémies précédentes.
Depuis le 1er février, le nombre de guérisons a commencé à dépasser le nombre de décès. Cela montre pleinement que l'épidémie est gérable et guérissable.

Cependant, alors que l'Organisation mondiale de la santé vient de préciser qu'il n'y a aucune raison de prendre des mesures inutiles interférant avec les voyages internationaux et qu'elle ne préconise pas -et s'oppose même- aux restrictions de voyage en Chine, les États-Unis ont pris l'initiative de porter le conseil de ne pas voyager en Chine au plus haut niveau, comme les mesures concernant certains pays déchirés par la guerre.
A ce niveau, les citoyens américains se voient interdits de voyager en Chine et les étrangers qui sont allés en Chine au cours des 14 derniers jours n'ont pas le droit d'entrer aux États-Unis. Les États-Unis ont été les premiers à rapatrier leur personnel consulaire de Wuhan, les premiers à faire revenir certains membres de leur ambassade et les premiers à annoncer des restrictions globales à l'entrée des citoyens chinois... quand on sait qu'aux États-Unis, le département de la Sécurité intérieure a également dit dans le même temps que l'épidémie « présente un risque toujours relativement faible pour le public américain » , on voit que l'approche américaine manque manifestement de base factuelle et scientifique. Des experts américains compétents estiment également que les États-Unis « passent de la confiance excessive à la panique et à la réaction excessive » et que « cette décision n'a ni fondement scientifique ni avantage » , recommandant de la « retirer le plus tôt possible » .

L'épidémie est l'ennemi commun du monde et face à elle, ni la compassion ni la justice ne doivent manquer. Mais malheureusement, alors que les forces de la justice internationale travaillent ensemble pour lutter contre le fléau, certains politiciens aux États-Unis sont en train de travailler pour leur propre intérêt politique, et leurs agissements sont tombés sous le seuil de la civilisation humaine.
Tout d'abord, le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a déclaré publiquement que l'épidémie contribuerait à accélérer le retour des opportunités d'emploi aux États-Unis, puis ce fut au tour du secrétaire d'État américain Mike Pompeo d'utiliser ouvertement l'épidémie pour se livrer à une provocation à l'égard des relations de la Chine avec les pays voisins lors de sa récente visite en Asie centrale. De plus, le sénateur américain Tom Cotton a récemment calomnié la Chine à plusieurs reprises, appelant à « bloquer la Chine » et à ce que « tous les Américains quittent la Chine » . Le pitoyable spectacle de ces politiciens américains fait autant preuve de laideur que d'ignorance. De nombreux internautes américains ont d'ailleurs souligné que les remarques de Tom Cotton « sont beaucoup plus dangereuses que le nouveau coronavirus » .

Face à une épidémie, que faut-il faire ? Tendre la main pour lutter contre l'épidémie, ou chercher à tirer avantage du péril ? C'est une question de choix. La conscience et la justice croient fermement que la puissance de la compréhension, de la sympathie, du soutien et de la solidarité est le courant dominant après que de nombreux pays et organisations internationales ont activement collecté et transporté du matériel médical et de lutte contre l'épidémie vers la Chine, et au niveau international, de nombreux amis de la Chine la soutiennent de diverses manières dans sa lutte contre l'épidémie, et de partout s'élèvent des messages comme « Courage, Wuhan ! » ou « Courage, la Chine ! » . Qu'il s'agisse d'une aide matérielle ou d'un soutien émotionnel, tout cela montre l'énergie positive du travail commun pour surmonter les difficultés. C'est une magnifique scène que la société humaine devrait partager les uns avec les autres.

Face à l'épidémie, il existe une règle de mesure de la moralité.

Par Zhong Shen, Zhong Shen est un pseudonyme souvent utilisé par le Quotidien du Peuple pour exprimer son point de vue sur la politique étrangère

(Rédacteurs :Yishuang Liu

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 08-02-2020 à 10:59:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mise à jour en temps réel sur l'épidémie de coronavirus

Source: Global Times Publié: 2020/1/22 21:15:00 Dernière mise à jour: 2020/2/8

https://www.globaltimes.cn//content/1177737.shtml

17 h 26, 8 février

La Chine va sévèrement réprimer les activités illégales telles que la thésaurisation et la hausse des prix des fournitures médicales comme les masques, les tenues de protection et les désinfectants, a déclaré samedi l'Administration d'État pour la réglementation des marchés.


17h08, 8 février

Le gouvernement chinois a pris des mesures opportunes pour stabiliser son économie en réponse à la nouvelle épidémie de pneumonie à coronavirus, et sa croissance économique ne s'arrêtera pas en raison de l'épidémie nCoV2019, ont déclaré des informations financières provenant de nombreux pays, a rapporté CCTV.

16 h 56 8 févr.

La demande en ligne de plaques d'immatriculation temporaires est lancée afin d'assurer la demande nécessaire de conduite pendant la période de prévention et de contrôle de la nouvelle épidémie de pneumonie à coronavirus, a annoncé samedi le ministère de la Sécurité publique .

16 h 29

, 8 février Shenzhen, Sud de la province du Guangdong, en Chine, a proposé le samedi 16 étapes, dont l'exemption du loyer de 2 mois pour la location publique et le logement des talents, le report du paiement de la prime d'assurance sociale et la réduction de la proportion des fonds de l'entreprise de logement pour faire face à la nouvelle pneumonie à coronavirus déclenchement.

16 h 22 8 févr.

La Chine accélérera l'examen technique des médicaments et des dispositifs médicaux nouvellement développés qui pourraient être efficaces contre la nouvelle pneumonie à coronavirus et s'efforcera de les mettre sur le marché dès que possible: a annoncé samedi la National Medical Products Administration.

16 h 01 8 février La

Chine décide d'interdire complètement le commerce des espèces sauvages pendant la période de prévention et de contrôle de la nouvelle épidémie de pneumonie à coronavirus, a annoncé samedi l'Administration d'État pour la réglementation des marchés.

15 h 00 8 février

Un Japonais dans la soixantaine est décédé samedi à Wuhan après une grave pneumonie. Bien que sa cause de décès soit fortement suspectée d'être la nouvelle pneumonie à #coronavirus; pour l'instant, aucune conclusion définitive n'a pu être tirée: Ministère des Affaires étrangères du Japon

14 h 21, 8 février

Un citoyen américain est décédé des #coronavirus à #Wuhan, rapporte l'AFP, citant un porte-parole de l'ambassade américaine en Chine.

13 h 51 Le 8 février

L'équipe d'enquête de la Commission de surveillance de la Chine vient d'arriver à Wuhan pour enquêter sur les questions liées au médecin «dénonciateur» Li Wenliang, dont la mort a déclenché l'indignation du public en Chine.

13 h 04 8 février

Soixante et un touristes chinois de la province du Hubei en Chine centrale sont rentrés à Wuhan à bord d'un vol affrété au départ de Bali, en Indonésie, samedi, a rapporté la télévision centrale de Chine.

12:38 pm 8 février

Comme l'épidémie actuelle de nCoV2019 a montré une nouvelle tendance de contagion des villes aux zones rurales et de mutation de l'infection importée à l'infection communautaire, elle exige une surveillance plus complète basée sur la communauté du réseau, a déclaré le gouverneur de la province du Hubei, Wang Xiaodong, a rapporté le Hubei Daily samedi

11 h 44. 8 Le
Japon est prêt à combattre tous les efforts contre la nouvelle pneumonie à coronavirus avec la Chine, a déclaré vendredi

11 l'
ambassadeur de Chine au Japon Kong Xuanyou, Toshihiro Nikai, secrétaire général du Parti libéral démocrate, et Tetsuo Saito, secrétaire général du Nouveau parti Komeito. : 40 h le 8 février
L'usine de Tesla à Shanghai reprendra ses activités à partir de lundi: un fonctionnaire du gouvernement

11 h 15 le 8 février

Wang Hesheng, un vétéran avec une expérience abondante de la gouvernance médicale, a été nommé membre du Comité permanent du Comité provincial du PCC Hubei. Son dernier poste était à la Commission nationale de la santé de la Chine.

10 h 10, 8 février

Le bateau de croisière Diamond Princess au Japon signale trois nouveaux cas confirmés de nouvelle pneumonie à coronavirus, portant le total à 64 sur le navire: le ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être a confirmé samedi.


10 h 03, 8 février

Pour contenir la propagation du nouveau coronavirus, Hangzhou suspend la vente de médicaments contre la fièvre et la toux dans toutes les pharmacies locales depuis samedi, pour pousser les résidents présentant ces symptômes à consulter immédiatement des médecins au lieu de prendre eux-mêmes des médicaments.

08:18 am 8 févr.

86 nouveaux décès, 3 399 nouveaux cas confirmés ont été signalés le 7 février dans la partie continentale de la Chine, a indiqué la Commission nationale chinoise de la santé. Le nombre total d'infection a grimpé à 34 546, avec 722 décès au 7 février.

6 h 20 le 8 février Le

Hubei a signalé 2 841 nouveaux cas de nouveau coronavirus le 7 février, avec 81 nouveaux décès; le nombre total d'infection dans la province est passé à 24 953, avec 699 morts et 1 115 récupérés.

00:20 am 8 février

Le géant chinois de la technologie Tencent a annoncé qu'il mettra en place un fonds d'une valeur de 1,5 milliard de yuans pour lutter contre la nouvelle pneumonie à coronavirus. 300 millions de yuans seront utilisés pour saluer les personnes qui apportent une contribution spéciale en première ligne de cette bataille.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 08-02-2020 à 20:02:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le nombre de cas de personnes atteintes par le nouveau coronavirus en Chine rapportés chaque jour «se stabilise»
,

a indiqué ce samedi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), tout en restant prudente sur l'avenir. Cela constitue une «bonne nouvelle», a estimé l'agence spécialisée de l'ONU, tout en indiquant qu'il était encore trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/nouveau-coronavirus-717-morts-en-chine-20200207

«Il y a eu une stabilisation du nombre des cas rapportés de Hubei» , la province chinoise la plus touchée et où la maladie est apparue, a déclaré le responsable des programmes sanitaires d'urgence de l'OMS Michael Ryan, lors d'un point de presse à Genève. Cette province est soumise à des mesures drastiques d'isolement par les autorités chinoises pour tenter de contenir la diffusion de l'épidémie. «Nous enregistrons une période de stabilité de quatre jours, où le nombre de cas rapportés n'a pas progressé. C'est une bonne nouvelle et cela pourrait refléter l'impact des mesures de contrôle qui ont été mises en place» , a-t-il ajouté.

M. Ryan a toutefois estimé qu'il était encore trop tôt «pour faire quelque prédiction que ce soit» sur l'évolution de l'épidémie. Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a quant à lui ajouté que la tendance «n'était pas à l'accélération» de la propagation du virus, mais il a lui aussi appelé à la «prudence» . Un total de 34.546 personnes ont été contaminées en Chine continentale, dont 722 sont mortes. Ce chiffre est supérieur au nombre des personnes mortes du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère, une pneumonie atypique) - environ 650 - dans la partie continentale du territoire chinois et à Hong Kong en 2002-2003.

Pour l'heure, seuls deux cas mortels du coronavirus 2019-nCoV ont été signalés hors de Chine continentale, à Hong Kong et aux Philippines. Par ailleurs, un Américain de 60 ans porteur du virus est décédé jeudi dans un hôpital de Wuhan, a révélé à l'AFP l'ambassade des Etats-Unis, sans fournir davantage de détails. Il s'agirait du premier mort non Chinois. Un Japonais sexagénaire est également mort de pneumonie dans un hôpital de la ville, a indiqué le ministère japonais des Affaires étrangères, mais il a précisé qu'il était «difficile» de dire si sa maladie était due au coronavirus.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi l'envoi d'aide médicale à la Chine, quelques heures après un entretien entre Donald Trump et Xi Jinping durant lequel le président chinois a assuré à son homologue américain que Pékin faisait tout son possible pour venir à bout de l'épidémie. A Genève, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déploré vendredi que la demande de matériel de protection sanitaire a été multipliée par 100 et que les prix ont grimpé en flèche, provoquant une grave pénurie.

En France, 5 nouveaux cas ont été confirmés samedi, sans que leur état ne présente de gravité. Ils ont été hospitalisés à Lyon, Saint-Etienne et Grenoble. Au total, 11 personnes sont infectés par le virus en France. Paris déconseille désormais de se rendre en Chine, à l'exception de raisons impératives, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Alors que la piste d'un coronavirus provenant initialement de chauve-souris semble se confirmer, des scientifiques chinois ont annoncé que le pangolin, un petit mammifère, pourrait être «l'hôte intermédiaire» ayant, le dernier, transmis l'agent infectieux à l'être humain.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 08-02-2020 à 20:20:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un récit de première ligne de la prévention et du contrôle de l'épidémie à Wuhan : ces actions extraordinaires qui freinent la maladie


le Quotidien du Peuple en ligne - 07.02.2020 13h29
http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2020/0207/c31360-9655295.html


Le 23 janvier, à 2 heures du matin, le 29e jour du calendrier lunaire traditionnel chinois, le quartier général de la prévention et du contrôle de l'épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus de la ville de Wuhan a publié la circulaire n° 1 : à partir de 10h00 le 23 janvier, les opérations de transport de passagers des bus, métros, ferry et bus à longue distance de la ville sont suspendues ; les habitants de la ville ne devront pas quitter Wuhan sans raison particulière ; les aéroports et les gares menant au couloir de circulation de Wuhan sont temporairement fermés.


Ces jours-ci, Wuhan, naguère « carrefour des neuf provinces » ne connaît plus son agitation du temps ordinaire. Plus de 9 millions de personnes restent confinées dans la ville, mais si la vie quotidienne a changé, elle reste aussi parfois la même.

« Infirmière en chef, j'ai annulé mon mariage prévu le 30 janvier. Je peux rester à Wuhan pendant la Fête du Printemps. Veuillez prendre les dispositions pour m'envoyer dans une clinique en première ligne ! » . Ce soir-là, une infirmière nouvellement recrutée du Département de médecine traditionnelle chinoise de l'hôpital Tongji de l'Université des sciences et technologies de Huazhong faisant partie du département a demandé de participer à la bataille.

« Frrr... frrr... ». Le 23 janvier, sur Guigui Road, froide et déserte et alors que l'aube n'est même pas encore levée, une fine silhouette en rouge orangé agite vigoureusement son balai. Li Lanping, employée de l'assainissement, a déclaré qu'il y avait une situation d'épidémie et que les travaux d'assainissement ne pouvaient pas être arrêtés. Elle s'est levée à 4 heures du matin, balayant le sol et nettoyant les poubelles jusqu'à 8h. « Soyez propre, et personne ne sera malade ! » , a-t-elle ajouté.

Le 24 janvier, la veille du nouvel an, Liu Wuqiao, un policier de la circulation en service, est resté à son poste. La gare de Wuchang où il travaille est la « porte sud » de Wuhan et l'un des plus grands centres de distribution de passagers du centre de la Chine. Ce jour là, la gare et les routes vides l'ont mis un peu mal à l'aise. « Mais la réduction du flux de personnes en ce moment est la plus grande contribution à Wuhan. Qu'il y ait ou non quelqu'un, nous devons rester à nos postes » . Il a également déclaré que ses collègues et lui mesureront en temps opportun la température des piétons passant par le poste, fermes à leur poste et faisant leur part dans la lutte contre le virus.

À 10 heures du matin ce 24 janvier, bien que la rue soit froide et déserte, il y avait encore de nombreux habitants qui venaient faire des achats au supermarché Hema Xiansheng de Zhangzhidong Road, dans le district de Wuchang. Qiu Jun, qui habite à proximité, choisit des fruits et légumes devant les étagères. « Aujourd'hui à la maison, c'est le réveillon du Nouvel An, je viens ici acheter quelques légumes » , a déclaré Qiu Jun, notant que les prix ne sont pas très différents par rapport à d'habitude, et que les produits sont riches tant en variété qu'en abondance.

« L'approvisionnement actuel de Wuhan est la première priorité, et nous nous engageons pleinement à assurer un approvisionnement stable en légumes, viande, œufs, lait et autres produits de base. Tous les magasins fournissent gratuitement aux clients des masques jetables et des désinfectants pour les mains », a indiqué un responsable du supermarché Hema Xiansheng. Après avoir garanti la publicité et l'orientation sous divers aspects, l'approvisionnement en biens est revenu à la normale.

Le 24 janvier, un train à grande vitesse « Toujours de l'avant » est entré dans Wuhan. Ceux qui vont « Toujours de l'avant » à bord de ce train à grande vitesse, c'est le premier groupe de médecins de Shanghai venant apporter leur aide à Wuhan. Le premier groupe d'équipes médicales de Shanghai recruté comprenait 135 membres du personnel médical. A ce jour, 68 équipes médicales et plus de 8 310 membres des services médicaux de 29 provinces, régions et municipalités et de l'armée sont arrivés dans le Hubei. De partout, des experts et d'excellentes équipes d'infirmières des départements de médecine respiratoire, infectieuse et intensive sont sélectionnés par toutes les parties prenantes.

Depuis le 26 janvier minuit, à l'exception des véhicules de transport autorisés, des véhicules de transport gratuits et des véhicules officiels, une interdiction des véhicules à moteur a été mise en œuvre dans la zone urbaine centrale de Wuhan.

Afin de résoudre le problème des inconvénients pour les citoyens de se déplacer de chez eux, la ville de Wuhan a sollicité de toute urgence 6 000 taxis et les a affectés à la zone urbaine centrale, avec 3-5 taxis pour chaque communauté, qui ont été uniformément expédiés et utilisés par les comités de quartier de la communauté, et ont commencé à circuler pour les résidents de la région depuis le 25 janvier midi, offrant des services gratuits. Ces véhicules fourniront principalement au personnel médical des services de navette et de vie quotidienne, transporteront les patients atteints de fièvre vers les hôpitaux et assureront des services de livraison à domicile tels que la livraison de repas, la livraison de nourriture et la livraison de médicaments aux résidents dont la vie est perturbée.

En réponse à l'épidémie de pneumonie due à l'infection à nouveau coronavirus, la prévention et le contrôle communautaires constituent la première ligne de défense. La communauté de Duowen dans le district de Jianghan est une ancienne communauté qui compte une forte population flottante. Depuis le 28 janvier, Tian Lin, un cadre communautaire, a appelé de maison en maison sur la base du registre communautaire. Après les appels téléphoniques, il a contrôlé les ménages, collecté des informations telles que le fait de savoir si des résidents sont allés à l'hôpital après avoir ressenti de la fièvre, où ils sont allés, et le rapport de test de l'hôpital, faisant des signalements en temps opportun. Pour faire face aux urgences, les cadres communautaires sont en service 24 heures sur 24, répondant à tout moment aux appels ainsi qu'aux urgences.

Le 29 janvier, Luo Juan qui vivait avec son enfant dans la communauté de Jiqing, dans le district de Jiang'an, a fait part de sa tristesse après avoir été isolé à cause de la fièvre : que faire pour son enfant Luo Xiaoxiao, seul à la maison et laissé sans surveillance ? Le comité de quartier communautaire a appris cette situation lors de l'enquête sur les patients atteints de fièvre et a immédiatement inclus Luo Xiaoxiao dans sa liste de soins, mobilisant deux membres de son réseau pour qu'ils livrent les repas à tour de rôle. En tenant compte des besoins de l'enfant, du lait et des collations sont également ajoutés dans ses boîtes-repas. Ouvrant les portes et les fenêtres pour ventiler, plaçant la nourriture sur la table, le membre du réseau a de nouveau sorti son thermomètre et a pris la température du petit Luo, 7 ans, une petite température, soulagé et rassuré.

Au cours des derniers jours, Hu Mingrong, secrétaire du comité du Parti de la communauté de Jiangxinyuan dans le district de Hanyang, et des travailleurs communautaires, ont quotidiennement vérifié et organisé des visites aux patients atteints de fièvre, livré des repas aux personnes âgées seules, aux patients suspects d'infection, aux enfants sans surveillance et aux personnes handicapées, leur apportant nourriture et médicaments. Pour les résidents qui doivent être envoyés dans des cliniques de traitement de la fièvre et des hôpitaux désignés pour y subir un examen et un traitement approfondis, Hu Mingrong les aide à prendre rendez-vous à temps et est responsable de l'assistance au transport.

Hu Mingrong a déclaré : « Nous devons rester fermement à nos postes et être les gardiens des résidents. Les 1 287 communautés de Wuhan ont toutes fait comme ça, et ainsi la victoire contre l'épidémie sera plus rapide » .

Le 31 janvier 2020, septième jour du premier mois du calendrier lunaire, de nombreux habitants se sont rendus au supermarché pour acheter de la nourriture. Afin d'empêcher la propagation de la pneumonie à nouveau coronavirus, le personnel d'un supermarché de Hankou effectue des tests de température sur des clients venus acheter des produits alimentaires.

Dans la soirée du 31 janvier 2020, sur les façades des bâtiments des deux fleuves et quatre rives de Wuhan, s'affichent des slogans comme « Courage, Wuhan ! » et « Debout, Jianghan ! » et bien d'autres encore, pour aider Wuhan à surmonter l'épidémie de pneumonie due à l'infection à nouveau coronavirus.

Un comptoir spécial pour les articles de prévention et de contrôle de l'épidémie communautaires a été mis en place dans la communauté de Badali, dans le district de Jianghan, à Wuhan. Lorsque les résidents de la communauté ont besoin d'articles de prévention et de contrôle de l'épidémie, ils peuvent immédiatement envoyé quelqu'un pour distribuer les fournitures nécessaires, qui soulagent les inquiétudes des résidents.

Rédacteurs : Yishuang Liu

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13973 messages postés
   Posté le 09-02-2020 à 11:43:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les femmes brillent dans la campagne anti-épidémique de Chine


Source: Xinhua Publié: 2020/2/9 10:56:46
https://www.globaltimes.cn/content/1178908.shtml


Les travailleuses de la santé d'une équipe de 101 membres du personnel médical prêtent serment avant de partir pour la province du Hubei, dans le centre de la Chine, pour combattre la nouvelle pneumonie à coronavirus, à Nanchang, dans la province du Jiangxi (est de la Chine), le 4 février 2020. (Xinhua / Wan Xiang)


Dans la bataille de la Chine contre la nouvelle épidémie de coronavirus, les femmes ont montré leur puissante volonté, leur professionnalisme, leur dévouement altruiste et leur grande résilience aux côtés de leurs pairs masculins.
Au 2 février, environ 3 476 travailleuses médicales de tout le pays avaient été dépêchées dans la province centrale du Hubei en Chine pour aider à lutter contre l'épidémie, selon la China Medical Women's Association.

DÉVOUEMENT EN PREMIÈRE LIGNE


Avant de partir pour Wuhan, Liu Lu, une infirmière de l'hôpital populaire provincial du Jiangxi, dans l'est de la Chine, s'est fait couper les cheveux jusqu'aux épaules.
"Bien voir est plus important en ce moment, je dois être responsable de la sécurité de mes patients et de moi-même ", a expliqué l'infirmière de 30 ans.
Elle a été affectée au troisième groupe de traitement à l'hôpital n ° 5 de Wuhan, où elle ne connaissait personne et ne pouvait identifier ses collègues que par les plaques d'identité sur leurs combinaisons de protection.
Liu travaille dans la zone nouvellement ouverte pour les maladies infectieuses. "Tout ici est nouveau et inconnu, sauf l'agitation et la tension" , a-t-elle déclaré.
Liu prend un quart de quatre heures par jour, et s'habiller et se déshabiller de son costume de protection prend encore deux heures. Elle porte généralement cinq couches de vêtements sous la robe, mais elle se sent toujours glacée assise dans la salle non chauffée. Mais quand elle bouge, la robe hermétique la fait vite transpirer.


Des marques causées par des masques sont visibles sur le visage d'une travailleuse médicale à l'hôpital pulmonaire de Fuzhou du Fujian à Fuzhou, dans la province du Fujian (sud-est de la Chine), le 31 janvier 2020 (photo de Wang Yi / Xinhua) .

Après une journée de travail, quand elle enlève son masque, son visage laisse des traces rouge sang et la peau de beaucoup de ses collègues est irritée par les boutons. Beaucoup d'entre elles crient en se voyant dans le miroir.
Le cinquième jour de son arrivée à Wuhan, elle a présenté une demande d'adhésion au Parti. "Quelle que soit la durée du combat, je continuerai sans hésiter" , a-t-elle déclaré.

Vendredi dernier, le nouveau coronavirus avait fait 722 morts sur le continent chinois et en avait atteint des dizaines de milliers, Wuhan, l'épicentre, étant le plus durement touché.

Liu fait partie des 88 femmes du premier groupe de 138 membres du personnel médical du Jiangxi pour aider Wuhan, selon les données du comité provincial de la santé du Jiangxi.
Le personnel médical féminin représentait environ la moitié du personnel de première ligne impliqué dans la lutte contre l'épidémie à l'hôpital populaire provincial de Jiangxi. Parmi eux, 11 infirmières travaillent dans les services d'isolement et 20 dans la clinique de la fièvre.
Et parmi le deuxième lot de 101 travailleurs médicaux du Jiangxi pour aider Wuhan, 97 sont des femmes.


Des travailleuses communautaires sélectionnent et emballent des marchandises pour les résidents d'un immeuble maintenu en quarantaine lors de la nouvelle épidémie de coronavirus à Nanchang, dans la province du Jiangxi (est de la Chine), le 5 février 2020. (Xinhua / Peng Zhaozhi)


La même chose peut être observée dans les hôpitaux à travers le pays et presque tous les départements impliqués dans la lutte contre le virus.

MOBILISATION DES MASSES


Pour contrôler la propagation du nouveau coronavirus, de nombreuses villes chinoises ont adopté un système communautaire de prévention et de contrôle, qui peut soulager la pression sur les hôpitaux, bloquer la source de transmission et prévenir les infections croisées. Et la majorité des travailleurs à la base sont des femmes.
"La communauté est la pierre angulaire de la prévention et du contrôle des épidémies" , a déclaré Zhao Yongmei, secrétaire du comité du parti de la communauté n ° 3 du village de Gongrenxin à Shenyang, dans la province du Liaoning en Chine du nord-est.
"Nous procédons à l'enregistrement à domicile, effectuons des visites régulières, rapportons des informations en temps opportun au gouvernement local et affichons des avis dans chaque quartier" , a-t-elle déclaré.
Pendant les vacances de la Fête du Printemps, Zhao, avec sept autres femmes, travaillait tous les jours jusque tard dans la nuit.
Dans la communauté Chang'er de Wuhan, district de Jianghan, il y a 3 104 ménages de 7 333 habitants. Cependant, son comité communautaire ne compte que 16 employés, dont 14 femmes.
"Je reçois des dizaines d'appels téléphoniques chaque jour, et parfois plus de 100" , a déclaré Hua Qing, chef du comité communautaire de Chang'er.


Une travailleuse communautaire (L) et sa collègue informent de la situation les résidents du district de Caidian à Wuhan, épicentre de la nouvelle épidémie de coronavirus, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 7 février 2020. (Xinhua / Cheng Min)

Hua a déclaré que les appels entrants sans arrêt ne lui laissaient souvent pas le temps "de prendre une gorgée d'eau jusqu'à 13 heures."
"Les gens appellent généralement pour signaler leurs conditions physiques et demander du matériel médical" , a déclaré Zhu Xuan au comité communautaire.

Selon Zhu, le personnel du comité est également chargé d'appeler les résidents malades précédemment enregistrés pour s'enquérir de leurs conditions physiques et organiser l'hospitalisation des personnes dans le besoin.
De plus, le comité communautaire est chargé d'acheter et d'envoyer des médicaments et des produits de première nécessité aux patients et aux personnes âgées vivant seules.
"Pendant des semaines, tous les membres du comité ont laissé leur téléphone allumé 24h / 24, communiquant avec les résidents. De nombreux membres du personnel ont perdu la voix" , a déclaré Hua.

Inquiets d'être infectés, certains résidents font preuve d'impatience et même de colère. "Nous les comprenons tous" , a déclaré Hua. "Beaucoup de gens expriment leur gratitude et certains appellent par la suite à s'excuser pour leurs propos inappropriés."
"Bien que ce soit un travail difficile, cela en vaut la peine car nous protégeons la sécurité des résidents de notre communauté, et ce serait un grand réconfort pour moi même de résoudre les problèmes d'un seul résident chaque jour" , a-t-elle ajouté.


Edité le 09-02-2020 à 12:40:39 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  la lutte contre le coronavirus est politiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum