Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient 

 la question kurde en Syrie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 20-02-2018 à 18:19:58   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Des miliciens syriens ont progressé vers Afrine et la Turquie a bloqué leur intervention. La déclaration suivante d'Hediye Yusuf permet de comprendre les atermoiements :

Le 19.02.2018 à 15:57 (mis à jour 18:59 19.02.2018) Sputnik écrit :

La Turquie menace de guerre la Syrie


Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, cité par la chaîne de télévision turque NTV, a menacé l'armée syrienne d'entreprendre des actions militaires, si elle soutient les Kurdes à Afrine.
Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères, a commenté la récente déclaration faite par les forces pro-gouvernementales syriennes d'entrer dans le canton d'Afrine pour soutenir les Kurdes face à l'offensive des troupes turques «d'ici quelques heures» .
«S'ils entrent pour le vider [le canton d'Afrine, ndlr] des YPG [Unités de protection du peuple, ndlr], il n'y a aucun problème. S'ils entrent pour protéger des YPG, rien n'arrêtera ni la Turquie, ni les soldats turcs» , a fait savoir le chef de la diplomatie turque lors de sa visite en Jordanie, cité par la chaîne de télévision turque NTV.
Après le Rameau d’olivier, Ankara se prépare à d’autres vastes opérations en Syrie
Plutôt dans la journée, les forces syriennes ont déclaré, citées par l'agence syrienne Sana, qu'elles se déploieraient avant la fin de la journée dans la région d'Afrine pour prêter main forte aux Kurdes visés depuis fin janvier par une offensive turque.
[...]

Egalement sur Sputnik :

Turquie: l'entrée des forces syriennes à Afrine engendrera une catastrophe


19.02.2018 à 18:25 (mis à jour 19:50 19.02.2018)
L’entrée des forces gouvernementales syriennes à Afrine, pour soutenir les Kurdes, ouvrira la porte à une catastrophe, a déclaré le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag.
Si les militaires syriens entrent à Afrine, où la Turquie mène l’opération Rameau d’olivier, cela pourrait conduire à la division de la Syrie, a annoncé le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag lors d’une conférence à Ankara ce lundi.
«Nous suivons de près les actualités sur ce sujet. Les informations selon lesquelles les forces gouvernementales entreraient à Afrine ne sont pas confirmées. Si le gouvernement fait entrer ses forces à Afrine pour défendre les YPG, cela provoquera une catastrophe. Une attaque similaire entraînera une division de la Syrie.»

[...]

_____________________


Sana

Poutine examine avec le président du régime turc la situation en Syrie


19/02/2018

Moscou /Le président russe, Vladimir Poutine, a examiné dans un appel téléphonique avec le président du régime turc, Recep Tayyip Erdogan, la situation en Syrie.
Dans un communiqué, le Kremlin a affirmé que les deux présidents avaient examiné le renforcement de la coopération en se basant sur le processus d’Astana, et souligné leur disposition à coordonner les efforts de la Russie, de la Turquie et de l’Iran pour garantir l’efficacité des zones de désescalade et pour pousser le processus politique vers le développement des accords conclus lors de la Conférence du dialogue national inter-syrien à Sotchi.
Le communiqué ajoute que lors de cet appel, les deux présidents ont discuté de la situation au nord-ouest de la Syrie en prenant en considération la situation à Ifrine.

Razane / A. Chatta

Info également sur Global Times :
La Russie et la Turquie renforcent leur coopération en Syrie dans le cadre d'Astana

Publié le 20/02/2018

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont convenu de renforcer la coopération dans le cadre des accords d'Astana visant à promouvoir le processus de paix syrien, a déclaré lundi le Kremlin.
Poutine et Erdogan ont fait ces remarques lors d'une conversation téléphonique lundi, selon un communiqué du Kremlin.

Les présidents ont confirmé la volonté de coordonner étroitement les efforts de la Russie, de la Turquie et de l'Iran visant à assurer le bon fonctionnement des zones de désescalade et à faire avancer le processus politique, conformément aux accords conclus lors du Congrès du dialogue syrien à Sotchi. "a déclaré le Kremlin.

À la suite des pourparlers de paix syriens du mois dernier, les principaux principes d'un règlement politique ont été atteints et un comité a été formé pour promouvoir la réforme constitutionnelle dans ce pays déchiré par la guerre.
Selon la déclaration du Kremlin, la situation dans le nord-ouest de la Syrie, y compris l'opération militaire turque près de la zone d'Afrin dans le nord-ouest de la Syrie, a été discutée séparément.


_____________________



Lavrov affirme l’importance de préserver l’intégrité territoriale de la Syrie


20/02/2018 Sana

Moscou/ Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé l’importance de préserver l’intégrité territoriale de la Syrie.

Commentant la situation à Ifrine à l’ombre de la poursuite de l’agression menée par le régime turc, Lavrov a dit, lors de sa rencontre aujourd’hui à Moscou avec son homologue pakistanais, Khawaja Muhammad Asif, que la Russie soutient le règlement de toutes les questions à cet égard, mais les solutions doivent se faire dans le cadre de l’unité des territoires syriens.

R.F. / A. Chatta

_____________________


Selon l'agence Sana :

Arrivée de forces populaires pour soutenir la fermeté de la population d’Ifrine


20/02/2018




Alep/ Des forces populaires sont arrivées aujourd’hui à Ifrine pour y soutenir les habitants face au réseau terroriste « Daech » et à l’agression menée par le régime turc depuis le 20 du mois dernier.

Le correspondant de SANA à Ifrine a dit que les forces du régime turc avaient attaqué à l’artillerie les lieux de la présence des forces populaires après leur arrivée à Ifrine et les délégations médiatiques qui accompagnent l’arrivée des forces populaires.

Il a fait noter que les forces populaires participeront à la résistance à l’agression turque et au réseau terroriste « Daech » dans le cadre du soutien aux habitants, de la défense de l’unité et de la souveraineté des territoires de la Syrie et de la mise en échec de la tentative du régime d’Erdogan et de ses mercenaires des réseaux terroristes d’occuper la zone.

D.H./ A. Chatta

_____________________


Lire aussi :

La Turquie pilonnerait les forces pro-Damas entrant dans la région d'Afrine
Les forces gouvernementales syriennes commenceraient à entrer dans Afrine
Après Afrin, Erdogan menace d'élargir l'offensive à d'autres villes syriennes

Erdogan: l'entrée des forces pro-Damas à Afrine ne restera pas sans réponse


Sputnik
17:59 20.02.2018(mis à jour 18:22 20.02.2018)

Le Président turc a jugé inacceptable l'entrée des milices syriennes à Afrine et a déclaré que cette opération ne resterait pas sans réponse.

Les milices syriennes ont abandonné Afrine après s'être retrouvées sous le feu de l'artillerie turque, a déclaré ce mardi le Président turc Recep Tayyip Erdogan. Les médias turcs avaient eux aussi précédemment annoncé le repli des milices syriennes.
Une source au sein des milices syriennes avait déclaré pour sa part à Sputnik que les milices étaient entrées dans Afrine et étaient prêtes à des affrontements face à l'armée turque. Il n'y a pour le moment aucune réaction officielle de Damas aux informations sur l'arrivée des milices dans Afrine.

«Une dizaine de tout-terrain faisant route vers Afrine ont été repérés ce soir, mais à l'issue de tirs d'artillerie [de l'armée turque, ndlr], ils ont dû rebrousser chemin. Pour le moment, on en est là. Nous avons contacté hier le très respecté [Président russe, ndlr] Poutine et le très respecté [Président iranien Hassan, ndlr] Rohani, nous avons des ententes sur le sujet. Malheureusement, certains groupes terroristes prennent des décisions erronées, ce qui est inacceptable, et ils devront en assumer la responsabilité» , a déclaré Recep Tayyip Erdogan aux journalistes à Ankara.
Selon l'agence turque Anadolu, l'avancée des forces pro-Damas a été arrêtée à une dizaine de kilomètres d'Afrine. Face aux tirs de sommation réalisés par l'armée turque, les miliciens auraient reculé.
Ankara a pour sa part prévenu que ses militaires n'hésiteraient pas à combattre les troupes syriennes si ces dernières entraient dans la zone d'Afrine afin de soutenir les milices kurdes.
Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que ses forces opérant dans le nord de la Syrie s'apprêtaient à encercler la ville d'Afrine afin de la couper de «tout soutien extérieur» .

Détails à suivre

Sur le site turc TRT lire aussi :
Les Forces armées turques ont repoussé des groupes terroristes pro-régime voulant venir vers Afrine


Edité le 20-02-2018 à 22:43:37 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 20-02-2018 à 19:48:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le site de Rojinfo :

Hediye Yusuf : Il n’a jamais été question de céder Afrin au régime


20 février 20180

Déclaration d’Hediye Yusuf, co-présidente de l’Assemblée de la Fédération démocratique du Nord de la Syrie pour le Centre d’Information de la Résistance d’Afrin
EXCLUSIVE/IC Afrin Resistance – Afrin, 19.02.2018

« Jusqu’à maintenant, l’État syrien garde le silence sur l’occupation de son territoire. Avant cette présente situation, la Turquie occupait déjà le territoire syrien à Jarablus, Bab et Ezaz. Contre cette occupation, l’État syrien n’avait fait que de très lâches déclarations. L’État syrien n’a pas joué son rôle en tant qu’État puisqu’il n’a pas défendu ses frontières contre l’occupation. C’est également le cas pour l’accord entre la Turquie, la Russie, le régime [syrien] et l’Iran concernant Afrin. La Turquie s’est avancée vers Afrin avec la volonté d’occuper la région. Le plan de la Turquie était d’occuper Afrin dans les 3 heures. C’est ce que la Turquie avait annoncé, ce qu’Erdogan avait annoncé. D’abord ils avaient dit trois heures, puis ils ont dit trois jours, puis une semaine. Tout le monde regardait et gardait le silence. L’état syrien est resté silencieux aussi.

Le plan de base était l’occupation d’Afrin. Mais ce qui s’est passé à la place c’est que les gens d’Afrin ont entrepris une résistance historique. Le peuple d’Afrin s’est soulevé contre l’occupation. Aujourd’hui, les habitants d’Afrin résistent depuis trente-et-un jours. Ils n’ont pas permis que le projet d’occupation atteigne son objectif. La population ainsi que les combattants des YPG, YPJ et FDS ont fait preuve d’une résistance historique contre les attaques de l’occupant. Avec cela, la résistance a déjoué les plans [de la Turquie] et a fait échouer leur tentative d’occupation. Cette résistance continue toujours.

Contre ces événements, l’État syrien est resté silencieux. Contre les attaques d’occupation contre son territoire [la région d’Afrin], il est resté silencieux. Comme nous l’avons déjà dit, la Fédération démocratique du Nord de la Syrie fait partie d’une Syrie unie. Nous avions donc précisé que la Fédération est une fédération géographique et que le Nord de la Syrie fait partie de la Syrie.

Par conséquent, notre position a toujours été la suivante : s’il existe une possibilité de dialogue qui aide à ouvrir la voie à une solution démocratique en Syrie, nous l’utiliserons et l’appuierons. Sur la base d’un système fédéral comme nous l’avons mis en place au nord de la Syrie, nous pensons que le nord de la Syrie jouera un rôle important dans le processus de solution démocratique pour la Syrie. Nous sommes ouverts au dialogue avec le régime [syrien]. La base de tout dialogue est d’atteindre l’objectif d’une solution démocratique. Par conséquent, nous avions déjà fait ces déclarations auparavant. Maintenant, il y a la situation actuelle :
la résistance d’Afrin est une résistance historique. C’est la résistance du siècle. Elle a attiré l’attention du public et contrecarre les plans qui avaient été faits auparavant. En même temps, tous les habitants de Syrie connaissent la réalité de l’occupation.

Ainsi, il y a maintenant une discussion en cours entre les forces militaires, partant du principe que le régime syrien en tant qu’État devrait jouer son rôle en empêchant l’occupation de son sol. Si ces discussions existantes apportent des résultats, alors l’armée syrienne devrait maintenir son rôle en tant qu’État et protéger l’espace aérien à l’intérieur de ses frontières. Mais ce ne sont que des discussions. Si l’on arrive à un accord militaire, les YPG feront une déclaration officielle. Tant que le YPG n’effectuent pas de déclaration officielle, nous ne pouvons rien dire sur l’existence d’un accord.

En dehors de cela, dans le cadre de cette résistance et sur un terrain politique, il n’y a pas de dialogue avec le régime syrien. Pour l’avenir du Nord de la Syrie et comme nous l’avons déjà dit, nous sommes prêts pour des discussions. Mais à l’heure actuelle, une telle discussion n’est pas en cours. Il n’a jamais été question, par exemple, comme cela a été dit, de céder Afrin au régime. Ces affirmations sont fausses et n’ont jamais été un sujet de discussion. Ce qui existe actuellement, c’est un dialogue pour parvenir à un accord militaire, afin de contrecarrer les projets d’occupation de l’État turc. C’est de cela dont il s’agit »
.

Traduit vers le français par Rojinfo

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 20-02-2018 à 20:12:29   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

C'est quoi, ces milices syriennes ?

duroc

--------------------
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 20-02-2018 à 20:19:03   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Je pense que la déclaration de Hedije Yousouf est on ne peut plus claire.
Les communistes doivent dire du quel côté de la barricade il se trouvent. Sinon, se réclamer de l'internationalisme prolétarien n'est qu'une formule vide et hypocrite.

duroc

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 20-02-2018 à 20:31:39   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Des "milices pro-régimes".
La photo publiée par Sana montre qu'il ne s'agit pas de l'armée régulière.
Quelques infos ici sur la composition de ces milices:

Deux vidéos sur les va-et-vient des pick up

A l'évidence les uns et les autres se tiennent pas la barbichette.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 20-02-2018 à 20:45:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

DUROC a écrit :

Je pense que la déclaration de Hedije Yousouf est on ne peut plus claire.


Hedije Yousouf dit à la fois que les YPG n'ont besoin de personne, qu'il n’y a pas de dialogue avec le régime syrien sur le terrain politique, et que la Syrie ne les aide pas...

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 21-02-2018 à 09:06:50   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Hédije youssouf dit: "Ce qui existe actuellement, c'est un dialogue pour parvenir à un accord militaire afin de contrecarrer les projets d'occupation de l'Etat turc. C'est de celà dont il s'agit'.
C'est pas clair, ça ?

duroc

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 21-02-2018 à 09:11:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

deux aspects contradictoires, mais je vois mal comment on pourrait les séparer contrairement à ce qui est affirmé de part et d'autre.


Edité le 21-02-2018 à 09:35:43 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 21-02-2018 à 09:14:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Russie sort de sa léthargie sur Sputnik:

Moscou brise le silence sur l’opération turque contre les Kurdes à Afrine


16:11 20.02.2018

La Russie est convaincue que les intérêts sécuritaires de la Turquie peuvent être pleinement garantis par un dialogue avec le gouvernement syrien, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, appelant ainsi à s’opposer aux tentatives de promotion du problème kurde, visant à approfondir le chaos dans la région.
Le ministre russe des Affaires étrangères Serqueï Lavrov a évoqué l'opération turque contre les Kurdes à Afrine, en Syrie, lors d'une conférence de presse avec son homologue pakistanais.

«Nous plaidons fermement pour que tout problème, en Syrie ou ailleurs, soit résolu dans le respect de l'intégrité territoriale de l'État en question, qui est la Syrie dans le cas présent» , a déclaré M. Lavrov. «Nous comprenons les préoccupations de la Turquie dans le contexte de la situation en Syrie. Bien entendu, nous comprenons les aspirations des Kurdes.»

La Turquie pilonnerait les forces pro-Damas entrant dans la région d'Afrine
Le ministre a également souligné que Moscou s'opposait à toute tentative de spéculations à ce sujet, celles-ci cherchant à imposer à la Syrie et au reste de la région un ordre du jour n'ayant rien à voir avec les intérêts légitimes du peuple kurde. Cet ordre du jour, selon lui, vise à atteindre des objectifs géopolitiques sinueux.
«Je parle en particulier du jeu que les États-Unis préparent depuis de nombreux mois sur le territoire syrien à l'est de l'Euphrate» , a indiqué M. Lavrov, notant que ce jeu ressemble de plus en plus à une provocation délibérée des événements qui s'y déroulent.

«Je suis convaincu que les intérêts légitimes de garantie de la sécurité de la Turquie peuvent être pleinement réalisés et satisfaits par un dialogue direct avec le gouvernement syrien» , a-t-il déclaré. «J'espère vivement que nous nous opposerons tous fermement à de nouvelles tentatives de promotion du problème kurde, visant à préserver et à approfondir le chaos dans la région, la partition, la désintégration des États qui s'y trouvent.» [...]

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 21-02-2018 à 09:24:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Egalement sur Sputnik :
L'opération militaire à Afrine doit être stoppée immédiatement, selon l'Onu

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 21-02-2018 à 10:18:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur la séparation de l'aspect militaire et de l'aspect politique, je renvoie au dernier post de la page précédente, en particulier :

Xuan a écrit :

[...]La division de la Syrie s’oppose à son intégrité territoriale et c’est la forme actuelle de la lutte nationale du peuple, de la nation syrienne et de ses composantes contre l’impérialisme occidental. C'est la contradiction principale dans la région.
Dans cette contradiction la position de Rojava ne peut pas être la neutralité.

J’avais signalé que son projet ne cite jamais l’impérialisme US et vise principalement l’autorité de l’état. C’est évidemment une conséquence de l’influence libertaire et cette ligne ne peut pas résister aux faits, à moins de se placer sous la direction US ou sous celle de la Syrie, donc de se nier.[...]



Edité le 21-02-2018 à 10:23:04 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 00:13:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Selon Sputnik les milices syriennes continueraient d'arriver à Afrine

Kurdes à Afrine: l’information sur un repli est fausse, nous avons des renforts

21:56 21.02.2018

Les miliciens syriens pro-gouvernementaux ne se sont pas retirés d’Afrine et y restent, a annoncé le représentant des Unités de protection du peuple Brusk Haseke, qui a décrit à Sputnik la situation dans la ville.

Le représentant des combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) Brusk Haseke a raconté à Sputnik la situation à Afrine et les actions des miliciens pro-gouvernementaux.
Il a annoncé que les forces pro-gouvernementales réussissaient à tenir leurs positions.
«L'information selon laquelle les forces de l'armée syrienne ont reculé et n'ont pas pu entrer dans Afrine sous la pression de troupes turques est fausse» , a déclaré M.Haseke.
Mardi, un grand groupe de combattants des milices populaires syriennes est arrivé à Afrine pour faire face, en coopération avec les YPG, aux militaires turcs et à l'Armée syrienne libre (ASL) , a-t-il rappelé.
«À l'approche d'Afrique, ils ont subi une attaque d'artillerie de la Turquie. À l'issue, deux combattants de la milice ont été tués, trois autres ont été blessés. Malgré cela, ils sont arrivés à Afrine et se sont joints aux YPG» , a ajouté M.Haseke.
Les miliciens sont venus avec des armes lourdes et des véhicules blindés, a-t-il précisé. Selon lui, mercredi ils n'ont pas subi de pertes.
«Les forces populaires syriennes sont arrivées à Afrine pour protéger volontairement leur territoire. Afrine fait partie du territoire syrien. Nos portes sont grandes ouvertes à tous ceux qui entendent lutter contre la Turquie et les groupes qu'elle soutient» , a déclaré Brusk Haseke.

Un membre des YPG avait annoncé mardi à Sputnik que des milices pro-gouvernementales syriennes étaient entrées à Afrine pour repousser les militaires turcs. Les YPG ont également affirmé que le gouvernement syrien avait répondu à leur appel et envoyé des unités pour les aider à repousser les forces ennemies.

Selon l'agence turque Anadolu, l'avancée des forces pro-Damas avait été arrêtée à une dizaine de kilomètres d'Afrine.
Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a pour sa part fait savoir que ses forces, opérant dans le nord de la Syrie, s'apprêtaient à encercler la ville d'Afrine afin de la couper de «tout soutien extérieur».

__________________


le site syrien Sana :

Arrivée de nouvelles forces populaires à Ifrine pour soutenir les habitants face à « Daech » et à l’agression turque


21/02/2018

Damas / De nouvelles forces populaires sont arrivées à Ifrine pour soutenir les habitants face au réseau terroriste « Daech » et à l’agression du régime turc qui se poursuit depuis 20 du mois dernier.

Le correspondant de SANA à Ifrine a indiqué que de nouvelles forces populaires étaient arrivées par le biais de la route d’Alep-Nebbol à Ifrine après 24 heures de l’arrivée de la première partie de ces forces qui s’étaient déployées dans des positions définies afin de soutenir les habitants défendant leurs villages et maisons contre les attaques menées par les terroristes de « Daech », le régime turc et ses mercenaires des réseaux terroristes et takfiristes.

A signaler que les forces du régime turc avaient tenté d’interdire à la première partie des forces populaires d’accéder à Ifrine en les bombardant à l’artillerie.

A.Chatta

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8258 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 00:21:07   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Il ne s agit pas de débattre de la "question kurde en Syrie",mais sur l ensemble du Kurdistan,sinon il faudrait ne soutenir que les Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem Est,et pas ceux de Gaza,ou inversement,parce que dans les premiers il y a des kibboutzim,et non dans le dernier.


Edité le 22-02-2018 à 00:24:09 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 07:33:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

Il ne s agit pas de débattre de la "question kurde en Syrie",mais sur l ensemble du Kurdistan,sinon il faudrait ne soutenir que les Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem Est,et pas ceux de Gaza,ou inversement,parce que dans les premiers il y a des kibboutzim,et non dans le dernier.


C'est la position de BHL que tu défends là : la partition de la Syrie et de l'Irak.
Il existe déjà une région autonome du Kurdistan en Irak.
Je te rappelle que la minorité kurde est présente en de nombreux endroits en Syrie et la plupart vivent à Alep, à Damas, à Homs etc.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8258 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 08:34:30   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

L impérialisme va surtout jouer la carte du séparatisme sunnite en Syrie,en Irak et au Liban,pour écarter les chiites du pouvoir dans ces trois pays,détruire le Hezbollah libanais,pour réduire l Iran en cendres.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8258 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 08:38:21   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la France participera à l agression contre l Iran,la 13 eme Dble de la Légion Étrangère est déployée aux Emirats Arabes Unis.

--------------------
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 09:25:32   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

extraits d'un post de Xuan du 20/O2
Vidéo sur les va et vient des pick up
"A l'évidence les uns et les autres se tiennent la barbichette" Qui sont les uns et les autres d'ailleurs ?
post du même Xuan du 22/O2
Selon Sputnik,les milices syriennes continueraient d'arriver à Afrine
Ton humour du 20/O2 se trouve contredit par d'autres "infos"postérieures.
Ne te précipite pas trop sur des "infos" émanant de sites propagandistes, Xuan" . tu risques de te prendre les pieds dans le tapis.

duroc

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 13:43:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Je ne me précipite pas sur les infos que je signale au conditionnel d'ailleurs, mais nous n'en avons guère d'autres.

L'arrivée de miliciens syriens (et kurdes aussi) à Afrin ne change pas fondamentalement la situation, elle contribue à figer les forces en présence jusqu'à ce qu'un accord politique intervienne sur le départ des forces turques, ASL et autres djihadistes.
De ce point de vue en effet, les uns et les autres se tiennent par la barbichette, y compris YPG, en fonction des intérêts des uns et des autres (USA, Russie, Syrie, Turquie, YPG, milices chiites soutenues par l'Iran, brigades diverses et variées, "rebelles" et supplétifs, etc.)

L'armée régulière syrienne aurait une signification différente, en particulier la couverture aérienne de son territoire, mais je ne crois pas que cela puisse se produire sans un accord politique.
A l'heure actuelle le site officiel syrien Sana affiche le soutien de la population kurde, mais sans un mot pour les YPG :

"...Le correspondant de SANA à Alep a fait noter que les habitants d’Ifrine avaient accueilli favorablement la participation des forces populaires à l’affrontement de l’agression du régime turc, réaffirmant que la zone d’Ifrine fait partie inséparable des territoires syriens..."


Edité le 22-02-2018 à 13:51:51 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 14:32:08   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

C'est vrai qu'avec les conditionnels, on ne se mouille pas. J'observe quand même que tu sélectionne tes sources. Jamais des informations venant des agences ANHA et ANF news. Cette méthode te permets de brouiller les cartes, parce que tu ne veux pas te positionner. Moi, je soutiens la résistance héroîque des peuple d'EFRIN. Je souhaite la défaite des turco-islamistes. Je considère comme une étape positive l'entrée dans le canton d'Efrin de troupes syriennes qui ont l'aval de Damas, même si officiellement il ne s'agit pas de l'Armée syrienne, et même si à cette étape il n'y a pas encore d'accord politique entre Les YPG et le gouvernement syrien. Un accord politique sur l'avenir post-guerre de la Syrie peut accompagner un accord et une victoire militaire contre la Turquie et tous les autres rapaces qui rêvent de dominer ce pays. Je rappelle que la Fédération démocratique du Nord de la Syrie (ROJAVA) n'a jamais eu pour but de partitionner la Syrie en tant que pays.

duroc

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 16:09:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

DUROC a écrit :

C'est vrai qu'avec les conditionnels, on ne se mouille pas. J'observe quand même que tu sélectionne tes sources. Jamais des informations venant des agences ANHA et ANF news. Cette méthode te permets de brouiller les cartes, parce que tu ne veux pas te positionner.[...]


Encore des procès d'intention. J'ai donné mon avis en long en large et en travers, et cité les points de vue syrien, russe, US, YPG et d'autres encore.
Evidemment je mets les déclarations des uns et des autres au conditionnel, pour la simple raison que nous ne sommes pas sur place et que nous n'avons aucun moyen de vérifier.

Tu veux ajouter Anha mais qui t'en empêche ?
Tu veux des déclarations d'ANF ? Mets-les toi-même si tu as d'autres sources.


Edité le 22-02-2018 à 16:22:03 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 16:14:12   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La résistance à l'éphrine renforce-t-elle le régime?


Sur le site de l'ANF - traduction automatique Google.

Yeni Özgür Politika journal écrivain Salih Piri vendredi, Efren entre GPJ a tenu à Damas avec spécial « à des conclusions importantes concernant l'accord militaire.
ANF CENTRE DES NOUVELLES Jeudi, 22 Fév 2018, 07:49

Nouvelle page de journal kurde Ozgur Politika a publié aujourd'hui vendredi Saleh Pirin ' La résistance est le régime d'Ephraïm à l' étape souffler? intitulé comme suit:

Il a fallu 34 jours pour attaquer Efrin. Ceux qui pensent qu'ils vont s'emparer d'Ephrin en 3 heures, en 3 jours, ne vont pas au-delà des paysans et des collines de la frontière. Ce n'est pas un succès de voler quelques kilomètres à travers la frontière avec des avions, en les bombardant de balles; en place. À l'heure actuelle, le gouvernement turc a lancé des bombes et des roquettes sur Efrin en un mois autant que les bombes que les États-Unis ont lancées au Vietnam depuis des années, les roquettes. Les villageois, les villes, les champs, les jardins, les forêts et les montagnes sont constamment bombardés. Les bombes sont presque en stock. Un côté essaye d'acheter des munitions de l'extérieur et l'autre a vingt-quatre heures de travail en usine. Passer la frontière avec des bombes à ce niveau n'est pas un succès mais une défaite.

Maintenant, le monde entier adore la résistance d'Efrin. Autant que la moitié de Hatay, la moitié d'une ville comme Antep, la deuxième plus grande armée de l'OTAN sera chargée de pouvoir, mais pas de résultat; Serait-ce un plus grand échec que cela? Déjà il est entendu que le gouvernement Efrin AKP-MHP sera débordé. Cependant, l'alliance AKP-MHP insistera pour continuer cette aventure et lutter dans le marais car ils y voient une perte de pouvoir. Ils ont subi la plus grande perte de l'histoire de la Turquie. Bien qu'ils essaient de se débarrasser de cela en créant un pare-chocs étroit en tenant quelques places à la frontière, ils ne pourront pas se sauver de ce marais.

Non seulement la Turquie, une semaine plus tard, il pensait que cette occupation sera autorisé à dominer toute la Russie Efrin l'armée turque et le gang. Le régime actuel en Syrie et de nombreuses autres puissances s'attendaient à ce qu'Efrin tombe rapidement. Mais cela ne s'est pas produit. De nombreux comptes ont été brisés. Si le régime syrien maintenait l'occupation à un endroit où Efrin disait que les gens étaient leurs territoires quand ils résistaient, ils perdraient totalement leur légitimité. Il a vu qu'il ne pourrait pas se rapporter aux Kurdes une fois qu'il a vu la résistance effectuée avec le prix lourd. Pour cette raison, il considérait comme impératif que la légitimité de son pouvoir ne passe pas à la frontière d'Ephrin, qu'il considérait comme le domaine de la souveraineté. Ils négociaient entre les forces du régime et les forces de la Résistance d'Ephrin. Les troupes du régime seraient déployées afin d'établir que l'attaque contre Efrin était occupée.

Ephrin Resnish ​​Le régime syrien doit être parvenu à un accord avec les forces que les troupes syriennes commencent à annoncer aux nouvelles de la colonisation. En réponse à la Turquie si « ne pas accepter l'armée syrienne à venir », en disant que la puissance occupante a été clairement démontrée. Le régime syrien fait partie de la Syrie, révélant la volonté d'envoyer des troupes à la frontière, nous avons des problèmes avec les Kurdes, mais ils nous ont donné le message que nous allons le résoudre en parlant. Dans de tels cas, les deux parties en désaccord sont d'accord et de compromis, la tierce partie sera appelée une partie. règlement des frontières nouvelles des troupes syriennes serait correct si la Turquie est tombée à cette situation.

Sans aucun doute, le fait que la Syrie doit prendre une telle mesure est le résultat de 34 jours de guerre héroïque. Les Kurdes ont déjà déclaré vouloir résoudre leurs problèmes à la frontière syrienne dans le cadre de la démocratisation de la Syrie. Ils se sont toujours considérés comme faisant partie de la Syrie. Ils ont même souligné que l'unité de la Syrie est le ciment et la sécurité. Pour cette raison, l'arrivée des troupes d'état syriennes ne signifie pas que les Efrinis, les Rojawans, les Syriens du nord ont abandonné la démocratie. Efrin continuera à diriger Efrin à nouveau, même si la Syrie passe à la ligne de base militaire. Ils protégeront la démocratie locale et l'autonomie. La formalisation des statues débouchera sur des négociations avec le régime syrien. A cet égard, le règlement des troupes n'est pas une contradiction avec l'autodétermination des Efriniens sur la base de la révolution démocratique. Au contraire, c'est l'expression la plus concrète de la volonté de résoudre les problèmes à l'intérieur des frontières de la Syrie.

Alors que le régime d'occupation d'Ephraïm, le peuple d'Ephraïm, le public résistant tomber en plein dans le cas où il était resté la situation de division, perdrait leurs prétentions sur Ephraim. Déjà, le gouvernement AKP-MHP a annoncé que j'allais entrer à Efrin et installer des réfugiés et placer les gangs tirés d'Alep à Efrin. À l'heure actuelle, il est connu que la guerre a mis de nombreux gangs recrutés dans des camps de réfugiés en Turquie. La livraison d'Ephrin à ces gangs signifierait la division de la Syrie. La Turquie ferait une menace et facteur de chantage sur ce régime d'occupation. Le régime a vu cela et a choisi la voie de la réconciliation et de l'accord avec le pouvoir populaire d'Efrin. Ce n'est évidemment pas un compromis et un accord politiques et administratifs. Mais il est clair que cela créera une base pour un compromis politique et administratif.

Il y a probablement eu un consensus entre les Kurdes et le régime syrien. Mais la Turquie donne de nouvelles concessions à la Russie cherche à empêcher cette réconciliation pratiquement soulever. Dans quelle mesure la campagne empêchera cette d'envahir la Turquie n'est plus difficile à exécuter comme avant. Il sera également difficile de contrôler certains des villages et des collines qu'ils occupent à la frontière.

Les Kurdes ont accepté le règlement des troupes du régime et ont mis fin au mensonge et à la "démagogie" selon lesquels ils "divisent la Syrie". Le régime a également accepté de facto le règlement du problème kurde sur une base démocratique par la réconciliation et l'accord. Sans aucun doute, le régime n'a pas encore pleinement répondu à la mentalité de résoudre le problème kurde sur une base démocratique. Cependant, la recherche de réconciliation et d'accord avec les Kurdes montre qu'ils sont entrés dans une mentalité et une modification de la politique. Si Efrin montré en position commune contre l'invasion de la Turquie, il va créer une base solide pour un compromis et un accord. Même le régime syrien qui insiste pour ne pas changer changera aussi le régime et le sauvera des impasses. Le pouvoir politique, qui est privé de soutien moral et est entré en crise et s'effondre, pourra s'établir sur une base démocratique en acquérant une valeur morale et une réputation sur la base des relations qu'il a établies avec les Kurdes. Cependant, la Syrie, la Russie et l'Iran sont ensemble. Il ne suffit pas que le régime l'approche seul. Il montrera également quand le consensus de la Russie sur l'opportunité de mettre une telle volonté ne deviendra pas pratique ou pratique.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 16:30:19   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur la présence de miliciens syriens le même site confirme. Présence encore modeste selon la vidéo du site :

Les forces syriennes ont commencé à se déployer dans les provinces
Les forces liées à l'armée syrienne, qui ont commencé à occuper la frontière d'Ephrin, étaient exposées sur les fronts où elles se trouvaient. Un troisième groupe de forces syriennes est passé à Ephrín.



Jeudi 22 février 2018, 10:14

Un accord militaire a été signé entre les YPG et l'armée syrienne afin de protéger les frontières face aux massacres de l'Etat turc dans la région et à la menace de coupes de terre en Syrie.

Dans le cadre de cet accord, un groupe de soldats des forces de protection populaire affiliées à l'armée syrienne est passé à Ephrîn il y a deux jours. Le deuxième groupe de l'armée syrienne est passé à Efrîn hier soir et aujourd'hui un troisième groupe de soldats syriens est passé à Efrîn.

Le premier groupe qui est venu à Efrîn a été déployé sur les lignes des districts de Cindirêsê et Raco à partir d'hier. Les forces syriennes ont été projetées dans les villages Raco où elles étaient stationnées.


Edité le 22-02-2018 à 16:30:44 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 17:17:33   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Tu le fais exprès ou quoi ? Tu publies une version française incompréhensible.
Il existe une traduction en anglais plus compréhensible, même pour moi qui suis un angliciste primaire.
Bon. Alors, tu es d'accord ou pas pour considérer que cet accord militaire signé entre les YPG et l'armée syrienne est positif? Si oui, tu le dis, et tu dis pourquoi. Et si c'est non, tu le dis , et tu dis aussi pourquoi. A chaque moment du développement d'un processus, il se crée une barricade. et à une barricade, il n'y a que deux côtés.
Que les EP se positionnent clairement. Sinon, je ne vois pas l'intérêt de poursuivre le débat avec des spectateurs des contradictions qui se développent, qui changent, qui se contredisent elles-mêmes d'un jour à l'autre...!
L'internationalisme, c'est un engagement concret. Pas une spéculation qui remet à plus tard.
Les faits à venir jugeront.

duroc

--------------------
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 19:36:26   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Xuan a écrit: "Tu veux des déclarations d'ANF ? Mets les toi-même ".
Techniquement, je ne sais pas le faire. Je ne maîtrise pas internet.
Mais toi qui sais, Xuan, pourquoi ne le fais-tu pas ? Tu préfères tes préférés !
Mais nos petites embrouilles sont dérisoires. la question, c'est "qui soutenons nous? qui combattons nous ?" Concrètement.
Moi, j'ai répondu à ces questions.
Xuan n' est pas obligé de répondre. Mais les faits jugeront.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12247 messages postés
   Posté le 22-02-2018 à 20:22:50   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

DUROC a écrit :

...
Il existe une traduction en anglais plus compréhensible, même pour moi qui suis un angliciste primaire.
Bon. Alors, tu es d'accord ou pas pour considérer que cet accord militaire signé entre les YPG et l'armée syrienne est positif? ...
duroc


Question sans objet : nous avons déjà dénoncé l'agression turque en Syrie, et l'intervention des milices syriennes entrave cette agression.
Par contre cette intervention reste limitée et insuffisante sans couverture aérienne notamment. A mon sens la cause en est l'absence d'accord politique.

Pour la traduction il faudra attendre un peu. La version anglaise n'est pas dispo.
L'adresse du site en anglais ici

Si tu trouves un texte intéressant, recopier le lien internet de la page, surligner et cliquer sur
Si l'adresse commence par https au lieu de http il faut enlever le s.
Sinon tu copies le texte et tu colles.


Edité le 22-02-2018 à 22:20:04 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient  la question kurde en SyrieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum