Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient 

 la question kurde en Syrie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15Page précédente 
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 03-11-2019 à 20:23:52   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

ça veut dire quoi, zorba, "relevé la tête" ?
Pour te dire, je ne suis pas sûr que dans les exemples que tu donnes, ce soit les peuples qui aient "relevé la tête".

--------------------
pzorba75
Militant expérimenté
764 messages postés
   Posté le 04-11-2019 à 04:48:20   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Les événements de 1953 à Berlin étaient animés par des ouvriers qui refusaient l'ordre productif du régime pro soviétique, évidemment que les agents occidentaux soutenaient cette opposition aux autorités au pouvoir à Berlin Est, il y avait quand même un soutien populaire dans tout cela.
D'accord pour remarquer que les peuples n'étaient pas seuls, mais c'est toujours le cas y compris pendant des journées révolutionnaires menées par des partis communistes.

--------------------
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 04-11-2019 à 18:28:41   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Bon. On est un peu sorti du sujet, non?
Sinon, on peut discuter sur ces questions pendant longtemps. Le café du commerce "marxiste léniniste" aura peut-être changé d'enseigne...

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14249 messages postés
   Posté le 06-11-2019 à 13:50:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Vous avez l'un et l'autre engagé ce débat à partir d'un projet "fédéral".
Il faudrait démontrer que ce projet soit viable en Syrie, mais le problème est plutôt complexe à cause de la diaspora kurde, et parce que dans cette région, c'est en Syrie qu'ils sont le moins nombreux :
Les kurdes sont 12 à 15 millions en Turquie, 6 à 9 millions en Iran, 5 à 7 millions en Irak et 2,8 millions en Syrie.

Autrement dit la création d'un état fédéral dans n'importe lequel de ces pays laisse la porte ouverte à une partition en vue d'un regroupent ultérieur.
Si la situation évolue dans le sens d'une minorité nationale, comme en Chine, cela signifie que les kurdes ne se constituent pas en nation.

Quant à la question posée par Duroc "dans ce cas il n'y a plus de lutte de libération nationale" , le combat des kurdes ne se situait pas vraiment dans ce cadre, et une lutte de libération nationale ne peut pas aboutir sous la protection de l'impérialisme dominant. C'est ce qu'on a pu constater dès que les USA sont partis.
Si on prend l'exemple historique de la Chine, le PCC a uni tout ce qu'il pouvait unir contre l'impérialisme japonais et ne s'est jamais allié à lui.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9336 messages postés
   Posté le 06-11-2019 à 14:45:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Le Hezbollah s est également toujours uni contre l'impérialisme américain et son valet israélien,sans jamais s allier à ces vicieux.

--------------------
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 06-11-2019 à 15:04:09   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Je change de bistrot.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9336 messages postés
   Posté le 07-11-2019 à 08:43:44   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Pourtant le Hezbollah a joue un rôle de premier plan dans la lutte contre les groupes terroristes d Al Nosra et de Daech.


Edité le 07-11-2019 à 10:33:17 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14249 messages postés
   Posté le 08-11-2019 à 09:30:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ce qui n'aide pas à comprendre la question kurde marquetalia.
Il reste toujours des obstacles sur la résolution de ce sujet en Syrie :
> la présence des USA sur les puits de pétrole
> les désaccords entre le gouvernement et l'opposition.

Concernant le Rojava, peu d'infos sur les accords avec le régime syrien aux dernières nouvelles :
https://anfenglish.com/rojava-syria


Edité le 08-11-2019 à 09:33:53 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9336 messages postés
   Posté le 08-11-2019 à 13:07:01   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Il ne faut pas faire l impasse sur le rôle de la Résistance Libanaise dans la lutte contre les djihadistes en Syrie,le Hezbollah ne s'est jamais compromis avec l Axe Washington-Tel Aviv.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14249 messages postés
   Posté le 08-11-2019 à 23:19:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

ça fait trois fois que tu le dis. Je te rappelle que le sujet concerne les kurdes et leur avenir dans la région.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9336 messages postés
   Posté le 09-11-2019 à 11:36:38   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Le problème est que le Hezbollah est diabolisé,alors qu au Liban il s'est réconcilié avec les chrétiens maronites du général Aoun.ce sont les Daech et autres Al Nosra qui tuent les chrétiens,en plus des chiites et les alaouites,en plus des Kurdes justement,et des Yezidis.ces derniers ont été secourus par les Ypg quand l Ei a essayé de les exterminer,les djihadistes les considérant comme des "diaboliques".


Edité le 09-11-2019 à 11:42:28 par marquetalia




--------------------
pzorba75
Militant expérimenté
764 messages postés
   Posté le 05-12-2019 à 10:25:58   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

marquetalia a écrit :

Tout comme les Usa ont lâché les Kurdes de l Ypg,ils vont larguer le Kurdistan irakien,d où les combattants de l ex Pkk mènent la résistance contre le colonialisme turc en Anatolie, surtout quand l arc chiite sera défait à Bagdad,et que les sunnites auront repris le pouvoir en Irak.et ce même si Barzani n est pas un ml ou un anarchosyndicaliste,comme le Rojava,Trump continuera de faire tout pour éviter que la Turquie ne sorte de l orbite atlantiste,et se rapproche des pays émergents.le Kurdistan sera écrasé par le pouvoir central irakien,le peuple kurde sera à nouveau trahi par l Oncle Sam.

Tu es en grande forme pour faire toutes ses prévisions. Reste à fixer des échéances pour suivre leurs réalisations.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14249 messages postés
   Posté le 05-08-2020 à 00:03:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Partage américano-kurde du pétrole syrien: «Les Kurdes jouent avec le feu»



© AP Photo / Baderkhan Ahmad

18:37 04.08.2020
Par Hakim Saleck

Les autorités kurdes du Nord-Est syrien ont conclu un accord avec une compagnie américaine pour moderniser les champs pétroliers syriens. Au-delà de la frustration que ce «deal» a créée à Damas, Riadh Sidaoui, spécialiste de la région, estime au micro de Sputnik que le retour de bâton pourrait à terme être périlleux pour les Kurdes. Analyse.

Qui gagnera la course aux revenus du pétrole syrien? C’est la question nodale de ce conflit qui semble désormais toucher à sa fin. Dans ce contexte, Damas a dénoncé le 2 août un «accord signé par la milice des Forces démocratiques syriennes (FDS) et une compagnie pétrolière américaine pour voler le pétrole syrien […] avec le soutien de l’administration américaine», explique son ministre des Affaires étrangères dans un communiqué cité par l’agence officielle Sana.
Ni l’administration semi-autonome kurde ni les FDS n’ont pris la parole publiquement sur ce dossier. En revanche, les Américains ont de leur côté confirmé un accord «pour moderniser les champs pétroliers du Nord-Est syrien.»


​Différentes sources avancent le nom de la compagnie Delta Crescent Energy LLC. Cette dernière aurait apparemment signé un contrat pour commercialiser du pétrole sur le territoire contrôlé par l’entité soutenue par les États-Unis et pour développer et moderniser les champs pétroliers existants. Celle-ci aurait agi avec l’aval de la Maison-Blanche.

Le pétrole, nerf de la guerre
Quelle est la stratégie derrière cette entente? Pourquoi Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, estime-t-il lors d’une audience au Congrès américain qu’il «peut-être très puissant»? Afin de mieux comprendre les enjeux qui se cachent derrière cet arrangement, Sputnik France a tendu le micro à Riadh Sidaoui, directeur du Centre arabe de recherches et d’analyses politiques et sociales (CARAPS).

La Syrie qualifie l'accord pétrolier entre les Kurdes et les États-Unis de «vol»
Pour elle, la volonté américano-kurde de sanctuariser les ressources pétrolières de l’Est et du Nord-Est syrien comprend deux volets:
D’une part, «l’un des objectifs que les Américains n’ont jamais cachés en Syrie, c’est le pétrole, comme en Irak en 2003.»
Si maigres fussent-elles, les Américains veulent –selon Sidaoui– un accès privilégié aux ressources pétrolières en Syrie. «Nous gardons le pétrole, j’aime le pétrole» , disait Donald Trump à l’automne 2019 au sujet du pétrole syrien.
«Nous devrions pouvoir en prendre aussi, et ce que j’ai l’intention de faire, peut-être, c’est de passer un accord avec une ExxonMobil ou l’une de nos grandes sociétés pour qu’elle s’y rende et le fasse correctement» , ajoutait le locataire de la Maison-Blanche.

L’autre volet de la stratégie derrière cet accord est, d’après le directeur du CARAPS, l’asphyxie financière de Damas:
«Le pétrole est une rente pour le régime syrien, qui a drastiquement besoin de ces ressources pour reconstruire la Syrie. Il y a donc une volonté de couper les vivres à Damas.»
En effet, à l’heure de la reconstruction, le gouvernement à Damas manque cruellement de liquidités. Au-delà des années de guerre qui ont détruit ses infrastructures, le pays traverse actuellement une crise économique grave, à laquelle vient s’ajouter le contrecoup économique du coronavirus. En empêchant à Damas l’accès à des millions, voire des milliards de revenus liés aux hydrocarbures, Washington met un coup en plus à un État syrien déjà très affaibli.

Pari risqué pour les Kurdes
Qu’ont à gagner les Kurdes dans cette affaire? Selon Riadh Sidaoui, pas grand-chose à moyen et long terme. S’ils peuvent effectivement remplir leurs caisses à court terme grâce à des infrastructures pétrolières réaménagées, ils s’exposent très dangereusement à plus long terme.

«Les Kurdes jouent avec le feu en signant un tel accord. Ils ont un sanctuaire au Nord-Est de la Syrie, qui est bien mieux que tout ce qu’ils peuvent avoir dans les pays avoisinants. Faire un pas en plus vers une plus grande autonomie kurde dans cette région, aux portes de la Turquie, les expose encore plus à une menace militaire turque» , prévient l’expert du Moyen-Orient.
Et ce, sans même parler du gouvernement syrien qui à tout moment, par nécessité des revenus du pétrole, pourrait lancer une offensive contre des forces kurdes qu’il s’est refusé d’attaquer jusqu’à présent.

Un accord qui pousse Erdogan vers un axe russo-iranien?
Ce n’est un secret pour personne, la plus grande phobie d’Ankara est avant tout la création d’un État ou d’une zone kurde autonome aux frontières de la Turquie. Or, c’est tout le sens de l’accord conclu entre Américains et Kurdes qui entend pérenniser la présence de ces derniers dans la région en leur donnant accès à d’importants revenus.
Alors que le Président turc envoie des signaux de rapprochement avec la Russie et l’Iran sur certains dossiers, la conclusion d’un tel protocole peut-elle pousser Erdogan un peu plus dans les bras de Téhéran et de Moscou?
«Je ne pense pas qu’Erdogan soit sincère dans ce rapprochement avec la Russie et l’Iran. Il veut utiliser cette collaboration sur le dossier syrien comme levier de pression sur Washington et leur dire: “je suis votre meilleur allié dans la région”» , nuance Riadh Sidaoui.
Si le mariage n’aura pas lieu demain entre Ankara d’un côté et Moscou et Téhéran de l’autre, il est tout de même certain que ces trois acteurs sont et seront hostiles, pour différentes raisons, aux manœuvres kurdes et américaines dans le Nord-Est syrien, conclut Sidaoui.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9336 messages postés
   Posté le 05-08-2020 à 10:30:14   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Les Kurdes de Syrie et d Irak sont liés aux intérêts de l impérialisme japonais,Tokyo mène au Kurdistan irakien une OPEX aux côtés des Américains et de la France.

--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient  la question kurde en SyrieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum