Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 criminelle incurie face au coronavirus en France

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 19:49:06   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Je suis scandalisé et révolté par l’incurie criminelle de l’Etat, comme je suis ému aux larmes par le dévouement exemplaire du personnel médical en Chine, en Italie, et déjà chez nous.
Il est scandaleux que les municipales aient été maintenues, et je ne comprends pas que nous ne nous soyons pas davantage mobilisés pour refuser avec la dernière énergie la tenue de ces élections, que l'électorat populaire a boudées.
Je rappelle que ce sont Larcher et Fabius (encore lui !) qui ont insisté pour leur tenue et obtenu gain de cause auprès du gouvernement. Pour des raisons purement politiciennes et financières la vie du peuple a été mise en danger.

________________


Bien entendu ces faits doivent nous faire réfléchir à la question du socialisme chinois, qui a fait passer la production après la santé des masses, modifié les chaînes de production pour fabriquer le matériel de protection, et qui produisent déjà plus de 100 millions de masques par jour, qu’elle envoie en Iran, en Italie et en Espagne.
Les membres du PCC ont été envoyés prioritairement au combat. C’est « l’homme le capital le plus précieux » .
J’ai mis en ligne à partir du 20 janvier un certain nombre d’article significatifs de la presse chinoise sur la « guerre populaire » contre l’épidémie, dans le fil la lutte contre le coronavirus est politique.
Nous devrions mettre à profit cette épreuve mondiale pour nous unifier nos vues sur la question : la Chine est-elle socialiste ou non ?
Les faits montrent que certains d’entre nous se sont trompés en l’accusant de social-fascisme et de social-impérialisme, la renvoyant dos à dos avec l’impérialisme occidental. Le débat se poursuit toujours dans le PCC, parfois avec virulence d’ailleurs, sur la place de l’économie privée.

________________


Mais c’est ici dans notre pays qu’est l’urgence. Depuis 2011 les stocks de masques n’ont pas été renouvelés, il n’y a pas de kits de test, 4200 lits ont été supprimés par Buzin et 10% du budget retiré. Depuis des mois le personnel médical alerte et notamment les urgences.

Dans un premier temps et pour des cas ponctuels, des bonnes mesures de prophylaxie ont été prises, l’entourage surveillé, mis en quarantaine, etc. avec des résultats satisfaisants.
La réaction déterminée de la Chine, la construction des hôpitaux préfabriqués ont frappé les esprits.
Mais dès le début février, alors que le taux de récupération dépassait déjà le taux de mortalité, certains médias se sont lancés dans la polémique de guerre froide initiée par Trump contre la Chine, l’accusant de faire taire un prétendu « lanceur d’alerte » le malheureux Li Wenliang membre du PCC. Son message adressé à quelques amis avait été repris sur les réseaux sociaux, créant la panique, et la Chine a reconnu que des erreurs ont été commises :
« le médecin chinois Li Wenliang, l’un des huit « dénonciateurs » qui a tenté d’avertir d’autres médecins de l’épidémie de coronavirus mais a été réprimandé par la police locale, est décédé vendredi des suites d’un coronavirus, à l’hôpital où il a été soigné » .[Global Times].

Ces médias ont repris les accusations de « manque de transparence », alors que les informations ont été mises en ligne heure par heure sur cette page.

Au contraire, ce sont les chiffres des USA qui sont absolument opaques, déjà parce que les tests ne sont pas pratiqués systématiquement.

A ce jour :
4384 personnes testées seulement aux USA
25 000 personnes en GB
100 000 en Corée du sud
Et l’Allemagne a dû empêcher Trump de faire main basse sur un laboratoire qui expérimente un vaccin !

________________


L’arrogance et le mépris de nos dirigeants n’ont d’égale que leur incurie et leur mépris du peuple.
Pas de contrôle systématique sur les déplacements, pas de prise systématique de la température, pas de masques ni de kits de test : l’Etat pratique la même doctrine que les entreprises en favorisant la protection et la responsabilité individuelles contre les protections collectives et la responsabilité de l’Etat.
De prétendus « spécialistes » comme M. Cymes ont prétendu sur les écrans que le covid-19 n’est « qu’une grippe » et que « les masques sont inutiles » ! Ce type-là comme d’autres « spécialistes » sont proprement des meurtriers. Nos enfants les ont écoutés, ils ont continué à se faire la bise dans les bureaux, n’ont pas cherché à se procurer même un masque anti poussière et ont négligé de se prémunir en croyant que « c’est comme une grippe » .
Dans la foulée, les médecins de ville, privés de ces protections indispensables se sont débrouillés comme ils ont pu, certains reprenant le mensonge « ça ne sert à rien » et d’autres essayant de se protéger. On a accepté pour du fric de maintenir le match avec l’Italie à Lyon, où une personne sur dix portait un masque. Et maintenant c’est panique à bord.

Je veux encore une fois attirer notre attention sur l’ignoble théorie de « l’immunité collective » avancée par Patrick Vallance, conseiller scientifique en chef du gouvernement britannique, ex-chef de la recherche et développement du géant pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), et son acolyte Chris Whitty.

> L’immunité collective vise à ne rien faire en matière de détection publique et de soins. Selon cette théorie la population touchée pourrait acquérir une immunité permettant de protéger toute la collectivité.
« Il n’est pas possible d’éviter que tout le monde attrape le virus. Et ce n’est pas non plus souhaitable car il faut que la population acquière une certaine immunité » [P. Vallance].
Je rappelle que suivant cette théorie 60 % de la population pourrait être contaminée. A raison d’un taux de mortalité de 2% cela entraînerait 800 000 décès en GB. En d'autres termes la théorie de l'immunité collective sert à justifier l'inaction, la prévention n'étant pas souhaitable .

> Angela Merkel a elle aussi repris le chiffre de 60 à 70% de la population atteinte par le virus.

> Blanquer, citant les prévisions des « scientifiques », a estimé que plus de la moitié de la population devrait finir par être «contaminée par le virus» , ajoutant que cela créerait une «forme d'immunité majoritaire» .
«50 à 70% de la population [devrait finir] par être contaminée par le virus»…«C'est d'ailleurs ça qui met fin au virus, puisque ça crée une forme d'immunité majoritaire, et donc le virus s'éteint de lui-même».
«Comme vous le savez, depuis le début, la stratégie ce n'est pas d'empêcher que le virus passe – on sait qu'il passera probablement par plus de la moitié d'entre nous –, mais c'est de faire en sorte qu'il passe de la manière la plus étalée possible dans le temps.»


Cette doctrine criminelle sous-tend l'inaction de l'Etat français, qui est relevée par d'autres pays comme l'Italie. Il semble bien qu’elle ait eu quelque influence puisque Macron a publiquement déclaré que le but était de « retarder l’épidémie » .
En Italie la situation catastrophique oblige les soignants à "choisir" les malades (voir les témoignages sur la situation en Italie).
Il est inévitable que ceci se reproduira en France.

________________


Protégeons-nous, il existe des tutos (ou ici) sur internet pour en confectionner.

Etudions l’exemple des comités de quartier en Chine.
Exigeons l'achat et la fabrication des protections indispensables.
La guerre accélère l’histoire et la guerre contre la pandémie accélérera la transformation du monde.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 19:57:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Communiqué de l'intersyndicale, CGT, CFR-CGC, FO, FSU, Solidaires FIDL, MNL, Inef et UNL : vraiment pas à la hauteur de la situation



Face à la crise sanitaire mondiale obligeant chacune et chacun à respecter les consignes de protection pour contenir la propagation du virus, nos organisations syndicales et de jeunesse ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les actions programmées.
Ainsi, elles décident de reporter la « vraie conférence » prévue pour se tenir le 24 mars prochain et à laquelle d’ores et déjà des experts d’horizons divers avaient donné leur accord.

De la même façon, elles reportent la mobilisation sous forme de grève interprofessionnelle annoncée et en cours de préparation pour le 31 mars.

Elles demandent au gouvernement de prendre la mesure de la crise actuelle et de prendre en considération l'exigence de renforcement de notre système de sécurité sociale dont les retraites sont une partie essentielle. Celui-ci constitue à chaque moment de crise un filet de sécurité essentiel et ne saurait être affaibli. Elles réitèrent leur demande de suspension immédiate du processus législatif concernant la réforme des retraites.

L’intersyndicale n’en demeure pas moins mobilisée et convaincue de la nécessité d’obtenir le retrait du projet du gouvernement et l’ouverture de négociations permettant d’améliorer les droits à la retraite dans le cadre du système actuel.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 20:36:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Dans son dernier discours, Macron a eu le culot de culpabiliser ceux qui se sont laissé abuser par l’insouciance de la propagande d’Etat.
Et il a encore trouvé le moyen de justifier le premier tour des municipales.
Sur certains points il a accepté de remédier aux difficultés sociales, mais la production est maintenue au mépris de la sécurité.
En tournant autour du pot il n’a pas parlé de confinement.
Le seul moyen de prophylaxie est la limitation des contacts, et les masques sont réservés au personnel médical : rien n’est prévu pour contrôler la température lors de déplacements indispensables, ni pour acheter ou produire de masques et des kits de test.


Edité le 16-03-2020 à 20:41:53 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 23:04:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Coup de gueule d'un médecin https://youtu.be/C4TT-5Tpvs4
Il y a quelques mois encore Macron riait à la gueule d'un chirurgien qui pleurait devant lui, et maintenant il joue les sauveurs !

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
54 messages postés
   Posté le 17-03-2020 à 00:09:51   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

Eric Caumes qui réaffirmait l’inutilité du port du masque ce soir sur le plateau de France 2 après les prises de paroles de Castaner, Blanquer, N’diaye.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 17-03-2020 à 09:22:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(COVID-19) L'OMS appelle à intensifier les tests de dépistage de coronavirus

Xinhua - 17.03.2020 09h35

http://french.peopledaily.com.cn/International/n3/2020/0317/c31356-9669025.html

À lire aussi :
(COVID-19) Les cas confirmés dans le monde dépassent les 150.000
(COVID-19) La pandémie de COVID-19 est contrôlable, selon l'OMS

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé lundi à tous les pays dans le monde d'intensifier les tests de dépistage de coronavirus comme meilleur moyen de ralentir la progression de la pandémie de COVDI-19.

"Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés. Testez, testez, testez" , a souligné M. Tedros lors d'un point de presse à Genève, précisant qu'il fallait "tester chaque cas suspect de COVID-19" .
"S'ils sont positifs, isolez-les et découvrez avec qui ils ont été en contact étroit jusqu'à deux jours avant l'apparition des symptômes et testez également ces personnes" , a-t-il insisté.

L'OMS souligne avoir constaté, au cours de la semaine dernière, "une escalade rapide" des cas de COVDI-19. "Nous avons constaté une escalade rapide des mesures de distanciation sociale, comme la fermeture d'écoles et l'annulation d'événements sportifs et autres rassemblements. Mais nous n'avons pas vu d'escalade assez urgente dans les tests, l'isolement et la recherche de contacts, qui sont le pilier de la réponse face au virus" , a dit M. Tedros.
"C'est la crise sanitaire mondiale la plus importante de notre époque" , a-t-il estimé, ajoutant que les jours, les semaines et les mois à venir seront "un test de notre détermination, un test de notre confiance dans la science et un test de solidarité" . Selon lui, l'OMS a expédié près de 1,5 million de tests dans 120 pays, "pour augmenter la disponibilité des tests pour ceux qui en ont le plus besoin" .

Le coronavirus a tué 6.470 personnes dans le monde et le nombre de cas de contamination s'établissait lundi après-midi à 164.837. Par ailleurs, il y a désormais plus de décès recensés ailleurs dans le monde (3.252) qu'en Chine (3.218 morts) qui semble avoir désormais enrayé la propagation du virus (27 nouvelles contaminations dimanche).

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 17-03-2020 à 13:02:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Grecfrites a écrit :

Eric Caumes qui réaffirmait l’inutilité du port du masque ce soir sur le plateau de France 2 après les prises de paroles de Castaner, Blanquer, N’diaye.



Conclusion de la litanie virale "les masques ne servent à rien" et sa variante "ils servent uniquement à ceux qui sont déjà malades pour ne pas infecter les autres" :

Si vous êtes contagieux mais en stade d'incubation vous ne portez pas de masque parce que vous n'en savez rien et vous contaminez les autres 😕 Bravo les experts !

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 00:11:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A propos de la théorie criminelle de « l’immunité collective »
.


Le site théorique http://www.cwzg.cn/theory/ publie une critique serrée sur « l’immunité collective » , en comparant la stratégie chinoise contre l'épidémie et celle de la GB.
Note : le texte en chinois est traduit automatiquement avec quelques corrections pour la compréhension, là où je l'ai pu.

Cet article de Libération confirme l'absence ahurissante de toute directive collective laissant chacun se débrouiller.

Au passage, malgré des différences minimes dans les discours et les mesures de confinement de dernière minute (donc très en retard), on observe que la France pratique une stratégie peu différente de celle des B. Johnson, alors que deux mois auraient pu être mis à profit pour anticiper. Ici comme en GB le principe n'est pas de prévenir mais de "retarder l'explosion" :

Lits, personnel et matériel insuffisants et volontairement réduits, déjà débordés avant l’accélération de l’épidémie, incapacité à créer un réseau de distribution, à mobiliser et organiser les volontaires de quartier, absence de mesures de prévention comme le port du masque et la prise de température systématiques, absence de suivi des malades et de leur entourage, absence d’enquêtes de terrain pour déceler les incubations au moyen des kits de test ou des radios pulmonaires, absence de traitement des malades légers dans des hôpitaux dédiés…

Les principes appliqués ici en France suivent les mêmes impératifs qu’en GB, avec un côté vaudeville qui ferait rire si des vies n’étaient pas en jeu :
Restez chez vous et lavez-vous les mains, tenez-vous à distance, si vous êtes un malade léger restez chez vous et n’oubliez pas de vous autoriser vous-mêmes à sortir sinon on ne vous prendra pas la température mais 150 €. 10 000 policiers sont mobilisés pour cette opération grotesque de bureaucratie et d’inefficacité.

Clou du spectacle, vexée de servir de bouche-trous aux municipales, la sortie d’Agnès Buzyn qui tacle sa propre équipe.
Voyant le désastre sanitaire se profiler Buzyn prétend avoir vu la première ce qui se passait en Chine cherche peut-être à faire oublier sa propre responsabilité dans l’incurie de la santé publique et se met à pleurnicher devant son propre désastre puisque les stocks de masques n’ont pas été renouvelés depuis 2011 et manquent même aux soignants, que les kits de test sont très insuffisants, et qu’on pourrait en faire un roman si on ajoutait ses méfaits dans l’hôpital public.



Yin Zhiguang: Quelle est la raison de l'épidémie de mensonge britannique?

http://www.cwzg.cn/theory/202003/55931.html
2020-03-16 09:03

[Note de l'éditeur original] La nouvelle épidémie de pneumonie covid-19 qui se propage à l'échelle mondiale est un test de crise sévère pour les pays du monde entier. Cependant, les attitudes et les mesures des pays pour répondre à l'épidémie sont très différentes. La politique anti-épidémique lancée par le Premier ministre britannique Boris Johnson et l'exposé du conseiller scientifique en chef Sir Patrick Valence sur le principe de "l'immunité collective" ont provoqué une grande controverse au sein de la communauté internationale.

Alors pourquoi la Grande-Bretagne a-t-elle adopté une telle stratégie? Dans une société qui prône une logique de marché où une minorité domine le plus grand nombre, non seulement la "base" ne peut jouer aucun rôle politique, mais aussi la "mobilisation" par le gouvernement de l'ensemble de la population ne peut être évoquée. Parallèlement, en raison du manque de protection des capacités de production industrielle au Royaume-Uni, la pénurie de fournitures médicales ne peut être résolue en peu de temps. La théorie de l'arche de Noé au Royaume-Uni, comparée au sauvetage façon "Wandering Earth" chinois, reflète les énormes différences entre les concepts d'auto-sauvetage et d'auto-assistance auxquels croit la société occidentale, et la logique de l'entraide et du collectivisme prônée par la Chine face aux catastrophes majeures.

Mercredi après-midi, le ministère britannique de la Santé a publié une nouvelle annonçant 32 nouveaux cas confirmés de covid-19 au Royaume-Uni. Plus tard dans la journée, deux autres cas ont été confirmés en Irlande du Nord. Actuellement, il y a 163 cas confirmés au Royaume-Uni. Le même jour, Chris Whitdy, le médecin-chef de l'Angleterre, a déclaré qu'en raison de la croissance rapide des cas confirmés, le gouvernement avait envisagé de suspendre la diffusion d'informations épidémiques critiques telles que les cas confirmés et les zones où les cas confirmés étaient trouvés. Après avoir été annoncée, la décision a suscité des critiques unanimes de divers médias. Jeudi matin, Heidi a fait une déclaration complètement différente. Il a annoncé que le gouvernement publierait toujours des informations de diagnostic confirmées quotidiennement, mais qu'il ne publierait plus d'informations de diagnostic confirmées en temps réel. Au lieu de cela, il y aura un décalage horaire de 24 heures. Il explique qu'il s'agit de mieux confirmer l'exactitude de ces informations clés. À cette époque, plus d'un mois s'est écoulé depuis que le Royaume-Uni a annoncé la découverte du premier cluster de covid-19.


Des cas de coronavirus confirmés quotidiennement au Royaume-Uni


Normes de surveillance et plans de traitement excessifs basés sur l'isolement du domicile

Dans un communiqué de presse jeudi 5 mars, le ministre de la Santé Matt Hancock a déclaré que le National Health Service (NHS) était "fort et efficace" pour faire face aux situations de crise. En outre, le gouvernement britannique a élaboré un plan très détaillé pour aider le NHS à répondre à l'épidémie. Quel est exactement ce plan? Selon le site Web du NHS, le dernier plan de diagnostic et de traitement du covid-19 au Royaume-Uni a été mis à jour le 27 février. Selon le plan, la réponse actuelle du NHS britannique aux cas suspects de covid-19 est un processus en deux étapes. Premièrement, le service de renseignements téléphoniques non urgents NHS 111 est utilisé pour vérifier la conformité avec les nouvelles conditions d'essai du covid-19.

Jusqu'à présent, les critères de lancement du nouveau test du covid-19 sont toujours les mêmes : si vous êtes allé à Wuhan, en Chine au cours des 14 derniers jours, si vous êtes allé en Iran depuis le 19 février, dans les zones d'épidémie du nord de l'Italie et à Daegu et Qingdao en Corée du Sud. Pour ceux qui ont voyagé dans d'autres villes en Chine (y compris Hong Kong, Macao et Taiwan), en Corée du Sud, au Japon, à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande et dans le nord de l'Italie, au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam depuis le 19 février, seulement De nouveaux tests de coronavirus ne peuvent pas être lancés tant que les symptômes n'ont pas été établis. Après avoir commencé la procédure de test, il est conseillé aux patients légers d'être traités à domicile ou traités par un hôpital communautaire. Les patients présentant des symptômes plus sévères commenceront à être traités pour une maladie hautement infectieuse (HCID) en attendant les résultats du test.


Voie 1: Manifestations préliminaires des cas suspects Phase 1: Identification Phase 2: Coordination

Cependant, selon la recommandation du NHS, tous les cas sont essentiellement isolés à la maison en attendant les résultats des tests. Ce n'est qu'après un résultat de test positif que le cas sera traité et signalé par l'Agence de santé publique anglaise. Enfin, selon ce plan, même après le diagnostic, la plupart des patients devront être isolés à domicile. Seul un très petit nombre de patients gravement malades seront admis dans des hôpitaux où des maladies hautement infectieuses sont traitées. Dans le même temps, pour ceux qui sont isolés à la maison, le plan du NHS est de recommander au personnel médical de fournir une assistance à distance via le téléphone NHS 111. NHS 111 recommande seulement le début des services d'urgence NHS 999 en cas de conditions sévères telles que des troubles respiratoires, et effectue des consultations en face à face ou une admission à l'hôpital.

Cela est complètement différent de la logique de la participation communautaire de la Chine, saisissant de manière exhaustive la mesure de la température de chaque ménage et se déplaçant vers le point d'isolement centralisé, la chambre et même l'unité de soins intensifs de l'hôpital en fonction de la gravité des symptômes.
On peut voir que dans le plan britannique actuel pour le covid-19, l'accent est mis sur la préservation des ressources plutôt que sur un diagnostic et un traitement proactifs. Selon la publication de l’action du gouvernement britannique publiée le 2 mars, la réponse du Royaume-Uni à la nouvelle épidémie de covid-19 est passée de «confinement» à «retard», c’est-à-dire qu’il espère ralentir le développement de l’épidémie grâce à une série d’interventions.



Le but est de gagner du temps pour le NHS en espérant que la recherche sur les vaccins pourra faire des progrès et que la température plus chaude pourra jouer un rôle dans la prévention de la propagation du virus. Bien sûr, le Premier ministre Boris a clairement indiqué que les mesures d'intervention ne comprennent pas actuellement des méthodes telles que la fermeture des écoles et la réduction des rassemblements, ce dont la Chine a déjà prouvé l’efficacité dans la pratique. Le ministre de la Santé Hancock a également réitéré le point de vue du Premier ministre le 5 mars. On pense que "la fermeture des écoles primaires, secondaires et primaires" non seulement "n'a pas de valeur médicale à ce stade, mais génère également d'énormes coûts socio-économiques". Par conséquent, à ce jour, bien que le Royaume-Uni ait placé l'alerte du covid-19 à «élevée», la principale action de la politique de santé publique est de promouvoir vigoureusement l'importance de se laver fréquemment les mains.

NHS submergé par la réduction du financement

Le NHS britannique est-il vraiment aussi puissant et efficace que le secrétaire à la Santé l'a dit? Le 3 mars, un médecin du service de soins intensifs a écrit dans le Guardian, déclarant clairement que face à la nouvelle épidémie de couronne, le NHS n'était absolument pas préparé. Selon les statistiques actuelles, 30 à 60% de la population du Royaume-Uni seront infectéé par la nouvelle couronne. Parmi ceux-ci, 1 patient sur 7 peut nécessiter une hospitalisation. Parmi ces patients, un patient sur cinq peut être gravement malade et nécessiter un équipement de soins intensifs.




Selon les normes du NHS, chaque lit intensif a besoin de 1 à 2 infirmières. Un rapport d'enquête en 2018 a également souligné qu'environ les trois cinquièmes de tous les lits de soins intensifs sont des lits inutiles qui ne peuvent pas être affectés des infirmières de soins intensifs correspondantes. Dans tous les établissements de soins intensifs, le taux d'occupation critique en Irlande du Nord et au Pays de Galles est de 95%, en Écosse de 84% et en Angleterre d'environ 87%.

En revanche, lorsque l'épidémie de covid-19 de Wuhan a éclaté, le personnel médical de première ligne, les travailleurs, les soldats, la police et les secours d’urgence de la société tout entière, en seulement 10 jours, ont augmenté le nombre de lits de soins intensifs à Wuhan de 1000.

En fait, dès la pandémie de grippe de 2009, la capacité du NHS à traiter a été sévèrement testée. Dans le même temps, sous l'influence des efforts de lobbying social pour promouvoir la privatisation du NHS et la réduction continue de la santé publique par le gouvernement, et par le Brexit qui a commencé en 2016, le système du NHS déjà submergé a fait l'objet de réductions de personnel et de subventions, soumis à une grande pression. Les médecins et les infirmières de premier niveau ont également suivi des grèves ces dernières années en raison des longues heures de travail et des bas salaires. De nombreuses familles britanniques financièrement aisées ne veulent pas non plus attendre le NHS. Ils n’arrivent à recevoir des soins médicaux de spécialistes, et ont opté pour une assurance médicale privée. Le NHS opérant sous une pression aussi extrême aura naturellement du mal à jouer un rôle face à cette nouvelle épidémie de covid-19. Avec des ressources aussi limitées, le Royaume-Uni a même commencé à discuter de la façon d'allouer les ressources limitées par le biais du protocole des trois sages, face à une vague de critique qui pourraient survenir des patients. C'est-à-dire que si les hôpitaux ont des ressources limitées pour les patients gravement malades, elles peuvent être réparties conjointement par les trois médecins décideurs et les ressources seront allouées aux patients les plus susceptibles de se rétablir. En d'autres termes, il est encore plus difficile pour les patients plus âgés et souffrant de maladies basiques, c'est-à-dire les principales victimes du covid-19, d'obtenir les ressources vitales nécessaires.



Coronavirus: les médecins reconnaissent que les patients les plus faibles pourraient se voir refuser des soins vitaux en raison d'un financement insuffisant du NHS

"Soyez assez courageux pour accepter ce malheur" , car c'est mieux pour l'économie
On peut constater que face à cette épidémie, le gouvernement britannique, et même la plupart des pays de l'OCDE, ont choisi une voie complètement différente de l’orientation anti-épidémique chinoise, en particulier après la quarantaine de Wuhan. L'objectif de leur plan est d'assurer la stabilité du moral dans le public, d'éviter de prendre les mesures quotidiennes et d'éviter une consommation excessive de ressources médicales. Le besoin de protéger l'économie est plus grand que le besoin de protéger des vies.

Pour ces pays de l’OCDE, le modèle de sauvetage total anti-épidémique de la Chine est vraiment une opération qui ne peut pas être copiée. Tout d'abord, la résistance totale à l’épidémie de la Chine montre cette fois les fortes capacités de mobilisation populaire de la Chine. Dans une société qui promeut fortement la réussite individuelle, préconise une logique de gouvernance descendante, sous la direction d’un petit nombre, et une logique de marché à grande échelle, non seulement la "base" ne peut jouer aucun rôle politique, mais la "mobilisation" par le gouvernement de l'ensemble de la population est encore plus irréalisable.

À en juger par le modèle britannique de prévention des épidémies, il existe également un plan de promotion des relations publiques qui correspond au plan d'action de l'agence gouvernementale formulé le 3 mars. Le contenu clé de la propagande publicitaire est de promouvoir le lavage des mains contre la toux et les éternuements à l'ensemble du peuple.


Annonces de santé publique pour se laver les mains au Royaume-Uni

En revanche, la propagande sur le lavage des mains produite par de nombreux hôpitaux et CDC locaux en Chine est plus nuancée et indique clairement à chacun les étapes correctes du lavage des mains

Et en raison du manque de participation de la base, la méthode britannique de promotion de ces mesures ne peut utiliser que l'expérience de "propagande de relations publiques" tirée des campagnes électorales. Cependant, paradoxalement, l'un des moyens les plus efficaces pour attirer l'attention des gens dans les campagnes de relations publiques de campagne est le sentiment de crise. L'efficacité de cette approche a été pleinement démontrée au cours des années précédentes de la campagne de Boris pour promouvoir le Brexit. Cependant, dans ce travail anti-épidémique, éviter la panique des gens est également au centre du travail, ce qui oblige le gouvernement à travailler dur pour créer un environnement "effrayer – rassurer - effrayer" dans la politique publique. C'est pourquoi au Royaume-Uni, le nombre de diagnostics confirmés a bondi de près de 40% du jour au lendemain, avec trois cas de sources d'infection inconnues. Le Premier ministre Boris et le ministre de la Santé Hancock ont également déclaré au public qu'ils n'envisageraient toujours pas d'annuler des concerts et des événements sportifs à grande échelle, ni les rassemblements. Le 5 mars, Boris a déclaré sur ITV :

[ "La fermeture des écoles et l'arrêt des événements majeurs ont peu d'effet sur la prévention de la propagation du virus."

Il a même souligné que "vous pouvez accepter courageusement (que le virus se propage) ce malheur et ne pas prendre trop de mesures sévères pour permettre à la maladie de se développer naturellement dans la population."
La nécessité de "trouver un équilibre" entre le développement économique et la prévention des épidémies. C'est exactement la même chose que l'argument de l'hôte américain de CNBC Rick M. Sanuki, qui "a donné le nouveau virus de covid-19 de manière proactive à tout le monde" et a ensuite laissé les maudits mourir. .

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'exprime dans les questions des Communes


La partie en surbrillance de l’image est une citation de la BBC citant la déclaration "courageuse au virus" de Johnson dans l’émission ITV Morning News.


Le commentateur de CNBC, Rick Samuel, a déclaré que [i]"laisser tout le monde gagner un nouveau championnat est plus avantageux pour le marché" [/i]

Par rapport à la "propagande de relations publiques" pour souligner que la toux et les éternuements doivent être couverts, la méthode de protection la plus efficace est sans aucun doute comme la Chine, d’encourager tout le monde à porter un masque pour se protéger. Cependant, sur cette question, la Grande-Bretagne, les États-Unis et l'Europe ont une fois de plus adopté une position constante, soulignant que les masques n'ont aucune "valeur scientifique" prouvée pour la protection contre le covid-19.



Cela conduit au deuxième aspect des raisons pour lesquelles les opérations de prévention complète des épidémies en Chine sont difficiles à «copier», à savoir le manque de protection des capacités de production industrielle. Bien que le Royaume-Uni n'indique pas clairement l'ampleur du déficit dans l'inventaire national ses masques, comme le font les États-Unis, selon la situation actuelle les masques sont difficiles à trouver sur le marché britannique, même si le Royaume-Uni veut encourager les gens à porter des masques, le marché n'est pas disponible. En plus de masquer les pénuries, les désinfectants jetables dans les principaux supermarchés et sites de vente en ligne au Royaume-Uni sont en rupture de stock depuis la semaine dernière. Les prix des désinfectants pour les mains jetables sur Amazon et eBay ont augmenté de 5 à 10 fois. À partir de ce mercredi, les produits tels que les tissus désinfectants, et les désinfectants pour les mains dans les grands supermarchés ont également commencé à se vendre, et de nombreuses entreprises ont commencé à restreindre l'achat de ces produits. De nombreux grands supermarchés ont également commencé à manquer de papier hygiénique, de désinfectants pour les mains et de rayons de médicaments antipyrétiques.

En outre, le ministre de la Santé n'a souligné que le 5 mars que des réunions ont eu lieu avec les dirigeants de tous les grands supermarchés du Royaume-Uni pour s'assurer qu'il n'y aura pas de problèmes d'approvisionnement alimentaire pendant l'épidémie. Dans le même temps, le supermarché offrira des services de livraison à domicile à tous les patients traités isolément à domicile.
En conséquence, dans les premières nouvelles de la BBC du 6 mars, les grands supermarchés ont clairement indiqué qu'ils n'avaient jamais eu de tels contacts avec le ministre de la Santé. Dans le même temps, avec les capacités de livraison existantes, il est impossible de livrer les patients à domicile de manière isolée. Cette nuit-là, il y eut une ruée pour acheter du papier toilette, des pâtes, de la nourriture en conserve et des produits frais dans les supermarchés en Grande-Bretagne.




Les fournitures des supermarchés britanniques ont été coupées

Dans le même temps, alors que l'épidémie a éclaté dans de nombreux pays d'Europe, les pays européens ont également inclus les masques dans la liste des interdictions d'exportation ou des restrictions d'achat.
En revanche, dans le cas d'un approvisionnement restreint à Wuhan, les provinces du pays ont apporté une aide urgente et complète, déployé rapidement des forces logistiques et aidé le Hubei à combler le manque de ressources médicales et de produits frais dans un très court laps de temps.

Pour l'Europe, non seulement ils n'ont pas les conditions institutionnelles, mais ils n'ont pas non plus les conditions pour que la capacité de production industrielle puisse réaliser ce que fait la Chine, où les provinces peuvent non seulement veiller à fermer autant que possible les frontières provinciales, à réduire le nombre de cas importés, mais aussi à mobiliser des ressources, pour un secours ponctuel complet. Compter sur l'engagement total des militaires à participer aux secours civils en cas de catastrophe, à la construction de locaux et au déploiement de médecins militaires n'est possible qu'avec des "soldats chinois" aux caractéristiques chinoises. Pour les troupes européennes et américaines «modernes» qui mettent l'accent sur le professionnalisme, la spécialisation et la spécialisation dans la guerre de défense nationale, sans parler des illusions. Ce ne sont pas du tout des devoirs de la même classe, ne pensez pas à les copier.

Face à des catastrophes majeures, la Grande-Bretagne a suivi la route de l'arche de Noé et a interprété une histoire de "2012". C'est-à-dire qu'avant la catastrophe, tout le monde prétend être aussi sûr que possible. Au moment de la catastrophe, l'accent est mis sur les ressources limitées pour sauver des vies, de sorte que seuls quelques privilégiés pourraient être traités. La fin de la journée arrive, le bateau de sauvetage a un espace limité, ceux qui sont à bord sont vivants, et les autres ne peuvent que confesser leur âme et demander la bénédiction. En revanche, face aux catastrophes majeures précédentes, la Chine a démontré une logique d'entraide et de collectivisme sous forme d'isolement et de délocalisation. Ainsi, même face à une catastrophe mondiale, la réponse instinctive des Chinois est celle illustrée dans le film de science-fiction "Wandering Earth" (Terre errante). Le soleil vieillissant, la terre est poussée par des propulseurs vers Mars, et grâce à un sauvetage héroïque in extremis, les peuples s'entraident et réalisent finalement "le ciel bleu errant avec leurs maisons". .

Ceux qui ont créé cet exploit collectif c’est tout le personnel médical héroïque, sacré, mais incomparablement simple et les ouvriers qui sont en première ligne et qui prennent leur destin en mains, chacun de nous qui s'enferme à la maison, les patients extrêmement optimistes qui luttent pour survivre dans leur chambre et l'unité de soins intensifs, ainsi que les nombreuses personnes ordinaires qui sont malheureusement décédées. Merci de nous avoir permis de vivre cette époque.



Edité le 18-03-2020 à 00:18:33 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant expérimenté
601 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 06:21:41   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Xuan a écrit :


...

Le Parti communiste français propose, dans cet esprit, que se mette sans délai en place une instance, un Comité d'urgence nationale , où les forces politiques ainsi que les organisations syndicales et professionnelles se retrouveront. Car la gravité de la situation impose la transparence totale avec l'ensemble des forces vives du pays. Le Parlement doit aussi être réuni, sous des formes à définir, pour prendre les décisions exceptionnelles que la situation exigera.

...


Toujours dans l'esprit d'équipe avec des " partenaires ", politiques, syndicaux, patronaux en oubliant les autorités religieuses qui vont réclamer leur siège à l'approche de Pâques.

Déclaration lamentable, souhaitons un prompt rétablissement aux dirigeants du PCF, cela fera le plus grand bien!.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 11:18:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

C'est pitoyable de s'abandonner à l'Union Nationale avec les crapules qui n'ont pratiquement rien fait et ajoutent une bureaucratie stupide au lieu de prendre des mesures de prévention.
Ici 100 000 flics sont mobilisés pour te prendre 135 € si tu t'autorises à sortir sans t'être préalablement autorisé à sortir.
En Chine on te prend la température :
https://www.facebook.com/CocoStudioenChine/videos/669888230218464/

Nous devons exiger que le personnel soignant soit correctement équipé des protections nécessaires.
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-le-gouvernement-accus%c3%a9-d%c3%aatre-responsable-de-la-p%c3%a9nurie-de-masques-des-personnels-de-sant%c3%a9/ar-BB10GTbd

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
54 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 11:39:41   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

Xuan a écrit :

C'est pitoyable de s'abandonner à l'Union Nationale avec les crapules qui n'ont pratiquement rien fait et ajoutent une bureaucratie stupide au lieu de prendre des mesures de prévention.
Ici 100 000 flics sont mobilisés pour te prendre 135 € si tu t'autorises à sortir sans t'être préalablement autorisé à sortir.
En Chine on te prend la température :
https://www.facebook.com/CocoStudioenChine/videos/669888230218464/

Nous devons exiger que le personnel soignant soit correctement équipé des protections nécessaires.
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-le-gouvernement-accus%c3%a9-d%c3%aatre-responsable-de-la-p%c3%a9nurie-de-masques-des-personnels-de-sant%c3%a9/ar-BB10GTbd


Tu penses qu’en France, la police devrait prendre la température des gens dans la rue et que ça suffirait pour les faire rentrer chez eux ?

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 12:21:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il ne s'agit pas de faire rentrer les gens chez eux, certains déplacements restent nécessaires, mais dans ce cas il serait évidemment plus utile de contrôler la température lors des déplacements plutôt que de faire remplir des autorisations qui ne servent strictement à rien.

Je ne dis pas que ce sont les flics qui fassent ces contrôles, je ne veux pas faire de copier -coller. On ne sait jamais, s'ils confondent le thermomètre et le flash ball...
En Chine ce sont des employés d'Etat, ou des volontaires qui effectuent ces contrôles.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant de valeur
344 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 12:39:42   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Moi les flics du coin avant de fermer les magasins il ont raclé un max de provisions.

Et puis bon toutes la police n'est pas corrompu malgré le lavage de cerveau ambiant !


Edité le 18-03-2020 à 12:40:43 par Plaristes




--------------------
https://humaniterouge.alloforum.com/image/7img.net/users/4212/27/99/67/avatars/3-76.png
Plaristes
Communiste et Français !
Militant de valeur
344 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 13:26:05   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Selon le pote du nazbol chaviste dont je t'ai parlé :

https://youtu.be/985RxMpaw6A

https://i.servimg.com/u/f11/20/11/34/67/ae853d10.jpg


Ils sont dans des truques complotistes mais j'avoue que là, ce qu'ils me balancent c'est bien documenté avec des documents officiels donc....


Xuan je te conseils d'y prêter attention.


Edité le 18-03-2020 à 13:34:32 par Plaristes




--------------------
https://humaniterouge.alloforum.com/image/7img.net/users/4212/27/99/67/avatars/3-76.png
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 13:26:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

EXIGEONS LA PROTECTION DES SOIGNANTS !


Exigeons les protections indispensables des personnels soignants : des masques, des combinaisons, du gel, des produits désinfectants.
Vive le soutien populaire aux médecins, infirmières, aides soignants, personnel d'entretien.


EXIGEONS LA PREVENTION POUR LE PEUPLE !


Exigeons des masques pour tous, la mesure de la température dans les déplacements, les kits de test.
Exigeons la prévention, le contrôle sanitaire des populations sans attendre les signes d'infection, le nettoyage des lieux publics.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 14:10:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Plaristes a écrit :

Selon le pote du nazbol chaviste dont je t'ai parlé :
https://youtu.be/985RxMpaw6A
https://i.servimg.com/u/f11/20/11/34/67/ae853d10.jpg
Ils sont dans des truques complotistes mais j'avoue que là, ce qu'ils me balancent c'est bien documenté avec des documents officiels donc....
Xuan je te conseils d'y prêter attention.



D'abord sa présentation fait un peu amateur pour être franc.
Le "document officiel" concerne seulement une recherche conjointe contre les maladies émergentes et pas des recherches pour en créer.

Ensuite on peut tout aussi bien s'interroger sur la fermeture en juillet 2019 de l'Institut médical Top Secret de l'armée américaine pour les maladies infectieuses qui a été fermé , à Fort Detrick. En août 2019, une "grippe" à grande échelle a tué plus de 10 000 personnes aux États-Unis. En octobre 2019, les États-Unis ont organisé le 201-Global Epidemic Exercise avec la participation du directeur adjoint de la Central Intelligence Agency.
Robert Redfield, directeur des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), a reconnu devant le House Oversight Committee mercredi que certains Américains qui semblaient être morts de la grippe étaient positifs pour le nouveau coronavirus dans un diagnostic post mortem. Le directeur des Centers for Disease Control des États-Unis a été arrêté.

Ce qui a donné lieu à une pétition.

Puis toute trace a été effacée d'internet.

Moi je conseille d'être prudent parce que les bruits qui traînent c'est comme les virus.


Edité le 18-03-2020 à 14:11:15 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant de valeur
344 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 15:21:55   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Oui présentation ulrta amateur mais pour être sûr le camarades et moi on demandé de rencontrer l'équipe de recherche qui a bossé pour nous (en espérant qu'ils ont bossé les 300 pages..)

"Le "document officiel" concerne seulement une recherche conjointe contre les maladies émergentes et pas des recherches pour en créer. "
Les labo P4 sont épée et bouclier, l'institut pasteur et son homologue allemande jouaient déjà ce rôle dans la première guerre mondiale. J'ai étudié comment fonctionnait les labos P4 au lycée.

Si il sont calé on diffuse
Si c'est 11 septembre genre on a les cartes d’identités ça fait un peu louche, mais tout le reste on part en couille (délire avec les explosifs..).. Ont laisse tomber..

Ils doivent prouver que le virus sras cov-1 est resté stable jusqu'en 2017.
Et que les mutations permettant le passage de l’animal à l'homme rapidement

Et les implication de Madamme Buzin et Monsieur Lévy dans l'affaire...





--------------------
https://humaniterouge.alloforum.com/image/7img.net/users/4212/27/99/67/avatars/3-76.png
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2296 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 16:26:27   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Méfiance j'ai vu ce genre de vidéo et ça sent le complotisme à plein nez, ça ne sert aucunement notre cause, bien au contraire ça participe à la confusion et sera un prétexte pour rejeter toute réflexion comme l'indique très justement Michel Collon.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 19:00:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On va laisser ça de côté.

Une info : LIEGE (Belgique), 18 mars (Xinhua) -- Un lot d'un million de masques médicaux venus de Chine est arrivé mercredi en Belgique à destination de la France.
L'approvisionnement médical a été mobilisé par deux organismes de bienfaisance chinois pour aider à lutter contre la propagation du COVID-19.

Le traitement à la chloroquine a été validé.
https://francais.rt.com/france/72698-coronavirus-feu-vert-gouvernement-pour-etendre-essais-prometteurs-chloroquine

vidéo
vidéo Didier Raoult


Edité le 18-03-2020 à 19:16:08 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 19:17:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

J'invite à signer la pétition https://syndicoop.fr/ufmict/petition-covid/


[PÉTITION URGENTE] COVID-19 : Donnez du matériel de protection à nos soignants !
Vincent PORTEOUS a lancé cette pétition adressée à ministère de la santé


Exposés en toute première ligne à l’épidémie de Covid-19, de très nombreux soignants de toutes professions et de tous secteurs n’ont pas suffisamment de matériels de protection à disposition. D’autres n’ont que du matériel inadapté.

Les contaminations de professionnels sont nombreuses et risquent de se multiplier.
La situation n’a pas été anticipée par les autorités de santé et les stocks des hôpitaux, soumis à la loi du flux-tendu, sont insuffisants. Ceux de l’État, non renouvelés depuis l’épidémie H1N1, ne sont pas en mesure de palier cette carence.

Les soignants ont besoin de ces matériels (gels hydro-alcooliques, masques, lunettes de protection et tenues adaptées) pour pouvoir continuer à délivrer les soins nécessaires à tous, aussi longtemps que la situation sanitaire l’exigera.

Une priorité nationale absolue doit être donnée à leur équipement. Exigeons-le du gouvernement et du ministère de la santé.

Les soignants sont et seront toujours là pour vous et vos proches, donnez leur votre soutien et votre reconnaissance en signant et en faisant signer massivement cette pétition.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 20:56:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Covid-19 : le gouvernement accusé d'être responsable de la pénurie de masques des personnels de santé


https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-le-gouvernement-accus%c3%a9-d%c3%aatre-responsable-de-la-p%c3%a9nurie-de-masques-des-personnels-de-sant%c3%a9/ar-BB10GTbd
Cédric Mathiot, Fabien Leboucq 03/03/2020



Les autorités françaises, qui avaient décidé il y a plusieurs années de ne plus stocker ce type de masques, n'ont passé commande que fin février. Trop tard, dénoncent les médecins, qui seraient en première ligne dans la lutte contre une éventuelle épidémie.
L’Etat est-il responsable du manque de masques FFP2 dont doivent s’équiper les personnels soignants pour se protéger d’éventuelles contaminations par des patients ?
Face à la pénurie, qui frappe surtout les médecins de ville, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé le 23 février la commande de plusieurs dizaines de millions de ces masques. Une réunion a eu lieu jeudi avec plusieurs fabricants. Ces derniers ont répondu à l’appel d’offres, le marché n’est encore qu’en cours d’analyse. Et les masques ne sont annoncés que pour dans trois ou quatre semaines. Preuve que le sujet est brûlant, Emmanuel Macron a annoncé ce mardi la réquisition de «tous les stocks et la production de masques de protection », ajoutant : «Nous les distribuerons aux professionnels de santé et aux Français atteints par le coronavirus.»

Mais encore faut-il qu’il y ait des stocks. Depuis une semaine, de nombreux articles de presse locale font état de l’inquiétude des soignants, qui se mue en reproches. Dans le Télégramme, un médecin déplore ainsi un «retard à l’allumage» des autorités : «Nous sommes allés chercher des masques dans les magasins de bricolage, le seul endroit où il en reste ! J’ai trouvé des masques pour la peinture. Je suis en colère, d’autant que, dans mon cabinet, on a reçu un patient [potentiellement atteint] par le coronavirus. Quand je vois quelqu’un qui tousse dans ma salle d’attente, je sors pour moi un masque de bricolage pour me protéger des postillons, mais je n’ai rien pour le patient. Et après on va nous mettre en quarantaine si on trouve un patient suspect ? L’ARS dit tout mettre en œuvre pour améliorer la situation dans les meilleurs délais, sauf qu’ils ont un mois de retard.»

«C’est du bricolage»

Dix millions de masques ont bien été déstockés et seront distribués cette semaine aux médecins via le réseau des pharmacies, mais il ne s’agit que de masques chirurgicaux, des masques anti-projections que les malades ou possibles malades doivent porter pour ne pas contaminer leur entourage.
«Ce n’est pas notre besoin. Ce dont nous avons besoin, c’est de FFP2» , déplore Jean Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français, qui craint pour la suite, évoquant un «déficit d’anticipation par rapport à la situation épidémique redoutée». «En cas d’épidémie, seuls les malades les plus graves seront hospitalisés, les autres patients resteront à la maison. Il faudra les soigner à domicile. Et les médecins seront alors en première ligne. Mais avec quelles protections ?»
Même son de cloche du côté du Syndicat des jeunes médecins, qui s’étonne aussi du retard pris. «Les recommandations, dès janvier, nous indiquaient les protections nécessaires : les masques FFP2, mais aussi les lunettes, des blouses. Mais aucune précision n’a été donnée sur la manière dont nous pouvions nous procurer ces équipements.»

Lors d’une conférence téléphonique avec des représentants des personnels de santé, hier, Jerôme Salomon, le directeur général de la santé, s’est voulu rassurant, selon un participant : «la double protection suffit» , aurait-il déclaré. A savoir un masque chirurgical pour le patient, et un pour le médecin.
«C’est du bricolage, tranche Jean-Paul Ortiz, qui en veut pour preuve ce qui avait été fait lors de l’épisode du H1N1. Les médecins avaient reçu dans leur cabinet des masques FFP2 et des lunettes dans des kits.» Ironie de l’histoire, ces dernières semaines, certains médecins, faute de pouvoir se procurer des masques, sont allés piocher dans ces vieux stocks de FFP2 distribués il y a plus de dix ans, bien que périmés depuis de longues années.

Si l’Etat n’a pas distribué de masques de type FFP2 dans le cadre de la prévention du Covid-19, c’est qu’il n’y en a plus dans les stocks de la réserve stratégique L’Etat a en effet décidé il y a une dizaine d’années de ne plus conserver ce type de matériel. Ce qu’explique un rapport sénatorial de 2015 :
«Une nouvelle doctrine du SGDSN [le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale, ndlr] a d’ores et déjà établi que le stock national géré par l’Eprus [l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires] concernerait désormais uniquement les masques de protection chirurgicaux à l’attention des personnes malades et de leurs contacts, tandis que la constitution de stocks de masques de protection des personnels de santé (notamment les masques FFP2 pour certains actes à risques) était désormais à la charge des employeurs.»
Le même rapport raconte ainsi qu’il a été décidé après 2010 «de ne pas renouveler certains stocks arrivant à péremption, par exemple» , les autorités se justifiant par «la plus grande disponibilité de certains produits et de leur commercialisation en officine de ville ou du transfert de la responsabilité de constituer certains stocks vers d’autres acteurs (par exemple, les établissements de santé et les établissements médico-sociaux pour les masques de protection FFP2 de leurs personnels)» .

Choix stratégiques erratiques

Problème : si les pharmarcies avaient effectivement des masques, les particuliers se sont rués dessus dès les premiers jours. Dès fin janvier, il était très difficile de se procurer les fameux masques protecteurs. Pourquoi, dès lors, avoir attendu la fin février pour envisager une commande de FFP2 ?
«La situation évolue de jour en jour» , nous a simplement répondu la Direction générale de la santé en fin de semaine dernière.
«On peut comprendre que les autorités n’aient pas voulu affoler la population avec des annonces précoces, mais la prise en compte des médecins libéraux dans l’affaire a été tardive» , explique Jean-Paul Ortiz.
«C’est tard, juge aussi Laurent Suissa, directeur général de Segetex-eif, l’un des principaux producteur français, via sa filiale Valmy. Depuis janvier, nos carnets de commandes se remplissent, pour des semaines, voire des mois. C’est dur de trouver de la place pour de nouvelles commandes.»
Ironie de l’histoire, un des gros fabricants français est largement occupé par la fabrication de masques pour le NHS (National Health Service) britannique, qui a passé commande avant les autorités françaises. «Ça fait six semaines qu'on dit aux autorités qu’il va y avoir un problème» , assure Nicolas Brillat, directeur de l’exploitation de Valmy.

Ce retard à l’allumage est d’autant plus préjudiciable qu’il s’inscrit dans un marché international très tendu du fait du risque de pandémie mondiale. «La région de Wuhan, épicentre de la contagion, est aussi la région de la production des masques de protection. Les sites sont à l’arrêt» , explique Laurent Suissa. Les autorités françaises ont décidé de se tourner notamment vers les producteurs français. Mais des choix stratégiques erratiques des dernières années ne facilitent pas les choses.

En 2005, dans le cadre du plan de prévention de la pandémie de grippe aviaire, décision avait été prise de créer une filière hexagonale, mobilisable plus facilement en cas de crise sanitaire. Cinq entreprises françaises avaient été retenues par le ministère de la Santé pour fabriquer des masques respiratoires.
Parmi elle, l’industriel Thuasne, qui avait même inauguré un nouvel atelier dédié aux masques sur son site à Heyrieux (Isère). Mais le choix, après 2010, de ne plus renouveler les stocks a mis un coup d’arrêt à la production, obligeant dans certains cas l’arrêt complet des machines.
« Nous voudrions participer à la relance de cette production en France, mais nous avons depuis revendu les machines qui n’étaient plus utilisées» , a expliqué aux Echos Laurent Martinet, le directeur des opérations de Thuasne.
«Les entreprises n’ont plus été alimentées en commandes, et celles qui ont continué n’ont pu conserver les niveaux d’effectifs. C’est forcément plus difficile de se relancer ou de monter en cadence aujourd’hui» , abonde Laurent Suissa, dont l’entreprise Segetex-eif, a racheté le producteur Valmy au bord de la faillite en 2017. D’autres acteurs le disent de façon moins diplomate. «C’est formidable qu’ils se rappellent qu’on existe. Quand il faut laisser crever les sociétés on peut compter sur eux, aujourd’hui ils sont bien contents qu’on soit là.»

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 21:13:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Déclaration du réseau faire vivre. Le PCF n'avait pas réclamé le report des élections au premier tour.


La solidarité populaire face au coronavirus par Pierre Alain Millet

DANIELLE BLEITRACH 18 MARS 2020

http://histoireetsociete.com/2020/03/18/la-solidarite-populaire-face-au-coronavirus-par-pierre-alain-millet/
L’adresse originale de cet article est https://levenissian.fr/La-solidarite-populaire-face-au-coronavirus

Comme d’habitude Pierre Alain Millet me parait dire ce qui devrait être la position des communistes et qui n’est d’ailleurs pas éloignée de celle que dans la réalité ils adoptent. Oui il faut mobiliser nos forces contre ce virus, sans pour autant suivre aveuglement celui qui se présente comme un général pour mieux faire oublier dans quelle impasse il a conduit le pays, mais lisez plutôt … (note de Danielle Bleitrach pour histoire et société
Mardi 17 mars 2020,

______________________


Écrit dans la journée précédent l’intervention de Emmanuel Macron… proposition pour une expression forte des communistes

Le président aura encore parlé aux Français ce lundi 16 mars au soir.

Depuis des semaines, le gouvernement communique et prend des décisions en retard sur l’épidémie. En Janvier, la ministre de la santé affirmait « le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible » Il y a 10 jours, les messages sanitaires en restaient aux « gestes d’hygiène », se laver les mains, tousser dans son coude, utiliser des serviettes jetables… Pourtant, tout le monde disait déjà que la France connaîtrait la même évolution que l’Italie.

Le jeudi 12 mars, coup de semonce, fermeture des écoles. Pourtant, le premier tour est maintenu… dans ces mêmes écoles. Le samedi 14 mars, veille du premier tour, le premier ministre annonce la fermeture de tous les commerces hors santé et alimentaire. Tout le dimanche, les rumeurs sur une mesure encore plus forte de confinement total circulent favorisant ainsi l’abstention. Le gouvernement demande de ne pas rendre visite aux personnes agées, mais dans les EPHAD et maisons de retraites, chacun sait qu’elles ont besoin de ces contacts sociaux et familiaux pour ne pas être affaiblies par la solitude.

Ce lundi 16 mars, les annonces d’entreprises fermant leur sites se succèdent (automobile…), les voyagistes et les compagnies aériennes annulent leurs prestations. On va vers un arrêt généralisé de l’activité. Macron annoncerait le report d’une manière ou d’une autre du deuxième tour des élections. Chacun s’interroge, est-il plus dangereux d’aller à la boulangerie qu’au bureau de vote ? Si un confinement complet est décidé, que faut-il faire ? Dans les parcs et squares, dans les grandes surfaces, le public se promène toujours en masse, sans règles de sécurité ou presque !

L’épidémie est sur la fin en Chine avec un bilan de moins de 100 000 malades et 3200 morts. Cela permet de mieux mesurer le risque quand l’état réagit rapidement. Rapporté à la France, cela représenterait 5000 malades et 150 morts [1]. On les a déjà dépassés alors que l’épidémie commence, pourquoi ?

Pourquoi n’avons nous pas partout des tests, des contrôles de température ? On nous explique qu’il ne faut pas « engorger » le système de santé publique, que seules les personnes jugées à risque seront testées et prises en charge. Mais personne ne nous annonce d’action urgente pour augmenter le nombre de lits ! La chine a construit plusieurs hôpitaux en quelques jours pour répondre à ses besoins. Et la France ?

Cette situation crée des tensions entre les Français les plus inquiets, demandant des mesures plus strictes pour réduire tout risque, considérant que le coronavirus nous met dans une situation qui relève de l’état d’urgence, et ceux qui vivent les contraintes comme injustes, doutant de leur équité et craignant des motivations politiciennes en arrière-plan, se demandant si les médias n’en rajoutent pas, si le gouvernement n’en profite pas pour renforcer un pouvoir autoritaire. Le sentiment que le gouvernement hésite et retarde conduit à craindre qu’il minimise ou exagère, qu’il ne nous dise pas toute la vérité. C’est très dangereux dans un pays ou la fracture sociale et politique n’a jamais été aussi grande.

Le gouvernement nous a mis dans une situation contradictoire en maintenant le premier tour des élections le 15 mars. Quand un électeur s’abstient parce qu’il ne veut pas voter, ou parce qu’il préfère faire autre chose, il fait un choix, mais quand il ne peut participer par peur ou inquiétude devant les messages des autorités, il est empêché de voter ! Résultat, des maires auront été élus le 15 mars avec des participations très faibles et ne l’auraient peut-être pas été avec une participation normale. Le gouvernement doit trancher entre deux mauvaises solutions, maintenir le deuxième tour avec des mesures d’accompagnement beaucoup plus importantes, ou reporter le deuxième tour, ce qui interroge sur les résultats du premier et sur la légitimité des élus sortants et des élus du premier tour… Le gouvernement devra assumer cette responsabilité et en tirer les conséquences sur ses erreurs.

Car ce dont nous avons besoin en urgence, c’est d’une rupture brutale avec la « politique pour les riches » qui caractérisait les réformes Macron. La privatisation de ADP et la réforme de l’assurance chômage sont reportées. Il faut faire de même sur la réforme des retraites et mobiliser toutes les forces sociales sur l’action contre l’épidémie.

Les communistes demandent des clarifications rapides
– Tous les salaires, dans le public comme dans le privé, doivent être garantis. Le coût ne doit pas être reporté sur nos impôts futurs, mais financé par un emprunt public obligatoire pour les hauts revenus et grandes fortunes.
– Les prix de tous les produits de première nécessité doivent être encadrés, leurs stocks doivent être mis sous contrôle d’un système de suivi public transparent, avec si nécessaire un rationnement des ventes.
– La bourse doit être fermée pour bloquer toute attaque contre des entreprises françaises en difficulté. Un plan public d’investissement dans les activités critiques (santé, environnement, énergie, mobilité, sécurité…) doit être décidé pour relancer l’économie et garantir notre souveraineté.
– Un plan d’urgence pour l’hôpital public doit être décidé, avec l’abandon immédiat des réformes encours, l’ouverture rapide de lits, le recrutement de personnels de soutien et l’approvisionnement en matériels de réanimation, respiration, d’urgence…

Cette crise sanitaire révèle les carences que notre pays connaît suite aux politiques d’austérité au service des plus riches. Il nous faut des services publics en capacité de répondre aux besoins de la population. Elle révèle aussi l’importance de la sécurité sociale qui permet de traiter chaque personne malade, « quoi qu’il en coûte » comme l’a dit le président dans un formidable aveu. Elle sert aussi d’amortisseur à la situation économique du pays.

Les communistes appellent les Français au respect des règles proposées par les médecins pour faire reculer l’épidémie, à la solidarité contre le chacun pour soi, à la rigueur et la transparence contre les rumeurs et fausses nouvelles, à l’action collective contre le repli sur soi.


Edité le 18-03-2020 à 22:52:06 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 21:14:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

(COVID-19) L'OMS appelle à intensifier les tests de dépistage de coronavirus


http://french.xinhuanet.com/2020-03/17/c_138884942.htm
GENEVE, 16 mars (Xinhua) -- Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé lundi à tous les pays dans le monde d'intensifier les tests de dépistage de coronavirus comme meilleur moyen de ralentir la progression de la pandémie de COVID-19.

"Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés. Testez, testez, testez", a souligné M. Tedros lors d'un point de presse à Genève, précisant qu'il fallait "tester chaque cas suspect de COVID-19".

"S'ils sont positifs, isolez-les et découvrez avec qui ils ont été en contact étroit jusqu'à deux jours avant l'apparition des symptômes et testez également ces personnes", a-t-il insisté.

L'OMS souligne avoir constaté, au cours de la semaine dernière, "une escalade rapide" des cas de COVDI-19. "Nous avons constaté une escalade rapide des mesures de distanciation sociale, comme la fermeture d'écoles et l'annulation d'événements sportifs et autres rassemblements. Mais nous n'avons pas vu d'escalade assez urgente dans les tests, l'isolement et la recherche de contacts, qui sont le pilier de la réponse face au virus", a dit M. Tedros.

"C'est la crise sanitaire mondiale la plus importante de notre époque", a-t-il estimé, ajoutant que les jours, les semaines et les mois à venir seront "un test de notre détermination, un test de notre confiance dans la science et un test de solidarité". Selon lui, l'OMS a expédié près de 1,5 million de tests dans 120 pays, "pour augmenter la disponibilité des tests pour ceux qui en ont le plus besoin".

Le coronavirus a tué 6.470 personnes dans le monde et le nombre de cas de contamination s'établissait lundi après-midi à 164.837. Par ailleurs, il y a désormais plus de décès recensés ailleurs dans le monde (3.252) qu'en Chine (3.218 morts) qui semble avoir désormais enrayé la propagation du virus (27 nouvelles contaminations dimanche).

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 22:50:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Juste une parenthèse pour compléter ce que j'ai dit sur Fort Detrick, et qui a fait l'objet d'une déclaration surprenante de Lijan Zhao, porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, signalée par exemple sur le site entelekheia.

"...dans une démarche inédite dans la diplomatie chinoise habituellement toute en retenue, le même Lijian Zhao a publiquement accusé les USA de mensonge sur l’origine du coronavirus. Dans la vidéo commentée par Zhao ci-dessous, le directeur du Center for Disease Control (CDC) des USA, Robert Redfield, admet publiquement que des morts américains attribués à la grippe, cette saison, ont pu décéder du Covid-19..."

Evidemment la déclaration a été qualifiée de fake news, mais d'habitude les représentants chinois sont plutôt réservés et n'avancent rien gratuitement. Est-ce juste pour couper court aux accusations réitérées de Trump et Pompeo sur le "virus chinois" ?
Alors je reste réservé aussi là-dessus.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13036 messages postés
   Posté le 18-03-2020 à 22:57:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Concernant l'envoi d'un million de masques par la Chine à destination de la France , il faut ajouter qu'il s'effectue sous forme de don et que le colis comprend aussi des combinaisons et des gants médicaux.

Cette fois il n'y a pas de spécialistes pour accompagner cet envoi, comme ce fut le cas en Italie ou en Espagne, mais la Chine est prête à en envoyer si la France le demande.

L'ambassadeur de Chine a signalé que la France avait elle aussi envoyé du matériel en Chine, au plus fort de l'épidémie à Wuhan.

vidéo


Edité le 18-03-2020 à 23:07:28 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  criminelle incurie face au coronavirus en FranceNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum