Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 criminelle incurie face au coronavirus en France

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 Page suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 02-03-2020 à 23:31:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Panique à deux bords

Depuis que l'épidémie a atteint notre pays le gouvernement multiplie les messages rassurants.
Propager la panique est malsain évidemment. On notera que certains canards, comme le Monde, Libé, le Huffington Post et la clique habituelle des torchons socialos en particulier, ne se sont pas gênés pour lancer les mensonges les plus effrayants quand il s'agissait seulement de la Chine.

Les médias publics ont systématiquement présenté le compteur des malades et des morts sans jamais citer les guérisons ni le nombre journalier des malades, des décès et des guérisons, de sorte que l'épidémie est apparue fatale et irréversible.
Alors que depuis le 18 février le nombre journalier de guérisons dépasse celui des entrées.
Un fake new lancé par un milliardaire chinois en exil annonçait un nombre incalculable de morts, incalculable puisque fondé sur les fumées des crématoriums par temps de brouillard... Les médias ont aussi pompé la méthode US consistant à semer le doute sur les chiffre donnés par la Chine, de sorte que les réseaux sociaux ont imaginé les pires scénarios. Un "professeur" avait même annoncé que 60 % ou plus de la population humaine serait infectée en se fondant sur une projection statistique qui ne tenait aucun compte des mesures prises par la Chine et d'autres pays.
Les médias ont systématiquement insisté sur le "manque de transparence" quand les infos tombent tous les 1/4 d'heure sur Global Times (Mise à jour en temps réel sur l'épidémie de coronavirus).
Ou bien ils ont ironisé sur "l'opération de propagande" lorsque CGTN montre une infirmière Ouïghoure faisant danser les patients.
Puis il sont admis avec les réserves d'usage que la courbe s'infléchissait. Et à présent ils doivent annoncer le reflux du covid-19 en Chine. De fait les malades commencent à sortir très nombreux des hôpitaux, un hôpital de fortune a pu fermer ses portes à Wuhan même.

Les hôpitaux sont prêts

Pas besoin d'envoyer un lanceur d'alerte fouiner entre les jambes des toubibs. En France chacun sait que les urgences sont déjà au taquet en temps normal. Par contre avant de pouvoir construire un hôpital en 10 jours il faudra sans doute changer de régime. Les urgentistes et les médecins ont déjà alerté sur la situation des hôpitaux. Après avoir fait ses choux gras des difficultés en Chine, on verra si Le Monde fait le canard ou s'il envoie des "journalistes citoyens" filmer en caméra cachée dans les salles d'opération

Faut-il porter un masque ?

Les indications du Ministère de la Santé préconisent de porter un masque quand on est infecté et non quand on ne l'est pas.
De toute évidence l'argument "le masque est inutile" est faux. En Chine tout le monde porte un masque et ceci fait partie de la prévention.
On peut toujours prétendre que le masque ne couvre pas exactement le visage, dans tous les cas il constitue une protection dans un sens comme dans l'autre.
La raison est purement économique. La Chine a redéfini les chaines de ses usine pour produire au plus vite des milliers de masques, passant la production quotidienne de masques chirurgicaux et de masques médicaux N95 à 116 millions d'exemplaires le 29 février ( 12 fois le nombre du 1er février).
En France il est hors de question de se fixer de tels objectifs même au prorata de la population française.



Quant aux incohérences consistant à laisser venir des supporters italiens dans le stade d'une grande ville, sans la moindre précaution ni conseil ni directive de prophylaxie :

Cette attitude irresponsable montre que "l'homme le capital le plus précieux" vaut davantage en Chine Populaire que dans la France impérialiste.


Edité le 16-03-2020 à 19:51:07 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 05-03-2020 à 17:19:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

les recommandations de l'OMS

-Se tenir au courant des dernières informations sur l'épidémie de Covid-19.

-Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon

-Maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre.

-Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

-Respecter les règles d’hygiène respiratoire : Se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en papier en cas de toux ou d’éternuement. Jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée et se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

-Rester chez soi en cas de fièvre, de toux et de difficultés à respirer, consulter un médecin sans tarder.

-Suivre les instructions des autorités sanitaires nationales et locales compétentes ou de votre employeur sur la manière de vous protéger et de protéger les autres.

L'OMS détaille également les mesures de protection suivantes pour les personnes se trouvant dans les zones où le Covid-19 se propage ou qui les ont visitées récemment (au cours des 14 derniers jours) :

Suivez les conseils donnés ci-dessus.

Rester chez soi au moindre signe de maladie, même pour des symptômes légers comme les maux de tête et de la rhinorrhée, jusqu’au rétablissement.

En cas de fièvre, de toux et de difficultés à respirer, consulter sans tarder un médecin, car cela pourrait être dû à une infection respiratoire ou à une autre affection grave.

Appeler à l'avance et informer son centre de santé de tout voyage récent ou de tout contact récent avec des voyageurs.

source : http://fr.granma.cu/mundo/2020-03-04/que-recommande-loms-pour-se-proteger-et-prevenir-la-propagation-du-coronaviru

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 05-03-2020 à 20:01:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La guerre est un accélérateur de l'histoire


Xi a défini la lutte contre le coronavirus comme une "guerre populaire"
Le coronavirus met à l'épreuve de nombreux pays sur le plan sanitaire et économique, mais aussi sur le terrain des institutions.

L'Italie, un des plus fragile sur le plan administratif et politique en Europe, commence à être débordée.

Les USA ne sont nullement à l'abri. Après avoir stigmatisé la Chine il s'avère que l'administration Trump sous estime l'épidémie et n'en montre que la pointe immergée.
https://www.globaltimes.cn/content/1181754.shtml
En particulier l'absence de protection sociale aux USA est un frein aux hospitalisations et favorise la propagation.

Dès à présent il apparaît que l'organisation capitaliste présente de lacunes.
Alors que l'épidémie est connue depuis janvier et que la chine a fourni le génome, notre pays n'a pas anticipé la production de masques et le gouvernement a prétendu que "les masques ne servent à rien" pour ceux qui ne sont pas atteints. Les personnels des labos n'en sont pas équipés, ni même avertis de la nécessité de se protéger.
L'épidémie commence à se développer et contrairement à ce qui a été affirmé, notre pays n'est pas prêt.

Il ressort déjà que la production mondiale sera gravement affectée et que certains pays ne pourront pas se redresser de façon organisée. une nouvelle crise mais de sous-production peut maintenant se produire.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 07-03-2020 à 13:06:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Une vidéo sur l'incohérence des décisions et des annonces faites par l'état.

https://www.facebook.com/lafamillejerome/videos/1045027392563728/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 09-03-2020 à 23:26:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

"le port du masque n'est pas justifié !"



Faut-il porter un masque pour se protéger du coronavirus ?
"Les Français ont pris d'assaut les stocks de masques de protection en papier depuis quelques jours, particulièrement en Ile-de-France. Pourtant, l'utilisation de ces masques n'est pas justifiée..." [France Info]


Face à l'épidémie de coronavirus chinois, le port d'un masque est essentiel pour les personnes malades et peut être recommandé dans les régions fortement touchées par l'épidémie, mais n'est ni utile ni efficace pour le reste de la population, soulignent les autorités sanitaires. [doctissimo]

Coronavirus : le masque sert-il vraiment à quelque chose?
Le port d’un masque est essentiel pour les personnes malades mais n’est ni utile ni efficace pour le reste de la population, soulignent les autorités sanitaires.

La question se pose alors, est-il vraiment utile de porter un masque en papier – dit masque chirurgicaux – contre le virus ?
La ministre de la santé, Agnès Buzyn insiste sur le fait que le port du masque s’adresse aux personnes porteuses du virus, afin de limiter la transmission, mais il n’est pas utile pour le reste. Le Ministère des affaires étrangères préconise pour les personnes qui ont voyagé en Asie de porter le masque en cas de symptômes respiratoires. Le masque chirurgical doit être porter pour éviter la transmission du virus.
Lundi 27 janvier, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon expliquait que le virus peut se transmettre entre humains “mais par des contacts étroits, c’est-à-dire moins d’un mètre”.
Le souci, c’est que le masque papier chirurgical n’est pas efficace à 100% parce qu’ il ne filtre pas tout l’air inspiré ou expiré .
[seulceleb.com], etc.

Où l'on voit que le masque s'il n'est pas efficace à 100% ne l'est pas davantage pour protéger les autres que soi-même. Si on sait lire "l’air inspiré ou expiré".
D’autre part le covid-19 est contagieux 5 jours avant que les symptômes apparaissent, de sorte qu’une personne déjà infectée ne portera pas de masque.

Ajouter à ça un petit sermon presque quotidien du même tonneau avec Michel Cymès ou tel ou tel toubib sur les chaînes publiques, histoire de bien imprimer. Le comble du cynisme dernièrement avec des commentaires pour « calmer les esprits » du genre « ce n’est pas plus dangereux qu’une grippe » et « 99 % en réchappent ».

La seule raison pour laquelle Buzin et ses acolytes prétendent qu'il n'est ni utile ni efficace, c'est qu'il n'y en a pas.

La Chine est passée de 15 152 nouveaux cas le 12 février à 40 nouveaux cas le 8 mars, et près de 59 000 guérisons, en mettant 50 millions d’habitants en quarantaine, en portant des masques, en contrôlant les températures corporelles, en distribuant des kits de test, et en hospitalisant les cas légers dans des hôpitaux de campagne installés dans les lieux publics et les cas sévères dans des hôpitaux équipés ad hoc, avec deux hôpitaux préfabriqués construits en 10 jours.

En France on connaît depuis 2 mois les mesures prises par la Chine, mais à part déclarer qu’on est fin prêts, malgré les avertissements des médecins et les grèves des urgences, les masques sont restés dans les placards et on n’a rien prévu ni pour les masques ni pour les kits de test. D’ailleurs rien n’est prévu pour tester les populations puisque les labos n’ont pas de masque non plus et que le seul conseil c’est de rester chez soi et de n’appeler au secours qu’à partir du moment où on ne peut plus respirer.

On note qu’aux USA où Trump a fanfaronné comme Macron, le CDC (Centre de contrôle et de Prévention) chante le même air :
Le CDC « ne recommande pas aux personnes qui se portent bien un masque pour se protéger contre les maladies respiratoires y compris contre le COVID-19 » . Selon le CDC, « les masques faciaux devraient être utilisés par les personnes qui présentent des symptômes de COVID-19 pour aider à prévenir la propagation de la maladie à d'autres. »

Encore une fois un mépris des populations, mais un mépris criminel.


Edité le 10-03-2020 à 00:14:32 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 13-03-2020 à 07:28:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le maintien des élections municipales avec interdiction de mettre un masque est un acte criminel


Contrairement à ce qui est affirmé il existe des traitements au covid-19 expérimentés sur 80 813 malades en Chine. 64 111 patients ont été guéris. Le nombre de décès s'élève à 3 176.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 13-03-2020 à 14:14:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un "site national de référence" ...

Le Pr Bruno Lina présente les acteurs et les outils à disposition des HCL pour la prise en charge des patients dans le cadre de l’émergence des nouveaux coronavirus :

https://youtu.be/Lg6rRjLtqxY

Maintenant dans la vraie vie : plus de 1000 patients attendent pour passer un test à Lyon.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant de valeur
354 messages postés
   Posté le 13-03-2020 à 14:28:15   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Maintenant le masque est autorisé mais faut que l'ont puisse et reconnaître c'est du nawak...

https://youtu.be/utxPPTnx-ow

--------------------
https://humaniterouge.alloforum.com/image/7img.net/users/4212/27/99/67/avatars/3-76.png
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 13:05:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Avec une remarque : le covid-19 ne cible pas exclusivement les vieux et les "plus fragiles". Il a été observé que les jeunes enfants étaient moins sensibles mais toute les tranches d'âge peuvent être victime, contrairement aux déclarations de Macron.
En fait l'objectif est de conserver la maximum de population active au travail, peu importe les conséquences.


Communiqué de presse de l'UCR-CGT
Coronavirus Les retraités exigent des moyens pour la santé

L’intervention d’Emmanuel Macron jeudi soir a dû surprendre. Il a rendu hommage aux personnels soignants après avoir ignoré durant des mois leurs alertes et leurs propositions, il a fait un appel vibrant à l’union nationale après avoir multiplié les réformes qui ont gravement divisé le pays et utilisé des moyens de répression violents contre les mouvements de protestation, il a fait l’éloge de la solidarité sans abandonner sa réforme des retraites qui individualise le droit à la retraite, pour favoriser la transformation de notre régime solidaire en un système de capitalisation condamné par la grave crise financière qui s’annonce, il a reconnu que le marché devait être écarté de certaines activités après avoir conduit la privatisation de services et de biens publics… Pouvait-il faire autrement ?

L’épidémie qui gagne le pays révèle les effets néfastes de sa politique sur nos capacités à répondre au défi sanitaire.
Notre système de santé souffre en effet d’un manque criant de moyens humains, matériels et financiers. Il fonctionne à flux tendus, au mépris de la santé des personnels et des malades. Les gouvernements successifs portent une lourde responsabilité dans cette situation.

Nous ne voulons pas subir la situation que vivent les citoyens italiens où la Société italienne d’anesthésie et de réanimation a recommandé à ses médecins de "privilégier les jeunes et ceux qui ont plus de chance de s’en sortir." et d'affecter les moyens en privilégiant la plus grande espérance de vie plutôt que l’ordre des arrivées...

Nous récusons les logiques financières auxquelles sont soumis nos hôpitaux ces dernières années, aux dépens des missions médicales. Cette politique a entraîné la suppression de 118 000 lits dans les hôpitaux depuis 1996, la fermeture d’une centaine d’entre eux et un engorgement sans précédent des services d’urgences ainsi que la suppression de 60 000 postes en 10 ans. Ça suffit !

Nous vivons dans le 5ème pays le plus riche au monde où l’épidémie serait gérable si la politique de santé n’avait pas été fondée uniquement sur les critères de rentabilité et du libéralisme, un modèle qui fait la preuve de sa nocivité dans tous les pays où il est imposé. L’UCR-CGT exige que des moyens soient débloqués en urgence pour faire face à la situation.

Nous ne pouvons nous satisfaire de « l’aumône » de 200 millions d’euros octroyés par Mme Buzyn en début d’année. L’objectif national de dépenses d’assurance maladie doit être revu à la hausse immédiatement comme l'ont fait la Belgique, la Croatie, etc.

Nous avons besoin d’une politique globale de santé reposant sur le service public avec la création et le développement des centres de santé dans tous nos territoires, rattachés à des hôpitaux de proximité. Ces derniers, pivots du système, ne doivent pas devenir une coquille vide, mais offir tous les services nécessaires dans les urgences, la médecine, la chirurgie, les maternités, les services de gériatrie et les USLD.

Emmanuel Macron doit maintenant traduire en actes son discours. « Quoiqu’il en coûte » a-t-il dit. Dont acte :100 000 emplois supplémentaires sont nécessaires pour faire face aux besoins de santé de la population et l’UCR-CGT exige un moratoire sur toutes les fermetures ou suppressions de lits dans les structures hospitalières publiques.

La situation au niveau des EHPAD et des services de soins à domicile est aussi catastrophique.

Les annulations de soins subis par les personnes âgées pour cause de confinement ou autre et l’absence de présence des familles auprès des résidents dans les EHPAD recommandée par le gouvernement font courir le risque d’incidents majeurs.
Nous rappelons que nous avons notamment besoin d’une nouvelle loi pour traiter ces sujets, comme l’avaient promis pour la fin 2019 le président de la République et le Ministre de la Santé. 200 000 emplois dont 40 000 immédiatement sont nécessaires au niveau des EHPAD et services à domicile dans le cadre d’un grand service public de l’aide à l’autonomie qui reste à construire.

L’argent ne manque pas pour répondre à ces exigences, mais il ne va pas au bon endroit comme le montrent les distributions importantes de dividendes par les entreprises du CAC 40. L'épidémie du coronavirus rend plus urgent encore la reconstruction de notre système de santé à partir des besoins des populations dans tous les territoires, avec l’hôpital public comme pivot et un financement par la sécurité sociale de 100% des soins prescrits.

S’occuper des plus fragiles et affronter la crise sanitaire c’est cela Monsieur le président. C’est ce que nous exigeons de vous.
C’est ce pourquoi nous continuerons d’agir avec les retraité-e-s. L'UCR-CGT Montreuil, le 12 mars 2020

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 13:44:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Plaristes a écrit :

Maintenant le masque est autorisé mais faut que l'ont puisse et reconnaître c'est du nawak...


En effet, si le masque est autorisé c'est qu'il sert. Du coup on n'entend plus ce godillot :




Edité le 14-03-2020 à 13:44:55 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 14:21:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un important article sur le blog Les Crises


« Chaque journée compte » : comment la France risque de condamner de nombreux Français par son inaction face au Coronavirus



Nous vous proposons aujourd’hui un important billet face à l’épidémie de Coronavirus qui est en pleine explosion dans notre pays.

En effet, les actions bien trop timorées de notre pays face à ce dangereux virus mettent en danger la vie de très nombreux français – il est évident que la France figure en bonne place parmi les pays visés par le Directeur général de l’OMS, qui a déclaré hier Covid-19 comme une pandémie :



Pour comprendre la situation en France, nous allons d’abord présenter d’importantes informations sur le Virus, puis faire un bref tour d’horizon mondial pour analyser ce qu’ont fait les autres pays très touchés. Nous pourrons alors en tirer des conclusions sur notre situation – et vous comprendrez alors pourquoi elles sont très pessimistes.

I. Le Coronavirus SARS-Cov-2

Nous avons déjà longuement présent le Virus responsable de l’épidémie dans ce billet, que nous vous recommandons de lire : Épidémie de Coronavirus Covid-19 : explications, analyses et conseils.

Pour les besoins de ce billet, nous allons nous intéresser à 2 choses majeures : le cycle de morbidité, et la mortalité du SARS-Cov-2 (que nous abrégerons en CoV-2).

1-1 Caractéristiques de la morbidité du CoV-2

Comme pour tout virus pathogène, on distingue 2 grandes phases dans la maladie, suite à la contamination :

> la phase d’incubation : qui est la période durant laquelle le virus se développe dans l’organisme avant l’apparition des premiers symptômes.
> la phase de maladie symptomatique : pendant laquelle la maladie s’exprime. Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe, avec généralement de la fièvre, une toux sèche, de la fatigue, des courbatures et des difficultés respiratoires pouvant évoluer en pneumonie et en un syndrome de détresse respiratoire aiguë, c’est-à-dire une défaillance des fonctions respiratoires. Il est à noter que certains malades restent cependant asymptomatiques.

Ensuite survient la fin de la maladie : l’immense majorité des malades guérissent, quelques autres meurent.

Comme nous l’avons vu dans le billet dédié, une étude chinoise sur près de 45 000 malades a analysé la virulence de la maladie (source) :

dans 81 % des cas, elle est bénigne ;
dans 14 % des cas, elle est grave ;
dans 5 % elle est critique, la moitié de ces malades étant morts.
Voilà ce que l’on sait sur les périodes précédentes :

> la phase d ’incubation a pour durée médiane environ 5 jours (comme pour le SRAS, plus que les 1 à 2 jours de la grippe). Elle dure moins de 2 jours dans 2 % des cas, et moins de 11 jours dans 97 % des cas. Même si elle dure un peu plus de 14 jours dans 1 % des cas, la quarantaine actuelle de 14 jours semble appropriée. (source)

> la phase de maladie symptomatique avant guérison dure en moyenne environ 22 jours (source, allant de 18 à 83 jours dans cette étude) ; il fallait en Chine en moyenne 5 jours après les premiers symptômes pour qu’un cas soit confirmé par un test (source) et 3 jours après les premiers symptômes pour être hospitalisé (de 10 à 15 jours) dans les cas le nécessitant (source). Les patients hospitalisés seraient contagieux entre 8 et 37 jours (source)

> la phase de maladie symptomatique avant décès dure en moyenne de 14 à 22 jours (et de 12 à 82 au total dans les études – source), soit environ 17 jours entre l’apparition des symptômes et le décès, et, à partir du chiffre précédent, environ 12 jours entre le résultat positif du test et le décès . (voir aussi ici)

Pour la suite de notre analyse, nous retiendrons donc ces 5 chiffres très importants :

> entre la contamination et l’apparition des symptômes : 5 jours ;
> entre l’apparition des symptômes et l’hospitalisation éventuelle : 3 jours ;
> entre l’apparition des symptômes et le résultat du test : 5 jours ;

> entre le résultat positif du test et le décès : 12 jours ;
> entre la contamination et le décès : de 19 à 27 jours – nous garderons 23 jours .


1-2 Contagiosité du CoV-2


Il est maintenant clair que le coronavirus est assez contagieux : chaque malade contaminerait en moyenne entre 2 et 3 personne ; c’est un taux de contagion comparable au Sras de 2002 (3 personnes) et légèrement supérieur à la grippe saisonnière (1,3 personne). (source) Le virus est présent dans différents fluides corporels, dont la salive, le mucus nasal et bronchique, ainsi que les selles, ce qui multiplie les possibilités d’infection des autres personnes. La contamination entre les personnes, dite “interhumaine”, se fait par l’intermédiaire des gouttelettes de salives expulsées dans la respiration lors de la toux et des éternuements (mais aussi des baisers), sans être pour autant le principal mode de contamination ; la majorité des contaminations se feraient par l’intermédiaire d’objets du quotidien contaminés, comme les poignées de porte, boutons d’ascenseur… et les objets partagés (couverts, brosses à dents…). (source)

La particularité du nouveau coronavirus, en comparaison au Sras ou au virus Mers, c’est sa contagion. « Le coronavirus du Sras n’était contagieux que quelques jours après le début des symptômes, 4 jours après. Ce qui laissait le temps de diagnostic et d’isoler les malades avant qu’ils aient contaminé d’autres personnes. Avec le Sras, tous les malades avaient des formes sévères donc ils étaient tous identifiés, on ne passait pas à côté de formes bénignes qui auraient pu être inaperçues. Avec ce coronavirus, la contagion commence avec le début des symptômes et parfois chez des gens qui n’ont pas de symptômes » a expliqué le Pr Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur. (source) La personne asymptomatique peut aussi transmettre le virus à d’autres personnes.

Une publication du Lancet vient répondre à une incertitude : la durée de contagiosité des malades. Le suivi attentif des 191 premiers malades infectés et hospitalisés, à Wuhan montre que nombre d’entre eux restent contagieux après leur guérison clinique. En effet, alors que la durée moyenne d’hospitalisation des patients guéris est de 21 jours (17 à 25 jours) après le début de la maladie, une excrétion du coronavirus est observée chez un tiers d’entre eux jusqu’à 4 semaines après les premiers symptômes. La détection de l’ARN viral est observée en médiane pendant 20 jours (16 à 23 jours) après le début de la maladie. (source)

Enfin, une étude vient tout juste de montrer que les patients faiblement atteints sont en fait extrêmement contagieux : « La présente étude montre que le Covid-19 peut souvent se présenter comme une maladie courante semblable au rhume . Le SARS-CoV-2 peut se répliquer activement dans les voies respiratoires supérieures, et être excrété pendant une période prolongée après la fin des symptômes, y compris dans les selles. » (source) « L’excrétion de pointe », c’est-à-dire le moment où une personne atteinte de Covid-19 est la plus contagieuse, se produit généralement dans les 5 jours suivant l’apparition de la maladie, et les patients émettent 1 000 fois plus de virus que lors de l’excrétion de pointe d’une infection de type SRAS). Ce taux très élevé contribue à expliquer pourquoi le virus s’est répandu si rapidement dans le monde entier, avec plus de 120 000 personnes dans plus de 100 pays désormais infectées, selon les chercheurs. En comparaison, le SARS-CoV, un coronavirus étroitement apparenté, a infecté quelque 8 000 personnes et en a tué 800 en 2002-2003. (source)

1-3 Létalité du CoV-2


Nous avons également appris dans le billet dédié que l’étude chinoise menée sur près de 45 000 malades a aussi analysé la létalité de la maladie (source) :

Létalité par âge (« case fatality rate » : 2,3 % en moyenne) :



Cette létalité se compare ainsi aisément avec celle de la grippe saisonnière :



Soulignons que cette létalité du Coronavirus restera à confirmer à la fin de l’épidémie.

Mais l’Italie a également fourni ses statistiques le 9 mars (source) :



réactualisées 2 jours après (source) :



Ce qui donne ceci en synthèse :



Notez que, pour chaque tranche, la létalité est inférieure en Italie ; mais au global, elle est supérieure ! La différence vient du fait qu’il y a beaucoup plus de personnes âgées contaminées en Italie – en raison d’un âge moyen de la population plus élevé .

Mais il faut être très prudents sur ces chiffres. Beaucoup de personnes soulignent qu’ils sont surestimés, car on ne tient pas compte des personnes peu malades qui ne sont plus testées, et a fortiori des asymptomatiques ; ce qui est vrai. Mais un autre phénomène joue dans le sens inverse en sous-estimant les chiffres : l’effet retard . Par exemple, on compare ici les 619 morts aux 11 538 cas (dont 932 personnels soignants, au passage). Mais les 632 morts correspondent à des patients malades depuis longtemps ; tous les malades testés depuis 2 jours n’ont aucune chance de mourir et modifient les chiffres. Comme il se passe 12 jours entre le test et le décès, il faudrait prendre le total des malades à cette date ; si on prend un recul de seulement 6 jours, on arrive à un total de malades de 3 089 malades – ce qui ferait une mortalité apparente de ce groupe de 20 % – et dans les 50 % de létalité des plus de 80 ans… Nous tenterons plus loin de quantifier cet effet retard avec l’exemple chinois.

Délirant ? Pas tellement, car nous avons eu un test en nature : comme nous l’avons expliqué ici, le virus s’est introduit dans un Ehpad dans la région de Seattle aux États-Unis, devenant un des foyers de l’épidémie. Voici le bilan :

Ainsi, sur 120 résidents, 63 ont été atteints par le Coronavirus (ainsi qu’environ 70 des 180 membres du personnel) et hospitalisés en 20 jours, et 26 sont décédés dont 13 de façon certaine par le Coronavirus et probablement 6 de plus qui n’ont pas été testés, ce qui représente une létalité de 20 à 30 % dans cette population très âgée, et une mortalité de 10 % à 20 % de la population totale , cohérente avec notre propos sur la sous-estimation de la mortalité par l’utilisation d’une létalité brute tant que l’épidémie n’est pas finie.



C’est donc un exemple à limiter au maximum. Mais l’Ehpad de Louveciennes a aussi été touché : déjà 2 morts sur 5 contaminés…

II. Début de l’épidémie en Chine

Nous vous renvoyons tout d’abord au billet dédié sur le suivi de la crise en graphiques.

La Chine est donc la source de l’épidémie, son « pays-zéro ».

Nous disposons désormais d’une étude très complète sur le début de l’épidémie, indispensable pour percevoir un autre effet-retard . En effet, nous suivons – ou suivions – l’épidémie en fonction du nombre de cas. Mais ces cas étaient les cas confirmés après un test, ce qui implique que le malade a été contaminé, puis a incubé la maladie, puis a développé la maladie, puis est allé à l’hôpital, puis a subi un test, dont le résultat a été communiqué aux autorités. Durée : une dizaine de jours. Et pendant ces jours, l’épidémie se développe évidemment exponentiellement.

Voici donc un graphique majeur, qui affiche les 44 000 premiers cas confirmés de la région du Hubei (capital Wuhan d’où est partie l’épidémie) en fonction de la confirmation du diagnostic (ce sont donc les chiffres que nous avons l’habitude de suivre au jour le jour) – en jaune – mais surtout la répartition de ces mêmes cas cette fois en fonction de la date d’apparition des premiers symptômes (source : cette étude, fig. 1, qui se base en fait sur cette autre étude, fig. 3B) :



La différence entre les deux courbes montre donc clairement « l’effet retard » entre les symptômes et la confirmation du diagnostic, qui, au début de l’épidémie, a été de 8 à 10 jours. Cela donne ceci :


Attention : à partir du confinement, on ne doit plus utiliser le ratio pour les chiffres français, vu que notre gouvernement n’a pas agi

En fait, la gouvernement chinois, bien plus compétent que le nôtre à l’évidence, a réagi très vite, car les 20-21 janvier, il a vu qu’il avait quelques dizaines de cas diagnostiqués, mais savait que cela voulait dire des milliers réels et des dizaines de milliers dans les prochains jours s’il ne réagisssait pas.

Ainsi, le gouvernement chinois a terriblement écrasé la pédale de frein et tiré le frein à main (confinement de la population le 22 janvier) dès 100 cas connus représentant 2 000 cas réels .
L’épidémie a immédiatement été enrayée, dans les jours qui ont suivi. Mais hélas, un pays est un véritable paquebot, qui ne « pile » pas à la demande. Rappelons que la province du Hubei compte 60 millions d’habitants , c’est à peu près peuplé comme la France métropolitaine.
L’épidémie dans l’Hubei est aujourd’hui bien contrôlée, il n’y a presque plus de nouveaux cas. Mais, au bout de presque 50 jours de confinement, on a néanmoins presque atteint le chiffre de 70 000 contaminés, et plus de 3 000 morts .

III. Estimation du nombre de contaminés en France

Nous allons utiliser l’exemple Chinois pour tenter de réaliser prudemment une – difficile estimation du nombre de contaminés en France à ce jour.
[Si le détail du calcul ne vous intéresse pas, allez directement au 3-4]
Nous avons besoin pour cela de 3 paramètres.

3-1 Ratio nombre de malades symptomatiques / nombre de cas diagnostiqués dans de bonnes conditions

Ce ratio est le plus simple à déterminer, car il figure dans l’étude chinoise. Pour l’appliquer au cas français, il faut le prendre juste au moment du confinement (après ce n’est pas possible, vu qu’il n’y a pas de confinement chez nous) – chiffres en rouge.
Nous retiendrons donc par prudence un ratio R1 compris entre x 3 et x 7

3-2 Ratio nombre de contaminés / nombre de cas malades symptomatiques
Celui-ci est plus dur à déterminer. Mais nous savons que l’incubation dure 5 jours, parfois beaucoup plus, alors que la durée « de l’apparition des symptômes au résultat du test » est comme nous l’avons dit, de 5 jours également. Il ne faut cependant pas employer strictement le même ratio, car on n’est pas immédiatement contaminateur. Il y a cependant des personnes qui vont rester asymptomatiques et être de « super-contaminateurs ».
Nous retiendrons donc par prudence un ratio R2 compris entre x 2 et x 4

3-3 Ratio nombre de cas diagnostiqués dans de bonnes conditions / nombre de cas réellement diagnostiqués
En raison d’une politique très française, « casser le thermomètre », cela fait plusieurs jours que le ministre de la Santé a décidé de ne plus tester les cas suspects, mais simplement les cas graves – ce qui est une décision dramatique, sur laquelle nous reviendrons.
On ne peut donc utiliser directement le chiffre officiel de cas confirmés (« les cas réellement diagnostics », en pratique), il faut le redresser pour savoir ce que serait le résultat si on testait aussi la plupart des cas suspects (« cas diagnostiqués dans de bonnes conditions »). Et c’est très difficile, et cela rajoute encore une incertitude dramatique.
Au vu de la croissance des courbes, et du fait que 80 % des cas sont bénins, nous retiendrons donc par prudence un ratio R3 compris entre x 2 et x 5 (et de x 1,5 à x 2 avant la décision du ministre).

3-4 Ratio nombre de contaminés / nombre de cas réellement diagnostiqués

Ce ratio qui nous intéresse est donc égal à R1 x R2 x R3.
Partant du chiffre publié par le ministère, on aura une estimation raisonnable du nombre de Français contaminés, en le multipliant par un nombre compris entre x 12 et x 140 ; et nous retiendrons une moyenne prudente de x 45 (en pondérant 3 fois plus l’hypothèse basse).

Signalons que ce chiffre n’a rien de délirant ; le professeur Caumes, de la Pitié Salpétrière, a parlé hier sur LCI face au ministre d’un possible ratio de x 100 – je vous recommande ce grand moment de télévision, surtout qu’il ne faisait pas partie des « pessimistes » il y a encore une semaine :


Olivier Berruyer
✔
@OBerruyer
Beaucoup ont pris l'épidémie de #Covid_19 à la rigolade.
L'explosion naissante des décès a radicalement fait changer l'opinion des experts.
Un exemple avec un des médecins les plus compétents sur le sujet, Éric Caumes. ⤵️
Le risque est MAJEUR, le gouvernement doit réagir FORT
Vidéo intégrée (ou voir sur site https://www.les-crises.fr/chaque-journee-compte-comment-la-france-risque-de-condamner-de-nombreux-francais-par-son-inaction-face-au-coronavirus/)
17:29 - 12 mars 2020


3-5 Résultat : estimation du nombre de contaminés en France

Le résultat est donc assez simple, vu qu’il y à ce soir environ 2 876 cas diagnostiqués :



À cause de l’inaction du gouvernement, il y a donc assez probablement aujourd’hui entre 35 000 et 400 000 contaminés au Coronavirus SARS-CoV-2 en France.
Nous retiendrons au final par prudence une hypothèse d’un ordre de grandeur actuel de 100 000 contaminés, soit 0,15 % de la population française, et x 30 environ sur les chiffres confirmés .

Le gouvernement agissant peu, on pourra d’ailleurs, hélas, affiner nettement cette fourchette dans une dizaine de jours en fonction du nombre de cas.
BIEN ENTENDU, il faut rester très prudents, l’incertitude est énorme.


3-6 2e méthode d’estimation du nombre de contaminés en France

Le 12 mars, le bilan était en France de 61 personnes décédées et 129 en réanimation pour 2 876 cas confirmés (source).
On a actuellement 129 personnes en réanimation, plus 61 décédée qui ont du y passer, plus des personnes guéries sorties de réanimation. Arrondissons à 200 entrées au total.
Rappelons ceci sur les proportions :


200 cas critiques représentent 4,7% de tous les cas – donc on peut estimer qu’ils correspondent à 4 200 cas .
Or, le délai entre l’apparition des symptômes et l’hospitalisation est en moyenne de 3 jours ; rajoutons en 3 pour passer en réanimation, 3 de durée moyenne de réanimation (ce qui est faible) et les 5 d’incubation, et on arrive à une estimation de 14 jours entre la contamination et la période moyenne en réanimation.
Or, il y a 14 jours, il y avait 18 cas confirmés. On aurait donc un ratio élevé, de 4200/ 18 = x 230 (là où nous avons pris x 55 ).
Si on fait la même chose au niveau des décès on a 61/3,4% soit 1 800 cas . Comme nous avons retenu 23 jours entre contamination et décès, on est ramené à 23 jours en arrière, où il n’y avait que 12 cas . 1800/12 donne un ratio de x 150
Mais il faudrait encore les majorer pour tenir compte de la proportion réduites de personnes testées (ratio R3, donc doubler à quintupler).

On a vu en Chine qu’au début de l’épidémie, le ratio est très élevé – il décroit ensuite,
Bref, notre ratio de x 55 ne semble pas excessif… Cette méthode marchera encore mieux au fil des jours.

3-7 Validation

Ces estimations apparaissent ainsi raisonnables, et cohérentes avec les estimations de certains médecins, comme celle du professeur Caumes ( x 100 ).
Et enfin, même si nous n’étions qu’à 40 000 contaminés, on serait à 100 000 dans quelques jours.


Le gouverneur de l’Ohio a indiqué hier, que son Directeur de la Santé estimait à 1 % la part de la population de l’État déjà infectée par le COVID-19 (sources ici, là et là :



Elles ne visent à aucun sensationnalisme, mais à sensibiliser l’opinion à l’épidémie en cours, vu qu’elle a été endormi par les ministres, la plupart des « experts » et les médias – qui avaient tous pour but « de rassurer » et d’éviter la panique.

Résultat : ce soir, nous avons la panique ET les contaminés.


Revenons sur nos 100 000 contaminés, soit 0,15 % de la population française . Pouvons-nous essayer de valider cet ordre de grandeur ?

Eh bien prenons un groupe témoin national : l’Assemblée Nationale.

Richard Ferrand
✔
@RichardFerrand
#COVID19 Évolution, au jeudi 12 mars, de la situation et des dispositions prises au sein de l’Assemblée nationale. #coronavirus #DirectAN


Nous avons ce soir 10 députés reconnus comme contaminés . Cela signifie qu’au moins autant doivent être contaminés sans encore de symptômes. Ils sont 577, cela feraient donc au moins 3 % des députés contaminés au total . Soit 20 fois plus que notre estimation de la population française. Les députés ayant été particulièrement sensibilisés, et donc prudents, on constate que notre estimation semble cohérente. Surtout si on pense qu’au moins 3 % du gouvernement a été aussi contaminé à ce jour

Enfin, rappelons que nos 100 000 contaminés seraient à comparer à la province du Hubei, de la même taille que la France, qui a sévèrement freiné à 2 000 contaminés réels, terminant à 70 000 cas (x 35 après le freinage donc !) et 3 000 morts .

Notons aussi au passage qu’ il est donc tout à fait possible que nous ayons déjà plus de contaminés en France, que ce qu’il y en a eu en Chine au final…

Emmanuel Macron a donc simplement levé les pied de la pédale de l’accélérateur ce soir, et, en accordant simplement un peu de vacances aux élèves, il a peine effleuré le frein.

Au vu du nombre de cas en France, et des explosions en cours en Espagne et Italie, en maintenant les élections municipales après avoir demandé aux personnes âgées de rester chez elles, il apparaît clairement que nous avons de très loin le gouvernement (mais soyons juste, plus généralement « le personnel politique » ) le plus irresponsable de tous les pays touchés – que nous suivons de très près.


Olivier Berruyer
✔
@OBerruyer
Maintenir les élections municipales mais demander aux populations les plus présentes aux urnes de ne pas sortir de chez elles: une cohérence implacable👌
Comme tout le reste de son discours: "la crise sanitaire la plus grave",aucune mesure sérieuse de prise#macron20h #Covid_19



Ce virus est passé en un peu plus d’un mois de 10 cas à probablement 100 000 cas (x 10 000) – alors que l’attention de la population a été fortement attirée sur ce virus. Cela représente un doublement des cas tous les 3 jours .

Si des politiques drastiques ne sont pas prises, nous passerons très vite à 1 million (x 10) ou 10 millions (x 100) de contaminés, ce virus étant à l’évidence terriblement contagieux.

Face à des progressions exponentielles, chaque jour compte , ce qu’a oublié ce gouvernement de technocrates à courte-vue, plus préoccupé par le CAC40 que par la vie de ses citoyens.

Mais il est déjà trop tard : la France a déjà perdu la guerre contre la diffusion du virus dans notre pays.

Nous ferons demain un premier billet sur la situation dans les autres pays, puis également demain un important billet pour comprendre les raisons de cette défaite et de la victoire d’autres pays, et en estimer les conséquences.

Olivier Berruyer, actuaire, 12/3/2020

P.S. nous essayons de vous informer au mieux, mais nous avons besoin pour cela de votre aide , en particulier pour participer à des traductions depuis l’anglais et l’Italien (mais d’autres langues seraient utiles, si quelqu’un veut bien y faire une veille), des graphistes/cartographes, des rédacteurs, des gens pour la veille dans la presse, des rédacteurs WordPress, des gens pouvant aider, etc. Vous pouvez nous contacter ici (« Contacter l’auteur » puis mettez en objet ce à quoi vous pouvez aider). Merci d’avance !


Edité le 14-03-2020 à 14:50:51 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 15:35:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Dans le Huffington Post du 8 février, Claire Tervé écrivait :

"Manque de matériel, pénurie de masques de protection, épuisement des médecins et personnels de santé... le pays est pointé du doigt par les pays étrangers pour sa gestion de la crise, mais aussi de l’intérieur par ses citoyens de plus en plus remontés.
Alors que certains spécialistes et médias se questionnent sur un éventuel soulèvement contre le régime, Julie Remoiville, docteure associée au laboratoire du Groupe Sociétés Religions Laïcités (GSRL/CNRS), se dit très pessimiste quant à cette éventualité, même si les esprits s’échauffent en Chine"
.

"Sur Le HuffPost, Frédérik Keck, directeur du laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France affirme même pour sa part que le coronavirus a carrément le pouvoir de déstabiliser le régime"

Il y avait en effet de quoi être "très pessimiste" puisque la Chine a jugulé l'épidémie. Très pessimiste pour la démocratie bourgeoise que le covid-19 n'ait pas fait beaucoup plus de 3000 morts sur un milliard et demie d'habitants.

Maintenant nous allons voir comment les démocraties gèrent "Manque de matériel, pénurie de masques de protection, épuisement des médecins et personnels de santé... "

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 20:31:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Eh bien c'est déjà vu.

Au ratio des populations, 4500 cas en France équivalent à près de 96 000 cas en Chine. Mais en Chine il n'y a pas 85 000 cas. Or nous sommes au début de l'épidémie, et en Chine elle prend fin.
Le nombre de malades augmente de façon exponentielle.
Les mesures annoncées par Macron sont déjà caduques. C'est-à-dire que les décisions étaient mauvaises.
La bourgeoisie s'est moquée de la Chine, elle s'est vantée "on est prêts" , comme Trump qui joue les trompe-la-mort et serre ostensiblement les mains : votez pour moi je suis un surhomme !

Alors que Xi Jinping mettait un masque et se tenait à distance "alors on ne serre pas les mains maintenant" .
La Chine, en prenant la mesure du danger, a pris des mesures strictes et coûteuses, contraignantes pour la population, mais elle a donné l'exemple aux autres nations.
Certains pays comme le notre ont eu deux mois pour mettre à profit cette expérience, prévoir le matériel nécessaire, mais rien n'a été fait.

Et les premières décisions prises ont suivi le principe : "on va retarder le pic" , au lieu de pratiquer rapidement les quarantaines, de prendre la température des personnes en circulation, de pratiquer systématiquement des tests ou des radios pulmonaires, d'organiser des hôpitaux de campagne pour les cas légers, etc.

La volonté de la bourgeoisie de maintenir la production coûte que coûte va coûter cher en vies humaines, malgré tous les efforts des personnels hospitaliers, qui vont eux-aussi payer un lourd tribut à la course aux profits.


Edité le 14-03-2020 à 20:49:47 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 23:08:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le coup de gueule d'Olivier Berruyer sur l'incurie du gouvernement : https://www.facebook.com/RTFrance/videos/1617586068399267/

On lira sur son site :

Comment Larcher et Fabius ont empêché Macron de reporter les Municipales, où l'on revoit le "responsable mais pas coupable" reprendre du service :

"Par souci de cohérence avec ses mesures de confinement, Emmanuel Macron a souhaité reporter les élections municipales… Avant d’être contraint d’y renoncer.
C’est l’histoire folle des élections municipales 2020 . Perturbées par l’arrivée du coronavirus , menacées d’une abstention record, reportées virtuellement le temps d’une journée, et finalement maintenues par le jeu des acteurs institutionnels. Emmanuel Macron s’est trouvé empêché par Gérard Larcher, président du Sénat, et Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, de décaler le scrutin pour cause de mobilisation générale contre l’épidémie.
En milieu de journée, ce jeudi, l’exécutif, qui a écouté les scientifiques, change de doctrine. La France n’a pas dix jours de retard sur l’Italie ; elle n’en a que quatre ou cinq. Il faut donc frapper fort pour « protéger les personnes vulnérables et l’hôpital » et suivre l’Italie sur des mesures de confinement.
Mais peut-on dire aux enfants de rester chez eux et aux salariés d’opter pour le télétravail tout en accueillant les électeurs deux dimanches de suite dans des bureaux de vote ? Impossible, juge Emmanuel Macron, question de cohérence et d’efficacité. Il décide de reporter le scrutin pour circonstances exceptionnelles, avertit ses ministres, commence à consulter experts juridiques et politiques, et annonce sa décision aux scientifiques. Fin du premier acte. Il ne durera pas longtemps.
Trop tard ?

Très vite, la droite s’insurge, Gérard Larcher en tête, qui s’oppose au report des élections ; Christian Jacob et François Baroin en appui. Le Premier ministre, qui recevait les chefs de parti le matin pour parler municipales, n’a pas abordé le sujet avec eux, s’indignent-ils. Ce serait un « déni de démocratie », une façon pour En Marche d’éviter une élection difficile, voire un « coup d’Etat » si l’article 16 de la Constitution, qui donne quasi les pleins pouvoirs au président de la République, était déclenché. Le monde politique est en ébullition, la pression monte.



En fin de journée, elle l’emporte. L’exécutif consulte le Conseil constitutionnel pour tester sa réaction en cas de recours contre sa décision… La réponse met fin à l’opération : la juridiction ne le suivra pas forcément, elle ne donne aucune garantie.
Emmanuel Macron revient au point de départ. Sans doute était-il trop tard pour tout chambouler au dernier moment, ou le président n’était-il pas suffisamment fort pour l’imposer. Fût-ce au nom de l’intérêt général. Le scrutin est maintenu. « Il est important dans ce moment d’assurer la continuité de la vie démocratique » , affirme-t-il le soir à la télévision. Ce sont les scientifiques qui l’ont dit, assure-t-il".
Source : Cécile Cornudet, Les Echos, 12/03/2020


Macron "voter c'est pas plus dangereux que de faire ses courses"
On note que l'Italie a reporté le référendum sine die.


Edité le 14-03-2020 à 23:47:18 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 23:39:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les bonnes phrases :

Bruno le Maire ministre de l’économie, « le coronavirus devrait coûter 0.1 point de PIB à la France » le 21 février 2020.

Agnés Pannier Runacher Secrétaire d’état auprès du ministre de l’économie et des finances assurait le 10 mars 2020, « c’est le moment de faire des bonnes affaires en bourse aujourd’hui » .

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 23:46:39   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Macron et la mise en danger de la vie d’autrui – Par François Cocq
(+ Réaction de Paul Jorion)

Source : François Cocq, 12-03-2020
https://www.les-crises.fr/macron-et-la-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui-par-francois-cocq-reaction-de-paul-jorion/


Emmanuel Macron a donc livré le verdict du Prince : les écoles vont fermer mais les élections municipales seront maintenues. Pour le reste, du bla-bla, et aucune mesure concrète à même d’aider nos dévoués soignants à faire face à la tâche immense qui les attend. L’incohérence et l’irresponsabilité dominent plus que jamais au plus haut sommet de l’Etat.

Macron a donc annoncé la fermeture des écoles pour lundi. Pourtant, hier encore, le ministre de la santé Olivier Véran déclarait que « mettre les enfants à l’école n’est pas dangereux » .
Et ce matin même, le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer lâchait, sentencieux : « La fermeture totale des écoles n’a jamais été envisagée » . La fonction ministérielle n’est plus ce qu’elle était, tout au plus est-elle désormais une pitrerie sans conséquences. Car Macron s’est donc essuyé les pieds sur ses ministres pour prendre le contre-pied. Dont acte.
Mais il faut entendre que s’il agit de la sorte, c’est bel et bien que le virus circule dès à présent, et depuis plusieurs jours au sein des établissements scolaires. Que Macron n’a-t-il pas pris cette décision plus tôt, à l’heure où le virus pouvait encore être contenu. Il aura fallu que l’Italie, la Slovénie, l’Ukraine, la République Tchèque, la Grèce, l’Irlande et tant d’autres accèdent à cette recommandation des scientifiques pour qu’enfin Macron nous place à leur remorque. Quinze jours précieux ont été perdus et la responsabilité, ou plutôt l’irresponsabilité de nos décideurs est entière.

Sauf que, pendant ce temps-là, Macron a confirmé la tenue des élections municipales pour les deux dimanches à venir. Si la situation nécessite la fermeture des écoles, si donc le virus circule largement, la tenue des municipales est elle aussi irresponsable.
Imaginez : 60 % de participation (ce qui serait le plus faible taux de participation pour une élection municipale sous la 5e République) conduirait à ce que 25 millions de personnes se retrouvent ce week-end dans les bureaux de vote. Comment Macron peut-il alors prétendre vouloir « protéger les plus fragiles » et « freiner l’épidémie » en créant lui-même les conditions de sa propagation ?

Au-delà, cette décision est incohérente : partout dans le pays de nouvelles équipes municipales vont donc être installées dans 10 jours (quand l’épidémie sera plus avancée encore qu’aujourd’hui). Il leur faudra, et c’est bien naturel, plusieurs semaines pour s’installer dans leurs responsabilités. Or c’est précisément à ce moment que l’on aurait besoin d’une cohérence d’action et d’une efficacité dans la tâche. L’argument de la « continuité de la vie démocratique » tel qu’évoqué par Emmanuel Macron est un argument vide et creux. Il masque mal que le maintien des municipales répond avant tout aux petits arrangements en vase clos entre chefs à plumes qui privilégient les intérêts supérieurs des partis à la santé publique des Français.

Car toutes les oppositions institutionnelles se sont réduites au silence et ont failli à leur tâche démocratique depuis quinze jours, depuis que, reçues à Matignon par le premier ministre, elles ont fait acte d’allégeance à l’unité nationale. Depuis elles se sont naturellement gardées de demander des comptes sur la possible importation du virus dans l’Oise par nos propres troupes, elles se sont gardées d’envisager la fermeture des écoles. Pire, elles ont plaidé pour le maintien des municipales, toutes accaparées à leur nombrilisme électoraliste déconnecté des enjeux populaires et de l’intérêt général.

La crise sanitaire actuelle est un tournant, et pas seulement pour le quinquennat d’Emmanuel Macron. Mais celui-ci a compris que pour essayer de se maintenir, il faudrait feindre de changer. Le voilà donc qui, l’air de ne pas y toucher, appelle à « interroger notre modèle de développement » .
A la bonne heure. Mais qu’il soit entendu que tous ceux qui comme lui auront contribué à imposer le modèle d’aujourd’hui sont inaptes à porter celui de demain. D’ici là, lui et les autres devront rendre des comptes. Impréparation, inconséquence, irresponsabilité, les leçons devront être tirées le moment venu et la force populaire devra se doter d’une expression qui lui permette de répondre en temps réels aux enjeux de nos temps loin des atermoiements et calculs sordides de la caste d’hier.

Source : François Cocq, 12-03-2020

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 14-03-2020 à 23:53:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

«Soyons clairs, il faut se préparer au pire» , alertent des médecins françai
s© Sputnik .

16:14 14.03.2020
https://fr.sputniknews.com/france/202003141043274530-soyons-clairs-il-faut-se-preparer-au-pire-alertent-des-medecins-francais/?fbclid=IwAR1EPbdDT66Sh50nriPronz6ox_xh0dFClc9fp-MGwkQbsy2gXwO4ZkLUSI

Les médecins français affichent une inquiétude grandissante face au coronavirus et reconnaissent s’être trompés en le comparant à une grippe. Ils affirment désormais qu’il faut se préparer au pire, selon Le Parisien.
Face au nombre de malades qui bondit, les médecins ont changé de ton et donnent libre cours à leur inquiétude, reconnaissant que comparer le coronavirus à une grippe était une erreur, relate Le Parisien.
«C’est bien plus grave» , a confié au journal Gilles Pialoux, chef du service infectiologie de l’hôpital Tenon de Paris.

La réalité est telle qu’il s’agit d’un virus plus contagieux et mortel que la grippe. Si le taux de mortalité pour cette dernière est de 0,1%, celle pour le coronavirus est de 2% à 3%.
«Bien sûr, ce n'est pas Ebola. Mais les Chinois ont montré qu'un patient peut aller bien et d'un coup, la deuxième semaine, au 8e ou 10e jour, il se retrouve en réanimation» , a expliqué le docteur.

Des jeunes plus souvent contaminés

Une autre inquiétude tient au fait que désormais les personnes admises en réanimation ne sont plus uniquement fragiles et âgées. Souvent, ce sont des jeunes de 30 ou 40 ans sans pathologie.
Une infirmière a confirmé au Parisien qu’il y en avait sans antécédents médicaux dans un état gravissime.
«Pourquoi certaines tirent la mauvaise carte de la forme grave, ça on ne sait pas », a signalé Gilles Pialoux.

Le virus ne mute pas, mais se répand vite

Jean-Michel Constantin, secrétaire général adjoint de la Société française d'anesthésie et de réanimation, explique cela au Parisien par le fait «que la contamination est telle qu'on finit par avoir également des formes critiques chez des jeunes» . Selon lui, le virus n'est pas en train de muter, mais il se répand vite.
Il a, par contre, rassuré sur la capacité à prendre en charge tous les malades: « On a de la marge. On n'est pas pris de cours» .
Pourtant, les patients doivent rester en moyenne 20 jours en réanimation sous ventilation artificielle, ce qui ne permet pas à d’autres malades d’y accéder.

Les personnes guéries épuisées pendant six mois

«C'est la mauvaise nouvelle dans la mauvaise nouvelle. Soyons clairs, il faut se préparer au pire» , a estimé M. Pialoux
Le journal constate en conclusion que 80% des malades sont sauvés et qu’ils n’auront pas des séquelles pulmonaires.
«Mais ils seront épuisés pendant six mois. Et ils devront passer par une phase de rééducation à cause d'une atteinte neuromusculaire» , a résumé Jean-Michel Constantin.
En ce qui concerne les mesures d’urgence à prendre, Éric Caumes, le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital de la Pitié Salpêtrière, a été péremptoire: «Il faut confiner» .
Et d’ajouter: «On a toujours un train de retard. Arrêtons de courir après l'épidémie.»

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 15-03-2020 à 14:53:21   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

78 % des soignants déclarent manquer de masques FFP2 : la France n’a pas de stocks d’État !

"À l’Assemblée nationale, lors d’une question au gouvernement posée le 3 mars dernier par le député LR et cardiologue Jean-Pierre Door, le ministre de la Santé a affirmé qu’à la suite d’une «grande concertation» post H1N1, la France aurait cessé de renouveler ses stocks de masques FFP2 depuis 2011...."


Edité le 15-03-2020 à 14:53:43 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 15-03-2020 à 15:02:49   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

#Restecheztoi : face au coronavirus, des soignants appellent les électeurs à ne pas aller voter aux municipales


https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/restecheztoi-face-au-coronavirus-des-soignants-appellent-les-electeurs-a-ne-pas-aller-voter-aux-municipales_3867489.html

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 15-03-2020 à 20:42:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Fort taux d'abstention pour les municipales, notamment dans les quartiers populaires.


Moins de la moitié du corps électoral a été renifler le coronavirus. C'est un échec cinglant pour le gouvernement et les crapules Larcher et Fabius.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 15-03-2020 à 22:53:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

https://www.chine-magazine.com/lambassade-de-chine-en-france-repond-a-la-presse-francaise/

L’ambassade de Chine en France répond à la presse française


Publié par Chine Magazine - Mar 1, 2020 -


Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, l’ambassade de Chine en France, dirigée par Lu Shaye, a expliqué dans un long texte que « alors même que, dans ces instants fatidiques, le peuple chinois était tout entier tendu vers la victoire finale, certains médias français, au mépris de toute déontologie et de la plus élémentaire bonne foi, ont nié les faits et se sont moqués de la Chine, s’ingéniant à l’accabler davantage » .


Extraits du communiqué :


Certains se sont gaussés sur le «grand bond en arrière» que traverserait aujourd’hui «la Chine partie à la conquête du monde» . Or, chacun sait que la Chine est un pays profondément pacifique qui, jamais dans son histoire, n’a colonisé personne. Ce que réclame la Chine aujourd’hui, ce sont juste des relations d’égal à égal avec tous les membres de la communauté internationale pour réaliser des coopérations mutuellement avantageuses et partager la prospérité.
La Chine n’a pas vocation à devenir le «centre du monde» et encore moins à le conquérir. Cela m’évoque le vieux proverbe français qui dit : «Il semble à un larron que chacun lui est compagnon» . Seuls ceux qui sont obsédés par le pouvoir et rêvent de dominer le monde sont prisonniers de leur logique et ainsi jugent l’homme de bien par le prisme de l’homme de peu.

Ils accusent la Chine de «se rêver en superpuissance, capable de traiter en égal avec l’Amérique» . C’est le syndrome du renard et des raisins (qui dénigre ce qu’il ne peut atteindre). Dans le fond, ils craignent la puissance de l’Amérique. Ils se savent inférieurs et jamais ils n’oseraient tutoyer l’Amérique. Par conséquent, quand ils voient la Chine lui parler, droite dans ses bottes, cela les choque. Ceux qui vivent à genoux n’aiment pas voir les autres debout.

Certains, péremptoires, ont écrit qu’après l’épidémie «les partenaires de la Chine -États ou entreprises- tireront les conséquences du risque que fait peser sur eux une trop grande dépendance vis-à-vis de ce pays» . Quiconque possède des notions d’économie sait très bien qu’à l’ère de la mondialisation, tous les pays sont interdépendants. Si certains pays ou certaines entreprises dépendent de la Chine, c’est le résultat naturel de la mondialisation et de la concurrence commerciale.
Cette situation profite à tous. Bien que confrontée à des difficultés temporaires à cause du Covid-19, les fondamentaux de l’économie chinoise restent bien orientés sur le long terme. Dans l’hypothèse d’une relocalisation des filières industrielles hors de Chine, qui pourrait garantir que les pays choisis seront à jamais exempts d’épidémie ou que leur capacité de riposte sera supérieure à celle de la Chine?

Certains piaffent quotidiennement d’impatience en attendant l’effondrement de l’économie chinoise. Et si elle s’effondrait, qui donc pourrait en tirer profit ? Dans notre monde globalisé, le positif appelle le positif et le négatif appelle le négatif. Aujourd’hui, nous sommes tous dans le même bateau. Dans les périodes troublées, mieux vaut se serrer les coudes.

Certains présomptueux ont affirmé que «tant que le gouvernement garantira son bonheur et sa sécurité, le peuple chinois tolèrera ce régime autoritaire» , mais que l’épidémie «met à mal le contrat entre le peuple et le régime» . Quelle ânerie ! La vocation première et la mission originelle des communistes chinois a toujours été la recherche du bonheur pour le peuple, et de la renaissance pour la nation.
C’est un engagement solennel vis-à-vis de la population. Face aux difficultés, le parti communiste chinois s’est toujours tenu aux côtés de son peuple. Jamais il ne l’abandonnera et le peuple chinois lui fait entièrement confiance. Ceux qui tentent de discréditer le PCC et de créer la discorde entre le peuple et le Parti se condamnent à l’échec et à l’humiliation. Pardonnez ma question mais, la vocation des partis de gouvernement en Occident est-elle autre que d’œuvrer pour le bonheur et la sécurité de leurs peuples?

On a aussi pu lire que la Chine était désormais «isolée comme jamais auparavant et qu’elle vit très mal son actuelle faiblesse sur la scène mondiale» . Alors, je vous pose la question : le simple fait que l’UE, remette à plus tard certains échanges de haut niveau avec la Chine en raison de l’épidémie et que certains pays occidentaux interrompent leurs liaisons aériennes avec la Chine, signifie-t-il pour autant que le pays est isolé par la communauté internationale?
Ceux qui, sans rougir, se prennent pour la «communauté internationale» (dont ils se gargarisent constamment), s’imaginent que leur attitude discriminatoire vis-à-vis de la Chine est synonyme d’isolement par la communauté internationale. Schématiquement, l’Occident développé représente environ une vingtaine de pays, avec une population d’à peine un milliard d’habitants. Mais curieusement, il a échappé à nos détracteurs que les dirigeants de plus de 170 pays et de plus de 40 organisations internationales avaient adressé des messages de sympathie et de soutien à la Chine.
Ils ne se sont pas aperçus non plus que, même chez eux en Europe, la plupart des dirigeants et des personnalités de tous horizons avaient fait de même. La réalité nous montre que seule une poignée d’anti-Chinois compulsifs tentent à longueur de temps d’isoler la Chine dans les médias et que leurs voix n’ont d’écho que dans leurs microcosmes.

Certains ont raillé la Chine, prétendant qu’elle était «en position de demandeur de l’aide internationale, tel un pays en développement» . La Chine n’est «en position» de rien du tout. Nous sommes, de fait, un pays en développement. Les disparités de développement entre les différentes régions, entre les villes et les campagnes demeurent importantes. Ce sont certains Occidentaux qui veulent nous coller à toute force une étiquette de «pays développé» . Mais de toute façon, quel mal y a-t-il pour n’importe quel pays en difficulté, à demander de l’aide à la communauté internationale ? Et en cas de catastrophe, croyez-vous que les pays développés se gêneraient pour la réclamer ?
On a accusé la Chine de «mettre des bâtons dans les roues des ressortissants étrangers qui voulaient être évacués de Wuhan» . C’est exactement l’inverse qui s’est produit. La vérité est que, déjà accablée par le poids de la lutte contre l’épidémie, la Chine a prélevé sur ses ressources des personnels destinés spécialement au rapatriement des ressortissants étrangers.
Notamment, nous avons aidé le gouvernement français à rapatrier plus de 500 de leurs compatriotes ainsi que d’autres ressortissants européens de Wuhan, par trois vols charters. De nombreux gouvernements, dont celui de la France, nous ont exprimé leur gratitude, félicitant le gouvernement chinois pour son esprit de coopération et pour l’efficacité de son engagement lors de ces opérations.
On a calomnié la Chine en disant que son gouvernement jouait la «carte nationaliste» en expulsant trois journalistes du Wall Street Journal en poste à Beijing. Ce journal s’était servi de l’épidémie pour salir le gouvernement chinois par des attaques malveillantes, n’hésitant pas à publier un article intitulé «La Chine est le véritable homme malade de l’Asie» .

Cette accroche raciste qui a profondément heurté les Chinois, foule au pied les valeurs d’universalisme dont l’Occident se fait lui-même l’apôtre. Alors que les médias occidentaux jouissent de la «liberté» de colporter le racisme, les victimes n’ont pas le droit de se défendre et de riposter. Quelle est la logique? C’est la logique de bandit ! Qu’un journaliste français puisse reprendre et défendre un tel article montre qu’il est, soit profondément raciste, soit animé d’arrière-pensées coupables.
On a aussi pu lire : «Le gouvernement chinois impose une reprise en main autoritaire. Environ 150 millions de personnes sont désormais assignées à résidence au nom de la lutte contre l’épidémie, la population n’a plus le droit de sortir… les communautés de quartier doivent organiser des approvisionnements de nourriture pour leurs habitants.» La quarantaine est le meilleur moyen d’enrayer une épidémie sérieuse et en fait, l’OMS considère depuis longtemps que les mesures de prévention et de contrôle chinoises sont une référence à l’international.
Que nos comités de quartier achètent de la nourriture pour les résidents, les mettant ainsi à l’abri des soucis et du désordre, montre simplement la proximité de cœur entre notre gouvernement et le peuple, l’efficacité de sa gouvernance et les atouts du système chinois. Face à la propagation de l’épidémie, le gouvernement italien a récemment décidé d’isoler 11 villes. Il a même publié un décret punissant de trois mois de prison toute violation des règles de quarantaine. Est-ce que cela signifie, selon cette même logique absurde, que le gouvernement italien est plus autoritaire que le gouvernement chinois ?

Certains se sont réjouis à l’idée que «le rêve chinois est aujourd’hui écorné» et ont même cité les prophéties de prétendus experts irresponsables selon lesquelles «l’heure des comptes politiques viendra plus tard» . Cela n’a fait qu’exposer au grand jour la noirceur de leurs esprits et de leurs desseins. Ils ont toujours rêvé que la Chine sombre dans le chaos ou connaisse un Tchernobyl. Alors, aujourd’hui que la Chine traverse une épreuve, ils laissent éclater leur joie. Mais, malheureusement pour eux, leurs vœux ne seront jamais exaucés.
Comme l’a dit le président Xi Jinping, la nation chinoise a connu d’innombrables vicissitudes dans son histoire, mais elle ne s’est jamais laissée abattre. Bien au contraire, elle s’est toujours relevée, plus forte et plus vaillante. C’est dans les épreuves qu’elle a grandi et qu’elle s’est construite. Après avoir vaincu l’épidémie, la Chine, à coup sûr, en ressortira renforcée et on verra bien qui avait raison !

Ce florilège d’inepties suffit à mesurer l’ignorance de leurs auteurs, la toute-puissance des préjugés, la perte du bon sens et la déchéance de la morale. Les chiens aboient et la caravane passe. Les aboiements de quelques-uns n’entameront jamais l’ardeur du peuple chinois dans sa lutte contre l’épidémie, pas plus que le soutien que lui témoigne la communauté internationale et encore moins la marche de la Chine vers sa renaissance.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 15-03-2020 à 22:57:40   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Voilà une déclaration qui ressemble à s'y méprendre à la méthode Boris Johnson [voir La stratégie présumée du Royaume-Uni en matière d'immunité collective contre le virus pourrait provoquer de nombreuses morts].
Cette méthode, si 60 % de la population était infectée par l'absence d'anticipation et de détection collective, pourrait provoquer 8 millions de morts en GB.
Elle a été vivement critiquée mais elle est aussi contagieuse que le virus chez les politiciens bourgeois.



https://francais.rt.com/france/72461-coronavirus-touchera-probablement-50-70-francais-previent-blanquer?fbclid=IwAR3OfDJOE4cbhDG9VBeH51Iv8ja_E2nmTCGqCl0IgcwO1kJbVHyo7gAIJYA

Le coronavirus touchera «probablement» 50 à 70% des Français, prévient Blanquer


15 mars 2020, 10:49 © REUTERS/Stephane Mahe

Citant les prévisions des scientifiques, le ministre de l'Education a estimé que plus de la moitié de la population devrait finir par être «contaminée par le virus» . Il a ajouté que cela créerait une «forme d'immunité majoritaire» .

Interrogé sur France Info ce 15 mars, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, a estimé que «50 à 70% de la population [devrait finir] par être contaminée par le virus», précisant que c'était ce que disaient les scientifiques.
«C'est d'ailleurs ça qui met fin au virus, puisque ça crée une forme d'immunité majoritaire, et donc le virus s'éteint de lui-même» , a-t-il ajouté.

Le ministre a ensuite détaillé la stratégie du gouvernement, qui a annoncé la veille plusieurs mesures de confinement face à la pandémie :
«Comme vous le savez, depuis le début, la stratégie ce n'est pas d'empêcher que le virus passe – on sait qu'il passera probablement par plus de la moitié d'entre nous –, mais c'est de faire en sorte qu'il passe de la manière la plus étalée possible dans le temps.»

Quelques jours auparavant, plusieurs médias allemands avaient rapporté des propos d'Angela Merkel, qui affirmait elle aussi que 60 à 70% de la population devrait être atteinte par le virus. Ce chiffre avait été évoqué fin février par un virologue berlinois, Christian Drosten, comme le rapporte Libération.
Le gouvernement a notamment annoncé ce 14 mars la fermeture de tous les lieux publics non-indispensables afin de freiner l'épidémie qui a contaminé 4 500 personnes en France et fait 91 morts, selon le dernier bilan communiqué ce même jour.
Les élections municipales (les 15 et 22 mars) ont en revanche été maintenues.


Edité le 15-03-2020 à 23:07:24 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2297 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 09:11:11   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

CORONAVIRUS - COVID 19

Michel Midi – Coronavirus : quelles leçons ?

https://www.investigaction.net/fr/michel-midi-coronavirus-quelles-lecons/

Vidéo : Michel Collon analyse l'actu

https://www.youtube.com/watch?v=DrKvOHELAl8

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Plaristes
Communiste et Français !
Militant de valeur
354 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 15:26:26   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

https://youtu.be/RLl5_c02Iks


Production des camarades.

--------------------
https://humaniterouge.alloforum.com/image/7img.net/users/4212/27/99/67/avatars/3-76.png
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13047 messages postés
   Posté le 16-03-2020 à 19:05:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Cette vidéo est positive Plaristes.

_______________________


Voici la réaction du Comité exécutif national (CEN) du PCF, dont le député André Chassaigne a été confirmé positif au Coronavirus COVID-19 mercredi 11 mars, apparemment sans gravité.
Sa demande de reporter le second tour relève du bon sens, au reste E. Philippe le propose lui aussi, démontrant que l'obstination à maintenir le premier tour relevait d'un crétinisme criminel .
Cela dit, je n'ai pas vu le PCF réclamer le report du 1er tour, comme tous les autres partis sauf erreur.
Aujourd'hui ils se lèvent comme un seul homme pour réclamer le report du second tour. C'est assez pitoyable.



Notre pays connaît une crise sanitaire majeure. La priorité doit être la mobilisation de la nation tout entière contre la pandémie et pour la protection de nos concitoyennes et concitoyens.
Cela exige des mesures exceptionnelles. Les communistes entendent y prendre toute leur part.

Au vu des recommandations des autorités sanitaires et des professionnels de santé, le report du second tour des élections municipales est aujourd'hui incontournable. Cela doit, naturellement, se faire dans le respect du vote démocratique des électrices et électeurs, et des résultats acquis lors du premier tour, ce dimanche 15 mars.

Comme ils l'ont toujours fait dans l'histoire lorsque l'essentiel était en jeu, les communistes et leurs élus se mettent à la disposition du pays. Pour contribuer à prendre toutes les mesures d'urgence sanitaire et économique qui s'imposent. Pour construire avec les citoyennes et les citoyens les solidarités indispensables pour faire face à la menace. Pour aider les professionnels de la santé et les agents du service public dans leurs missions essentielles. Pour cela, les communes et leurs 500 000 élus locaux seront en première ligne et joueront un rôle important. Partout, dans les heures qui viennent, les instances nationales, départementales et locales du PCF vont se concerter et prendre les dispositions exceptionnelles leur permettant de s'engager pleinement dans ce combat vital pour la France, pour l'humain, pour la planète.

Le Parti communiste français propose, dans cet esprit, que se mette sans délai en place une instance, un Comité d'urgence nationale, où les forces politiques ainsi que les organisations syndicales et professionnelles se retrouveront. Car la gravité de la situation impose la transparence totale avec l'ensemble des forces vives du pays. Le Parlement doit aussi être réuni, sous des formes à définir, pour prendre les décisions exceptionnelles que la situation exigera.

Dans les prochaines heures, le Parti communiste français contribuera à cette action commune en soumettant à la discussion ses propositions pour triompher de cette crise.

Le comité exécutif national.



Edité le 16-03-2020 à 19:49:41 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 Page suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  criminelle incurie face au coronavirus en FranceNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum