Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 La lutte de classe en Chine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 08-11-2012 à 22:16:12   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   




...publie plusieurs articles sur la Chine qui tranchent avec le dénigrement systématique de la presse bourgeoise, mais sans verser dans l'admiration béate :

> Le Grand Soir est allé se pavaner à la réception de l’ambassade de Chine.
> La politique américaine de contrôle des exportations de technologies duales vers la Chine
> « Néocolonianisme » chinois : les effets de l’alcool à trois pénis
> La Chine en Afrique : OPA ou réelle aide au développement ?

Et celui-ci :

8 novembre 2012
Reboisement, mariage gay, gaz de houille, prix Nobel...


Quelques nouvelles de Chine

Lecteur


Sans doute Le Grand Soir ne couvre-t-il pas assez un pays immense qui est appelé à supplanter l’empire US dans quelques années.
Un lecteur nous envoie ces nouvelles courtes et disparates. C’est un début.
LGS


La Chine investit massivement dans son projet de reboisement

BEIJING, 7 octobre (Xinhua) — Le gouvernement chinois a alloué 46,2 milliards de yuans (7,22 milliards de dollars) du budget central au projet de reconversion des terres cultivées en forêts pour la période 2008-2011, a déclaré la Commission nationale du développement et de la réforme.
Selon un bilan établi fin 2006, environ 9,3 millions d’hectares de terres cultivées ont été reconverties en forêts dans le cadre d’une campagne nationale lancée en 1999 pour combattre l’érosion des sols.
Les agriculteurs se sont vus, aux termes du projet, accorder des subventions en argent ou en céréales pour le reboisement de leurs terres agricoles. Selon le bilan de 2006, quelque 124 millions d’agriculteurs ont ainsi été subventionnés et l’environnement écologique a été largement amélioré.
Le taux de couverture forestière de la Chine a atteint 20,36% en 2010, contre 18,2% en 2005 et devrait augmenter à 21,66% d’ici 2015.

Premier mariage gay dans le Fujian : des milliers de personnes à la noce

Des milliers de personnes ont assisté à la première noce d’un couple gay dans la province du Fujian, au sud de la Chine.



Le 2 octobre 2012, quelque chose d’inhabituel c’est produit dans un petit comté du Fujian, un couple homosexuel s’est marié. Lorsqu’un groupe de cinq motos a passé une intersection de la ville, tout le monde s’est mis à les suivre pour participer à l’événement.
Source : le Quotidien du Peuple en ligne 18.10.2012 à 09h48

Chine : plus de 660 000 cadres du PCC sanctionnés en cinq ans

Publié le 2012-10-08 21:16:05 | French. News. C
BEIJING, 8 octobre (Xinhua) — Les organes anti-corruption du Parti communiste chinois (PCC) ont sanctionné plus de 660 000 cadres pour violation de la discipline au cours des cinq dernières années, a annoncé lundi He Guoqiang, chef de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC.

Plus de 24 000 de ces cadres ont été traduits devant la justice, a ajouté M. He.
De novembre 2007 à juin 2012, les parquets et les organes de contrôle de la discipline à travers le pays ont enquêté sur plus de 640 000 affaires de corruption, dont plus de 630 000 ont été résolues, a poursuivi M. He.

Plusieurs affaires de grande envergure, dont celles impliquant l’ancien chef du PCC à Chongqing Bo Xilai, l’ancien ministre des Chemins de fer Liu Zhijun et l’ancien maire de Shenzhen Xu Zongheng, ont été traitées sans relâche, a-t-il souligné.

Expert : la Chine doit donner la priorité à l’exploitation du gaz de houille

BEIJING, 7 octobre (Xinhua) — La Chine doit donner la priorité à l’exploitation du gaz de houille plutôt que du gaz de schiste, a suggéré Pan Wei’er, directeur adjoint de la Commission des Sciences et Technologies du Comité central du Zhi Gong Dang de Chine, dans un article publié dans le China Economic Weekly.

Selon lui, techniquement et financièrement, l’extraction du gaz de houille est plus réalisable que l’extraction du gaz de schiste.

Le gaz de houille, gaz naturel non conventionnel contenu dans les veines de charbon, peut rapidement se dissiper une fois que la mine de charbon est exploitée.

La production annuelle de charbon de la Chine a déjà dépassé trois milliards de tonnes, laissant quelque 20 milliards de mètres cubes de gaz de houille ainsi s’échapper dans l’air chaque année, a rappelé Pan Wei’er. La quantité d’électricité produite avec tout ce gaz aurait égalée la production annuelle d’électricité du barrage des Trois Gorges.

"L’extraction du gaz de houille est plus urgente," a souligné M. Pan dans son article. "Il est possible que nous n’exploitions pas le gaz de schiste au cours des prochaines décennies, mais il est toutefois peu probable que nous n’exploitions plus les mines de charbon," a-t-il expliqué.

D’ailleurs, le problème de l’environnement s’est aggravé en Chine à cause des émissions de gaz de houille. L’effet de serre du gaz de houille est 21 fois plus important que celui du dioxyde de carbone.
Par rapport à l’exploitation du gaz de schiste, la Chine est confrontée à moins de défis technologiques dans l’exploitation du gaz de houille.

Ce dernier est piégé sous terre à une profondeur de moins de 2 000 mètres, tandis que le gaz de schiste se trouve en moyenne à une profondeur de 2 000 à 4 000 mètres, sans compter que les veines de charbon sont plus faciles à creuser que les terrains argileux.

Un autre avantage de l’exploitation du gaz de houille est qu’elle permet de réduire les explosions de gaz dans les mines, a ajouté Pan Wei’er.

Des recherches indiquent que si le gaz de houille, constitué principalement de méthane, était exploité avant l’exploitation des mines de charbon, le nombre d’explosions
serait réduit de 70% à 85%.

Pan Wei’er a affirmé que la promotion du développement du gaz naturel non conventionnel était d’une grande importance pour la Chine, étant donné la mauvaise structure énergétique du pays.
Selon les statistiques, le charbon représente 70% de la production et de la consommation énergétiques brutes du pays, tandis que la proportion du gaz naturel est inférieure de 20 points de pourcentage à la moyenne mondiale.

L’exploitation du gaz de houille permettra d’améliorer largement cette structure, a estimé Pan Wei’er.

Chine : Mo Yan déclare que son prix Nobel est une victoire pour la littérature

GAOMI, Shandong, 13 octobre (Xinhua) — Mo Yan, lauréat du prix Nobel de littérature, a déclaré vendredi que cette récompense était une victoire pour la littérature, mais pas une victoire du politiquement correct.

L’écrivain, qui s’exprimait depuis sa ville natale de Gaomi, dans la province du Shandong (est), a indiqué aux journalistes : "mes romans dépassent le cadre politique. Le prix que l’Académie suédoise m’a remis constitue une victoire pour la littérature, mais pas une victoire du politiquement correct. Ceci est un prix littéraire, et je l’ai obtenu grâce à la littérature".

Mo Yan a été critiqué pour avoir recopié à la main un célèbre discours sur l’art et la littérature prononcé dans l’ancienne base révolutionnaire de Yan’an par le président Mao Zedong. En réponse, l’écrivain affirme que le discours fut une nécessité historique et joua un rôle positif pour renverser un gouvernement corrompu.

"Bien sûr, en le lisant aujourd’hui, on s’aperçoit que le discours était extrêmement limité. Il mettait un accent trop prononcé sur les relations entre culture et politique et sur la nature de classe de la littérature, mais passait sous silence l’aspect humain de la littérature", ajoute-t-il.

"Notre groupe d’écrivains avait déjà réalisé ces limites lorsque nous écrivions dans les années 1980. Nous avons essayé de les dépasser tout au long de notre création littéraire."

"Je crois que nombre de mes critiques n’ont pas lu mes oeuvres. S’ils les avaient lues, ils auraient compris que je faisais face à une pression et à des risques importants en les écrivant."

"Beaucoup de gens me critiquent pour les relations étroites que j’entretiens avec les autorités chinoises et le Parti communiste chinois (PCC). Mais en réalité, nombre d’entre eux travaillent pour le gouvernement ou font eux-même partie du PCC", explique cet écrivain âgé de 57 ans.
"Ma position politique n’est pas en contradiction avec le prix Nobel", a-t-il souligné.

"Les ouvrages parlent pour leurs écrivains. Ils ne servent aucun parti ou groupe. Les auteurs doivent être guidés par leur conscience, se tenir en face de chaque personne, étudier le destin et les sentiments du peuple et prendre leurs propres décisions."

"Si vous lisez mes oeuvres, vous savez que mes attaques visant la part d’ombre de la société sont particulièrement sévères", a-t-il poursuivi.

Mo Yan, dont le véritable nom est Guan Moye, est devenu jeudi le premier Chinois à remporter le prix Nobel de littérature au cours des cent ans d’histoire de cette récompense, apportant une joie immense aux autres écrivains et lecteurs chinois.

Issu d’une famille d’agriculteurs d’un village de Gaomi, Mo Yan s’est fait connaître à la fin des années 1980 pour ses romans tels que Beaux Seins, belles fesses et Le Clan du sorgho, porté à l’écran en 1986 par Zhang Yimou sous le titre Le Sorgho rouge.

URL de cet article 18229
http://www.legrandsoir.info/quelques-nouvelles-de-chine.html

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 11-11-2012 à 00:30:49   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   








Wen Jiabao définit les principales tâches de la Chine pour les 5 ans à venir

Source: Xinhua 10.11.2012 à 09h11

Augmenter les revenus de la population, lutter contre la corruption et améliorer l'édification du Parti sont les principales tâches à accomplir dans les cinq prochaines années, a déclaré jeudi Wen Jiabao aux délégués au 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC).

Les effets de la crise financière internationale vont perdurer quelques années, a-t-il fait remarquer lors d'une discussion de groupe avec la délégation de Tianjin.

La Chine doit maintenir une croissance stable et relativement rapide, et faire avancer la réforme et la restructuration économique afin d'éviter un développement économique instable, déséquilibré, mal coordonné et non durable, a-t-il souligné.

La réforme structurelle politique doit progresser simultanément afin d'améliorer la démocratie, sauvegarder la justice et l'équité sociales, protéger la liberté et les droits égaux du peuple et mettre pleinement à profit ses initiatives et sa créativité.

"Dans les cinq prochaines années ou plus, le peuple sera très préoccupé par des questions qui nécessitent notre attention particulière" , a-t-il fait observer.

Premièrement, des efforts doivent être faits pour augmenter les revenus des habitants urbains et ruraux, améliorer le système de sécurité sociale, réduire davantage les inégalités régionales et entre les zones urbaines et rurales, et résoudre la question de l'iniquité en termes de répartition des revenus.

Deuxièmement, il faut notamment privilégier la lutte contre la corruption, car c'est une question de vie ou de mort pour le Parti et le pays. A cette fin, il faut renforcer l'édification institutionnelle pour déraciner la corruption, encourager l'intégrité des fonctionnaires et promouvoir un gouvernement propre.

Troisièmement, c'est au Parti qu'incombe la plus lourde responsabilité pour l'avenir de la Chine. "Nous devons déployer des efforts particuliers pour consolider et améliorer la direction du Parti, améliorer la démocratie, optimiser le système juridique et garantir l'état de droit" .

"La Chine fait face à de nombreux problèmes, en particulier à la tâche ardue de réforme et de développement. Mais je pense que les trois aspects mentionnés ci-dessus sont les plus importants et les plus urgents" , a-t-il ajouté.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 02-12-2012 à 00:30:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



La Chine met en place la couverture maladie pour les séropositifs


Séropositif depuis huit ans, Yuxuan (pseudonyme) est un jeune homme de 33 ans habitant à Jinan (capitale de la province du Shandong) qui va chaque mois chercher ses médicaments antiviraux dans un centre de contrôle des maladies près de chez lui.
"Les médicaments prescrits sont gratuits. Je ne paie que le test sanguin dont j'ai besoin une fois par an" , indique-t-il.
Un de ses amis, malade du sida, a développé une paralysie après une infection. Celui-ci a du dépenser 200.000 yuans (32.000 dollars) pour le traitement médical, car il n'existe aucune assurance publique pour les personnes atteintes du sida.
Yuxuan craint que quelque chose de similaire ne lui arrive et s'exclame : "si cela m'arrivait, ma famille sera ruinée" .

Heureusement, la situation va changer, grâce aux efforts continus de la Chine pour financer les services de soins liés au sida. Le gouvernement provincial du Shandong a annoncé samedi, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, qu'il envisageait d'intégrer les soins médicaux du sida dans l'assurance maladies graves, à l'horizon 2015.

Le vice-Premier ministre Li Keqiang a promis lundi dernier que le gouvernement allait étudier la possibilité d'élargir la couverture du traitement anti-HIV au système d'assurance maladie fondamentale des résidents urbains comme c'est déjà le cas pour les résidents ruraux.

Yuxuan se rend dans un hôpital général dès qu'il a le moindre problème de santé, tel qu'un rhume.
"Je vais à l'hôpital général comme les autres personnes, sans mentionner ma séropositivité" , avoue-t-il.
Il n'aime pas se rendre dans les hôpitaux locaux désignés pour les personnes ayant le sida, où, selon lui, les équipements médicaux sont obsolètes par rapport aux ceux des hôpitaux généraux.

Le ministère de la Santé a fait savoir mercredi que la Chine comptait fin octobre 492.191 cas de HIV/SIDA signalés, dont 68.902 nouveaux cas cette année.
La Chine s'est dotée d'un système de prévention et de contrôle du sida de quatre niveaux. Le plus bas niveau est représenté par les centres de contrôle des maladies dans les districts et les bourgs.
Le pays a établi un réseau gratuit de consultations et de tests volontaires (VCT) couvrant 2.966 districts, avec 14.305 laboratoires de dépistage, 339 laboratoires de confirmation et 8.899 cliniques de VCT.
Outre les services gratuits et l'assurance maladie fondamentale, les malades du sida toucheront une subvention mensuelle de la part des gouvernements de divers niveaux.
Agence de presse Xinhua 2012/12/01
source

Sur le même sujet :Xi Jinping appelle à abandonner la discrimination envers les sidéens


Edité le 02-12-2012 à 00:32:16 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 03-12-2012 à 08:37:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Contrairement aux économies impérialistes qui s'enfoncent dans la récession, la Chine reste en tête de l'économie mondiale, y compris dans le commerce extérieur, qui se développe dans la zone sud-sud.

source : Boursier.com

Economie : l'embellie se confirme en Chine en novembre


Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) -- L'économie chinoise confirme une nouvelle fois son redressement. Selon les statistiques privées et officielles, l'activité manufacturière a rebondi en novembre grâce à un regain de traction des exportations et d'investissements nationaux. Le Bureau national des statistiques a ainsi annoncé samedi que l'indice PMI manufacturier s'était établi à 50,6 en novembre après 50,2 en octobre, au plus haut depuis 7 mois.

Dans les services, l'indice PMI officiel est remonté à 55,6 contre 55,5 en octobre. La production, les prises de commandes et les commandes à l'exportation ont continué à se redresser, selon les sous-indices PMI, confirmant l'amélioration de la conjoncture constatée depuis septembre dans les indicateurs économiques chinois.

De son côté, l'enquête PMI de la banque HSBC (réalisée auprès d'un échantillon différent d'entreprises chinoises) s'est établie à 50,5 en novembre après 49,5 en octobre. C'est la première fois depuis octobre 2011 que cet indicateur franchit la barre des 50 séparant la contraction de l'expansion de l'activité. Seul ombre au tableau soulignée par les économistes : l'embellie actuelle semble surtout liée aux investissements publics et concerne surtout les grandes entreprises chinoises. L'activité dans les PME serait encore en baisse, signalant que la reprise reste fragile.

Ce matin, la publication de ces chiffres a permis aux Bourses asiatiques de commencer le mois de décembre à la hausse, avec des progressions de 0,3% à 0,4% à Tokyo, Séoul et Taiwan. En revanche, la Bourse de Shanghai reste morose (-0,25% pour le Shanghai Composite) face à l'éloignement des perspectives de mesures d'assouplissement monétaire en Chine.

Compte-tenu des signaux positifs observés ces derniers mois, une majorité d'analyses tablent désormais sur un maintien par les nouveaux dirigeants du pays de l'objectif de croissance du PIB annuel de la Chine à 7,5% en 2013. Neuf des 16 analystes sondés par l'agence 'Bloomberg' s'attendent ainsi à un objectif de 7,5%, six à une baisse à 7% et un seul s'attend à un relèvement à 8%.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 05-12-2012 à 23:48:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   


source

Les dirigeants chinois s'engagent à combattre la bureaucratie

( Xinhua )
05.12.2012 à 10h01

De hauts dirigeants chinois se sont engagés à réduire les visites, réunions et entretiens bureaucratiques afin de rester au plus près du peuple.

Lors d'une réunion tenue mardi, à laquelle ont participé des membres du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), les responsables ont convenu de travailler de manière pratique pour le Parti et le pays.

La réunion a été présidée par Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC.

Selon un communiqué publié à l'issue de la réunion, tous les membres du Bureau politique du Comité central du PCC ont été exhortés à comprendre la situation réelle à laquelle fait face la société grâce à des inspections approfondies au niveau de la base.

Ces inspections doivent être effectuées particulièrement dans les endroits où les problèmes sociaux sont les plus aigus, et les tournées d'inspection effectuées par pure formalité doivent être strictement interdites.

Les hauts dirigeants doivent écouter le peuple et les responsables au niveau de la base, et résoudre les problèmes pratiques du peuple, selon le communiqué.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 07-12-2012 à 13:37:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les Chinois sont mécontents de leurs fonctionnaires provinciaux

( le Quotidien du Peuple en ligne )
07.12.2012 à 16h58
Seuls 25% des résidents urbains de la Province du Guangdong sont satisfaits ou relativement satisfaits de la conduite de ceux qui travaillent dans les administrations locales et les institutions publiques.

Environ le même pourcentage de personnes ne sont pas satisfaites, selon une enquête menée auprès de 2032 résidents urbains de la Province du Guangdong par le Centre de Recherche sur l'Opinion Publique de Guangzhou en août.

Parmi les personnes qui ont fait appel aux services des départements du gouvernement local, 46% reconnaissent que les services ne sont fournis qu'après avoir offert des « cadeaux » aux fonctionnaires, 24% ayant même reconnu avoir offert des banquets, des spectacles, des cartes de shopping, des cadeaux et de l'argent.

Les employés de bureau publics aident souvent leurs parents et amis à gagner de l'argent dans leurs activités, selon 68% des personnes interrogées.

Les deux autres types courants de corruption identifiés par les répondants sont la décadence morale, c'est à dire quand les fonctionnaires se conduisent mal dans leur vie personnelle, et l'achat de produits de luxe avec de l'argent public.

Dans le secteur des services publics, l'éducation et les services médicaux sont considérés comme les deux domaines où la corruption est la plus répandue.

Dans la catégorie de l'application des décisions administratives, les secteurs les plus corrompus sont les services de l'ordre public, du contrôle des aliments et médicaments, de la protection de l'environnement et de la gestion urbaine, selon le sondage.

Les départements des services publics, des appels d'offres gouvernementaux et des marchés publics, secteurs qui ont été longtemps en proie à la corruption, sont toujours identifiés par plus de la moitié des répondants comme étant témoins, souvent ou occasionnellement, d'affaires de corruption.

Plus de 60% disent que la corruption a lieu, souvent ou de temps en temps, dans le cadre de la promotion des fonctionnaires et les affaires judiciaires.

En ce qui concerne les dommages causés par la corruption, la plupart des gens ont dit qu'il en résulte une plus grande inégalité sociale, des conflits sociaux et de la haine envers les fonctionnaires.

Environ 64% des répondants ont déclaré que la corruption va affaiblir la crédibilité du Gouvernement auprès du grand public, et 58% estiment que cela aura une incidence sur la position dominante du Parti, avec d'autres conséquences, notamment une efficacité moindre et des coûts plus élevés.

La corruption sévit dans un large éventail de domaines et ces affaires éclatent en permanence. C'est ce que le public voit et ressent, a dit Zhang Jingen, un professeur au centre des études de lutte contre la corruption à l'Université Sun Yat-sen de Guangzhou.

Les fonctionnaires peuvent être en désaccord quant à la réalité de la situation. La seule façon de soulager les doutes du public serait de rendre les informations publiques, a dit M. Zhang.

Dans une vaste campagne provinciale contre la corruption commerciale menée entre février et juin, 28 responsables de service au niveau provincial ont fait l'objet d'une enquête, selon la Commission de Contrôle de la Discipline du Parti du Guangdong.

Depuis juin, ce ne sont pas moins de huit enquêtes concernant des fonctionnaires de ce niveau qui ont été annoncées.

Les répondants à l'enquête considèrent aussi qu'il est très important de rendre publics les procès, les processus gouvernementaux de décision, et les dépenses faites avec des fonds publics par les fonctionnaires pour des réceptions, des véhicules et des voyages à l'étranger.
source

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 09-12-2012 à 09:50:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Le leader cubain s'engage à renforcer les relations avec la Chine


9/12/2012 xinhua


Le leader cubain Raul Castro s'est engagé samedi à continuer à développer les relations entre son pays et la Chine lors d'un entretien avec un haut responsable du Parti communiste chinois (PCC).
M. Li Yuanchao, membre du Bureau politique du Comité central du PCC en visite à Cuba, a présenté à M. Castro un aperçu du 18e Congrès national du PCC qui vient de se terminer en novembre. M. Castro a déclaré que le Congrès établissait une feuille de route pour le développement futur de la Chine.

Cuba est disposé à en apprendre davantage sur les expériences de la Chine en matière de développement et à amener les relations Cuba-Chine à un niveau supérieur, a ajouté le dirigeant cubain.

M. Li a indiqué de son côté que le PCC, le Parti communiste cubain, ainsi que les deux pays, se soutiennent l'un et l'autre dans la construction du socialisme, dans la sauvegarde de la paix mondiale et dans la promotion du développement commun.

La nouvelle direction du PCC, avec M. Xi Jinping en tant que secrétaire général, met en valeur l'amitié traditionnelle entre la Chine et Cuba et est engagé à développer la coopération d'amitié Cuba-Chine, a-t-il assuré.

M. Li a rencontré vendredi le second secrétaire général du Parti communiste cubain et premier vice-président du Conseil d'Etat et Conseil des ministres de Cuba, Jose Ramon Machado Ventura, en plus d'assister à la cérémonie de signature d'un accord sur les échanges et la coopération entre les deux parties.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 13-12-2012 à 08:14:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Le 4 décembre, le Bureau politique du Comité central du PCC (parti communiste chinois) a tenu une réunion d'analyse et de recherche sur le travail économique en 2013.
L'économie chinoise se trouvant dans une période clé de stabilisation et de reprise, cette réunion a mis en exergue six principaux signaux sur la politique économique de l'année prochaine, respectivement :

- Maintenir la continuité et la stabilité de la politique macro-économique en effectuant de manière opportune et appropriée quelques réajustements ;
- Elargir le marché intérieur et dans le même temps promouvoir l'investissement ;
- Soutenir les entreprises qui chapeautent d'importants programmes scientifiques et technologiques nationaux qui ont des objectifs déterminés ;
- Promouvoir de manière programmée l'urbanisation de la population agricole transférée vers d'autres secteurs ;
- Faire progresser solidement la réforme dans les domaines majeurs ;
- Améliorer le niveau de vie du peuple, parfaire le système des services pour l'emploi, élever le niveau de sécurité sociale, développer le bien-être social comme l'éducation, la santé et la culture, renforcer le contrôle du marché immobilier et la garantie du logement.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 14-12-2012 à 18:20:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Le PCC s'engage à améliorer son style de travail


( Xinhua )
14.12.2012 à 08h16



Liu Yunshan, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a indiqué jeudi que les dirigeants du PCC seraient évalués régulièrement sur les changements de leur style de travail et que les résultats de ces enquêtes seraient rendus publics.

Il s'est ainsi exprimé lors d'une réunion sur l'édification du Parti.

Selon lui, des efforts inlassables doivent être faits afin de mettre en oeuvre les huit mesures pour l'amélioration du style de travail des fonctionnaires exposées lors d'une réunion du 4 décembre du Bureau politique du Comité central du PCC.

Lors de cette réunion, le nouveau leadership a adopté un document stipulant des exigences explicites quant à la façon dont les membres du Bureau politique devaient améliorer leur style de travail sous huit aspects.

Afin de remporter la confiance et le soutien du peuple, le nouveau leadership s'est engagé à rejeter l'extravagance et à réduire les visites et réunions bureaucratiques.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 14-12-2012 à 18:48:21   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



La Chine encourage l'économie circulaire


( Xinhua )
14.12.2012 à 08h24



Le Conseil des Affaires d'Etat, gouvernement central chinois, a appelé mercredi à développer l'économie circulaire alors qu'il dessine les futures tâche destinées à développer la croissance verte du pays.

Le développement de l'économie circulaire est une stratégie essentielle dans le cadre du développement socio-économique chinois, de même qu'un moyen important pour encourager le progrès écologique et parvenir à une croissance durable, indique un communiqué publié à l'issue d'une réunion exécutive du Conseil des Affaires d'Etat présidée par le Premier ministre Wen Jiabao.

Le gouvernement central a également exhorté à déployer davantage d'efforts pour construire un système industriel à l'échelle nationale permettant le recyclage des ressources renouvelables et encourageant la consommation verte.

Au cours de la réunion, le gouvernement central a adopté le 12e plan quinquennal sur le développement de l'économie circulaire, qui contient de multiples tâches et mesures destinées à encourager le développement du domaine entre 2011 et 2015.

Le pays établira un système du recyclage agricole favorisant la préservation des ressources, la production propre et le recyclage des déchets, afin d'améliorer l'environnement écologique de la campagne chinoise et l'efficacité de l'agriculture, selon le communiqué.


Pur info :
l'économie circulaire

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 15-12-2012 à 21:35:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   


Sur Pékin Information :

Quelle réforme économique pour la Chine ?


Face au ralentissement continu de sa croissance économique, la Chine a besoin de nouvelles réformes pour stimuler son développement économique.

Lan Xinzhen - Publié le 14/12/2012

Après une trentaine d'années de réforme et d'ouverture vers l'extérieur, la Chine est passée du centième au deuxième rang mondial, et exerce une grande influence sur le système économique international. Néanmoins, l'apparition de certains problèmes, tels que le déséquilibre de la structure économique, la répartition inégale des richesses et le ralentissement de la croissance depuis plus d'un an, suscitent des inquiétudes dans l'opinion quant à la durabilité de la croissance. Dans ce contexte, de nombreux économistes appellent à de nouvelles réformes économiques.


La Tour de Shanghai en construction


D'après Li Luoli, vice-directeur de l'Institut de recherche sur la réforme économique (CSER), la réforme est devenue aujourd'hui plus difficile et compliquée qu'avant. « Les divergences d'intérêts ont fait naître plusieurs groupes d'intérêts. Une réforme que soutient un groupe pourrait être enterrée par un autre, ce qui rend très difficile toute action », a observé M. Luo.
Peng Sen, ancien vice-directeur de la Commission nationale du Développement et de la Réforme, estime que la future réforme devra résoudre en priorité quatre relations : entre le gouvernement et le marché, entre les autorités centrales et locales, entre les régions urbaines et rurales, et entre le développement économique et le progrès social.

Réforme future : principes à respecter


D'après Gao Shangquan, président d'honneur du CSER, l'objectif de la réforme économique est de mettre en place un système de marché socialiste, assurant la répartition des ressources par le marché et transformant l'économie planifiée en économie de marché socialiste.
S'agissant d'un éventuel élargissement du secteur privé, M. Gao souligne que la Chine doit insister sur le statut primordial de l'économie publique, la proportion relativement importante de celle-ci dans l'économie nationale ne devant pas être considérée comme une raison pour la réforme économique.
M. Gao indique par ailleurs qu'il faut réduire l'intervention administrative dans les activités micro-économiques, car cela pourrait engendrer de la corruption et aggraver les inégalités. D'après lui, il faut accélérer la réforme du système administratif pour créer une concurrence équitable.

Deux réformes urgentes


Malgré une croissance rapide, il faut voir que l'économie chinoise présente également de nombreux problèmes. Selon Hua Sheng, président de l'université Yanjing Huaqiao de Bejiing, le plus urgent, c'est de réformer le système d'état civil actuel.
Aujourd'hui, la Chine voit son taux d'urbanisation augmenter d'année en année. En 2011, ce chiffre a atteint 51,27 %. Mais le système d'état civil actuel (en chinois, hukou) a divisé la population en deux catégories hermétiques : les urbains et les ruraux. Ainsi, beaucoup de paysans travaillent dans les villes mais leur état civil reste encore rural, ce qui les empêche de profiter des services sociaux des villes. Beaucoup d'inconvénients au quotidien, et un risque d'instabilité sociale.


Un travailleur migrant dans la gare de Yinchuan, dans le Ningxia


Selon Wang Xiaolu, vice-directeur de l'Institut de recherche sur l'économie nationale rattaché à la Fondation de la recherche sur la réforme économique, pour promouvoir une répartition équitable des richesses, il faut déterminer avec précision les éléments qui doivent être réformés. D'abord, commencer par la réduction des impôts pour les PME, assouplir les normes sur les réductions d'impôts, et augmenter le nombre d'entreprises pouvant bénéficier d'une réduction d'impôts. Ensuite, élever le niveau de l'assurance vieillesse et du revenu minimum garanti dans les régions rurales tout en augmentant le revenu des paysans, de 30 à 40 %. Enfin, généraliser la sécurité sociale. Les travailleurs migrants travaillent pendant presque toute l'année loin de leur pays natal, et ne profitent donc d'aucune sécurité sociale. Alors, à l'exception des grandes villes comme Beijing, Shanghai et Guangzhou, d'autres villes doivent revoir leur politique d'état civil et accorder un statut de résident aux travailleurs migrants. De plus, il faut rendre transparente l'utilisation des ressources publiques et les publier en détail, notamment, dans le domaine financier.

Poursuivre l'ouverture vers l'extérieur


Actuellement en Chine, certains remettent en cause l'élargissement de l'ouverture face au protectionnisme commercial des pays européens et américains. Mais d'après Liu Zhiming, chercheur à l'Institut des finances de Wudaokou rattaché à l'université de Qinghua, il est temps pour le secteur financier chinois de s'internationaliser. La crise de 2008 a provoqué un réajustement du système financier international, portant les économies émergentes sur le devant de la scène. Il faut profiter de cette occasion, non seulement dans l'intérêt du secteur financier chinois, mais aussi pour rétablir un ordre international plus juste et raisonnable.

Beijing Information

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 02-01-2013 à 20:32:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   


Le Quotidien du Peuple publie :


Xi Jinping appelle à davantage d'efforts pour lutter contre la pauvreté


( Xinhua )
31.12.2012



Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois Xi Jinping a appelé dimanche les autorités locales à multiplier leurs efforts dans la lutte contre la pauvreté, lors d'une tournée dans deux villages de la province du Hebei (nord).


Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois Xi Jinping a appelé les autorités territoriales à multiplier leurs efforts dans la lutte contre la pauvreté, lors d'une tournée dominicale dans deux villages défavorisés de la province du Hebei (nord).

Bravant la neige et le temps glacial, M. Xi s'est rendu en visite chez des agriculteurs des villages de Luotuowan et de Gujiatai à Fuping, un district montagneux du Hebei.

Au cours de ses conversations avec les villageois, Xi Jinping a prêté une attention particulière aux difficultés de la vie quotidienne de ceux-ci, telles que les revenus, l'alimentation, l'éducation et les soins médicaux.

Xi Jinping a demandé aux fonctionnaires locaux de garder toujours à leur esprit les personnes démunies et de les aider de tout leur coeur.

Les comités du Parti et les gouvernements locaux doivent privilégier la mission d'orienter le peuple vers la sortie de la pauvreté, a-t-il souligné.







--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 06-01-2013 à 11:24:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : réforme du système éducatif pour les enfants d'ouvriers migrants


( Xinhua )
05.01.2013 à 14h58


Plusieurs provinces et municipalités chinoises ont annoncé récemment des réformes de l'éducation pour permettre aux enfants d'ouvriers migrants d'aller au lycée et de passer l'examen d'admission à l'université dans les villes où leurs parents travaillent.

Les autorités de l'éducation des provinces du Ningxia, du Shanxi, du Hubei, du Sichuan, du Gansu, du Henan, du Shaanxi et du Jiangsu ont publié des plans de réforme pour s'assurer que les enfants d'ouvriers migrants jouissent de droits à l'éducation identiques à ceux des enfants des villes.

La Chine compte aujourd'hui plus de 250 millions d'ouvriers migrants dans les villes. D'après des estimations, 20 millions d'enfants de ces ouvriers vivent désormais dans les zones urbaines.

Le système chinois de registre d'état civil forçait auparavant les enfants à être scolarisés dans les écoles de leurs provinces natales. Un règlement a toutefois changé cette situation en 2003, permettant aux enfants d'ouvriers migrants d'avoir accès à l'éducation obligatoire de neuf ans dans les villes où leurs parents travaillent.

Cependant, ces enfants devaient rentrer chez eux pour poursuivre leurs études au lycée ou pour passer l'examen d'admission universitaire.

Début 2012, le ministère chinois de l'Education a demandé aux villes d'élaborer des plans pour faciliter l'accès de ces enfants au lycée et à l'examen d'entrée à l'université.

Chine : 4, 5 milliards de yuans pour les enseignants en milieu rural en 2012

( le Quotidien du Peuple en ligne )
06.01.2013 à 16h20


La Chine a alloué 4,5 milliards de yuans (715,5 millions de dollars) pour les enseignants qui travaillent dans les zones rurales dans le cadre de l'enseignement obligatoire en 2012, a déclaré samedi le ministère des Finances (MOF).

Cet argent, subventionne les professeurs qui enseignent dans les régions les plus pauvres après avoir été diplômé de l'université, avec une aide annuelle de 27 000 yuans et de 24 000 yuans pour les enseignants travaillant dans les régions occidentales et centrales, a expliqué le ministère des Finances.

Les subventions, initiées en 2006, se sont élevées à 15,3 milliards de yuans et ont bénéficié à près de 523 000 personnes, selons les données officielles.

La Chine a adopté un système de neuf années d'enseignement obligatoire, comprenant six ans à l'école primaire et trois ans au collège.


Edité le 06-01-2013 à 11:25:56 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 19-01-2013 à 20:29:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : le revenu par habitant urbain en hausse de 9,6% en 2012


Source: French. News. Cn | 01-18-2013 14:49


BEIJING, 18 janvier (Xinhua) -- Le revenu disponible par habitant de la population urbaine chinoise a augmenté de 9,6% (ajusté en fonction de l'inflation) en 2012, a annoncé vendredi le Bureau d'Etat des Statistiques (BES).

Le taux de croissance est supérieur de 1,2 point de pourcentage à celui de 2011, portant le revenu annuel moyen à 24.565 yuans (3.912 dollars), selon le BES.

Le revenu par habitant de la population rurale a quant à lui grimpé de 10,7% sur un an pour atteindre 7.917 yuans l'année dernière. Le taux de croissance est inférieur de 0,7 point de pourcentage à celui de 2011, a indiqué le BES.

Le nombre de travailleurs migrants ruraux a atteint 262.61 millions en 2012, soit 9,83 millions de plus qu'en 2011 (3,9% d'augmentation en 2012 contre 4,4% en 2011), selon le BES.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 24-01-2013 à 20:49:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Sur Qiushi :

les mesures d'austérité font partie du nouveau style de travail


De: Xinhua
Mise à jour :2013-01-22 10:57


Ni drapeaux, ni fleurs ornementales ni vins chinois pour les conseillers du gouvernement de Pékin lors de leur réunion annuelle lundi.
Ce type d'austérité peut aussi être vu dans d'autres régions de la province, la plupart des régions de Chine devraient tenir leurs réunions annuelles des conseillers du gouvernement et les législateurs locaux ce mois-ci.

Cela fait partie de la réforme en cours pour pour améliorer le style de travail des représentants du gouvernement et du Parti, éviter l'extravagance et annuler les réunions inutiles, après que la nouvelle direction de la Chine ait demandé en Décembre dernier aux responsables à être laborieux et économe.

Liu Weilin, un officiel du comité permanent de l'Assemblée législative de Beijing, a déclaré que le congrès des populations locales verra "une quantité considérable de réduction des dépenses» cette année.
Pékin a essayé de nombreuses mesures pour réduire les dépenses, y compris imprimer les documents sur les deux faces du papier, supprimer des dispositions avantageuses pour les députés, comme l'abolition d'une voie de circulation réservée uniquement à leur usage, a dit Liu.
Le rapport d'activité du comité permanent de la législature municipale est 25 pour cent plus court que les années précédentes, et les discours officiels sont tenus d'être concis pour gagner du temps pour la discussion, a dit Liu.

Un Jianjun, un conseiller du gouvernement de Pékin a déclaré que non seulement la conférence mais le dîner et les installations dans les hôtels ont été plus simples cette année.
"La variété des plats au buffet dînatoire a été réduite et aucun fruit n'est fourni dans la chambre d'hôtel, pas plus" , a-t-il dit.

Dans l'Est de la Chine la province du Jiangsu, Li Xueyong, gouverneur du Jiangsu, a présenté un rapport de 27 pages sur le travail du gouvernement dimanche, en se concentrant sur l'amélioration du niveau de vie des populations et résumant les réalisations au cours des cinq dernières années et les objectifs de développement pour les cinq prochaines années.

Le rapport a été plus court que les années précédentes, et chaque représentant n'a reçu que cinq minutes pour prendre la parole lors des sessions annuelles du Jiangsu.
"Pour gagner du temps, de nombreux représentants doivent couper d'inutiles effets oratoires et parler seulementdes problèmes" , a déclaré Lu Yong, président du Ruohang de développement des transports Co à Nanjing. «L'efficacité est le maître mot des sessions de cette année."
Il a ajouté que, comme de nombreux autres représentants, il ne va plus à la réunion en voiture. Au lieu de cela, il choisit de prendre le métro.
De nombreux rapports gouvernementaux publiés par les gouvernements locaux dans la province du Jiangsu parlent des lacunes dans leur travail.
"Selon le gouvernement Suzhou, le PIB de la ville a augmenté de 10 pour cent en 2012, mais il devait être de 12 pour cent" , a dit Zhuang Jianping, directeur du département de l'organisation du comité de Suzhou agricole.
«Nous fournissons des données réelles pour le grand public et faisons face à la critique» , a déclaré Zhuang.
Xu Yaotong, professeur de sciences politiques à l'Académie chinoise de la gouvernance, a déclaré à Xinhua que les événements politiques provinciaux devraient prendre l'initiative d'être concis, pratique et très efficace.
Xu a dit qu'il appréciait les réformes mais a souligné que les députés devraient avoir les qualifications solides et la tête sur les épaule plutôt que de simplement être en mesure de prononcer des discours émouvants.


Edité le 24-01-2013 à 22:27:19 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 29-01-2013 à 15:03:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   


Sur Qiushi :

De grands espoirs reposent sur le PCC pour équilibrer les revenus

De: Xinhua
Mise à jour :28/01/2013


BEIJING, 27 janvier (Xinhua) - Liu Mengmeng a travaillé comme ouvrier broyeur dans une usine de verre dans l'est de la province du Shandong en Chine pendant deux ans depuis l'obtention du diplôme d'une école technique, mais elle peut difficilement joindre les deux bouts.

L'entreprise privée paie 1.700 yuans (203,15 € ) par mois pour les travailleurs migrants comme elle. En comparaison, à proximité Co. Yankuang Group, dans une mine de charbon appartenant à l'Etat, les employés reçoivent des prestations d'emploi généreux en plus d'un salaire mensuel de 5000 yuans (597,5 € ).

C'est ce contraste qui a fait de l'inégalité des revenus la principale réclamation publique en Chine, la plus forte croissance de l'économie mondiale au cours des trois dernières décennies, alimentée par l'industrialisation et l'urbanisation rapides.

Après des retards répétés à un plan de réforme du revenu de distribution qui a fait l'objet d'examen par le gouvernement depuis 2004, le peuple s'attend à des efforts plus radicaux à cet égard des nouveaux dirigeants du parti communiste chinois, élus en novembre dernier.

«J'espère que la direction pourra adopter un meilleur point de vue pour présenter la réforme, et que cela permette de plafonner les hauts revenus dans des secteurs monopolisés» , a déclaré Wu Li d'une société basée à Beijing PC privé.

Wu gagne actuellement 8.000 yuans (955.2 € ) par mois, soit une hausse de 6.000 yuans (716.4 € ) en 2010, mais elle se sent toujours stressée parce que le loyer d'un appartement qu'elle partage avec son compagnon de chambre a augmenté de 1.500 yuans (171,9€ ) durant cette période.

"J'espère que le pays pourra aller plus loin dans la réforme, et résoudre le système de retraite à deux vitesses», a déclaré Lu Meixiang, ouvrière dans une usine de textile dans le Shandong. Cette femme de 47 ans, est bouleversée par la grande disparité des pensions entre les retraités des entreprises et des organismes parapublics.

La prospérité apportée par la réforme en Chine et l'ouverture depuis les années 1970 a développé les industries d’Etat et les régions de l'Est. Le système de hukou, qui classe les résidents en agriculteurs et non-agriculteurs, également a contribué à élargir le fossé de la richesse.

Les données officielles montrent qu’en Chine le coefficient de Gini, mesure largement utilisée de l'inégalité économique, est resté entre 0,47 et 0,49 au cours de la dernière décennie, bien au-dessus du niveau d’alarme de 0,4 fixé par les Nations Unies.

Les écarts de revenus peuvent atteindre plusieurs milliers dans les cas extrêmes. En 2007, certains dirigeants d'entreprises publiques ont gagné 4.553 fois plus que les travailleurs migrants, selon un rapport de 2011 du ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

Le gouvernement a eu recours à des mesures telles que l'augmentation des salaires minima et les indemnités de subsistance pour alléger la pression sur les groupes à faible revenu et élargir la classe moyenne, mais les efforts ont été compromis par la hausse des prix à la consommation et la flambée des prix des logements.

A en juger par le beau salaire et trois maisons dont jouit Zhang Shun à Pékin, il est évident que le gestionnaire de l'entreprise privée ne lutte pas pour survivre. L'homme d'âge moyen dit qu’il économise chaque centime pour se sentir en sécurité et qu’il en a besoin pour prendre soin de ses parents âgés et payer le proche mariage de son fils.

"La part du lion de la richesse du pays est détenue par une minorité de la population. Des réformes urgentes sont nécessaires à la fois pour garantir l'équité et pour stimuler la consommation intérieure," a dit Zhang.

«L'idée « d’enrichir d’abord certaines personnes »a été avancée sur la fin par le dirigeant chinois Deng Xiaoping. C'est le bon chemin, mais le retard des réformes politiques a causé l'inégalité des revenus» , selon Huang Zongliang, un professeur de sciences politiques Université de Pékin.


Le PCC a gardé la tête froide sur cette question, mais de grands obstacles se présenteront à la nouvelle direction si elle veut rétablir l’équilibre des intérêts sociaux, a dit Huang, invoquant des difficultés à réformer les secteurs publics et la redressement des revenus illégaux des fonctionnaires.

Pour cette raison, les économistes maintiennent que la réforme est un projet gigantesque, nécessitant un ensemble de mesures coordonnées relatives à l'administration, les finances et la fiscalité, la sécurité sociale, l'emploi et le système de hukou.

Pendant ce temps, le gouvernement doit réglementer la distribution des revenus par des moyens juridiques et économiques, tout en renforçant le rôle du marché dans la distribution primaire du revenu national, la principale source des revenus résidentiels, selon Chang Xiuze, un économiste chinois renommé.

"Le gouvernement doit trouver un équilibre entre la concurrence et l'équité, apprendre à« danser sur les deux œufs. Sinon, il va conduire soit à la régression sociale ou la crise » , a déclaré Chang.

En Chine le produit intérieur brut (PIB) a atteint 51,93 trillions de yuans (6 200 Mds€ ) l'année dernière, lui assurant de conserver sa place en tant que deuxième plus grande économie du monde. La consommation intérieure a contribué 51,8 % de la croissance du PIB en 2012, mais cette mesure est encore faible par rapport aux pays développés en raison de la réticence des habitants à dépenser.

Le gouvernement a exhorté l'achèvement du plan de réforme de la répartition des revenus à plusieurs reprises l'année dernière. Le PCC a également annoncé son objectif de doubler le PIB de la Chine et le revenu par habitant des résidents d'ici 2020 par rapport à 2010, au congrès national en Novembre.


Edité le 29-01-2013 à 15:04:44 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 03-02-2013 à 21:10:13   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la chine est devenue puissante en asie orientale au point ou joe biden refuse de prendre partie pour le japon dans le differend l opposant a son ennemi,le ministre américain quemandant l aubole aux autres pays de l otan pour compenser les milliards de dollars que dépense le pentagone pour contenir la montée en puissance de pékin.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 03-02-2013 à 23:51:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le développement rural en Chine demeure une priorité absolue


( le Quotidien du Peuple en ligne )
01.02.2013


Les efforts seront intensifiés afin d'accélérer la modernisation agricole du pays et accroître la vitalité du développement dans ce secteur.

La Chine va mettre en place un système pour assurer la fourniture efficace des produits agricoles importants, augmenter les revenus des agriculteurs et améliorer leurs moyens de subsistance, ainsi que faire progresser les réformes dans les zones rurales, selon un premier document émis jeudi par le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil d'Etat.

Les autorités centrales publient régulièrement des documents politiques majeurs en début de chaque année pour répondre aux priorités du gouvernement.

C'est la 10e année consécutive que le thème de ce premier document traite des enjeux ruraux.

La Chine est confrontée à plusieurs défis en matière de développement agricole, y compris par rapport aux coûts de production en hausse et aux obstacles structurels entre l'offre et la demande de produits agricoles, en raison notamment de l'industrialisation rapide du pays et de l'urbanisation, a indiqué le document.

La politique préférentielle soutiendra davantage les investisseurs professionnels, les fermes familiales et les coopératives rurales à s’engager dans la production agricole.

La Chine a enregistré une production céréalière de plus de 589 millions de tonnes en 2012, soit la neuvième année consécutive de hausse des récoltes de céréales, selon le Bureau national des statistiques.

Pendant ce temps, le pays a importé 2,32 millions de tonnes de riz l'année dernière, 310% en glissement annuel et une augmentation du volume élevé depuis 2000, selon le ministère de l'Agriculture.

Les importations de soja ont atteint l'an dernier 58,4 millions de tonnes, selon le ministère.

Avec de nombreux agriculteurs qui migrent vers les villes et les secteurs industriels, le manque de main-d'œuvre devient progressivement un facteur majeur entravant la production céréalière du pays, estiment les analystes.

Le document aidera à déterminer ce qui sera cultiver et continuera à veiller à l’ avenir du pays, a indiqué Lu Bu, un chercheur des ressources agricoles et de la planification régionale de l'Académie chinoise des sciences agricoles.

La production agricole du pays pourra augmentée lorsque plus d’investisseurs du milieu, fermes familiales et coopératives rurales seront impliqués dans la production agricole, a-t-il expliqué.

«Les agriculteurs seront intéressés par l'utilisation des technologies les plus avancées dans la production agricole pour une pratique à plus grande échelle» , a-t-il dit.

En 2012, le pays comptait 680 000 coopératives rurales, une augmentation de 30% en glissement annuel, selon le ministère de l'Agriculture.

Le document a également déclaré qu'il sera mis en place un accès strict et un système de surveillance des entreprises industrielles et commerciales louant les terres des agriculteurs pour la production agricole.

Les autorités gouvernementales doivent indiquer clairement si ces entreprises utilisent uniquement des terres dans les zones rurales pour le développement agricole et non pour d’autres usages, avait déclaré en janvier lors d’un forum, Chen Xiwen, directeur du Bureau du groupe du Comité central du PCC pour le travail rural.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 08-02-2013 à 00:00:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi Jinping exhorte le PCC à accepter les critiques


Publié le 2013-02-07 20:14:55 | French. News. Cn



BEIJING, 7 février (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a appelé le Parti à être plus tolérant envers les critiques et plus réceptif aux opinions des non-communistes.

Le secrétaire général s'est ainsi exprimé mercredi lors d'une réception organisée pour le Nouvel An chinois, au cours de laquelle il a transmis ses voeux aux membres des partis non-communistes, de la Fédération nationale de l'Industrie et du Commerce et aux personnes sans affiliation à un parti.

"Le PCC doit être capable de supporter les critiques acerbes, de corriger ses erreurs s'il en a commis et d'éviter d'en faire" , a-t-il déclaré.

Les personnes non-communistes doivent avoir le courage de dire la vérité et de refléter véritablement les aspirations du public, a ajouté M. Xi.

Les critiques des personnalités non-communistes peuvent aider le PCC à identifier, analyser et résoudre les problèmes, a-t-il indiqué.

Le secrétaire général a demandé aux comités du Parti à tous les échelons d'accepter immédiatement et de saluer la supervision des partis et personnalités non-communistes afin d'améliorer leur style et leur qualité de travail.

A cette occasion, M. Xi a apprécié le dur labeur des partis et personnalités non-communistes au cours des cinq dernières années.

Xi Jinping les a appelés à soumettre davantage de suggestions judicieuses et pratiques, la poursuite du développement national exigeant d'amples forces.

Li Keqiang et Yu Zhengsheng, deux membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, étaient également présents.

Le Nouvel An chinois, ou la Fête du printemps, est célébré le 10 février cette année.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 08-02-2013 à 00:20:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

source


Li Keqiang rencontre et rassure les habitants défavorisés de Mongolie intérieure


BEIJING, 6 février (Xinhua) -- Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang a mis l'accent sur la coordination entre la croissance économique et l'amélioration des conditions de vie lors de son inspection dans des régions défavorisées de la région autonome de Mongolie intérieure de dimanche à mardi.

"La Chine fait face à un développement déséquilibré qui se traduit par des écarts considérables et visibles entre, d'une part, les 400 millions de résidents urbains et les 900 millions de paysans, et, d'autre part, les régions orientales, centrales et occidentales du pays" , a souligné M. Li.

Même dans les villes, il y a encore plus de 100 millions de personnes qui vivent dans des bidonvilles ou dans des immeubles dangereux et vétustes, a-t-il reconnu.

La complexité du problème rend particulièrement difficile la réduction de ces écarts. Le développement est le seul moyen d'y parvenir et les "acquis de la croissance doivent servir à améliorer les conditions de vie du peuple" , qui, inversement, peuvent offrir "l'énergie et l'espace" nécessaires au développement, a-t-il expliqué.

Li Keqiang s'est rendu en visite dans la ville de Baotou et dans la Ligue Xing'an dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord).
Le quartier de Beiliang à Baotou est un quartier pauvre où habitent 120.000 personnes, dont de nombreuses y vivent depuis plusieurs dizaines d'années. Il n'est pas rare d'y voir trois générations se partager une seule pièce.

"Vous vivez dans de mauvaises conditions et nous en sommes terriblement désolés. Nous pouvons ressentir vos souhaits les plus chers et le Parti ainsi que le gouvernement s'efforceront de promouvoir la rénovation des quartiers pauvres" , a-t-il promis.

Dans la Ligue Xing'an, Li Keqiang a transmis ses voeux pour la nouvelle année aux vétérans.
" La vie heureuse que nous avons aujourd'hui nous la devons à des milliers et millions de gens comme vous qui se sont battus et ont versé leur sang. Nous allons travailler plus dur pour écrire un plus grand caractère [i]'fu' dans l'avenir"[/i], a déclaré M. Li, en collant sur le mur une décoration en papier représentant le caractère "fu" , qui signifie "bonheur et joie" .





Edité le 08-02-2013 à 00:22:37 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 13-02-2013 à 00:37:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : baisse des recettes de l'impôt sur le revenu des particuliers


La Chine a vu ses recettes fiscales en provenance de l'impôt sur le revenu des particuliers baisser de 3,9% en base annuelle en 2012, contre une croissance de 25,2% l'année précédente, selon les derniers chiffres publiés par le ministère des Finances.
Le montant collecté l'année dernière à travers l'impôt sur le revenu a atteint 582,02 milliards de yuans (92,69 milliards de dollars), soit 5,8% du total des revenus budgétaires.
Les mesures de réduction d'impôt prises par le gouvernement ont affecté les recettes, a expliqué un fonctionnaire du ministère.
La correction des prix concernant les logements d'occasion a également poussé à la baisse les recettes issues de l'impôt sur le transfert de propriété l'année dernière.
Selon les données, les revenus fiscaux en provenance des salariés ont reculé de 8% sur un an, et ceux en provenance des propriétaires d'entreprises ont baissé de 12,5%. Par contre, les revenus totaux en provenance de l'impôt sur les intérêts, les dividendes et les bonus ont augmenté de 14,7%.

Agence de presse Xinhua 2013/02/11

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 24-02-2013 à 12:41:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Vingt-trois millions de Chinois sortis de la pauvreté en 2012


source

Vingt-trois millions de Chinois sortis de la pauvreté en 2012

Le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en Chine a considérablement baissé en 2012, grâce aux efforts renforcés du pays pour accroître les revenus des habitants, indiquent les statistiques officielles rendues publiques vendredi.
Le Bureau d'Etat des Statistiques (BES) a annoncé vendredi que l'année dernière 23,39 millions d'habitants ruraux étaient passés au-dessus du seuil de pauvreté actuellement fixé à 2.300 yuans (365,83 dollars) par an, portant le nombre total d'habitants ruraux pauvres à 98,99 millions fin 2012.

La pauvreté dans les zones rurales est l'une des principales difficultés que rencontre la deuxième économie mondiale et le pays le plus peuplé au monde.

En 2012, la Chine a hissé le revenu net moyen des habitants ruraux à 7.917 yuans par an, en hausse de 10,7% par rapport à la même période de l'année précédente, selon les chiffres publiés précédemment par le BES.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 02-04-2013 à 12:59:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le site faire vivre et renforcer le pcf met en ligne un article de pam sur le plan en Chine, à partir de deux documents reçus du PCC :


Le plan en Chine : bilan 2012 et projet 2013...


vendredi 29 mars 2013
par pam






Deux documents reçus du Parti Communiste Chinois qui sont utiles pour comprendre la réalité politique chinoise, se rendre indépendant des représentations idéologiques dominantes d’une Chine qui serait une grande puissance dictatoriale conquérant le monde à partir de l’exploitation de très bas salaires...

Or, les éléments de discussion du plan à partir du bilan 2012 et du projet 2013 nous révèlent une Chine beaucoup plus proche de nous, avec des préoccupations qui font écho aux nôtres sur le niveau de vie, l’aménagement équilibré du territoire, le développement durable et la mixité énergétique, l’investissement et l’augmentation du pouvoir d’achat...

C’est une découverte un peu dérangeante d’identifier le point de vue d’un gouvernement dirigé par un parti communiste dans le plus grand pays du monde et qui parle de socialisme et de marché, de salaires et de capitaux...

On peut lire ce document avec deux préoccupations...
> chercher sans le trouver un modèle de socialisme qu’on pourrait rapprocher de nos propres projets, et être déçu de ne trouver que des mesures qui pourraient être prises dans notre société capitaliste si elle n’était pas dirigée par la bourgeoisie... De fait, ce document montre bien la "coexistence" de socialisme et de capitalisme et le choix profond du PCC de jouer de cette interpénétration. Autrement dit, pour être provocant, est-ce que le socialisme, c’est le capitalisme non dirigé par la bourgeoisie ?
> constater que beaucoup des actions proposées seraient des objectifs utiles à notre propre peuple, et qu’ils ne collent pas avec l’image dictatoriale et capitaliste qu’à la Chine dans nos médias... Quel gouvernement de la France se fixerait un objectif mesurable d’augmentation du pouvoir d’achat de tous ? de rééquilibrage des zones rurales et urbaines ? d’accroissement de la part des échanges internes, de développement de l’économie circulaire ?

Sans oublier que nous ne cherchons pas de modèle, et qu’il faut comprendre la Chine pour interagir avec elle, pas pour chercher à la copier !

Attention, il s’agit d’un rapport sur le plan à l’assemblée nationale populaire. On trouvera sur ce site le rapport d’activité au dernier congrès du PCC qui évoque l’analyse des classes sociales, des contradictions, des luttes politiques...


Le document complet est disponible en attaché (30 pages), mais pour donner une idée de son contenu, voilà le plan global avec quelques éléments illustrant les titres...

Pour compléter, un autre document est joint, le rapport d’activité du gouvernement devant l’assemblée nationale populaire... Petit jeu, comparer avec le discours du premier ministre en France, ou le discours sur l’état de l’union aux USA... qui accepte le risque d’un bilan concret d’activité ?


Sur le bilan 2012

I) L’économie a fonctionné de manière stable
II) La hausse des prix a connu un ralentissement régulier.
III) La place essentielle de l’agriculture dans l’économie nationale a été renforcée.
IV) La restructuration économique a été accélérée.
V) Les économies d’énergie, la réduction des émissions polluantes et la protection de l’environnement ont bien progressé.
VI) La réforme et l’ouverture sur l’extérieur ont gagné en profondeur.
VII) Les efforts déployés pour garantir et élever le niveau de vie de la population ont porté de nouveaux fruits.

Les Objectifs 2013

Assurer une croissance économique régulière.
Rendre notre développement durable, plus équilibré et mieux coordonné.
Maintenir la stabilité des prix.
Porter à un palier plus élevé le niveau de vie de la population.
Continuer à améliorer la balance des paiements internationaux.

Les tâches 2013

I) Renforcer et améliorer le contrôle macroéconomique.
(1) Il faut continuer à appliquer une politique budgétaire de relance
2) Il faut poursuivre une politique monétaire prudente.
(3) Il faut procéder à une bonne orchestration et interaction des politiques concernant les finances, la monnaie, l’industrie, la gestion des terres et l’environnement,
(4) Nous nous attacherons à la régulation de l’activité économique.

II) Accroître la demande intérieure.
(1) Améliorer le pouvoir d’achat des ménages
(2) Promouvoir la montée en gamme de la consommation.
(3) Créer un environnement favorable à la consommation.
(1) Optimiser la structure des investissements.
(2) Impulser la réalisation des projets prioritaires.
(3) Stimuler les investissements non publics.

III) Mener à bien notre travail en faveur du sannong [1]
(1) Stabiliser la production des principaux produits agricoles
(2) Intensifier la construction d’infrastructures agricoles et rurales.
(3) Favoriser un accroissement continu des revenus de paysans.
(4) Promouvoir de manière efficace la réforme dans les régions rurales
(5) Promouvoir un développement cohérent des régions urbaines et rurales.

IV) Maintenir la stabilité globale des prix .
(1) Garantir l’approvisionnement du marché. À cet effet, nous travaillerons à l’application effective du système rendant le gouverneur d’une province responsable du « sac de riz » et le maire d’une ville, du « panier de la ménagère ».
(2) Favoriser la fluidité du marché. Nous appliquerons un plan de travail global visant à réduire les coûts de circulation des marchandises et à la rendre plus fluide.
(3) Parfaire les mécanismes de régulation. Le système de surveillance et d’alerte en matière de prix sera renforcé. Le réajustement des prix contrôlé par l’État doit s’effectuer avec une intensité et un rythme raisonnablement déterminés.
(4) Renforcer le contrôle sur les prix. Nous continuerons à passer au crible les facturations injustifiées ...
(5) Bien orienter l’opinion publique. Il faut bien la sensibiliser à la politique sur les prix et guider judicieusement les anticipations de la société.

V) Accélérer la reconversion et la mise à niveau des industries.
(1) Résoudre les contradictions dues aux surcapacités de production.
(2) Renforcer l’innovation en tant que force motrice.
(3) Intensifier le développement du secteur des transports et de l’énergie.
(4) Élever le niveau de développement du secteur des services.
VI) Promouvoir l’urbanisation avec un zèle avisé.
(1) Intensifier la planification et la conception de projets.
(2) Accroître la capacité multifonctionnelle des agglomérations urbaines
(3) Faire avancer les démarches administratives visant à accorder le statut de citadin aux habitants ruraux qui s’installent dans les villes.

VII) Impulser le développement harmonieux des différentes régions .
(1) Optimiser les structures de l’aménagement de l’espace territorial.
(2) Accorder la primauté à la mise en valeur de l’Ouest.
(3) Réaliser le redressement général des anciens centres industriels, notamment ceux du Nord-Est.
(4) Promouvoir vigoureusement le redressement du Centre.
(5) Soutenir activement les régions de l’Est pour qu’elles se développent en premier.
(6) Continuer à apporter un soutien accru au développement des anciennes bases révolutionnaires, des régions peuplées d’ethnies minoritaires, des régions frontalières et des régions démunies.

VIII) Poursuivre efficacement la construction d’une société économe en ressources et respectueuse de l’environnement.
(1) Parfaire les mesures politiques et les divers mécanismes à cette fin. Il faut créer à titre expérimental des zones écologiques modèles.
(2) Surveiller rigoureusement les secteurs cibles et mener à bien les projets prioritaires.
(3) Accélérer le développement de l’économie circulaire.
(4) Renforcer la protection de l’environnement et des écosystèmes.
(5) Mener à bien l’action contre le changement climatique.

IX) Continuer à approfondir la réforme et à élargir l’ouverture.
(1) Renforcer la direction globale et la coordination générale de la réforme.
(2) Donner une impulsion plus énergique à la réforme des entreprises.
(3) Poursuivre avec prudence la réforme des prix.
(4) Poursuivre de façon approfondie la réforme du système de la santé publique. Il faut perfectionner le système d’assurance maladie pour le peuple tout entier,
(5) Accélérer la réforme du système budgétaire, fiscal et financier, ainsi que celle du mode d’investissement.Il faut parfaire le système des finances publiques dans lequel les moyens des administrations, du niveau central à l’échelon provincial, sont rigoureusement calculés en fonction de leurs attributions.
(6) Approfondir la réforme du système de distribution des revenus. (...) maintenir notre système basé principalement sur la rémunération selon le travail fourni et accompagné de multiples formes de distribution. En même temps, on continuera à considérer comme également importantes la distribution primaire et la redistribution...
(7) Poursuivre la réforme dans les secteurs éducatif, scientifique, technique et culturel. Il faut continuer de mener dans l’éducation la réforme expérimentale axée sur l’équité et la qualité,..
(1) Promouvoir un développement régulier du commerce extérieur.
(2) Veiller à accroître nos avantages et nos performances générales dans le domaine de l’utilisation des capitaux étrangers.
(3) Accélérer notre marche vers l’extérieur.

X) Garantir et améliorer le niveau de vie de la population .
(1) Pour exécuter le programme national de l’édification du système de services publics fondamentaux durant le XIIe Plan quinquennal, nous accélérerons la construction d’un système unifiant les services publics dans les régions urbaines et rurales, comme dans les diverses régions.
(2) Poursuivre la stratégie donnant la priorité à l’emploi et prendre des mesures politiques plus actives en la matière.
(3) Édifier selon une planification globale le système de la protection sociale aussi bien en ville qu’à la campagne.
(4) Mener à bien la construction de logements sociaux et maintenir le contrôle et la régulation du marché immobilier.
(5) Accélérer le développement de l’éducation à différents niveaux et de toutes catégories.
(6) Améliorer la santé de la population. Nous renforcerons les infrastructures du système de services médicaux et sanitaires, du réseau de services pédiatriques et des établissements spécialisés dans la prévention et le traitement des maladies graves, aussi bien dans les villes que dans les campagnes.
(7) Développer énergiquement l’œuvre et les industries culturelles.
(8) Renforcer et innover la gestion sociale. Nous améliorerons les réseaux de services de proximité, renforcerons la formation du personnel des services sociaux et aiderons les administrations urbaines et rurales aux échelons de base à relever leurs capacités en matière de gestion et de services publics.


[1] terme chinois regroupant l’agriculture, les paysans et les zones rurales

___________________


Articles joints :
> RAPPORT SUR L’EXÉCUTION DU PLAN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EN 2012 ET SUR LE PROJET DE PLAN POUR 2013
> RAPPORT D’ACTIVITÉ DU GOUVERNEMENT

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 03-04-2013 à 15:58:57   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le bouddhisme ayant le vent en poupe en france,et les conversions se faisant surtout chez les adhérents ou sympathisants du ps et d europe écologie les verts,il n est pas exclu que d ici une dizaine d années le "lobby bouddhiste" fasse pression pour la reconnaissance du "génocide tibétain"-officiellement,1.2 millions de tibétains auraient ete assassinés depuis l "occupation"puis "l annexion" du tibet par la chine.un tel projet de loi provoquerait bien du remou entre le quai d orsay et pékin....

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13724 messages postés
   Posté le 03-04-2013 à 16:51:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un rapide calcul à propos des chiffres "officiels" qui sont avancés par des sites séparatistes : il y avait à peine un million de tibétains en 1949.
Avec un génocide de 1,2 millions ça fait - 200 000.
Mais la population atteindrait 5 millions aujourd'hui, soit par un miracle de la réincarnation bouddhiste à ce jour inexpliqué, ou peut-être simplement dû au fait que la politique de l'enfant unique n'y est pas appliquée.
Je te conseille de vérifier la source "officielle" de tes chiffres avant de balancer n'importe quoi.

Cela dit les bouddhistes ne sont pas systématiquement anti chinois, pour la simple raison qu'un nombre conséquent d'entre eux sont chinois. Donc il ne s'agit pas d'un lobby bouddhiste mais de bobos sociaux-démocrates.

Enfin la bourgeoisie française a payé cher les prises de position anti-chinoises des socialos et de Sarkozy, lequel a dû faire rapidement machine arrière et s'humilier publiquement pour se rattraper aux branches et récupérer quelques contrats : il n'est pas assuré que nos monopoles aient envie de recommencer.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  La lutte de classe en ChineNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum