Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 La RPC et les Musulmans

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9Page précédentePage suivante
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 10:17:18   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Selon la presse bourgeoise,la "rééducation de masse"et la répression s étendent désormais au Tibet.


Edité le 27-09-2020 à 10:50:27 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 10:19:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://amp.ouest-france.fr/monde/tibet/pekin-etend-sa-reeducation-de-masse-au-tibet-6987017

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 10:22:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://fr.news.yahoo.com/amphtml/exclusif-chine-d%C3%A9veloppe-programme-travail-085358617.html


Edité le 27-09-2020 à 10:28:29 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 11:03:40   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Une analyse de la situation au Tibet

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 11:04:46   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://www.monde-diplomatique.fr/2013/03/BULARD/48833

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 12:13:25   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Sur la rééducation au Tibet https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/26/la-chine-emprunte-a-ses-politiques-au-xinjiang-pour-siniser-encore-plus-le-tibet_6053731_3210.html


Edité le 23-12-2020 à 18:46:25 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 14:37:57   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Sur les relations israelo-chinoises https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/11810118

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 21:43:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

Selon la presse bourgeoise,la "rééducation de masse"et la répression s étendent désormais au Tibet.


Celà signifie que la propagande de guerre US prend la forme du soutien au séparatisme au Xinjiang et au Tibet, et que la presse de notre pays reprend en choeur.
Tous ces articles ont la même origine et reprennent des arguments éculés.
Dans les minorités nationales l'expression libre des langues nationales à pour contrepartie l'utilisation de la langue majoritaire au moins au même titre et l'apprentissage des deux à l'école.
Et la pratique religieuse implique aussi une éducation civique visant le respect des lois socialistes.
Cela dit je ne vais pas passer mon temps à réfuter le bourrage de crâne quotidien.
On sait que c'est une propagande de guerre, à chacun de chercher les contre-informations. Et je ne vois pas bien l'utilité de reproduire ici ce qu'on trouve dans toute la propagande médiatique sans faire de commentaire.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 22:36:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Une réunion importante sur le Xinjiang


Du 25 au 26 septembre 2020, la Chine a organisé le «Troisième Forum du travail central du Xinjiang». Les sept membres du Comité permanent du Bureau politique du Parti communiste chinois ont assisté à la réunion, poursuivant les normes élevées des deux premiers forums de travail du Xinjiang du Comité central du PCC en mai 2010 et mai 2014.

vidéo

Un article tiré de dnews :

Négation des «camps de rééducation» occidentaux concernant la décision de Xi Jinping sur la gouvernance du Xinjiang


2020-09-27


Le président chinois Xi Jinping a avancé lors de ce symposium « diriger le Xinjiang conformément à la loi, unir et stabiliser le Xinjiang, reconstituer culturellement le Xinjiang, enrichir le peuple et rajeunir le Xinjiang, et construire le Xinjiang pendant longtemps » devraient devenir les cinq prochaines lignes directrices pour la Chine pour gouverner le Xinjiang. Dans le même temps, ce symposium sur la gouvernance du Xinjiang est également une réunion de synthèse et de félicitations pour les travaux connexes après le deuxième symposium.

Il est particulièrement intéressant de noter qu'en réponse à la critique de longue date de l'Occident contre la politique de «camp de rééducation» du gouvernement chinois, s’oppose la déclaration de Xi Jinping selon laquelle «la pratique a prouvé que la stratégie du Parti pour gouverner le Xinjiang dans la nouvelle ère est tout à fait correcte et doit être respectée pendant longtemps.»

En fait, la gouvernance du Xinjiang en Chine est également un processus d'exploration constante, avec à la fois l'expérience et les leçons. Le deuxième Forum de travail central du Xinjiang du Comité central du PCC en 2014 a marqué un tournant. Depuis lors, une série de nouvelles politiques de gouvernance ont été introduites. Après 6 ans de tests pratiques, le troisième Forum de travail central du PCC au Xinjiang en 2020 sera l'affirmation, le résumé et le raffinement supplémentaires des politiques de gouvernance qui ont été testées dans la pratique au cours des 6 dernières années qui peuvent être utilisés comme des politiques à long terme.

L'agence de presse Xinhua a rapporté que Xi Jinping avait montré pour la première fois les changements au Xinjiang après le deuxième forum de travail du Xinjiang avec un long exposé et de grandes quantités de données lors du symposium, y compris un taux de croissance économique annuel moyen de 7,2% et une moyenne annuelle de 9,1% pour le taux de croissance des revenus des résidents, 2 923 200 personnes sorties de la pauvreté, plus de 4 000 milliards de yuans (1 yuan équivaut à environ 0,1466 USD) de soutien et d'investissement au Xinjiang.

S'agissant de la manière d'adhérer pendant longtemps à la nouvelle «stratégie de gouvernance du Xinjiang», Xi Jinping s'est concentré sur cinq aspects, dont l'État de droit, la conscience de la communauté de la nation chinoise, le développement économique et social, le personnel officiel et la gouvernance du Xinjiang dans le cadre d'un jeu d'échecs national.
Aux yeux des observateurs de Pékin, le quatrième point, à savoir l'utilisation du personnel dans l'administration du Xinjiang, mérite l'attention.

Xi Jinping a déclaré qu'il était nécessaire de "former une équipe de cadres avec une base théorique solide, capable de comprendre les politiques en place et de fortes capacités pratiques", tout en insistant sur "la constitution d'une équipe de cadres minoritaires de haute qualité, fidèles au parti et possédant à la fois intégrité et capacité". «Pour les cadres ethniques exceptionnels qui sont politiquement forts et osent assumer ce rôle, nous devons avoir pleinement confiance, être fermes dans l'unité, les sélectionner avec audace et les utiliser librement, et ceux qui ont des performances exceptionnelles peuvent être directement promus et utilisés.

Dans les zones ethniques autonomes à tous les niveaux en Chine, un certain pourcentage de fonctionnaires ayant le statut de grandes minorités ethniques locales est généralement égalé dans le système officiel. Cependant, la région du Xinjiang est depuis longtemps en proie au séparatisme ethnique et de nombreux responsables de minorités ethniques sont également impliqués. Par exemple, Shatar Shawuti, l'ancien chef du département de l'éducation du Xinjiang qui a fait l'objet d'une enquête en 2017, était un responsable ouïghour qui a profité de l'occasion pour implanter le «panislamisme» et le «pan-turquisme» dans les manuels locaux ouïghours pendant son mandat. Et propager le discours anti-chinois de "dé-sinisation". En outre, il y a des «personnes à deux visages» mélangées dans la fonction publique qui cachent des informations importantes ne rapportent pas, suppriment et ne communiquent pas, qui aident même secrètement le séparatisme et informent les terroristes, ce qui aggrave de jour en jour la situation séparatiste au Xinjiang.

L'effet s’est considérablement réduit.

Par conséquent, l'élimination des «personnes à deux visages» dans le système était autrefois une tâche importante dans la lutte contre le terrorisme et la déradicalisation du Xinjiang. Mais dans l'ensemble, il y a seulement quelques «personnes à deux visages» comme Shatar Shawti qui parlent d'unité et se divisent en coulisses. De plus, après la réorganisation officielle de ces dernières années, le troisième Forum de travail central du Xinjiang s'est réuni cette fois pour résumer les travaux antérieurs au Xinjiang. On peut voir que la gouvernance du Xinjiang a achevé ses tâches par étapes et que sa réorganisation officielle devrait prendre fin.

Les déclarations de Xi Jinping signifient que la future direction de l'emploi de la fonction publique du Xinjiang a également été ajustée et que les responsables des minorités qui ont résisté au test seront formés et nommés.
Les «trois forces» au Xinjiang, à savoir le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme, constituent un défi interne extrêmement difficile et urgent devant le 18e Congrès national du PCC en 2012. Ce défi n'a pas été éradiqué depuis des décennies, et il s'est intensifié vers 2012, avec des attaques terroristes qui se produisent presque tous les mois.

Au moment du troisième Forum de travail du Comité central du PCC au Xinjiang, le Xinjiang n'avait pas eu d'attentats terroristes violents depuis plus de 40 mois. Plus important encore, depuis le deuxième Forum du travail central du Xinjiang en 2014, une série de nouvelles stratégies de production et de gouvernance ont été mises en œuvre. Le courant sous-jacent des «trois forces» qui se sont répandues dans le Xinjiang depuis longtemps a progressivement cessé et le Xinjiang est enfin revenu à la paix et à la tranquillité. En fait, c'est aussi un rêve commun et vrai d'innombrables personnes vivant dans des régions en proie à des activités terroristes et violentes.


Edité le 27-09-2020 à 22:37:12 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 27-09-2020 à 23:56:45   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Comme je l'ai signalé sur un autre topic,les Américains veulent virer les Chinois des îles Salomon.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 28-09-2020 à 07:21:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il y a des musulmans aux Iles Salomon ?

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 02-10-2020 à 07:15:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La "gauche" unie contre la Chine s'inscrit dans le planning de la propagande de guerre US :


https://www.huffingtonpost.fr/entry/des-personnalites-denoncent-un-crime-contre-lhumanite-contre-les-ouighours_fr_5f73b7e0c5b6374c5585d925

"...
“Depuis des années, le monde assiste à un crime contre l’humanité. Depuis des années, le régime chinois enferme dans des camps de concentration des millions d’êtres humains, juste parce qu’ils sont nés ouïgours. Et depuis des années, la communauté internationale laisse faire”, déplorent-ils dans une tribune à l’initiative du député européen Socialistes et Démocrates Raphaël Glucksmann.
...
Les organisations internationales telles que l’ONU doivent lancer des commissions d’enquête et “faire tout — y compris menacer la Chine de sanctions — pour accéder aux camps” , souhaitent-ils aussi. Et les “83 entreprises multinationales — de Nike à Volkswagen, d’Uniqlo à Amazon — identifiées comme bénéficiant de la mise en esclavage des Ouïgours” doivent “cesse (r) — immédiatement — toute coopération avec leurs fournisseurs chinois exploitant la main-d’œuvre forcée des déportés” .

En France, des députés ont lancé par ailleurs mercredi “un collectif parlementaire de solidarité avec les Ouïghours, avec la volonté de tout faire pour faire fermer ces camps de la honte et défendre la vie et les droits des Ouïghours” .

“Le temps est venu pour nous de (…) renouer avec ce vieux rêve formé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale: faire triompher le droit sur la force, la liberté sur la tyrannie, la raison humaine sur la barbarie” , disent-ils dans une tribune parue sur le site de Libération et signée notamment par le premier secrétaire du PS Olivier Faure, les députées Clémentine Autain (LFI), Elsa Faucillon (PCF) ou encore Aurélien Taché et Delphine Batho (Écologie démocratie solidarité)."



Edité le 02-10-2020 à 07:17:45 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 02-10-2020 à 07:39:15   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Ce ne sont pas des gens de gauche.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 08-10-2020 à 10:06:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

70 pays soutiennent la Chine à l'Assemblée générale des Nations Unies concernant HK et le Xinjiang:


Source: Global Times Publié: 2020/10/7 15:31:30
https://www.globaltimes.cn/content/1202794.shtml

Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que la Chine avait reçu le soutien d'environ 70 pays sur sa position et ses politiques sur les questions liées à Hong Kong et au Xinjiang lors de la troisième commission de la 75e Assemblée générale des Nations Unies.

"La Chine est fermement opposée à quiconque, à tout pays ou à toute force créatrice d'instabilité, de sécessionnisme ou de troubles en Chine, et nous sommes également fermement opposés à la manipulation politique sur les questions liées à Hong Kong et au Xinjiang et à l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine" , porte-parole de la Chine. Le ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré mercredi.

Le Pakistan a fait une déclaration conjointe sur les questions liées à Hong Kong au nom de 55 pays, et Cuba a fait une déclaration conjointe sur les questions liées au Xinjiang au nom de 45 pays, soutenant la position et les mesures de la Chine, a déclaré Hua.

Tous ces pays conviennent que l'imposition et la promulgation d'une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong sont propices au maintien de la prospérité et de la stabilité de la ville et aussi "d'un pays, deux systèmes". Et les droits et libertés légitimes des résidents de Hong Kong peuvent également être mieux protégés dans un environnement sûr, a déclaré Hua, notant que les mesures prises au Xinjiang sont conformes à la loi pour contrer la menace du terrorisme et de l'extrémisme et protéger les droits humains des personnes de tous les groupes ethniques de la région.

Hua a souligné que les questions liées à Hong Kong et au Xinjiang ne sont en aucun cas des questions de droits de l'homme que certaines forces réclament et qu'elles ne devraient pas être politisées.

L'appel à la justice en faveur de la Chine montre que la tentative de quelques pays occidentaux de discréditer la Chine sur des questions liées à Hong Kong et au Xinjiang a une fois de plus échoué, a déclaré Hua, notant que les 70 pays ont souligné que la non-ingérence dans les affaires intérieures de les États souverains est un principe important de la Charte des Nations Unies.

"Les crises de réfugiés, le racisme, l'extrémisme et les problèmes de minorités ethniques persistent, et des incidents violents contre des juifs, des musulmans et des descendants africains se sont fréquemment produits dans certains pays occidentaux. Sont-ils qualifiés pour dire quoi que ce soit sur les droits humains des autres" , a déclaré Hua. "La Chine n'acceptera jamais ces" conférenciers sur les droits de l'homme "et s'oppose à leurs doubles standards."

Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU, a fait lundi une déclaration commune lors du débat général de la troisième commission de l'Assemblée générale des Nations Unies, au nom de 26 pays, critiquant les États-Unis et les pays occidentaux pour avoir violé les droits de l'homme, appelant à la levée complète et immédiate des sanctions unilatérales et exprimant sa vive préoccupation face à la discrimination raciale systématique.

"La Chine est prête à travailler avec toutes les parties pour mener un dialogue et une coopération constructifs basés sur le principe de l'égalité et du respect mutuel et promouvoir conjointement le développement sain de la cause internationale des droits de l'homme", a ajouté Hua.

Global Times

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
235 messages postés
   Posté le 08-10-2020 à 10:35:06   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

Ce soutien peut également être influencé par des volontés commerciales.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 08-10-2020 à 19:59:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

En effet, mais la Chine a aussi des rapports commerciaux avec des pays hostiles. En fait la Chine commerce avec tout le monde indépendamment du régime politique ou du système.

Il faut rappeler que, dans les actes, la Chine a envoyé du matériel et des équipes médicaux dans de nombreux pays, que des dettes ont été effacées, que la Chine à l'ONU soutient systématiquement les pays émergents, qu'elle ne s'ingère pas dans les affaires des autres.

Que de nombreux pays la soutiennent signifie aussi que ces pays sont souvent victimes du jugement négatif des pays "démocratiques", et en butte à des tentatives de subversion ou d'encouragement au séparatisme.

Il faut noter que de nombreux pays arabes soutiennent la politique chinoise au Xinjiang, et notamment la Turquie. C'est d'ailleurs l'explication que les médias bourgeois on trouvée : ces pays soutiennent la Chine parce qu'ils ne sont pas démocratiques .

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 09-10-2020 à 23:28:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L’occident toute honte bue: l’hypocrisie des droits de l’homme


DANIELLE BLEITRACH 9 OCTOBRE 2020
Cet éditorial du Global Times est comme un cri du cœur, la Chine dénonce ce que cherche réellement l’occident : pas l’application des droits de l’homme mais le frein mis au développement et au bien-être du peuple chinois. Oser un tel discours quand on a soi-même un tel bilan épidémique et un tel racisme est honteux, les peuples en voie de développement quand ils le peuvent sont derrière la Chine (note et traduction de Danielle Bleitrach).
Source: Global Times Publié le: 2020/10/8 21:03:4113



L’ambassadeur allemand aux Nations Unies Christoph Heusgen (au centre) préside une réunion du Conseil de sécurité au Siège de l’ONU à New York, le 14 juillet 2020. Photo: Xinhua

L’ambassadeur allemand à l’ONU, Christoph Heusgen, au nom de 39 pays, a attaqué mardi la Chine sur les questions de droits de l’homme, en particulier celles de la région autonome ouïghoure du Xinjiang et de la Région administrative spéciale de Hong Kong. Toutefois, dans la même réunion, 45 pays ont déclaré leur soutien à la Chine à propos du Xinjiang et 55 pays à propos de Hong Kong respectivement. L’Assemblée générale des Nations Unies a été témoin d’un débat houleux entre l’Occident d’un côté et les pays en développement de l’autre sur les questions relatives aux droits de l’homme.

Lors de l’Assemblée générale de l’ONU l’année dernière, 23 pays occidentaux ont critiqué l’application des droits de l’homme par la Chine dans une déclaration commune. Cette fois, quelques pays d’Amérique centrale, du Pacifique Sud et de l’UE, comme la Bulgarie et la Bosnie, ont rejoint la bande. Ces petits pays ont évidemment été contraints par les principaux pays occidentaux.

Les pays en développement soutiennent la Chine sur les questions relatives aux droits de l’homme, parce qu’ils se trouvent dans une situation similaire. Ils comprennent que les concepts et les pratiques de la Chine en matière de droits de l’homme sont conformes à la réalité du pays. En fait, alors que l’Occident a un bon nombre de plaies en ce qui concerne l’application des droits de l’homme, les pays occidentaux s’arrogent le droit de critiquer et d’enfumer sur la situation des droits de l’homme dans d’autres pays pour entraver leur développement. C’est devenu un grave danger public dans la politique internationale.

Au moins en ce qui concerne 2020, le titre de pays lauréat en matière des pires droits de l’homme doit être attribué aux États-Unis.

Il a fait le pire dans la pandémie, et a presque renoncé à tout effort pour protéger un nombre important de personnes. Plus de 210.000 Américains ont perdu la vie en raison de COVID-19, ils détiennent à ce jour, le plus grand nombre de décès du coronavirus dans le monde. En outre, la discrimination raciale échappe à tout contrôle aux États-Unis cette année. Il suffit de ces deux cas pour exposer ce pouvoir occidental très hypocrite sur le pilori de la honte à propos de droits de l’homme.

Lorsque l’ambassadeur allemand a lu son discours d’accusations contre la Chine, le pays était en pleine fête nationale. Les vacances ont apporté à la Chine le plus grand boom dans le tourisme et la consommation depuis la propagation globale du coronavirus nouveau, permettant au peuple chinois de profiter pleinement de leur vie de vacances. Il n’y a pas eu de nouveaux cas transmis au pays, pas de verrouillage et pas de panique, ce qui contraste fortement avec les États-Unis, où son président Donald Trump a été contrôlé positif au COVID-19. Comment les pays occidentaux osent-ils sans vergogne attaquer la Chine sur les droits de l’homme en ce moment!

La vérité est que le Xinjiang se porte bien aujourd’hui.

Il s’est débarrassé de la situation horrible des attaques terroristes violentes fréquentes dans le passé. Il fut un temps où des dizaines, voire des centaines de personnes étaient tuées dans des attaques terroristes chaque année sans que les touristes osent entrer dans cette région. Mais maintenant, il n’y a pas eu d’attaque terroriste en plus de 40 mois, et le Xinjiang a été l’un des points chauds touristiques pendant les vacances de la fête nationale. La Chine a pris les mesures nécessaires pour parvenir à cette transition, et elle l’a fait avec succès. Au lieu d’être heureux pour le rétablissement de la paix et de la tranquillité au Xinjiang, l’Occident critique les réalisations durement gagnées de toutes les manières possibles et ce du point de vue de leurs valeurs. Il n’y a pas de bonne volonté en eux; ils ne peuvent tout simplement pas voir que le Xinjiang s’améliore.

L’essence de la défense des droits de l’homme est de faire vivre bien les gens et d’atteindre le bonheur. Du point de vue de la gouvernance, la protection des droits de l’homme n’est pas un slogan vide de sens et peut être mesurée par quelques indicateurs précis.

Le développement des droits de l’homme ne peut être qu’un projet systématique, et sa fondation est l’ordre. Les accusations portées contre la Chine par les Etats-Unis et l’Occident ont complètement dévié de cette règle et sont devenues une confrontation malveillante contre la gouvernance chinoise. Les Chinois en sont bien conscients maintenant. Nous ne croyons pas qu’ils se battent pour les droits de l’homme pour les Chinois. Nous sommes profondément dégoûtés par ce qu’ils font. Nous ne croyons pas que les États-Unis et l’Occident se soucient vraiment des droits de l’homme en Chine. Au contraire, la dernière chose que les politiciens occidentaux, en particulier les politiciens américains, acceptent, c’est que la vie du peuple chinois s’améliore de plus en plus. Ils n’aiment pas la modernisation de la Chine et souhaitent que la Chine reste en arrière. Cela n’a-t-il pas été au cœur de la politique chinoise de Washington ces dernières années pour forcer la Chine à arrêter son développement ?

L’Occident devrait cesser de faire semblant de se soucier des droits de l’homme en Chine. Une telle hypocrisie est dégoûtante.

S’ils sont vraiment sérieux au sujet des droits de l’homme, ils devraient d’abord maîtriser l’épidémie COVIDE-19 dans leur propre pays, de sorte que moins de personnes soient infectées, moins mourront, et moins seront appauvries par l’épidémie.

Quelle honte de la part des États-Unis de parler des droits de l’homme alors qu’ils ont tant de morts chaque jour. Les Etats-Unis devraient avoir honte.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 09-10-2020 à 23:44:58   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine rejette les accusations américaines à l'ONU



Xinhua | 09.10.2020 08h56
http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/1009/c31354-9767219.html

La Chine a rejeté mercredi les accusations portées contre elle par l'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Kelly Craft, devant la troisième commission de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Les Etats-Unis ont de nouveau porté des accusations infondées contre la Chine et se servent de la plateforme onusienne pour répandre des rumeurs et provoquer la confrontation pour des raisons de politique intérieure, a dénoncé Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies. "La Chine s'oppose fermement à ces accusations et les rejette totalement" , a-t-il dit.

Il est faux, futile et irresponsable de discréditer et de blâmer la Chine au sujet de la pandémie de nouveau coronavirus, a-t-il ajouté. Elle "a contenu la maladie, tandis qu'aux Etats-Unis, le nombre de cas confirmés a dépassé les 7 millions, alors que ces derniers jours, plusieurs dizaines de personnes à la Maison Blanche ont été testées positives. La Chine donne la priorité aux vies humaines. Avec des morts dépassant la barre des 210.000, le gouvernement américain doit à sa population une explication quant au nombre le plus élevé au monde de cas confirmés et de décès ".

M. Dai a assuré que le Xinjiang connaissait une stabilité sociale et la prospérité et que des gens de toutes origines ethniques y vivaient en harmonie. Il y a 24.400 mosquées au Xinjiang, dix fois plus qu'aux Etats-Unis. De 2010 à 2018, la population ouïghoure est passée de 10,17 millions à 12,71 millions de personnes, soit une augmentation de plus de 25%, dix fois celle de l'éthnie Han, a-t-il dit, ajoutant que " la soi-disant 'stérilisation forcée' est un pur mensonge" .

Lorsque de violentes émeutes ont éclaté à Hong Kong l'an dernier, le siège du Parlement a été détruit, des députés poignardés, des personnes blessées et des entreprises paralysées. La vie des gens ordinaires a basculé dans un chaos total, a ajouté Dai Bing. Les Hongkongais en ont été profondément attristés. Aucun pays souverain ne resterait les bras croisés en de telles circonstances. Avec la mise en œuvre de la loi sur la sécurité nationale, 80% des résidents pensent que la ville est désormais beaucoup plus sûre, a-t-il ajouté.

Le monde d'aujourd'hui est confronté à de multiples défis et les pays attendent des grandes puissances qu'elles assument les responsabilités qui leur incombent. Or, les Etats-Unis ont choisi de passer avant les autres, de quitter l'Organisation mondiale de la santé à un moment critique, d'intimider et de sanctionner d'autres pays et de saper la coopération multilatérale, a-t-il accusé.

Les Etats-Unis déclenchent imprudemment des guerres et imposent des sanctions unilatérales de façon discrétionnaire, faisant des centaines de milliers de victimes civiles, a ajouté M. Dai. Washington ne tient pas compte des difficultés financières des Nations Unies et leur doit des arriérés de cotisations. Les Etats-Unis se dressent contre la communauté internationale et sont assez souvent isolés au Conseil de sécurité, a noté le diplomate.

Le peuple chinois a évidemment son mot à dire sur la situation des droits de l'Homme en Chine, a-t-il dit. Le taux d'approbation du gouvernement chinois par la population est supérieur à 90%. Aucune force ne peut arrêter le développement et le progrès de la Chine, selon lui.

"Nous exhortons les Etats-Unis à abandonner cette mentalité empreinte de préjugés idéologiques datant de la Guerre froide, à reconnaître les progrès historiques des droits humains du peuple chinois et à cesser de propager des mensonges et des 'virus politiques'" .

(Rédacteurs :Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 09-10-2020 à 23:56:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Cuba fait une déclaration commune à l'ONU au nom de 45 pays pour soutenir les mesures prises par la Chine au Xinjiang

Xinhua | 07.10.2020 11h43
http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/1007/c31354-9767037.html

Lors du débat général de la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies, Cuba a fait une déclaration commune mardi, au nom de 45 pays, en soutien aux mesures de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation prises par la Chine au Xinjiang.

La déclaration commune a proposé que toutes les parties promeuvent et protègent les droits de l'homme par le biais d'un dialogue et d'une coopération constructifs. Elle s'est opposé fermement à la politisation des questions relatives aux droits de l'homme et à la pratique des deux poids deux mesures.

La déclaration commune a félicité le gouvernement chinois pour sa poursuite d'une philosophie centrée sur la population en faisant progresser le développement économique et social durable, en éradiquant la pauvreté, en augmentant l'emploi, en améliorant le niveau de vie de la population et en promouvant et protégeant les droits de l'homme.

La déclaration commune a noté avec satisfaction que la Chine avait pris une série de mesures en réponse aux menaces de terrorisme et d'extrémisme, conformément à la loi, pour sauvegarder les droits de l'homme de tous les groupes ethniques du Xinjiang.

Aucun attentat terroriste n'a été commis au Xinjiang au cours des trois dernières années. Les personnes de tous les groupes ethniques jouissent d'une vie heureuse dans un environnement pacifique et stable. La Chine a maintenu l'ouverture et la transparence en invitant, entre autres, plus de 1.000 diplomates, fonctionnaires d'organisations internationales, journalistes et personnalités religieuses à visiter le Xinjiang, qui ont été témoins des remarquables réalisations de cette région, peut-on lire dans la déclaration commune.

Elle a pris note du fait que le gouvernement chinois a invité la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Mme Michelle Bachelet, à se rendre dans le Xinjiang et que les deux parties maintiennent des contacts à ce sujet.

La déclaration commune a indiqué que sur les questions liées au Xinjiang, il était impératif de respecter les faits de base et de s'abstenir de faire des allégations infondées contre la Chine et de s'ingérer dans ses affaires intérieures sous couvert de raisons politiques et de préjugés.

(Rédacteurs :Yishuang Liu)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 17-10-2020 à 09:07:01   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Xinjiang accroît l'emploi, n'a pas d'`` objectif annuel '' de transfert de main-d'œuvre excédentaire

Source: Global Times Publié: 2020/10/17 11:03:18
https://www.globaltimes.cn/content/1203752.shtml

La région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, s'est efforcée d'élargir les canaux permettant aux résidents locaux d'obtenir un emploi, et il n'existe pas d '"objectif annuel" de transfert de main-d'œuvre excédentaire, a déclaré vendredi un haut responsable des ressources humaines du Xinjiang lors d'une conférence de presse.

Les gouvernements à tous les niveaux du Xinjiang se consacrent à l'expansion des canaux d'emploi, en collectant des informations sur les marchés des ressources humaines ou d'autres organisations pour les communiquer aux résidents. Les gens peuvent en savoir plus sur le travail, les conditions d'hébergement et les salaires proposés par les entreprises avant de faire leur choix, a déclaré vendredi Rehmanjan Dawut, directeur général du département régional des ressources humaines et de la sécurité sociale du Xinjiang.

Les résidents peuvent faire leur propre choix d'emploi, a déclaré Rehmanjan.

En réponse aux questions de Reuters sur la question de savoir si le Xinjiang s'est fixé un objectif annuel de transfert de main-d'œuvre excédentaire, Rehmanjan a déclaré qu'il n'y avait pas d'objectif annuel.

De 2014 à 2019, le Xinjiang a dispensé des cours de formation à 1,29 million de travailleurs urbains et ruraux en moyenne chaque année, y compris une formation professionnelle offerte par les collèges et les entreprises pour améliorer les compétences des travailleurs.

Les centres d'enseignement et de formation professionnels sont conçus pour les personnes qui ont été influencées par l'extrémisme religieux et impliquées dans des violations mineures de la loi, a déclaré le responsable, notant que pour déraciner le terrorisme et l'extrémisme, ces centres proposent un programme qui comprend le chinois parlé et écrit standard, compréhension du droit, des compétences professionnelles et de la déradicalisation.

Grâce à l'éducation et à la formation, la connaissance des lois par les stagiaires a été renforcée et ils ont acquis une compréhension de la vraie nature et des dangers du terrorisme et de l'extrémisme religieux, a déclaré le responsable.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 14-11-2020 à 09:26:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Une étude approfondie sur les "millions de Ouïghours emprisonnés", notamment sur la personnalité de l'illuminé fondamentaliste Zenz et ses théories, sur le blog de Danielle Bleitrach :
Un mensonge: la Chine détient des millions d’Ouïghours, par Ajit Singh et Max Blumenthal

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 19-11-2020 à 06:59:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Xinjiang clarifie les rumeurs sur la démolition des mosquées et répond aux questions des médias étrangers

Source: Global Times Publié: 2020/11/19 0:48:21
https://www.globaltimes.cn/content/1207319.shtml

Il est "totalement faux" de dire que "des milliers de mosquées et autres sites religieux de la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine) ont été détruits ou fermés définitivement", ont déclaré de hauts responsables du Xinjiang lors d'une conférence de presse mercredi en réponse aux questions des étrangers. médias.

Le Xinjiang n'a jamais «détruit» ou «démoli par la force» des sites religieux. Au lieu de cela, il a pris une série de mesures pour les protéger. Les sites religieux sont normalement utilisés, a déclaré Elijan Anayit, porte-parole du bureau d'information du gouvernement régional du Xinjiang.

Elijan a répondu aux questions soulevées par Bloomberg qui a assisté à la conférence de presse de mercredi via un lien vidéo.

En réponse à la question de Bloomberg sur le nombre de personnes dans les centres d'enseignement et de formation professionnels du Xinjiang chaque année de 2017 à 2020, Elijan a déclaré que le nombre de stagiaires dans les centres était dynamique.

Le 9 décembre 2019, la conférence de presse sur le développement stable du Xinjiang a annoncé que tous les stagiaires pour "la langue et les mots nationaux universels, les connaissances juridiques, les techniques professionnelles et l'extrémisme" ont terminé leurs études, obtenu des emplois stables et jouissent d'une situation normale. vies.

Le Tokyo Broadcasting System du Japon a soulevé une question sur les propositions de certains fonctionnaires de l'UE pour une "enquête indépendante" sur le Xinjiang.

Elijan a déclaré que le Xinjiang est un lieu ouvert et que la région a reçu plus de 1 000 fonctionnaires étrangers de 100 pays et régions.

"Nous souhaitons la bienvenue à des amis du monde entier, y compris les responsables de l'UE, à visiter le Xinjiang ... nous sommes opposés à toute enquête basée sur la présomption de culpabilité et contre quiconque regarde le Xinjiang à travers une lentille biaisée", a déclaré le porte-parole.

Antara News d'Indonésie a posé des questions sur la flambée soudaine d'infections au COVID-19 dans la ville de Kashi.

Mutalip Rouz, directeur de la commission régionale de la santé du Xinjiang, a déclaré lors de la conférence de presse que le Xinjiang avait pris une série de mesures pour contrôler le pic soudain. Entre le 24 octobre et le 17 novembre, un total de 70 patients atteints de COVID-19 sont sortis de l'hôpital et 286 patients asymptomatiques ont été libérés de l'observation médicale.

En réponse à une question sur la question de savoir si les musulmans du Xinjiang "sont autorisés" à se rendre en pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite, l'année prochaine, Elijan a déclaré que de 1996 à 2019, l'Association islamique de Chine avait organisé plus de 50 000 musulmans du Xinjiang pour voler. sur les vols charters organisés par le gouvernement à La Mecque, ainsi que des soins médicaux, des traductions et d'autres services du gouvernement.

En raison de la pandémie COVID-19 en cours, l'Association islamique de Chine a suspendu le pèlerinage de 2020. L'Association décidera si le pèlerinage peut avoir lieu en 2021.

"L'année prochaine, nous ferons du bon travail pour le pèlerinage selon l'organisation de l'Association islamique de Chine si les conditions le permettent", a déclaré le porte-parole.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Grecfrites
Jeune Communiste
235 messages postés
   Posté le 19-11-2020 à 10:36:32   Voir le profil de Grecfrites (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Grecfrites   

https://www.wsj.com/articles/china-irate-after-u-s-removes-terrorist-label-from-separatist-group-11604661868

Cette décision est assez interessante, elle n'augure rien de bon pour le Xinjiang, la Chine et même l'Asie centrale.
Les djihadistes ouïgours (et d'Asie centrale), formés en Afghanistan, puis aguerris au combat en Syrie, peuvent se réorganiser dans la nébuleuse islamiste qui se restructure autour des deux pôles, à savoir l'Etat islamique et Al Qaïda.
Comme souvent, l'inaction, voir le soutien à des groupuscules ultra-réactionnaires (des nazis ukrainiens aux takfiristes) sont la marque de fabrique de l'impérialisme occidental et donc états-unien.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 27-11-2020 à 23:56:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Voir sur Global Times :

Le Xinjiang propose des photos sur site réel pour démystifier les `` preuves '' des images satellites des `` centres de détention ''

L'article montre en 3 D les bâtiments présentés comme "centre de détention"
A lire avec la traduction google. Il faudrait connaître les vues aériennes concernées.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16226 messages postés
   Posté le 16-12-2020 à 18:47:44   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Jacques a dit version Adrian Senz

La presse reprend comme un seul homme les nouvelles accusations sur le "travail forcé" au Xinjiang

Allégation sans preuve : la récolte `` forcée'' du coton du Xinjiang par Zenz est truffée d'erreurs fondamentales

Par les journalistes du personnel du GT Source: Global Times Publié: 16/12/2020 20:31:15
https://www.globaltimes.cn/content/1210151.shtml


Utilisant ses vieilles astuces de citations tronquées dans les médias chinois, détournant le sens des politiques de réduction de la pauvreté de la Chine et tirant des conclusions hâtives, le tristement célèbre "érudit" anti-chinois Adrian Zenz a manipulé un nouveau rapport pour accuser la région autonome ouïgoure du Xinjiang de « travail forcé » dans la cueillette du coton, la toute première partie de l'industrie textile dans la région .
Les analystes ont déclaré que le but de Zenz est de fabriquer de nouvelles "preuves " pour que certains pays occidentaux, en particulier les États-Unis, attaquent les entreprises chinoises de la chaîne industrielle et entachent l'image de la Chine.
Zenz, un chrétien d'extrême droite qui fabrique des rapports non fondés pour calomnier la politique chinoise au Xinjiang, a publié mardi son nouveau travail, affirmant que de nouvelles preuves provenant de documents du gouvernement chinois et de rapports des médias montrent que "des centaines de milliers de travailleurs appartenant à des minorités ethniques au Xinjiang sont forcés de cueillir du coton à la main."
Citant le dernier rapport de Zenz, la BBC a publié un rapport le même jour, et il a mis en évidence des phrases extraites de rapports de médias chinois pour suggérer que le Xinjiang utilise le «travail forcé».


Zenz a affirmé dans son rapport que 70 pour cent des plantations de coton du Xinjiang en 2019 avaient été récoltées par le travail humain et il a trouvé des "preuves" de coercition dans le recrutement, le transfert et la gestion des travailleurs de la récolte du coton grâce à des reportages chinois.
Cependant, les données publiées par le département de l'agriculture du Xinjiang en 2020 ont montré que la superficie totale des plantations de coton au Xinjiang atteignait 24,19 millions de mu et qu'environ 16,90 millions de mu étaient récoltées par des machines, ce qui représente 69,83% de la superficie des plantations. En outre, 95 pour cent du coton dans le nord du Xinjiang ont été récoltés par des machines et la mécanisation dans le sud du Xinjiang n'a cessé d'augmenter.

Ou Xingjiang, chef du bureau d'administration des machines au Xinjiang, a été cité par farmer.com, disant que la mécanisation de la récolte du coton a commencé en 2000 et s'est largement répandue dans le Xinjiang en 2010. Le besoin de machines a explosé depuis 2015.

De plus, en lisant les «preuves» présentées dans les rapports de Zenz - les rapports des médias chinois - le Global Times a également constaté qu'ils racontaient des histoires différentes de celles présentées par Zenz.
Par exemple, Zenz a déclaré dans le rapport que « Il est notamment difficile de trouver des cueilleurs de coton au Xinjiang en nombre suffisant ».

L'hyperlien ajouté à la phrase conduit à un reportage le 18 janvier 2018 du Xinjiang Daily. L'histoire originale disait que Gao Jiaru, un producteur de coton du comté de Xayar dans la préfecture d'Aksu, dans le sud du Xinjiang, avait l'habitude de constater qu'il était difficile d'amener les travailleurs à cueillir du coton, et plus tard, il a utilisé des machines pour planter, gérer et récolter 400 mu de coton. Le rapport note également qu'Aksu a commencé à pousser l'utilisation de machines pour la plantation et la récolte du coton depuis 2011, ce qui a aidé les agriculteurs à augmenter leurs revenus de 70 millions de yuans en 2017.

La cueillette du coton était autrefois un choix populaire pour les travailleurs migrants d'autres provinces. La province du Sichuan envoyait des travailleurs ramasser du coton au Xinjiang par un train affrété. Des repas et un logement gratuits étaient offerts et le revenu quotidien pouvait être de 300 yuans, a déclaré au Global Times Tian Yun, vice-directeur de l'Association des opérations économiques de Pékin.

En raison de l'influence du COVID-19, moins de travailleurs migrants d'autres provinces se sont rendus au Xinjiang pour les travaux de cueillette du coton cette année. Et les machines et les travailleurs locaux ont comblé le vide, a appris le Global Times des producteurs de coton du Xinjiang, y compris ceux du Corps de production et de construction du Xinjiang (XPCC).

"Nous avons utilisé des machines pour récolter la majeure partie du coton et la main-d'œuvre n'était utilisée que pour une petite partie de la plantation, où les machines ne pouvaient pas passer" , a déclaré au Global Times un producteur de coton du sud du Xinjiang, nommé Wang.
Les producteurs de coton ont signé des contrats avec les travailleurs et les ont payés 2,5 yuans par kilogramme, a déclaré Wang, notant que les travailleurs pouvaient gagner 200 à 350 yuans par jour. [26 à 45,5 €]
Le lien hypertexte dans le rapport de Zenz faisait écho aux commentaires de Wang. Un lien hypertexte dans le rapport de Zenz montrait qu'un couple du comté de Wushi à Aksu gagnait environ 16 000 yuans par mois en cueillant du coton dans une ferme du comté voisin d'Awati en octobre 2020.

Le salaire mensuel minimum à Aksu est d'environ 1 460 yuans.
Le rapport indique également que la préfecture d'Aksu avait des plantations de 7,46 millions de mu de coton en 2020, dont 5,33 millions de mu avaient été récoltées par des machines.

Le Global Times a également constaté que ces dernières années, le Xinjiang accélère l'utilisation des machines pour la plantation et la récolte du coton, ce qui permet d'économiser du travail et des coûts. Des initiés et des experts de l'industrie ont également noté que l'utilisation de machines dans l'industrie textile au Xinjiang augmentait rapidement.

Les machines importées des États-Unis, dont John Deere, ont été largement utilisées au Xinjiang.

Le South China Morning Post a publié un rapport en août, indiquant que les ventes de machines de récolte de coton fabriquées aux États-Unis à la Chine ont augmenté de 4 000 pour cent en avril par rapport au même mois l'année dernière.
Après que les États-Unis aient interdit aux entreprises du Xinjiang de faire des affaires avec des entreprises américaines, de nombreuses entreprises et coopératives agricoles ont cherché des machines domestiques pour remplacer celles des États-Unis, a déclaré un spécialiste au Global Times.

Cao Wei, directeur exécutif du centre de recherche sur la sécurité nationale de l'École de politique et des relations internationales de l'Université de Lanzhou, a déclaré au Global Times. "Il est ridicule de voir ceux qui comprennent mal le Xinjiang chinois faire de faux rapports. Y a-t-il des producteurs de coton ou des cueilleurs de coton du Xinjiang interviewés par le soi-disant savant ou les médias occidentaux? Ont-ils demandé à ces gens s'ils étaient « forcés de gagner de l'argent?»

Outre le rapport de mardi de Zenz, les précédentes accusations contre la Chine incluent des allégations selon lesquelles la région du Xinjiang aurait recours au travail forcé dans des usines de vêtements, de chaussures et de textiles, ainsi que des usines de produits électroniques.

Les experts chinois ont également dévoilé les vieilles astuces utilisées par les «érudits» anti-chinois, en particulier Zenz, et certains médias occidentaux lorsqu'ils parlent du Xinjiang en Chine. Tous les bâtiments avec des clôtures ou d'autres mesures de sécurité qu'ils ont vus dans le Xinjiang ou des images satellites étaient des «camps», tous les travailleurs des groupes ethniques étaient des «travailleurs forcés», l'éducation patriotique serait interprétée comme un «génocide des groupes ethniques», n'importe qui au Xinjiang peut être désigné comme une «victime» dans les médias occidentaux, et des gens comme Zenz qui aimaent faire et répandre des mensonges deviennent des «experts du Xinjiang».
Ils ont noté que de telles informations et rapports sur le Xinjiang sont faciles à manipuler pour tromper la communauté internationale.
Le gouvernement régional du Xinjiang a réitéré qu'il n'y a pas de «travail forcé» au Xinjiang et que les gens de tous les groupes ethniques choisissent un emploi en fonction de leur propre volonté.

Cao a déclaré que la diffamation répétée du Xinjiang chinois nuirait à l'image de la Chine dans la communauté internationale, et que les rapports malveillants de Zenz et d'autres individus, médias et organisations anti-chinois seraient également utilisés comme armes par certains pays occidentaux pour attaquer la Chine sous le couvert de "droits humains."
Il a noté que la calomnie sur les efforts du Xinjiang pour transférer sa main-d'œuvre excédentaire vise également à mettre des obstacles sur la voie du développement économique du Xinjiang. Les États-Unis et certains pays occidentaux n'abandonneront pas l'utilisation de sujets liés au Xinjiang pour contenir la Chine.


Edité le 16-12-2020 à 20:29:44 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  La RPC et les MusulmansNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum