Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Présentations 

 Salut de la part de l'Essence Du Temps France.

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 07-08-2020 à 18:35:23   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

https://www.youtube.com/channel/UCRktUUxFYpES6Zl7XUYJpKg/videos

Bonjours, nous préparons en ce moment toute une campagne de formation d'urgence destinées à des personnes qui ne sont pas très au fait de la lutte des classes.
S'adressant y compris aux "fachos anti-masques".

Nous voulons utiliser ce forum car nous comptons sur vous pour relayer le message, en échange nous relayerons les vôtres.


Edité le 07-08-2020 à 18:35:59 par Saul Karath




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 07-08-2020 à 23:35:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Bonjour,
les "fachos anti-masque" ne sont pas que des fascistes même si le résultat est identique, et c'est le plus inquiétant.
Une frange libertaire a repris tout l'argumentaire anti-masque en le déguisant en anti-système, et certains sont déjà violents dans leurs propos.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 08-08-2020 à 03:24:26   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

J'ai suivi ces gens et écouté leur discours.
En faîte le cœur du mouvement ce sont les anti-vaccins.

Il suffit de rassurer ces gens. mais c'est vrai que moi au début de l'épidémie, en plein confinement dans la boulangerie du coin on pouvait y aller sans masque, et j'étais le seul à avoir tout l’attirail nécessaire, maintenant tout le monde panique car on fait plus de tests et le masque....

Je connais d’ailleurs des camarades spécialisé dans la lutte contre le gauchisme qui prennent des positions anti-masque modérée.
Et il prennent pour appuie les positions de Vincent Lenormant.

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2408 messages postés
   Posté le 08-08-2020 à 06:25:39   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Bonjour, pour l'instant il semble bien que Saul Karath soit plaristes. De toute façon si c'est le cas, ça se verra très vite.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 09-08-2020 à 13:25:04   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Avant de publier ses œuvres complètes, tu peux nous en dire davantage sur cet illuminé dont tu parles ici, Sergey Kurginyan.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 13:41:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Le fondateur d' Essence du Temps , Sergey Kurginyan est un nationaliste russe, qui a fréquenté les cabinets de la nomenklatura révisionniste et social-impérialiste. Essence du Temps a essaimé en Europe, avec des divisions dans plusieurs pays.
J'avais signalé ici le 8 août qu'il défend des thèses complotistes sur le coronavirus.

Selon sa fiche Wikipedia en 1996, il a invité les représentants des grandes entreprises (parmi lesquels Boris Berezovsky , Mikhail Khodorkovsky , Vladimir Gusinsky , Mikhail Fridman et d'autres) à s'unir et à adopter une attitude publique commune.
Le résultat fut la fameuse «Lettre de treize» qui conduisit à la création de la soi-disant Semibankirschina - un groupe fermé d'oligarques qui possédait plus de 50% de toutes les ressources russes, la majorité des médias russes, et qui promouvait Boris Eltsine lors de l' élection présidentielle de 1996.
Entre 1996 et 2000, ils sont devenus la principale puissance derrière la politique et l'économie russes, manipulant officieusement Eltsine et ses décisions.

NB : la Semibankirchtchina ou sept banquiers, était un groupe de sept russes oligarques d'affaires qui a joué un rôle important dans la vie politique et économique de la Russie entre 1996 et 2000. En dépit des conflits internes, le groupe a travaillé ensemble afin de re- élire le président Boris Eltsine en 1996, puis le manipuler avec succès, lui et son environnement politique, dans les coulisses.

___________________


Ci-dessous la "lettre du 13" - [trad. Automatique Google]. Ce texte signé par les dirigeants des monopoles capitalistes russes appelle à l'Union Sacrée, discrédite le Parti communiste de la Fédération de Russie et son dirigeant Ziouganov, et salue la réforme de restauration du capitalisme :

LAISSEZ L'HEURE!

1. La société est divisée. Cette division augmente de façon catastrophique chaque jour. Et la fissure qui nous divise en rouges et blancs, nous et ennemis, traverse le cœur de la Russie.
La tension de la lutte pré-électorale pousse les politiciens opposés à couper le nœud des problèmes d'un seul coup. Les forces derrière les politiciens attendent dans les coulisses. Ils sortiront le lendemain de la victoire de chaque côté. Cela se produira avec une fatalité fatale contre la volonté des individus. Car après le vote de juin, en effet, au nom de la minorité, quelle qu'elle soit - rouge ou blanche, un mandat sera reçu pour appliquer les règles de vie qui sont catégoriquement rejetées par une grande partie de la société.
En conséquence, ce n'est pas la vérité de quelqu'un qui l'emportera, mais l'esprit de violence et d'agitation. Le rejet mutuel des forces politiques est si grand que l'une d'elles ne peut être établie que par un chemin menant à une guerre civile et à la désintégration de la Russie.
En cette heure cruciale, nous, entrepreneurs de la Russie, invitons les intellectuels, les militaires, les représentants du pouvoir exécutif et législatif, les forces de l'ordre et les médias, tous ceux entre les mains desquels le véritable pouvoir est concentré aujourd'hui et dont dépend le sort de la Russie, à unir leurs forces pour trouver un compromis politique. , capable de prévenir des conflits aigus qui menacent les intérêts fondamentaux de la Russie, son État même.

2. Les politiciens russes doivent être encouragés à faire des concessions mutuelles très sérieuses, à des accords politiques stratégiques et à leur confirmation juridique. Il n'y a tout simplement pas d'autre issue. La vérité sur chacune des forces politiques est claire. Mais aucune des forces n'a le droit d'imposer sa vérité à toute la société.

3. Nous partageons la préoccupation particulière des forces patriotiques concernant le sort de la Russie en tant qu'union de peuples historiquement établie, dans laquelle les Russes ont joué et jouent un rôle collectif.
Cependant, il est nécessaire de distinguer clairement entre politique constructive et spéculation politique sur un thème national. En Russie, plus de la moitié des enfants sont issus de mariages mixtes. Nous sommes tous des Russes et la tentative de nous diviser en pur-sang et en étrangers contredit l'essence même du rassemblement souverain des peuples de Russie.

4. Les activités de personnalités politiques et de partis politiques ont conduit au fait que le mot «démocratie» est devenu pour beaucoup de nos concitoyens presque un synonyme d'anti-État. Les crachats sur le chemin historique de la Russie et de ses sanctuaires, le piétinement de la période soviétique dans l'histoire de la Russie doivent être rejetés et arrêtés.
En même temps, les grandes idées de liberté, de citoyenneté, de justice, de droit et de vérité ne doivent pas être discréditées - c'est la principale chose que la vraie démocratie apporte avec elle. C'est ce que préconisent des millions de Russes, malgré les coûts de la réforme, en votant pour les démocrates et la démocratie. Ce vote suggère que la Russie s'efforce sans relâche de faire tomber la barrière légale, la barrière à l'information et à la liberté civile. Cette volonté doit être respectée et prise en compte dans l'équilibre politique créé au nom de la protection des intérêts de l'Etat russe.

5. Une menace politique sérieuse se cache dans le fait qu'en cas de victoire aux élections présidentielles, les communistes peuvent effectivement entreprendre une tentative de vengeance idéologique. Cela donne des raisons de les voir à nouveau comme une force disposée à prendre des décisions finales et vitales comme si elles étaient au nom de toute la société.
Nous comprenons les communistes et reconnaissons leur rôle politique en tant que porte-parole des intérêts des groupes sociaux qui ont souffert au cours de réformes difficiles et souvent erronées. Cependant, les communistes ne doivent pas insister pour que la société abandonne les douloureuses réalisations de la dernière décennie. Condamnant les résultats historiques de cette décennie, accusant toutes les autres forces de mesures destructrices, les communistes devraient au moins partager avec eux la responsabilité de l'effondrement de l'URSS. Le PCUS, dont le successeur s'est déclaré le Parti communiste de la Fédération de Russie, est également responsable de la défaite de la stagnation. C'est sous la direction du PCUS que le pays a vécu deux révolutions technologiques: la révolution industrielle moderne dans les années 60 et la révolution de l'information dans les années 70. C'est le sommet du PCUS qui est à blâmer pour l'effondrement de l'URSS. C'est cet effondrement qui a conduit à la nécessité de mener des réformes dans des conditions de déficit de l'administration publique, et précisément "
Utilisant la nostalgie dans la lutte pour le pouvoir, aspirant au mode de vie irrévocablement perdu des années 70 et 80, les communistes font en fait la même chose que leurs adversaires! Ils ont exploité le rêve irréalisable de la population sur l'acquisition imminente de la prospérité occidentale. Celles-ci exploitent le rêve d'un retour instantané au niveau de vie de l'époque de stagnation. Les politiciens pensent-ils à ce qui va se passer après la prochaine déception inévitable du peuple?

6. Entre-temps, dès la seconde moitié des années 90, le processus de réforme a néanmoins commencé à donner certains résultats, quoique faiblement tangibles. Promettant le retour de ce qui a été perdu, il est en fait facile de priver le pays de ces gains difficiles et douloureusement réalisables et de ne faire que multiplier les pertes et déstabiliser davantage la société. Quiconque ignore cette circonstance assume l'entière responsabilité politique et historique du prochain état et de la catastrophe sociale.

7. Les actions récentes de diverses forces politiques confirment nos pires craintes. Il y a un déplacement évident des intérêts de l'État vers des objectifs strictement politiques. La menace d'une crise d'État causée par la dénonciation irréfléchie des accords Belovezhskaya est l'un des moments alarmants de la confrontation pré-électorale, lorsque la Douma d'État a causé des dommages évidents à l'État. La mise en œuvre de ces initiatives transformerait la Russie en une mini-URSS, qui pourrait bientôt être détruite de la même manière que la grande Union a été détruite en 1991.
En parlant de cela, nous ne voulons pas du tout diaboliser l'une des parties. Les actions du gouvernement actuel infligent également des dommages à l'État. Une politique inefficace en Tchétchénie, qui menaçait l'intégrité de la Russie, est un autre épisode de la dévaluation de l'État pour le bien de la politique.
La tragédie de la situation actuelle réside précisément dans le fait que la lutte politique pousse chacune des principales forces à agir, volontairement ou non, au détriment de l'état déjà fragile de la Russie.

8. Nous comprenons qu'il y aura dans le pays des groupes prêts à aggraver les tensions politiques. Il y aura aussi des militants anti-étatiques conscients et obstinés. Nous ne voulons pas nous engager dans une pédagogie épuisante et infructueuse! Ceux qui empiètent sur l'État russe, pariant sur le revanchisme idéologique et la confrontation sociale, doivent comprendre que les entrepreneurs nationaux ont les ressources et la volonté nécessaires pour influencer à la fois des politiciens sans principes et trop intransigeants.

La Russie doit entrer dans le 21e siècle en tant que grande puissance prospère. C'est notre devoir envers nos ancêtres et descendants.

Président du groupe Logovaz B. A. Berezovsky
Président du conseil d'administration de la compagnie pétrolière sibérienne V. A. Gorodilov
Président du conseil d'administration du groupe Most V. A. Gusinsky
Président du bureau de conception de Yakovlev A. N. Dundukov
Président IAC Vympel N. V. Mikhailov
Président du secteur pétrolier de Yukos SV Muravlenko
Président de Rosprom LB Nevzlin
Président - Directeur général de JSC Avtovaz AV Nikolaev
Président du Directoire de CB Vozrozhdenie DL Orlov
Président de ONEXIMbank VO Potanin
Président de JSCB "Stolichny Bank of Savings" A.P. Smolensky
Président du Conseil d'Administration du consortium Alfa Group MMFridman
Président du Conseil d'Administration de la Banque "Menatep"M.B. Khodorkovsky

Le document, mieux connu sous le nom de "Lettre du 13", a été publié dans http://www.ng.ru/"Nezavisimaya Gazeta" le 27 avril 1996, ainsi que dans "Arguments and Facts" et d'autres journaux.
La paternité du texte est attribuée à S. Kurginyan.


Edité le 10-08-2020 à 15:56:16 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 15:44:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La section française de l'Essence du Temps met en ligne une "Communication à l'Espace Marx de Bordeaux", le 3 décembre 2016, sur le thème "La Révolution d’Octobre dans le contexte de la Russie actuelle", et dans le cadre du centenaire de la Révolution d'octobre.

Ce comité annonce en introduction :


"Notre communication est fondée sur les analyses développées par le mouvement Essence du temps (EOT, comme « Essence of time »), actif en Russie depuis 2012. L’Essence du temps se revendique du Marxisme-léninisme, du parti bolchevik et de l’URSS. Il s’en inspire tout en menant une étude critique profonde de cet héritage, afin d’en tirer des leçons pour l’avenir. Son ambition est d’en opérer une mise à jour, en vue de la création de l’URSS-2.0 qui corrigerait les carences de l’URSS historique tout en conservant ses principes essentiels et ses meilleurs aspects" .



Sur la révolution d'octobre elle-même, l'article ne dit pas un mot de la prise du pouvoir par le prolétariat, il fait le silence absolu sur la caractère de classe de la révolution d'octobre mais salue une révolution qui a sauvé la Russie :
"La Russie était alors menacée d’une simple disparition en tant qu’Etat et en tant qu’acteur historique. Le parti des bolcheviks a, pour ainsi dire, ramassé le pouvoir abandonné à qui veut, sauvant ainsi le pays" .

On pourra s'en assurer en lisant l'intégralité du texte, mais je relève ce paragraphe en particulier :

V. La confrontation du capitalisme financier mondialiste et des bourgeoisies nationales

La dérive du capitalisme financier mondialiste a généré un nouveau conflit majeur vers lequel c’est déplacé la ligne d’affrontement planétaire qui jadis passait entre le capitalisme d’occident et le socialisme soviétique. Actuellement, les camps adverses peuvent être identifiés comme d’un côté le projet facho-mondialiste et de l’autre l’Etat-nation. Le premier est représenté par les élites transnationales, qui ont attaqué le développement en tant que tel, alors que le second par les intérêts des bourgeoisies nationales.
La lutte pour la présidence entre Clinton et Trump en était une des expressions. On peut en trouver d’autres, non moins visibles (l’histoire du Brexit, ou l’attitude de certains pays de l’UE qui se rebiffent). Le natonal-poutinisme est un des acteurs principaux de cet affrontement.
La lutte risque d’être sans merci. Les deux forces sont, bien sûr, de nature capitaliste, mais l’Etat-nation souverain semble être nettement un moindre mal. Les élites mondialistes mettent activement à l’œuvre le projet de post-humanité fondamentalement inégalitaire. Les élites nationales plus conservatrices s’accrochent – sont bien obligés de s’accrocher – à l’héritage de la Modernité. Mais cette dernière, historiquement, contenait en son sein également le projet progressiste de l’Homme et de la société. Force est de constater qu’il est nécessaire aujourd’hui de soutenir ce dernier élément pour éviter que la civilisation sombre définitivement.


Il est clair que l'objectif du groupe Essence du Temps n'est pas la révolution prolétarienne ni même la lutte contre l'impérialisme ou l'hégémonisme, mais il considère que la contradiction principale dans le monde oppose le souverainisme dit "moindre mal" et "les élites mondialistes".
La ligne d'Essence du Temps est bien telle que nous l'avons identifiée dès le début - lorsque Plaristes s'est présenté - une ligne rouge-brun dans sa version national bolchévik.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 15:46:21   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

Méfiez-vous, si vous lancez un concours pour fouiller dans la poubelle à merde nous aussi on est plutôt fort.

La Russie avait besoin de ce que proposait Andropov, malheureusement on a eu Gorbatchef, qui sous le discours d'anropov a trahi. A partir de là c'était Fini, pour ça que les Russes détestent plus Gorbatchev que Yeltsin, essentiellement parce-que c'ets lepremier qui a trahi.

La politique de Yeltsine était la conséquence de la glastnost, aujourd'hui on (les Russes) s'en ait remis de cet terrible crise, nous pouvons donc repenser à nouveau au socialisme.
Mais pour cela il va falloir comprendre la matière surlaquelle vous agissez.


Outre ça les résultats de l'essence du temps Russe ne sont plus à démontré en ukraine.

Et si vous avez quelque chose à reproché à Sergey, sachez qu'on est en contact avec la LIB TROPIQUE, nous vous ferons remarquer que là-bas l'Historienne annie lacroix Riz n'est pas tout à fait une prolétaire, pourtant vous devez sûrement apprécier son travail.
Et c'est ça qui compte.


Pour nos dire sur la Glastnost je me base sur :
Jean-Paul Batisse "Il était une fois en URSS" (Delga, 2019)

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 16:27:49   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pas de réponse sur le fond mais une menace infantile.

Les péripéties de l'après-Krouchtchev nous passionnent moyennement.
Après le coup d'état anti-stalinien l'URSS est devenue social-impérialiste. Brejnev, Andropov, Tchernenko, Gorbatchev et Eltsine n'en sont que des péripéties.

Nous n'avons pas "quelque chose à reprocher" à votre gourou. Il n'est pas de notre monde, ni marxiste ni léniniste, il ne fait que se draper dans les drapeaux rouges de la révolution bolchévique mais l'arrière-boutique n'est autre que le souverainisme bourgeois. Que des communistes se laissent abuser par ce décor de cinéma c'est déjà arrivé et ça continuera. Il en faut davantage pour nous embobiner pour une raison très simple.
Contrairement au PRCF nous faisons partie des marxistes-léninistes qui ont rompu avec le révisionnisme moderne dès les années 60 et 70.
Nous ne nous sommes pas accrochés des années voire des décennies durant aux basques de cette ligne de trahison en avalant nombre de couleuvres et en acceptant les abandons successifs de la dictature du prolétariat, de la révolution prolétarienne et du socialisme.
Et en particulier nous sommes restés fidèles à l'internationalisme prolétarien et n'avons pas cédé au chauvinisme. Notamment la ligne erronée brièvement appliquée par le PCMLF, en interprétant mécaniquement la théorie des trois mondes, a été rapidement rectifiée et cette expérience nous a aguerris.


Comme l'avait signalé marquetalia le 7 et comme l'a dit finimore Saul Karath n'est que l'alias de Paristes. Après le philosophe intergalactique il s'est affublé d'une casquette de marin interstellaire et c'est évidemment le même individu, banni du forum, qui rentre par le soupirail en changeant de nom.

Nous allons continuer à disséquer le contenu politique et idéologique du groupe Essence du Temps afin d'en informer tous les lecteurs du forum.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant expérimenté
761 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 16:30:16   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Saul Karath a écrit :

...
Outre ça les résultats de l'essence du temps Russe ne sont plus à démontré en ukraine.


Tu peux expliquer où tu veux en venir, pas possible de te suivre sous cette canicule.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 16:31:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il ont envoyé des militants dans le Donbass.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 16:50:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sergey Kurginyan est décrit par Wikipedia comme le fondateur et le chef du mouvement nationaliste russe Essence of Time

J'invite à lire le "manifeste" d'EOT.
Il y est confirmé derrière le verbiage "marxiste" et "communiste" l'abandon de toute notion de lutte de classe.
Jamais dans les textes sur l'URSS il n'est question de la lutte entre la bourgeoisie et le prolétariat, tout cela est soigneusement dissimulé dans la droite ligne des théories khrouchtchéviennes sur l'état du peuple tout entier.


Edité le 10-08-2020 à 17:17:33 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 17:33:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Danielle Bleitrach publiait en 2015 un article sur Kourguinian et l’Essence du Temps


Kourguinian et l’Essence du Temps : que se cache-t-il sous le vernis révolutionnaire ?

20
FÉV

voici l’extrait d’un très long article publié par le parti communiste de la fédération de Russie à propos de l’organisation de gauche qui appelle à une contremanif à la Fontaine des Innocents ce 21 février. Il s’agirait d’une création de Poutine destinée à diviser les nombreux russes qui s’affirment proches des idéaux soviétiques et communistes et à qui le parti de Poutine offre une large publicité médiatique en particulier à son dirigeant Kourguinian pour affaiblir le parti communiste de Russie. Ce qui est manifeste à la lecture de l’article et d’autres interventions de cet intellectuel est qu’il surfe sur des sentiments très partagés dans l’espace post-soviétique, à savoir le regret très fort du communisme et la dénonciation du parti communiste qui a été le principal acteur de la fin de l’Union soviétique. L’idée défendue est que puisque le parti communiste a trahi heureusement il y a eu au moins Poutine pour empêcher la dissolution de la Russie. Et à ce titre cet article du Parti communiste est important parce qu’il permet aussi de comprendre les relations entre Poutine et les communistes: loin d’avoir sauvé la Russie, Poutine crée par son parti et ses oligarques les conditions d’une destruction. Donc Kourguinian entretient des illusions et en outre au rôle du parti il substitue internet et la rumeur, toutes choses qui apparaissent dans l’initiative de la contremanifestation. La photo une capture d’internet a été prise au lendemain du retrait des forces de Slaviansk, il s’était fait alors le porte-parole de tous ceux qui étaient désespérés par la chute de cette ville et ce qu’on croyait la fin de l’insurrection. On notera la mitrailleuse à droite. (note de danielle Bleitrach)

Voici le lien en russe et un extrait traduit par les soins de Marianne : http://kprf.ru/opponents/blende/112661.html

Réponses à des questions embarrassantes sur les principes déclarés et l’activité réelle


20/11/2012

Taras Krasnov, publiciste (Saint-Pétersbourg)

A côté des groupuscules de toutes sortes comme « Le Parti communiste de la justice sociale » (PCUS [usurpation de sigle]), « les communistes de Russie » et autres combattants « pour la justice », on voit surgir à gauche toute une ribambelle de mouvances qui se prétendent soviétiques, socialistes, ou même communistes. Pendant la campagne présidentielle, l’un de ces paladins dont le jeu est de détourner la protestation populaire vers un soutien à Poutine était le célèbre Sergey Kourguinian, metteur en scène, politologue et géologue, que le pouvoir en place avait activement monté en épingle sur les chaînes pro régime en tant que défenseur de la civilisation soviétique, alors que ces mêmes chaînes se gardaient bien d’inviter des experts connus ou moins connus mais très professionnels parmi les partisans et les membres du Parti communiste. Aujourd’hui, les comités du parti et les militants du Parti communiste sont souvent contraints de polémiquer avec les partisans de Kourguinian et de son mouvement « Essence du temps », parmi lesquels il y a de nombreux partisans honnêtes et sincères du socialisme, de la restauration du pouvoir soviétique et de l’Union soviétique. Par conséquent, il n’est pas rare d’entendre des questions: qui est Kourguinian, d’où sort-il, et où veut-il nous emmener? L’article analytique que nous proposons ici, du célèbre publiciste Krasnov de Saint-Pétersbourg ne prétend pas informer le lecteur sur les déclarations spécifiques de Kourguinian ou les faits peu reluisants de sa biographie. Parler une fois de plus de ses « déclarations » sur le mine « Raspadskaya », citer les paroles de Kourguinian au temps de la perestroïka ou des premières années de Poutine, en contradiction directe avec ce qu’il dit maintenant, n’a guère de sens. Toutes ces informations, le lecteur les trouvera sans difficulté sur Internet. Le but de cet article est autre : analyser les thèses de Kourguinian et voir si ses actes y correspondent… ou pas.

Kourguinian : un ennemi de Poutine?

Kourguinian déclare qu’il est un adversaire résolu de Poutine. Et lui-même (ainsi que son troupeau) ne se lasse pas de montrer sa perplexité devant des accusations continues de poutinisme.

En réalité Kourguinian soutient activement deux thèses. Premièrement, il déclare comme récemment à Vladivostok que «si Poutine n’avait pas été là en 2000, la Russie n’existerait plus. »

Deuxièmement, il dit que Poutine a freiné la chute du pays vers l’abîme. Et pour le prouver il trace un graphique de la chute dans l’abîme du pays, où une certaine courbe avec l’avènement de Poutine a modifié sa trajectoire et s’est atténuée. Il a en outre allégué qu’il y avait dans le pays des forces qui veulent accélérer à nouveau cette chute. Quelles sont les unités de mesure de la chute du pays dans l’abîme, bien sûr, cela n’est pas spécifié.

Ces deux thèses de Kourguinian exigeraient au moins d’être sérieusement étayées. Mais non, il suffit de croire sur paroles. Ainsi, il est dit ouvertement que Poutine est le sauveur de la patrie, et que Poutine s’oppose à des forces qui sont bien pires.

Le fait que ces deux déclarations soient précédées par la déclaration que Kourguinian est un adversaire de Poutine ne change pas le fond de ces thèses : d’une part, Poutine a sauvé le pays, et d’autre part, Poutine est un moindre mal. Bien au contraire, ces thèses n’en prennent que plus de valeur. Voyez, même nous, les opposants de Poutine, ne pouvons pas ne pas reconnaître…, etc.

Donc Kourguinian continue à faire entrer dans la tête des gens les deux principaux mythes de la propagande de Poutine au cours de la dernière décennie, en utilisant activement son autorité acquise à la télévision de défenseur du passé soviétique et des idées socialistes.

/…/

Petit aperçu des « analyses » de Kourguinian

Kourguinian déclare que ses concepts et ses conclusions sont fondés sur une analyse des données disponibles. Cependant, les faits suggèrent le contraire. Dans l’émission «École de l’essence [du temps] – 4″. Kourguinian finit par exposer d’une manière relativement claire ce qui s’est passé, à son avis, avec le pays à la fin du siècle dernier, et ce qui se passe avec lui à ce jour. Il s’avère qu’un groupe d’officiers du KGB dirigé par Andropov avait prévu de détruire le système soviétique, de se débarrasser des nations périphériques et conduire le reste dans la famille européenne des nations. A cet effet, par exemple, ont été utilisés les frères Strougatski [auteurs de science fiction] qui ont reçu les instructions du KGB et les ont transformées en romans à travers lesquels l’homme soviétique a été corrompu. Ce système créé par le KGB, Kourguinian l’appelle la Matrice. La Matrice est allée à la poursuite de son but, a détruit le pays et l’a plongé dans le chaos, dans lequel, cependant, une partie importante des processus était contrôlée. En 2000, la Matrice a été définitivement établie à la tête du pays, en mettant à la barre l’homme du KGB Poutine et en repoussant temporairement les libéraux qui avaient pris leurs aises. Et tout semblait aller pour le mieux (pour la Matrice), mais au milieu du règne de Poutine sont arrivés des émissaires européens qui ont déclaré que la Russie était trop grande pour l’Europe. Inclure la Russie dans l’Europe et l’OTAN (oui, l’OTAN!) c’était possible, mais seulement après l’avoir morcelée.

Nous voici donc devant une belle théorie du complot, mais de facture, hélas, plutôt rustique. La montagne a accouché d’une souris.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 20:41:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les critiques du parti communiste de la fédération de Russie à l'encontre de Kourguinyan coïncident avec la position du dernier sur Poutine, un "moindre mal".

Après la fin de l'URSS, l'OTAN n'a pas cherché à collaborer avec ceux qui avaient renversé l'URSS et que tous les pays occidentaux avaient soutenus contre le "communisme", mais s'est employé à démanteler le COMECON pour asservir ses nations, et l'objectif aurait pu être poursuivi jusqu'à l'asservissement de la Russie.
Poutine représente la résistance du nationalisme Russe à l'hégémonisme US et ses larbins.
Son action parmi les pays émergents est positive ainsi que son alliance contre les USA avec la Chine Populaire.
Il n'en reste pas moins le représentant de la bourgeoisie Russe.

Il est naturel que les oligarques russes et certains politiciens de l'ex URSS se dressent contre l'oppression impérialiste, il est même compréhensible qu'ils regrettent l'empire soviétique de Brejnev, y compris assorti de son imagerie "communiste". Mais leur objectif n'est pas de rétablir le pouvoir du prolétariat et c'est exactement ce qui caractérise Kourguinyan.

Dans le Manifeste de l'EOT on lit ceci :


"Pour considérer la question de la destinée du capitalisme à travers le prisme de la perte ou du maintien de la légitimité, il faut sortir du cadre du marxisme classique.
Le sort du capital est entièrement déterminé par le sort du projet de Modernité. En parlant de la Modernité, Weber et ses adeptes lui opposaient la Pré-modernité qu’ils appelaient « société traditionnelle » (ou agraire). La modernisation est un passage de la société traditionnelle à la société moderne (ou industrielle). Marx aurait dit qu’il s’agit là du passage du féodalisme vers le capitalisme. Mais dans un certain sens, la société traditionnelle est un concept plus large que celui de féodalisme. La société traditionnelle implique des régulateurs particuliers qui sont non moins importants que le mode dominant de production. C’est la tradition qui est le régulateur principal de la société pré-moderne. La tradition, qui est l’âme même de la société traditionnelle, génère le communautarisme, le collectivisme. Du même coup, la destruction du communautarisme entraîne le démantèlement de la société traditionnelle."


Vieille lune de communisme primitif. Poursuivons :

"Nous et le Monde n’avons maintenant pas besoin d’un remake sur le thème Rouge. Nous avons besoin du Quatrième projet qui incorporera le meilleur du passé soviétique piétiné.

En absorbant la meilleure partie du communisme que la Russie a historiquement vécu, le Quatrième projet ressuscitera tout ce que le communisme historique n’a pas su mener à bien, a rejeté ou n’a pas su comprendre.

Le communisme historique a rejeté la métaphysique, le principe suprême et laïque de consolation. Nous rétablirons ce principe dans ses droits.
Le communisme historique a rejeté la nécessité de lutter pour un nouvel Homme et un nouvel Humanisme. Nous remettrons cela à l’ordre du jour au sein du nouveau projet et de la nouvelle vie.
Le communisme historique a commis une erreur ontologique et à la fois psychologique. Il n’a pas réussi à opposer valablement le principe de plénitude de vie (que Erich Fromm aurait appelé « être » ) à celui d’aliénation (selon Fromm « avoir » ). Nous corrigerons cette erreur.
Le communisme historique a totalement failli à relier le principe d’exploitation au sens matérialiste avec le principe général d’aliénation qui concerne l’univers spirituel aussi bien que le domaine matériel. Nous échafauderons ce lien.
Après avoir résolu les tâches du développement industriel, le communisme historique s’est arrêté devant une barrière au-delà de laquelle la science devient une force productive à part entière, avec toute les conséquences politiques et économiques qui en découlent. Nous surmonterons cette barrière.

Nous constatons qu’au XXIe siècle, depuis que la science est devenue une force productive à part entière, l’intelligentsia comme couche sociale a cédé sa place au cognitariat, classe qui dispose de tous les droits résultant du nouveau statut de la science.

Nous comprenons que cette classe a été anéantie en Russie au cours de vingt dernières années. Elle est devenue la plus persécutée et la plus exploitée de toutes. Nous réunirons ses éclats, nous achèverons le travail de sa reconstruction et nous nous appuierons sur cette classe."


Ce qui confirme le rejet du rôle dirigeant du prolétariat, et le rejet de la dictature du prolétariat.
Ce n'est pas une nouveauté ici puisque Plaristes nous a suffisamment bassinés sur le sujet en reprenant les conclusions de ce manifeste.
Thèses largement développées aussi par les théoriciens du révisionnisme moderne.

Le rejet par Kourguinyan du "communisme historique" a trouvé chez Plaristes son pendant dans le rejet du "dogmatisme" des marxistes-léninistes.
La critique de la "modernité" capitaliste fait écho également chez Michéa et quelques autres, suivis de près par le fan club des souverainistes, regrettant « la vie des femmes d’il y a cent ans ».

Il y a 4 ans dans "La « Fin de l’Histoire » et le développement de l’Humanité", Kourguinian dit ceci :


Maintenant il y a deux forces : l’une (les gens comme Obama), veut arriver le plus vite possible à cette fin de l’Histoire, et l’autre (Trump, Poutine, etc.) freine, pour que le chemin soit long. Mais la question est seulement s’il se trouvera aujourd’hui une force dans le monde, qui dira que le développement créatif de l’Homme et de l’Humanité doit être continué et accéléré ! Les derniers optimistes, qui en parlaient très activement, étaient les marxistes. Qui va aujourd’hui prendre le relai ?

C'est-à-dire que l'opposition fondamentale du monde aujourd'hui oppose d'une part les mondialistes comme Obama et les nationalistes comme Trump et Poutine.
Trump n'est absolument pas présenté comme le représentant des monopoles pétroliers et un hégémoniste au même titre qu'Obama. C'est d'ailleurs une position que partagent les souverainistes et les néos fascistes, qui ont poussé de grands cris contre "l'Empire" jusqu'à l'élection de Trump.

On lit aussi dans son discours du 7 novembre 2017 :


La contradiction mondiale N°1 est aujourd’hui la contradiction entre les forces restantes du capitalisme classique et les ténèbres supranationales post-capitalistes […] Au sein de ce conflit nous ne pouvons pas ne pas tendre la main aux forces national-bourgeoises classiques, c’est-à-dire, les conservateurs [ici, et dans ce qui suit, il s’agit essentiellement du contexte politique de la Russie actuelle, ce qui n’exclut pas des alliances tactiques avec les forces similaires dans d’autres pays. Les forces conservatrices, liées à l’idée de l’Etat-nation et aux principes du capitalisme classique, sont représentées en Russie notamment par le président Poutine et une partie de son entourage, ainsi que par certains autres acteurs politiques – note des traducteurs]. Nous devons leur tendre la main tout en précisant que nous ne partageons pas leurs positions sur nombre de points.


Evidemment le contradiction mondiale n°1 n'oppose pas "les forces restantes du capitalisme classique et les ténèbres supranationales post-capitalistes", mais l'hégémonie US au reste du monde.
Et on a vu aussi que le personnel politique américain, qu'il soit démocrate ou républicain, pratique l'hégémonisme envers le monde entier.

S'il n'entre pas dans notre rôle d'apprécier la position des communistes russes envers des groupes comme EOT, il en va tout autrement en ce qui concerne les disciples d'EOT en France, c'est-à-dire un pays non pas émergent mais impérialiste.
En n’excluant pas
"des alliances tactiques avec les forces similaires dans d’autres pays" , EOT France n'est pas opportuniste envers Poutine, mais envers toute la nébuleuse souverainiste française.


Edité le 10-08-2020 à 22:54:16 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 10-08-2020 à 22:50:24   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

Je ferais noter que certains gauchistes au parti communiste Russe sont allés à tomber dans un piège de forces bien plus sinistres que vous ne pouvez l’imaginé dans une campagne contre l'EDT.
Il s'agit bien sûr de la vidéo qui fait passer Sergey pour un gourou Sataniste.
La réponse a été assez équivoque dans notre liste de vidéos sur le gauchisme.
Montrant des liens entre ces gauchistes, des gas NPA, de LO, du nazbol dugin, et aussi de groupe sataniste pour la forme, ainsi que l'ordo templis.
Basiquement en fouillant la poubelle à merde on a été capable de retourner toutes leur accusations contre-eux.


Concernant la modernité il s'agit plus de s'interroger sur le sens du mot, car c'est un mot polysémique.

Secondement sur le reste des écart théoriques, nous théorisons un socialisme plus dans la ligné de ce qu'avait établit Tito, à chaque pays sa voix vers le socialisme, et qu'il faut allier ça avec des position patriotiques et nationalistes sans tomber dans le chauvinisme.

Le sectarisme nous tue, il faut donc passer à la politique de la main tendue.
Si nous devons pas abandonner le nationaliste et le patriotisme à des ordures fascistes chauvines, les patriotes et nationalistes véritables, ne doivent pas abandonner le socialisme à la vermine gauchiste.

Celà créer évidemment des phases théoriques expérimentales. Mais il est bon d'ouvrir le débat.

De plus je ne suis pas d'accord avec tous les délires Kourguinian, concernant les pays de l'est, je pense qu'il devrait respecter leur souveraineté nationale, et sur pleins d'autres points je trouve qu'il se trompe. Je trouve aussi qu'il ne devrait pas mentir de temps à autres pour donner plus de crédibilité à sa politique de la main tendue et manipuler la matière ciblée de cette façon.
Mais contrairement à certains sectaires, il comprendrai mes positions et les trouverait légitime.
L'heure est trop grave pour se chamailler autour de ces détails, ce qui nous amène à la thématique suivante :

Xuan a écrit :

Il est naturel que les oligarques russes et certains politiciens de l'ex URSS se dressent contre l'oppression impérialiste, il est même compréhensible qu'ils regrettent l'empire soviétique de Brejnev, y compris assorti de son imagerie "communiste". Mais leur objectif n'est pas de rétablir le pouvoir du prolétariat et c'est exactement ce qui caractérise Kourguinyan.


Alors avant de passer au vif du sujet j'aimerai noter qu'il a des idées franchement communistes, la manière dont il synchrétise ça avec le patriotisme Russe est assez navrant, certes, l'idée est bonne mais l’exécution est à revoir (sauf pour le syncrétisme entre idéal chrétien et socialisme, là l’exécution est parfaite et sa vision reste laïque, sans être laïcarde.) mais il défend bien le prolétariat dans une vision assez religieuse des choses.


Je pourrais citer les sources en Russes, mais bon.... Je doute que cela vous intéresse.


Maintenant que ça c'est dit, et alors? Dois-je vous rappeler que Mao face à l’impérialisme, s'est allié avec la bourgeoisie chinoise, car elle n'était pas créole?
Que ces communistes chinois se sont alliés avec leur bourreau pour faire face à l'envahisseur Japonais? Car il était la contradiction primaire?
Que les Russes ont soutenus Sadam Hussein, alors que c'étaient un bourreau de communistes mis en place par les anglais?

Je vais vous dire ce que c'est moi que le social impérialisme : C'est de soutenir le MNLA, et de contribuer à la stratégie du chaos. Dois-je vous rappeler l'influences des loges trotkystes dans le milieu anglo-saxon et nord africain? Je crois même que vous avez un sujet dédié à cette dernière thématique sur ce forum. (Algérie seconde patrie des lambertistes je crois)

La stratégie du chaos est un outil de la bourgeoisie, et les trotkystes combinés à des sectes sionistes attendent l'arrivé d'un messie, et oeuvre à mettre en place cette stratégie du chaos, s'alliant même parfois à des nazbols ou fascistes.

Le geste anti-social impérialiste par excellence serait de soutenir par exemple le parti SADI (je sais que vous allez me bassiner avec leur relations vis à vis de la 4° internationale)
http://collectif-afrique.pcf.fr/18723

Aussi, nous savons un peu pour les liens que Trump a. Nous savons pour les réseaux fascistes et néo-nazi en Amérique... Mais que voulez-vous je est un autre ! On est le produit de notre entourage et quand on baigne en Russie on a tendance à répéter les idioties ambiante auquel tout le monde à envie d'y croire.
La grandeur ce n'est pas de en jamais se tromper, mais reconnaitre sa subjectivité et s'incliner devant les faits objectifs une fois qu'on a le nez dedans.
Concernant ces fait c'est reconnu amèrement et avec timidité dans la vidéo sur BML.

De toute façon au Final Trump n'est qu'un pantin de la bourgeoisie américaine, et je pourrais vous renvoyer sur tout un tas d'analyses de Michel collon si vous me demander les liens.
Plus celles d'Alain Badiou. Mais tout ça n'est que d'importance mineure vous le reconnaîtrez.



Concernant EOT France, mon objectif est à terme de devenir indépendant de l'essence du temps, mais financièrement nous n'avons pas de mécène traitre de classe tel Engels ou Lénine.
En attendant de pouvoir former quelque chose de cohérent, je vois une position digne du sectarisme gauchiste que critiquait Lénine. Votre puritanisme vis à vis de la "nébuleuse souverainiste" est infantile.
Les Bourgeoisie nationales dépérissent et les plans de Zbigniew Brziznski pour balkaniser les états nations se met en place ! Au début de la construction €uropéenne votre analyse tenait, les capitalistes nationaux pouvaient envoyer valser la supranationalité et encore de nos jours c'est le cas, mais de moins en moins.
Car le joue idéologie de l'empire Atlantiste se répand.
Les capitalistes n'ont pas d'idéologie si ce n'est celle du Man Devil (Mandeville), la religion du capital c'est pour les prolo et petit industriels, mais il y a des courants et doctrines stratégiques. Et la stratégie de balkaniser les états nations prend tellement d'ampleur que même des aanrcho communistes prenaient le soin d'en parler il y a 20 ans et plus (ils 'agit du groupe de RAP nommé les RAPaces, expression sur l'europe)
Autrement dit c'est un sujet des plus sérieux, qu'ils ne faut pas abandonner à des faussaires tel que Michel Onfray qui lui veut Balkaniser le pays avec ses idées monétaires qui vont permettre la spéculation régionale.
Votre position consiste à rester en-dehors d'un débat sur un sujet des plus sérieux. A l'abandonner à tut un tas de personnes malveillantes.

Il faut absolument prendre le contre pied de cette approche, quand des féministe bourgeois font de l'andrisme et opèrent dans la stratégie du choc, devons-nous leur laisser le monopole? Ou devons-nous faire du féminisme prolétaire le seul féminisme légitime?


Appliquez ces même standards à al question de la souveraineté nationale, et du patriotisme surtout quand Lénine, Mao, Marx et tant d'autres ont insisté que c'était absolument Vital pour le prolétariat de 1 : Ne pas se couper du patriotisme et du nationalisme comme vous le faîte et de tendre la main tout en dénonçant les discours pseudo patriotiques chauvins.
D'établir le socialisme à l'échelle de l'état nation, de permettre au prolétariat de conquérir le pouvoir national, de devenir l'état nation !


Nous sommes en France évidement, nous ne partageons pas le fédéralisme Russe, qui peut rapidement dégénérer en social impérialisme.

Ceci est bien plus grave que toutes les reproches que vous pouvez jeter à l'EDT.


Pour Finir sur le post-capitalisme, c’est mal traduit, le mot exact est post-industriel.
A noter que en France, la seule bourgeoisie à qui nous pouvons tendre la Main est l'UPR, d'ailleurs j'ai entendu dire que le Fils de l'éditeur d'initiative communiste assurait la liaisons entre Gastaud et Asselineau, ceci est tenu secret j'ai juste touché la fuite. Malheureusement j'ai cru comprendre que l'UPR ne considérait l'option socialiste que comme un plan B.

De toute façons la bourgeoisie nationale surlaquelle les gaullistes s'appuyait n'existe plus en France ! Ou du moins c'est tellement insignifiant qu'envisager l'option reste au mieux un acte désespéré.

L'UPR d'Asselienau a des positions anti balkanisation. C'est ce qui fait que le PRCF ré-envisage l'alliance tactique avec eux.


Edité le 10-08-2020 à 23:07:53 par Saul Karath




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 11-08-2020 à 15:45:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Plaristes nous apprend que son groupe donne des réponses « équivoques » . C’est bien ce qu’on lui reproche depuis le début.
Maintenant voilà le chef fondateur de son groupe qui tient des délires , qui synchrétise de façon assez navrante… des idées franchement communiste avec le patriotisme Russe , et qui défend bien le prolétariat dans une vision assez religieuse des choses .
Un chef franchement communiste qui écrit en 1996 « les communistes ne doivent pas insister pour que la société abandonne les douloureuses réalisations de la dernière décennie » .

Mao a imposé au Kuomintang une alliance contre l’occupant japonais. Il l’a imposée parce qu’il avait créé des bases rouges et une armée populaire.
La seule armée de Kourguinian ce sont les oligarques russes, dont sept banquiers.
Le social-impérialisme auquel il a largement participé n’est pas le « soutien » à ceci ou à cela. C’est la menace militaire et l’invasion de pays indépendants.

Mais ce qui est bien plus grave c’est que Plaristes préconise de « passer à la politique de la main tendue » , qu’il écrive « la seule bourgeoisie à qui nous pouvons tendre la Main est l'UPR » .
Tout en sachant que « l'UPR ne considérait l'option socialiste que comme un plan B » et que « la bourgeoisie nationale sur laquelle les gaullistes s'appuyait n'existe plus en France » .
Le socialisme n’est ni un plan B, ni X, Y ou Z pour Asselineau, il ne l’envisage pas.
Plaristes nous a déjà longtemps démontré toute sa sympathie pour Asselineau, quitte à le démolir ensuite dès que les critiques deviennent plus gênantes. Comme il le fait avec Kourguinian.

La France n’est pas un pays colonisé ni occupé comme la Chine pendant la seconde guerre mondiale. C’est un pays impérialiste qui continue de s’ingérer dans les affaires du Liban meurtri. La main tendue à la bourgeoisie est la main tendue au principal ennemi du peuple dans notre pays.
Et c’est la raison fondamentale pour laquelle Plaristes avec son faux nez n’a pas sa place ici.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 11-08-2020 à 17:31:33   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

La France n’est pas un pays colonisé ni occupé comme la Chine pendant la seconde guerre mondiale.

L'occupation prend une forme différente mais nous sommes biens plus occupés qu et colonisé que nous ne l'étions en 1941...

Peut-être que ça ne voit pas avec les gains de productivité. MAis c'est le cas.

Et encore un fois je fais face à l'argument du "oui mais l’impérialisme Français !" La Russie de 14 n'était-elle pas un pays colonisé par les puissance d’Europe de l'ouest? Mais aussi un impérialisme brutal?

D'ailleurs je vous fais remarqué que l’impérialisme Français se meurt pour l’impérialisme otanien, les dernières ingérence en Afrique du nord ne sont plus le fait de l'impérialisme Français mais d'un impérialisme partagé, le Franc CFA se meurt pour un contrôle de la monnaie plus €uropéen.

Concernant le passé, Litvinov était Menchevik, ça ne lui a pas empêcher de servir la Russie et le socialisme par la suite.


"« passer à la politique de la main tendue »

Pas forcément avec la bourgeoisie locale, mais avec des personnes qui renient le socialisme.
Mais sachez que les petits industriels avaient dégusté sous le nazisme, comme le rappelle assez bien annie lacroix Riz dans le documentaire sur la grèce.
Et que là encore le capitalisme international mobile et financié a bien profité de la crise à leur dépend.

Camper sur des position sectaires c'est donc faire le jeu Mr le Gallois, Onfray et autres qui détourne ce que vous appelez la nébuleuse souverainiste vers les gas de TVLiberté.


Xuan a écrit :

La seule armée de Kourguinian ce sont les oligarques russes, dont sept banquiers.


Vous pouvez fortement critiquer les dérives oligarchiques des gouvernements résistants en Ukraine, et la nostalgie malsaine de l'URSS. C'est votre droit.
Mais vous ne pouvez pas nier leur contribution dans la lutte contre le fascisme. Nottez que l'essence du temps y a participé.


Dernièrement ne prenez pas offense quand je sors des tuyaux et informations dégotté sur le terrain.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 11-08-2020 à 19:02:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Plaristes/Saul Karath a écrit :

L'occupation prend une forme différente mais nous sommes biens plus occupés qu et colonisé que nous ne l'étions en 1941...

Cet argument complètement crétin a été déjà réfuté en termes plus policés.
Mais maintenant je dis bien que ça relève du crétinisme et je maintiens.

Quand nous parlons de la bourgeoisie, celle qui est au pouvoir, il s'agit de la grande bourgeoisie monopoliste.
Du point de vue de la "main tendue", parler des petits patrons n'a pas de sens.
Asselineau ne représente pas leurs intérêts. Il y a fort longtemps que les gaullistes représentent une fraction du grand capital, comme en témoigne la révolte du CID-UNATI en 1969.


Edité le 11-08-2020 à 20:56:05 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 00:06:05   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

La bourgeoisie Monopoliste perd ses monopoles en France, même el champion de l'impérialisme Total est obligé de composer avec les Qataris.


Concernant Asselineau je n'attends as grand chose, de lui, mais il faut avouer que les Henris le Gallois & co l'ont laissé tombé.

Citation :

Du point de vue de la "main tendue", parler des petits patrons n'a pas de sens.

Pas forcément les petits patron, mais même si c'était le cas, vu que les maisons mères sont de grande coquilles vides et que tout est fait de Filiales, les petits patrons sont souvent au cadre ce que le travailleur uber est à l'ouvrier !
Mais comme je l'ai dit il y a toute une frange de la population qui a été dégoutté du socialisme est qui est à reconquérir.

Pour revenir sur le sujet, la France étant déjà un pays colonisé ne devant pas repousser d'assaults impérialiste avec une bourgeoisie assez collabo, qui certes hésite, mais envisage quand même sérieusement la fin des états nations, permettre au prolétariat mener la lutte des classes et le combat de la souveraineté national vont de pair ! Là où en Russie et en Iran, ça se discute.

Pour en revenir à la balkanisation.
La décentralisation n'était pas un hasard Mitterrand agent de l'atlantisme a contribué à la lente balkanisation de la France.
Lentement mais sûrement notre bourgeoisie nationale ne fait plus seulement de tolérer l'hégémonie américaine dont son pouvoir dépend, elle fusionne.


Concernant 1969, bien sûr, mais Asselinoche pour tous les défauts qu'il a et son passé collector, n'est pas rangeable dans cette catégorie.

Pour ce qui est des communistes Russes :

http://www.librairie-tropiques.fr/2015/03/poutine-face-a-ses-communistes-vive-les-ruskofs.html


Edité le 12-08-2020 à 00:12:16 par Saul Karath




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 07:02:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur les petits-patrons nous avons étudié le sujet dans la sous-traitance et la création de la plus value

Sur la question nationale il y a aussi un fil Halte à la soumission à l'hégémonisme ! La France n'est pas un pays colonisé.

Et arrête de remettre Asselineau sur le tapis avec ton numéro de je t'aime moi non plus. Les gaullistes représentent la grande bourgeoisie, pas les petits patrons ni les artisans, etc.
La nature de classe d'un parti ne réside pas dans la situation sociale de ses adhérents mais dans les intérêts de classe qu'il défend, sinon les partis fascistes seraient des partis ouvriers.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 11:08:27   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

Oui, mais vous arrivez à ces conclusions (au sujet de la France) avec des logiques maoïstes un peu dépassées par la nature nouvelle de cet hégémonisme.

Certes plus élaborées que celle de la JR/Front uni, mais toujours dans la même ligne.

Les bases nationales de notre bourgeoisie fondent, il ne reste plus que quelque derniers géants comme Total. Sans parler de la désindustrialisation, la France devient de plus en plus un hôtel pour cette bourgeoisie, et de moins en moins un foyer ! De plus pour pallier à la baisse tendancielle du taux de profit, la part du capital liquide augmente, les capitalistes planquent leur pognon dans des paradis fiscaux et entretiennent leur capital en le plaçant sur des bulles spéculatives !

Concernant Asselinoche, il n'est pas vraiment gaulliste.... Il se démarque d'ailleurs des Levalois onfray & co... Et de toute ce qui vous fait peur dans "cette nébuleuse souverainiste" et encore plus depuis la trahisons de Henri le Gallois.
On peut espérer le retour à son attitude keynésienne. Ce qui n'est pas terrible...
Mais c'est déjà ça. De plus je ne pense pas que la haute bourgeoisie soit satisfait de son programme.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 11:53:49   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les choix de la grande bourgeoisie ne penchent pas pour Le Pen ce n'est pas une raison pour lui "tendre la main".
Asselineau "pas gaulliste"... c'est quoi le propos ? Lui enlever toutes les casseroles qu'il traîne au cul ?
"la trahisons de Henri le Gallois"...envers Asselineau ?
Tu te passionnes à ce point pour les chamailleries de la sphère souverainiste ?
"toute ce qui vous fait peur" peur de quoi ? De leur cirer les pompes comme tu fais ?
Si tu te complais dans le confusionnisme avec cette sphère restes-y.

Il n'y a aucune "logique maoïste" chez nous, on a déjà parlé de ça, n'y reviens pas.
Au lieu de balancer n'importe quelle étiquette lis les fils indiqués et revois tes positions de collaboration de classe .
Nous avons depuis longtemps fait le choix de tracer une ligne rouge avec tout le courant souverainiste et les alliances de classe avec le grand capital.
Tu essaies de gommer les frontières, c'est peine perdue.
Tu insistes, c'est stérile.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 15:30:31   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

Xuan a écrit :

Tu te passionnes à ce point pour les chamailleries de la sphère souverainiste ?

J'avais abandonné, mais avec le front populaire d'onfray, et les négociations secrète entre Gastaud et Asselineau dont je suis au courant parce-que j'ai les bon tuyaux. J'ai du m'y remettre.

Xuan a écrit :

tes positions de collaboration de classe.


Quand même pas, sinon je serais tout de suite plus jouasse à l'idée du rapprochement PRCF/UPR, pour moi la lutte des classe est indissociables de la question de la souveraineté nationale et populaire ça va ensemble, et ça marche dans les deux sens.

Ceci dit je reste pragmatique et réaliste, ce n'est pas en s'enfonçant dans le sectarisme qu'on fera grandir nos rangs.

De plus au sein des souverainistes socialistes il y a déjà une ligne rouge tracée et ça suffit. D'ailleurs le pardem est passé de l'autre côté.

L'UPR a toujours fait camp à part, sauf en 2018/2019 où il a fréquenté TVLibertée.


Edité le 12-08-2020 à 18:12:56 par Saul Karath




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14240 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 17:07:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'attitude du PRCF avec eux n'est pas notre problème, c'est le leur. Tout ceci a largement été débattu.
En 2012 nous avions sévèrement critiqué la ligne du PRCF ainsi que le chauvinisme dans le mouvement communiste.

Plus récemment le PRCF a dû rejeter l'alliance avec cette mouvance et dénoncer Asselineau pour ce qu'il est. Mais j'ai bien dit que le PRCF n'a jamais fait d'autocritique conséquente et s'est contenté de critiquer Asselineau notamment à cause de ses fréquentations, mais aussi parce qu'il refuse toute autre perspective que le capitalisme.
Il faut être deux pour un mariage. Si on divorce il faut reconnaître qu'on s'est trompé quelque part, et qu'on a commis quelque erreur. Sinon on se condamne à recommencer sous une autre forme.

Dans l'actualité récente le PRCF a dénoncé le sommet européen, non pas pour l'oppression renforcée des pays du sud mais pour celle de la France et son "euro-dissolution".
De son côté Asselineau est outré parce que la France apparaît comme LE dindon de la farce, "scandaleusement et injustement ponctionnée par rapport à l’Italie et à l’Espagne" .

Asselineau n'a pas changé d'avis sur le maintien du capitalisme sous la dictature du grand capital, parce que désormais il n'existe pas d'autre forme du capitalisme.
Si le PRCF veut de nouveau se rapprocher de lui les conséquences seront les mêmes.



Pour ce qui concerne Plaristes, ce qui marche dans les deux sens c'est bien lui.
Tantôt main tendue avec le "moindre mal", "pas terrible", puis "au sein des souverainistes socialistes il y a déjà une ligne rouge tracée" ...tout cela varie au fil des critiques qui lui sont opposées.
Plaristes n'a aucun principe il ne sait même plus où il en est avec l'UPR.

Il n'y a pas d'indépendance nationale dans le cadre du capitalisme aujourd'hui, quel que soit le gouvernement. L'exemple de la GB montre que le Frexit ne ferait que rapprocher la France des USA. Quant au Frexit "progressiste" c'est une pure illusion.
Le Frexit "progressiste" signifie que la grande bourgeoisie conserve le pouvoir d'état. L'alliance avec ses représentants signifie que l'un d'entre eux est à la tête de l'Etat, comme ce fut le cas lors du soutien à Mitterrand.
Seul le socialisme permettra de maîtriser la monnaie et d'établir des rapports d'égal à égal tant avec l'hégémonisme qu'avec l'Europe du sud et l'ensemble des nations.

La lutte de classe n'est pas compatible avec la main tendue à Asselineau et Cie.


Edité le 12-08-2020 à 18:36:49 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Saul Karath
Patriote et communiste.
Pionnier
43 messages postés
   Posté le 12-08-2020 à 18:18:52   Voir le profil de Saul Karath (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Saul Karath   

Xuan a écrit :

Ce qui marche dans les deux sens c'est bien toi avec les souverainistes.


Je discrimine les onfray & co.... etc... D'Asselienau et des républiques souveraines.

Xuan a écrit :

La lutte de classe n'est pas compatible avec la collaboration de classe avec la grande bourgeoisie.


Alors non, il n'y a pas collaboration avec la grande bourgeoisie, et pas de main tendue envers eux ici en France de ma part et même avec les petit patrons & co.... La main tendue est sous une condition, de constituer un certain bloc de coopératives, et de militer pour l'annulation de leur dettes d'invetissement au lieu de faire la chasse aux CHAAAARGES sociales.

--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Présentations  Salut de la part de l'Essence Du Temps France.Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum