Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  A bas l'impérialisme français ! 

 Hollande dans les rangers de Sarkozy !

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 09-06-2012 à 22:34:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Cet article positif dans l'Humanité, paru le 8 juin, ne reprend pas l'hystérie belliciste des médias.
Ce n'est pas le premier qui s'oppose à une intervention militaire.
Celui-ci donne la parole à Georges Corm, économiste et historien libanais, ancien ministre des Finances (1998–2000) de la République libanaise.
Il est interrogé par Pierre Brabancey.


____________________



l'Humanité des débats. L'entretien

Georges CORM : «L’instrumentalisation du religieux, poison récurrent du Moyen-Orient»

Les peuples acteurs du printemps arabe se trouvent maintenant confrontés à une contre-révolution dans laquelle s’investissent le triptyque Arabie saoudite-Qatar, États-Unis, Union européenne et les mouvances islamistes. C’est ce qu’explique Georges Corm, spécialiste de la région. L’économiste et historien libanais revient aussi sur la complexe situation syrienne.

Quel bilan tirez-vous de ce que l’on appelle les printemps arabes ?

Georges Corm. Il s’est effectivement passé de grands événements depuis un an et demi. Ce que j’ai appelé révolte arabe, plutôt que révolution, s’est déroulé en plusieurs phases. D’abord lorsque toutes les sociétés arabes, au cours de janvier, février et début mars 2011, se retrouvent dans la rue, toutes tranches d’âges et toutes classes sociales confondues, pour contester les pouvoirs en place. Elles dénoncent tout à la fois l’autoritarisme politique et le manque de liberté mais, surtout, les conditions socio-économiques et, notamment, le très fort taux de chômage qui caractérise les économies arabes. Celui-ci atteint les 30% chez les 15-24 ans. Il y avait donc à la fois une demande de dignité sociale et une demande de libéralisation politique. Ces mouvements, qui se sont pratiquement déroulés d’Oman jusqu’à la Mauritanie, ont inspiré aussi différents mouvements européens contestant le néolibéralisme, les politiques d’austérité, la montée du chômage, la précarité de l’emploi des jeunes… On a eu là un très beau moment où les deux rives de la Méditerranée se sont mises à l’unisson pour contester des pouvoirs en place.

Dans une deuxième étape, malheureusement, va se réaliser ce qu’on peut appeler la contre-réaction. L’acte le plus extraordinaire, même si les médias occidentaux en ont très peu parlé, a été l’entrée des troupes saoudiennes à Bahreïn, pour mettre au pas les manifestants qui campaient sur la principale place de la capitale, Manama. Il y a un second dérapage qui a lieu au Yémen (où il faut saluer le rôle capital des femmes dans les manifestations), avec un président, Ali Abdallah Saleh, manifestement soutenu par l’Arabie saoudite. Par la suite, la situation va dégénérer à la fois en Libye et en Syrie. En Libye, il y a l’intervention de l’Otan, avec des bombardements massifs dont on peut se demander s’ils étaient vraiment nécessaires pour chasser le dictateur libyen.

Que se passe-t-il exactement en Syrie ?

Georges Corm. En Syrie, la bataille se déroule sur trois niveaux. Il y a des questions purement locales avec, là aussi, une détérioration des conditions socio-économiques, notamment dans les campagnes. Mais le pouvoir s’est mis dans une posture de déni de ce qui se passe chez lui.
La question va ensuite devenir régionale avec des interventions extrêmement brutales de la part du Qatar, de la Turquie et de l’Arabie saoudite. Des pays qui entendent donner des leçons de démocratie au régime syrien !
Enfin, le niveau international où brusquement la Chine et la Russie se révoltent contre l’instrumentalisation du Conseil de sécurité de l’ONU par les États-Unis et leurs alliés.
À ce moment-là, la bataille pour la Syrie devient emblématique d’une volonté de briser l’unilatéralisme américain, européen et des pays de l’Otan dans la gestion de la planète. Donc, la situation syrienne devient extrêmement compliquée.

Où se trouve la solution ?

Georges Corm. Aujourd’hui, il n’y a pas de solution au problème syrien !
Vous avez une guerre médiatique, une guerre des images qui est presque sans précédent dans l’histoire des médias où l’on n’a que la thèse du Qatar, de l’Arabie saoudite, des États-Unis, de la France et des autres pays européens.
Ce que peut dire le régime politique n’est pas entendu du tout. Bien sûr, même si l’on n’a pas de sympathie pour le régime syrien, ce que je comprends parfaitement, il faut quand même, dans une situation qui est déjà une guerre civile ouverte, écouter ce que disent toutes les parties et pas une seule, si on veut aller vers l’apaisement.
J’ai dit déjà qu’il fallait distinguer les plans local, régional et international concernant le problème syrien.

Au niveau local, vous avez deux types d’oppositions qui sont très différentes l’une de l’autre et qui s’écartent de plus en plus.

Vous avez l’opposition dite de l’intérieur, qui est constituée de très nombreux militants de la première heure opposés au régime, qui ont pu faire parfois plus de dix ans, quinze ans ou vingt ans de prison, tel l’ancien dirigeant communiste Riad Al Turk qui a passé dix-huit ans en isolement.
Cette opposition intérieure ne se laisse pas prendre dans les filets des diplomaties occidentales, comme le fait l’opposition de l’extérieur. Le régime a fait des ouvertures, timides, insuffisantes, mais il en a fait. Il a même organisé une séance de dialogue national qui, malheureusement, est restée sans lendemain. Puis, à l’automne dernier, il a permis à l’opposition de se réunir dans les faubourgs de Damas sans que personne ne soit emprisonné.

L’opposition externe est composée de réfugiés politiques ou tout simplement de Syriens établis à l’étranger qui ne se sont pas - pour certains - directement frottés à la rugosité du régime puisqu’ils étaient dehors, et qui se sont tout de suite laissé prendre dans les filets, notamment de la diplomatie turque puis de la diplomatie française, puisque deux figures majeures de cette opposition de l’extérieure sont Burhan Ghalioun, universitaire bien connu en France, et Basma Kodmani, qui a été chercheur à l’Ifri pendant de longues années.

Et vous avez des Frères musulmans et des personnalités très hétéroclites, dont souvent on entend parler pour la première fois, qui n’ont pas vraiment de passé politique.

Vous avez un Observatoire des droits de l’homme qui s’est mis en place à Londres et qui n’est pas directement sur le terrain.
Vous avez cette impression de désordre extraordinaire.

On a bien vu aussi de quelle manière ils étaient instrumentalisés avec la constitution d’un groupe dit des «amis de la Syrie», qui s’est réuni en Tunisie d’abord puis en Turquie, maintenant aux États-Unis et bientôt en France.

Le Conseil national syrien (CNS), qu’a créé cette opposition à l’étranger, est paralysé aussi par les querelles internes.

Par ailleurs, il semble n’avoir aucune influence sur ce qu’on appelle l’Armée syrienne libre (ASL) qui reçoit massivement des armes et une bonne partie d’entre elles à partir du Liban.


Le deuxième volet est évidemment le volet régional. Il n’est un secret pour personne que la diplomatie de l’Otan a un objectif majeur et massif, dissuader l’Iran d’enrichir de l’uranium, couper les liens de la Syrie avec l’Iran et du Hezbollah avec l’Iran.
Et, évidemment, assurer la sécurité d’Israël puisque le Hezbollah, par deux fois, a réalisé des exploits militaires contre l’armée israélienne, l’obligeant à se retirer du sud du Liban après vingt-deux ans d’occupation, en 2000, et l’empêchant de revenir réoccuper cette même zone en 2006.
Le Hezbollah est d’une certaine façon une puissance militaire considérée comme extrêmement dangereuse pour l’État d’Israël.
Donc, l’objectif de la bataille pour la Syrie au niveau régional est évidemment, en cas de changement de régime, de couper l’approvisionnement en armes du Hezbollah à partir de l’Iran, de séparer la Syrie de l’Iran, et donc d’affaiblir considérablement l’Iran en attendant qu’on puisse opérer un changement de régime à Téhéran.


L’aspect international maintenant.
La Russie et la Chine estiment que le Moyen-Orient est un carrefour géographique et stratégique trop important - il représente le plus grand réservoir d’énergie du monde - pour qu’ils le laissent à une gestion exclusive des États-Unis et des membres de l’Otan.
Ils ont donc décidé de miser le tout pour le tout pour saper l’unilatéralisme américain et européen au Moyen-Orient.
En tout cas, ils ne veulent pas les laisser mettre la main sur l’ensemble de la région parce qu’on sait très bien, ici, que les mouvances de type Frères musulmans et fondamentalistes ont donné plus d’un signal aux gouvernements occidentaux sur le fait qu’ils n’étaient pas hostiles à l’Occident. Ils ne parlent pratiquement pas de la question palestinienne, de la souffrance des Palestiniens. Ils sont très souvent néolibéraux en matière de doctrine économique.
Vous avez donc cette alliance qui est en train de se cimenter très fortement : Arabie saoudite-Qatar, États-Unis-Europe et forces islamiques diverses sur le terrain dans les pays qui ont connu des révolutions. Voilà où nous en sommes.

La crise syrienne va-t-elle affecter durablement le Liban ?

Georges Corm . Il était clair qu’il serait affecté, notamment à partir du moment où la Turquie ayant largement fait marche arrière par rapport aux positions d’avant-garde qu’elle avait prises sur la question syrienne, on s’est tourné vers le Liban.
Pays où les mouvements dits djihadistes ou takfiristes sont en train de prospérer, toujours avec des aides en provenance d’Arabie saoudite et du Qatar, et qui a une frontière commune avec la Syrie, notamment au nord du Liban, qui est à moins de 30 kilomètres de la ville de Homs.
On savait, depuis des mois déjà, que des combattants en armes partaient vers les éléments armés syriens anti-régime.
Ce qui explique que la bataille de Homs ait été aussi longue. Il est clair que le nord du Liban sert de couloir pour ravitailler en armes les insurgés syriens.

Quel est le rôle du Qatar et de l’Arabie saoudite ?

Georges Corm. Dans le cadre de la contre-réaction, on a une constellation qui est très claire :
les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), à la tête desquels se trouvent la très puissante Arabie saoudite et le très dynamique Qatar qui, brusquement, est partout.
Cette coalition est composée de ces États qui financent très généreusement, depuis des décennies, toutes les mouvances de type fondamentaliste (salafistes, Frères musulmans…), qui vont les pousser à l’occasion des élections, en Tunisie puis en Égypte.
Finalement, on assiste au rapt de ces deux révolutions.
C’est d’ailleurs au moment de cette opération de contre-révolution que le Conseil de coopération du Golfe invite les deux autres monarchies arabes, la jordanienne et la marocaine, à devenir membres du CCG.
C’est ainsi que, finalement, s’organise toute cette contre-réaction qui rassemble Arabie saoudite, Qatar, Frères musulmans, États-Unis et Europe, là pour confisquer les révolutions.
On a d’ailleurs vu, au mois de mai02011, le sommet du G8, qui s’est tenu à Deauville, consacrer une grande partie de ses délibérations à soi-disant appuyer les révoltes arabes.

Ce sommet est passé assez inaperçu alors que tout le monde aurait dû lire attentivement le document du Fonds monétaire international (FMI) qui y a été soumis et approuvé.
Il prévoit 30 milliards de dollars d’aide aux deux révolutions, égyptienne et tunisienne, lesquelles aides sont conditionnées, comme d’habitude, par encore plus de réformes de type néolibéral, c’est-à-dire les réformes mêmes qui ont fini par mettre les Égyptiens et les Tunisiens dans la rue !

Peut-on dire que la stratégie des États-Unis est une stratégie pragmatique, prête à composer avec qui prendra le pouvoir pour autant que leurs affaires continuent ?

Georges Corm.
La stratégie américaine est toujours dans le sillage de la politique néoconservatrice de George W. Bush.
C’est un remodelage du Moyen-Orient qui convient et tranquillise les États-Unis et sécurise définitivement l’État d’Israël sans que ce dernier n’ait à faire des concessions douloureuses. Quiconque aurait écouté attentivement le discours de Barack Obama au Caire, en juin 2009, aurait compris que, en dépit de la citation de quelques versets du Coran et de quelques paroles aimables sur la souffrance des Palestiniens et sur la protection des minorités, il continuait sur la même ligne que son prédécesseur, à part sur l’Irak où il a accéléré le retrait pour mieux se concentrer sur l’Afghanistan.
Le rêve d’un Moyen-Orient totalement soumis aux intérêts géostratégiques et économiques de l’Occident politique, qui est incarné par l’Otan, est toujours là. La politique des États-Unis est une politique visant à créer le maximum de dissensions entre sunnites et chiites à l’échelle régionale.
Nous en souffrons au Liban, en Syrie, à Bahreïn, partout où vous avez des groupes musulmans qui ne sont pas sunnites mais qui peuvent être alaouites, chiites de différentes obédiences. Au Moyen-Orient, malheureusement, l’instrumentalisation du religieux est installée depuis bien longtemps.

Une voix originale
La voix de Georges Corm, économiste et historien libanais, est d’autant plus intéressante qu’elle tranche souvent avec le politiquement correct de nombreux analystes, qu’ils soient américains, européens ou même arabes. Auteur de nombreux ouvrages de référence sur la question moyen-orientale – citons l’indispensable Proche-Orient éclaté (Gallimard) et Orient-Occident, la fracture imaginaire (La Découverte). De Beyrouth, où il enseigne à l’université Saint-Joseph, dans un pays multiconfessionnel, il ne pouvait que s’intéresser également à la Question religieuse au XXIe siècle (La Découverte). On lui doit aussi le Nouveau Gouvernement du monde. Idéologies, structures, contre-pouvoirs, toujours aux éditions La Découverte. Il vient d’actualiser un ouvrage là encore indispensable à qui veut comprendre le pays du Cèdre, le Liban contemporain : histoire et société (La Découverte, 2012), où il analyse finement les évolutions récentes de ce pays, les tensions auxquelles il est soumis et surtout, au regard de l’histoire, ébauche les chemins possibles, hors des impasses actuelles où mène le confessionnalisme omniprésent.


Source : l'Humanité
J. Tourtaux


Edité le 09-06-2012 à 22:37:49 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 24-07-2012 à 13:23:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Hollande fait l'éloge d'un terroriste israélien


Il n’aura pas fallu longtemps à Hollande pour donner une preuve de son alignement sur la politique de l’État d'Israël dans ce qu'elle a de pire, faisant au moins jeu égal dans ce domaine avec son prédécesseur Sarkozy.

En témoigne, le communiqué publié par Élysée à l’annonce du décès d’ Yitzhak Shamir , ancien Premier ministre israélien. [1]

Nationaliste extrémiste, Yitzhak Shamir a commencé sa carrière dans les rangs du « groupe Stern », une organisation terroriste spécialisée dans les attentats contre les civils palestiniens, lors de l’intifada de 1936-39.

Shamir fut également de ceux qui, au début de la Deuxième guerre mondiale, cherchèrent à nouer une alliance avec l’Allemagne nazie, une fois celle-ci en guerre avec la Grande-Bretagne (puissance mandataire de la Palestine), au motif que « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ».

On lui doit aussi l’assassinat en septembre 1948 de Folke Bernadotte, un diplomate chargé par les Nations-Unies d’une mission de médiation entre les armées arabes et israéliennes.

Quand l’Etat d’Israël voit le jour, Shamir incorpore les services secrets (le Mossad) puis commence une carrière de politicien qui le voit diriger le gouvernement à deux reprises, en 1983-1984 puis de 1986 à 1992, sous les couleurs du Likoud, un parti de la droite sioniste.



Source : CAPJPO-EuroPalestine, 2 juillet 2012

[1]http://www.elysee.fr/president/les-actualites/communiques-de-presse/2012/communique-deces-de-m-yitzhak-shamir.13523.html


Jean-Pierre Dubois - blanqui.29@orange.fr


Source : Le Petit Blanquiste

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 07-08-2012 à 00:34:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Hollande reçoit normalement le roi Hamed ben Issa Al Khalifa de Bahreïn le 23 juillet




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 07-08-2012 à 01:42:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A lire, un nouvel article du Petit Blanquiste :
Le Parti socialiste et l'impérialisme

« Le Parti socialiste a toujours soutenu ou conduit les aventures militaires de l’impérialisme français...»

rappelle cette constante en reprenant quelques exemples depuis la 2e guerre mondiale.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 12-08-2012 à 23:31:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le réseau Voltaire demande à Hollande d'intervenir pour la libération de la journaliste syrienne Yara al Saleh-Abbas dans cet article :
URGENT - M. Hollande, cessez de soutenir le terrorisme, libérez Yara !


Edité le 12-08-2012 à 23:33:27 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 14-08-2012 à 15:30:40   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On notera l'extrême neutralité où se tient l'Humanité dans ses articles successifs sur la Syrie.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 16-08-2012 à 20:31:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Finalement Hollande n'aura pas besoin de faire jouer ses relations : l'armée syrienne vient de libérer Yara al Saleh-Abbas.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 21-08-2012 à 15:49:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Petit Blanquiste m’enlève les mots de la bouche ; je ne sais pas comment qualifier la fatwa lancée par Fabius contre un officiel étranger, véritable appel au meurtre après l’échec de sa stratégie de guerre par procuration.
L’impérialisme français est fauteur de guerre et menace la paix mondiale.



19 août 2012
Fabius, dégage !



Tout comme son ami BHL, Fabius fait une fixation sur la Syrie.

Il ne se passe un jour sans qu'il nous gratifie d’une déclaration enflammée poussant au renversement du gouvernement de ce pays souverain.

Alors que le Conseil de sécurité, grâce à l’opposition de la Russie et de la Chine, n’autorise ni l’intervention ni la mise en cause de la légitimité de Bachar al-Assad, Fabius se conduit comme un extrémiste dangereux.

Rompant avec son style de grand bourgeois, il exige que « le tyran dégage au plus tôt » ou, encore, appelle implicitement à son assassinat. « Bachar al-Assad ne mérite pas d’être sur la terre » , a-t-il déclaré récemment.

En vérité, ce discours virulent vise à masquer toutes les opérations qui se déroulent en coulisse pour attiser le conflit sur le territoire syrien, en particulier l’infiltration de milliers de mercenaires préalablement entraînés et armés par la Turquie, les monarchies du Golfe et les services spéciaux occidentaux, notamment le service action de la DGSE française.

L’armée syrienne n’affronte pas « son peuple » mais ces supplétifs de l’OTAN, laquelle, faute de pouvoir le faire directement, organise une intervention par procuration.

En sachant que, par ailleurs, les services de l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées françaises, travaillent sur des scénarios d’intervention en Syrie qui semblent écarter un engagement au sol mais retiennent l’option de frappes aériennes et d’actions des forces spéciales clandestines sur le terrain. Comme en Libye.

Quand on sait ce qu’a coûté au peuple libyen les bombardements « humanitaires » de nos forces aériennes et navales, il y a de quoi se révolter.

L'agression contre la Syrie est déjà une réalité. Il faut faire en sorte qu'elle cesse et empêcher qu'elle ne s'aggrave par une intervention militaire directe.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 28-08-2012 à 17:01:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Al Manar reprend un article du Monde rédigé par un officier en retraite, qui éclaire l'attitude de l'impérialisme français, singulièrement aligné sur les déclarations de Clinton :



Personne ne peut être indifférent au drame qui se déroule en Syrie. Aussi, en raison de l’exemple libyen, de nombreuses voix s’élèvent pour demander une intervention militaire. Certains réclament la mise en œuvre de toutes les mesures nécessaires, comme cela avait été demandé par le Conseil de sécurité de l’ONU en 1990 pour libérer le Koweït ou en 2011 pour protéger les populations que Mouammar Kadhafi voulait massacrer. Mais pour que l’aviation puisse détruire les chars ou les pièces d’artillerie menaçant les civils, il faut qu’elle ait au préalable la maîtrise du ciel, c’est-à-dire mis hors de combat batteries sol-air et chasseurs ennemis.

Dans le cas libyen, ce n’était pas trop difficile car la force aérienne du dictateur était peu opérationnelle et ses moyens terrestres de défense contre avions ont été rapidement détruits. Pour la Syrie, la chanson n’est pas la même. Son armée de l’air totalise environ 500 avions de combat, soit deux fois plus que la nôtre ; bien que seulement une partie d’entre eux soit moderne, leur nombre et la qualité d’un entraînement conduit en vue d’une guerre éventuelle avec Israël en font un adversaire sérieux. Nous ne sommes pas de taille à l’affronter. En juin dernier, quand les Turcs ont voulu tester la défense aérienne syrienne (pour tout expert en la matière, c’est une évidence à l’examen des trajectoires publiées) la réaction ne s’est pas fait attendre et l’appareil a été abattu. Pour venir à bout aujourd’hui de l’aviation de Bachar el-Assad, il faudrait employer toute la machine de guerre américaine et utiliser les aéroports de Grèce et de Chypre, voire du Moyen Orient.

Pour la Libye, c’est notre armée de l’air seule qui a conduit le premier raid de libération de Benghazi. Si l’aide américaine a été indispensable pour la poursuite de la guerre, nous n’en avons pas moins effectué près du quart des missions de protection de la population menacée par Kadhafi, nous plaçant ainsi au premier rang de la coalition. Face à la Syrie, nous ne serions qu’une petite force d’appoint placée sous les ordres de Washington ; ce ne serait pas très glorieux.

Quant à la zone d’exclusion aérienne réclamée par d’autres, elle pose exactement le même problème car pour détruire les appareils de Damas en vol, il faut une maîtrise du ciel encore plus parfaite !

Il m’a paru étonnant que ce point de vue n’ait pas été davantage émis. Mais il y a à cela une bonne raison : ce serait reconnaître la faiblesse de notre aviation militaire. Lors de la première guerre du Golfe en 1991, l’armée de l’air française disposait de 450 avions de combat auxquels s’ajoutaient 32 Mirage IV de la force aérienne stratégique. Le livre blanc en vigueur ramène ces moyens à 230 Mirage 2000 ou Rafale dont les vecteurs nucléaires. La déflation de l’aéronautique navale a été similaire. Les budgets militaires de la France sont ainsi passés en 20 ans de 3% du PIB à 1,5% ; ils ont été chaque année la variable d’ajustement des finances publiques assortie de la promesse de jours meilleurs prochains … lesquels ne sont toujours pas là.

Mais il est impossible aujourd’hui aux pouvoirs publics de proclamer cette faiblesse : la conclusion serait immédiate, le budget de la défense deviendrait prioritaire ce qui serait contradictoire avec les engagements du Président de la République.

Alors, finalement, le « niet » de Vladimir Poutine est bien pratique : il évite de poser les vraies questions.

Le général Jean Fleury a été Chef d'état-major de l'armée de l'Air (24 avril 1989 - 1er décembre 1991)

(Opinion- revue de presse – Le Monde – 24/8/12).

Publié le 25 août par Palestine-Solidarité avec l'aimable autorisation de Gilles Munier



Edité le 28-08-2012 à 17:03:20 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 03-09-2012 à 23:37:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Interview Fabius - Bourdin sur la Syrie.
A noter : Fabius ne répond pas à la question "si Israël attaquait l'Iran vous condamneriez ?"

Ainsi Fabius apporte son soutien ouvert à une intervention militaire d'Israël.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 03-09-2012 à 23:42:53   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

imaginons que tel aviv rase de la carte teheran en y lancant une bombe atomique;quelle serait la réacton des chancelleries occidentales?

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 04-09-2012 à 08:59:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Est-ce que les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki posent des problèmes de conscience à l'impérialisme occidental ?

Regarde la vidéo dans le post précédent, où Fabius parle de "riposte massive et foudroyante", il apporte la réponse à ta question à la fin de l'interview :

"cela victimiserait l'Iran !"


Cela signifie que des morts iraniens ne comptent pas pour lui.
Et cela donne une idée de ses préoccupations humanitaires au passage.

Mais ça ne ne doit pas nous surprendre, est-ce que nos ministres, nos politiciens bourgeois et nos journalistes se sont émus du bombardement de Syrte par l'armée française, l'an dernier ?
Comme j'avais comparé les bombardement français à ceux de la légion Condor sur Guernica, j'avais reçu cette réponse du Parisien :

Bonjour Xuan,
Votre message et/ou contenu n'a pas été publié. En effet, après relecture et avant la mise en ligne, l'équipe du Parisien/Aujourd'hui en France a considéré qu'il était contraire à la ligne de conduite de notre site internet .
Cordialement
L'équipe de modération leparisien.fr


Les choses sont donc claires et tu as la réponse à ta question.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 04-09-2012 à 10:25:09   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

donc il faut s attendre à un déluge de feu impérialiste contre l iran.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 04-09-2012 à 13:36:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ou bien Israël bluffe, ce ne serait pas la première fois.

Quoi qu'il en soit, tout ceci montre que la sauvagerie des terroristes et des égorgeurs islamistes n'arrive pas à la cheville de la cruauté des puissances impérialistes .

Les fous d'Allah fanatisés braillent Allah Akbar sans arrêt en brandissant leurs kalachnikovs, ils sont sectaires, oppriment les femmes et tuent des centaines d'innocents.

Les impérialistes sont civilisés, cultivés, tiennent des propos diplomatiques et n'ont que la liberté et l'amour de l'humanité à la bouche.
Mais eux n'ont aucun scrupule à faire massacrer des centaines de milliers d'innocents lorsque leurs intérêts sont en jeu.
Il ne faut jamais le perdre de vue la sauvagerie de la classe bourgeoise.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 04-09-2012 à 13:47:40   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

les peuples d orient ont le choix entre la peste u.s et le choléra djihadiste,maintenant,des salafistes en égypte proposent de détruire les pyramides,sans doute inspirés par leurs confrères au mali,où une nouvelle ville est tombée aux mains des islamistes.tout cela ne fait que aggraver l islamophobie en occident,et israel en tire le bénéfice d un soutien inconditionnel,et permet de ranger toutes les insurrections du tiers monde qui s opposent à l impérialisme-les farc,l eln,l ezln,le pkk-aux cotés d al qaeda-al cia?-j ai lu que le front polisario est proche d aqmi;surement de la propagande pour justifier l expulsion des sahraouis diabolisés...à cause des djihadistes!et la problématique va s aggraver,tout le maghreb et le machrek commencent à tomber sous la coupe des intégristes,tout le sahel,du pain béni pour les sionistes,les images des atrocités perpetrées par les islamistes permettent en retour a israel de se présenter comme un "rempart" de l occident,justifiant ainsi la colonisation ethnique en palestine.les djihadistes font le jeu du "eretz israel",en plus d égorger les minorités religieuses et sexuelles,certainement les syndicalistes et forces progressistes;ce qui n est pas le cas de la syrie d assad,dernier régime laic au moyen orient,qui deviendra une théocratie à cause des laurent fabius et autres francois hollande-c est le comble,des socialos probablement proches des loges maconniques appuient des intégristes!on aura tout vu...-


Edité le 04-09-2012 à 14:02:04 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 09-09-2012 à 23:10:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'impérialisme français arme le terrorisme en Syrie



La voix de la Russie titrait vendredi

Syrie : La France outrepasse son droit

De source diplomatique, la presse anglophone annonce depuis hier que la France fournit désormais une aide beaucoup plus concrète que celle annoncée par le ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius. Depuis une semaine, la France serait passée à la vitesse supérieure ne se contentant plus seulement de lui fournir quelques moyens de téléphonie comme il était annoncé précédemment.
[…] l’aide qui est apportée depuis environ une semaine est une aide financière sonnante et trébuchante et également une aide en armement antiaérien. Cette information correspond d’ailleurs sans surprise à l’annonce qui a été faite ces jours-ci de la destruction par les rebelles de deux avions de l’Armée de l’Air syrienne par leurs propres moyens. Cette aide serait distillée à 5 groupes se trouvant dans des zones contrôlées ou occupées par les forces rebelles dans trois provinces dont celle d’Alep, cite une source anonyme…


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 10-09-2012 à 09:33:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

COMITÉS SYRIE / LA FRANCE SUR LA ROUTE D’UNE NOUVELLE AVENTURE COLONIALE EN SYRIE


par SYRIA COMMITTEES - COMITES SYRIE, jeudi 6 septembre 2012, 23:59 •

Luc MICHEL pour les Comités Syrie / Syria Committees
Avec PCN-SPO - AP - Reuters / 2012 09 06 /

Pauvre France! Après les «néo-conservateurs à passeports français» de Sarkozy, voici la «gauche américaine» de Hollande. Sans oublier les "Verts-Kakis" de Cohn-Bendit (l'aile soit-disant écologiste du parti américain en Europe) (1) et les influents "Likudniks à passeports français» , comme l'infâme BHL, le lobbyiste sioniste Bernard-Henry Levy ...

Le parti de la guerre et de l'agression coloniale dirige la France. Après l'agression en Libye et en Côte-d'Ivoire, les Français de l'OTAN ont soif de sang en Syrie maintenant!

La France est l'ancienne puissance coloniale de la Syrie et a déjà bombardé Damas à deux reprises, en 1926 et 1945, pour briser des luttes anti-impérialistes de masse et sauvegarder ses intérêts au Levant.

Sans honte, le soi-disant " Conseil national syrien " et son aile armée l’ASL utilisent pour drapeau l’ancien drapeau colonial de la Syrie - bandes verte, blanche et noire, avec des étoiles rouges - sous le mandat colonial français. La voix de son maître. Ou son drapeau ...

PREPARATIFS POUR UNE INTERVENTION ARMEE FRANCO-BRITANNIQUE EN SYRIE. VERS UN NOUVEAU « SUEZ » ?


Les préparatifs pour évincer Assad sont bien avancé. Lundi, le Ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, figure clé de la « gauche américaine » , l’aile sociale-démocrate du « parti américain » en France, a menacé la Syrie d'une intervention militaire dans une interview à la Radio française. Répétant mot pour mot les avertissements précédents par le président américain Barack Obama au sujet des pseudo « armes de destruction massive syriennes » , il a dit que si la Syrie utilisait des armes chimiques ou biologiques "notre réponse ... serait massive et cinglante." Il a déclaré que les puissances occidentales seraient prêtes à "intervenir" immédiatement. Fabius a ajouté que la France " discute cela notamment avec nos partenaires français et anglais." Souvenez-vous de l'agression de Suez en 1956 par les Français et les Britanniques, avec Tsahal comme alliée ...

Dix ans seulement après la tristement célèbre affaire similaire de l'Irak en 2002 et le «Downing Street Memo" (*), les médiamensonges sur les «armes de destruction massive» sont le même faux prétexte et Fabius et son maître Obama suivent le même chemin ...

L’INGERENCE FRANCAISE S’EXERCE DEJA OUVERTEMENT EN SYRIE


La France a commencé à « aider des zones contrôlées par les insurgés en Syrie afin que ces "zones libres" puissent s'auto-gérer » , et « réfléchit à la possibilité de leur fournir des armes afin de les protéger des attaques gouvernementales » , selon une source diplomatique à Paris. En fait l’organisation de la sécession de régions soustraites à l’autorité de Damas, sur le scénario de « Benghazi syriens » .

La France a en effet commencé à « aider des zones contrôlées par les insurgés en Syrie » afin que ces "zones libres" (sic) puissent s'auto-gérer, et « réfléchit à la possibilité de leur fournir des armes afin de les protéger des attaques gouvernementales » , a indiqué mercredi une source diplomatique au Quai d’Orsay.

Paris avait déjà indiqué la semaine dernière « avoir identifié des zones dans le nord, le sud et l'est de la Syrie n'étant plus sous le contrôle du régime de Bachar al Assad » , ce « qui laisse une chance aux communautés locales de se gérer elles-mêmes sans ressentir le besoin de fuir le pays » (resic). L’Armée Arabe Syrienne concentre en effet ses efforts sur le nettoyage des grandes villes et des zones stratégiques (grand axes, bases militaires, zones industrielles, etc). Il sera temps ensuite de reprendre le contrôle des autres.

Paris, qui a promis la semaine dernière une « aide supplémentaire de 5 millions d'euros pour les Syriens » (sic), a « commencé vendredi dernier à distribuer assistance et argent » à cinq « autorités locales » - des gangs djihadistes de la pseudo ASL - « dans les provinces de Daïr az Zour, Alep et Idlib » , a précisé la même source. Il s’agit surtout de soulager les turcs de l’AKP et, sous prétexte de « protéger les civils » , de les dissuader d'aller trouver refuge en Turquie.

FOURNITURES D’ARMES ANTI-AERIENNES ET ZONES D’EXCLUSION AERIENNES AU PROGRAMME DES IMPERIALISTES DE PARIS


De même source, on reconnaît « que certaines zones essuient encore des bombardements sporadiques, mais qu'il y a peu de chances que les forces de Bachar al Assad en reprennent le contrôle » (sic). On indique aussi que « les habitants (resic) de ces zones ont demandé des armes antiaériennes ». « C'est un sujet sur lequel nous travaillons sérieusement, mais qui a des implications graves et compliquées. Nous ne le sous-estimons pas » , a déclaré cette même source.

« Des zones d'exclusion aérienne surveillées par des avions étrangers pourraient protéger les territoires contrôlés par les insurgés » , commente Reuters (resic), mais il est très peu probable que le Conseil de sécurité des Nations unies, où la Chine et la Russie font toujours blocage, autorise une mission de ce genre.

La France pourrait par ailleurs « revoir sa position actuelle, partagée par les puissances européennes, qui la conduit à ne pas donner d'armes à l'Armée syrienne libre », dit-on à Paris. Alors que l’OTAN et les Qataris fournit celles-ci depuis mars 2011. Paris qui est par ailleurs en aveux sur ce sujet : « Ce n'est pas simple. Il y a eu des transferts d'armes qui ont fini par se retrouver en plusieurs endroits comme au Sahel » , a expliqué la source du Quai d’Orsay.

Le bon temps des colonies, une nostalgie pas encore éteinte à Paris …

LM

English summary on :

http://www.elac-committees.org/2012/09/06/syria-committees-france-on-the-road-of-a-new-colonial-adventure-in-syria/

Notes:

(1) Luc MICHEL, SYRIE : LES VERT-KAKIS FRANCAIS APPELLENT A L’AGRESSION ARMEE DIRECTE DE L’OTAN !
http://www.elac-committees.org/2012/08/28/pcn-info-syrie-les-vert-kakis-francais-appellent-a-l%e2%80%99agression-armee-directe-de-l%e2%80%99otan/

(2) # PCN-SPO / ANALYSIS / AFTER IRAQ, SYRIA ??? … JULY 23, A DAY OF INFAMY!
http://www.facebook.com/notes/pcn-ncp-press-office-service-de-presse-du-pcn/-pcn-spo-analysis-after-iraq-syria-july-23-a-day-of-infamy/400038900061068

Sources :
https://www.facebook.com/notes/syria-committees-comites-syrie/-comit%C3%A9s-syrie-la-france-sur-la-route-dune-nouvelle-aventure-coloniale-en-syrie/498484790180276
http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-comites-syrie-la-france-sur-la-route-d-une-nouvelle-aventure-coloniale-en-syrie-109919353.html


Edité le 10-09-2012 à 13:20:45 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2094 messages postés
   Posté le 11-09-2012 à 06:35:53   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Il faut préciser que Luc Michel est le responsable du groupe fasciste PCN.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 11-09-2012 à 11:10:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Merci pour cette précision que je n'avais pas vérifiée.

Le PCN prêche le "national-communisme" et un nationalisme européen opposé aux USA.
Il donne aussi des conseils de léninisme au PTB..! mais vise une société au-dessus des classes, un capitalisme éclairé ... ben tiens.

Sauf sur la question européenne où ils sont actuellement divisés, les différents courants national-socialistes représentent un courant bourgeois qui s'oppose à l'impérialisme US, tandis que les courants politiques des monopoles au pouvoir privilégient l'alliance avec lui.
Ceci est un reflet des rapports dialectiques entre l'empire européen en cours d'intégration et l'hégémonisme US en déclin.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 11-09-2012 à 11:53:09   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le PCN soutient la turquie,niant l oppression des kurdes et la répression contre le glorieux PKK.


Edité le 11-09-2012 à 11:54:04 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 13-09-2012 à 00:01:01   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le courant souverainiste bourgeois opposé à l'hégémonisme US comprend aussi le site InfoSyrie animé par le journaliste Louis Denghien
Ce site vient de lancer un appel à manifester de la place St Michel au Panthéon, sous le mot d’ordre « vive la Syrie souveraine, à bas l’ingérence et la désinformation, la Syrie ne sera pas un nouvel Irak ! »
La manifestation initiale était prévue des Invalides au Quai d'Orsay, mais la préfecture a fait déplacer le parcours.

Il est lamentable que des souverainistes bourgeois, gaullistes, voire d'extrême droite soient seuls à battre le pavé contre l'OTAN tandis que les progressistes, les anti-impérialistes et les marxistes-léniniste se tiennent à carreau.
Cette situation qui risque fort de perdurer illustre le travail de sape réalisé depuis quelques décennies contre la lutte anti impérialiste, au nom soit de l'humanitarisme petit-bourgeois, soit de conceptions dogmatiques et anti léninistes sur la lutte purement prolétarienne dans les pays du Tiers Monde ou encore sur le conflit "inter impérialiste" entre les USA et la Chine.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 14-09-2012 à 23:21:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A propos du PCN, on le retrouve sur le site La Cause des Peuples :


Pour un Front unitaire quadricontinental contre l'impérialisme et l'exploitation

avec la profession de foi suivante :

Tribune de l’anti-américanisme radical et des luttes populaires, LA CAUSE DES PEUPLES se veut un organe d'information, d'échanges et de rencontre des militants anti-impérialistes voulant oeuvrer à la création d'un Front unitaire quadricontinental contre l'impérialisme et l'exploitation.

Ouvert à toutes les contributions, LA CAUSE DES PEUPLES refuse toutes formes de sectarisme ou de divisions, pour ne vouloir créer qu'une synergie révolutionnaire unitaire.

LA CAUSE DES PEUPLES est coéditée par l'Association transnationale LCDP (Paris), le PCN-NCP (Bruxelles) et le MEDD (Paris-Bruxelles-Sofia).

______________


Ce site milite "CONTRE WASHINGTON, L’OTAN ET LA FAUSSE « EUROPE » ATLANTISTE DE BRUXELLES : AVEC MOSCOU POUR UNE AUTRE EUROPE, GRANDE ET LIBRE, DE VLADIVOSTOK À REYKJAVIK !"


On y retrouve le :


Il s'agit clairement de récupérer l'anti impérialisme US pour servir les projets de ce courant bourgeois actuellement minoritaire et tourné vers une alliance avec la Russie.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 18-09-2012 à 13:34:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Valence banlieue de Damas



Mardi et mercredi les spahis investissent la ville de Valence avec blindés et maquillage fomec :


à gauche en vert : "une belle tête de vainqueur !"


Objectif pénétrer dans une ville ennemie baptisée « dromie » (ils ont une imagination de marteau-pilon comme d’hab) et « libérer des civils français en danger » .

Cette manœuvre est une pure provocation pour afficher les intentions bellicistes et la volonté d’intervention de l’impérialisme français sur un territoire étranger


Edité le 18-09-2012 à 13:39:12 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 13-11-2012 à 22:13:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Hollande se saisit du cache-sexe de la "coalition syrienne" pour s'ingérer dans les affaires syriennes et armer les terroristes.


"J'annonce que la France reconnaît la coalition nationale syrienne comme la seule représentante du peuple syrien et donc comme le futur gouvernement provisoire de la Syrie démocratique permettant d'en terminer avec le régime de Bachar al-Assad" .

"Cette question (de livraison d'armes) sera nécessairement reposée, pas simplement à la France, mais à tous les pays qui reconnaîtront ce gouvernement" .

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 17-11-2012 à 13:04:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

François Hollande a reçu samedi à l'Elysée Ahmad Moaz al-Khatib, le chef de la nouvelle coalition de l'opposition au président syrien.
L'impérialisme français recevra un "ambassadeur" à la suite de cette rencontre.
La France est toujours le seul pays occidental à s'ingérer ainsi ouvertement dans les affaires intérieures de la Syrie.




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  A bas l'impérialisme français !  Hollande dans les rangers de Sarkozy !Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum