Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  A bas l'impérialisme français ! 

 Hollande dans les rangers de Sarkozy !

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 02-09-2013 à 22:15:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le gouvernement socialiste donne des bâtons pour se faire battre


Faire la guerre "pour la gloire" mais à la botte des USA, au moment où le chômage et le salaires des ménages connaît un recul historique et où les socialos roulent ouvertement pour Gattaz, c'était déjà en soi une provocation envers le peuple de notre pays, qui n'avale pas cette nouvelle couleuvre évidemment. Même les sondages effectués par la bourgeoisie l'admettent

Voilà donc nos va-t-en guerre acculés à vider leur sac.
Les "preuves" d'Ayrault se résument donc à "des documents classés secret-défense sur l’arsenal d’armes chimiques constitué par la Syrie depuis des années au mépris des conventions internationales." Et de surcroît des notes de seconde main.

Voilà un "secret-défense" de Polichinelle puisque l’information ultra secrète a été donnée par voie de presse depuis plusieurs mois. Le 4 décembre 2012 Barak Obama proférait déjà des menaces sur l'utilisation de gaz par Assad.

Or rien ne vient encore démontrer que c'est l'armée syrienne qui a utilisé du gaz sarin le 21 août.
Il est même établi que des groupes terroristes en ont déjà fait usage. Le 6 mai Le Figaro écrivait : "Sur la base de témoignages de victimes, l'ONU affirme que les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin".

Les "certitudes" de Fabius apparaissent pour ce qu'elles sont : une vulgaire opération de propagande au service de l'impérialisme français et à la botte des USA.

Harlem Désir touche pas à la Syrie !

Dans ce contexte, les accusations d' esprit munichois balancées par Harlem Désir à l'encontre de députés UMP méritent quelques questions.



Evidemment ceci fait référence au "choix de la défaite" de la bourgeoisie française envers la guerre d'agression nazie, ce qui veut définir la Syrie comme un pays fasciste. Ce rappel historique est d'autant plus bouffon qu'à l'exception de Jean Bouhey les accords de Munich avaient été approuvés par l'ensemble de la SFIO.

Mais si on veut faire des comparaisons avec le nazisme, ce n'est pas la Syrie qui menace l'indépendance de notre pays, c'est la France qui a bombardé la Libye et qui envisage encore de bombarder une nation souveraine.

Désir reprochait précisément à Copé de réclamer un vote de l'Assemblée et d'attendre le résultat des analyses.
Ceci témoigne de la précipitation des socialos à agir contre toute forme d'opposition et sans preuve.

Selon Camille Langlade à Itélé, Hollande déclarait à un proche : "Il y aura un vote quand on sera sûr de le gagner" .
Voilà qui en dirait long sur l'apparente bonhomie de ce dictateur en puissance et sur le sens à donner à l'esprit munichois .

On peut aussi se demander pourquoi Désir visait spécifiquement Copé alors que les même réserves ont été émise par d'autres groupes parlementaires.
Si c'est pour s'en servir de repoussoir l'opération est ratée car c'est le PS qui fait aujourd'hui office de repoussoir pour les larges masses, ce qui ne blanchit en rien toutes les crapuleries de Sarkozy et de sa bande.

"Quand l'ennemi avance, nous reculons ; Quand l'ennemi recule, nous avançons ; Quand l'ennemi s'enfuit, nous le pourchassons." Mao Tsé-Toung

Les reculades d'Obama et les justifications grotesques de Hollande doivent nous encourager à approfondir l'opposition à la guerre en avançant les slogans

Pas d'intervention en Syrie !
Retrait de l'OTAN !
Fabius dehors !



Edité le 02-09-2013 à 22:50:36 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 03-09-2013 à 23:40:44   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A propos des "preuves" françaises, un commentaire sur le blog d'Allain Jules :

Avez-vous vu la grosse contradiction dans le rapport français sur les armes chimiques?
S’agit-il d’une opération contre des civils ou bien contre des rebelles armées, on s’y perd !

Les experts des services de renseignements français nous expliquent dans un premier temps que l’attaque chimique du 21 août a visé des civils (à la page 7, sous le titre 3. – Un emploi massif et coordonné d’agents chimiques contre la population civile le 21 août, )
Pour ensuite, nous dire aux pages 8 et 9 qu’il s’agit d’une opération de guerre stratégique visant des groupes armés menaçant la capitale « prise en étau » :
" (page 8) L’attaque combinée du 21 août répond à un schéma tactique classique (préparation d’artillerie, puis offensive terrestre) et l’emploi d’agents chimiques s’est intégré dans une manœuvre tactique cohérente, au plan militaire, avec la doctrine d’emploi des forces syriennes. Des renseignements crédibles de plusieurs partenaires font état de préparatifs spécifiques les jours précédents le 21 août."

" (page 9) Nos renseignements confirment que le régime redoutait une attaque d’ampleur de l’opposition sur Damas dans cette période. Notre évaluation est que le régime a cherché par cette attaque à desserrer l’étau et à sécuriser des sites stratégiques pour le contrôle de la capitale. A titre d’exemple, le quartier de Moadamiyé est localisé à proximité de l’aéroport militaire de Mezzeh, emprise des services de renseignement de l’Armée de l’Air.
Au demeurant, il est clair, à l’étude des points d’application de l’attaque, que nul autre que le régime ne pouvait s’en prendre ainsi à des positions stratégiques pour l’opposition."


Pourquoi l’armée syrienne dans cette « manœuvre tactique cohérente » n’a-t-elle pas visé les rebelles plutôt que les civils ? Est-ce bien « cohérent » de n’avoir tué que des femmes et des enfants et d’avoir oublié les groupes armés ?

Autre remarque : On ne peut s’empêcher de noter, ici, que nos experts sont soit des ignorants soit de bien mauvais stratèges : ce ne sont pas les rebelles qui assiègent Damas, mais l’armée syrienne qui les assiège dans la Ghouta. Après l’échec rebelle à Otaibah, les rebelles tentent de faire sauter le verrou d’Adra qui les empêche d’entrer ou de sortir de la Ghouta. Ils s’y sont fait décimer à deux reprises le mois dernier.

De même, les rebelles n’attaquent pas Mezzeh depuis Maodamiyeh, c’est, au contraire, l’armée syrienne qui bombarde Moadamieh assiégée depuis Mezzeh.
Autres points étonnant :

1* l’armée syrienne bombarde pour faire disparaitre les preuves :
" (page 9) Le régime a ensuite conduit des frappes terrestres et aériennes importantes sur les zones des attaques. Il s’est attaché à retarder l’arrivée des inspecteurs pendant plusieurs jours. Ces éléments confirment une claire volonté de destruction des preuves a posteriori. De plus, des militaires ont déclenché des incendies, qui visaient vraisemblablement à purifier l’atmosphère grâce au mouvement d’air généré."
Tiens donc? Il serait soudainement possible de détruire des preuves en bombardant? Les experts français devraient savoir que les rebelles disposent d’hôpitaux de campagne pouvant faire des prélèvements sur les morts et les blessés (sang, cheveux, vêtements …). Les services français sont d’autant mieux placés pour le savoir qu’ils disent eux-mêmes avoir analysé les échantillons rapportés par le journal Le Monde.

2** "(page 9) Nous estimons enfin que l’opposition syrienne n’a pas les capacités de conduire une opération d’une telle ampleur avec des agents chimiques. Aucun groupe appartenant à l’insurrection syrienne ne détient, à ce stade, la capacité de stocker et d’utiliser ces agents, a fortiori dans une proportion similaire à celle employée dans la nuit du 21 août 2013 à Damas. Ces groupes n’ont ni l’expérience ni le savoir-faire pour les mettre en œuvre, en particulier par des vecteurs tels que ceux utilisés lors de l’attaque du 21 août."
Le gaz sarin a pourtant été employé dans le métro de Tokyo par un petit groupe d’illuminés, comment ont-ils fait, eux qui sont enfermés dans le temple de leur minuscule secte ? Les rebelles syriens ne sont-ils pas soutenus par plusieurs Etats hostiles, riches et puissants. La police turque n’a-t-elle pas arrêtés des rebelles syriens en possession des précurseurs du gaz sarin récemment ? Les rebelles syriens ne se filment-ils pas régulièrement lançant des missiles Grad vers le Liban et aux quatre coins de la Syrie ? Je suis sûr que les ambassadeurs français au Japon, en Turquie et au Liban le confirmeront à François Hollande.
Le reste du rapport est sans intérêt. Toute la première partie est consacrée aux armes chimiques dont dispose la Syrie. On décrit ensuite les missiles en dotation dans l’armée syrienne dont on donne la portée pour dire finalement qu’ils n’ont pas été utilisés "page 8 : Plusieurs sources font état d’utilisation de roquettes d’artillerie, différentes de celles du stock de munitions le plus connu (missiles et bombes)."

Ce rapport abonde en affirmations gratuites, on n’y trouve ni preuve, ni indice de l’implication de l’armée syrienne dans ces événements. On est prié de croire ces gens sur parole.
4 Votes
Réponse

FB
sept 3, 2013 @ 23:10
Vous pouvez télécharger ce rapport de 9 pages, avec de gros espaces entre les chapitres comme s’ils n’avaient rien à dire.
http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/programme-chimique-syrien-et-attaque-du-21-aout-2013

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 08-09-2013 à 16:50:06   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La défaite en chantant





Pas d’Union Sacrée en France
Malgré un intense matraquage télévisé et dans l’ensemble des médias, les masses n’ont pas soutenu la politique belliciste. Même les partis bourgeois sont divisés et cette division s’est invitée à l’Assemblée Nationale. C’est un échec flagrant pour Badinguet.

Badinguet isolé en Europe et dans le monde .
Après la défection de l’Angleterre, l’unité des pays européens n’a pas pu être réalisée en faveur d’une intervention que seule une minorité a soutenue.
Hermann Van Rompuy s’est opposé à l’intervention.
Ainsi, en essayant de peser sur le leadership européen par des guerres de rapine et des coups de menton, Hollande a obtenu le résultat inverse : c’est l’Allemagne qui assoit davantage son leadership et assure ses relations économiques avec la Russie.

Après nous avoir rebattu les oreilles avec la « communauté internationale », toute la presse a admis l’isolement des chefs de file de l’impérialisme, qui est clairement apparu au niveau international à l’occasion du G20.
Ban Ki Moon s’est opposé à l’intervention militaire.
La Chine a fait savoir que "la solution politique est la seule voie possible pour résoudre la crise" . L’Inde, et l’Afrique du Sud ont déjà affiché leur refus de toute intervention militaire en dehors du cadre onusien. Les neuf pays membres de l' Alba ont «catégoriquement» condamné samedi une éventuelle intervention militaire en Syrie et annoncé l’envoi d’une aide humanitaire aux réfugiés au Liban.
Cet isolement diplomatique s’accompagne d’un nouvel équilibre des forces.
Poutine annonce reprendre la livraison de S 300 en Iran après les transferts de technologie déjà réalisés. Puis des S 400 pourraient y être livrés. Un nouveau navire russe est envoyé en Méditerranée. La Chine en ferait de même.

Rétropédalage
Entre le 14 mars et le 9 mai Fabius s’était déjà livré à un numéro d’équilibriste en annonçant successivement qu’il voulait lever l’embargo pour armer la rébellion, puis qu’il œuvrait pour une solution politique. Entre temps la Russie et les USA avaient annoncé Genève 2.
Cette fois, nouveau rétropédalage de Fabius s'entretenant avec poutine : «Où en est-on de la possibilité d'une négociation politique et vers où pourrait-on aller, c'est de cela dont nous allons parler» .
En revenant de St Pétersbourg, Fabius a fait le forcing auprès des ministres européens pour le sortir de ce mauvais pas.
A Vilnius il s’est résigné à attendre le rapport de l’ONU pour obtenir un consensus.
Après avoir bu la lie du cubitainer, il nous affirme que c’est une excellente cuvée et se félicite d’engranger ainsi de nouveaux soutiens, du ralliement de l’Allemagne, etc.
Mais comme le coq, Fabius chante les pieds dans la merde. Il n’a pas renoncé à intervenir mais il a dû accepter de se plier aux règles internationales.
Son compagnon de rapine J Kerry, invité samedi au Quai d'Orsay , est venu nous faire le boniment : " Nous ne parlons pas de guerre. Il ne s'agit pas de l'Irak, de l'Afghanistan ou même pas de la Libye ou du Kosovo. Les États-Unis croient que la seule manière véritablement fin au conflit syrien passe par une solution politique ".
On en rirait s’ils ne mentaient pas comme des arracheurs de dents.

Les « preuves » américaines falsifiées
Kenneth Timmerman (President, Foundation for Democracy in Iran) dénonce la falsification des enregistrements par les USA dans The Daily Caller.
On lit notamment :

Selon le rapport falsifié, l'attaque chimique a été réalisée par la 155e Brigade de la 4e Division blindée de l'armée syrienne, une unité d'élite commandée par Maher al-Assad, le frère du président.
Cependant, la communication initiale intercepté par l’unité 8200
[unité d’espionnage israélienne] entre le commandant des troupes de lance-roquettes affectés à la 155e Brigade de la 4e Division blindée, et l'état-major, montre tout le contraire.
L'officier d'état-major a demandé au commandant s’il était responsable de l'attaque aux armes chimiques. D'après le ton de la conversation, il était clair que "l'état-major syrien était atterré à l’idée qu'une attaque non autorisée ait été lancée par la 155e Brigade, au mépris express de ses instructions », selon d’anciens officiers.
Selon la transcription du rapport initial de l'unité 8200, le commandant a "vivement nié tout tir de ses missiles" et a invité l'état-major à venir et à vérifier que toutes ses armes étaient présentes.



Personne ne sait si l’agression militaire aura lieu. Mais chaque reculade politique est une bataille perdue et rend la possibilité d’une intervention militaire de plus en plus hasardeuse.
Chaque échec porte la division au cœur des bourgeoisies impérialistes et au sein même de leurs partis.
Aujourd’hui le PS paraît uni mais si le peuple accentue son opposition à l’austérité et à la guerre, les fissures apparaitront au grand jour.

Non à l’intervention !
Retrait de l’OTAN !
Fabius dehors !



Edité le 08-09-2013 à 17:12:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 10-09-2013 à 23:25:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Fabius met de l'alcool à brûler sur le barbecue !


Fabius doit probablement sentir la punition arriver. A l'ombre de la superpuissance US, il la voit s'effondrer sur sa tête. Il peut redoubler d'arrogance, la chute est irrémédiable.



______________


Deux articles parus aujourd'hui sur RIA Novosti :

La Syrie est prête à rejoindre la Convention internationale sur l'interdiction des armes chimiques et à renoncer à l'emploi de ces armes en acceptant l'initiative russe , a déclaré mardi le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem.

"Conformément à l'initiative russe, la Syrie renoncera complètement aux armes chimiques" , a indiqué M.Mouallem à la chaîne de télévision arabe Al-Mayadeen.
La Syrie est également disposée à arrêter la production d'armes chimiques sur son territoire, selon le ministre. "Nous sommes prêts à ouvrir les sites où se trouvent des armes chimiques aux représentants de la Russie, d'autres Etats et des Nations unies" , a-t-il ajouté.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a appelé lundi Damas à placer les arsenaux chimiques syriens sous contrôle international pour ensuite les démanteler. Il a également invité la Syrie à rejoindre pleinement l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). Damas a immédiatement soutenu cette proposition de Moscou, alors que l'opposition syrienne l'a qualifiée d'inacceptable. Le président américain Barack Obama s'est déclaré intéressé par l'initiative russe.

______________


La proposition française d'adopter une résolution rejetant la responsabilité de l'emploi d'armes chimiques sur les autorités syriennes est inacceptable , a déclaré mardi le ministère russe des Affaires étrangères à l'issue d'un entretien téléphonique des ministres des AE russe et français, Sergueï Lavrov et Laurent Fabius.

"M.Lavrov a indiqué que la proposition de la France d'adopter une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU rejetant la responsabilité de l'emploi présumé d'armes chimique sur les autorités syriennes est inacceptable" , a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie française avait antérieurement déclaré que Paris déposerait un projet de résolution contraignante sous chapitre 7 de la Charte des Nations unies exigeant de Damas qu'il fasse toute la lumière sur son programme d'armes chimiques et qu'il le place sous contrôle international.

Le projet de résolution français condamne l'attaque chimique du 21 août et appelle à condamner ses auteurs devant la Cour pénale internationale.
Selon M.Fabius, la résolution prévoit des conséquences extrêmement sérieuses en cas de violation par la Syrie de ses obligations.


Edité le 10-09-2013 à 23:32:24 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 12-09-2013 à 15:15:12   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On ne laisse pas les enfants jouer avec les allumettes


Pendant que MM Lavrov et Kerry discutent d'une sortie de crise honorable pour les USA, Monsieur Fabius est prié de se tenir à carreau.


la diplomatie française se fait encore remarquer


Non à l’intervention !
Retrait de l’OTAN !
Fabius dehors !


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 16-09-2013 à 10:54:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine invite l'impérialisme français à cesser ses rodomontades :


La crise des armes chimiques en Syrie peut-elle être résolue ?


( le Quotidien du Peuple en ligne )

La proposition russe faite par la Russie le 9 septembre « les armes chimiques contre la paix », a été une initiative généralement bien reçue par la communauté internationale. L'ONU l'a saluée, la Chine lui a exprimé son soutien, les Etats-Unis ont décidé de reporter temporairement l'usage de la force contre la Syrie et d'autres pays ont également répondu positivement. Actuellement, les ministres des Affaires étrangères de Russie et des Etats-Unis ont entamé des discussions à Genève pour discuter des mesures spécifiques destinées à placer les armes chimiques syriennes sous le contrôle de la communauté internationale. La crise des armes chimiques syrienne a finalement pris une tournure capitale, et on entrevoit la possibilité d'une solution pacifique.

Pourquoi les Etats-Unis ont-ils décidé de retarder temporairement une attaque militaire contre la Syrie? Ceci est principalement dû à une double pression. D'une part, le peuple américain n'est pas d'accord, et s'oppose à l'usage de la force contre la Syrie, et la proportion de personnes opposées à l'usage de la force va jusqu'à 60%. D'autre part, la Russie n'est pas d'accord non plus. Elle est même fortement opposée à l'usage de la force. La Méditerranée orientale fait depuis très longtemps partie de la sphère d'influence de la Russie. Si les Etats-Unis voulaient y interférer, cela provoquerait inévitablement le mécontentement de la Russie. Depuis le début de la crise des armes chimiques jusqu'à présent, la Russie a déployé un total de sept navires de guerre en Méditerranée orientale, et avec les quatre navires de guerre qui y étaient déjà présents, cela fait au total 11 navires de guerre russes. Une telle situation de confrontation entre la Russie et les Etats-Unis en Méditerranée ne peut manquer de susciter des doutes chez Barack Obama. En outre, Barack Obama doit également tenir compte du fait que l'usage de la force peut provoquer une réaction en chaîne et des retombées dans la région. Face à un tel stress, face au dilemme de cette situation, on peut dire que la proposition russe d'initiative des « armes chimiques contre la paix » est une bouée de sauvetage pour l'administration Obama.

Toutefois, que la crise des armes chimiques syriennes soit résolue ou non, les plans militaires américains contre la Syrie seront-ils pour autant abandonnés ? De toute évidence, il est pour l'heure prématuré de conclure en ce sens.

Le Gouvernement syrien a en effet accepté de signer la « Convention sur l'interdiction des armes chimiques », et s'est dit prêt à coopérer avec la communauté internationale pour détruire les armes chimiques. La Syrie a présenté hier une demande d'adhésion à la « Convention des Nations Unies sur l'interdiction des armes chimiques ». Toutefois, ce processus devrait d'abord être un processus interactif. Puisque la Syrie a bougé à cet égard, les États-Unis devraient aussi montrer qu'ils sont sincères. Ils devraient renoncer clairement à toute frappe militaire contre la Syrie, plutôt que de simplement « suspendre » ces frappes. Qui dit « suspendre » dit qu'il est possible de reprendre, et cela risque de jeter une ombre sur une solution pacifique à la crise.

En outre, les États-Unis et d'autres pays occidentaux ne devraient pas simplement se focaliser sur le Gouvernement syrien, et renoncer à s'assurer que l'opposition syrienne ne se saisisse et utilise des armes chimiques. Qui sont les auteurs du massacre aux gaz du 21 août dernier, c'est encore un mystère. La communauté internationale craint surtout que des incidents similaires se reproduisent. On ne peut exclure que certaines personnes utilisent à nouveau des gaz et que la responsabilité en soit mise sur le compte du Gouvernement syrien, compromettant ainsi le processus de paix qui a été lancé. Par conséquent, les Nations-Unies et les Etats-Unis doivent assumer leurs responsabilités à cet égard. En d'autres termes, nous ne devrions pas seulement nous assurer que les armes chimiques du gouvernement syrien sont placées sous le contrôle de la communauté internationale, mais aussi vérifier si l'opposition a des armes chimiques, et renforcer la surveillance.

La Grande-Bretagne a abandonné l'idée de l'usage de la force contre la Syrie. Il s'agit là d'une décision responsable dont il faut se féliciter. Mais quid de la France ? Face à l'initiative « les armes chimiques contre la paix », une partie des réactions françaises sont allées dans le sens contraire du courant qui se dessine. Le 11 septembre, le président français François Hollande a ainsi persisté à dire que, bien que la communauté internationale essayait de résoudre la crise en Syrie par des moyens diplomatiques, la France était toujours prête à user de la force contre la Syrie. Il semble que la France n'ait pas renoncé à son ancienne façon de penser, trouver une solution aux problèmes par la guerre. [souligné par moi - Xuan]
La France, se souvenant probablement des lauriers faciles de l'action punitive en Libye, pense qu'il en ira de la Syrie comme de la Libye, que ce sera aisé. La France commettrait alors une grosse erreur. Comme nous le savons tous, la Syrie est la poudrière du Moyen-Orient. C'est le point de rencontre de toutes sortes de contradictions et de divers intérêts. Un proverbe chinois dit « tirez un cheveu, et le corps entier bougera ». Si la guerre civile continue en Syrie, non seulement le peuple syrien continuera à souffrir, mais la tranquillité des pays voisins sera rompue, et les intérêts français auront à en pâtir.

Je me souviens qu'au début du mois d'avril 2003, après le début de l'attaque contre l'Irak contre les forces de la coalition américano-britannique, Jean-Pierre Raffarin, qui était alors Premier ministre français, avait dit avec un grand courage politique que le lancement de la guerre contre l'Irak par les Etats-Unis était une triple erreur, morale, politique et de prise de décision, et il avait également déclaré que la France n'approuvait pas la politique belliciste des Etats-Unis. Dix ans plus tard, il serait bien que les dirigeants français d'aujourd'hui se souviennent des paroles de Jean-Pierre Raffarin, et qu'ils réfléchissent sur leur position et leur attitude face à la crise en Syrie. Car en fin de compte, l'usage de la force ne pourra pas résoudre la crise en Syrie, et le seul moyen réaliste pour résoudre la crise en Syrie est une solution politique.

Auteur : Ren Yaqiu 13/9/2013

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 06-12-2013 à 20:22:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sommet sur la sécurité des pays africains en France. La réunion de l'indignité et de la honte


Cameronvoice
Tsimok'i Gasikara (Madagascar)
J. Tourtaux



Les 6 et 7 Décembre prochains devra se tenir, en France, à la demande du Président français, une réunion des Chefs d’Etat et de gouvernements des pays africains. L’objectif affiché de ce sommet est….la sécurité des pays africains.

La question que l’on se pose, à première vue, est pourquoi des Chefs d’Etat de tout un continent se hâtent-ils de participer à une telle rencontre dégradante dans un pays non africain, un pays aux objectifs toujours néocolonialistes, un pays, source de tous les maux des pays africains, la France.

Aujourd’hui, tous les africains savent que la France n’est pas le pays indiqué pour régler les problèmes sécuritaires de ce continent car elle est l’auteur de toutes les actions déstabilisatrices de l’Afrique. En fait, un sommet sur la sécurité des pays africains doit être l’affaire de leurs dirigeants avec pour objectif principal, la conception de stratégies devant mettre fin définitivement aux déstabilisations répétées des impérialistes occidentaux toujours conduits par la France. Pourquoi donc ce pays peut-il prendre sur lui l’initiative d’un tel sommet?

Loin d’être un sommet destiné à résoudre les problèmes sécuritaires, Hollande a convoqué ses larbins pour leur donner la conduite à tenir afin de renforcer les intérêts français. Il s’agit pour la France, dont les manèges ont été maintenant mis à nu par les patriotes africains, de changer le fusil d’épaule et de mettre en place de nouvelles méthodes de déstabilisation du continent noir.

En effet, les guerres, l’insécurité, les rébellions sont l’œuvre diabolique de la France dans les pays africains. C’est la France qui, pour ses intérêts égoïstes, planifie, organise et endeuille les populations africaines. C’est elle qui pille les ressources minières des pays africains, soit par la force des armes, soit par le truchement de Chefs d’Etat fantoches, véritables Sous-préfets ou gouverneurs imposés aux africains. Les exemples sont légions. Les assassinats de résistants, de leaders patriotes, les coups d’état, les guerres, les rébellions, les déportations de dignes fils d’Afrique, les conflits intercommunautaires et tribaux sont l’œuvre de l’ingéniosité luciférienne des français en Afrique. On en veut pour preuve les déportations de Béhanzin, de Samory Touré, les assassinats de UM Nyombé du Cameroun, de Lumumba au Congo, de Sankara au Burkina Faso, de Kadhafi, le Guide libyen, l’emprisonnement de Gbagbo et bien d’autres actes ignobles de la France contre des africains dignes.

C’est la France qui, à l’aide d’hélicoptères de combat, a tué des dizaines de manifestants aux mains nues. Par des snipers postés sur la tour de l’Hôtel ivoire, et des avions de guerre, elle a tué impunément de jeunes ivoiriens manifestant les mains nues. Par des bombes et des missiles, elle a tué des milliers d’ivoiriens rassemblés devant le domicile officiel du Président Gbagbo. Quelle atrocité! Comment une telle France peut-elle parler de sécurité des pays qu’elle appauvrit et dont elle massacre les citoyens? Elle clame toujours haut le contraire de ce qu’elle fait dans l’ombre. Quelle hypocrisie! Non la France, l’instigatrice des guerres et du terrorisme en Afrique ne peut s’asseoir autour de la même table que les états africains pour trouver des solutions aux problèmes de sécurité de l’Afrique.

C’est pourquoi, bon nombre d’Africains s’étonnent que ce soit la France qui fasse se déplacer les premiers responsables de pays africains pour parler de sécurité.

Les actions meurtrières menées par les dirigeants français de tous bords politiques ont créé, en réactions à ces méfaits, entre autres groupes d’autodéfense, AQMI ( Al Qu’Aïda au Maghreb Islamique ) qui menace les ressortissants français en Afrique.

La rencontre au sommet du début de ce mois sera l’occasion pour les Sous-préfets françafricains de faire l’éloge de la «mère-patrie…gauloise », et de faire allégeance à la… grande France des droits de l’Homme, de l’égalité des peuples, de la fraternité, et de la justice. Quelle honte!

Ces déplacements déshonorants de Présidents africains,( chacun d’eux accompagnés de plusieurs conseillers inutiles), constitueront une hécatombe financière pour le contribuable africain car ce sera la foire aux champagnes, la location des chambres d’hôtel de haut standing et autres commodités de luxe pour au moins une semaine de séjour sur le sol français où le niveau de vie est très élevé. Ce sera aussi l’occasion pour les sociétés aéroportuaires françaises de voir leurs chiffres d’affaires augmenter considérablement en référence aux stationnements des avions sur les tarmacs.

Ne serait-il pas plus avantageux pour les économies des pays africains, déjà érodées par la crise mondiale et surtout par la gabegie et la corruption, que ce sommet se tienne dans un pays africain, notamment à Addis-Abeba au siège de l’UA pour réduire les dépenses à l’occasion de ces 48 heures de réunion, et cela sans la présence d’un Président pyromane-pompier. A quoi sert donc le conseil de sécurité et de paix de l’U.A?
On verra sans doute les chefs d’Etat africains, se mettre en rang pour aller faire la courbette ou la révérence devant ce Président français. Gare aux absents car une liste noire de ces dirigeants récalcitrants sera dressée pour préparer les futures déstabilisations! Et même, pour ceux qui s’y rendront et dont l’aversion pour la Françafrique est marquée, il importe de faire attention, pendant tout le séjour, à leur repas, à leurs entretiens, à leur lieu d’Hébergement. La France sadique et vorace est capable de tous les maux.

A tout point de vue, ce sommet est une réunion de la honte, cette honte infligée à l’Afrique depuis l’époque de la traite négrière, en passant par la triste période de la colonisation et qui, aujourd’hui continue par la banalisation des noirs, considérés dans les faits par les impérialistes occidentaux comme des sous-hommes.
C’est pourquoi, la tenue de ce sommet en France est incongrue, avilissante pour ces dirigeants et pour les populations africaines.

Malgré tout, sans faire allégeance à Hollande, des solutions aux problèmes de sécurité en Afrique existent:

1/ l’Union Africaine (UA) , l’instance dirigeante, doit désormais s’opposer à la tenue de toute réunion de pays africains en dehors du continent. Que les pays développés qui veulent sincèrement aider, dans la dignité, les pays africains viennent les rencontrer sur le sol du continent africain. Toute action contraire est l’expression d’un manque de considération à l’égard des africains.

2/ L’UA doit refuser de se faire subventionner par les impérialistes occidentaux et créer le Fond Monétaire Africain, (FMA) en imposant une contribution financière de, seulement, 1% sur les exportations annuelles de chaque état comme l’avait si bien proposé le Président Gbagbo.
Ce Fond évitera aux pays africains de toujours tendre la main et de se faire ruiner par les voraces institutions de Bretton-Woods.

3/ La Force Interafricaine de Paix dont veut disposer l’Afrique doit être soutenue financièrement par les africains , dirigée par les africains eux-mêmes, animée par des experts militaires africains patriotes, sans aucune intrusion des soi-disant experts occidentaux, en réalité des mercenaires et des agents de renseignements de leurs pays d’origine.

4/ Les dirigeants des pays africains devront désormais suffisamment démontrer leur patriotisme et s’engager résolument, sans aucune contrainte des occidentaux, à travailler pour le bien des populations et le développement autocentré de leurs pays.

5/ Les constitutions des pays africains doivent désormais, à l’instar de celle de certains pays, inclure une disposition qui stipule que tous ceux qui ont financé, qui ont pris faits et causes pour les rébellions , les coups d’état, qui ont collaboré avec les criminels, qui ont fourni des mercenaires pour déstabiliser d’autres pays, qui ont offert gîtes et couverts aux rebelles pour renverser des pays voisins, ne doivent plus être candidats à la Présidence de la République de leur pays, de même que leurs descendants jusqu’à la 4ème génération. En outre, les Chefs d’Etat qui déstabilisent les autres pays doivent être bannis de l’UA.

Pour conclure, ce sommet sur la sécurité va encore, comme bien d’autres sommets transformés en foires de vin et de champagne français, accoucher d’une souris pour les africains. Sans aucune retombée donc pour les populations africaines. Tous les Chefs d’Etat qui y participeront y vont par peur d’être renversés, faisant montre de leur couardise et démontrant clairement qu’ils sont des pantins, des vendus, des opposants à la dignité des africains. Il s’agit pour Hollande d’affirmer le leadership français sur l’Afrique, de conforter les positions françaises en Afrique, de montrer aux leaders africains l’impérieuse nécessité d’obéir aux injonctions de la France impérialiste.

Ce sommet de la honte, l‘Afrique du 21ème siècle n’en veut pas et n’en voudra plus d’autres.

NANWOULET G. Simone

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 06-12-2013 à 23:26:58   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

"aqmi menace les ressortissants francais";et pas la lord 's resistance army?
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 07-12-2013 à 20:14:21   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Dans un article du Quotidien du Peuple sur la politique française en Afrique, Ren Yaqiu suggère que la France devrait renoncer à la politique de la canonnière et cesser de s'ingérer dans la politique intérieure des états africains, et qu'elle aurait tout intérêt à commercer sur pied d'égalité pour résoudre ses difficultés économiques :

_____________________


Pourquoi la France doit renforcer ses liens économiques avec l'Afrique


( le Quotidien du Peuple en ligne )
07.12.2013


Lors du sommet économique franco-africain qui s'est tenu le 4 décembre à Paris, le Président français François Hollande a mis l'accent sur le renforcement des liens économiques avec l'Afrique. En particulier, il a proposé que le volume de commerce entre la France et l'Afrique soit doublé. François Hollande a également annoncé la mise en place l'année prochaine d'une Fondation franco-africaine pour la croissance qui, par le biais d'échanges et de coopération entre les entreprises des deux côtés, permettra de stimuler leur vitalité, et cela comprend aussi la formation professionnelle et l'assistance technique.

Pourquoi la France doit-elle mettre davantage l'accent sur le renforcement des liens économiques avec l'Afrique ?
Pour des raisons évidentes : alors que le continent connait une forte croissance économique, le commerce entre la France et l'Afrique est à la traîne par rapport aux autres pays émergents.
Les chiffres sont parlants : le PIB de l'Afrique a augmenté de 3,5% en 2011, et en 2012 le taux de croissance annuel a atteint 6,6 %. Les prévisions des Nations Unies et de la Banque africaine de développement pour la croissance économique de l'Afrique sont respectivement de 4,8% et 5,3% en 2013 et 2014.
Ces dix dernières années, l'Afrique est devenue plus stable, et les politiques macroéconomiques prudentes, l'amélioration des termes d'échange et de la coopération entre les pays émergents se sont montrés plutôt efficaces. Et surtout, s'agissant de la Chine, du Brésil et de l'Inde, les échanges économiques et commerciaux avec l'Afrique continuent de se renforcer. Aujourd'hui, la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l'Afrique.

En revanche, ces dernières années, les échanges économiques et commerciaux entre la France et l'Afrique ont diminué.
Selon les statistiques, en l'espace de 11 ans, de 2000 à 2011, la part de marché la France en Afrique subsaharienne a diminué de façon spectaculaire, passant de 10,1% à 4,7%.
Face à une telle situation, le Gouvernement français ne peut naturellement manquer d'être inquiet. Chacun sait que, pour des raisons historiques, la plupart des pays de l'Afrique de l'Ouest sont de langue française. Les liens politiques et économiques de la France avec ces pays sont très étroits. Dans le même temps, la France avait également maintenu des échanges économiques et commerciaux avec de nombreux pays d'Afrique anglophone et lusophone. Mais aujourd'hui, ces relations se sont détendues, ce qui naturellement désole la France. Surtout quand on sait qu'une réduction des parts de marché a un impact direct sur les exportations françaises et l'emploi intérieur ; comment la France pourrait ne pas se sentir inquiète ? Elle va donc devoir également se battre avec acharnement pour essayer de regagner le terrain perdu.

En outre, la France n'est pas encore complètement sortie de la crise économique qui pèse sur elle. Augmenter ses exportations vers les pays africains pourrait l'aider à renflouer son économie affaiblie plus rapidement. François Hollande souhaite avec impatience que dans les cinq prochaines années, les exportations françaises vers l'Afrique puissent doubler, ce qui pourrait créer 200 000 emplois en France.

Du point de vue des échanges économiques et commerciaux franco-africains, la France a adopté une position passive, ce qui est lié avec le fait que la France a, ces dernières années, ignoré le rôle de l'Afrique.
A l'époque où Nicolas Sarkozy était au pouvoir, il a aboli la cellule spécialisée en charge de l'Afrique au Palais de l'Elysée. Et après son arrivée à la tête du pays, François Hollande a encore davantage laissé la gestion des affaires africaines au Ministère des Affaires étrangères.
C'est seulement après que la guerre contre le terrorisme ait commencé au Mali que le Président Hollande a recommencé à s'intéresser un peu plus aux affaires africaines. Mais il était trop tard.

En outre, la France a toujours aimé lier son aide à l'Afrique à des conditions politiques, se plaisant à gesticuler et réprimander certains pays qui soi-disant « ne respectent pas la démocratie et les droits de l'homme » , ce qui a pour conséquence de mettre de la distance entre la France et certains pays, affectant la coopération bilatérale dans les domaines économique et commercial.

Le fait que la France admire l'Afrique, qu'elle désire renforcer les échanges économiques et commerciaux avec elle, ne saurait être considéré comme une mauvaise chose.
Certes, le changement d'attitude de la France est davantage lié à des considérations d'intérêt, mais cela permettra aussi de créer des opportunités de développement pour un certain nombre de pays africains. Toutefois, sur le marché africain, la France doit encore apprendre à rivaliser en termes d'équité et d'avantages mutuels avec les autres pays.
La Chine et d'autres pays émergents sont d'abord venus sur le marché africain pour aider le continent à remédier à ses retards en termes de production et d'infrastructures, pour contribuer au développement de l'Afrique.
Et si la France place également le bien-être de la population de l'Afrique en premier lieu, alors elle devra renforcer la coopération avec ces pays émergents, plutôt que d'adopter une attitude d'hostilité et même d'entrave.

Lors de la conférence économique franco-africaine à laquelle ont participé plus de 500 entreprises françaises et africaines, une équipe de recherche dirigée par l'ancien ministre français des affaires étrangères Hubert Védrine a présenté un rapport de près de 200 pages sur le développement du marché africain, et proposé 15 recommandations.
On peut dire qu'elles sont les bienvenues. Parmi ces propositions, comment renforcer les relations entre la France et l'Afrique, comment faciliter l'obtention d'un visa pour la France pour les entrepreneurs africains, comment inciter les Français d'origine africaine à investir en Afrique etc. En ce qui concerne ces propositions, les entrepreneurs africains seront bien sûr les bénéficiaires. Mais pour eux, la clé sera non pas ce que la France va dire, mais ce qu'elle va faire.

Auteur : Ren Yaqiu
Date : Le 6 décembre 2013



Edité le 07-12-2013 à 20:25:35 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 09-12-2013 à 08:44:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Déclaration du ROCML

DENONCONS L’ INTERVENTION MILITAIRE DU GOUVERNEMENT SOCIALISTE

AU SERVICE DES MONOPOLES FRANÇAIS !




Le gouvernement français a décidé d’envoyer 1600 militaires en République Centrafricaine, en plus des 650 déjà présents. A en croire François Hollande, Laurent Fabius et leurs acolytes gouvernementaux, il s’agit de mettre un terme aux massacres provoqués par des affrontements qui opposent d’un côté des milices d’autodéfense populaire de religion catholique et favorables à l’ex président François Bozize, et de l’autre des ex-rebelles de la SELEKA, musulmans, qui avaient renversé le président François Bozize en mars 2013 et porté leur chef Michel Djotodia au pouvoir. Djotodia avait ensuite annoncé officiellement la dissolution de la SELEKA. Mais certaines factions sont restées organisées et puissamment armées et seraient à l’origine des troubles qui ravagent tout le pays.

En lançant cette nouvelle intervention militaire d’urgence sur le continent africain, le gouvernement se pare d’objectifs humanitaires désintéressés et d’un mandat de l’ONU.

« La France n’a d’autre objectif que de sauver des vies humaines. » jure avec cynisme Hollande.

« La France n’a pas vocation à rester en Centrafrique, pas plus qu’au Mali. Mais le jour où elle pourra passer le flambeau pour ce type d’intervention aux armées africaines est encore loin. » reprend Fabius, la main sur le cœur.

La vérité est ailleurs. Les gérants des intérêts de l’’impérialisme français n’ont que faire des massacres de civils, de Djotodia ou de Bozizé. Les « sentiments » qui les animent ne sont autres que la domination néo-coloniale de la France pour les profits des monopoles français.

La RCA est un pays riche en ressources naturelles minérales et végétales, même si sa population, peu nombreuse, est la plus pauvre du monde. Son sol contient du diamant, de l’uranium et de l’or. On parle de ressources pétrolières potentielles. L’agriculture produit du coton, de la canne à sucre, du café, du tabac… La forêt fournit toutes sortes de bois tropicaux. Même si les structures économiques sont faibles, les possibilités de développement sont réelles et intéressent les investisseurs étrangers. Français… et autres. Outre ses ressources, la République centrafricaine située au centre du continent présente également un intérêt géostratégique majeur.

Ancien pays de l’empire colonial français dénommé alors Oubangui-Chari, la République Centrafricaine est restée dans l’espace néocolonial français après son « indépendance » . La France est le premier investisseur en RCA. Ces « investisseurs, on les connait. Ils sont partout en Afrique : Total, Bolloré, Air France, France télécom, Orange, Castel et…AREVA !

Or, l’instabilité politique et l’insécurité contrarient le développement des activités de ces multinationales françaises. AREVA a ainsi suspendu les travaux de mise en exploitation de la mine de Bakouma, dans le sud-ouest du pays, après une attaque armée en juin 2012.

L’attaque des ex-rebelles de la SELEKA contre BANGUI est l’occasion pour le gendarme français de l’Afrique d’intervenir militairement pour rétablir de force son ordre colonial, chapeauté par l’ONU, avec la participation financière de quelques pays donateurs.Une fois l’ordre rétabli, les affaires pourront reprendre, sans risques pour « nos » investisseurs nationaux.

Par ailleurs, l’impérialisme français n’est pas seul à vouloir s’attribuer les richesses du pays. La Chine par exemple n’est pas inactive. En 2011, l’ex-président Bozize lui avait ouvert largement les portes en accordant à la compagnie chinoise CNPC ( CHINA NATIONAL PETROLEUM CORP ) le contrat de forage et de mise en exploitation des gisements de Doseo et de Salamat, près de la frontière avec le Tchad. Il n’est pas inutile de rappeler qu’après son coup d’Etat de mars 2013, le nouveau président Djotodia a tout de suite déclaré qu’il voulait revoir les contrats miniers signés par Bozize et qu’il s’appuierait sur l’UE pour aider à développer le pays.
Au sommet de l’Elysée, les 6 et 7 décembre 2013, François Hollande a été très net : « L’Afrique doit maîtriser son destin » , a-t-il déclaré…mais avec l’aide de la France et de l’Europe. C’est-à-dire sans les autres puissances. Les rivalités inter-impérialistes sont donc bien présentes et sans doute actives, derrière les désordres et les conflits internes ou locaux qui secouent la République centrafricaine. En intervenant militairement en Centrafrique après être intervenu au Mali, le représentant de l’impérialisme français a réaffirmé la volonté hégémonique de la France impérialiste sur son ancien empire colonial.

Cette opération militaire coûtera aux finances publiques de la France plusieurs centaines de millions d’euros. Où l’Etat va-t-il les trouver, alors qu’il impose déjà la réduction des dépenses pour limiter la dette publique ? A l’évidence en réduisant le financement des services sociaux et en augmentant les impôts. C’est donc le peuple travailleur qui paiera la note.

Après la Côte d’Ivoire, la Libye, le Mali, les travailleurs paieront pour que les multinationales françaises puissent piller tranquillement les pays dominés par les forces armées françaises.

Quant au peuple centrafricain, il continuera à être l’un des plus pauvres du monde et à être pillé et violenté par des bandes armées rivales, liées aux factions au pouvoir, ou à leurs adversaires de diverses obédiences.Le ROCML dénonce l’intervention des troupes françaises en République centrafricaine comme une agression impérialiste de type colonial et appelle le peuple de France à s’y opposer.

TROUPES FRANCAISES HORS D’AFRIQUE !

C’EST AUX PEUPLES D’AFRIQUE DE DECIDER EUX-MÊMES DE LEUR AVENIR EN SE DEBARRASSANT DE LA TUTELLE DES PUISSANCES IMPERIALISTES ET DE LEURS CHIENS DE GARDE !


ROCML 8 décembre 2013


Edité le 09-12-2013 à 08:47:35 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 09-12-2013 à 15:59:34   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

on est mal barrés avec le p"c"f http://www.humanite.fr/monde/centrafrique-les-soldats-francais-sexposent-dans-b-554829
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 09-12-2013 à 16:13:32   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

par contre,le pcof condamne http://www.pcof.net/actualites.php?id=247 ainsi que l urcf http://www.urcf.fr/spip.php?article639 quant au prcf,mystère?
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 09-12-2013 à 16:21:25   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

l intervention armée francaise a pour seul but de perenniser le controle des richesses centrafricaines par les multinationales,et non pour "sécuriser les populations";pour preuve,les troupes francaises ne se déploient pas à l est,près du sud-soudan,où les milices fondamentalistes protestantes de la Lord's Resistance Army font regner la terreur .
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 09-12-2013 à 16:28:48   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la critique par le prcf de l "opération sangaris"est bien faible,du fait de son rapprochement avec le p"c"f et melenchon. http://prcf81.canalblog.com/archives/2013/11/26/28518557.html
DUROC
Militant de valeur
311 messages postés
   Posté le 12-12-2013 à 18:50:38   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Non, marquetalia, le PCOF ne condamne pas! Il ne "cautionne" pas!
Nuance!!! d'ailleurs, son communiqué de quelques lignes est bien léger dans son contenu et rrès prudent dans sa tonalité.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 12-12-2013 à 19:59:40   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

reste le prcf et l urcf;la ligne de cette dernière est claire,mais pas celle du pole.
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 12-12-2013 à 20:13:20   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le pcof raconte n importe quoi,francois hollande ne cherche pas à contenir la chine en afrique,puisque pékin,membre permanent du conseil de sécurité à l onu,a voté en faveur de l intervention;sinon,on pourrait dire que les 150 soldats nippons déployés à djibouti iraient dans ce meme sens,alors qu ils forment l armée somalienne à la contre-insurrection.de la meme facon,les etats unis ne soutiennent pas les séparatistes ouighours comme le prétend le prcf,mais uniquement les sécessionistes tibétains et mongols.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 13-12-2013 à 11:36:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

les etats unis ne soutiennent pas les séparatistes ouighours comme le prétend le prcf,mais uniquement les sécessionistes tibétains et mongols.

ça demande un minimum de démonstration

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 13-12-2013 à 12:03:59   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

les séparatistes ouighours s entrainent aux cotés des insurgés talibans,il est donc impossible que les etats unis les soutiennent!s il est vrai que l irrédentisme tibétain est soutenu par les u.s.a,il y a très peu de risques que le tibet se sépare de la chine populaire,meme en cas de glasnost,comme en union sovietique il y a 22 ans.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 05-05-2014 à 22:28:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le réseau Voltaire publie un important fait d'actualité sur la Syrie :



Libération totale de Homs
RÉSEAU VOLTAIRE | 5 MAI 2014





Un cessez-le-feu est intervenu entre la Syrie et les mercenaires qui occupent le vieux Homs pour permettre l’évacuation de ces derniers et la libération totale de la ville.

Un millier de combattants pourront quitter le centre de Homs avec leur famille, en conservant leur arme individuelle. Ils pourront aussi emporter leurs affaires personnelles dans des valises et seront transportés vers la Turquie dans des bus aux vitres teintées, escortés par des policiers. Les blessés, s’ils sont d’accord, seront transportés dans des ambulances du Croissant-Rouge syrien. Les combattants devront remettre avant de partir la carte des mines qu’ils ont posées.

Cet accord n’est pas sans rappeler celui intervenu fin février 2012 entre la Syrie et la France pour l’évacuation de l’Émirat islamique de Baba Amr.

À l’époque, environ 3 000 combattants et une quarantaine de familles de civils qui les soutenaient étaient assiégés dans le quartier de Baba Amr où ils avaient proclamé un Émirat islamique et fait fuir la population après avoir égorgé plus de 150 personnes pour non respect de la Charia.
Les combattants étaient encadrés par une vingtaine d’officiers français.
Un accord fut conclu entre Assef Chaawkat et Claude Guéant permettant leur évacuation et la reddition des combattants.
Il se poursuivit par un accord de paix entre les deux pays, la restitution d’autres prisonniers militaires français à la frontière libanaise et la conférence de Genève 1.

Cependant, cet accord fut rompu par le nouveau président français, François Hollande.

Dans le cas actuel, on ignore quel État étranger encadrait les mercenaires. Toutefois l’accord a été négocié par l’intermédiaire de l’Iran. Il prévoit également la libération de 70 otages détenus par les islamistes et de deux villages chiites.

Durant les négociations de Genève, les représentants de l’opposition pro-saoudienne avaient considéré comme une priorité la fin du siège du vieux Homs, laissant à penser que des soldats d’un pays de l’Otan y étaient présents.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 16:14:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Hollande confirme ce qu'il avait nié : l'envoi d'armes en Syrie

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 22:38:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia, je te rappelle que ce fil concerne l'impérialisme français et que ni l'Inde ni les USA ni les séparatistes ouïghours n'ont leur place ici.

J'ai passé plus de deux heures hier à créer des rubriques plus précises dans les actualités parce que les "actualités internationales" sont devenues illisibles et inutilisables à cause de la quantité incroyable de billets que tu as ajoutés sans prendre la peine de les ranger dans un sujet existant. Et je n'ai pas terminé parce que c'est encore les écuries d'Augias.

Plusieurs fois des visiteurs m'ont demandé comment retrouver des articles. Comment faire ? Ce qui les intéresse se trouve relégué trois pages en arrière dès le lendemain, les sujets d'actualité les plus urgents, les massacres impérialistes sont noyés derrière des dizaines de références les plus disparates qui soient, voire les chiens écrasés du Monde, assortis de tes sempiternelles certitudes sur l'avenir du moindre arpent sur terre et de ses habitants.

Je ne vais pas passer mes nuits à ranger tes affaires et je finirai par les foutre à la poubelle sans considérer ni leur contenu ni leur intérêt !
Quant à tes prédictions sur l'Inde, "base arrière" ou pas des USA, tu nous feras le plaisir de les ranger ailleurs ou plutôt de les mettre au placard en attendant qu'elles se vérifient, ton dernier post est supprimé.



Edité le 24-08-2014 à 22:42:45 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7253 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 22:43:21   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

c est bon,je ne referai plus le con.promis.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 22:54:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Tu n'es pas un con, encore une fois réfléchis avant de poster et essaie de rédiger des articles, ce sera plus instructif pour tout le monde toi le premier.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 07-09-2014 à 18:32:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Damas dénonce le refus de Hollande de coopérer avec Assad


L’équipe du site
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=2&cid=37&frid=18&seccatid=37&eid=189121




Damas a critiqué dimanche le président français François Hollande en raison de son refus de toute coopération avec le président Bachar al-Assad pour lutter contre les takfiristes de Daech (EI) en Syrie et en Irak.

Damas "condamne l'entêtement du président français à poursuivre sa campagne de mensonges qu'il mène depuis le début de la crise en Syrie" , affirme un responsable du ministère syrien des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle Sana.

La France "est l'un des principaux responsables de l'effusion de sang en Syrie" , a-t-il affirmé.

"Le soutien apporté par les forces régionales et internationales à la guerre menée contre la Syrie par les groupes terroristes extrémistes (...) fait durer la crise et encourage les groupes terroristes armés à étendre leurs activités dans les autres pays de la région" , affirme le ministère.

Hollande a appelé jeudi la communauté internationale à préparer une réponse "humanitaire et militaire" mais a refusé toute coopération avec le pouvoir syrien.

"Une large alliance est nécessaire mais que les choses soient claires: Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme, c'est l'allié objectif des jihadistes" , avait dit le président français.

Damas s'est dit prêt à coopérer avec Washington, qui a mené une centaine de frappes aériennes contre Daech en Irak depuis le 8 août, mais a souligné que toute frappe sur son territoire devait se faire en coopération avec lui.

Source: Agences

31-08-2014 - 16:25 Dernière mise à jour 31-08-2014 - 16:25 | 1343 vu

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  A bas l'impérialisme français !  Hollande dans les rangers de Sarkozy !Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum