Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Europe un nouvel empire ? 

 L'Europe, maillon faible de l'impérialisme

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédente 
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9351 messages postés
   Posté le 25-08-2017 à 20:52:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le travail détaché et le colonialisme français


La tournée de Macron en Europe de l’est se présente comme une démarche « sociale » destinée à empêcher les salaires des ouvriers français de subir le « dumping social » du fameux "plombier polonais".

"La directive telle qu'elle fonctionne est une trahison de l'esprit européen dans ses fondamentaux. Le marché unique et la libre circulation n'ont pas pour but de favoriser les pays qui font la promotion du moindre droit social" a déclaré Macron.

On notera qu’il s’agit de favoriser non l’ensemble des salariés mais « les pays » où les salaires sont plus élevés, c’est-à-dire de protéger les entreprises françaises d’une concurrence « déloyale »

l’express rapporte que :
« Mercredi, le chef de l'État a assuré depuis l'Autriche être sur la voie d'un compromis avec les pays de l'est, afin d'obtenir une révision de la directive controversée sur les travailleurs détachés.
Mais dès le lendemain, la Première ministre souverainiste Beata Szydlo, a affirmé que Varsovie refuserait "jusqu'au bout" une réforme de la directive, "dans l'intérêt des travailleurs polonais" .
Réponse d'Emmanuel Macron ce vendredi: "Le peuple polonais mérite mieux que cela et la Première ministre aura beaucoup de mal à expliquer qu'il est bon de mal payer les Polonais" .
"La Pologne n'est en rien ce qui définit le cap de l'Europe" , a-t-il aussi lancé. Pour le président français, "L'Europe s'est construite pour créer de la convergence, c'est le sens même des fonds structurels que touche la Pologne (...) L'Europe s'est construite sur des libertés publiques qu'enfreint aujourd'hui la Pologne". Il estime que cet État "a décidé de s'isoler". »


On pourrait trancher rapidement la question en remarquant que la Pologne est gouvernée par une clique particulièrement réactionnaire, ouvertement anticommuniste et par conséquent plus acharnée à défendre les intérêts capitalistes contre ceux des ouvriers.

Evidemment les ouvriers polonais sont davantage exploités et leurs salaires viennent concurrencer ceux des autres pays européens. Mais les contradictions apparues ne peuvent pas s’expliquer uniquement par là.

Sur sputnik : la réforme du travail détaché, une "mesure coloniale" ?

Pour Viorel Pana, aujourd'hui professeur, la réforme de l'Union européenne ne devrait pas reposer sur les questions relatives à la main-d'œuvre. "Nous sommes conscients que, conformément à cette directive, la main-d'œuvre doit se déplacer librement, c'est-à-dire que ce n'est pas à partir de cela que nous devrions construire la réforme de l'UE" , craignant par-là que la main d'œuvre qualifiée ne reste dans les pays ‘de l'Ouest', où les salaires sont plus attractifs.

« La France exporte aussi des travailleurs détachés, il ne faut pas croire non plus qu'il n'y a que des travailleurs détachés qui viennent travailler en France. Ça marche dans l'autre sens » , rectifie Me Thierry Vallat, avocat spécialisé en droit du travail. Et c'est bien cet « avantage mutuel » qu'il faut préserver et respecter, selon l'économiste roumain Ilie Serbanescu, « Sinon, c'est une mesure coloniale sans aucune nuance, nous devons arrêter la démagogie et mettre une barrière et fermer l'accès. Ou bien nous sommes un marché mondial, ou bien nous ne le sommes pas " .


Il apparaît ainsi que plusieurs contradictions sont en jeu. D’une part celles entre la classe ouvrière d’Europe et les capitalistes, d’autre part celles entre les monopoles français et allemands d’une part, et ceux d’Europe Centrale placés en situation de sous-traitants. Mais celle-ci se présente sous la forme de la domination des pays d’Europe Centrale par la France et l’Allemagne, ce qui explique les termes employés par les politiciens et les économistes roumains et polonais.

Naturellement nous devons combattre la concurrence salariale, mais nous voyons que la lutte de classe pour les salaires est indissociable de l’unité des classes ouvrières d’Europe, et que sur les questions européennes il faut aussi nous opposer au chauvinisme de grande puissance et à l’impérialisme français.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9351 messages postés
   Posté le 27-08-2017 à 23:25:19   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Notes :
Le Parisien :

Depuis l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie, les entreprises françaises font de plus en plus appel aux travailleurs détachés, particulièrement dans le bâtiment et l’industrie.

Selon le dernier rapport en date de la Commission européenne, la France est le troisième émetteur de travailleurs détachés, derrière la Pologne et l'Allemagne. La Pologne est le pays qui profite le plus de cette directive et est farouchement hostile à toute réforme. En 2015, 233 210 Polonais sont employés par des entreprises polonaises dans d'autres pays membres de l'UE.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Europe un nouvel empire ?  L'Europe, maillon faible de l'impérialismeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum