Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 PRCF

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 07-10-2007 à 18:10:30   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Xuan a écrit :

Le b-a-ba de l'idéologie prolétarienne consiste à distinguer les amis et les ennemis, les communistes et les révisionnistes, les positions et les actes de J. Jurquet et ceux de G. Marchais.


Ne t'inquiète pas Xuan, l'histoire rattrape TOUT le monde, même nous. Mais que mes enfants me crachent à la gueule si jamais un jour il me voyent m'acoquiner avec les dirigeants chauvins et racistes du "mouvement communiste".
En parlant d'actes, c'est à qui que JJ à demander sa réhabilitation de Communiste ?

Je me souvient d'une explication du camarade Finimore (que sa fidélité amicale honore ...) plutôt abracadabrante ...

Alors ? manque de discernement politique ? "Tactique" ? et dans ce cas pourquoi ?
Faut peut être pas se foutre de la gueule du monde.
Depuis les premiers écrits de Gastaud, ça sentait le chauvin et le réviso à 10 km à la ronde !
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 07-10-2007 à 23:56:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

J.Jurquet a été trainé dans la boue par les révisionnistes.
Si certains d'entre eux ont fait mine de revenir de manière critique sur leur passé, il me semble qu'il était naturel de leur demander réparation. Surtout s'agissant de militants connus personnellement par lui.
La position toujours défendue par lui est qu'il faut tenter de convaincre les éléments trompés sans renier ses propres principes.
Quant à savoir si ces gens-là peuvent changer d'avis ou non, seule la pratique peut trancher. Et je crois qu'elle a tranché en effet.
Parler de s'acoquiner à ce sujet, c'est une escroquerie.

Concernant le chauvinisme, J. Jurquet a lutté sans aucune ambigüité et s'est engagé personnellement contre la guerre coloniale en Algérie.
Il a dénoncé également la ligne colonialiste au sein du parti communiste, en particulier la thèse thorézienne sur l'Algérie "nation en formation dans le mélange de vingt races" .
Dans son ouvrage "la révolution nationale algérienne et le parti communiste français", il écrit :

Le peuple algérien a fait justice des théories para-colonialistes du révisionniste moderne Maurice Thorez
"Le peuple algérien dans sa quasi unanimité, sous la direction reconnue de son Front de libération nationale, a abordé, par la seule voie possible, l’unique et véritable question historique qui se posait à lui : par la guerre révolutionnaire il a chassé le colonialisme et recouvré glorieusement l’indépendance nationale de sa patrie. C’est là ce qu’a exprimé, mieux que nous ne saurions le faire nous-mêmes, la Charte d’Alger qui conclut ainsi son premier chapitre consacré au mouvement national jusqu’en 1954
« La tendance erronée à subordonner l’existence d’une nation algérienne à l’intégration d’une minorité étrangère qui (malgré certaines exceptions) se comportait comme occupant le pays, et à faire de la renonciation à la lutte armée une condition de l’unité du Mouvement de Libération Nationale, a obscurci les méthodes d’action et visé à l’alignement politique des masses populaires sur les positions des couches privilégiées.
Seule la puissance de la volonté populaire, sa conviction dans l’impossibilité de déboucher sur une solution par la voie pacifique a permis de sécréter progressivement des dirigeants nouveaux et de remettre le mouvement de libération sur une voie nouvelle ».

La victoire du peuple algérien en 1962 a fourni une réponse cinglante, décisive et définitive aux théories para colonialistes de Maurice Thorez, du P.C.F. et du P.C.A..
L’Algérie n’a jamais été et n’était pas une « nation en formation dans le mélange de vingt races »
L’Algérie était une nation opprimée par le colonialisme français; grâce à son peuple, elle est redevenue une nation indépendante et souveraine, la République Algérienne Démocratique et Populaire."

Comment peut-on ranger pèle-mêle des révisionnistes invétérés, de prétendus refondateurs qui refusent de remettre en cause la ligne révisionniste suivie par le P"C"F et l'un des initiateurs du mouvement marxiste-léniniste en France, un des fondateurs du PCMLF ?
Pour parler de "discernement politique", mettre tout le monde dans le même sac à ce niveau-là ce n'est pas seulement se foutre de la gueule du peuple, mais c'est carrément insultant.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2588 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 04:48:43   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Entièrement d'accord avec toi Xuan !

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 10:40:12   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Vous fanfaronnez camarades, mais l'histoire juge, pas les illusions qu'on se fait !
Donc, si après ces quelques arguments, vous ne deviez répondre qu'à un seul (et pas en normand !) prenez celui là:
Jacques a dit : " ' Renouveau Communiste ' en france, rétablissez-moi dans mon honneur de communiste.

C'était une connerie ou pas ?
Il y avait des orgas en france bien plus fréquentables du point de vue du dogme (de VP à CEL et d'autres) pour demandez un tel geste, pour peu qu'il ait un sens. (y'aurait à dire aussi là-dessus)
Pour vous aidez à répondre, vous pouvez consultez ce même topic et bien d'autres où l'on peut vous lire au sujet du PRCF ...


Pour allez plus loin, on peut la faire aux gamins qui n'ont que leurs motivation à faire bien mais pas aux militants qui ont connu l'histoire !
Je laisse donc le soin à Gorki de vous répondre ...

Xuan a écrit :

J.Jurquet a été trainé dans la boue par les révisionnistes.


La belle affaire !
nous fumes quelques uns dans ce cas et même a en recevoir des coups. Aussi pour nous, le PRCF, sa nature chauvine son adhésion aux thèses révisionnistes, elles nous sont sautées aux yeux dés les premières lectures.

Xuan a écrit :

Parler de s'acoquiner à ce sujet, c'est une escroquerie. : boud2:


Non l’escroquerie c’est son "adhésion" momentané au PRCF


Xuan a écrit :

Comment peut-on ranger pêle-mêle des révisionnistes invétérés, de prétendus refondateurs qui refusent de remettre en cause la ligne révisionniste suivie par le P"C"F et l'un des initiateurs du mouvement marxiste-léniniste en France, un des fondateurs du PCMLF ?


Si tu le vois tu lui poseras la question ...

Xuan a écrit :

Pour parler de "discernement politique", mettre tout le monde dans le même sac à ce niveau-là ce n'est pas seulement se foutre de la gueule du peuple, mais c'est carrément insultant.


T’es gentil, mais le sac, ce n’est pas sti qui lui ai ouvert pour qu’il y saute à pied joint dedans.

Et quant à l’attitude de Jurquet a propos de la guerre d’Algérie, désolé, même si cela honore une partie de son passé, cela ne le dédouane pas pour autant de ses copinages douteux.



Et pour la petite histoire

Acte fondateur du PRCF
NAISSANCE du POLE de RENAISSANCE COMMUNISTE en FRANCE
Les 17 et 18 janvier 2004 s’est tenue à Paris, à l’initiative de la Fédération nationale de la Renaissance communiste (FNARC), la Convention nationale pour la Renaissance Communiste.


Quelques Extraits qui auraient quant même dû alerter Jacques Jurquet

« Sur le plan stratégique, la Convention a constaté la démission politique des partis de l’ex-« gauche » plurielle, enfermés dans une attitude dite « euroconstructive » qui leur interdit de défendre la souveraineté nationale »

« l’objectif du pouvoir chiraco-maastrichtien est de casser la France et la République, de paupériser et de précariser massivement les travailleurs actifs, retraités ou privés d’emploi, de désindustrialiser en profondeur le pays, de mettre au pas la jeunesse et les syndicats, de détruire les services publics, de briser l’Education nationale et la recherche publique, de contraindre les paysans travailleurs à abandonner la terre, de renier l’héritage laïque et républicain, d’affaiblir la langue française et d’en finir avec l’exception culturelle »

« Après avoir élu à l’unanimité un comité politique rajeuni, dont la présidence déléguée échoit à Jean-Pierre Hemmen (92), le secrétariat politique à Vincent Flament (59) et la direction politique du journal à Georges Gastaud (62), la Convention s’est conclue aux accents de la Jeune Garde, de la Marseillaise et de l’Internationale. »

« La nouvelle direction est chargée de réfléchir à la demande de plusieurs vétérans, ex-dirigeants du PCF, exclus pour raisons politiques dans les années 60, d’être moralement lavés des accusations de trahison qu’ils ont endurées à cette époque. Cette question sera examinée par le comité politique dans un esprit de fraternité, de retrouvaille communiste, d’analyse objective et dialectique du passé, en excluant toute forme de « repentance » et d’auto flagellation. »


Et là, il c’est pas senti insulté Jacques Jurquet ?? c’est pas un beau foutage de gueule ça. Analyse bien ce petit paragraphe et tu verras la somme de mépris qu’il enferme.


Et pendant ce temps là d’autres (pourtant pas des révolutionnaires à tous crins) avaient cette autre attitude, comme le déplore le PRCF

« Dans cette ambiance unitaire, la fin de non-recevoir opposée par Rolande Perlican et le groupe Communistes à l’invitation lancée à leur adresse par les initiateurs de la Convention, n’en est que plus inexplicable. »


Edité le 08-10-2007 à 11:39:25 par sti


sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 11:55:02   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Je viens de lire le communiqué des EP. cela éclaire ma lanterne.
Mais camarades, fallait le dire simplement: "on s'apprête à saluer le PRCF et à se rassembler avec eux pour une initiative commémorative"

Moi j'ai qu'une chose à dire:
Que mes enfants me crachent à la gueule si jamais un jour ils me voyent m'acoquiner avec les dirigeants chauvins et racistes du "mouvement communiste", poison idéologique dans la classe ouvrière !
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 13:22:25   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Pour définitivement conclure : et comme faut pas me chercher

sti a écrit :

On peut la faire aux gamins qui n'ont que leurs motivations à faire bien mais pas aux militants qui ont connu l'histoire ! .


Ce n’est pas moi qui contredirai cela, ayant connu toutes ces étapes, de celle du jeune ouvrier (14 ans) un peu gamin et très idéaliste au militant que l'on dit chevronné à qui on ne la fait pas.

Aussi puisque Xuan a inauguré l’air des leçons à donner , je vais ici conclure en direction des plus jeunes, sur une démonstration de ce que peut être l’opportunisme en politique.

Les EP est l’art de s’adapter aux situations nouvelles.

D’abord il y a ce poste ou j’interroge avec rétroactivité sur les alliances de circonstance.

gorki a écrit :

C'EST LE FAMEUX PRODUISONS FRANCAIS prononcé par le même marchais.

Mais qu’il y a t-il de surprenant à tout cela, et qui pouvait si laisser "tromper" (a part Jurquet)


Ici j’étais loin de n’imaginer que je mettais les représentants des EP décidés a rejoindre l’initiative du 90eme enterrement de la révolution d’octobre dans la gène.

Puis intervient un des fossoyeur, le CMC jouant les outragés.

A partir de cet instant il y avait un choix politique à faire, et comme les circonstances commandent c’est les intervenants Sti et gorki qui vont faire les frais de l’opération, les EP venait de renouer avec leurs anciennes amitiés, donc pas question de les offenser.


Alors pour la circonstance oublier toutes les diatribes de défense du maoïsme il faut faire profil bas

C’est ce que viendra souligner l’incontournable Finimore qui postera successivement: Posté le 08-10-2007 à 04:48:43

Finimore a écrit :

Entièrement d'accord avec toi Xuan !


Et quatre minutes plus tard

Finimore Posté le 08-10-2007 à 04:52:25

Les EP appellent à soutenir cette initiative.

Message des Editions Prolétariennes

https://humaniterouge.alloforum.com/sujet-19525-2579-1.html

Magnanime, je vais quant même souhaiter bon voyage au gens des EP aux pays de ceux qui séparent le bon grain de l’ivraie , (en voir la liste qui apparaît dans l’ordre des orgas cité ci-dessous (1) produite par le forum Unité communiste, dont l’animateur bien que présent dans la liste noire vient ici, de nouveau posté sans inquiétude ; un nouveau rapprochement ???)

Une chose est sur c’est qu’avec de tels meuniers la classe ouvrière n’a pas finie de manger son pain noir.

Pour en terminer sur Le b-a-ba de ce qui faut savoir faire ou bien pas, je vais donner raison à Xuan. il faut en effet savoir distinguer ses amis de ses ennemis , et quant à vouloir donner la leçon autant aller jusqu’au bout de tes réflexions Xuan. Cela c’est sûrement ce que doivent penser les ouvriers chinois et la paysannerie pauvre se dressant de plus en plus nombreux face au régime social fasciste de ce pays, régime recevant de temps à autre toutes tes attentions les mieux mesurées.

Oser aller a contre courant c’est pas s’asseoir sur la vague, dans l'attente d'une nouvelle marée montante

. . .

ET MAINTENANT: "QUE CENT REPROBATIONS S'EPANOUISSENT, QUE CENT DE VOS NOUVEAUX AMIS Y RIVALISENT"

(1) Sujet: Communiqués des orgas URCF, PRCF, CMC, PCOF … Envoyé : 05 Oct. 2007 à 21:52 90 ème anniversaire de la Révolution d'Octobre Colloque international Le 14 Octobre 2007. . .


Edité le 08-10-2007 à 21:40:07 par gorki




--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2588 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 15:51:22   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

gorki a écrit :

Pour définitivement conclure : et comme faut pas me chercherc

Ben ça tombe bien parceque moi non plus !

[citation=gorki]Ici j’étais loin de n’imaginer que je mettais les représentants des EP décidés a rejoindre l’initiative du 90eme enterrement de la révolution d’octobre dans la gène.

Puis intervient un des fossoyeur, le CMC jouant les outragés.

A partir de cet instant il y avait un choix politique à faire, et comme les circonstances commandent c’est les intervenants gorki et Sti qui vont faire les frais de l’opération, les EP venait de renouer avec leurs anciennes amitiés, donc pas question de les offenser.


Tu te trompes totalement et c'est le dogmatisme qui te fait réagir comme ça.

Les EP ont ouvertement et publiquement argumentés concernant le CNU. Pour ce qui est du meeting anniversaire de la révolution d'octobre il s'agit d'un soutien sur la base de la déclaration que j'ai postée. Il ne s'agit ni d'une adhésion au CNU, ni d'une adhésion aux théses albanaises, ni d'un quelconcque rapprochement avec le PRCF.
Nous avons bien en d'autres temps diffusé du matériel militant de VP ou bien du Cercle Henri Barbusse sans pour cela en être membre.
Nous n'avons pas non plus en tant que petite association, la prétention de diriger le mouvement ML.
La situation d'aujourd'hui impose des tâches précises aux ML, nous ne reculerons pas face à nos responsabilités. Que cela plaise ou non.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 21:28:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

gorki a écrit :

Aussi puisque Xuan a inauguré l’air des leçons à donner .

Il n’y a aucune leçon sinon que je n’accepte pas de voir assimilé aux révisos un communiste pour qui j’ai le plus grand respect. Rien de nouveau là-dedans.

En ce qui concerne la commémoration du 90e anniversaire de la révolution d’octobre, nous en saluons l’initiative parce que, si elle peut permettre de progresser dans l’unité des marxistes-léninistes, nous aurions tort de la mépriser.
Cette unité ne peut pas se faire sur des positions révisionnistes, le passage suivant de notre déclaration le montre sans ambigüité :
« Les dernières élections présidentielles ont confirmé la justesse de la conception matérialiste-dialectique et de la position de classe des marxistes-léninistes, qui ont refusé d’entretenir la moindre illusion électoraliste en ne soutenant aucun candidat à la présidence de la république bourgeoise.
Cette coïncidence de vues n’est pas le fait du hasard mais repose sur notre héritage théorique commun et sur notre point de vue révolutionnaire prolétarien. »

Qui donc fait «les frais de l’opération » ?

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 08-10-2007 à 21:50:11   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Moi j'ai plus rien à dire là-dessus.

Vous irez serrer la main de qui vous voulez pour "célébrer" l'héritage d'Octobre, sociaux démocrates déguisés et anti-mao primaire (PCOF) ou chauvins limite rouges bruns (PRCF).
Après tout c'est votre affaire.

Quand à J.Jurquet, l'histoire se chargera de rappeler cette fin politique pas glorieuse ...
Membre désinscrit
   Posté le 10-10-2007 à 00:15:20   

Aaahhhhhhhh les traditionnelles rentrées de week-end, avec les sympathiques découvertes des discussions animées du we...!
Toujours des discussions extrêmement constructives avec des intervenants qui sont prêts à balancer tout et n'importe quoi pour justifier le fait de rester ancrés indéfiniment sur leurs positions.
Et après on s'étonne que je puisse dire qu'on n'a pas avancé d'un pouce depuis la création du forum...
Même à 2 orgas vous arrivez pas à cohabiter...
Comment peut-on défendre Jurquet concernant son passage au PRCF?
Comment peut-on se servir des propos d'un membre du FUC (qui plus est prof et au PCF) pour prétendre que le PCOF et le PRCF seront présents le 3 novembre?
Pour éviter toute ambiguité, je précise que je préfère ne même pas me positionner sur le fond dans ces polémiques totalement stériles. J'interviens surtout sur la forme. Je trouve votre attitude à tous COMPLETEMENT NULLE .
Et dire que j'avais dans l'idée qu'on profite de ce meeting pour se retrouver entre membres du FML pour se faire une bouffe ou au moins aller prendre un verre. Où avais-je la tête???
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 00:43:17   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Tu sais pas lire camarade ?
Communiqués des orgas URCF, PRCF, CMC, PCOF

Mais toi aussi tu peux aller serrer la main de qui tu veux. Fais quand même attention qu'il chante pas la marseillaise au même moment.

Quand à serrer la tienne ou celle de finimore, je n'ai jamais été contre, tu le sais, je te l'ai déjà exprimé et m'y suis employé, ne me fait donc pas de procès d'intention.
Mais garde espoir, tout arrive dans la vie, même un finimore qui accepte de rencontrer des camarades avec qui il discute fraternellement depuis des mois ...

Tu vois, Y'a plein de façon de faire l'unité. Signé tout et n'importe quoi avec n'importe qui (beau message à la classe ouvrière en vérité ) et d'un autre côté prendre contact avec des camarades honnêtes et droits.
Tu serrais surpris de savoir quels sont les membres du forums qui m'ont envoyé nom et adresse pour des contacts normalisés et ceux qui depuis des mois et des mois se font tiré l'oreille. Une façon de prendre ses "responsabilités" vis-à-vis de l'unité, certainement

Mon camarade Oppong, tu sais où j'habite et tu es le bienvenue pour discuter fraternellement dans la maison d'un ouvrier
On pourra même se prendre la tête sur le CNU sans que cela soit une tragédie ...



Edité le 10-10-2007 à 00:44:27 par sti


Membre désinscrit
   Posté le 10-10-2007 à 01:20:38   

sti a écrit :

Tu sais pas lire camarade ?
Communiqués des orgas URCF, PRCF, CMC, PCOF

ET...???
Ce que gorki et toi reprenez sur le FML c'est le titre d'un post d'un membre du FUC (autrefois soi-disant stalinien) qui sort d'on ne sait où et en rapport avec un "colloque international" du 14 octobre.
1° ) Où est-il allé pêcher ces infos???
2° ) Quel rapport avec le meeting du 3 novembre???
Quand bien même certaines orgas du CNU auraient décidé de faire qqchose en commun avec des orgas qui ne sont pas ML (ou MLM) en quoi cela empêche de se réunir le 3 novembre pour commémorer octobre 1917? Je n'ai pas encore décidé si j'irai au meeting et quand ce sera le cas je le posterai sur le forum.
Je trouve positif que certaines orgas (du CNU) se soient enfin décidés à en inviter d'autres (hors CNU) et je fais a priori confiance à ceux qui m'ont contacté et qui m'ont donné certaines assurances pour me faire réfléchir sur mon refus de venir à ce meeting. Cela n'enlève en rien mes réserves sur le CNU, sa création, sa composition actuelle, sur l'attitude des orgas qui en font partie (certaines à la remorque du PCF, d'autres qui continuent leurs appels du pied au PRCF ou au PCOF, d'autres qui pêchent toujours par anti-maoïsme)
Membre désinscrit
   Posté le 10-10-2007 à 01:25:48   

sti a écrit :


Mais toi aussi tu peux aller serrer la main de qui tu veux. Fais quand même attention qu'il chante pas la marseillaise au même moment.

Zut je suis démasqué, je comptais effectivement prendre contact de manière plus fraternelle avec des membres du PRCF ou du PCOF... Bon pour ceux qui voudraient me rencontrer, je serai présent avec un maillot de l'équipe de france de rugby et un petit drapeau BBR...
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2588 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 05:06:15   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

oppong a écrit :

Aaahhhhhhhh les traditionnelles rentrées de week-end, avec les sympathiques découvertes des discussions animées du we...!


Faut dire que ça faisait un certain temps ou il n'y avait pas eu un peu d'animation sur le FML, mais bon, entre ça et le calme plat....

oppong a écrit :

Toujours des discussions extrêmement constructives avec des intervenants qui sont prêts à balancer tout et n'importe quoi pour justifier le fait de rester ancrés indéfiniment sur leurs positions.
Et après on s'étonne que je puisse dire qu'on n'a pas avancé d'un pouce depuis la création du forum...
Même à 2 orgas vous arrivez pas à cohabiter...


Il se trouve que la cohabitation ne me gêne absolument pas. Dans le cas présent nous avons 2 personnes qui refusent tout contact ou participation à un meeting unitaire des ML pour célébrer la révolution d'octobre. Il n'y a là rien de plus, pas question d'autre chose.

oppong a écrit :

Comment peut-on défendre Jurquet concernant son passage au PRCF?


Moi je veux bien discuter de ça, seulement je pense que les certains propos que j'ai lu sur le FML sont le résultat d'une méconnaissance totale de cette histoire et une volonté de dénigrement.
Jacques Jurquet à adhéré au PRCF, puis là quitté quelques temps plus tard. Dans les conditions de l'époque, de ses connaissances, de son histoire, de l'état du mouvement etc... Jurquet à adhérer au PRCF et je pense qu'il a très bien fait (je rappel en passant qu'à l'époque il ne connaissait pas les EP).
Jacques Jurquet pensait qu'il y avait au sein de ce PRCF (dont il ne faisait aucune illusion sur les orientations révisionnistes) des militants honnêtes proches des positions ML et qu'il fallait au sein de ce Pôle y mener une lutte de ligne. Sa proposition de réhabilitation collective des anciens du PCMLF, entre tout à fait dans le cadre de cette lutte de lignes, et il a bien fait d'essayer de mouiller le PRCF. La preuve à été faite dans la réalité que le choix de Jacques Jurquet était le bon.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 08:50:23   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Entrisme
Tu veux expliquer l'inexpliquable.

Dans les années 60, Jurquet se barre d'un PCF qui a encore de nombreuses bases ouvrière pour aider à fonder une réponses politique face au révisionnisme ambiant.
40 ans plus tard, il revient par la petite porte chez les révisos qui entre temps se sont décomplexés à fond de leur nationalisme !

Jacques Jurquet à adhéré au PRCF, puis là quitté quelques temps plus tard. Dans les conditions de l'époque, de ses connaissances, de son histoire , de l'état du mouvement
C'est pas sérieux ! J'imagine bien J.Jurquet: "On m'aurait menti"


Jacques Jurquet pensait qu'il y avait au sein de ce PRCF (dont il ne faisait aucune illusion sur les orientations révisionnistes) des militants honnêtes proches des positions ML
Exit toutes les autres orgas bien plus fréquentables et issu du PCMLF !
Ceux qui connaissent, comme moi, l'état du PRCF à cette époque vont bien rigoler.


Et puis encore une fois, bravo la méthode. Elle a bon dos la lutte de ligne !

il a bien fait d'essayer de mouiller le PRCF. La preuve à été faite dans la réalité que le choix de Jacques Jurquet était le bon.

Ah parce qu'on doit JJ d'avoir denoncé la nature du PRCF ?
C'est une constante, décidément. Après avoir ignorer publiquement les grèves ouvrières organisées par les militants ouvriers durant l'époque PCMLF (voir son livre) et qui ont était payée chèrement, il feinte d'ignorer (lui qui resterait un militant informé de la "cause ML" ) que plusieurs orgas ML sérieuses dénoncent depuis le début la nature néo-réviso et social-chauvine du PRCF...


Rend toi service finimore et rend service à JJ: si tu le croise, dit lui, amicalement, que vraiment c'était une énorme connerie et plutôt que de poser l'orgueil il faudrait, en vrai communiste, poser une critique.
Ca aurait au moins le mérite de l'honnêteté, et ca, seulement ca, ca se respect ...

Par égard pour Oppong qui ne mérite pas le mépris, j'ai voulu pour ma part ajouter ces quelques lignes.
Maintenant, vos cérémonies, vos jurquet et cie, sont les derniers de mes souçis. Bien trop d'adversité pour perdre du temps avec ces guignolades.

A+ sur un autre sujet et d'autres débats plus constructifs.


Edité le 10-10-2007 à 14:25:20 par sti


gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 12:51:22   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Difficile d’arrêter le cours de l’histoire, les commémorations de la révolution d’Octobre il y en a eu de toutes natures et il y en aura encore et toujours aussi de toutes natures. Des anarchistes partisans de Makhno et défenseur du soviet contre-révolutionnaire de Kronstadt, aux trotskistes revendiquant l’héritage léniniste, aux révisionnistes en passant par les néo révisionnistes pseudo ML, il ne manquera jamais d’individu pour s’emparer d’octobre 1917 afin de se parer de ce drapeau pour mieux le combattre, unis aujourd’hui dans la forfaiture et demain opposés dans la « défense de la pureté du dogme ». Il en ira ainsi tant que la classe ouvrière son avant-garde, n’aura pas repris le flambeau en lui redonnant un véritable contenu de classe.

Tout se vacarme autour de ce non événement, que de la petite histoire, que de la chiure de mouche, comparée à celle beaucoup plus grande du mouvement authentiquement ouvrier qui reste à écrire.


Plus important :


Je veux bien te donner raison sur tout Finimore, après tout quelle importance l’histoire à déjà tranchée ; et il y a aussi que je ne fout de tes cours d’histoire sur le processus en réhabilitation des ml engagée par Jacques Jurquet! heureusement pour toi que le ridicule ne tue pas. Mais il y est un truc tout de même, le Jacques Jurquet il n’a engagé que lui dans sa demande de réhabilitation. Alors en ce qui concerne ton histoire de demande de réhabilitation collective des anciens du PCMLF cela coince assez pour que je porte un dernier intérêt à ta prose. Je pense en effet que si personne n’a le droit de contester que tu te sentes habité par la grâce de cette réhabilitation, j’en suis vraiment content pour toi et pour ceux qui voudraient avec toi partager l’hostie ; en revanche, il faut surtout pas que vous vous sentiez obligé d’y mêler ceux qui comme moi ne renient rien de leur passé dans le combat anti-révisionniste et principalement engagés dans une lutte idéologique sans concession qui perdure contre le social chauvinisme.

Certainement motivé par les circonstances nouvelles tu as écrit ceci

Finimore a écrit :

Il se trouve que la cohabitation ne me gêne absolument pas. Dans le cas présent nous avons 2 personnes qui refusent tout contact ou participation à un meeting unitaire des ML pour célébrer la révolution d'octobre. Il n'y a là rien de plus, pas question d'autre chose


De camarades désignés compagnons de lutte anti-révisionniste conduites à l’endroit de ceux que tu malmenais hier sur différents forum, tes nouveaux petit compagnons du jour, nous sommes Sti est moi même passés aux statuts de personnes définies comme dogmatiques et sectaires, pas de problème avec cela (je constat que l’hostie a des effets savoureux, aussi comme me disait un vieux camarade ouvrier il y a déjà fort longtemps mieux vaut recevoir ces qualificatifs que de passer pour un affreux opportuniste manquant de tous les principes les plus élémentaires) seulement je te demanderais de bien t’en souvenir pour l’avenir des futurs charges anti mao qui ne retarderons certainement pas à faire surface, tu connais l’adage qui dit : « chassez le naturel il revient au galop. »

Allez vraiment maintenant :

"QUE CENT REPROBATIONS S'EPANOUISSENT, QUE CENT DE VOS NOUVEAUX AMIS Y RIVALISENT"


Edité le 10-10-2007 à 18:40:51 par gorki




--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
armenak
oser lutter oser vaincre
Grand classique (ou très bavard)
armenak
295 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 15:44:59   Voir le profil de armenak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à armenak   

une question aux camarades Xuan et Finimore:
le militant qui appuie sans réserve la GRCP pour ensuite hurler avec les loups révisionnistes contre le groupe de shanghaï, défendre quoiqu'il advienne la ligne de Deng etc...n'est-ce pas un militant qui dans la pratique change de camp?
La lutte de classes n'amène-t-elle pas les militants à se positionner dans le camp du prolétariat ou dans celui de la bourgeoisie en fonction de la ligne politique qu'ils défendent?
En somme, Jacques Jurquet est-il un marxiste-léniniste authentique aujourd'hui?
Armenak
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 19:26:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

armenak a écrit :

le militant qui appuie sans réserve la GRCP pour ensuite hurler avec les loups révisionnistes contre le groupe de shanghaï, défendre quoiqu'il advienne la ligne de Deng etc...

C'est caricatural.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Membre désinscrit
   Posté le 10-10-2007 à 20:12:20   

Finimore a écrit :

Il se trouve que la cohabitation ne me gêne absolument pas. Dans le cas présent nous avons 2 personnes qui refusent tout contact ou participation à un meeting unitaire des ML pour célébrer la révolution d'octobre. Il n'y a là rien de plus, pas question d'autre chose.

On va quand même pas retourner le problème. On sait tous dans quelles conditions s'est "monté" le CNU, et les mêmes causes ayant les mêmes effets on s'est retrouvé sur la même ligne lors de cette commémoration, jusqu'à ce qu'il y ait une prise de conscience de certaines orgas qui ont décidé de ne plus restreindre le CNU aux "anti-maoïstes". Participer à cette commémoration n'engage à rien et n'implique aucunement une adhésion au CNU ou à ses principes, donc dans ces conditions je pense qu'Avant-Garde devrait participer. Maintenant si aucune orga n'a daigné leur envoyer une invitation, je ne vois pas comment on pourrait les accuser de refuser quoi que ce soit puisqu'on ne leur a rien proposé...

Finimore a écrit :

Jacques Jurquet à adhéré au PRCF, puis là quitté quelques temps plus tard. Dans les conditions de l'époque, de ses connaissances, de son histoire, de l'état du mouvement etc... Jurquet à adhérer au PRCF et je pense qu'il a très bien fait (je rappel en passant qu'à l'époque il ne connaissait pas les EP).
Jacques Jurquet pensait qu'il y avait au sein de ce PRCF (dont il ne faisait aucune illusion sur les orientations révisionnistes) des militants honnêtes proches des positions ML et qu'il fallait au sein de ce Pôle y mener une lutte de ligne. Sa proposition de réhabilitation collective des anciens du PCMLF, entre tout à fait dans le cadre de cette lutte de lignes, et il a bien fait d'essayer de mouiller le PRCF. La preuve à été faite dans la réalité que le choix de Jacques Jurquet était le bon.

Sérieusement ça ne tient pas debout. On ne va quand même pas adhérer à chaque orga pour faire la preuve de ses dérives...?! Finalement ça a donné quoi la lutte de lignes au PRCF, Jurquet est sorti avec une partie des militants? N'aurait-il pas été plus judicieux de mener une lutte de lignes à l'URCF par exemple, constamment tiraillée entre sa droite et sa gauche? Est-ce-qu'il existe beaucoup de militants véritablement ML au PRCF? N'est-ce-pas dangereux et même nuisible de lier le PRCF au mouvement ML?
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 10-10-2007 à 21:10:04   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A propos de la position de J. Jurquet sur la Révolution Culturelle, Armenak ne cite aucun document ou déclaration pour appuyer sa critique.
Je ne crois pas trahir son opinion en disant que pour Jacques Jurquet la GRCP a comporté des erreurs ou des dérapages parfois tragiques, mais son objectif était juste et il faudrait sans doute encore d’autres révolutions culturelles.
Quant au parti communiste chinois, J. Jurquet lui accorde toujours une confiance fraternelle et active, qui n’exclut pas les questions et même les critiques.
C’est un point de vue qu’il a exprimé assez récemment.
Contrairement à une coutume fort répandue, J. Jurquet ne donne pas de « leçons » aux communistes d’autres pays, en quoi je le trouve beaucoup plus proche de la pensée maotsétoung que beaucoup d'entre nous.

Pour le meeting, comme le dit Oppong "Participer à cette commémoration n'engage à rien et n'implique aucunement une adhésion au CNU ou à ses principes", et encore moins aux principes du PR"C"F.
Mais je ne crois pas que ni Gorki ni sti n'attendent une invitation, cela ne changerait pas leur position.
Nous pouvons dire à des compagnons de lutte anti-révisionniste qu'ils font preuve de dogmatisme et que nous sommes en désaccord avec eux, parce qu’il nous semble nécessaire de donner notre position à l’occasion de ce meeting.
En ce qui concerne les révisionnistes et les chauvins, ce ne sont pas de « nouveaux petit compagnons du jour », là aussi notre position est caricaturée.


Edité le 10-10-2007 à 23:33:22 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2588 messages postés
   Posté le 11-10-2007 à 16:03:04   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

oppong a écrit :

Sérieusement ça ne tient pas debout. On ne va quand même pas adhérer à chaque orga pour faire la preuve de ses dérives...?! Finalement ça a donné quoi la lutte de lignes au PRCF, Jurquet est sorti avec une partie des militants? N'aurait-il pas été plus judicieux de mener une lutte de lignes à l'URCF par exemple, constamment tiraillée entre sa droite et sa gauche? Est-ce-qu'il existe beaucoup de militants véritablement ML au PRCF? N'est-ce-pas dangereux et même nuisible de lier le PRCF au mouvement ML?


Oppong, je comprend tes interrogations, seulement tu affirmes certaines choses sans avoir tous les éléments. Il faut avoir en tête les luttes âpres au sein du mvt ml des années, Jacques Jurquet a été pendant des années la cible des pires calomnies, il fut injurié, dénigré systématiquement (et aujourd'hui encore certains ne se privent pas de poursuivre dans le même registre).
Quand à 80 ans JJ accepte d'entrer au PRCF (il a déjà été contacté par le P " C "F qui veut le reprendre alors qu'il a été exclu en 1964, mais il refuse), il n'a pas été sollicité par d'autres orgas politiques !
Dans les conditions de l'époque et avec les éléments dont il disposait, JJ adhère au PRCF qui semblait moins " anti-mao " que l'URCF (et le Cercle Henri Barbusse). Non seulement JJ avait été la cible d'attaques virulentes de la part de certains groupes de petis-bourgeois depuis longtemps disparus de la scène politique, mais il régnait autour de sa personne un certain ostracisme de la part des orgas des années 90-2000, ou au mieux un " oubli " volontaire.
Pourtant, même après la fin du PCML, JJ a continué avec ses moyens de lutter sur divers fronts (MRAP, sans-papiers, contre la répression, Algérie…).
Il est totalement stupide de penser que JJ pouvait adhérer au PCOF, URCF, VP…
D'ailleurs ces orgas l'ont-ils contactés ? Non ! et il est vraisemblable qu'il aurait refuser à juste titre.
Alors, oui par défaut, il a essayé avec ses moyens (d'un homme de 80 ans) d'engager un débat au sein du PRCF sur l'histoire et le bilan du PCMLF en lançant une demande de réhabilitation collective des anciens du PCMLF, cette demande était sans aucune illusion.
Il est aussi significatif de voir que pour certains, tout est bon pour critiquer et dénigrer, et que dans ce cadre là, le but est bien de " faire feu de tout bois " pourvu que l'on dénigre.
Oui, JJ a soutenu la GRCP, il a aussi prit du recule vis-à-vis de celle-ci, comme Mao là fait lui-même.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
armenak
oser lutter oser vaincre
Grand classique (ou très bavard)
armenak
295 messages postés
   Posté le 11-10-2007 à 16:08:11   Voir le profil de armenak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à armenak   

Xuan a écrit :

A propos de la position de J. Jurquet sur la Révolution Culturelle, Armenak ne cite aucun document ou déclaration pour appuyer sa critique.


Je crois que le document de 1977 du PCMLF concernant la visite d'une délégation du PCMLF en Chine est significatif à cet égard. D'autres comme Bettelheim eurent le courage politique de dire "non, la Chine n'est plus rouge!" et de prendre leurs distances avec le nouveau pouvoir révisionniste. Dont acte.
Armenak
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 11-10-2007 à 23:09:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les thèses de Bettelheim sont intéressantes, il a soutenu la Révolution Culturelle comme un certain nombre d’intellectuels, mais ce n’est pas un communiste marxiste-léniniste à mon sens.

La position de J. Jurquet sur la révolution culturelle apparait dans le texte suivant dont je cite quelques extraits (j’ai ôté ceux qui ne concernent pas directement la GRCP).
On ne peut pas dire qu’il « hurle avec les loups révisionnistes » :

" A PROPOS DES ARTICLES PUBLIES DANS LE NUMERO DE LA REVUE “COMMUNE” CONSACRE A MAO ZEDONG
Numéro 43/44 -décembre 2006
« Commentaire sur l’article de Tony Andréani

[…]la pratique de l’autocritique s’inscrivait dans un programme d’ensemble de rééducation.
Je tiens les chiffres de victimes avancés en Occident au passif de la Révolution culturelle comme largement exagérés. En général ils sont lancés par des anticommunistes, mais il y a aussi des militants qui désirent sincèrement être communistes qui acceptent et diffusent ces contre-vérités. Il y eut, c’est absolument reconnu en Chine par le Parti lui-même qui en fait la critique, des gens tués qui n’étaient pas du tout des “révisionnistes” ou des ennemis. Au demeurant je ne suis pas un chaud partisan de tuer les révisionnistes et autres anticommunistes, sauf pendant une guerre ( là c’est différent ), je pense que la rééducation est une possibilité exigeant beaucoup de patience, d’explications et de temps.
J’ai assisté à Kharbin, dans le nord de la Chine, à la mise en accusation d’un cadre régional du Parti communiste chinois. Il était debout sur une estrade improvisée, face à une foule de plusieurs centaines de personnes, des paysans et des ouvriers. De jeunes “gardes rouges ” l’entouraient mais ne pratiquaient aucune violence à son égard. L’interprète qui nous accompagnait, j’étais avec Régis Bergeron, n’était autre que Madame Tsi Zonghua, que l’on a souvent vue auprès de MAO lors de visites d’hommes politiques français, et aussi lors de la réception ( sur sa demande pressante ) d’André Malraux.
Tout à coup elle se mit à rire à gorge déployée. La foule hurlait, elle traduisit pour nous : “Lorsque tu étais mécontent d’un repas offert à un visiteur, tu disais toujours que c’était la faute de ton cuisinier. Le reconnais-tu ? ” L’accusé répondait par un grognement ( pour nous Français ) qui devait être, en chinois, un aveu.
“Lorsque l’on critiquait une intervention que tu avais prononcée, tu disais toujours qu’elle avait été préparée par ton secrétaire et que ce n ‘était pas ta faute. Le reconnais-tu ? ” Même grognement..
Cet ancien cadre tenu pour “révisionniste ” portait une pancarte autour du cou, sur laquelle était écrit, en chinois évidemment : “Je suis une sangsue du peuple” .
Il n’y eut aucune violence physique. Finalement les gardes rouges l’emmenèrent, où ? nous ne le sûmes pas, sans doute en prison.
Je peux apporter nombre d’autres témoignages, comme par exemple ma visite à l’université Tchinghua à Pékin.
On m’y fît rencontrer un professeur de faculté très célèbre, en liberté après avoir été critiqué par ses élèves pour son mode de vie bourgeois. Il se déplaçait sans escorte de gardes rouges. Mais il présenta devant moi une autocritique qui consistait à indiquer qu’il s’était laissé entrainer par sa passion des études et n’avait plus du tout fait attention à tout ce qui se passait autour de lui, devenant égoïste et égocentrique. Il était alors en cours de rééducation. Il me parut très sincère dans ses propos autocritiques, mais étais-je bien qualifié pour en juger, cela est autre chose!
Dans cette même université, on me fit partager la nourriture que préparaient eux-mêmes les gardes rouges, en ne “comptant que sur leurs propres forces” , une bouillie de soja; je dus soutenir de réels efforts pour l’avaler. Les gardes rouges me dirent que c’était beaucoup mieux que ce qu’avait à manger autrefois les paysans chinois, parmi lesquels sévissaient souvent d’immenses famines. Avaient-ils compris que ce plat m’écœurait , je me pose encore la question aujourd’hui. Mais en vérité ils avaient évidemment raison.
On expliquait alors que la première grande victoire de Mao résidait dans le fait que tout Chinois pouvait désormais manger chaque jour au moins un bol de riz, alors qu’avant la Révolution nombre d’entre eux finissaient par mourir de faim.
J’eus aussi à rencontrer un groupe d’étudiants gardes rouges qui se battaient fréquemment avec d’autres groupes. Ils hurlaient “Mao Toussi wansue!” avant d’attaquer les autres. Mais les autres hurlaient aussi le même slogan “Vive le Président Mao !” . Je n’ai pas oublié les slogans contre les impérialistes américains et contre les révisionnistes soviétiques : “Tatao méti ! ” “et Tatao soussiou ! ” . ( A bas les impérialistes américains ! A bas les révisionnistes soviétiques!)
Lors d’une de mes rencontres avec lui, Chou Enlai me fit part du mécontentement que provoquait les excès de certains groupes de gardes rouges. Il intervenait personnellement auprès de Mao pour que celui-ci calme les ardeurs de certains. Il avait obtenu dès les débuts de la Révolution culturelle que les trésors d’architecture, de sculpture, de peinture provenant du passé plurimillénaire de la Chine soient épargnés, et l’on peut constater aujourd’hui que très peu de dégâts ont affecté le patrimoine concerné. Les gardes rouges chinois ont beaucoup moins détruit que nos propres révolutionnaires en France de 1789 à 1793, ou plus tard en d’autres circonstances.
Je suis convaincu pour ma part que Chou Enlai a énormément influencé Mao a aidé à freiner les excès. Finalement on sait que c’est Mao qui a fait intervenir l’Armée populaire pour rétablir le calme et l’ordre dans l’immense Chine socialiste.
J’étais alors enthousiasmé par la Révolution culturelle, parce qu’elle visait principalement le révisionnisme. Je pensais qu’elle allait éviter au Parti communiste chinois les dérives tragiques qui ont conduit le Parti frère soviétique à son effondrement et à la disparition de I’U.R.SS.
Or ce fut le mérite des communistes chinois de parvenir à autocritiquer et rectifier une expérience qui avait mal tourné. Le parti communiste chinois retrouva ses structures et ses liaisons avec l’immense peuple qu’il dirige se rétablirent sans trop de dégât. La bande des quatre a été condamnée. Je connaissais plusieurs de ses membres : Yao Yen Yuan, Wang Hung chen, et surtout Chiang ching qui m’avait accompagné lors de projection de films et de pièces de théâtre dites “à thèmes révolutionnaires contemporains” . Je conserve de la pièce “Le fanal rouge ” une impression forte et émouvante.
Au moment où je crus que Chiang Ching allait être exécutée, je me suis permis d’adresser un télégramme au secrétaire général du PCC pour lui demander sa grâce en invoquant le fait que cette exécution ferait en France une très mauvaise impression. Les dirigeants chinois alors en fonction n’apprécièrent pas ma démarche, mais ne me renvoyèrent pas mon télégramme. […]

- Mao et la morale
Je suis d’accord avec l’essentiel de ce que déclare ici le camarade Andréani.
Il explique que Mao, “tout en prônant la politique la plus égalitariste de toute l’histoire moderne, a toujours critiqué l’égalitarisme absolu “ . Il conclut sur ce thème en opposant le train de vie modeste des dirigeants communistes aux immenses fortunes des puissants des pays capitalistes.
A cet égard le mode de vie des dirigeants chinois que j’ai pu approcher d’assez près, notamment Chou En lai ou Keng Piao, m’est apparu d’une extrême modestie. En réalité leurs vies se confondaient intégralement avec celle du Parti. De plus il suffit de regarder des photographies de la Longue Marche pour comprendre que ces hommes avaient su vivre dans les conditions les plus précaires qui puissent être, celles dont souffrait le peuple chinois dans sa quasi totalité. […]


- Mao et la politique
Ce passage de l’analyse de Tony Andréani concerne surtout la période de la Révolution culturelle. C’est là évidemment un sujet difficile et l’on sait que même aujourd’hui les communistes chinois échangent entre eux des points de vue différents sur cette question, les opposants à cette initiative étant les plus nombreux.
Le travail qui nous est livré ici dans “Commune” est nettement conduit sous le signe du matérialisme dialectique. Andréani souligne les aspects négatifs de la Révolution culturelle, mais il n’omet pas d’opposer à ce passif un “actif’ et indique que certains vont jusqu’à souhaiter une nouvelle Révolution culturelle “pour renouer avec les valeurs du socialisme” De la sorte, “l’aile gauche du Parti n ’hésite pas à se réclamer sans réserve de l’héritage maoïste ” .
Oui, une chose reste absolument certaine: les Chinois parlent des erreurs du camarade Mao Zedong, mais ils mettent toujours en avant ses mérites bien plus que ses défauts. Il est à la fois fondateur de leur Parti communiste et dirigeant victorieux de la Révolution qui a ouvert une ère nouvelle pour la totalité de leur peuple. Quant à la Révolution culturelle, je considère personnellement que son objectif était juste, mais qu’elle s’est développée sans aucun encadrement valable, et surtout sans la direction d’un Parti communiste structuré. Même si elle a échoué, je suppose qu’elle a eu une portée irréversible, au moins psychologique, sur nombre de cadres et de militants du Parti communiste chinois, auxquels elle a posé des questions fondamentales. Malgré ses dérapages parfois tragiques, elle a donné un coup de frein à une dérive commencée à l’intérieur même du Parti. Dialectiquement, sa défaite n’a pas engendré que des aspects négatifs. Mao a eu certainement raison d’indiquer qu’il faudrait sans doute encore d’autres Révolutions culturelles. [souligné par moi - Xuan]

[…]la Chine est en pleine ascension dans tous les domaines et il appartient aux communistes que nous sommes et désirons demeurer de lui accorder une confiance fraternelle et active, qui n’exclut pas les questions et même les critiques. Je le répète, les communistes chinois tiennent la critique pour un bienfait, qui les aide à améliorer leur travail.

Tony Andréani évoque pour l’avenir des plans “d’autogestion” , il pense certainement d’abord à la France, avant même la Chine, sachant parfaitement qu’il y a suffisamment de camarades chinois pour réfléchir à tous ces problèmes. Ce qui n’exclut nullement la solidarité internationaliste que tout communiste doit à tous les pays et tous les peuples qui ont confié leurs destins à la direction d’un Parti communiste.

Oui, je suis d’accord avec l’auteur de ce long texte, quand il suggère “que l’aventure (dans le bon sens du terme) maoïste ne devrait pas être passée par pertes et profits, que l’on peut en tirer quantité d’enseignements tant négatifs que positifs” . Mais pour moi le positif l’emporte nettement sur le négatif. Pour les camarades chinois eux mêmes, aujourd’hui, aussi. Si c’était le contraire, il y a longtemps qu’ils auraient enlevé la dépouille de Mao du mausolée où elle repose sur la place Tien An Men. Mais l’immense peuple de la Chine ne l’aurait pas permis. "


Edité le 11-10-2007 à 23:24:57 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
armenak
oser lutter oser vaincre
Grand classique (ou très bavard)
armenak
295 messages postés
   Posté le 12-10-2007 à 08:24:36   Voir le profil de armenak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à armenak   

merci de nous fournir ce texte camarade Xuan car il est plus récent que ceux dont j'ai parlé précédemment.
D'après Jacques Jurquet donc, la "défaite de la GRCP n'a pas que des aspects négatifs".
Pour la classe ouvrière chinoise je pense qu'il n'y a que des aspects négatifs dans le sens où le pouvoir politique lui a été entièrement confisqué. Lorsque Mao parle de la nécessité de d'autres révolutions culturelles il signifie par là que la défaite des révisionnistes et des capitalistes dans le parti n'est pas acquise définitivement et qu'il devra y avoir d'autres confrontations avec eux, celà tient à sa conception juste que la DDP et la période de transition socialiste est avant toute chose une lutte de classes acharnée entre prolétariat et bourgeoisie.
La première mesure de taille de Hua Guofeng après l'arrestation du groupe de Shanghaï et la répression féroce contre la gauche du parti a été de conférer à la classe ouvrière chinoise la seule tâche de produire en exacerbant la politique des stimulants matériels (ce qui avait été la critique de base des communistes chinois durant la GRCP du modèle soviétique).
J'ai récemment épluché les Pékin Informations de 1977 que m'a fourni un ami cheminot longtemps abonné pour te dire que 60 à 70% des articles portent sur cette question et forment la base de la lutte contre les "Quatre". Dans ces numéros figurent aussi largement les appuis des différents partis "frères" dont le PCMLF.
Je pense (peut-être naïvement ou caricaturalement) que les communistes marxistes-léninistes se battent avant tout pour la classe ouvrière dirige en tout (l'état, l'économie, la culture), quand celle-ci est réduite à produire quelle différence avec le capitalisme?
Mao disait justement "Les révisionnistes au pouvoir c'est la bourgeoisie au pouvoir".
Armenak
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 13-10-2007 à 00:47:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

armenak a écrit :

D'après Jacques Jurquet donc, la "défaite de la GRCP n'a pas que des aspects négatifs"


"Dialectiquement, sa défaite n’a pas engendré que des aspects négatifs"

La commune de Paris également n'a pas engendré - malgré sa défaite - que des aspects négatifs.

Il n'est pas acquis que le PCC soit définitivement aux mains des capitalistes et la lutte de ligne s'y poursuit toujours.

Le 17e congrès du PCC se tient dans les jours qui viennent.
Quelques textes donnent des indications :
" Quelle est la constitution des délégués et quelle est la proportion de chaque groupe ?
2007-09-22 16:45:23
Comme les délégués assument les charges des plus de 70 millions de membres du Parti, ils doivent pouvoir refléter les avis et demandes des membres du Parti de tous les domaines et milieux. En d'autres termes, ils doivent être largement représentés et avoir un comportement d'avant-garde. Ainsi, il doit y avoir des cadres de divers échelons et aussi des membres du Parti travaillant au front de la production. Il est important aussi que les délégués soient issus de divers milieux : économique, scientifique et technique, politique, juridique, culturel, sanitaire, sportif, de la défense nationale, de l'éducation, de la publicité et de la propagande. Le Comité central a décidé d'augmenter le nombre de membres du Parti au front du travail et celui des femmes membres et minoritaires.
Ainsi, le Comité central a prescrit des pourcentages précis, par exemple, pour les provinces, les régions autonomes et les municipalités relevant directement des autorités centrales, le nombre de cadres ne dépasse pas 70 % et celui des membres ordinaires ne doit pas être inférieur à 30 %. Parmi ces derniers, la part des ouvriers, des paysans, de ceux ayant une spécialité professionnelle doit augmenter. La part des membres du Parti féminins et minoritaires doit être supérieure à leur proportion par rapport au nombre total des membres du Parti dans la localité. Il faut avoir un certain nombre de membres du Parti délégués des nouvelles organisations économiques et sociales. Le Comité central demande que toutes les unités électorales assurent la proportion requise de chaque groupe de délégués.

french.china.org.cn "

La nature du PCC
2007-10-07 14:29:20
"Le PCC est l'avant-garde de la classe ouvrière chinoise, représente fidèlement les intérêts du peuple chinois multiethnique et est le noyau dirigeant de la cause socialiste de la Chine.
Il a pour objectif final la réalisation du régime social communiste.
Il a pour guide d'action le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong et la théorie de Deng Xiaoping.
La ligne fondamentale du PCC à l'étape primaire du socialisme consiste à diriger et à unir le peuple chinois multiethnique, à concentrer les efforts sur la construction économique, à s'en tenir aux quatre principes fondamentaux, à la politique de réforme et d'ouverture et à travailler dur pour transformer la Chine en une puissance socialiste moderne, civilisée et démocratique, en comptant sur ses propres forces.
Il faut s'en tenir à la voie socialiste, à la dictature démocratique populaire, à la direction du PCC, au marxisme-léninisme et à la pensée de Mao Zedong, et s'opposer à la libéralisation bourgeoise.
Le PCC s'en tient à sa direction sur l'Armée populaire de Libération et les autres forces armées populaires. "

(Le Quotidien du Peuple en ligne)

Les quatre exigences fondamentales dans l'édification du Parti
2007-10-07 14:38:19
"1. S'en tenir à la ligne fondamentale du Parti.
2. S'en tenir à l'émancipation idéologique et à la recherche de la vérité dans les faits.
3. S'en tenir à servir le peuple de tout cœur.
4. S'en tenir au centralisme démocratique. "

(Le Quotidien du Peuple en ligne)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  PRCFNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum