Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 kärcher socialo

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 03-11-2012 à 00:01:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La provocation de Valls se retourne contre lui !



Sur le blog CGT59 et repris sur celui de J. Tourtaux :

Consternation : Aurore Martin extradée ! la droite l'a rêvé, Valls l'a fait.


Arrêtée dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen émis par un magistrat espagnol pour "faits de participation à une organisation territoriste et terrorisme" , Aurore Martin, militante indépendantiste basque, âgée de 33 ans, risque 12 ans de prison pour avoir participé à des réunions publiques du parti Batasua autorisé en France mais interdit en Espagne. Pour ceux qui n'ont pas suivi, vous lisez bien, elle est accusée d'avoir participé à des réunions publiques...

"Cette situation est ubuesque, incompréhensible en plein processus de paix" , a déclaré Kotte Ecenarro (PS), vice-président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, évoquant le renoncement à la lutte armée par l'ETA depuis un an. "Ça tourne à la provocation de la part des gouvernements français et espagnol" , a-t-il ajouté sur cette interpellation qui fait droit à une demande remontant au 13 octobre 2010 pour "faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme" , en l'occurrence avoir participé en Espagne à des réunions publiques comme membre de Batasuna.

Le député européen et écologiste José Bové, s'est dit opposé "à l'application du mandat d'arrêt européen, danger pour le processus de paix" . De son côté, le sénateur MoDem Jean-Jacques Lasserre s'est dit "choqué de voir de quelle façon ce gouvernement utilise des méthodes extrêmement brutales pour traiter des problèmes délicats" .

L'association humanitaire pour les réfugiés basques Anai Artea est allée jusqu'à qualifier d' "acte minable" et de "provocation" le fait de livrer Aurore Martin à Madrid de la part d'un "ministre de l'intérieur qui ne sait plus s'il roule pour Paris ou Madrid" .

La députée PS des Pyrénées-Atlantiques Colette Capdevielle a pour sa part tenu à souligner que "le délit qui est reproché n'existe pas dans le droit pénal français" , et que le mandat a été appliqué alors que "des choses importantes se sont passées" , évoquant aussi "le processus de paix" .
"Nous exigeons la libération d'Aurore Martin" , a enfin déclaré Xabi Larralde, porte-parole de Batasuna, y voyant "la main de Valls" et estimant qu'il s'agissait d'une mesure à la fois "irresponsable" et "inacceptable" .

L'arrestation d'Aurore Martin constitue une première judiciaire. Car jamais un citoyen français sous le coup d'un MAE n'avait été livré aux autorités espagnoles pour des faits de participation à une organisation terroriste et terrorisme.

Cette arrestation livre toute son indignité quand on sait qu'Amnesty International dénonce régulièrement l'usage de la torture contre les prisonniers politiques dans une Espagne certes européannisée mais pas totalement défranquisée (la France a aussi ses nostalgiques d'un régime fort).

Non seulement Valls bessonne* et c'est pour cela qu'il a été choisi par le Gouvernement mais en plus, il s'essaie à hortefeuser et à guéantiser*.

A chasser à droite toute, le Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls va perdre son électorat de gauche. Ce ne sera pas la première fois mais les élus locaux vont faire la gueule.


*bessonner = lâcher, trahir, en rajouter dans l'infâmie
* hortefeuser, guéantiser = mettre en oeuvre des politiques autoritaires et sécuritaires ; gratter là où ça pue.

Par Neo - Publié dans : D'où qui pue donc tant ?

Le coup d’éclat de Valls soulève la colère au pays basque


Voir ces autres articles sur le blog de J. Tourtaux :
PAYS BASQUE : INDIGNATION ET COLERE APRES L'ARRESTATION ET LA REMISE D'AURORE MARTIN A L'ESPAGNE
ASSEMBLEE DE CORSE : LE GROUPE CORSICA LIBERA CONDAMNE FERMEMENT D'ARRESTATION D'AURORE MARTIN, AINSI QUE SA REMISE AUX AUTORITES JUDICIAIRES ESPAGNOLES


Edité le 03-11-2012 à 00:04:21 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 05-12-2012 à 22:42:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On sait que la circulaire Valls perpétue la régularisation au cas par cas, le blog oùvalacgt publie un article documenté sur la circulaire Valls concernant la régularisation des sans papiers.
On lira également sur ce sujet les articles précédents :
Sans-papiers : la CGT veut négocier les virgules avec Valls
et Comment la CGT et la Plateforme 12 "négocient" avec Valls pour les sans-papiers.


Circulaire Valls : leur montagne vient d'accoucher de sa souris !


Mercredi 5 décembre 2012
Nos camarades sans-papiers n’y croyaient pas vraiment, mais dans la nuit noire de leur existence, c’était comme une lueur d’espoir bien entretenue par toutes les fables qui se racontaient dans beaucoup d’associations et à la CGT ("Comment la CGT et la Plateforme 12 "négocient" avec Valls pour les sans-papiers").


Le seul fait d’être reçue dans les salons du gouvernement, avait été présenté par notre confédération comme « un acte positif qui reconnaît à juste titre que les salariés sans titre de séjour valable sont des salariés à part entière » (lire le communiqué ICI). Et maintenant que la circulaire est sortie, dans son communiqué du 30 novembre (voir ci-contre), la confédé clame « Encore un effort ! », comme si on tenait le bon bout et qu’un avenir lumineux allait bientôt s’ouvrir pour les sans-papiers, sous réserve de juste quelques avancées supplémentaires…

Il n’y a pourtant pas de quoi pavoiser. Les sans-papiers restent ces parias donnés en pâture aux préfets qui auront toujours toute latitude pour apprécier, au cas par cas et en vertu de leur pouvoir discrétionnaire, s’ils sont ou pas assez intégrés à l’économie du pays pour lui être encore utile demain !
Comme le cadre ce sont toujours les lois Sarkozy (voir ICI une interview lucide du délégué Languedoc-Roussillon der la Cimade), la circulaire continue de considérer que la régularisation des travailleurs sans-papiers relève de l’ article L 313-14 du CESEDA intitulé : « L’admission exceptionnelle au séjour ». Le travail comme « motif exceptionnel » ou comme faisant partie de « considérations humanitaires » permettant la régularisation, est-ce cela la reconnaissance des sans-papiers comme des salariés à part entière ???
Traiter tous les sans-papiers comme des individus que les Préfets « peuvent » régulariser « à titre exceptionnel » en s’inspirant des critères proposés, voilà qui est loin de constituer une avancée, puisque c’est ce qui se fait depuis des lustres, et on en a déjà vu ce que ça donne ! D’ailleurs le résultat annoncé, et Valls s’en vante suffisamment, sera le même nombre de régularisations par an que sous Sarkozy – provoquant des aveux désabusés des associatifs qui croyaient encore au nouveau gouvernement. La présentation à France Inter le soir même de la sortie de la circulaire était limpide :


Bien sûr, « une circulaire n’est qu’une circulaire », nous dit-on ! Mais pourquoi s’être engagés sur le terrain d’une circulaire, jusqu’à en négocier les critères, en nous promettant monts et merveilles quand on sait pertinemment qu’une circulaire laisse tout pouvoir d’interprétation à l’administration (c’est justement la différence avec une loi) ?

Rappelez-vous les promesses de « critères objectifs, simples et transparents » qui devaient nous amener à l’égalité de traitement entre Français et immigrés en bannissant l’arbitraire de quelques méchants préfets ! En guise de critères clairs, on retombe pour la majorité des sans-papiers dans l’appréciation qui sera faite au cas par cas par les services préfectoraux (dont on connaît la grande mansuétude !) de la vie familiale installée ou pas, du parcours scolaire assidu ou pas, de l’intégration sociale en bonne voie ou pas, de leur façon de parler français, de leurs preuves de présence en France… (voir le texte complet de la circulaire ci-contre) Pour les travailleurs, ah oui, c’est clair ! Mais c’est une véritable usine à gaz. Il faudra slalomer pour essayer de passer ! Et surtout, même en cette période de crise et de licenciements sans compter, compétitivité oblige, ne soyez jamais chômeurs !

- 5 ans de présence : 8 mois de fiches de paye sur les 24 derniers mois, ou 30 mois sur les 5 dernières années
- 3 à 5 ans de présence : 24 mois de fiches de paye, ou 30 mois sur les 5 dernières années
- Intérimaires avec 5 ans de présence : sur 24 mois avant la demande, des bulletins de salaire équivalant à 12 SMIC mensuels et avec 910h de travail dans l’intérim dont 310 dans la boîte intérim associée à la demande + autorisation de travail en CDI ou CDD pour 12 mois de travail à venir dans l’entreprise utilisatrice ou pour l’engagement d’une boîte intérimaire de fournir un cumul de missions de 8 mois de travail sur les12 mois prochains… La confédération parle dans son dernier communiqué d’ « engagements de travail assouplis » !!! Bonjour l’avancée : souples ou pas, vous en connaissez beaucoup de boîtes intérimaires qui vont s’engager à vous procurer 8 mois de travail pour l’année à venir ????
- Autrement, sans fiches de paye et sans les durées prévues, si au moins 7 ans de présence : 12 mois de versements de salaires au cours des 3 dernières années, et vous aurez peut-être un récépissé pour aller chercher du travail… que vous aurez intérêt à trouver et surtout pour lequel votre patron aura intérêt à demander et obtenir une autorisation de vous faire travailler ! Car, ne l’oubliez pas, vous vous serez fait ficher lors de votre passage à la préfecture… et les arrestations peuvent avoir lieu au guichet désormais !
- Enfin, gare aux renouvellements des titres de séjour chaque année ! Galère assurée avec des contrôles sans fin au cours desquels vous devrez même prouver que votre patron respecte le code du travail concernant vos salaires et conditions de travail !

La confédération aurait du mal à sortir le champagne ! Elle le sait et adopte un profil assez bas en parlant d’une circulaire « qui formalise la plupart des acquis du mouvement des travailleur-e-s sans-papiers et va dans le sens des revendications de la plateforme 12 … ». Autrement dit, l’avancée significative c’est ce que Fillon-Sarkozy a laissé à Hollande !!! Bravo au gouvernement socialiste pour répéter aujourd’hui ce que les autres ont déjà dit et commencé à faire ! Pour juger de l’avancée Sarkozy, nous vous renvoyons à nos articles précédents.

Tous les articles de ce blog sur la lutte des sans papiers, ICI


Quelles perspectives aujourd’hui ?

Il va y avoir du boulot pour tous les associatifs, syndicalistes, et sans-papiers qui vont vérifier la situation des uns et des autres au regard de la circulaire ! De quoi y perdre la boussole de la lutte des classes ! Pour tous ces déçus (voir les communiqués de RESF, de la LDH, de Solidaires) qui ne peuvent que constater « tout ça pour ça », après avoir suivi sans broncher l’orientation proposée par la CGT pendant des mois et des années…

RESF se prépare et annonce vouloir se battre pour imposer aux préfectures l’appréciation la plus favorable des situations… Pareil qu’avec la circulaire Besson ? Avec quel horizon ? Si c’est celui annoncé de la lutte au cas par cas encore et toujours, assortie de la vague espérance d’une «autre politique plus généreuse », ce n’est pas tenable et le mouvement des sans-papiers n’en sortira pas grandi.
Pas tenable non plus la perspective législative du printemps prochain, avec modification du Ceseda et débat parlementaire sur l’immigration de travail dont la France a besoin, derrière laquelle se réfugie notre confédération en accord avec le gouvernement Hollande.

Avec ou sans-papiers, les travailleurs n’ont pas besoin d’une énième modification du CESEDA !


Pour forger leur unité de classe, ils ont besoin de l’abrogation pure et simple du CESEDA, de la régularisation sans conditions de tous les sans-papiers, de l’arrêt des expulsions, de la fermeture des centres de rétention, de la liberté de circuler et de s’installer dans le pays de son choix ! Non à la nouvelle loi d’exception en préparation permettant de « retenir », c’est à dire de garder à vue les sans-papiers, pendant 16h, pour préparer leur expulsion !

Notre unité, c’est dans le combat quotidien contre l’exploitation capitaliste et le racisme qu’on la forgera !

L’égalité des droits, c’est en luttant ensemble contre l’Etat xénophobe qu’on l’obtiendra !



Edité le 05-12-2012 à 22:48:14 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 11-01-2013 à 13:24:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Valls pris à partie à Mulhouse dans cette vidéo:

"Vous nous laissez crever dans notre merde... vous n’êtes pas là il n’y a rien qui change, rien qui change !"

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 07-02-2013 à 21:05:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Valls contre la régularisation des sans-papiers inexpulsables

M.G. avec AFP
Le 07/02/2013 à 11:20

L'idée de régulariser progressivement les sans-papiers inexpulsables, proposée dans un rapport sur l'intégration des immigrés, a été rejetée jeudi par Manuel Valls.

Le rapport du conseiller d'Etat Thierry Tuot, commandé par Matignon, est "intéressant" parce qu'il touche "un des grands défis" de la politique, a déclaré le ministre de l'Intérieur sur Europe 1.

Mais "il n'y aura pas de régularisations massives", a-t-il redit, sans dévier de sa ligne. Les régularisations continueront d'avoir lieu "au cas par cas", a-t-il dit.

La France régularise chaque année environ 30.000 des 200 à 400.000 sans-papiers présents sur son territoire et en expulse à peu près autant.
source

Le rapport en question préconisait de créer une sous-catégorie d'immigrés bénéficiant d'un "titre de tolérance", idée charitable saluée ci-dessous dans la Croix :

______________


Un rapport préconise une régularisation massive des sans-papiers


Un rapport commandé par Matignon dresse un bilan accablant de la politique d’intégration menée depuis trente ans et suggère de régulariser une grande partie des sans-papiers.
« Une approche apaisée et confiante de la présence étrangère en France. »
C’est à partir de ce postulat que le conseiller d’État Thierry Tuot a rédigé un rapport qui propose une « refondation » de la politique française de l’intégration.
Ce long et précis travail qui débouche sur de nombreuses propositions repose sur un équilibre : concilier à la fois la tradition nationale d’ « inclusion » (et non pas d’assimilation) en refusant le multiculturalisme, et un esprit de « tolérance » à l’égard des étrangers et de la religion musulmane.

Une critique sévère de la politique d’intégration

Ce rapport devrait être remis dans les prochains jours au premier ministre Jean-Marc Ayrault. Mais à la suite d’une rupture de l’embargo par l’AFP, La Croix en livre les principaux axes. L’auteur se livre d’abord à une critique sévère de la politique d’intégration menée par la France, estimant que les responsables, « tous partis confondus » , ont « oublié jusqu’au mot même d’intégration » et ont « détruit les outils » de cette politique.

En 2000, cet ancien directeur général du Fond d’action sociale pour les travailleurs immigrés et leurs familles (FAS) avait écrit sous un pseudonyme Les indésirables, un ouvrage qui critiquait déjà l’inaction de la France en matière d’intégration des étrangers. Certaines propositions du rapport ne manqueront pas de faire à nouveau polémique.

Un « titre de tolérance » pour les sans-papiers

Afin d’aborder avec « franchise » les réalités de l’immigration, Thierry Tuot propose que l’État reconnaisse que la majorité des sans-papiers sont inexpulsables « soit parce que le pays vers lequel on les reconduirait leur ferait un très mauvais sort » soit en raison de leur « situation personnelle (enfants, santé…) »

Il faut selon lui commencer à les intégrer en créant une sorte de « titre de tolérance » , leur permettant avec « des droits réduits » au moment de la délivrance et un parcours étalé sur cinq ans d’aboutir à une régularisation. La création de ce titre permettrait de se « substituer aux campagnes périodiques de régularisation » auxquels tous les gouvernants se livrent de bon gré ou pas.

Cette proposition a immédiatement déclenché les foudres de l’opposition. « Le premier ministre fait définir, par un rapport caché, le “mode d’emploi” d’une régularisation générale des clandestins » , a estimé le député UMP Guillaume Larrivé.
Il y a entre 200 000 et 400 000 sans-papiers en France. Environ 30 000 sont régularisés chaque année, et autant expulsés.

Accès à la nationalité

Pour faciliter l’intégration des primo-migrants, Thierry Tuot propose également une mesure forte. Il s’agirait de donner la nationalité « sur simple déclaration » aux jeunes qui ont suivi une scolarité complète en France ainsi qu’aux « ascendants de Français séjournant en France depuis vingt ans ou plus » .

Pour faciliter l’intégration des populations étrangères, le conseiller d’état fait également de nombreuses propositions qui concernent aussi bien la rénovation des foyers de travailleurs migrants, que les conditions d’attribution de logements sociaux.
Thierry Tuot ne préconise pas directement, en revanche, de donner le droit de vote aux étrangers aux élections locales.

Relancer la politique d’intégration

Une large part du rapport est consacrée à la politique publique d’intégration.
L’auteur suggère d’une part une remise à plat de l’organisation et des rôles des différents acteurs publics tel le Haut conseil à l’intégration. D’autre part, l’ancien directeur du Fas plaide pour un renforcement des dispositifs de soutien aux associations « en inventant des modes de financement plus simples et plus adaptés à leurs missions » .
Thierry Tuot souligne le paradoxe selon lequel l’État a abandonné la politique d’intégration aux associations tout en procédant à des coupes budgétaires et des complications procédurales qui entravent leurs missions.

Bienveillance vis-à-vis de l’islam

Le rapport plaide pour une meilleure intégration de l’islam auquel il faut donner « toute sa place de grande religion » .
Il suggère notamment de « permettre la création de nouveaux lieux de culte via le recours à des fondations » .
De même conviendrait-il de faciliter les modalités d’implantation de carrés musulmans dans les cimetières.
Mais au-delà des aspects techniques, c’est le plaidoyer de l’auteur en faveur d’un regard bienveillant sur l’islam qui risque de soulever des réserves. « La “question musulmane”, pure invention de ceux qui la posent, ne cesse d’enfler et de soucier, de polluer le débat public, et de troubler jusqu’au délire les meilleurs esprits. À l’islamisme (…) répond un laïcisme de combat, furibond et moralisateur. »
Le rapport estime que les comportements vestimentaires (le voile) ou alimentaires ne posent pas de vrais problèmes à la société. « Laissons son culte se déployer, respectons la pleine liberté de ses croyants. »

Un rapport qui risque d’être vite enterré

Ce rapport va soulever bien des critiques au sein même de la majorité et ses propositions les plus fortes risquent d’être vite enterrées. Jeudi 7 février, sur Europe 1, le ministre de l’intérieur Manuel Valls a écarté l’idée de régulariser progressivement les sans-papiers inexpulsables. « Il n’y aura pas de régularisations massives » , a-t-il redit, sans dévier de sa ligne. Les régularisations continueront d’avoir lieu « au cas par cas », a-t-il dit.
Manuel Valls a aussi opposé une fin de non-recevoir à une acceptation plus large de certains comportements vestimentaires. « Le voile qui interdit aux femmes d’être ce qu’elles sont doit rester pour la République un combat essentiel » , a-t-il dit.
BERNARD GORCE

Source La Croix

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 06-07-2013 à 20:39:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Radio France Bleu Drôme Ardèche révèle la politique du chiffre dans l'expulsion des sans-papiers, pratiquée par les services de Manuel Valls.
C'est un syndicat de policiers qui révèle les faits.
Bien entendu Valls essaie de se justifier. Le préfet nie l'évidence et le maire socialo noie le poisson.
Ci-dessous le texte de l'article. Ecouter la bande-son sur le site.



Drôme : un syndicat de police dénonce la course aux chiffres pour expulser les étrangers


Vendredi 05 juillet 2013 à 19h40


Unité SGP Police FO placarde un tract sur les murs du commissariat de Valence. Il critique la hiérarchie qui leur imposerait toute les semaines de ramener un nombre précis d'étrangers en situation irrégulière dans la Drôme. Manuel Valls s'explique.


Les deux responsables syndicaux montrent leur tract sur les dérives des expulsions dans la Drôme.
© Stéphane Milhomme - Radio France



C'est un coup de tonnerre dans le monde de la Police. Les militants de Unité SGP Police ont donc affiché sur les murs du commissariat de Valence un tract. Ils critiquent cette obligation d'interpeller toutes les semaines un nombre précis d'étrangers en situation irrégulière. Et cela à travers notamment des contrôles dans les rues de Valence.


Le tract du syndicat Unité SGP Police Drôme face aux interpellations d'étrangers en situation irrégulière
© Stéphane Milhomme - Radio France


Un "sentiment général d'écoeurement"

Le but est ensuite d'expulser ces personnes sans papiers et les renvoyer dans leur pays d'origine. Les signataires poursuivent : "les policiers doivent arrêter si possible des étrangers reconductibles si possible parlant français pour éviter de longues procédures et ainsi rentabiliser l'opération" . Le tract parle d'un "sentiment général d'écoeurement" et demande que cette pratique soit stoppée sans délai.


Christophe Allex et Daniel Steward (de profil) du syndicat Unité SGP Police Drôme
© Stéphane Milhomme - Radio France


Valls a abandonné la politique des quotas mais...
En visite en Ardèche, Manuel Valls ministre de l'Intérieur déclare ce midi qu'il a "abandonné la politique du chiffre, il ne doit pas y avoir de quotas. En même temps, il faut des résultats en matière de clandestinité. Aujourd'hui nous avons des critères et je souhaite que ces personnes en situation irrégulière soient reconduites à la frontière."


Manuel Valls lors de la visite au commissariat d'Aubenas qu'il a inauguré.
© David Meilhac - Radio France



De son coté, le préfet de la Drôme a publié ce vendredi midi un communiqué. Le représentant de l'Etat "dément toute existence d'objectifs chiffrés -écrits ou oraux- concernant la lutte contre l'immigration clandestine. " (...) C'est à l'occasion d'opérations de contrôles d'identités, dont il convient de rappeler qu'elles interviennent toujours dans un cadre judiciaire, que peuvent être rencontrées des personnes étrangères en situation irrégulière."

Le maire socialiste de Valence Alain Maurice défend le travail des forces de l'ordre en matière de lutte contre l'immigration clandestine notamment dans le quartier Faubourg Saint Jacques : "il n'y a pas de dérogation aux lois de la République. A Valence comme ailleurs nous avons des difficultés que quelques policiers n'ont pas à minimiser" ...

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 22-07-2013 à 17:04:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Source : La Cause du Peuple

LUNDI 22 JUILLET 2013

Provocations policières à Trappes





Vendredi dans la soirée, en plein Ramadan, un policier veut à tout prix contrôler une femme accompagnée de son mari, portant un tchador. Evidemment c’est déjà une discrimination, ce n’est pas un contrôle au faciès, c’est un contrôle à la tenue vestimentaire. C’est donc déjà un élément discriminatoire. En période de Ramadan, période de jeûne pour les croyants, c’est une provocation délibérée. Son mari ne pouvait que réagir à cette provocation. C’est ce qu’il fit, car sans doute dans ces circonstances, il ne pouvait que considérer ce contrôle d’identité comme une provocation.

Il est à noter que les contrôles au faciès, mille fois dénoncés, sont encore une pratique courante, pour ne pas dire généralisée, en particulier dans les quartiers populaires, là où vivent les plus pauvres, là où le chômage, particulièrement celui des jeunes, est des plus élevés.

Aussi, « une étincelle peut mettre le feu à toute la pleine ». En l’occurrence, c’est le policier qui a mis le feu aux poudres, par cette provocation irresponsable et inutile.

La droite, l’extrême-droite, les réactionnaires, les racistes, les fascistes et les néonazis se sont saisis de l’affaire pour crier au communautarisme.

Mais qui est coupable de discrimination en désignant l’immigré, le musulman comme responsable des maux de la société capitaliste ? Les représentants du capital financier s’appuient sur les préjugés qui existent dans cette société, à cause de la montée du chômage, de la misère qu’elle engendre. Ils le font pour briser l’unité qui existe, bien vivante, entre travailleurs quand ils sont en lutte comme à PSA, où les barrières tombent entre français et immigrés croyants ou athées, face à leur exploiteur commun – quelle que soit d’ailleurs la nationalité de ce dernier, à PSA un français, à Florange un indien. C’est donc bien une question de classe.

Quand à la gauche gouvernementale, elle défend le système capitaliste et dirige l’appareil d’Etat qui le défend.

Face à une discrimination, à des contrôles abusifs, elle condamne au nom de la loi républicaine bourgeoise, la juste colère, la révolte du peuple. La seule violence légitime pour elle, c’est celle de l’Etat.

Les masses populaires de Trappes ont réagit par solidarité, par instinct de classe à la provocation contre un de leur membre. Car elles se sentent concernées, désignées comme des ennemis intérieurs, comme l’ont été lors de la seconde guerre mondiale, les communistes, les progressistes les juifs, les homosexuels. Aujourd’hui les immigrés, les Rroms, les musulmans s’ajoutent à la liste.

Le fascisme progresse, il est différent dans la forme du fascisme ancien. Porté en avant par le FN, ses thèmes sont repris par la droite. Le PS qui dirige l’Etat préserve la société capitaliste ; les partis réformistes qui ne posent pas la question de la nature de classe de l’Etat et la nécessité de le détruire de fond en comble pour le remplacer par celui des travailleurs, désespèrent les travailleurs et creusent le lit du fascisme.

Dans les quartiers, sur les lieux de travail, dans les universités, nous devons développer lier la question de la lutte contre le fascisme à la question de la lutte de classe !

DANS TOUT LE PAYS, EDIFIONS LE
FRONT REVOLUTIONNAIRE
ANTICAPITALISTE/ANTIFASCISTE ET POPULAIRE !


FRAP


--
La Cause du Peuple

http://lacausedupeuple.blogspot.fr/
lacausedupeuple@gmail.com

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 23-07-2013 à 23:34:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le blog de J. Tourtaux lire l'article tiré du blog le Monde :

TRAPPES : L'INTOX ET LES FAUSSES PHOTOS SE BOUSCULENT AU PORTILLON SUR LA TOILE


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 25-08-2013 à 13:11:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

ENFANTS GRILLAGES


"L'enfance grillagée, quelle meilleure image pour la France de demain? Ce n'est pas 2025, ce n'est pas 2015, c'est maintenant et c'est la continuité de ce qu'il y avait de plus intolérable dans celle d'hier que nous osions par dégout comparer avec celle de Pétain. C'est un outrage que le tableau de ces enfants en cage auprès de leur mère. Une intolérable indignité qui défigure la patrie des droits de l'homme issue de la France Révolutionnaire. C'est un outrage que le président normal promettait d'effacer si nous lui donnions son joujou présidentiel, ce phallus, ainsi nommé par Freud pour désigner le pouvoir et qui en grec ancien désigne la faive du haricot, le vent d'un pêt, c'est à dire le vide, cette impuissance du spectre royal face au réel en mouvement, qui n'est autre que l'état du sociale pris dans les contradictions qui le compose.

Ce vide de la parole politicienne cependant nous rappelle une chose: de présidence normale il n'en est que de celle d'Ubu c'est a dire de cet abus de langage qui montre le ridicul du prétendant,et ses mensonges d'homme de pouvoir au sevice d'une classe privilégiée. Un ridicule qui tue rappellons le, car derrière cette morne mise en scène pour séduire l'électorat populaire, se tient cette normalisation de sinistre mémoire que la sociale démocratie et tous les démocrates de droite dénonçaient a l'époque sous l'espèce de totalitarisme, qui vise la mise en ordre d'une société pour atteindre les objectifs d'une caste. Cette été, nous ne chanterons pas les filles de La Rochelle mais les prisons de Nantes!

Pourtant si l'un de ces enfant pleure l'autre regarde le ciel et se joue de cette grille. Que fait-il exactemment? Tape -t -il sur les montants qui l'enferent pour nous demander de le voir? Voir cette honte de l'avenir enfermé? Tape-t -il pour que vienne la fille du geolier? Qu'elle viennent pour les sortir de là? Elle où tout autre qui émue se rappellera sa constitution d' être humain solidaire de son prochain en péril? Mais je crains que les bons sentiments ne suffisent!

Les bons sentiments, c'est l'autre, le candidat président socialiste et tous ses soutients intéressés qui en avaient de pleines brassées a nous distribuer tant qu'ils se trouvaient devant la promesse d'un pouvoir a venir! Malheureusement cet enfant ne sera pas entendu parce que sa photos se promène dans les rues d'une ville de congrès.

Celle ci résonneront longtemps après sa tenue, des déclarations faites par un ministre péblicité par les instituts de sondages qui s'en prennait aux dernières générosités républicaines, déclarant cerise sur le gateau, nécéssaire la suppréssion du regroupement familliale, une mesure d'humanité justement, prise par un pouvoir de droite, pour alléger les conditions de vie de ces travailleurs émigrés que l'industrie égoïstement avaient arraché à leurs pays d'origine pour réduire "le coup du travail" éxigé par ceux d'ici dans leurs luttes."


Gilbert Rémond

Sur le blog de J. Lacaze



Ces enfants en cage avec leur mère, c'est sous Hollande-Valls-Fabuis. Un gouvernement qui renoue avec Lacoste et Jules Moch qui envoyaient les tanks contre les mineurs en grève, et avec la politique de Pétain.
La France de ces politiciens au service du grand capital n'est pas notre France. Notre France c'est celle du Peuple, celle de l'Egalité, de la Fraternité, celle de la Liberté.
Hollande, Fabius, Valls, dehors!

Voir l'intervention du RESF, en cliquant sur:
RESF


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 26-08-2013 à 23:20:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Trois ans pour finir le travail d’Hortefeux…

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 17-10-2013 à 14:56:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Affaire Leonarda : la protestation des lycéens s’étend


Par Les Echos | 17/10
[vidéo sur le site]


Des lycéens bloquent un lycée à Paris pour protester contre les expulsions d’élèves étrangers. - AFP


Les syndicats lycéens se mobilisent contre l'expulsion d'élèves étrangers et exigent le retour en France de Leonarda, 15 ans, et de Khatchik Kachatryan, 19 ans, élève d'un lycée de Paris expulsé samedi dernier vers l'Arménie. Plusieurs milliers de lycéens ont défilé à Paris. Les policiers ont usé de bombes lacrymogènes envers les manifestants les plus agités.

Manuel Valls est l’objet depuis mardi soir d’un tollé d’une rare violence de la part de la gauche après l’expulsion par la police d’une collégienne rom kosovare interpellée lors d’une sortie scolaire. Ce jeudi matin la classe politique s’interroge sur le bien-fondé d’un éventuel retour en France de la famille expulsée. Depuis un déplacement en Martinique, le ministre de l’Intérieur se défend et assure qu’il est bien "de gauche" .

Par ailleurs, des lycéens ont perturbés une vingtaine établissements à Paris pour protester contre les expulsions d’élèves étrangers. Ils réclament le retour de Leonarda et celui de Khatchik Kachatryan, élève au lycée parisien Camille-Jénatzy, expulsé samedi vers l’Arménie. L’Union nationale lycéenne réclame une loi permettant à "chaque élève sans papier, qu’il soit majeur ou mineur" , de mener jusqu’au bout sa scolarité.

En fin de matinée, plusieurs milliers de lycéens - 6.000 selon la Fidl - ont commencé à défiler à Paris de la place de la Nation en direction du ministère de l’Intérieur. Vers leur lieu de destination, les policiers ont usé de bombes lacrymogènes envers les manifestants les plus agités.

La mobilisation s’étend également en Ile-de-France et en régions.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 17-10-2013 à 22:23:04   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les lycéens soutiennent Leonarda et ils ont raison, même si c’est purement humanitaire. Il n’y a pas que des raisons humanitaires.

Cette politique migratoire va à l’encontre des promesses du candidat Hollande et sont claquées sur ce qu’a fait Sarkozy.
L'argument sur l’inviolabilité de l’école est à double sens. D’une certaine façon ça voudrait dire qu’il fallait l’expulser en douce et que personne n’aurait rien dit.

Mais au fond d’où vient l’immigration du Kossovo ? Le 25 mars 1999 l’OTAN intervenait militairement et bombardait la région, après que certains pays européens aient attisé l’irrédentisme en Yougoslavie, que l’Albanie ait été l’objet de plusieurs tentatives de contre-révolution pour renverser le socialisme et que les pays impérialistes aient fait le tapage que l’on sait sur le génocide de Milosevic.
On se souvient de BHL qui prétendait faire la « guerre à la guerre » et traiter tous les opposants à l’intervention de « munichois » (déjà !).
L’ex Yougoslavie a été mise à feu et à sang grâce aux appétits franco-allemands notamment. La guerre a causé 850.000 réfugiés et déplacés.
Le Kossovo a déclaré unilatéralement son indépendance mais celle-ci n’est reconnue que par l’OTAN et ses alliés.
Aujourd’hui 12 % de la population du Kosovo vit avec moins d'un euro par jour et 48 % de la population est au chômage.
L’émigration des Kossovars et des roms de cette région a fait un bond, en particulier chez les plus jeunes, à cause des discriminations, des violences interethniques et des causes économiques.

Mais on nous fait valoir « les lois de la république » , la violence du père de Leonarda, ses mensonges pour passer en France, etc. De pitoyables prétextes pour dissimuler le cynisme des impérialistes, et du PS en particulier.

On observe que le séparatisme, la ruine et les massacres attisés et/ou provoqués par notre pays là-bas (comme en Libye) aboutissent à jeter sur les routes d’Europe (ou à la mer) les gens de ces pays, et qu’on leur jette ensuite au visage nos lois et nos règlements, qu’on rase leurs campements, qu’on les expulse, qu’on les chasse de nos écoles en gémissant la main sur le cœur qu’on ne peut pas recueillir « toute la misère du monde » .
C'est à vomir.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 17-10-2013 à 22:24:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un camarade m'écrit, et je cite une partie de sa lettre :

Je pense que ce qui est majeur dans l'affaire c'est la mobilisation lycéenne. Bien que ce soit encore flou dans la tète des jeunes deux choses me paraissent évidente:

- cette mobilisation a pour fond le refus de ce qui se passe,`
- son objet est clairement le refus de la discrimination des jeunes : d'où qu'ils viennent ils ont le droit en France de faire des études. La qualité de cette revendication purement démocratique et internationaliste va peser lourd.

Les choses vont bouger, car même si les vacances vont empêcher le mouvement de prendre de l'ampleur et si Valls va récupérer la chose ça a commencé à bouger dans les tète et ça va rudement secouer les parents. Bref le nouveau se décide

Sais tu comment ça commencé à Lille en 68? Sans doute pas. Par l'occupation des résidences de la cité universitaire de Lille -Annapes. J'y était.

Nous réclamions simplement que,la libre circulation puisse se faire entre les résidences des filles et des garçons. L'imposante mobilisation a surpris tout le monde et nous avons immédiatement compris que quelque chose changeait.

La journaliste de France II de ce midi ne si est pas trompé. Elle a rappelé la mo pour le CPE qui avait amené Chirac a supprimé une loi votée par les deux assemblées. Elle a de plus indiqué que c'était la panique au gouvernement.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 17-10-2013 à 22:33:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

En effet c'est encore une fois la "panique au gouvernement" . Les contradictions au sein de la majorité prend tellement de place que l'opposition en est réduite à compter les points.

C'est remarquable de voir la similitude entre les deux démocraties bourgeoises française et américaine, où les "représentants du peuple" et leur pseudo bipartisme sont rejetés par les masses.

Assurément la bourgeoisie ne peut plus poursuivre sa domination ainsi, et le peuple ne peut plus la supporter.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 17-10-2013 à 22:39:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Affaire Leonarda : la mobilisation lycéenne est-elle politique ?


source

Des milliers de lycéens se sont mobilisés, jeudi à Paris et dans toute la France, pour protester contre les expulsions de Leonarda et de Khatchik.


Des lycéens défilent à Paris contre l'expulsion de Leonarda Dibrani et Khatchik Khachatryan, à Paris, le 17 octobre 2013. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE.COM / AFP).

Des lycéens défilent à Paris contre l'expulsion de Leonarda Dibrani et Khatchik Khachatryan, à Paris, le 17 octobre 2013. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE.COM / AFP)
Par Louis San
Mis à jour le 17/10/2013 | 19:14 , publié le 17/10/2013 | 19:11


Des milliers de lycéens se sont mobilisés, jeudi 17 octobre à Paris et en régions, après l'expulsion de la collégienne kosovare Leonarda Dibrani, et du lycéen arménien Khatchik Khachatryan. Après avoir perturbé les accès à une vingtaine de lycées publics parisiens, sur un total d'une centaine, en début de matinée, les lycéens de la capitale (2 500 selon la police, 10 000 selon le syndicat Fidl) ont défilé depuis la place de la Nation jusqu'aux abords du ministère de l'Intérieur.

Jean-Luc Mélenchon, leader du Parti de gauche, sera présent vendredi auprès des lycéens, à Paris. "Demain il faut y être. Ecoutez-moi bien, les gens qui m'écoutez, demain si vous le pouvez, c'est votre devoir d'être dans la rue avec nos jeunes" , a-t-il déclaré au micro de BFMTV.

Les syndicats lycéens en première ligne

Pour la Fidl, organisation lycéenne classée à gauche, cette mobilisation contre les expulsions d'élèves n'est pas nouvelle. "Ça fait plusieurs mois qu'on s'est mis en ordre de marche" , insiste le syndicat auprès de francetv info. Localement, les lycéens de l'Union nationale lycéenne (un autre syndicat) sont mobilisés "depuis un petit bout de temps" , déclare à francetv info son président, Ivan Dementhon.

A Paris, la mobilisation s'est emballée lorsque Khatchik Khachatryan, un jeune lycéen de 19 ans, scolarisé au lycée Camille Jenatzy en CAP, a été interpellé, en septembre. "Jeudi dernier, à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, on a réussi à bloquer l'avion qui devait l'expulser" , raconte la Fidl. Mais un autre avion l'a amené hors des frontières françaises, samedi, à six heures du matin. "Nous n'avons pas eu le temps de réagir et de mobiliser assez de personnes" , reconnaît l'organisation.

"Le cas de Leonarda a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase" , abonde Ivan Dementhon. Et d'ajouter : "Ce n'est pas humain. C'est indigne de la France des droits de l'homme." "On a des lycéens qui se rendent compte que ce n'est pas normal d'avoir des camarades qui sont expulsés parce qu'ils n'ont pas de pièce d'identité" , poursuit la Fidl. De son côté, le syndicat UNI-Lycée (classé à droite) demande "la plus grande fermeté de la part du ministre à l'encontre des agitateurs qui empêchent la reprise des cours" .

La position délicate des jeunes socialistes

Le Snes-FSU, syndicat national des enseignements du second degré, et la FCPE, principale fédération de parents d'élèves, soutiennent le mouvement. La Fidl et l'UNL confirment également à francetv info la présence à leurs côtés des Jeunes communistes de Paris, des jeunes du NPA, avec qui ils échangent très régulièrement. Mais "c'est un mouvement syndical et associatif, pas politique" , insiste Ivan Dementhon, tout comme la Fidl. Reste que "si les partis politiques veulent se joindre, ils le peuvent" , nuance le président de l'UNL.

Qu'en est-il du mouvement des jeunes socialistes (MJS), après la tribune incendiaire de son président ? Mercredi, sur le Huffington Post, Thierry Marchal-Beck a vivement critiqué la "politique du chiffre" menée par le gouvernement sur l'immigration. Il a même mis en doute l'orientation politique de l'exécutif. "Le changement, c'est assumer nos valeurs et ce que nous sommes : de gauche" , a-t-il écrit.

Joint par francetv info, le MJS explique qu'il n'a pas appelé à manifester, mais qu'il n'empêche pas les jeunes socialistes de battre le pavé. "Il n'y a pas de rupture avec le gouvernement. Nous contestons la politique du chiffre. Un point de vue d'ailleurs exprimé par des personnalités au sein du PS" , remarque-t-il.

Pour la Fidl, il est normal que le MJS n'appelle pas à manifester contre un gouvernement socialiste : "C'est délicat" . Mais le syndicat estime que le message des jeunes du PS est clair : ils "cautionnent ce qui se passe."

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 18-10-2013 à 19:15:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

"Ils font exactement comme la droite !"


Cette réflexion de jeunes lycéens solidaires de leurs camarades sans papiers reflète un sentiment répandu dans la jeunesse et qui aura certainement des répercussions dans l'isolement des socialos, exactement à la manière des réformes universitaires combattues par des générations d'élèves et d'étudiants, contre les gouvernements précédents.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 18-10-2013 à 20:08:49   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

camarade Xuan

Ta lecture de l'histoire récente de l'ex-Yougoslavie et en particulier de la lutte de libération nationale des Albanais du Kosovo et des causes de l'émigration de la population kosovare dénote d'une étonnante méconnaissance de l'histoire de cette région.
Tu devrais savoir que l'émigration des Albanais du Kosovo ne date pas de la déclaration d'indépendance de la Kosovë.
Oublierais-tu l'oppression coloniale que la Serbie a exercée sur ces terres historiques albanaises attribuées aux serbes par les grandes puissances impérialiste au début du XX ème siècle?
Sache aussi que l'exode des Albanais l'hiver 1999 n'est pas le résultat des bombardements de l'OTAN. Elle a commencé avant, provoquée par l'armée et les fascistes serbes soutenus, ici en France, par le Front National de JM Le Pen.
Ne cédons pas à la facilité. Seule la vérité est révolutionnaire.

.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 19-10-2013 à 00:23:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Salut camarade,
il y a un topic sur ce sujet complexe : https://humaniterouge.alloforum.com/milosevic-tito-yougoslavie-socialiste-t915-1.html, entre autres.

Mon but ici n'est pas de reprendre toute l'histoire de la région mais de noter la responsabilité historique de l'impérialisme occidental - et notamment français - dans l'accroissement de cette immigration, non seulement à cause des bombardements mais aussi parce que la subversion occidentale a aiguisé les nationalismes.
De la même manière la destruction de la Libye a effectivement pour conséquence le transfert d'une part de l'immigration sub saharienne vers l'Italie.

Le prétexte de ne pas "accueillir toute la misère du monde" doit être replacé dans ce contexte.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
366 messages postés
   Posté le 19-10-2013 à 15:06:08   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

camarade Xuan,

Loin de moi l'idée de ne pas souligner la responsabilité historique de l'impérialisme occidental sur l'émigration issue des Balkans.
Mais l'histoire ne débute pas en 1999.
La Yougoslavie est une création de l'impérialisme occidental et russe au sortir de la 1ère guerre mondiale. Pas d'un libre choix des nations qui furent incluses dans cette Yougoslavie.
Intégrée de force dans cette Yougoslavie, la Kosovë peuplée d'Albanais fut mise sous la tutelle de la Serbie.
Les Albanais de Kosovë n'ont jamais admis cette tutelle coloniale et le mouvement national albanais n'a jamais cessé de lutter pour l'émancipation nationale.
L'émigration du Kosovo a pour première cause l'oppression et l'exploitation de cette terre albanaise par la Serbie.
Que les Albanais aient mis à profit l'éclatement de l'ex Yougoslavie titiste pour avancer sur la voie de leur émancipation, quoi de plus normal?
Ensuite, que l'impérialisme occidental ait profiter de la situation pour affaiblir la Serbie (alliée de l'impérialisme russe) et s'installer au Kosovo, c'est un fait. Mais qui est responsable de cette situation? le peuple albanais opprimé ou La Serbie coloniale?
Tu es maoiste, Xuan. N'oublie jamais que les causes externes agissent toujours sur la base des causes internes.
Cela dit, je ne reviendrai pas sur ce sujet parce qu'il n'est pas essentiel aujourd'hui. Mais je ne pouvais pas laisser passer des affirmations contestables.
Maintenant, excuse moi si j'ai posté ici, mais c'est ici que toi-même avait introduit cette question.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9069 messages postés
   Posté le 20-10-2013 à 22:44:32   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

vous etes contaminé par toutes les conneries d olivier besancenot,pour lequel le christianisme serait "la religion des puissances impérialistes"et l islam "celle des peuples néocolonisés"!et le massacre du timor oriental catholique par l indonésie musulmane avec l appui dses etats unis,c est quoi pour vous et pour le facteur islamotrotskyste?
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 20-10-2013 à 23:46:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Merci de ces précisions Duroc, je n'y reviendrai pas non plus et en effet les contradictions internes sont les causes fondamentales des transformations, c'est la base du matérialisme dialectique.
Le camarade dont je publiais plus haut un extrait de son courrier du 17 octobre avait ajouté cette partie :

"La journaliste de France II de ce midi ne si est pas trompé. Elle a rappelé la mobilisation pour le CPE qui avait amené Chirac a supprimé une loi votée par les deux assemblées. Elle a de plus indiqué que c'était la panique au gouvernement. Je ne voudrais être ni à la place des élus EELV en encore moins à celle du PRCF qui multiplie les alliances avec le PS qui subir sa plus lourde défaite de l'histoire l'an prochain.
Je pense qu'il est pas utile dans la situation de revenir sur la guerre du Kosovo. Elle n'est pas en question. Ce qui est en question c'est la mobilisation de la jeunesse de France.

Je vais suivre son conseil et poursuivre dans le sujet avec un courrier du camarade Gilbert Remond.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 20-10-2013 à 23:49:33   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Bob Dylan avait une chanson, "la mort solitaire d'Hatie Carole" qui dans son couplet disait " vous qui philosophez tout le temps et critiquez les gens , ne sortez pas vos mouchoir il n'est pas encore temps de pleurer," .

Le pire est toujours a venir. Notre président peut toujours s'émouvoir , faire le magnanime, concèder un ultime geste de pitié, mettre en scène son humanité sur les chaine de tv, il ne pourra annuler le jeux du réel auquel il a donné libre court, car ce sont ses services qui ont ouvert le couvercle de la boite de pandore et ce sont ses pandores qui ont ouvert la valse de l'infamie en jettant hors de nos frontière cette famille.

Ils la renvoyaient du coup dans la gueule des loups qu'ils ont laché ils y a quelques années dans ce pays dont ils bafouaitent la souveraineté au nom d'une conception instrumentée des droits de l'homme et d'une decision unilatérale, prise par l'otan dans l' intérêts du camp occidental, c'est a dire celui de la bourse et des multie nationales.

gilbert



"AFP 20 octobre 2013

La famille rom expulsée de France a été agressée au Kosovo


KOSOVSKA MITROVICA - Leonarda Dibrani, l'adolescente rom expulsée de France vers le Kosovo, a été agressée avec sa famille dimanche après-midi par des inconnus à Kosovska Mitrovica, ville du nord de ce territoire où la famille réside depuis son expulsion le 9 octobre, a-t-on appris de source policière. Les Dibrani se promenaient dans Mitrovica avec leurs enfants lorsqu'ils ont été agressés par des inconnus, a dit à l'AFP une source policière ayant requis l'anonymat.
La mère de Leonarda, Xhemaili, 41 ans, a été giflée et a été hospitalisée, tandis que les enfants, traumatisés, se trouvent dans un commissariat de police, a-t-on ajouté de même source.
Le père de famille, Resat Dibrani, 47 ans, se trouve à l'hôpital de Kosovska Mitrovica auprès de son épouse, a-t-on précisé.
Cela démontre que les Dibrani ne sont pas en sécurité ici, a dit à l'AFP une source policière ayant requis l'anonymat.
Leonarda Dibrani s'était vu offrir samedi par le président français François Hollande de revenir en France, seule, pour y poursuivre sa scolarité. Elle avait rejeté cette offre, assurant qu'elle ne voulait pas regagner la France sans sa famille.
Je n'irai pas seule en France, je n'abandonnerai pas ma famille. Je ne suis pas la seule à devoir aller à l'école, il y a aussi mes frères et mes soeurs, avait déclaré à l'AFP samedi Leonarda, 15 ans, qui est née en Italie.
Sur ses cinq frères et soeurs, quatre sont nés en Italie, et la petite dernière, âgée de 17 mois, en France.
Après avoir longtemps affirmé le contraire, le père, Resat, a reconnu qu'il était le seul de la famille à être né au Kosovo, ancienne province serbe qui a proclamé son indépendance de la Serbie en février 2008.
Selon son récit, M. Dibrani et sa famille se sont rendus en France depuis l'Italie en 2008, sans papiers.
Le père a reconnu avoir, dans les demandes d'asile, menti aux autorités françaises en affirmant que toute sa famille était du Kosovo, dans l'espoir d'avoir plus de chances d'obtenir l'asile en France.

source

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 20-10-2013 à 23:52:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

SAMEDI 19 OCTOBRE 2013
la cause du peuple
Manif lycéenne contre les expulsions de sans papiers

Les lycéens et lycéennes se sont encore mobilisés ce ce vendredi pour protester contre l'expulsion des jeunes sans papiers.

C'est l'expulsion de Khatchik, 19 ans, étudiant dans un lycée pro du 18ème, qui a mis le feu aux poudres et a entrainé le blocage d'une vingtaine de lycées et de manifestations de plusieurs milliers de personne jeudi et vendredi dernier. Comme nous l'a expliqué une manifestante :
"L'expulsion de Khatchik a été le symbole qui a fait qu'on s'est mobilisé. Ensuite on a élargi la mobilisation pour Léonarda et les autres sans papiers."
Les blocages se sont organisés très rapidement et de façon autonome et le cortège était bien fourni.
Les blocages de lycées et les manifestations ont également eu lieu dans plusieurs villes : Marseille, Angers, La Rochelle, Avignon, Grenoble,...
Un beau témoignage de solidarité à contre-courant du discours ambiant !
A la fin de la manifestation parisienne d'hier, 4 arrestations sur une place Nation bouclée par les flics : (voir la vidéo et les photos sur le site)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 21-10-2013 à 00:00:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Au sujet de l'article ci-dessus, le commentaire du camarade Jacques Lacaze :

"Voila ce que j'appelle des piètres penseurs et surtout militants politiques. Même pas capable de voir l'essentiel: le mot d'ordre qui a mis les lycéens dans la rue: égal accès pour tous à l'éducation.
C'est un mot d'ordre universel qui a de l'avenir. Je n'ai vu personne le souligner. Bien sur la solidarité de la jeunesse lycéenne avec tous les jeunes. Une jeunesse qui 'a pas grand chose à voir avec celle de 68 notons le au passage? Celle de 68 venait de la bourgeoisie et la CO était peu représenté.
la jeunesse lycéenne est surtout populaire car on garde les jeunes le plus longtemps possible dans les lycée pour cacher l'absence de travail.
Bref les militants communistes se transforment en mauvais journliste. Et Gastaud (comme les autres communistes canal historique, ne pipent mot.
Il y a vraiment du travail à faire."


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9069 messages postés
   Posté le 21-10-2013 à 18:13:16   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

l u.c.k est antitziganiste http://www.monde-diplomatique.fr/2011/03/DERENS/20228
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13976 messages postés
   Posté le 21-10-2013 à 18:30:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia, mon camarade finimore a ouvert le sujet Retour sur la Serbie, le Kosovo et l'UCK. Je t'invite à lire les interventions et intervenir dans ce sujet si nécessaire.

__________________


Le Quotidien du Peuple s'est fait l'écho des manifestations lycéennes le 19 octobre :
http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/8430445.html






Edité le 21-10-2013 à 18:35:27 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  kärcher socialoNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum