Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 URCF

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 10-10-2010 à 21:35:22   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

L'URCF appel à la gréve générale pour



RETRAITE À 60 À TAUX PLEIN (37,5
annuités), 55 ANS pour les métiers
pénibles !



Et si on sort les armes on pourra peu être avoir une ou deux années en moins, et la re-hausse des pensions mais attention, pas trop non plus, soyons responsable ...

J'aimerais demander au dirigeant de l'URCF ce que je vais dire aux plus anciens ouvriers immigrés de mon entourage qui n'auront pas les 37, d'autant qu'ils vont bien se foutre de ma gueule parce pour moi , en fait, en bloquant à 55 ans (à l'atelier et sur chantier merci du cadeau camarades révolutionnaires ...) 37 c'est encore trop ... Je re-liste pas le nombre des camarades pour qui de toute façon ca le faisait déjà plus comme me l'a fort bien expliquer un charpentier portugais de 53 ans avec qui je bosse en ce moment sans qu'il soit ni militant ni syndiqué.

Je connais un carreleur de 52 ans qui a les genoux foutus et que les patrons ne prennent plus qu'en intérim. 15 jours de boulot, 1 mois de récup' des genoux ... Si il tombe sur le tract il va pleurer ... de rire.


Edité le 10-10-2010 à 21:43:16 par sti


Komintern
C'est la lutte finale
Grand classique (ou très bavard)
Komintern
501 messages postés
   Posté le 10-10-2010 à 22:20:03   Voir le profil de Komintern (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Komintern   

Ca doit aller avec leur stratégie de l'unité avec le pr"c"f...
J'ai un slogan pour eux:"Opportunistes de toutes tendances unissez vous!"
Ce à quoi j'ajouterais et jetez vous dans la seine merci.
Si ces pourris pouvaient arrêter de salir notre drapeau...

--------------------
Vive le drapeau victorieux de Marx, Engels, Lénine et Staline. Vive le communisme
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 10-10-2010 à 23:24:30   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

À ce propos les choses bouges, ça ne vas pas jusqu’à la formulation revendicative adaptée a l’analyse mais au moins eux ont le mérite de dénoncer.

Vous pourrez retrouver cet article ici


Anciens travailleurs et anciennes travailleuses migrant/es :
Victimes oubliées de la réforme des retraites
Les anciens travailleurs migrants, hommes et femmes vivant dans notre pays, de nationalité étrangère ou devenus français, vont être sur-représentés parmi les victimes de la réforme des retraites.
Le durcissement visant à porter à 62 ans l’âge minimum pour partir à la retraite et limitant les mesures dites de « pénibilité » aux seules personnes en incapacité permanente très sévère va être payé cash par les anciens travailleurs et les anciennes travailleuses migrant/es usés et sans travail, maintenus dans la misère et survivant avec des prestations de chômage ou d’assistance dans l’attente de pouvoir liquider leurs droits.
Le durcissement des conditions d’obtention d’une retraite à « taux plein » va également pénaliser toutes les personnes ayant commencé tard leur carrière ou ayant connu le chômage et la maladie, parmi lesquelles continueront à être sur-représentées les femmes de notre pays mais aussi toutes celles et tous ceux entrés difficilement sur le marché du travail ou encore ayant été victimes du chômage ou de problèmes de santé.
Une majorité de vieux et vieilles immigré/es connaissent ces difficultés. Beaucoup sont entrés tard sur le marché du travail français, n’ont pas toujours pu faire valoir les périodes travaillées dans leur pays d’origine et ont connu, sous le coup des discriminations, des carrières accidentées, des conditions de travail pénibles à l’origine de problèmes de santé et ont été évacués du marché du travail bien avant l’âge de la retraite.
Rappelons, à titre d’exemples, que les étrangers sont proportionnellement trois fois plus souvent touchés par les accidents du travail entraînant une incapacité du travail permanente ou la mort ; qu’ils ont été les premiers licenciés au cours des restructurations industrielles des années 1980 : alors qu’ils représentaient de 10 à 15 % des effectifs à la fin des années 1970, ils ont absorbé à eux seuls de 40 à 50 % des suppressions d’emploi dans l’industrie et le bâtiment. En outre, ces vieux et vieilles immigré/es paient au prix fort les pratiques illégales, mais pourtant généralisées dans certains secteurs, d’employeurs peu scrupuleux qui n’ont pas versé de cotisations et qui ont été protégés par la passivité complice des pouvoirs publics pendant des décennies. Ainsi, de nombreuses périodes travaillées manquent sur leur relevé de carrière, sans qu’il ne soit possible de le justifier plusieurs années après. Une réforme des retraites juste devrait en tenir compte.
Le cumul des handicaps explique que les droits à pension des immigré/es sont des plus faibles. Beaucoup vivent ainsi avec le « minimum vieillesse » (allocation de solidarité aux personnes âgées). Leur situation, déjà précaire, va encore s’aggraver avec une réforme des retraites dépourvue de toute considération pour la justice sociale et qui consiste à faire payer la note d’abord à celles et ceux qui sont les plus discriminés et défavorisés de notre société.
Le 17 septembre 2010

Organisations signataires :
• ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France)
• Catred (Collectif des accidentés du travail, handicapés et retraités pour l’égalité des droits)
• Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés)

Et pour revenir sur le sujet avec une note d'humour... je dirais, que fallait pas non plus attendre qu’avec l’URCF la note pour les bourgeois allait être Salé, comme dirait Jean-luc…
Membre désinscrit
   Posté le 11-10-2010 à 00:32:57   

Non mais les gars une fois de plus vous n'avez rien compris, c'est pour mieux tromper le PRCF et les ramener à terme dans le droit chemin, mais c'est un travail de longue haleine (sur plusieurs dizaines d'années)...

Plus sérieusement 60 ans et 37,5 annuités c'est vraiment la revendication phare de tout ce petit monde "ML" au sein de la fonction publique, où on rentre à 22/23 ans pour accomplir sans trop de difficulté (et bien sur sans interruption pour les hommes, les gonzesses on s'en bat les c...) une carrière à temps plein. En plus de ça ils pensent quand même à vous en vous accordant gracieusement 5 ans de ristourne (ce qui est plutôt sympa par rapport à eux qui ont eu le courage et la volonté de faire 5 ans de + après le bac)

Une fois de plus on en revient à ce que je dis, ces gens-là ne se mobilisent même pas pour défendre l'avenir de leurs propres gamins, alors pour le peuple...
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 11-10-2010 à 00:53:43   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

oppong a écrit :

Une fois de plus on en revient à ce que je dis, ces gens-là ne se mobilisent même pas pour défendre l'avenir de leurs propres gamins, alors pour le peuple...

Sentence un peu sévère dirons certain… sauf qu’au-delà de toutes autres considérations, je suis moi aussi d’accord pour observer qu’il faut quant même qu’ils soient hommes de peu de foi révolutionnaires pour adopter en toute intelligence cette position, parce que c’est bien évident qu’ils n’ont aucun souci de l’avenir de leur progéniture; sauf peut-être, s’y ils les pensent programmés pour faire carrière eux aussi dans la fonction public.


Edité le 11-10-2010 à 00:54:42 par gorki




--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15941 messages postés
   Posté le 11-10-2010 à 21:05:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Nous n'avons pas à faire de recommandation sur la gestion des annuités, sauf à rappeler que les plus exploités sont exclus des propositions de la gauche, et que la perspective des élections est le lapin en bois des courses de lévriers.
Il est clair que les socialistes et Cie s'opposent au gouvernement uniquement pour des raisons de circonstance, et la droite n'a aucun mal à rappeler les turpitudes des gouvernements Mitterrand.

La crise du capitalisme n'est pas terminée, au contraire elle entre dans une période où les contradictions s'accentuent notamment entre les pays impérialistes et les pays émergents, entre les USA et l'Europe et au sein de l'Europe même.
Depuis plusieurs années des courants chauvins encouragent des mesures protectionnistes qui seraient autant de planches pourries pour le système capitaliste, et de telles mesures commencent à être appliquées.
Les causes de la crise n'ont absolument pas été supprimées et la possibilité d'une rechute encore plus grave, voire de conflits ne peut pas être écartée.
Quoi qu'il en soit il est évident que les mesures anti-ouvrières et anti-populaires ne feront que s'accentuer.

La lutte la plus résolue y compris pour les revendications immédiates est la seule façon de s'aguerrir pour la classe ouvrière et le parti naîtra dans cette lutte.
Plus la lutte des classes sera acharnée et plus la nécessité de la révolution et du parti prolétariens sera claire aux yeux des masses.

La revendication immédiate des masses est le retrait de la réforme. Mais il est parfaitement légitime d'exiger la retraite à 55 ans sans condition et la retraite à 50 ans pour les travaux pénibles dont nous connaissons tous la définition.

La lutte contre le capitalisme ne peut faire aucune concession au réformisme, et la classe ouvrière ne rejettera le révisionnisme et le réformisme que dans la lutte contre le Capital.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 11-10-2010 à 22:19:43   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Xuan a écrit :



La revendication immédiate des masses est le retrait de la réforme. Mais il est parfaitement légitime d'exiger la retraite à 55 ans sans condition et la retraite à 50 ans pour les travaux pénibles dont nous connaissons tous la définition.


Tu as raison de rappeler que c'est une revendication immédiate. D'une part nous n'avons aucun gage de "sens des responsabilités" à démontrer, et d'autre part aucune revendication "économique" aussi radicale soit-elle ne remplace les mots d'ordres politiques du socialisme, de la prise du pouvoir ...
Je crois qu'il faut constamment expliquer cela pour ne pas donner cette impression du "cul entre deux chaises", entre le travail "syndicale" et notre but 1er qui est politique et révolutionnaire ...
AllXS
Pionnier
21 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 00:01:52   Voir le profil de AllXS (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à AllXS   

Il faut avancer des positions syndicales maximalistes contre les réformistes dans le mouvement actuel, non seulement parce qu'ils ne font pas leur boulot et qu'ils manquent de cohérence sur le plan syndical mais aussi et surtout pour faire gagner la classe ouvrière sur un symbole et faciliter une prise de conscience collective sur des mots d'ordre et des programmes socialistes. Donc démontrer qu'on peut défaire ce qui a été imposé :

-Retrait de la réforme (et de ses amendements qui introduisent la capitalisation)
-Retrait des réformes depuis 93 qui ont imposé les allongements successifs de la durée de cotisations et la baisse des taux de remplacements
-Réindexer les évaluations annuelles des pensions du secteur privé sur les salaires, et non plus sur les prix comme c'est le cas depuis 93. (faible inflation = baisse de fait des pensions)
-Retour aux 30 annuités de 1971, ou du moins à des annuités qui tiennent vraiment compte de la démographie
-remise en cause des négociations de la CFDT en 2001 sur la baisse des pensions sur les régimes complémentaires.

... la liste est longue encore. Profiter du mouvement pour faire monter la sauce, et surtout pas se contenter du consensus réformiste sur la question des retraites


Edité le 16-10-2010 à 00:11:30 par AllXS




--------------------
Membre désinscrit
   Posté le 16-10-2010 à 03:01:41   

AllXS a écrit :

Il faut avancer des positions syndicales maximalistes contre les réformistes dans le mouvement actuel, non seulement parce qu'ils ne font pas leur boulot et qu'ils manquent de cohérence sur le plan syndical mais aussi et surtout pour faire gagner la classe ouvrière sur un symbole et faciliter une prise de conscience collective sur des mots d'ordre et des programmes socialistes. Donc démontrer qu'on peut défaire ce qui a été imposé :

-Retrait de la réforme (et de ses amendements qui introduisent la capitalisation)
-Retrait des réformes depuis 93 qui ont imposé les allongements successifs de la durée de cotisations et la baisse des taux de remplacements
-Réindexer les évaluations annuelles des pensions du secteur privé sur les salaires, et non plus sur les prix comme c'est le cas depuis 93. (faible inflation = baisse de fait des pensions)
-Retour aux 30 annuités de 1971, ou du moins à des annuités qui tiennent vraiment compte de la démographie
-remise en cause des négociations de la CFDT en 2001 sur la baisse des pensions sur les régimes complémentaires.

... la liste est longue encore. Profiter du mouvement pour faire monter la sauce, et surtout pas se contenter du consensus réformiste sur la question des retraites

On peut toujours discuter de tout ça, mais c'est une autre base de travail qui nous est proposé par le mouvement "ML vieille france" auquel tu appartiens, avec leurs tracts/articles qui sont tout sauf maximalistes.
Et en toute sincérité que penses-tu du tract du RCC concernant 2012??? Je sais même plus s'il faut en rire, en pleurer, avoir des envies de meurtre (on exécute un membre du RCC, on accuse la flicaille, ça pourrait radicaliser le mouvement...? )
Le fond de la réforme on en a rien à foutre, c'est la 10e, la 20e, la 100e qui va dans le même sens on commence à connaître non? Ce qui compte c'est de se servir du prétexte de l'opposition à la réforme pour faire progresser le "rapport de force". Et c'est pas en se limitant à de la distribution de tracts et en allant se promener 1 ou 2 fois par semaine qu'on va arriver à quoi que ce soit. L'autre jour je suis tombé sur un autocollant PRCF, jamais croisé de militant sur Avignon, et personne ne sait qui c'est... Peut-être qu'ils ont une branche clandestine...?
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 10:01:18   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Bon ! ont aura bien compris d’où tu viens, encore un sauveur du Programme du CNRéddition

Juste un petit conseil ! ça peut être cool pour toi et les tiens vouloir sauver un système de retraite par répartition qui reproduit les inégalités sociales, mais qui malgré tout, sieds bien à vos projections de carrière et d’ambitions politiques pour l’avenir

Seulement, même là vous devriez faire quant même plus subtile… car faut pas vous la jouer « plus lutte de classe que moi tu meurs », pour seulement trois points de revendications dépassés réintroduire par la petite porte une maîtrise comptable de la chose : « Retour aux 30 annuités de 1971, ou du moins à des annuités qui tiennent vraiment compte de la démographie » qui annule la manière en trompe l’oeil que vous avez de poser en radicaux du mouvement, vous transformant en des gens, ma foi fort responsables…

En voila encore qui se projettent déjà pour 2012, annonçant, en pensées immédiates inavouables, leur ralliement à Martine ou à Dominique, attitude, où je vois bien les plus réticents d’entre eux nous refaire le coup de nous dire s’être déplacer aux urnes en se bouchant le nez.

Ha !!! « Hommes » de peu de foi….. révolutionnaire, si vous pouviez cesser de faire semblant, et rentrer, sans fausses pudeurs dans le rang du réformisme en ne cherchant plus à faire diversion…

oppong a écrit :

L'autre jour je suis tombé sur un autocollant PRCF, jamais croisé de militant sur Avignon, et personne ne sait qui c'est... Peut-être qu'ils ont une branche clandestine...?


... dans la police... Ou un militant frontiste, sous le charme, reconnaissant avoir perdu la bataille des couleurs ! rigolez pas l'autre jour j'ai observé une manif de lycéens escortée par une voiture de police, j'ai cru que c'était le véhicule sono du PRCF


Edité le 16-10-2010 à 10:27:29 par gorki


AllXS
Pionnier
21 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 10:26:20   Voir le profil de AllXS (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à AllXS   

Gorki : Tu as raison. Avec le système par répartition les ouvriers et les travailleurs sans-papiers financent de fait les retraites des cadres (espérance de vie plus courte de 7 ans en moyenne). Le sauvetage ou le retour au programme du CNR est une marotte du PCF et du PRCF, j'ai quant à moi souligné la nécessité de ne pas se contenter de ce consensus réformiste dans mon précédent message. Gagner sur cette bataille c'est participer à la conscientisation de la classe ouvrière ... le fait de sauver la répartition n'est qu'un prétexte tactique sur le plan politique (n'étant pas une position de classe, mais celle du "compromis social"), après je ne suis pas d'accord avec Oppong : il faut quand même être maximalistes en tant que syndicalistes sur cette question pour sortir du consensus réformiste

Oppong : je ne vois pas de quel tract tu parles.

--------------------
Komintern
C'est la lutte finale
Grand classique (ou très bavard)
Komintern
501 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 12:45:36   Voir le profil de Komintern (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Komintern   

Et c'est ce que tu proposes que tu appelles maximaliste!?
Tu dois vraiment être déconnecté...
Alors pour ton information c'est déjà la classe ouvrière qui fait vivre l'ensemble de la "nation" et faudrait en plus payer pour assurer une fin de vie décente à nos anciens!
Un peu d'histoire, syndicale pour le coup, les revendications sur la question des retraites de la cgt au début du xxè siècle et de la cgtu c'était des caisses de retraites entièrement financées par les patrons!
Alors parler d'années de cotisations témoigne juste du fait que vous n'êtes ni de près ni de loin liés à la classe ouvrière!

Sous de nouvelles étiquettes toujours la même camelotte réformiste traditionnelle...


Edité le 16-10-2010 à 12:46:34 par Komintern




--------------------
Vive le drapeau victorieux de Marx, Engels, Lénine et Staline. Vive le communisme
AllXS
Pionnier
21 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 13:34:26   Voir le profil de AllXS (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à AllXS   

Maximaliste par rapport au noyau dur revendicatif (ce que j'ai appelé "consensus réformiste" sur le retrait de la réforme actuelle) : être maximaliste dans ce cas c'est dénoncer les stratégies des réformes successives sur les retraites.

Merci pour ta leçon de "purisme". Tu apprendras à ton tour je l'espère que c'est la CGT toute entière (et non la CGTU) qui s'est opposée à l'application des lois des assurances sociales de 22 (l'Etat pompait les fonds dans son plan contre le chômage !) C'est dans ce contexte SEULEMENT que la CGT s'est opposée à la cotisation 50/50. La CGT a toujours défendue la cotisation ouvrière avant et après (logique mutualiste à la base du mouvement syndical historiquement !). Pour le reste c'est à la classe ouvrière elle-même de décider des modalités de financement pour le contexte actuel. Je constate que ton "purisme" de parole te conduit à décider à leur place par avance : la logique mutualiste c'est l'auto-organisation et l'indépendance de la classe ouvrière comme le rappelait la CGT dès son congrès fondateur je te signale

Au fait : tu peux éviter les généralisations stp ? ("vous"). Sinon pour ma part je te renverrai dans la gueule la propagande impérialiste et réactionnaire que relaie ton parti virtuel ("p" "c" "mlm"), avant-garde des préoccupations sociétales bobo-écolo


Edité le 16-10-2010 à 13:38:53 par AllXS




--------------------
Membre désinscrit
   Posté le 16-10-2010 à 13:48:19   

AllXS a écrit :

après je ne suis pas d'accord avec Oppong : il faut quand même être maximalistes en tant que syndicalistes sur cette question pour sortir du consensus réformiste

Où est-ce-que je t'ai dit le contraire? J'ai juste dit que vos tracts/articles n'étaient pas maximalistes. Ou alors on a pas la même définition du mot...

AllXS a écrit :

Oppong : je ne vois pas de quel tract tu parles.

Tu comptes nous la jouer pedro/blaki? Style "je suis militant d'une orga, je le crie sur tous les toits, mais quand je m'exprime sur le net c'est en mon nom propre et ça n'engage absolument pas mon orga qui a des positions radicalement différentes"? Après vous faites ce que vous voulez ça vous regarde, mais vous pouvez quand même pas nous empêcher de vous questionner sur des positions de vos orgas respectives...!
Tu l'as loupé le petit dernier? Tu tractes pas dans les manifs? Vous avez une autre pratique? Parce que perso je trouve quand même le titre particulièrement explicite...

La meilleure manière de préparer 2012, c'est par la grève et dans la rue !
Membre désinscrit
   Posté le 16-10-2010 à 13:52:18   

AllXS a écrit :

Maximaliste par rapport au noyau dur revendicatif (ce que j'ai appelé "consensus réformiste" sur le retrait de la réforme actuelle) : être maximaliste dans ce cas c'est dénoncer les stratégies des réformes successives sur les retraites.

Ah effectivement ça se confirme on a pas la même définition du mot...

AllXS a écrit :

Au fait : tu peux éviter les généralisations stp ? ("vous"). Sinon pour ma part je te renverrai dans la gueule la propagande impérialiste et réactionnaire que relaie ton parti virtuel ("p" "c" "mlm"), avant-garde des préoccupations sociétales bobo-écolo

Le RCC qui traite le PCMLM d'impérialiste je pense que tu vas bien les faire rire. Bon komintern c'est quand même pas la première fois qu'un de nos invités te le réclame, quand est-ce-que tu fais ton coming out???


Edité le 16-10-2010 à 13:52:50 par oppong


gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 13:57:02   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

D'abord tu te calmes le camarade Komitern au PCMLM Alors là c'est pour le coup que tu l'a vexé sérieusement...

Concernant le système de cotisation il a raison. Je ne souvient même que dans mes lectures sur l'histoire du mouvement ouvrier, les plus orthodoxes du mouvement anarchiste de l'époque en refusaient même l'idée sous prétexte que l'on allait vers une aliénation au capital plus poussée des travailleurs.

Plus calmement.............................

AllXS a écrit :

J’ai quant à moi souligné la nécessité de ne pas se contenter de ce consensus réformiste dans mon précédent message. Gagner sur cette bataille c'est participer à la conscientisation de la classe ouvrière ... le fait de sauver la répartition n'est qu'un prétexte tactique sur le plan politique (n'étant pas une position de classe, mais celle du "compromis social"


Petit mot, juste pour rester dans le domaine du contenu de la lutte économique ! Par ailleurs au passage, je tiens à souligner que, même fardée des revendications les plus radicales elle ne permet pas de sortir du consensus réformiste, comme tu dis ; mieux, elle y enchaîne encore plus la classe ouvrière et les plus larges masses. Mais nous nous en avons souvent assez expliqués ici pour ne pas devoir y revenir… (Simplement un dernier mot à la fin*)

Maintenant, quant même ! il arrivera un moment, où il vous (te) faudra bien arrêter la justification de vos (tes) aquaplanings idéologiques en avançant la volonté de chercher à conscientiser les masses.

J’ai autour de moi, et partout ailleurs des tas de gens qui savent et qui l’expriment ; que de toute manière ce système de retraite maintenu en l’état c’est une arnaque, qui remonte à sa création, pour les ouvriers et les couches de travailleurs les plus pauvres

Et ce débat n’a pas attendu les réformes pour avoir lieu dans ma classe pour en faire le constat.

Qui, ouvrier, n’a pas entendu dire autour de lui, parce que voyant partir nombreux hommes est femmes de notre classe les pieds devant, juste avant la retraite ou très peu après quelques années passées le plus souvent à l’ombre d’une longue maladie que ce système il était fait pour les morts… En effet, je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est de la conscientisation à l’envers que (vous) tu nous proposes, sous prétexte de stratégie.

Maintenant aucun ouvriers communiste ne peut s’exempter de trouver stratégies et tactiques appropriées aux situations qui se présentent, mais certainement pas en faisant peu cas des principes, ni pour servir à maintenir les masses dans l’ignorance et finalement se retrouver soit même à retarder sur la spontanéité de ces mêmes masses.

Petit rappel :

« Les communistes ne s’abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leur projets. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l’ordre social passé ; Que les classes dirigeantes tremblent à l’idée d’une révolution communiste ! Les prolétaires n’ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner. » Marx Engels Manifeste communiste.


* Mon dernier petit mot promit. Quant nous posons les revendications économiques, dans un esprit de justice d’égalité qui conviennent à notre classe sans souci de leur faisabilité ; nous agissons à démontrer simplement à quel degrés de régression sont arriver les réformistes du mouvement syndical et politique dans ce pays incapables même d’assurer le minimum dans ce domaine. Mais à ce niveau nous ne jouons pas encore notre rôle de militant communiste d’avant-garde c’est seulement en en montrant le caractère provisoire et illusoire et l'intérêts à le dépasser que nous entrons de plein champ dans cette démarche…

Engels écrivait : « La revendication, de l’égalité dans la bouche du prolétariat à ainsi une double signification. Ou bien elle est, - et c’est notamment le cas tout au début, par exemple dans la guerre des paysans - la réaction spontanée contre les inégalités criantes, contre le contraste entre riches et pauvres, maîtres et esclaves, dissipateurs et affamés ; comme telle elle est simplement l’expression de l’instinct révolutionnaire et c’est en cela, - seulement, - quelle trouve sa justification. Ou bien, née de la réaction contre la revendication bourgeoise de l’égalité dont elle tire des revendications plus ou moins justes et qui vont plus loin, elle sert de moyen d’agitation pour soulever les ouvriers contre les capitalistes à l’aide des propres affirmations des capitalistes et, en ce cas, elle tient et elle tombe avec l’égalité bourgeoise elle-même. Dans les deux cas, le contenu réel de la revendication prolétarienne d’égalité est la revendication de l’abolition des classes. Toute revendication d’égalité qui va au-delà tombe dans l’absurde ». (Anti-Dühring)

J'en ai Fini...


Edité le 16-10-2010 à 14:11:21 par gorki




--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Komintern
C'est la lutte finale
Grand classique (ou très bavard)
Komintern
501 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 13:58:54   Voir le profil de Komintern (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Komintern   

Premièrement ce que tu affirmes est faux, les revendications sur les caisses de retraites étaient celles de la prise en charge des retraites entièrement par les patrons et par branche(industrie)!
A titre d'exemple, les cheminots les avaient obtenues dès la fin des années 20 début des années 30!
Quand à ton maximalisme c'est 60 ans maxi c'est ça?
C'est la position de ton orga.

Ensuite contrairement à toi je suis ouvrier alors pour ce qui est de décider à la place de la classe ouvrière tu ferais bien de te regarder en face!
La logique mutualiste dont tu parles c'est la logique anarcho-syndicaliste, la même que celle des SCOP, et en définitive du réformisme!
Maintenant le "vous" s'adressait à ton orga (et de fait à toi en tant que membre de cette orga ->rcc).
Pour le reste tu peux renvoyer ce que tu veux virtuellement mais pour ce qui est de ma gueule avant d'y envoyer quelque chose t'auras du chemin à faire petit con!
Pour finir, je ne suis pas membre du pcmlm loin là et je ne suis pas maoïste, j'appartient au Groupe des Ouvriers Communistes/ Avant-Garde, organisation dont tu as d'ailleurs relayé un article sur l'anarcho-syndicalisme sur le f"u""c"...
Faut mieux se renseigner avant d'ouvrir sa gueule ça évite de dire des conneries.

Edit près avoir vu les post des camarades oppong et Gorki:
oppong a écrit :

Bon komintern c'est quand même pas la première fois qu'un de nos invités te le réclame, quand est-ce-que tu fais ton coming out???

Désolé camarade, il n'y a aucune chance que tu me vois un jour me revendiquer du pcmlm ou alors c'est que je me serais pris un truc lourd sur la tronche (remarque ça m'est arrivé hier pendant un coup de pression sur la direction sncf de St Laz, une porte en fait...)

Pour le reste rien à ajouter.


Edité le 16-10-2010 à 14:07:26 par Komintern




--------------------
Vive le drapeau victorieux de Marx, Engels, Lénine et Staline. Vive le communisme
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 14:20:30   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Komintern a écrit :


Faut mieux (vous- te) renseigner avant d'ouvrir (ta -votre) gueule ça évite de dire des conneries.



Et voila il (ils) nous l'on énervé

--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15941 messages postés
   Posté le 16-10-2010 à 15:04:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

en parlant d'aquaplaning idéologique :
interlude aquatique


Mao dit aux communistes qu’il fallait être parmi les masses « comme un poisson dans l’eau » , mais pas de se prendre pour une holothurie.

Notre objectif n’est pas de « sortir du consensus réformiste » ni d’avancer des revendications « maximalistes », c’est de combattre le révisionnisme et le réformisme au même titre que l’Etat bourgeois, afin de le renverser.

AllXS crois-tu avancer d'une nageoire dans cette direction avec ça :
« non seulement parce qu'ils ne font pas leur boulot et qu'ils manquent de cohérence sur le plan syndical mais aussi et surtout pour faire gagner la classe ouvrière sur un symbole et faciliter une prise de conscience collective sur des mots d'ordre et des programmes socialistes »

« Manque de cohérence » ?
Les grévistes partent au combat sans chef, contre eux, et les dirigeants leur tirent dans les pieds en acceptant des aménagements ! Tu appelles ça un manque de cohérence ou bien la cohérence dans la trahison ?

« Ils ne font pas leur boulot » ?
Je regrette, ils font de leur mieux pour ce qu’ils sont payés. C’est précisément leur boulot de mettre fin à la lutte de classe en négociant un arrangement moins honteux.

Visiblement ta ligne de flottaison ne dépasse pas celle de la carpe ou du brochet moyen : entre deux eaux.

C’est l’ivresse des profondeurs qui t’empêche d’entendre les sirènes de gauche ? Pourtant elles font tout pour se faire remarquer, on n’entend qu’elles à la télé.
T’es dans le monde du silence là ou bien tu comptes les dénoncer aux masses juste avant le grand soir ?
Tu en veux du « programme socialiste » ? tiens en voilà !

Tous les économistes et les sociologues « de gauche » sont sur les dents pour pondre des programmes alternatifs afin de rafistoler un empire occidental au bout du rouleau.

La prise de conscience c’est pas les symboles ni les « programmes socialistes », mais le rejet par les masses du réformisme et du révisionnisme et la certitude qu’il faut renverser l’Etat bourgeois .

Ce n’est pas tout : ce qui différencie les relations internationales de la crise de 2008, c’est que la division l’emporte à présent sur l’unité. De surcroît l’empire occidental s’entre-déchire, mais il ne s’effondrera pas sans mutiler tout ce qui est à sa portée.
Les appels au protectionnisme et au nationalisme se manifestent ouvertement parmi les courants de la bourgeoisie dans le monde, notamment en France, et les révisionnistes sont dans le peloton de tête pour une fois.

On est loin des « revendications maximalistes » là. Sors un peu de l’eau pour voir, et n’oublie pas de bien respecter les paliers en remontant.


Edité le 16-10-2010 à 15:14:34 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 17-10-2010 à 00:03:45   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Le moindre élu du PCF a marché aujourd'hui avec son écharpe tricolore. A l'un qui m'a tendu une carte postale à envoyer à Sarkosy j'ai failli lui dire qu'il avait deux couleurs de trop sur son bandeau ... Je me serais bien trompé et lui aurais fait trop d'honneur, en vérité une seule était en trop ...

Pour faire "plaisir" au camarade Oppong ... Ici à Toulouse, j'ai vu un petit cortége CGT Trésor avec pas mal de monde (entre 40 et 50 personnes), et de tous les cortèges de boites je crois bien que c'était le seul qui appelait, sono à l'appui, à la gréve générale reconductible, se mettant hors des clous confédérales ...Ils vont se faire engueuler


Edité le 17-10-2010 à 00:04:52 par sti


gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 17-10-2010 à 00:20:53   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Xuan a écrit :

Visiblement ta ligne de flottaison ne dépasse pas celle de la carpe ou du brochet moyen : entre deux eaux
.

Pêcheur, je ne pouvais pas laissé passer


Camarade Xuan! brochet et carpe ne flottent pas, ils nagent, quant ils flottent c’est quant il sont morts. Alors il eu fallu écrire :

« la décomposition avancée des idées que tu soutiens dépasse la ligne de flottaison d’un poison mort »*


*il faut savoir aussi, qu’un poison mort flotte à l’envers, grossièrement chez les pêcheurs nous disons dans ce cas qu’il fait la panse)


Edité le 17-10-2010 à 00:29:36 par gorki


Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15941 messages postés
   Posté le 17-10-2010 à 10:57:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

gorki a écrit :



« la décomposition avancée des idées que tu soutiens dépasse la ligne de flottaison d’un poison mort »*


Eh oui, c'est la lutte entre deux lignes...


Edité le 17-10-2010 à 10:58:11 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
AllXS
Pionnier
21 messages postés
   Posté le 17-10-2010 à 12:57:05   Voir le profil de AllXS (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à AllXS   

Je constate que vous perdez facilement votre sang froid, est-ce le manque d'habitude de vous retrouver confronter à des adversaires ou des ennemis politiques ? Difficile en tout cas de distinguer vos argumentations de vos jeux de mots (voir par ex. la "virtuosité" du maniement des phrases du maoïste Xuan ). Certains ici distribuent les bons points et les mauvais points sans jamais se risquer à prendre positions, mais je conçois bien qu'être dans une posture de Clergé virtuel donneur de leçon est plus confortable.

1- "Maximalisme" : j'ai déjà répondu. Mais par sa déconcentration puérile et sa tendance à "faire des phrases" (avec moins de talent que le maoïste Xuan), Opppong n'a pas retenu ma réponse. Le seul maximalisme qui tienne compte d'une situation et d'un rapport de force c'est par rapport à un noyau dur revendicatif, fût-il réfomiste (pas de maximalisme dans l'absolu qui tombe du ciel). Si le mouvement devait encore grandir et les violences policières s'aggraver je serai favorable à proposer le réarmement des manifestants par ex

2- Je ne connais pas les positions syndicales de tous les membres de mon orga (CC5962), qui viennent de classes et de milieux professionnels différents, donc avec des revendications différentes. C'est à la base syndicale et à la classe ouvrière à fixer ses propres mots d'ordre, je ne prétend pas les représenter comme le fait "Komintern" ni même les conscientiser de l'extérieur. ça c'est votre interprétation et vos jeux de mots qui laissent croire ça. J'ai juste souligné la nécessité de généraliser les mots d'ordre réformistes actuels aux mouvements sociaux précédents, et j'ai rappelé une évidence à savoir qu'une victoire sur une question comme la répartition, même réformiste et insuffisante du point de vue du socialisme et d'une perspective de DDP, participe à la conscientisation et à l'auto-organisation de classe. A moins que par "purisme" de la phrase vous ne vouliez attaquer la répartition et être dans le camp du gouvernement. Dans ce cas dites le clairement.

voila pour le rappel de positions exprimées précédemment. Je ne juge pas utile de revenir sur l'interprétation de mes propos par Xuan ("manque de cohérence", "ils ne font pas leur boulot" etc...) car je vois franchement pas où sont les désaccords qu'il prétend soulever. J'interprète son intervention comme un prétexte de plus pour jouer au Clerc Maoïste qui me donne sa leçon idéologique ... pas besoin de leçon de la part d'un idéologue d'un mouvement qui a toujours été à droite du mouvement Bolshévique mon vieux.

3- Sur le "p" "c" "mlm" tout de même une remarque. Hormis leur lien avec l'extrême droite atlantiste et sionniste (bêtar) que votre "purisme" de la phrase n'a semble t'il pas détecter, leur dernier texte sur Cuba reprenait la propagande impérialiste de Machover, condamnait Cuba parce qu'ils font venir des aquarium et qu'ils ont des zoo, dénonçait la résistance anti-impérialiste de Cuba comme du "social-chauvinisme" voire du "social-fascisme" je ne sais plus. Les membres de cette organisation sont à abattre comme tout vulgaire populiste de droite, ainsi que leurs soutiens.

A plus.


Edité le 17-10-2010 à 13:02:16 par AllXS




--------------------
Membre désinscrit
   Posté le 17-10-2010 à 13:35:24   

AllXS a écrit :

Je constate que vous perdez facilement votre sang froid, est-ce le manque d'habitude de vous retrouver confronter à des adversaires ou des ennemis politiques ?

On ne peut rien te cacher, surtout face à des idéologues de la CC du Nord on a pas le niveau.

AllXS a écrit :

Difficile en tout cas de distinguer vos argumentations de vos jeux de mots (voir par ex. la "virtuosité" du maniement des phrases du maoïste Xuan ). Certains ici distribuent les bons points et les mauvais points sans jamais se risquer à prendre positions, mais je conçois bien qu'être dans une posture de Clergé virtuel donneur de leçon est plus confortable.

Amen

AllXS a écrit :

"Maximalisme" : j'ai déjà répondu. Mais par sa déconcentration puérile et sa tendance à "faire des phrases" (avec moins de talent que le maoïste Xuan)

Bababa je me suis bien fait casser sur ce coup...

AllXS a écrit :

Opppong n'a pas retenu ma réponse. Le seul maximalisme qui tienne compte d'une situation et d'un rapport de force c'est par rapport à un noyau dur revendicatif, fût-il réfomiste (pas de maximalisme dans l'absolu qui tombe du ciel).

On a bien compris que tu considérais que le "noyau dur" était dans les manifs traîne savates, c'est typique du militant réformiste déconnecté de la lutte...

AllXS a écrit :

Si le mouvement devait encore grandir et les violences policières s'aggraver je serai favorable à proposer le réarmement des manifestants par ex

Enorme!!!

AllXS a écrit :

Je ne connais pas les positions syndicales de tous les membres de mon orga (CC5962), qui viennent de classes et de milieux professionnels différents, donc avec des revendications différentes.

Au temps pour nous, on pensait que tous vos membres étaient profs/fonctionnaires

AllXS a écrit :

A moins que par "purisme" de la phrase vous ne vouliez attaquer la répartition et être dans le camp du gouvernement. Dans ce cas dites le clairement.

Ce que t'appelle la répartition pour moi ça sera 700 €/mois, comme d'autres membres du forum et nombre de travailleurs du privé. On sera loin des 2000 € mensuels d'un prof. Donc sans vouloir l'attaquer on n'a pas d'attachement particulier à ce système de retraites.

AllXS a écrit :

voila pour le rappel de positions exprimées précédemment. Je ne juge pas utile de revenir sur l'interprétation de mes propos par Xuan ("manque de cohérence", "ils ne font pas leur boulot" etc...) car je vois franchement pas où sont les désaccords qu'il prétend soulever. J'interprète son intervention comme un prétexte de plus pour jouer au Clerc Maoïste qui me donne sa leçon idéologique ... pas besoin de leçon de la part d'un idéologue d'un mouvement qui a toujours été à droite du mouvement Bolshévique mon vieux.

Il te répondra mais je préciserai juste sans donner d'avis sur les EP ou sur le maoïsme, qu'il vaut mieux être à la droite du mouvement bolchevique (ce qui n'est pas le cas) qu'à la remorque de la sociale-démocratie comme le RCC ou vos ex-compères de la CC.

AllXS a écrit :

Sur le "p" "c" "mlm" tout de même une remarque. Hormis leur lien avec l'extrême droite atlantiste et sionniste (bêtar) que votre "purisme" de la phrase n'a semble t'il pas détecter, leur dernier texte sur Cuba reprenait la propagande impérialiste de Machover, condamnait Cuba parce qu'ils font venir des aquarium et qu'ils ont des zoo, dénonçait la résistance anti-impérialiste de Cuba comme du "social-chauvinisme" voire du "social-fascisme" je ne sais plus. Les membres de cette organisation sont à abattre comme tout vulgaire populiste de droite, ainsi que leurs soutiens.

Oui tous les membres du PCMLM sont au Betar tout le monde le sait, et pour info ils veulent aussi faire de la France une colonie israelienne, et s'ils prennent le pouvoir ils vont ouvrir des camps d'extermination pour tous les musulmans...
Ah le fameux socialisme cubain, ça fait toujours autant rêver, de mêmes que les socialismes vénézuélien, brésilien, équatorien etc...

AllXS a écrit :

A plus.

Te sens pas obligé de revenir, les positions de ton orga on les connaît. Et bonne chance pour 2012 (au fait dans le noyau dur vous allez plutôt voter Martine ou Dominique aux primaires?)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15941 messages postés
   Posté le 17-10-2010 à 14:17:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Relis-toi AllXS au lieu de compter les vagues et de regarder voler les poissons.

"Je ne juge pas utile de revenir sur l'interprétation de mes propos par Xuan ("manque de cohérence", "ils ne font pas leur boulot" etc...) car je vois franchement pas où sont les désaccords qu'il prétend soulever. "

Tu ne vois pas où sont les désaccords ? Tu veux un dessin ?
On t'explique que les dirigeants syndicaux sont des ennemis de classe et tu t'interroges sur leurs compétences !!!

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  URCFNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum