Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 Tract urcf : solidarité de classe avec les Aulnay

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 24-03-2007 à 12:54:47   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

Je ne savais pas si je devais le mettre ds le sujet "Aulnay tract vp" ou créer un autre sujet; je laisse juge les moérateurs etc.

Sous la bannière "Accusons le Capitalisme" entête du tract avec le travailleur qui assomme le patron voici le corps du texte avec aussi (que je ne peux pas coller?) un dessin où le capital tient en laisse Royal et sarko en petit chien (les 2 piliers politiques de la dictature du capital sans leurs satellites).

L'urcf a aussi apporté un premier soutien financier aux Aulnay et va continuer la collecte.

le texte :

SOLIDARITE DE CLASSE AVEC LES PSA D’AULNAY !

Depuis le 27 février, les ouvriers de PSA sont en grève pour une hausse des salaires de 300 euros, pour la création d’emplois à l’appel des sections CGT, SUD, CFDT.

Deux mondes, deux classes !
La campagne des présidentielles bat son plein. La question des salaires, préoccupation essentielle des travailleurs avec celle de l’emploi est posée à l’ensemble des candidats. Que disent les principaux du moins d’après les sondages ?
Sarkozy, le champion du « ministère de l’identité nationale », de l’expulsion quotidienne de Sans-Papiers et de leurs enfants pourtant scolarisés en France, veut s’attaquer au salaire minimum « obstacle à la libéralisation de l’économie » et pour augmenter les salaires, propose de « travailler plus », en clair d’augmenter les cadences infernales ! Royal s’en tient à « l’engagement » d’atteindre 1500 euros brut d’ici 5 ans, soit l’augmentation règlementaire ! Bayrou veut liquider la dette intérieure avant tout et «ne pas faire de promesses » ! Le Pen qui ose prétendre (lui le milliardaire) parler au nom des « humbles », vise à diviser nos rangs ouvriers selon la nationalité, les croyances ou non et à renforcer le racisme, arme du patronat !
Tous ces candidats au-delà de leurs discours défendent les intérêts d’une même classe : celle du capital financier, la championne du CAC 40 qui a engrangé près de 100 milliards de profits en 2006, dont 45 % seront versé aux actionnaires (plus de 35 % de hausse !).
Les ouvriers de PSA producteurs de richesses matérielles comme c’est la loi sous le capitalisme sont justes bons à être exploités.
Soutenons la lutte exemplaire des grévistes de PSA !
Avec ses 400 grévistes, le mouvement bloque la première et seconde ligne de montage. A l’origine de la grève se trouve le refus des propositions dérisoires du patronat d’augmenter les salaires de 1 ,6 % (inférieure à l’inflation). Déjà les ouvriers de Magneto (sous-traitance de PSA) avaient montré la voie avec une action qui avait abouti à 100 euros d’augmentation, à l’embauche d’intérimaires et à 5 jours de congés.
Soutenons le juste combat des PSA : 300 euros d’augmentation ! Retraite immédiate pour les salariés dès 55 ans ! Création de 700 emplois !
Popularisons partout cette lutte exemplaire, leurs revendications sont les nôtres partout : SMIC à 1500 euros nets tout de suite ! Hausse générale des salaires de 300 euros !
Les ouvriers de PSA montrent la voie pour arracher les revendications, il ne s’agit pas de s’en remettre à des candidats même « providentiels » mais bien de déclencher des luttes unitaires et solidaires. C’est ainsi que nous pourrons satisfaire nos besoins immédiats en nous attaquant aux profits des monopoles.
Quant à l’avenir, il ne saurait résider dans un système capitaliste fondé sur la maximisation du profit, sur l’incapacité à satisfaire les revendications durables matérielles et culturelles, en France et ailleurs. L’URCF est persuadée que la classe ouvrière au fur et à mesure de ses luttes apparaîtra comme la seule classe (avec l’ensemble des travailleurs) apte à chasser la bourgeoisie afin de prendre le pouvoir, socialiser – c’est à dire donner aux ouvriers et aux travailleurs - les entreprises, banques, construire un nouvel Etat socialiste afin que les producteurs de richesses puissent jouir enfin de leur travail. Oui, la France plus que jamais a besoin d’une nouvelle révolution, cette fois-ci anticapitaliste !

Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF). Commission ouvrière et d’entreprises.


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15921 messages postés
   Posté le 24-03-2007 à 23:57:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pourquoi l'URCF n'a-t-elle pas utilisé ce tract pour populariser son mot d'ordre de "refus de vote aux présidentielles" ?
Il est regrettable de ne pas défendre ses positions avec davantage de fermeté.

SMT a écrit :

… il ne s’agit pas de s’en remettre à des candidats même « providentiels » mais bien de déclencher des luttes unitaires et solidaires.
[...]
Union des Révolutionnaires-Communistes de France (URCF). Commission ouvrière et d’entreprises.


Qui sont ces candidats "providentiels" ? Et si on en parle, pourquoi n'y a-t-il aucune critique envers les révisionnistes et tous ceux qui vont soutenir une candidate bourgeoise au second tour ?

La position de l'URCF est en retrait par rapport à celle de l'OCML : "C'est la réalité de la société capitaliste et aucun candidat pour les élections présidentielles ne peut ou ne veut changer cette réalité."
Or certains camarades avaient critiqué le tract de l'OCML.

Peut-on dire que ceux qui soutiennent Royal au second tour sont dans le camp de la classe ouvrière ou qu'ils sont de véritables ennemis ?
Peut-on considérer avec bienveillance ces rabatteurs pour chasseurs de voix ?
Sarkozy, Royal, le Pen, Bayrou, MGB, etc. ont un électorat populaire et pas seulement bourgeois, et c'est précisément contre cette duperie que nous luttons.
Devons-nous être indulgents ou tolérants avec les ouvriers qui votent MGB ? Certainement pas, pas plus qu'avec ceux qui votent pour les candidats de "droite", ou alors c'est que nous-mêmes acceptons d'établir un "classement" ou une sorte de hit-parade des moins pires .

Est-ce que notre libéralisme envers la "gauche" n'a pas coûté assez cher ?


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Membre désinscrit
   Posté le 25-03-2007 à 04:55:19   

On ne va pas faire le classement entre des candidats anti-communistes, et on ne va pas le faire non plus entre des tracts qui ont les mêmes défauts, d'autant que VP a l'extrême mauvais goût d'appeler une nouvelle fois à voter pour une trotskiste...
Le problème c'est qu'à partir du moment où il n'y a plus de syndicats en France, on se retrouve forcément à dériver complètement sur des tâches de syndicalistes et à faire le boulot à leur place... pendant que certains militants syndicaux se limitent au "politique", en appelant à voter Royal, Buffet ou autre
Il y a aussi un truc qu'il faudrait qu'on m'explique, c'est à quoi servent les putains de centrales syndicales??? A partir du moment ou chaque syndicat fait son truc dans son coin, sans aucun relais de la conf' et des autres branches du syndicat... J'ai pourtant un syndicat CGT et un apparenté Sud au boulot... rien sur la grève de PSA, c'est moi qui ai du mettre des affiches dans le bâtiment Enfin heureusement qu'il y a des orgas politiques pour récolter de l'argent et soutenir la grève...

Pour en revenir aux différents tracts, ils ne sont que le prolongement d'un discours plus global qui a généralement pour objectif de ménager les prolétaires gangrénés par la mentalité petite-bourgeoisie, de plus en plus endormis par des déclarations trompeuses sur des pseudo-victoires sur le capitalisme obtenues par les urnes (TCE) ou par des mobilisations non violentes (CPE), en réalité de simples contre-temps sans lendemain, du poil-à-gratter pour la bourgeoisie. Je pense qu'à un moment il faudra trancher, et décider si on continue de faire des tracts, des journaux, des discours pour une majorité au potentiel révolutionnaire négligeable, ou si on choisit de tenir un discours sans concession, destiné aux éléments à fort potentiel révolutionnaire, en essayant d'éduquer les autres.
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 25-03-2007 à 14:21:04   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Xuan a écrit :



La position de l'URCF est en retrait par rapport à celle de l'OCML : "C'est la réalité de la société capitaliste et aucun candidat pour les élections présidentielles ne peut ou ne veut changer cette réalité."
Or certains camarades avaient critiqué le tract de l'OCML.



oppong a écrit :

On ne va pas faire le classement entre des candidats anti-communistes, et on ne va pas le faire non plus entre des tracts qui ont les mêmes défauts, d'autant que VP a l'extrême mauvais goût d'appeler une nouvelle fois à voter pour une trotskiste...






oppong a écrit :


Pour en revenir aux différents tracts, ils ne sont que le prolongement d'un discours plus global qui a généralement pour objectif de ménager les prolétaires gangrénés par la mentalité petite-bourgeoisie, de plus en plus endormis par des déclarations trompeuses sur des pseudo-victoires sur le capitalisme obtenues par les urnes (TCE) ou par des mobilisations non violentes (CPE)


Je rappel ici, respectueusement, que le 1er parti de la classe ouvrière en france, c'est l'abstention.
Il se pourrait donc bien que nous autres, soyons moins "gangréné" par la mentalité petite bourgeoise que la petite bourgeoisie elle-même, qui va courrir aux urnes comme à chaque fois et toujours plus vers sa droite (cf. électorat PS qui tend vers le centre au grand désespoire de Buffet et consort).
Ton impatiente révolutionnaire te joue toujours les mêmes tours.
La classe ouvrière ne s'embourgeoise pas. Ce n'est absolument pas marxiste que de penser cela.
Peut être, un fort courant individualiste court et lui nuit beaucoup, c'est vrai. Mais par embourgeoisement, chez les marxistes conséquent, on entend bien d'autre chose comme le déplacement de bataillons ouvriers à l'intérieur des procésus de production, etc.
Pour finir, encore une fois, on ne peut vouloir s'exprimer en faveur de l'ouvrier tout en l'offensent.
Faut vivre dans les quartiers ouvriers pour comprendre que l' "embourgeoisement" de l'ouvrier et plus une figure de la réthorique qu'autre chose. Un vocabulaire qui nuit beaucoup au communiste qui l'utilise.



Xuan a écrit :



Devons-nous être indulgents ou tolérants avec les ouvriers qui votent MGB ? Certainement pas, pas plus qu'avec ceux qui votent pour les candidats de "droite"


Parce que pour toi un ouvrier ou une ouvrière qui vote à gauche (sans conscience politique, par reflexe, cédant aux discours pseudo-sociaux) doit être "condamner" ?
C'est quoi l'interêt de se mettre en position de ne pas être "indulgent" ou "tolérent" , et à quoi ça correspond dans la PRATIQUE...
Je connais quelques ouvriers qui vont voter MGB ou LO, mais désolé, je ne me sens pas en guerre d'avec eux, mais en guerre contre les appareils politique qui les bernent et les utilisent, faute d'instruction politique (dont nous ne nous chargons pas, faut pas l'oublier !!!).

Et puis, les quelques ouvriers qui vont voter LO sur les conseils de VP, on est indulgent ou pas avec eux ... ?
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2588 messages postés
   Posté le 25-03-2007 à 15:35:38   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

sti a écrit :

Je rappel ici, respectueusement, que le 1er parti de la classe ouvrière en france, c'est l'abstention.


C'est pas un peu faux de parler de "parti de la classe ouvrière" pour désigner un comportement qui est loin d'être pour tous ses adeptes un engagement politique ?

sti a écrit :

Il se pourrait donc bien que nous autres, soyons moins "gangréné" par la mentalité petite bourgeoise que la petite bourgeoisie elle-même, qui va courrir aux urnes comme à chaque fois et toujours plus vers sa droite (cf. électorat PS qui tend vers le centre au grand désespoire de Buffet et consort).


Tu ne serait pas entrain d'idéaliser les abstentionnistes ?

sti a écrit :

Et puis, les quelques ouvriers qui vont voter LO sur les conseils de VP, on est indulgent ou pas avec eux ... ?


Bien qu'étant en désaccord avec cette consigne de vote pour le 1er tour ( VP appel au vote nul pour le second tour et je suis d'accord avec ça), je ne pense pas que beaucoup d'ouvrier aient besoin de VP pour savoir ce qu'il vont faires.


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Membre désinscrit
   Posté le 25-03-2007 à 15:45:59   

sti a écrit :


Je rappel ici, respectueusement, que le 1er parti de la classe ouvrière en france, c'est l'abstention.
Il se pourrait donc bien que nous autres, soyons moins "gangréné" par la mentalité petite bourgeoise que la petite bourgeoisie elle-même, qui va courrir aux urnes comme à chaque fois et toujours plus vers sa droite (cf. électorat PS qui tend vers le centre au grand désespoire de Buffet et consort).
Ton impatiente révolutionnaire te joue toujours les mêmes tours.
La classe ouvrière ne s'embourgeoise pas. Ce n'est absolument pas marxiste que de penser cela.
Peut être, un fort courant individualiste court et lui nuit beaucoup, c'est vrai. Mais par embourgeoisement, chez les marxistes conséquent, on entend bien d'autre chose comme le déplacement de bataillons ouvriers à l'intérieur des procésus de production, etc.
Pour finir, encore une fois, on ne peut vouloir s'exprimer en faveur de l'ouvrier tout en l'offensent.
Faut vivre dans les quartiers ouvriers pour comprendre que l' "embourgeoisement" de l'ouvrier et plus une figure de la réthorique qu'autre chose. Un vocabulaire qui nuit beaucoup au communiste qui l'utilise.

Je parlais de l'ensemble du prolétariat, il n'y avait pas de message caché derrière ma phrase. Si j'avais voulu désigner la classe ouvrière spécifiquement, j'aurais employé le terme.
En ce qui concerne la mentalité petite-bourgeoise, là je reconnais que je me suis mal exprimé et en relisant ma phrase (peut-être un peu trop longue) le terme de social-démocrate (à la place de petite bourgeoise) correspondait mieux à ce que je voulais dire.
Le terme "embourgeoisement" dans le contexte de ma phrase, surtout par rapport à ce qui suit, signifiait l'abandon de l'esprit de lutte et le fait de ne plus envisager l'action violente comme une nécessité pour prendre le pouvoir, ou même pour obtenir des avancées sociales.

Désolé si certains se sont sentis attaqués par mes propos, ce n'était pas le but...
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 25-03-2007 à 16:33:24   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Pas offensé, j'ai appris à te lire mais c'est pas forcément idem pour tout le monde. Je pense toujours au jeune ouvrier/ouvrière qui pourrait lire nos débats par curiosité et se poser beaucoup de questions légitimes sur la perseption qu'on certain ML de la classe ouvrière, c'est à dire de lui/elle-même, voilà tout.

Ceci dit, j'approuve entièrement ton constat sur le probléme syndical.

Par ailleur, la classe ouvrière est le prolétariat. L'analyse de Marx sur le prolétariat n'a jamais compris l'employé, même très modeste, de l'usine ou du cabinet d'assurance ou de la banque ou ...
Lenine affine effectivement l'analyse des classes en parlant de semi-prolétariat, pour certaines couches de salariés dont les conditions d'existences et la nature du travail qu'ils fournissent s'approchent beaucoup de ceux de l'ouvrier. Alliès les plus proches, les plus résolus, de nos jours on peut comprendre, je pense, à débattre, les femmes de ménage, l'entretien des espaces verts et de la chaussé, en passant par le balayeur ou les magaziniers en grandes surfaces, etc.
Le prolétariat, c'est la classe qui est appelé à prendre le contrôle de la production du capital parce qu'elle est celle qui concoure directement à la production de celui-ci.

Voir nos débats sur le topic prolétariat, qui à mon avis, est l'un des débats les plus intéressants si ce n'est le plus intéressant du forum ...

Message édité le 26-03-2007 à 17:46:09 par sti
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15921 messages postés
   Posté le 25-03-2007 à 23:32:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xuan a écrit :


Devons-nous être indulgents ou tolérants avec les ouvriers qui votent MGB ? Certainement pas, pas plus qu'avec ceux qui votent pour les candidats de "droite"

sti a écrit :


Parce que pour toi un ouvrier ou une ouvrière qui vote à gauche (sans conscience politique, par reflexe, cédant aux discours pseudo-sociaux) doit être "condamner" ?
C'est quoi l'interêt de se mettre en position de ne pas être "indulgent" ou "tolérent" , et à quoi ça correspond dans la PRATIQUE...
Je connais quelques ouvriers qui vont voter MGB ou LO, mais désolé, je ne me sens pas en guerre d'avec eux, mais en guerre contre les appareils politique qui les bernent et les utilisent, faute d'instruction politique (dont nous ne nous chargons pas, faut pas l'oublier !!!).
Et puis, les quelques ouvriers qui vont voter LO sur les conseils de VP, on est indulgent ou pas avec eux ... ?


Qui parle de condamner ? Qui parle de se mettre en guerre ?
Je ne lance pas d'anathème. Quand je discute avec un ouvrier réviso ou un sympathisant de MGB je ne fais pas de cadeau à son parti même si ça le met mal à l'aise. Et je ne suis ni indulgent ni tolérant avec les idées qu'il colporte lui aussi . Je ne sais pas faire autrement l’instruction politique dont tu parles. C’est notre devoir de les décourager de voter pour le parti révisionniste, comme pour les autres.
Et je me conduis de la même façon avec ceux qui votent Le Pen ou Sarkozy (sauf racistes ou fascistes notoires) parce qu’à part ces derniers il n’y a pas pour moi d’ennemi dans la classe ouvrière.
Voilà à quoi ça correspond dans la PRATIQUE puisque tu me poses la question.

Pour être plus clair, je rappelle les propos de Mao Tsé Toung sur ce qu’il appelait le libéralisme :
« Le libéralisme se manifeste sous diverses formes.
On sait très bien que quelqu'un est dans son tort, mais comme c'est une vieille connaissance, un compatriote, un camarade d'école, un ami intime, une personne aimée, un ancien collègue ou subordonné, on n'engage pas avec lui une discussion sur les principes et on laisse aller les choses par souci de maintenir la bonne entente et l'amitié.[…]
On entend des opinions erronées sans élever d'objection, on laisse même passer des propos contre-révolutionnaires sans les signaler: on les prend avec calme, comme si de rien n'était. »


Et puis, les quelques ouvriers qui vont voter LO sur les conseils de VP, on est indulgent ou pas avec eux ... ?
Je te dirais ça quand j'en aurai rencontré
...et idem pour Voynet, Bové, Besancenot et Cie.

Message édité le 25-03-2007 à 23:39:27 par Xuan


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 26-03-2007 à 01:42:11   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Finimore a écrit :



C'est pas un peu faux de parler de "parti de la classe ouvrière" pour désigner un comportement qui est loin d'être pour tous ses adeptes un engagement politique ?



C'est pas à prendre au pied de lettre, finimore.
Mais par contre c'est pas un peu faux dire que quand l'ouvrier s'abstient de participer à la démocratie bourgeoise par rejet, ce n'est pas une forme d'engagement politique.
Réfléchit bien, c'est la première forme d'engagement, c'est sur cette engagement (le rejet de la politique de la bourgeoisie) que nous pourrons avancer concrétement nos mot d'ordres révolutionnaire, quelque soit le degrès de maturité idéologique de l'ensemble de la classe.

Finimore a écrit :


Tu ne serait pas entrain d'idéaliser les abstentionnistes ?


T'aurais pas une question plus intelligente à me poser et surtout en rapport avec ce que j'écris ?

Finimore a écrit :



Bien qu'étant en désaccord avec cette consigne de vote pour le 1er tour ( VP appel au vote nul pour le second tour et je suis d'accord avec ça), je ne pense pas que beaucoup d'ouvrier aient besoin de VP pour savoir ce qu'il vont faires.


Ce qui a de bien avec toi finimore, c'est que quand tu es pas d'accord, même sur des sujets de première importance, et bien t'es pas vache, tu serais même plutôt sympa.
Bon, et puis je peux comprendre, besoin "d'unité" faisant, il faut ménager les camarades maoiste résonnables.

Tiens, je vais te donner un autre point de désacord que tu as avec VP. Un camarade de VP m'a assuré que VP était tout à fait critique vis-à-vis des discussions politiques sur les forums. Et bien je commence à penser comme cela.
15 ans de débats, de suputations sur la pratique des uns et des autres, leur appartenance sociale avoué ou inavoué, leur attachement politique et les espoirs d'unité confus et honteux...
Les coup de sang d'autant plus simple qu'ils se réfugient derrière des claviers à des centaines de kilométres de distance.
Tu ne t'ai jamais dit des trucs du genre: " c'est quand même bizarre comme situation, je discute tranquillement avec des révisos et des troskystes dans le syndicat ou ailleur, face à face, sans probléme, et avec des camarades ML comme sti, SMT, ou oppong (tu vois j'suis pas sectaire) j'ai des rapports d'anonyma permanent depuis des mois et des mois, aucun travail concret échangé ou même partagé... "

Toutes nos discussions sont allées trop loin pour moi sans qu'aucune pratique ne soit venue sanctionner quoique ce soit.
C'est bon outil d'information, c'est un bon outil d'échange mais quant à son utilité politique dans les luttes, c'est autre chose.

Message édité le 26-03-2007 à 01:43:12 par sti
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 26-03-2007 à 01:49:49   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Xuan a écrit :


Qui parle de condamner ? Qui parle de se mettre en guerre ?
Je ne lance pas d'anathème. Quand je discute avec un ouvrier réviso ou un sympathisant de MGB je ne fais pas de cadeau à son parti même si ça le met mal à l'aise. Et je ne suis ni indulgent ni tolérant avec les idées qu'il colporte lui aussi . Je ne sais pas faire autrement l’instruction politique dont tu parles.


Je t'ai alors mal compris, oublie ma réaction.

Encore un exemple d'un truc qui n'arriverait pas dans une vraie réunion. On comprend les gens et si on comprend pas ou l'on sent soi-même que l'on est pas compris, on corrige de suite ...
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 26-03-2007 à 17:45:19   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

ERRATUM


sti a écrit :


Lenine affine effectivement l'analyse des classes en parlant de sous-prolétariat , pour certaines couches de salariés dont les conditions d'existences et la nature du travail


Vous aurez compris que je voulais parler de semi-prolétariat .
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15921 messages postés
   Posté le 26-03-2007 à 22:45:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

sti a écrit :


Encore un exemple d'un truc qui n'arriverait pas dans une vraie réunion. On comprend les gens et si on comprend pas ou l'on sent soi-même que l'on est pas compris, on corrige de suite ...

Tu as entièrement raison sti, quand on ne se voit pas, les trois-quarts du message passent à la trappe.
Soyons plus prudents et attentifs dans nos réactions, c'est valable pour moi aussi...


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 29-03-2007 à 21:36:45   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

Xuan a écrit « La position de l'URCF est en retrait par rapport à celle de l'OCML. »
C'est un façon de voir les choses.
Je rappelle que nous appelons à ce que les ouvriers et les travailleurs ne votent pour aucun candidats. Là l’objet du tract est plus de relier la lutte (par la démonstration) à l’accusation et au renversement du capitalisme.
Quelques précisions :
Le haut du tract est en très gros " Accusons le capitalisme " avec le travailleur qui assomme à coup de massue le patron.
Au milieu de la première page un dessin représente un gros patron (avec inscrit capital) qui tient en laisse sarko (en pit bull) et royal (en cocker).
Il faut à mon avis relativiser qd tu dis "La position de l'URCF est en retrait par rapport à celle de l'OCML. » à cause de cette phrase qd il est dit " il ne s’agit pas de s’en remettre à des candidats même « providentiels » mais bien de déclencher des luttes unitaires et solidaires. " il faut le comprendre comme ironique, c'est à dire il ne faut se fier à aucun candidat quelqu’il soit même dit providentiel (d'où les guillemets ds le tract).
Il s'agit aussi de faire la preuve de la duperie pas seulement de la proclamer contre tous les candidats, ce qui est juste tu as raison. On vendait aussi le journal à la manif et aux usines qui citent tous les satellites des piliers du capital (pcf,lcr,lo,pt etc) et qui développe le sujet. Il n'est pas question d'indulgence !
Ensuite qqs autres extraits du tract :
" Les ouvriers de PSA producteurs de richesses matérielles comme c'est la loi sous le capitalisme sont justes bons à être exploités. "
" Tous ces candidats au-delà de leurs discours défendent les intérêts d'une même classe : celle du capital financier "
" L'URCF est persuadée que la classe ouvrière au fur et à mesure de ses luttes apparaîtra comme la seule classe (avec l'ensemble des travailleurs) apte à chasser la bourgeoisie afin de prendre le pouvoir, socialiser les entreprises, banques, construire un nouvel Etat socialiste afin que les producteurs de richesses puissent jouir enfin de leur travail. "
"… besoin d'une nouvelle révolution… ".

Précisions omises :
en bas du tract figure la faucille et le marteau et une explication de ce qu'est l'urcf : qqs extraits : " Organisation marxiste-léniniste, l'URCF mène un combat quotidien contre le capitalisme, pour la défense des revendications sociales, pour les droits et libertés démocratiques… "
" L'URCF agit pour que la France se retire des instances impérialistes : OTAN, Union européenne, se prononce pour l'autodétermination des peuples néo-colonisés. Avec la campagne " Accusons le capitalisme " dont elle est l'initiatrice, l'URCF cible la propriété privée des moyens de production et la dictature du capital, obstacles à l'émancipation des travailleurs… "

Y'a aussi cette mention en plus gros " La classe ouvrière n'a pas son parti : construisons le ! "

Globalement je ne pense donc pas que le tract soit en dessous de celui de VP ; même s'il n'y a pas concurrence, que les 2 soutiennent, popularisent et conscientisent les luttes de la classe ouvrière, je comprends qd même que l'on compare les tracts.


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 21-04-2007 à 12:19:45   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

un nouveau suicide d'ouvrier chez PSA : 51 ans.


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  Tract urcf : solidarité de classe avec les AulnayNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum