Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 ROCML . Journal de juin 2018

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
CMC
Grand classique (ou très bavard)
171 messages postés
   Posté le 17-09-2018 à 22:45:15   Voir le profil de CMC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à CMC   

Le journal du ROCML de juin est paru. Au sommaire :

ÉTAT DE LA LUTTE DE CLASSE
BILAN ET PERSPECTIVES
LES CAUSES DE LA DÉGÉNÉRESCENCE
SOCIAL-DÉMOCRATE DU PCF
38e CONGRES DU PCF
LE PEUPLE KURDE CIBLE DE TOUTES LES
FORCES RÉACTIONNAIRES
LA QUESTION MIGRATOIRE

à télécharge sur notre site www.rocml.org
et/ou acheter la version papier à la librairie le point du jour Paris


DUROC
Militant de valeur
295 messages postés
   Posté le 19-09-2018 à 09:26:49   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

correctif: Il s'agit bien du numéro de septembre, et non de juin !

duroc

--------------------
CMC
Grand classique (ou très bavard)
171 messages postés
   Posté le 20-09-2018 à 15:18:59   Voir le profil de CMC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à CMC   

l'éditorial de la VDC de septembre 2018



La première moitié de cette année 2018 aura été marquée par une série de
grèves et de mouvements revendicatifs dont le plus important a été la grève des
cheminots. Si cette grève n’a pas atteint les résultats escomptés, elle a été un
exemple concret de la lutte de classes que se livrent les deux classes fondamentales
de la société capitaliste, le prolétariat et la bourgeoisie, classes aux intérêts
fondamentalement antagonistes, lutte qui ne peut être résolue que par le renversement
du capitalisme et son remplacement par un mode de production supérieur,
le socialisme puis le communisme.
La lutte des cheminots a montré clairement le rôle fondamental que joue
l’Etat et son gouvernement dans la défense et la promotion des intérêts de la
classe capitaliste, rôle qui a valu à Mr Macron le surnom de président des riches.
Dans cette bataille, la bourgeoisie apparaît comme la grande bénéficiaire.
Pourtant, sa domination sur la société n’en sort pas renforcée. Le développement
du mode de production capitaliste dans le monde a bouleversé la division internationale
du travail, exacerbé la concurrence, la remise en cause de la hiérarchie
des nations impérialistes. Depuis la crise de 2008/2009 la reprise des affaires se
fait attendre. Cela entraine l’impérialisme français à accentuer sa politique impérialiste
pour défendre sa zone d’influence. C’est autour de la question de la
place de la France en Europe et dans le monde que sont recomposées les lignes
de démarcation entre les diverses fractions de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie.
Elles traversent tous les partis : européanistes et libres échangistes d’un
côté, nationalistes et protectionnistes de l’autre. Sur le plan intérieur la bourgeoisie
française n’a pas d’autre alternative que de faire peser sur le prolétariat
les effets de ce rééquilibrage et de la crise du système impérialiste.
Au fil des années, confrontée à la résistance des travailleurs elle a pris du
retard par rapport à ses concurrents, anglais et allemands pour baisser le
« coût » de la force de travail (baisse du salaire réel, dégradation des appareils
de protection sociale, de santé, flexibilité de l’appareil productif ….) . Elle ne
peut plus comme avant obtenir la paix sociale en concédant par le dialogue, le
partenariat social, quelques revendications portées par les réformistes. C’est ce
qu’a montré la grève des cheminots.
Dans le camp des travailleurs cette situation entraine des militants syndicaux
et politiques, notamment dans la CGT et le PCF à prendre conscience des
faiblesses du mouvement ouvrier. Des prises de positions en témoignent ainsi
que les discussions au sein des syndicats, UD et UL CGT. Les solutions qu’ils proposent
sont pourtant soit partielles, soit ne tiennent pas compte de l’état réel du
mouvement ouvrier, de son état de conscience anti-capitaliste et des causes de
cette situation. Nous analysons cette situation dans l’article « Bilan et perspectives
». Nous y identifions la cause principale des difficultés du mouvement ouvrier
: le prolétariat est orphelin de ses organisations de classe et en particulier
de son parti indépendant de tous les autres partis de la bourgeoise.
D’ici la fin de l’année se tiendra le congrès du Parti « Communiste » Français. Le
ROCML est attentif aux débats qui s’y développent, même s’il pense qu’ils ne
portent pas sur les racines du mal qui a détruit ce parti en tant que parti communiste.
Pour aider les militants ouvriers et les communistes sincères à y voir
clair, nous établissons dans ce numéro l’historique de sa dégénérescence et
montrons l’illusion de ceux qui croient encore à son redressement.
Nous affirmons en conséquence que l’objectif que doivent se fixer
les communistes et tous les militants syndicalistes de lutte de classe
c’est d’édifier un nouveau parti communiste fondé sur un retour aux
sources du marxisme léninisme.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10602 messages postés
   Posté le 23-09-2018 à 19:33:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'absence de direction révolutionnaire est en effet la question essentielle.
Concernant le PCF, nous devrions agir en direction de ses militants sincères, qui veulent se référer aux principes marxistes-léninistes.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  ROCML . Journal de juin 2018Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum