Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes 

 RESULTATS DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
robertbibeau
Militant de valeur
280 messages postés
   Posté le 08-06-2014 à 16:10:13   Voir le profil de robertbibeau (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à robertbibeau   

http://www.les7duquebec.com/non-classe/les-resultats-des-elections-europeennes/


L’élection du nouveau parlement européen à Strasbourg a fait, et fera encore, couler beaucoup d’encre chez tous les commentateurs patentés atteints de logorrhée. Tantôt, ce sont des pleurs et des grincements de dents de tout bord et de tout côté. Tantôt, quelques pantins déchirent leurs chemises sur la place publique, tentant d’effrayer les électeurs – qu’ils méprisent – à propos du score de ce qu’ils appellent l’extrême droite – une variante hurlante de la droite décevante –. De l’autre bord, les polichinelles politiques pleurnichent à l’effet que les électeurs ont été bien ingrats et bien passifs de ne pas voter en faveur de leurs pouliches fumistes – plus de 60% de non-votant totalement indifférents – (1).

Vous aurez noté que je n’utilise pas l’appellation convenue d’«abstentionnistes», car ce terme ne rend pas correctement l’État d’esprit de mépris et d’indifférence totale qui balaie les masses ouvrières et populaires dans l’Europe entière. Cette simple unanimité généralisée dans toute la classe ouvrière européenne devrait déjà alerter les gauchistes de salon à l’effet qu’il existe déjà, concrètement, une communauté de pensée transnationale – unificatrice – parmi la classe ouvrière européenne internationaliste.

Elle est là sous vos yeux l’Union européenne des ouvriers exploités et enragés. Eh! Camarades gauchistes, la fraternité des ouvriers européens contre le pouvoir capitaliste monopoliste nationaleux européaniste lepenniste est là, sous votre nez, suffit de regarder.

Nous affirmons que les ouvriers européens ne se sont pas abstenus d’aller voter comme pour poser un inutile geste de protestation – une futile attestation de rejet d’une clique parlementaire, pour faire braire une autre bande de fripons sectaires. Nous affirmons, qu’au contraire, ce jour d’élection bidon, de fraude électorale bancale, les ouvriers de France et d’ailleurs, les travailleurs et les salariés d’Europe en général (peu nous chaut les autres classes sociales) ont simplement continué de vaquer à leur activité; continuer de ployer sous leur peine et sous leurs chaînes; poursuivi la bataille contre la misère, et de se chercher un emploi; et parachever leur quête de crédit pour le loyer, pour l’auto et pour la fin du mois à boucler.

La classe ouvrière de l’Europe entière, bien en avance sur ces pseudo dirigeants syndicaux, politiques, associatifs, gauchistes et «implosifs» (2) sait déjà que cette crise économique mondiale, qui frappe l’Europe comme le reste du monde en cavale, ne se résoudra pas aux parlements des polichinelles strasbourgeois, bruxellois, parisien ou berlinois, etc.

Qu’ont-ils à faire de cette kermesse électorale (193 listes en lice pour 74 jobs de députés bien payé les ouvriers saqués –désespérés – humiliés qui n’en peuvent plus de râler sans jamais voir la lumière au bout du tunnel européen ou au bout du cul-de-sac national français ou autre. Ils sombrent dans le désespoir – ils prennent une arme et commettent l’irréparable contre eux-mêmes, contre leurs proches parfois, contre leurs camarades des fois… Économisez vos forces camarades et renoncez à cette violence individuelle déplorable – . Ne désespérez plus et préparez-vous au grand affrontement qui n’aura pas lieu dans les parlements évidemment, nous le savons vous et moi.

Voilà la seule leçon que notre classe doit impérativement tirer de cette mascarade électorale européenne… la classe ouvrière européenne est en avance sur son «avant-garde» (sic). Préparons la prochaine manche dans la rue, dans les universités, dans les usines et dans les quartiers.

____________________________

MANIFESTE DU PARTI OUVRIER (2014)
http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782753900073

LE DÉCLIN DE L’IMPÉRIALISME CONTEMPORAIN (2014)
http://www.robertbibeau.ca/VolumeDeclin.html


IMPÉRIALISME ET QUESTION NATIONALE. 2e édition (2012)
http://www.robertbibeau.ca/commadevolume.html
___________________________


(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_europ%C3%A9ennes_de_2014_en_France
(2) Samir Amin (2014) http://www.michelcollon.info/Les-elections-europeennes-l.html

--------------------
http://www.les7duquebec.com
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10363 messages postés
   Posté le 14-06-2014 à 22:23:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un commentaire de Samir Amin :

Les ÉLECTIONS EUROPÉENNES de MAI 2014.
NOUVELLES ÉTAPE dans L’IMPLOSION du PROJET EUROPÉEN
[Samir Amin]

La construction européenne a été conçue et mise en œuvre dès l’origine pour garantir la pérennité d’un régime de libéralisme économique absolu. Le traité de Maastricht (1992) renforce encore ce choix fondamental, et interdit toute autre perspective alternative. Comme le disait Giscard d’Estaing : « le socialisme est désormais illégal ». Cette construction était donc par nature anti-démocratique et annihile le pouvoir des Parlements nationaux élus, dont les décisions éventuelles doivent rester conformes aux directives du pouvoir supranational défini par la pseudo-constitution européenne.
Le « déficit de démocratie » des institutions de Bruxelles, à travers lesquelles opère la dictature néo-libérale, a été et demeure consciemment voulu. Les initiateurs du projet européen, Jean Monet et autres, n’aimaient pas la démocratie électorale et se donnaient l’objectif d’en réduire le « danger », celui d’engager une nation hors des sentiers tracés par la dictature de la propriété et du capital. Avec la formation de ce que j’appelle le capitalisme des monopoles généralisés, financiarisés et mondialisés, à partir de 1975, l’Union Européenne est devenue l’instrument du pouvoir économique absolu de ces monopoles, créant les conditions qui permettent d’en compléter l’efficacité par l’exercice parallèle de leur pouvoir politique absolu. Le contraste droite conservatrice/gauche progressiste, qui constituait l’essence de la démocratie électorale évoluée, est de ce fait annihilé, au bénéfice d’une idéologie de pseudo « consensus ».

Ce consensus repose sur la reconnaissance par les opinions générales en Europe que les libertés individuelles et les droits de l’homme sont garantis, au moins dans la majorité des Etats européens sinon dans ceux de l’ex Europe orientale, mieux qu’ailleurs dans le monde. C’est exact et à l’honneur des peuple concernés. Néanmoins la double dictature économique et politique des monopoles généralisés annihile la portée de ces libertés, privées de leur capacité de porter en avant un projet de société qui transgresserait les limites imposées par la logique exclusive de l’accumulation du capital.

Par ailleurs l’unité européenne a été popularisée avec l’argument alléchant que celle-ci conditionnait l’émergence d’une puissance économique égale à celle des Etats Unis et autonome par rapport à celle-ci. Mais en même temps la constitution européenne combinait les adhésions à l’Union Européenne et à l’OTAN, en qualité d’allié subalterne des Etats Unis. Le nouveau projet d’intégration économique atlantique devrait dissiper les mensonges de cette propagande : le marché européen sera soumis aux décisions du plus fort, les EtatsUnis. Adieu l’indépendance de l’Europe !

Mais le régime économique libéral absolu, imposé par la constitution européenne, n’est pas viable. Sa raison d’être exclusive est de permettre la concentration croissante de la richesse et du pouvoir, au bénéfice de l’oligarchie de ses bénéficiaires, fût-ce au prix d’une austérité permanente imposée aux classes les plus nombreuses, à la régression des acquis sociaux, voire au prix de la stagnation économique. La spirale infernale de l’austérité produit pour l’ensemble européen la croissance permanente des déficits et de la dette (et non leur réduction comme le prétend la théorie économique conventionnelle, sans fondements scientifiques). Les exceptions (l’Allemagne aujourd’hui) ne peuvent l’être que parce que les autres sont, eux, condamnés à subir leur sort. L’argument avancé – « il faut faire comme l’Allemagne » – n’est pas recevable : par sa nature même le modèle ne peut pas être généralisé.

Néanmoins le pouvoir absolu exercé par les monopoles généralisés et l’oligarchie de leurs serviteurs ne permet pas sa remise en cause par les « opinions générales » . Ce pouvoir absolu est déterminé à défendre jusqu’au bout et par tous les moyens ses privilèges, ceux des oligarchies, seules bénéficiaires de la concentration sans limite de la richesse.

Les élections européennes de mai 2014 traduisent le rejet par la majorité des citoyens de « cette Europe » (sans nécessairement être conscients que « l’Europe » ne peut être autre). Avec plus de la moitié d’abstentionnistes dans le corps électoral (plus de 70% d’abstentions dans l’Est européen), 20% de votes en faveur de partis d’extrême droite se déclarant « anti-européens » , les listes dites « europhobes » en tête en Grande Bretagne et en France, 6% en faveur de partis de la gauche radicale critique de Bruxelles, cette conclusion s’impose. Certes, en contrepoint, la majorité de ceux qui ont participé au vote, se réclament toujours du (ou d’un) projet européen, pour les raisons données plus haut ( « l’Europe garante de libertés et des droits » et parce qu’ils pensent encore – avec beaucoup de naïveté – qu’une « autre Europe » (des peuples, des travailleurs, des nations) est possible, alors que la construction européenne – en béton armé – a été conçue pour annihiler toute éventualité de sa réforme.

Le vote de défiance d’extrême-droite porte en lui des dangers qu’on ne doit pas sous-estimer. Comme tous les fascismes d’hier, ses porte-paroles ne mentionnent jamais le pouvoir économique exorbitant des monopoles. Leur prétendu « défense de la nation » est trompeuse : l’objectif poursuivi est – outre l’exercice de leur pouvoir dans les différents pays concernés de l’Union Européenne – le glissement de l’Union Européenne de son régime actuel administré par la droite parlementaire et/ou les sociaux-libéraux à un régime nouveau géré par une droite dure. Les débats sur les origines véritables de la dégradation sociale (précisément le pouvoir des monopoles) sont transférés vers d’autres domaines (l’exploitation du bouc émissaire de l’immigration en particulier).

Mais si ce succès douteux de l’extrême droite « anti européenne » est celui qu’il est, la faute en revient à la gauche radicale (à gauche des partis du socialisme ralliés au libéralisme).

Par son manque d’audace dans la critique de l’Union Européenne, par l’ambiguïté de ses propositions, qui alimentent l’illusion de « réformes possibles », cette gauche radicale n’est pas parvenue à faire entendre sa voix.

Dans le chapitre intitulé « L’implosion programmée du système européen » (1), je dessinais les lignes générales de la dégradation programmée de l’Union Européenne. On aura alors une petite Europe allemande (l’Allemagne, agrandie par ses semi-colonies d’Europe orientale, allant peut-être jusqu’à l’Ukraine), la Scandinavie et les Pays Bas attelés à cette nouvelle zone mark/euro ; la France ayant choisi son adhésion « vichyste » à l’Europe allemande (c’est le choix des forces politiques dominantes à Paris), mais peut-être tentée plus tard par un renouveau « gaulliste » ; la Grande Bretagne prenant ses distances et affirmant encore davantage son atlantisme dirigé par Washington ; la Russie isolée ; l’Italie et l’Espagne hésitant entre la soumission à Berlin ou le rapprochement avec Londres. L’Europe de 1930, ais-je alors écrit. On y va.


Source : http://www.forumdesalternatives.org..

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
robertbibeau
Militant de valeur
280 messages postés
   Posté le 15-06-2014 à 18:05:18   Voir le profil de robertbibeau (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à robertbibeau   

Il aurait été préférable que le camarade XUAN nous donne son appréciation sur ces propos de Samir AMIN.

Quelle est exactement la position de M. Samir Amin ? Il critique les critiques - il prédit l'implosion - du «projet» européen sans même se rendre compte que ce n'est pas le «projet» européen dont il décrit l'effondrement mais l'impérialisme européen - comme mode de production et d'échanges qui s'effondrera.
M. Ami nous fait de la futurologie à propos de la refontes des alliances et semonce ce qu'il appel «la gauche» (laissez nous rire svp) de ne pas en faire assez pour sauver chacun leur ÉTAT-POLICIER fétiche nationaliste dont le grand capital monopoliste ne veut plus.

Camarades veuillez vous mouiller et nous dire ce que vous pensez et de ces élections - quelle en est le résultat pour notre classe (pas pour la petite-bourgeoise) et que pensez-vous de cet effort de récupération que lance M. Samir Amin ????

Robertbibeau@hotmail.com

--------------------
http://www.les7duquebec.com
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10363 messages postés
   Posté le 15-06-2014 à 23:59:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

J’ai déjà exposé en long et en large mon point de vue sur les élections européennes et leur résultat dans la rubrique Euroboycott !
J’ai cité à plusieurs reprises des articles dont je ne partage pas forcément tous les aspects, mais qui apportaient de l’eau au moulin du boycott.
D'ailleurs je me réjouis que tous les marxistes-léninistes aient appelé au boycott, même s’il n’y a pas eu d’appel commun.
A l’intérieur même du parti révisionniste des militants se sont ouvertement opposés aux consignes électorales de leur direction et ont soutenu l’abstention.
C’est une lame de fond qui n’est autre que le puissant rejet populaire des institutions bourgeoises, c’est tout ce qu’il nous faut encourager.

L’article de S. Amin présente aussi des côtés positifs :
Il relève que la construction européenne « libérale » est rejetée par la majorité des populations européennes et en déduit qu’elle s’effondrera.
Sur le fond c’est une notion importante que les peuples européens renverseront cet édifice.

Tu parles d’impérialisme européen, mais l’Europe est l’assemblage de plusieurs impérialismes, qui sont eux-mêmes en concurrence et en opposition. De ce point de vue l’Europe peut se disloquer sans que ces impérialismes ne disparaissent.
Ce qui en résulterait, on n’en sait rien et Amin fait de la politique fiction en effet. Du reste il ne parle que succinctement de la soumission aux USA c’est dommage.
A mon avis il y a à la fois union et lutte entre l’impérialisme US et ceux européens. L’affaire de la BNP est une illustration de ces intérêts capitalistes à la fois alliés et concurrents.
Sur ce point on ne peut pas aller vers « une Europe de 1930 » puisque les USA n’étaient pas alors hégémoniques et que des empires coloniaux étaient en jeu. La situation est différente.
Par contre les rapports de domination au sein de l’Europe peuvent effectivement redevenir conflictuels, ou bien un clivage peut se produire entre atlantistes et anti-atlantistes, dans la confrontation avec les pays émergents.
Dans tous les cas, les échecs successifs au Moyen Orient et en Europe Centrale se traduiront par une accentuation des antagonismes de classe et des contradictions au sein de l’Europe, on s’en doute même si on ignore les formes que prendra cette accentuation.

La critique que tu fais
robertbibeau a écrit :


S. Amin … semonce ce qu'il appel «la gauche» (laissez nous rire svp) de ne pas en faire assez pour sauver chacun leur ÉTAT-POLICIER fétiche nationaliste dont le grand capital monopoliste ne veut plus.

n’est pas juste : Amin reproche à la gauche radicale (soit le Front de Gauche et non « la gauche » d’alimenter l’illusion de « réformes possibles » et de favoriser ainsi l’extrême droite « anti européenne » qui profite du sentiment populaire anti européen.
C’est parfaitement exact, le parti révisionniste et le Front de Gauche se sont présentés à ces élections en prétendant qu’une autre Europe est possible. Evidemment personne n’y croit, et la déculottée électorale ne leur a même pas servi de leçon.

Récupération dis-tu ? Samir Amin n’a pas de fan club et ses avis n’ont pas d’autre fonction que de faire réfléchir et réagir positivement ou pas. Notre réflexion doit aussi utiliser les observations justes des intellectuels non marxistes-léninistes. Pour autant cela ne signifie pas qu’ils deviennent nos maîtres à penser.

En ce qui concerne notre classe les élections au parlement européen ne constituent qu’une indication du mépris des masses ouvrières et populaires pour cette institution. C’est très positif mais ce n’est pas encore une action concertée ; en fait cela dépend de nous.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
robertbibeau
Militant de valeur
280 messages postés
   Posté le 16-06-2014 à 15:49:48   Voir le profil de robertbibeau (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à robertbibeau   

Merci de cette réponse - précise et éclairante.

--------------------
http://www.les7duquebec.com
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7080 messages postés
   Posté le 17-06-2014 à 22:14:37   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

en vous abstenant de voter pour jean luc melenchon,vous laissez le champ libre au front national,qui veut balkaniser la France,afin de la rendre "blanche" et de réhabiliter les chouans,le maréchal pétain et l Algérie Francaise.vigilance.
robertbibeau
Militant de valeur
280 messages postés
   Posté le 17-06-2014 à 22:52:23   Voir le profil de robertbibeau (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à robertbibeau   

NON pas du tout Marquetalia ce sont les bonzes syndicaux, les petits bourgeois gauchistes et la poncifs de la gauche plénipotenciaire qui racontent cela.

Vois-tu en société bourgeoise la classe bourgeoise contrôle tout dirige tout et mène le troupeau la ou elle veut. Le jour ou le grand capital aura décidé comme en Allemagne de 1930, l'Italie de Mussolini, l'Espagne de Franco de placer ses hommes de mains fascistes au pouvoir - il le feront - et ton bulletin de vote n'aura aucune incidence Même 10 millions de bulletin comme le jour ou vous avez voté contre l'UNION - ils le feront malgré vos bulletins.

La seule chose qui peut les retenir c'est la compréhension qu'ils auront du niveau de conscience de classe des ouvriers.. En d'autres termes les ouvriers sont-ils contrôlés par les apparatchiks syndicaux gauchistes sociaux-démocrates électoralistes - etc. OU les ouvriers sont-ils enragés - dépolitisés (c'est-à-dire en réalité hors contrôle des aparatchiks et susceptibles d'éclater de tout faire sauter en cas de perte de contrôle de l'appareil étatique bourgeois par la bourgeoisie

Voilà comment se développera la lutte des classes antagonistes - Surtout on ne vote pas même pas par abstention mais parce que nous sommes trop occupé à apprendre le maniement des armes en attendant le Grand Soir - le reste nous chaut peu...

--------------------
http://www.les7duquebec.com
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2047 messages postés
   Posté le 18-06-2014 à 07:14:27   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

marquetalia a écrit :

en vous abstenant de voter pour jean luc melenchon,vous laissez le champ libre au front national,qui veut balkaniser la France,afin de la rendre "blanche" et de réhabiliter les chouans,le maréchal pétain et l Algérie Francaise.vigilance.


Arrête un peu avec tes conneries !!! Ce genre "d'idioties" a coûté cher au mouvement ouvrier. Electoralisme, vote "pour le moins pire", vote de "soutien critique à la gauche", illusions en 1981 du vote Mitterrand s'appuyant sur la conception trotskiste du "débordement", vote Hollande en 2012 "pour chasser Sarkozy" etc... ça suffit !!!
C'est bien Hollande et Valls (que Méléchon a contribué à faire élire...) qui pratique une politique agressive anti-ouvrière, impérialiste.
Le blabla sur le FN, c'est du pipeau pour masquer la réalité de la politique de la social-démocratie. Mélenchon, n'étant que la caution "de gauche" de cette social-démocratie, en fait c'est un représentant du réformisme radical.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7080 messages postés
   Posté le 18-06-2014 à 12:38:48   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

http://rcpc.over-blog.com/article-les-racines-du-fascisme-sont-inseparable-102611786.html
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7080 messages postés
   Posté le 18-06-2014 à 14:25:19   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

ce sera francois hollande qui se portera l année prochaine au secours de la dictature togolaise,pas marine lepen http://www.monde-diplomatique.fr/2014/06/GALY/50528
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10363 messages postés
   Posté le 18-06-2014 à 22:23:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

en vous abstenant de voter pour jean luc melenchon,vous laissez le champ libre au front national,qui veut balkaniser la France,afin de la rendre "blanche" et de réhabiliter les chouans,le maréchal pétain et l Algérie Francaise.vigilance.


Assez de chantage sur le risque FN, qui justifierait le soutien à tous ceux qui se prétendent antifascistes pour accéder à quelque strapontin.
Le principal danger fasciste vient de l'Etat marquetalia.

Pour quitter le Togo et revenir aux européennes, parce que c'est quand même le sujet, nous avons déjà expliqué longuement que le parlement européen n'a aucun rôle de décision et que celui-ci revient aux dirigeants français et allemands.

Pourquoi Mélenchon n'en a-t-il rien dit ? Pourquoi ne dénonce-t-il pas le danger que le PS fait courir à la démocratie ? Pourquoi n'a-t-il pas appelé à l'abstention, alors que l'immense majorité du peuple s'est abstenue ?
Parce que ses critiques contre les socialistes n'ont qu'un but c'est d'obtenir un strapontin.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
robertbibeau
Militant de valeur
280 messages postés
   Posté le 19-06-2014 à 15:11:46   Voir le profil de robertbibeau (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à robertbibeau   

TOTALEMENT D'ACCORD NOUS VIVONS SOUS L'ÉTAT-POLICIER FASCISANT ET C'EST L'ÉTAT QUI A POUR TÂCHE D'ÉCRASER notre classe - l'élection du FN sur laquelle nous n'avons AUCUNE prise se fera quand la bourgeoisie aura déterminer que la mascarade des polichinelles fascistes dissimulées (Valls) a assez duré et que le parti au pouvoir doit avoir l'habit conforme à ses paroles

La campagne de la go-gauche contre soi-disant la montée de la droite vise deux objectifs A) s'accrocher au pouvoir malgré leur faillite à casser la résistance ouvrière B) Accréditer le mensonge que la droite FN constitue une alternative crédible - différente - d'une vraie opposition - Comme la population est disposée à tout tenter pour se sortir de la crise et des malheurs elle finira par accepter PENSENT-ILS que le FN pourrait être au pouvoir.

QUESTION : Pour les ouvriers qu'Est-ce qui aura changé quand Marine Le Pen aura pris la place de Hollande - Valls et de Sarkozy ?

RIEN et l'obligation de renverser ce système social et l'État-policier restera entier

--------------------
http://www.les7duquebec.com
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7080 messages postés
   Posté le 20-06-2014 à 01:56:19   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

c est typique du discours ultragauchiste que de traiter manuel valls de "fasciste",comme je l ai fait moi meme avec le topic "manuel valls écoute t il du bunker 84?",car il est le petit fils d un républicain espagnol d origine catalane,qui a donc combattu le fascisme;néanmoins,vous avez raison de souligner la xénophobie de gauche anti-rom distillée par nos médias,qui cautionnent pratiquement le lynchage d un jeune homme rom en région parisienne et le racisme ambiant contre cette communauté fragile et isolée.VIGILANCE.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10363 messages postés
   Posté le 20-06-2014 à 22:11:33   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

c est typique du discours ultragauchiste que de traiter manuel valls de "fasciste",comme je l ai fait moi meme avec le topic "manuel valls écoute t il du bunker 84?",car il est le petit fils d un républicain espagnol d origine catalane,qui a donc combattu le fascisme...


et alors ? !!!
Parce que son grand-père a combattu Franco, Manuel Valls est vacciné contre le fascisme ? Tu rêve debout marquetalia !!!
Cet individu est le premier ministre de la république bourgeoise, qui se moque pas mal des aïeux de Valls et qui lui demande des résultats tangibles dans la défense des intérêts capitalistes, y compris par la manière forte si nécessaire.
Au passage je te signale qu'il vient d'interdire une manifestation des cheminots.
Ce sont les actes qui comptent marquetalia, pas le pedigree ni les antécédents familiaux.

Et semer des illusions sur Valls en allant fouiner dans son arbre généalogique, c'est de l'ultra-naïveté ou bien tu t'es laissé monter le bourrichon par quelque disciple de Mélenchon ?

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7080 messages postés
   Posté le 20-06-2014 à 22:23:32   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

tu as parfaitement raison,mais je ne suis pas proche de Melenchon;la politique francaise vis a vis des Roms n a t elle pas ete analysée comme "un holocauste racial" par fidel castro?
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes  RESULTATS DES ÉLECTIONS EUROPÉENNESNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum