Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 Remise en cause des régimes spéciaux

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 20-10-2007 à 22:00:52   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Il est érroné et profondément réactionnaire car le corporatisme poussé à fond c'est la réaction sur toute la ligne.
économique: il brise l'unité à la base, qu'elle soit réelle ou pas, son besoin d'existence pour avancer dans les luttes économiques est indiscutable
politique: c'est le vieux proudhonisme, la petite propriété, la "libre association des travailleurs", bref un anachronisme.

Donc il s'agit pas de parler en syndicaliste radicale, on sait tous faire sans problème, mais d'essayer de produire une analyse politique de ces situations, sans quoi il ne sert à rien de se la donner ML, révolutionnaire et cie ...
La classe ouvrière n'a pas de conseils à recevoir en matière de lutte économique, elle sait faire toute seule, avec le syndicat hier, sans aujourd'hui (voir les belles grèves ouvrières de cette année un peu partout et en dehors des directions syndicales, simple "accompagnatrices" et souvent fossoyeuses ...)
Le rôle du militant politique est de donner des perspectives politiques tout en luttant à côté des meilleurs militants ouvriers quant la situation le propose mais sans jamais s'endormir sur le projet.
C'est de 25 ans de sommeil dont on sort, un peu d'audace camarades !
Membre désinscrit
   Posté le 21-10-2007 à 00:05:49   

Briser qqchose qui n'existe pas c'est un concept intéressant à étudier.
Toute grève ajd étant corporatiste, si je suis votre logique il faut donc condamner ces grèves?! A la limite ça rejoint le discours des délégués syndicaux au bureau: "Les cheminots font grève pour leurs propres intérêts, qu'ils se démerdent, ils sont assez grands pour se débrouiller tout seuls"
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 21-10-2007 à 01:59:35   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Le sarcasme argumentaire est aussi un concept intéressant mais en général, utilisé seul, il ne prouve que le manque de connaissance d'un sujet.

L'unité de la classe est une donné objective.

Je t'invite à relire les classiques. Qu'elle se concrétise dans l'action est une discussion d'un autre ordre mais pour les matérialistes scientifiques, la classe ouvrière est une, les corporatismes jouent le rôle de diviseur de l'unité idéologique qui se fonde sur une étude scientifique (communauté d'intérêts immédiat: économique et politique, rôle historique quant à l'avènement du communisme, etc.)
C'est une vieille histoire du mouvement ouvrier qui remonte à bien avant l'ére du capitalisme au pouvoir. Quelle que soit la classe au pouvoir dans l'histoire, la classe des hommes qui ont produit les richesses a toujours été la classe ouvrière et la paysannerie.
Si cette dernière porte en elle une part de réaction (attachement à la terre en propriété privé), la classe ouvrière a porté la sienne ( "le devoir" ) c'est à dire le travail comme voie de liberté individuelle et non collective, le métier comme aboutissement du rôle sociale, puis la "libre association" des travailleurs et son cortèges de niches d'exploitation (l'affilié contre son apprentis, un corps de métier mieux organisé contre un autre etc.)
Cela a servi un temps de moteur pour l'action puis à donner les impasses que l'on sait et les discours ultra réactionnaires que l'on retrouve chez les compagnons aujourd'hui par exemple ou encore le vote quasi écrasant des artisans pour le FN (ou encore des Schivardis, on sait pas encore ce qui est pire.)

Qui te dis condamner la grève ? C'est le moyen pour la classe ouvrière d'obtenir des améliorations dans son quotidien, c'est aussi l'école de la lutte de classe, les moments de confrontation direct avec le patron, c'est IRREMPLAÇABLE mais encore faut-il éviter les combats fratricides dans la classe et savoir dénoncer les vieilles représentations syndicales (ou les nouvelles sur le même modèle) qui utilisent les moments de conflits sociaux pour négocier la représentation salariale dans toutes les instances de la collaboration de classe (CA des grandes entreprises et autres) et les subventions qui vont avec les charges (plus les valises, voir l'affaire uimm).
Mais la question que tout communiste doit se poser, au risque sinon d'être en extrême retard sur l'histoire, c'est de savoir si il n'est pas temps de dire à l'ouvrier, "voit l'histoire du syndicalisme, nous disons depuis toujours qu'il mène sur les voies du réformisme car il ne pose pas la question du pouvoir politique mais celle de la simple amélioration du quotidien, toujours remise en cause et pour laquelle il faut batailler sans cesse. Voit comme la bourgeoisie sait acheter la représentation syndicale et l'utiliser contre toi avec l'argent que ta bourgeoisie tire de l'exploitation honteuse des ouvriers du monde entier car nous vivons l'époque de l'impérialisme. Voit comme se pose la question cruciale: Combien de génération d'ouvrier vont devoir encore se prendre la répression bourgeoise dans la gueule dans des luttes économiques, mêmes radicales, avant que nous prenions en main la répression de la bourgeoisie, la prise de son pouvoir et l'appropriation des moyens de production des richesses qu'il nous appartient de gérer dans la justice et pour le socialisme "

D'autres expliqueront mieux que moi cette dialectique du mouvement ouvrier qui s'empare de la conscience "socialiste" comme disait les anciens ...

En tout cas, si tu ne perçois pas cela, tu feras un bon anarcho syndicaliste mais certainement pas un ML conséquent.
Ma pratique du syndicat à leur côté me le prouve depuis des mois. Et de ce point de vue, ils sont, eux, bien plus conséquent que nous, car il ne prétendent pas au dualisme des analyses: "politique", "économisme", "politique", "économisme" etc.

Maintenant, tu me trouveras en gréve car quand la classe ouvrière s'en prend dans la gueule, ben je suis au côté des miens pour répliquer même si je sais qu'on ne livre là qu'un combat et que la vraie bataille doit encore s'orgagniser, sans plus attendre ...

Je crois que Koba appel ça de "l'instinct de classe" ... (il fait de l'anthropologie sociale , faut pas lui en vouloir)


Edité le 21-10-2007 à 02:00:12 par sti


Membre désinscrit
   Posté le 21-10-2007 à 04:28:07   

sti a écrit :


En tout cas, si tu ne perçois pas cela, tu feras un bon anarcho syndicaliste mais certainement pas un ML conséquent.

Comme t'es loin d'être le premier à me faire la remarque (par rapport au ML, pas l'anarcho-syndicalisme), ça mérite effectivement réflexion. Je ne sais pas vraiment dans quelle catégorie on peut me classer, mais ML j'en doute de plus en plus.
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 21-10-2007 à 12:08:30   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Je ne prétend pas, mais surtout pas, "imposer" ou même "impulser" des remises en cause personnelle.
J'ai assez de mes propres doutes
L'idée d'un débat est d'avancer des arguments, réciproquement, et de s'éclairer mutuellement ...
Nos discussions sur le syndicalisme sur ce forum même aura participé à me former cette conviction (que je te livre au-dessus) et qui reste soumise aux critiques des camarades.
Ma seule ligne constante de reflexion est le dialogue avec tout le monde et l'écoute attentive des leçons de la pratique ouvrière qui si on sait les lier à la pensée marxiste ainsi qu'à sa propre pratique d'ouvrier, nous apportent bien plus que tout les livres car eux s'écrivent dans un moment de l'histoire, les pratiques, elle, s'écrivent tout au long de l'histoire, à chaque instant ...
Les livres sont au mieu des synthéses qui servent de point d'appuis à des pratiques éclairées.
La pratique est l'action qui change le monde.
Tu as prouvé plus d'une fois ton attachement aux principes ML, te fais pas violence plus qu'il ne faut, faut juste avancer et on verra ce qu'on deviendra dans l'avenir, en fonction des camps que l'on choisit de défendre, objectivement ou subjectivement.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17563 messages postés
   Posté le 21-10-2007 à 20:01:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

pour info la position défendue sur le site oùvalacgt défend des revendications unitaires:
http://ouvalacgt.over-blog.com/article-13123702.html

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 21-10-2007 à 23:29:28   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Xuan a écrit :


pour info la position défendue sur le site oùvalacgt défend des revendications unitaires:


Petite info.

D'où vient cette évolution ?
Réponse ci-dessous:
http://lescheminotsdepsl.aceboard.fr/161836-2404-4621-0-Contre-penibilite-juin-Dunkerque.htm

Voir la position de Eugéne du Blog où va la CGT posté le 03/06/2007 sur Combat Syndical - Forum Cheminot -
Prolétaire est un camarade d'Avant Garde.

--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  Remise en cause des régimes spéciauxNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum