Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 Rapport d'activité du gouvernement 13_03_2019

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:35:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Texte intégral : Rapport d'activité du gouvernement


http://french.xinhuanet.com/chine/2019-03/16/c_137899772.htm

BEIJING, 16 mars (Xinhua) -- Voici le texte intégral du Rapport d'activité du gouvernement présenté le 5 mars 2019 par le Premier ministre chinois, Li Keqiang, à la deuxième session de la XIIIe Assemblée populaire nationale de la République populaire de Chine, et adopté le 15 mars :

RAPPORT D'ACTIVITÉ DU GOUVERNEMENT

Présenté le 5 mars 2019 à la deuxième session de la XIIIe Assemblée populaire nationale

Li Keqiang
Premier ministre du Conseil des affaires d'État

Mesdames et Messieurs les députés,
Au nom du Conseil des affaires d'État, j'ai l'honneur de soumettre à l'examen de la présente session de l'Assemblée le rapport d'activité du gouvernement. J'invite par la même occasion les membres du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), qui assistent aux travaux de la présente session, à nous faire part de leurs remarques sur ce rapport.

I. BILAN DU TRAVAIL ACCOMPLI EN 2018
L'année 2018 a amorcé la traduction dans les faits de l'esprit du XIXe Congrès du Parti et est la première année du mandat du gouvernement actuel. Confrontés à une situation complexe et difficile sur les plans intérieur et extérieur, comme on en a rarement connu depuis de nombreuses années, nous avons vu notre économie subir de nouvelles pressions à la baisse. Cependant, notre peuple multiethnique, sous la ferme direction du Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping et guidé par la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, est vaillamment allé de l'avant en surmontant toutes sortes de difficultés, a réussi à réaliser les principaux objectifs du développement économique et social prévus pour 2018, et fait de nouveaux progrès importants dans ses efforts pour parachever l'édification intégrale de la société de moyenne aisance.
— L'activité économique chinoise s'est maintenue dans une fourchette raisonnable. Le PIB a connu une croissance de 6,6 % pour dépasser 90 000 milliards de yuans. La croissance économique est alignée sur les indices quantitatifs en matière de consommation d'électricité et de volume du transport de marchandises. La hausse des prix à la consommation des ménages a été de 2,1 % ; l'équilibre global de la balance des paiements internationaux a été maintenu ; 13,61 millions de nouveaux emplois ont été créés dans les agglomérations urbaines, tandis que le taux de chômage au sens du recensement de la population a été maintenu à un niveau relativement bas de 5 % environ. Un pays en voie de développement comme le nôtre, qui compte près de 1,4 milliard d'habitants, a réalisé le quasi-plein emploi.

— La structure économique n'a cessé de s'améliorer. La consommation a joué un rôle d'entraînement accru dans la croissance économique. La contribution du secteur des services a été de près de 60 % ; l'industrie de haute technologie et l'industrie équipementière ont connu un rythme de croissance plus rapide que celui des autres secteurs de l'industrie ; et une bonne récolte de céréales a été à nouveau enregistrée. La consommation d'énergie par unité de PIB a baissé de 3,1 %. Enfin, la qualité et le rendement ont continué à s'améliorer.

— La formation de nouveaux moteurs de développement s'est accélérée. Des succès d'importance majeure en matière d'innovation, dont la sonde lunaire Chang'e 4, ont été obtenus dans le secteur scientifique et technologique. Les industries émergentes ont connu un grand essor, la transformation et la montée en gamme des industries traditionnelles se sont accélérées. L'innovation et l'entrepreneuriat de masse ont continué à se développer : le nombre moyen d'entreprises nouvellement crées est supérieur à 18 000 par jour, alors que le nombre total d'acteurs sur le marché a dépassé la barre des 100 millions. Les nouveaux moteurs de développement sont en train de modifier profondément les modes de production et de vie, donnant à la Chine de nouveaux atouts pour son développement.

— La réforme et l'ouverture ont réalisé de nouvelles percées. La restructuration du Conseil des affaires d'État et des gouvernements locaux a été mise en œuvre dans de bonnes conditions. La réforme des secteurs clés a fait de nouveaux progrès ; le système de la liste négative pour l'accès au marché a été appliqué sur toute la ligne ; de grands efforts ont été faits pour approfondir la réforme visant à promouvoir la décentralisation et la simplification administratives, tout en conciliant contrôle et laissez-faire et en améliorant les services. Tout cela a permis à l'environnement des affaires dans notre pays de progresser à grandes enjambées dans le classement mondial. Notre ouverture sur l'extérieur s'est élargie tous azimuts, alors que la réalisation commune du projet « la Ceinture et la Route » a fait d'importants progrès. La première édition de l'Exposition internationale d'importation de la Chine a été couronnée de succès, et le projet de la zone pilote de libre-échange de Hainan a démarré. Le volume global de l'import-export de marchandises a dépassé 30 000 milliards de yuans, alors que le montant des investissements étrangers réellement utilisés s'est chiffré à 138,3 milliards de dollars américains, ce qui a permis à la Chine de conserver la première place parmi les pays en voie de développement.

— Les trois grandes batailles [ Il s'agit de la prévention et de la résorption des risques majeurs, de l'élimination ciblée de la pauvreté et de la lutte contre la pollution. — N.D.T.] ont bien débuté. Des efforts ont été faits pour prévenir et résorber les risques majeurs : le ratio de la dette au PIB n'a pas beaucoup évolué, et le secteur financier est resté stable dans l'ensemble. Des progrès substantiels ont été faits en matière d'élimination ciblée de la pauvreté : 13,86 millions de personnes des régions rurales sont sorties de la pauvreté, dont 2,8 millions ont été relogés dans des régions plus prospères. Grâce à l'intensification de la lutte contre la pollution, la concentration des particules fines PM 2,5 a continué à baisser, ce qui a permis d'enregistrer des progrès notables dans l'édification de la civilisation écologique.

— Les conditions de vie de la population ont continué à s'améliorer. La hausse du revenu moyen disponible par habitant a été de 6,5 %. Le seuil d'imposition sur le revenu des personnes physiques a été augmenté, et six déductions spéciales supplémentaires ont été établies. L'assurance vieillesse de base, l'assurance maladie de base et d'autres branches de l'assurance sociale ont été grandement améliorées. Des aides financières ont été versées à environ 100 millions d'élèves issus de familles en difficulté et inscrits dans différents types d'établissements scolaires. Plus de 6,2 millions d'habitations rudimentaires et 1,9 million de maisons rurales délabrées ont été rénovées. Enfin, les conditions de vie des Chinois dans les villes et campagnes ont connu de nouveaux progrès.

Nous avons célébré les 40 ans de la politique de réforme et d'ouverture, dressé un bilan pénétrant des grandes réalisations et des précieuses expériences de celle-ci, et réaffirmé solennellement notre ferme détermination à la mener jusqu'au bout, ce qui a énormément encouragé notre peuple multiethnique à poursuivre sa lutte pour réaliser de nouveaux exploits historiques.

Les succès que nous avons connus pendant l'année écoulée ont été obtenus au prix d'efforts ardus. En effet, il a fallu faire face à un environnement extérieur profondément altéré : la mondialisation économique a connu des vicissitudes, le multilatéralisme a été secoué par des crises, les fluctuations du marché financier international, notamment le différend commercial sino-américain, ont eu des effets néfastes sur la production et le fonctionnement de certaines entreprises ainsi que sur les anticipations du marché.
Nous avons été confrontés aux douleurs inhérentes à la reconversion économique. L'enchevêtrement des contradictions anciennes et nouvelles, la superposition des problèmes cycliques et structurels ainsi qu'une activité économique, stable dans son ensemble, mais marquée par des changements inquiétants ont représenté autant de défis redoutables.
Nous avons connu une conjoncture complexe et vu augmenter le nombre de problèmes à régler : réaliser les divers objectifs tels que le maintien d'une croissance régulière et la prévention des risques ; accomplir de multiples tâches, notamment le développement économique et social ; bien concilier les différentes relations, en particulier entre le présent et l'avenir, d'où une difficulté accrue concernant le choix des mesures politiques à appliquer et la progression du travail à mener. Grâce aux efforts conjugués de tous, notre économie a continué à progresser de façon régulière sur la base d'une croissance élevée, et la stabilité sociale a été garantie. Tout cela a démontré une fois de plus que le peuple chinois, sous la direction du Parti communiste chinois, a le courage, la sagesse et la force de surmonter toutes les difficultés, et qu'il n'existe pas d'obstacle que la Chine ne puisse vaincre au cours de son développement.

Durant l'année écoulée, nous avons persévéré dans l'application des décisions et dispositions prises par le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping et observé fidèlement le principe général selon lequel il faut aller de l'avant à pas assurés, tout en faisant une planification d'ensemble de la croissance régulière, de la bonne marche de la réforme, de la restructuration économique, de l'amélioration du niveau de vie de la population et de la prévention des risques. Nous avons su réagir avec prudence au différend commercial avec les États-Unis et adopté un train de mesures pour stabiliser la situation en ce qui concerne l'emploi, la finance, le commerce extérieur, les capitaux étrangers, les investissements et les anticipations. Nos efforts ont surtout porté sur les points suivants :

Premièrement , en renouvelant et renforçant le contrôle macroéconomique, nous avons réussi à faire progresser l'économie de manière régulière. Face à une situation nouvelle et à des changements nouveaux, plutôt que de tomber dans le piège de la surstimulation, nous avons préservé la continuité et la stabilité de notre politique macroéconomique, pris l'initiative de mettre en place une microrégulation et des mesures anticipatives, et renforcé la régulation ciblée et circonstancielle sur la base du maintien de l'activité économique dans une fourchette appropriée. En poursuivant la politique budgétaire de relance, de nouveaux efforts ont été accomplis pour diminuer les impôts et les frais divers, remédier aux faiblesses de l'économie et réajuster ses structures. Nous avons réajusté à la baisse les taux de la TVA et augmenté le nombre de petites entreprises et microentreprises (PEMIC) bénéficiant de mesures fiscales préférentielles ; nous avons adopté des mesures fiscales pour encourager la R&D et l'innovation, réduisant ainsi en 2018 les impôts de 1 300 milliards de yuans environ en faveur des entreprises et des particuliers. Nous avons veillé à optimiser les structures des dépenses budgétaires, à améliorer l'utilisation des encaisses disponibles pour en tirer le meilleur parti, et à garantir efficacement les dépenses dans les secteurs clés. Nous avons poursuivi notre politique monétaire prudente, et fait en sorte que la finance soutienne l'économie réelle. Pour aider les entreprises à surmonter leurs difficultés de financement, nous avons baissé, quatre fois, le taux de réserves obligatoires, pris diverses mesures pour remédier au manque de fonds des entreprises privées et surtout des PEMIC. Tout cela a permis de commencer à freiner la tendance à la hausse des coûts du financement. Par ailleurs, nous avons pris en temps voulu des mesures pour faire face aux fluctuations anormales du marché boursier et du marché des obligations, et maintenu la stabilité générale du taux de change du renminbi ; enfin, les réserves de devises se sont chiffrées à plus de 3 000 milliards de dollars américains.
Deuxièmement , nous avons poursuivi nos efforts pour mener à bien les trois grandes batailles et réalisé de remarquables progrès dans les tâches prioritaires. Le plan d'action triennal que nous avons élaboré pour remporter la victoire des trois grandes batailles a été appliqué de manière ordonnée. Nous avons poursuivi méthodiquement la réduction structurelle du ratio de levier, et géré de façon adéquate les risques financiers en prévenant et maîtrisant les risques de l'endettement des gouvernements locaux, et en réformant et améliorant le mécanisme de contrôle du marché immobilier. Afin de promouvoir l'élimination ciblée de la pauvreté, nous avons accru les ressources humaines et l'aide financière et fait jouer la solidarité sociale, ce qui a permis aux régions démunies d'améliorer leur capacité d'auto-développement. Nous avons poursuivi sur toute la ligne notre campagne « ciel bleu, eaux limpides, terre propre ». La structure du secteur énergétique et des transports a été optimisée, et le remplacement du charbon par le gaz ou l'électricité dans les régions du Nord s'est poursuivi de manière méthodique. Le système de responsable de rivière et de responsable de lac a été pratiqué sur toute la ligne. L'usage des engrais chimiques et des pesticides a diminué. Les inspections environnementales et l'application des lois concernées ont été renforcées. Nous avons pris des mesures vigoureuses pour faire face au changement climatique.
Troisièmement , nous avons approfondi la réforme structurelle du côté de l'offre et libéré continuellement la vitalité de l'économie réelle. Nous avons fait davantage d'efforts pour éliminer l'offre ineffective, développer de nouveaux moteurs de croissance et abaisser les coûts de l'économie réelle. Dans la sidérurgie et l'industrie houillère, nous avons fait progresser l'élimination des capacités obsolètes selon les règles du marché. Grâce à l'adoption des mesures pour stabiliser les investissements, la croissance des investissements dans l'industrie manufacturière ainsi que la croissance des investissements privés ont connu un fort rebond. Nous avons mis en œuvre des politiques visant à encourager la consommation des ménages. À la suite de l'introduction de l'« Internet + » dans tous les secteurs d'activité, nous avons poursuivi la transformation des secteurs traditionnels à l'aide de nouvelles technologies et de nouveaux modèles. Nous avons redoublé d'efforts pour promouvoir la simplification des formalités administratives ainsi que la réduction des impôts et des frais divers. Une série d'autorisations ont été supprimées ; la séparation de la délivrance de la licence commerciale d'avec l'octroi du permis d'exploitation s'est poursuivie dans l'ensemble du pays ; le délai pour la création d'une entreprise a été considérablement raccourci ; les licences requises pour la production industrielle ont été comprimées d'au moins un tiers. Nous avons appliqué dans tout le pays le contrôle sur échantillon, basé sur un double tirage au sort de l'entreprise et du contrôleur, et sur une publication immédiate des résultats de l'examen et du traitement. Nous avons supprimé ou du moins réglementé les redevances payées par les entreprises, et favorisé la réduction des coûts de la consommation d'énergie, de l'Internet et de la logistique. La formule « Internet + Services administratifs » a été appliquée de façon approfondie. Les autorités locales ont lancé à titre d'essai de mesures originales dans ce domaine, ce qui a permis aux entreprises et aux masses populaires de bénéficier de plus de facilités dans leurs activités.
Quatrièmement , grâce à l'application de notre stratégie de développement par l'innovation, notre capacité et notre efficacité en matière d'innovation se sont améliorées. Nous n'avons ménagé aucun effort pour créer un climat favorable à l'innovation et mettre en valeur l'enthousiasme de tous les acteurs de l'innovation. Pour ce faire, nous avons approfondi la réforme du système de gestion scientifique et technique, promu la réalisation de percées dans le domaine des technologies clés et technologies de base, renforcé la construction des infrastructures scientifiques et techniques importantes ainsi que des centres d'innovation scientifique et technologique. Nous avons renforcé le rôle primordial des entreprises dans l'innovation technologique en augmentant le pourcentage de déduction majorée pour les investissements en R&D et en faisant bénéficier toutes les entreprises de cette mesure fiscale. Des politiques ont été élaborées pour soutenir l'innovation et l'entreprenariat de masse. Le chiffre d'affaires des contrats relatifs aux technologies a augmenté de plus de 30 %. La contribution du progrès scientifique et technologique à la croissance économique s'est élevée à 58,5 %.
Cinquièmement , nous avons renforcé la réforme et l'ouverture, si bien que la dynamique du développement n'a cessé de gagner en puissance. Du côté de la réforme, nous avons approfondi la réforme des entreprises publiques et des actifs de l'État. Nous avons réalisé de nouveaux progrès dans l'optimisation du regroupement des entreprises publiques. Leurs performances et leur rentabilité se sont encore améliorées. Vis-à-vis des difficultés et des problèmes qu'affrontent les entreprises privées, nous avons cherché tous les moyens possibles pour répondre à leurs préoccupations. Nous avons promu la réforme des systèmes budgétaire et fiscal et lancé sur toute la ligne la gestion budgétaire basée sur l'évaluation des performances. Nous avons réformé le système de supervision et de contrôle financier, et perfectionné le mécanisme de fixation des taux d'intérêt et du taux de change du yuan selon les règles du marché. Les réformes ont été menées en profondeur dans l'agriculture, les régions rurales, le secteur des œuvres sociales et la protection de l'environnement. Nous avons lancé un grand nombre de nouvelles mesures importantes pour favoriser l'ouverture sur l'extérieur. Le rôle d'entraînement de la réalisation commune du projet « la Ceinture et la Route » s'est fait davantage sentir, les mécanismes de coopération avec les pays concernés ont été améliorés, et la coopération économique et commerciale ainsi que les échanges humains et culturels ont été accélérés. Des politiques visant à stabiliser le commerce extérieur ont été élaborées, le délai de dédouanement a été réduit de plus de moitié. Nous avons baissé les droits de douane à l'importation d'une partie des marchandises, ramenant ainsi de 9,8 à 7,5 % le niveau général des tarifs douaniers. Nous avons créé de nouvelles zones pilotes de commerce électronique transfrontalier, et généralisé les expériences de réforme des zones pilotes de libre-échange. Nous avons réduit largement la liste négative d'accès au marché pour les investissements étrangers, veillé à une ouverture accrue dans les secteurs tels que la finance et l'automobile, accéléré la mise sur pied d'une série de grands projets à capitaux étrangers, et les entreprises à capitaux étrangers nouvellement crées ont connu une augmentation de 70 % environ.
Sixièmement , nous avons promu le développement des diverses régions, ainsi que des villes et campagnes, ce qui a permis d'accélérer la mise sur pied d'une configuration de développement marquée par une interaction bénéfique. La stratégie de redressement des régions rurales a été appliquée avec énergie, et la production céréalière a dépassé 650 millions de tonnes. La nouvelle urbanisation s'est poursuivie fermement, et quelque 14 millions de migrants d'origine rurale ont été domiciliés en ville. Nous avons mis en œuvre de nouvelles mesures de réforme et d'innovation pour favoriser la mise en valeur de l'Ouest, le redressement du Nord-Est et le décollage du Centre, et encourager l'Est à jouer un rôle pionnier dans le développement. Nous avons réalisé des progrès notables dans le développement coordonné de la zone Beijing-Tianjin-Hebei et consolidé le respect de la nature et le développement vert dans l'édification de la ceinture économique du Changjiang. Nous avons fait des progrès substantiels dans l'élaboration du plan d'aménagement de la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao et son exécution, et mis en service le grand pont reliant Hong Kong, Zhuhai et Macao. Un soutien accru a été apporté à la réforme et au développement des anciennes bases révolutionnaires, des régions peuplées de minorités ethniques, des régions frontalières et des régions pauvres. La longueur des lignes ferroviaires à grande vitesse nouvellement mises en service a atteint 4 100 kilomètres, plus de 6 000 kilomètres d'autoroutes et plus de 300 000 kilomètres de routes rurales ont été construits ou refaits. Le développement des diverses régions, ainsi que des villes et campagnes a été mieux harmonisé.
Septièmement , nous avons travaillé à garantir et à améliorer la qualité de vie de la population par le développement, en sorte que les fruits de la réforme et du développement ont profité davantage et de façon plus équitable à la population. Vu les effets négatifs des changements de l'environnement extérieur sur l'emploi, nous avons pris en temps voulu des mesures pour stabiliser la situation de l'emploi. Nous avons fait de grands efforts pour mettre en œuvre la politique garantissant le versement du salaire aux enseignants des écoles du cycle obligatoire, construit davantage d'écoles de petite taille dans les villages et d'internats dans les bourgs ou cantons, et favorisé le développement qualitatif de l'enseignement supérieur. Un système de péréquation au niveau central des fonds de l'assurance vieillesse de base pour les ouvriers et employés des entreprises a été introduit ; la pension de vieillesse de base des retraités a été majorée ; le minimum mensuel de la pension sociale de vieillesse des habitants des villes et des campagnes a été porté de 70 à 88 yuans par personne. Les pensions allouées aux invalides, aux familles de militaires et d'autres agents de l'État morts en service commandé, ainsi que le minimum vital garanti ont continué à s'élever. Les subventions aux handicapés en difficulté et pour les soins infirmiers aux handicapées graves ont bénéficié à tous les sujets remplissant les conditions requises. Nous nous sommes mieux occupés des militaires démobilisés en améliorant les services qui leur sont destinés et en protégeant davantage leurs droits et intérêts légitimes. La réforme coordonnée des soins médicaux, de l'assurance maladie et des services pharmaceutiques a été poursuivie. La mise en place du système de traitement échelonné selon la gravité des maladies a bien avancé. L'allocation accordée aux personnes qui ont souscrit à l'assurance maladie de base a été augmentée, et le taux de remboursement des frais médicaux par la caisse de l'assurance contre les maladies graves a été élevé. La réforme de la procédure de test des nouveaux médicaments et d'autorisation de leur commercialisation a été accélérée ; le prix de 17 médicaments contre le cancer a largement diminué, et ils figurent désormais sur la liste nationale des médicaments couverts par l'assurance maladie. Les projets culturels bénéfiques à la population ont avancé à un rythme accéléré, alors que les services culturels publics de base ont été améliorés. Les activités sportives de masse se sont bien développées, et nos sportifs ont brillé dans les grandes compétitions internationales.
Huitièmement , nous avons réussi à maintenir l'harmonie et la stabilité sociales en promouvant l'édification d'un gouvernement respectueux du droit et le renouveau de la gouvernance. Nous avons soumis à l'examen du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale 18 propositions concernant l'élaboration ou la révision de lois, et établi ou révisé 37 règlements administratifs. Nous avons réajusté par les réformes la structure gouvernementale ainsi que la répartition de ses fonctions. Le Conseil des affaires d'État a mené en profondeur ses tournées d'inspection de grande envergure et veillé à ce que toutes les politiques formulées et toutes les tâches annoncées à propos de la réforme et du développement soient concrétisées comme il se doit. Nous avons veillé à faire valoir le rôle des audits, à améliorer la gouvernance à la base dans les villes et les campagnes, et à rénover les procédures de traitement des doléances populaires orales et écrites. Nous avons renforcé notre capacité à maîtriser les situations d'urgence et à combattre de façon immédiate et efficace les calamités naturelles très graves, si bien que le nombre des accidents du travail a reculé et la fréquence des accidents extrêmement graves a continué à diminuer. Le contrôle des produits alimentaires et pharmaceutiques a été rendu plus rigoureux, et des sanctions sévères ont été prises à l'encontre des responsables du scandale des vaccins défectueux de la société Changchun Changsheng Life Sciences Limited et d'autres scandales du même genre. Nous avons travaillé à perfectionner le système de sécurité de l'État. Nous avons fait un effort énergique pour mieux assurer l'ordre public, en lançant une campagne spéciale contre les bandes mafieuses et en sévissant, en vertu de la loi, contre toutes sortes de crimes, ce qui nous a permis de réaliser de nouveaux progrès dans l'édification d'une Chine sûre.

Nous avons appliqué les dispositions stratégiques du Comité central du Parti sur l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti et promu énergiquement la probité au sein du Parti. Nous avons veillé à rendre systématique et régulière la campagne d'éducation dite « deux études et une ligne d'action », à observer l'esprit des « huit recommandations » accompagnées des modalités d'application formulées par le Comité central du Parti, et à corriger fermement les « quatre vices »[ Il s'agit du formalisme, de la bureaucratie, de l'hédonisme et du goût du luxe. — N.D.T.]. En sévissant contre tous les actes contraires à la loi et aux règlements et en sanctionnant les éléments corrompus, nous avons remporté des succès remarquables dans la lutte contre la corruption.

Durant l'année 2018, notre diplomatie de grande nation à la chinoise a connu des résultats inédits. Appliquant notre « diplomatie à domicile », nous avons organisé avec succès la conférence annuelle du Forum asiatique de Boao, le Sommet de Qingdao de l'Organisation de coopération de Shanghai et le Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine. Le président Xi Jinping et d'autres dirigeants de l'État ont fait des visites à l'étranger et participé à des activités internationales importantes, notamment la réunion non officielle des dirigeants des pays de l'APEC, le Sommet du G20, la rencontre des dirigeants des pays BRICS, le Sommet Asie-Europe, et les conférences des chefs d'État sur la coopération en Asie de l'Est.
Nous avons maintenu la stabilité de nos relations avec les principales grandes puissances, développé sur tous les plans nos rapports avec nos voisins et rendu plus solides nos liens de solidarité et de coopération avec le reste des pays en voie de développement.

Nous avons œuvré à la mise en place d'un nouveau modèle de relations internationales et à l'instauration de la communauté de destin pour l'humanité. Nous avons défendu fermement la souveraineté, la sécurité et les intérêts de la Chine en matière de développement.
Notre diplomatie économique et nos échanges socioculturels avec l'étranger ont donné des fruits abondants. La Chine tient à promouvoir la paix mondiale et le développement planétaire, et elle a apporté une contribution remarquable aux yeux du monde entier.

Mesdames et Messieurs les députés,
Les succès que nous avons obtenus l'année dernière sont dus à la ferme direction du Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, aux lumières de sa pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et aux efforts conjugués du Parti, de l'armée et du peuple chinois dans sa diversité ethnique. Je tiens ici à exprimer, au nom du Conseil des affaires d'État, nos sincères remerciements à toutes nos communautés ethniques, à tous les partis et groupements démocratiques, à toutes les organisations populaires, aux personnalités de tous les milieux, à nos concitoyens des régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao, à nos compatriotes de Taiwan, ainsi qu'aux Chinois résidant à l'étranger. Nous remercions aussi de tout cœur les gouvernements des divers pays, les organisations internationales et nos amis partout dans le monde qui s'intéressent à la Chine et apportent leur soutien à la modernisation de la Chine.

Prévoir les dangers assure la sécurité. Tout en nous félicitant des succès obtenus, nous devons en même temps être conscients des problèmes et défis auxquels est confronté notre développement. La croissance de l'économie mondiale se ralentit, le protectionnisme et l'unilatéralisme s'aggravent, le prix des produits de grande consommation connaît de fortes fluctuations, les facteurs d'instabilité et d'incertitude se multiplient à vue d'œil, les risques importés tendent à augmenter. Notre économie est sous une pression à la baisse de plus en plus forte, la hausse de la consommation s'est ralentie, les investissements productifs ont peine à augmenter, et l'économie réelle se heurte à de nombreux écueils. Les difficultés que rencontrent les entreprises privées et les PEMIC pour obtenir des financements, notamment le coût trop élevé du crédit, demeurent. L'environnement des affaires est loin de répondre aux attentes des acteurs du marché. Notre capacité en matière d'innovation autonome reste faible, nos technologies clés et technologies de base laissent toujours à désirer. Certaines administrations locales ont des budgets gravement déficitaires. Certains secteurs, dont la finance, sont encore exposés à de multiples risques. De nombreuses difficultés se posent toujours dans la lutte contre la pauvreté dans les régions de grande pauvreté, de même que dans la protection de l'environnement et la dépollution. Le peuple a de nombreuses sources d'insatisfaction en matière d'éducation, de santé, de services aux personnes âgées, de logement, de sécurité des produits alimentaires et pharmaceutiques, de distribution des revenus, etc. L'année dernière, des incidents portant atteinte à la sécurité publique et de graves accidents du travail se sont produits.
Ce sont là des leçons cuisantes. Le travail du gouvernement laisse à désirer : certaines mesures de réforme et de développement ne sont pas appliquées avec la fermeté voulue ; le formalisme et la bureaucratie font toujours des ravages ; le défilé continuel d'une pléthore de missions d'inspection, de contrôle et d'évaluation soulève beaucoup de poussière, mais n'apporte que de maigres résultats, tout en coûtant très cher aux échelons de base ; une minorité de cadres se complaît dans la paresse et l'inaction ; des scandales de corruption éclatent fréquemment dans certains secteurs. Sans crainte face aux problèmes et défis, dignes de notre mission et pleins de dévouement, nous ferons tout ce que nous pouvons pour mener à bien notre travail et veillerons à ne jamais tromper les attentes du peuple.


Edité le 17-03-2019 à 16:36:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:35:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

II. EXIGENCES GÉNÉRALES ET ORIENTATIONS POLITIQUES DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET ÉCONOMIQUE DE 2019

L'année 2019 est non seulement une année décisive pour mener à bon terme l'édification intégrale de la société de moyenne aisance et réaliser l'objectif du premier centenaire[ Il s'agit d'achever pour le centenaire du Parti communiste chinois l'édification intégrale de la société de moyenne aisance. — N.D.T.], mais aussi l'année du 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle. Pour mener à bien les tâches du gouvernement, il nous faut, sous la ferme direction du Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, en nous attachant à sa pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et en suivant le principe général dit « aller de l'avant à pas assurés », appliquer l'esprit du XIXe Congrès et des 2e et 3e plénums du Comité central issus de ce congrès, et faire progresser de façon synergique les dispositions d'ensemble dites « Plan global en cinq axes »[ Il s'agit du développement sur les plans économique, politique, culturel, social et écologique. — N.D.T.] et les dispositions stratégiques des « Quatre intégralités »[ Il s'agit de l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, de l'approfondissement intégral de la réforme, de la promotion intégrale de la gouvernance de l'État en vertu de la loi et de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti. — N.D.T.].

Il nous faut maintenir la nouvelle vision de développement, promouvoir le développement centré sur la qualité, prendre pour fil conducteur la réforme structurelle du côté de l'offre, approfondir la réforme orientée vers le marché, élargir l'ouverture de haut niveau, accélérer l'édification d'un système économique moderne, mener à bien les trois grandes batailles, redynamiser les acteurs microéconomiques, renouveler et améliorer le contrôle macroéconomique. Il nous faut aussi réaliser de façon coordonnée la poursuite d'une croissance régulière, la bonne marche de la réforme, la restructuration économique, l'amélioration du niveau de vie de la population, la prévention des risques et le maintien de la stabilité sociale ; maintenir l'activité économique dans des marges raisonnables ; stabiliser davantage la situation en ce qui concerne l'emploi, la finance, le commerce extérieur, les capitaux étrangers, les investissements et les anticipations ; renforcer la confiance des acteurs du marché et augmenter le sentiment de satisfaction, de bonheur et de sécurité du peuple ; et enfin, assurer le développement sain et durable de l'économie ainsi que la stabilité générale de la société. Si nous réussissons dans cette entreprise, nous aurons contribué de manière décisive à l'édification intégrale de la société de moyenne aisance et pourrons saluer par une riche moisson de résultats le grand événement du 70e anniversaire de la République populaire de Chine.

La conjoncture tant nationale qu'internationale a fait basculer notre développement dans un environnement d'une grande dureté et complexité, marqué par une multiplication et une aggravation des risques et des défis qui ne peuvent pas tous être anticipés. Nous devons donc nous armer pour livrer une bataille des plus âpres. Si l'on ne saurait minimiser les difficultés, il ne faut pas pour autant laisser affaiblir notre confiance, et encore moins notre ardeur au travail. L'heure nous est favorable du point de vue stratégique, la résilience de notre économie, son potentiel de développement et sa dynamique d'innovation inépuisable demeurent grands, et l'aspiration de la population à une vie meilleure s'avère très forte. Nous avons la volonté inébranlable et la capacité de surmonter toutes sortes de difficultés et de défis. Il n'y a aucune raison de douter que notre économie maintienne sa trajectoire ascendante durant de longues années.

Les objectifs essentiels prévus pour 2019 sont les suivants : une croissance de 6 à 6,5 % du PIB ; la création de plus de 11 millions d'emplois dans les agglomérations urbaines, un taux de chômage au sens du recensement de la population à environ 5,5 % et un taux de chômage enregistré inférieur à 4,5 % ; une hausse d'environ 3 % des prix à la consommation des ménages ; un équilibre global de la balance des paiements internationaux, l'import-export étant stabilisé et marqué par une meilleure qualité ; un ratio de la dette au PIB stabilisé dans son ensemble, accompagné d'une prévention et d'un contrôle efficaces des risques financiers et budgétaires ; une diminution de plus de 10 millions de la population rurale pauvre et une synchronisation de l'augmentation des revenus des habitants et de la croissance économique ; l'amélioration continue de l'environnement, une baisse d'environ 3 % de la consommation d'énergie par unité de PIB et une diminution continuelle des émissions des principaux polluants. La définition de ces objectifs tient compte des exigences de la promotion d'un développement de qualité, épouse la réalité de notre développement, et répond à l'objectif de parachever l'édification intégrale de la société de moyenne aisance. Ils s'avèrent à la fois ambitieux et prudents. Pour les réaliser, il nous faudra consentir beaucoup d'efforts laborieux.

Cette année, nous devons bien maintenir l'orientation de nos politiques macroéconomiques, poursuivre notre politique monétaire prudente et notre politique budgétaire de relance, et insister sur la politique de priorité à l'emploi, tout en veillant à renforcer la coordination de toutes les politiques, afin que notre économie fonctionne dans des limites raisonnables et qu'un développement sain et durable soit maintenu tant pour notre économie que pour notre société.

La politique budgétaire de relance doit être menée de manière plus énergique et efficace. Cette année, nous prévoyons un taux de déficit de 2,8 %, soit un accroissement de 0,2 point de pourcentage par rapport au budget de 2018. Sur le chiffre global de 2 760 milliards de yuans, le déficit des finances centrales devrait représenter 1 830 milliards de yuans et celui des instances locales, 930 milliards. L'augmentation appropriée du taux de déficit tient compte des facteurs réels comme les recettes et dépenses budgétaires et l'émission des obligations spéciales, et répond aussi au besoin de ménager une marge de manœuvre politique suffisante pour maîtriser les risques susceptibles de surgir dans les temps à venir. Cette année, les dépenses budgétaires devraient dépasser 23 000 milliards de yuans, soit une augmentation de 6,5 % par rapport à l'année précédente. L'ampleur des transferts de paiements aux instances locales par les instances centrales au titre de l'homogénéisation des services publics fondamentaux entre les régions augmentera de 10,9 %. En améliorant par la réforme le mécanisme de garantie des moyens financiers de base à l'échelon des districts, nous chercherons à atténuer la pression financière qui pèse sur les régions en difficulté. Nous ferons l'impossible pour que le bien-être social fondamental soit assuré comme il se doit.

L'application de la politique monétaire prudente exigera de concilier adéquatement la rigueur et la souplesse. La croissance de la masse monétaire M2 et de l'agrégat de financement de l'économie réelle hors autorités publiques devrait correspondre à la croissance nominale du PIB. Cela devrait contribuer à maintenir l'activité économique dans une fourchette raisonnable. Dans la pratique, il faut, d'une part, bien contrôler l'offre de monnaie en évitant des mesures de surstimulation du type « irrigation par l'inondation », et de l'autre, recourir aux divers instruments de la politique monétaire, fluidifier les mécanismes de transmission de cette dernière, maintenir les liquidités à un niveau suffisamment élevé, atténuer les difficultés de financement de l'économie réelle et en particulier des entreprises privées et des PEMIC, et réduire, voire prévenir les risques du secteur financier. En même temps, il faut approfondir les réformes visant à soumettre les taux d'intérêt aux règles du marché, et abaisser le niveau réel de ces derniers. Il faut aussi améliorer le mécanisme de formation du taux de change du renminbi, de sorte que, globalement, sa stabilité soit préservée à un niveau adéquat.

La politique de priorité à l'emploi doit être appliquée dans tous les domaines. L'emploi est la base du bien-être de la population et aussi la source de la richesse. Cette année, pour la première fois, la politique de priorité à l'emploi a été érigée au niveau de la macropolitique, ce qui a pour objectif de persuader aux divers acteurs d'accorder une attention et un soutien plus grands à l'emploi. À l'heure actuelle et dans les prochaines années, les tensions sur le marché du travail devraient rester fortes, les contradictions structurelles, s'accentuer, et de nouveaux facteurs d'influence, se multiplier, ce qui nous oblige à accorder une importance particulière à la question de l'emploi. Maintenir une croissance régulière a pour objectif primordial d'assurer l'emploi. Cette année, nous devrons réaliser d'abord l'objectif des emplois nouvellement créés, et sur cette base, chercher à atteindre le même niveau que ces dernières années en matière d'ampleur réelle. Cela a pour objectif de garantir l'emploi de la main-d'œuvre urbaine et de ménager un certain espace pour la main-d'œuvre rurale excédentaire transférée vers d'autres secteurs d'activité. Pourvu que la situation de l'emploi demeure stable et que le revenu de la population augmente, nous aurons une plus grande confiance dans notre marche en avant.

Cette année, nous devons continuer à prendre pour axe la réforme structurelle du côté de l'offre en nous concentrant sur le mot d'ordre « consolidation, renforcement, élévation, fluidité ». En multipliant les voies et moyens de nos réformes, et en respectant davantage les lois du marché et les exigences de l'État de droit, nous veillerons à consolider les fruits obtenus dans l'élimination des capacités obsolètes, la réduction des stocks immobiliers, la diminution du ratio de levier, l'abaissement des coûts de production et le traitement des faiblesses de l'économie, à renforcer le dynamisme des acteurs microéconomiques, à élever le niveau de la chaîne industrielle, et à fluidifier la circulation de l'économie nationale. Cela a pour objectif de promouvoir un développement économique de qualité.

Cette année, il faut continuer à bien mener les trois grandes batailles en déployant des efforts ciblés et en cherchant une meilleure efficacité. En ce qui concerne la prévention et la résorption des risques majeurs, nous devons, prêts à toute éventualité, poursuivre une réduction structurelle du ratio de levier, prévenir les fluctuations anormales du marché financier, maîtriser les risques liés aux dettes des gouvernements locaux, et nous prémunir contre les risques importés. En ce qui concerne l'élimination ciblée de la pauvreté, nous devons respecter les critères actuellement en vigueur, cibler les régions de grande pauvreté ainsi que les personnes démunies éprouvant des difficultés particulières, et accroître nos efforts pour obtenir de meilleurs résultats. En ce qui concerne la lutte contre la pollution environnementale, nous devons, en visant les tâches prioritaires telles que la campagne pour le ciel bleu, procéder à une planification d'ensemble et nous attaquer tant aux symptômes qu'à la racine de ces problèmes, afin que la qualité de l'environnement s'améliore continuellement.

Pour réussir dans nos entreprises, il nous faudra veiller à bien régler les rapports suivants :

primo, nous devons concevoir une stratégie d'ensemble pour harmoniser nos affaires intérieures avec nos relations internationales, en nous concentrant sur le front intérieur. La Chine demeure et demeurera pour longtemps encore au stade primaire du socialisme, ce qui fait d'elle le plus grand pays en voie de développement du monde. Le développement étant la base, la clé pour régler tous les problèmes du pays, il faut concentrer nos efforts sur l'édification économique et maintenir fermement la stratégie fondée sur l'idée que le développement est le principe fondamental, et que ce développement doit suivre une voie scientifique et viser la qualité. En même temps, les forces productives sociales doivent être développées et libérées. Les mutations d'aujourd'hui et la complexité croissante du monde nous trouveront inébranlables dans l'application de notre stratégie : nous ferons ce que nous avons prévu de faire pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.
Tirant le meilleur parti possible des marchés et des ressources tant de la Chine que du reste du monde, nous aurons le courage de relever les défis, saurons saisir les crises qui se présentent pour atteindre à des opportunités supérieures, et ferons preuve d'un grand esprit d'initiative pour assurer notre développement.

Secundo, il faut concilier une croissance régulière avec la prévention des risques, de manière à assurer à l'économie un développement sain et durable. Il est impératif de résorber les nombreux risques accumulés depuis de longues années. Mais il convient, ce faisant, de respecter des règles objectives et de mettre au point des voies et des méthodes appropriées, pour éliminer graduellement les risques dans le mouvement même du développement et éviter résolument les risques systémiques ou régionaux, en faisant preuve de fermeté et de mesure, en maîtrisant la situation et en sachant agir en bon ordre.

À l'heure actuelle, comme le fonctionnement de l'économie subit des pressions à la baisse, l'application de politiques et de mesures nouvelles dans ce domaine doit favoriser la restructuration ainsi que la stabilisation des anticipations et de la croissance. La prévention et le contrôle des risques doivent progresser à un rythme adéquat, combinés avec une force appropriée, de manière à éviter que les effets de contraction ne se superposent ou ne s'accentuent, et que l'économie ne dérape hors des marges raisonnables. En même temps, il faut éviter d'appliquer des politiques myopes comme les mesures de surstimulation à court terme qui nuisent au développement durable et risquent d'engendrer de nouveaux dangers. Tertio, il faut régler judicieusement les rapports entre l'Administration et le marché, et s'appuyer sur la réforme et l'ouverture pour stimuler la vitalité des entités du marché. Que le dynamisme des agents économiques se réveille, il sera possible de revigorer les forces endogènes de développement et de contrecarrer la tendance à la baisse de l'économie.

Nous allons promouvoir avec énergie la réforme et l'ouverture, accélérer la mise en place d'un système de marché moderne unifié, ouvert et où règne une concurrence ordonnée, assouplir les conditions d'accès au marché, renforcer la supervision équitable, et nous efforcer de créer pour le commerce un cadre légal et internationalisé qui facilite les affaires, de manière à stimuler le dynamisme de toutes les catégories d'acteurs du marché. En dernière analyse, la vitalité du marché et la créativité de la société proviennent de l'initiative du peuple. Nous devons, en maintenant l'idée du développement centré sur le peuple, faire tout ce qui est en notre pouvoir et dans la mesure de nos moyens, afin de garantir effectivement le bien-être élémentaire de la population, de résoudre les problèmes touchant à ses intérêts fondamentaux, de promouvoir la justice et l'équité sociales, et de donner les moyens d'une vie plus heureuse au peuple chinois. Le peuple chinois est laborieux et intelligent, et il possède une force inépuisable d'innovation et de création : il nous suffira de libérer pleinement cette force créatrice pour laisser un plus vaste champ d'action au développement de la Chine.


Edité le 17-03-2019 à 16:41:04 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:48:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

III. Tâches du travail gouvernemental pour 2019
Cette année, les tâches s'annoncent lourdes, les défis nombreux et les exigences élevées pour le développement social et économique. Nous devons mener à bien nos différentes tâches en ne perdant pas de vue nos priorités et nos maillons clés.

1) Continuer à renouveler et perfectionner le contrôle macroéconomique, garantir le fonctionnement de l'économie dans une fourchette raisonnable. Nous devons, tout en nous guidant sur les idées et les moyens de réforme dans le respect des règles du marché, résoudre les problèmes difficiles qui entravent le développement, mettre pleinement en valeur la régulation anticyclique des politiques macroéconomiques, multiplier et appliquer avec souplesse les instruments tels que les politiques budgétaire et monétaire, ainsi que celle de l'emploi, et rendre les contrôles plus anticipateurs, plus pertinents et plus efficaces, afin de créer des conditions favorables à une évolution stable de l'économie.

Appliquer des réductions d'impôts à une plus grande échelle. Nous prévoyons d'appliquer une réduction fiscale générale, accompagnée d'une réduction structurelle, l'accent étant mis sur la diminution de charges fiscales pesant sur l'industrie manufacturière et les PEMIC. En vue de faire progresser la réforme de la TVA, nous ferons baisser de 16 à 13 % le taux de la TVA de l'industrie manufacturière et d'autres secteurs, et le taux de la TVA des secteurs tels que le transport, les communications et le bâtiment passera de 10 à 9 %, de sorte que ces secteurs clés bénéficieront d'une baisse significative des charges fiscales. Quant à la tranche de 6 %, elle restera inchangée. Grâce aux déductions fiscales accrues en faveur des services aux entreprises et aux particuliers ainsi qu'à d'autres mesures d'accompagnement, nous veillerons à ce que les charges fiscales dans tous les secteurs baissent vraiment, ce qui nous permettra également d'avancer vers une réduction de trois à deux des tranches du barème du taux de la TVA et une simplification du système fiscal. Nous nous attacherons à l'application des politiques de réduction fiscale générale en faveur des PEMIC annoncées au début de l'année 2019. La réduction des impôts que nous avons entamée en tenant compte du maintien de l'équilibre budgétaire pour « bien remplir les viviers » et stimuler le potentiel du développement, est une mesure capitale pour alléger les charges des entreprises et revitaliser le marché, une réforme importante pour améliorer la fiscalité et optimiser la répartition des revenus, et une décision cruciale pour soutenir, par les politiques macroéconomiques, le maintien d'une croissance régulière, la garantie de l'emploi et la restructuration économique.

Alléger sensiblement les prélèvements sociaux à la charge des entreprises. En ce qui concernant l'assurance vieillesse de base des employés dans les villes, le taux de cotisation patronale sera réduit, lequel pourra aller jusqu'à 16 % selon les régions. Il est impératif de maintenir les méthodes de perception en vigueur : en 2019, il sera interdit aux autorités locales de prendre elles-mêmes, au cours de la réforme du système de perception, des mesures qui pourraient alourdir les charges réelles des PEMIC ou d'exiger des entreprises qu'elles règlent leurs arriérés en un seul versement. Nous continuerons à appliquer pour une durée limitée la politique de baisse du taux de cotisation à l'assurance chômage et à l'assurance contre les accidents du travail. Il est indispensable d'assurer aux entreprises, notamment aux PEMIC, un allègement substantiel de leurs cotisations à la sécurité sociale. Nous ferons avancer rapidement la réforme de la gestion de l'assurance vieillesse au niveau provincial, continuerons à relever la contribution des caisses provinciales au fonds national de péréquation des pensions de base des employés des entreprises, et verserons une partie du capital public à la caisse de sécurité sociale. Nous nous efforcerons non seulement de baisser les cotisations sociales des entreprises, mais aussi de maintenir le niveau des prestations sociales dont bénéficient les employés et d'assurer une hausse rationnelle et un versement ponctuel et intégral des pensions de retraite, afin que le fonds de la sécurité sociale s'inscrive dans la durée et que les entreprises et leurs employés puissent tous en bénéficier.

Assurer l'application effective des réductions des impôts et des charges. Il est évident que réduire les impôts et les charges, mesure qui touche un point sensible et une difficulté majeure chez les acteurs du marché, constitue une politique juste et efficace. Cette année, nous comptons réduire d'environ 2 000 milliards de yuans les charges fiscales des entreprises et leurs cotisations sociales. Cela représentera pour les finances publiques à tous les échelons un manque à gagner important. Aussi les administrations, pour aider à alléger les charges des entreprises, devront-elles faire des économies et trouver de nouvelles rentrées par tous les moyens. Les finances centrales devront faire de même : il s'agira de ponctionner davantage les bénéfices des entreprises et établissements financiers publics sélectionnés ; de faire baisser de plus de 5 % les dépenses ordinaires et de 3 % environ les « trois frais publics courants »[ Il s'agit de frais pour les missions à l'étranger (ou à Hong Kong, Macao et Taiwan), pour l'acquisition et l'utilisation de voitures de fonction et pour les réceptions officielles. —N.D.T.] ; de mettre à contribution tous les fonds dormants. Les administrations locales devront exploiter à fond leur potentiel et optimiser la structure de leurs dépenses, afin de revaloriser par divers canaux tous les fonds et biens dont elles disposent. Nous tiendrons nos promesses envers les entrepreneurs et la société, et ferons en sorte que les agents économiques, notamment les PEMIC, perçoivent un allégement réel de la pression fiscale. Enfin, si nombreuses que soient les difficultés, cette grande entreprise devra être menée à bien.

Déployer un grand effort pour aider les entreprises à se financer plus facilement et à de meilleures conditions. Nous réformerons et améliorerons le mécanisme de l'offre monétaire et des crédits bancaires, utiliserons en temps voulu les moyens quantitatifs et de prix tels que le taux des réserves obligatoires et le taux d'intérêt, encouragerons les institutions financières à octroyer plus de crédits et à en réduire le coût, apporterons un soutien ciblé et efficace à l'économie réelle, et éviterons la circulation à vide et la ruée des capitaux vers l'économie virtuelle. En ce qui concerne les banques petites et moyennes, il leur sera accordé une baisse plus importante du taux des réserves obligatoires, ce qui devrait leur permettre de consacrer les sommes ainsi libérées à faire crédit aux entreprises privées et aux PEMIC. Quant aux grandes banques commerciales, nous les aiderons à diversifier leurs canaux de capitalisation et à renforcer leurs capacités d'emprunt, et nous les encouragerons à augmenter, en soutien à l'industrie manufacturière, les prêts à moyen et long terme et les prêts gagés sur le crédit. Cette année, les crédits octroyés par les grandes banques commerciales publiques aux PEMIC devraient augmenter d'au moins 30 %. En outre, nous assainirons et régulariserons les frais des services bancaires et intermédiaires, améliorerons le mécanisme interne d'évaluation des institutions financières, et inciterons ces dernières à multiplier les services financiers inclusifs, de sorte que les conditions difficiles de financement des entreprises connaissent une nette amélioration et que le coût général du financement soit sensiblement réduit.

Mieux utiliser les obligations des gouvernements locaux. Cette année, les autorités locales seront autorisées à émettre 2 150 milliards de yuans d'obligations spéciales, soit une augmentation de 800 milliards de yuans par rapport à l'année précédente. Il s'agit à la fois de financer les projets clés et de mieux protéger les gouvernements locaux des risques de l'endettement. Le champ d'application des obligations spéciales sera élargi de manière raisonnable. Les autorités locales seront autorisées à poursuivre l'émission d'un certain nombre d'obligations en remplacement de leurs dettes existantes, afin de réduire la charge des intérêts. Nous encouragerons à recourir à des méthodes conformes aux lois du marché pour régler les dettes des plateformes de financement arrivées à échéance, en évitant de faire le travail à moitié.

Chercher à stabiliser et à accroître l'emploi par diverses mesures de stimulation. Nous mènerons à bien l'embauche de catégories particulières de demandeurs d'emploi tels que les nouveaux diplômés de l'enseignement supérieur, les travailleurs migrants et les militaires démobilisés, et renforcerons l'assistance à toutes les catégories de citadins éprouvant des difficultés à trouver un emploi. Les entreprises qui embauchent des habitants ruraux vivant en dessous du seuil de pauvreté et des citadins enregistrés au chômage depuis plus de six mois bénéficieront d'une réduction fiscale fixe pendant trois ans. Nous renforcerons le soutien à l'emploi flexible ainsi qu'aux nouvelles formes d'emploi. Il faut prévenir et corriger avec la plus grande fermeté toute discrimination à l'embauche en raison du sexe ou du statut social.

Nous appliquerons l'action destinée à augmenter les aptitudes professionnelles : on tirera 100 milliards de yuans des fonds reportés de l'exercice précédent de l'assurance chômage pour organiser au moins 1,5 million de stages de formation destinés à améliorer les aptitudes professionnelles ou à réaliser une reconversion. Les mécanismes et politiques en faveur du développement professionnel des ouvriers qualifiés seront perfectionnés. Nous accélérerons le développement de l'enseignement professionnel moderne, ce qui non seulement permettra d'atténuer la pression sur l'emploi à l'heure actuelle, mais aussi constitue une mesure stratégique pour résoudre le problème de la pénurie de personnes hautement qualifiées. Nous réformerons les modalités d'organisation des examens et de recrutement des étudiants de l'enseignement supérieur professionnel, et encouragerons davantage de diplômés des écoles secondaires du deuxième cycle, de militaires démobilisés, d'employés licenciés des entreprises publiques et de travailleurs migrants à s'y inscrire. Cette année, nous augmenterons d'un million le nombre d'élèves admis à l'enseignement supérieur professionnel.

La couverture de l'attribution de bourses et d'aides aux études de l'enseignement supérieur professionnel sera élargie, et leur montant sera élevé. Nous accélérerons l'établissement d'équivalences entre les certificats d'études et les certificats d'aptitude professionnelle. Nous réformerons le système de création des écoles de l'enseignement supérieur professionnel et renforcerons la formation du corps enseignant, afin d'améliorer la qualité de ces établissements. Un certain nombre d'écoles supérieures de cursus régulier seront encouragées à orienter leur formation vers la pratique. Les finances centrales augmenteront considérablement leur soutien financier à l'enseignement supérieur professionnel, et les finances locales, pour leur part, devront également renforcer leur soutien dans ce domaine. Une bourse d'État de l'enseignement professionnel secondaire sera instituée. Les entreprises et les acteurs sociaux seront encouragés à créer des écoles d'enseignement professionnel, et la construction de centres de formation permettant d'associer les cours à la pratique d'activités productives sera accélérée. En rénovant et développant vigoureusement l'enseignement professionnel moderne, nous accélérerons la formation de techniciens compétents et de talents variés dont l'État a un besoin urgent pour son développement, et davantage de jeunes, armés de solides compétences dans leur domaine, pourront s'épanouir dans leur vie professionnelle. Que tous les métiers fourmillent de talents, comme le ciel étincelle d'étoiles.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:49:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

2) Stimuler le dynamisme des acteurs du marché et améliorer l'environnement des affaires. On compte en Chine plus de 100 millions d'acteurs du marché, et leurs rangs ne cessent de grossir. Conserver et élever le dynamisme des agents économiques est une mesure essentielle pour favoriser la croissance régulière de l'économie. Nous devons approfondir la réforme visant à promouvoir la décentralisation et la simplification administratives, à concilier le contrôle et le laissez-faire et à améliorer la prestation de services ; diminuer les charges réglementaires et administratives ; et faire un gros effort pour mettre en place un environnement favorable au développement.

Simplifier les formalités d'approbation et optimiser les services, afin de redynamiser les
acteurs du marché et faciliter leurs investissements. L'allocation des ressources par le marché est le moyen le plus efficace. La liste négative d'accès au marché sera réduite, et l'application du principe « tout ce qui n'est pas interdit est permis » sera généralisée dans tout le pays. Les pouvoirs publics doivent transférer au marché les fonctions qui ne relèvent pas de leur ressort et réduire au maximum l'allocation administrative des ressources. Les catégories d'approbation seront réduites le plus possible. Là où une approbation reste nécessaire, on simplifiera la procédure. Ne prenons pas aux entreprises le temps qu'elles doivent à leurs affaires en leur imposant des tracasseries administratives. Cette année, concernant les autorisations auxquelles sont soumises les entreprises, nous appliquerons la réforme visant à séparer la délivrance de la licence commerciale de l'octroi du permis d'exploitation, de sorte que les entreprises puissent obtenir avec plus de facilité la licence commerciale et commencer leurs activités le plus tôt possible, en évitant la situation où la licence commerciale ne suffit pas pour démarrer. La réforme du système d'approbation des projets de construction sera étendue à l'échelle nationale, et le délai de toute la procédure sera raccourci sensiblement. Nous continuerons à réduire le délai de dépôt de marques et de vérification des brevets. Nous ferons progresser les procédures d'approbation et la prestation de services sur la Toile ; nous y établirons au plus vite une plateforme nationale intégrée des services administratifs ; nous accélérerons la réalisation de la pratique « un seul site Web », de manière à délocaliser l'accomplissement des formalités. Plus besoin de se présenter en personne à un guichet. Si la présence physique est vraiment indispensable, nous ferons en sorte que les formalités puissent être accomplies à un seul guichet et dans un délai fixé. Un seul déplacement fera l'affaire. Il faut continuer la réforme visant à « réduire le nombre de certificats dans l'intérêt du peuple ». Il ne faut pas tourmenter les honnêtes citoyens et les entreprises en les obligeant à fournir une montagne de papiers. Un système d'évaluation des services administratifs sera créé : les performances des services seront évaluées par les entreprises et par les masses populaires. La vocation de l'Administration est de servir ; ne pas bien servir, c'est échouer dans sa mission.

Favoriser la concurrence loyale par des contrôles équitables. Le contrôle équitable est une garantie pour la concurrence loyale ; cette dernière est le cœur de l'économie de marché. Nous perfectionnerons par la réforme le système de contrôles équitables et de supervision destiné à favoriser une concurrence loyale, et procéderons plus rapidement à l'examen et à l'abrogation de tous les règlements et pratiques préjudiciables au marché unifié et à la concurrence loyale. Les formalités simplifiées sont plus facilement suivies. Plus les règles sont simples et claires, plus les contrôles seront efficaces et vigoureux. L'État doit établir des règles et des normes de contrôle unifiées, et les autorités locales doivent concentrer leur attention sur les contrôles équitables. Nous poursuivrons le contrôle collectif intersectoriel : sur échantillon, basé sur le tirage au sort de l'entreprise et du contrôleur, et sur publication immédiate des résultats de l'examen et du traitement, et généraliserons la réforme du contrôle de la crédibilité et de la formule « Internet + Supervision ». Les méthodes d'application de la loi seront optimisées dans les domaines de la protection de l'environnement, de la prévention des incendies, de la fiscalité et du contrôle du marché. Les contrevenants seront punis sévèrement et ceux qui respectent la loi, laissés en paix. Nous approfondirons la réforme générale de l'exécution de la loi par les administrations, réviserons et réglementerons les sanctions administratives. Il faut mettre fin aux contrôles répétés ou effectués par plusieurs services administratifs. Nous devons également renforcer le contrôle sur les contrôleurs en établissant des règles vigoureuses : la loi ne doit pas être appliquée de manière sélective ou arbitraire. Il ne faut pas importuner les entreprises et les masses populaires. Nous sévirons, dans le respect de la loi, contre les agissements criminels tels que la fabrication et l'écoulement de contrefaçons et de produits de mauvaise qualité, et ferons payer très cher ceux qui commettent des délits graves. Nous améliorerons les mécanismes de sanction collective de la malhonnêteté et encouragerons tous les acteurs du marché à agir dans le respect du droit et en faisant preuve de bonne foi. Nous poursuivrons les contrôles équitables, afin de faire régner l'équité, l'efficacité et le dynamisme.

Favoriser par la réforme la réduction des charges imposées aux entreprises. Nous approfondirons la réforme visant à soumettre les transactions de l'électricité aux règles du marché, mettrons fin à la tarification additionnelle sur le prix d'électricité, diminuerons les coûts de consommation d'électricité de l'industrie manufacturière, et baisserons de 10 % supplémentaire en moyenne les tarifs électriques à l'usage industriel et commercial. La réforme sur le régime des péages routiers sera menée en profondeur : la réduction des péages sur les ponts et les routes sera favorisée. Les tracasseries sur le droit de circuler des véhicules de transport de passagers et de marchandises, de même que les amendes et les frais abusifs, seront supprimées. Les péages autoroutiers aux frontières provinciales devront disparaître dans presque tout le pays au cours des deux prochaines années. Ainsi le paiement rapide et sans arrêt du véhicule deviendra une réalité. Voilà qui devrait réduire les embouteillages et rendre la vie plus facile aux usagers. Les taxes perçues par certains ports et lignes ferroviaires seront diminuées ou éliminées. Nous adopterons des mesures spéciales pour corriger les perceptions abusives des services intermédiaires. Nous continuerons à réexaminer les redevances administratives ou d'intérêt public. Il faut accélérer la mise au point d'une liste exhaustive et claire des perceptions consultable en ligne sur un site spécial, et pourchasser la perception illégale de frais jusqu'au bout.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:50:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

3) Guider le développement par l'innovation et développer les nouveaux moteurs de développement . Comptant sur l'immense réserve de travailleurs et de talents de notre pays ainsi que sur son énorme marché, nous chercherons à réformer et renouveler les mécanismes de R&D et d'applications industrielles, à cultiver l'esprit professionnel, et à favoriser le remplacement des moteurs de croissance classiques par de nouveaux.

Promouvoir la refonte et la montée en gamme des secteurs traditionnels. Afin d'assurer une expansion de haute qualité de l'industrie manufacturière, nous nous efforcerons de raffermir la base industrielle et la capacité d'innovation technique, d'intégrer les branches de pointe et les services modernes, et de faire plus rapidement encore de la Chine une puissance manufacturière. Nous allons bâtir des plateformes de la Toile industrielle et étendre l'action « Intelligence + », de manière à augmenter les capacités de l'industrie manufacturière à se reconvertir et à monter en gamme. Nous inciterons les entreprises à accélérer la refonte technique et le renouvellement des équipements, et étendrons les mesures préférentielles d'amortissement accéléré des immobilisations à toutes les branches du secteur. Nous veillerons à renforcer la base de la qualité, à aligner les normes sur le niveau avancé du monde et à améliorer la qualité des biens et services, en faisant en sorte que davantage de clients chinois et étrangers choisissent des services chinois et des produits « Fabriqués en Chine ».

Accélérer le développement des industries émergentes. Nous allons approfondir la R&D et les applications des mégadonnées et de l'intelligence artificielle, mettre en place des conglomérats d'industries émergentes dans l'informatique de nouvelle génération, les équipements haut de gamme, la biomédecine, les véhicules à énergies nouvelles et les matériaux nouveaux, et faire croître l'économie numérique. Grâce à un contrôle souple et prudent, nous soutiendrons l'essor des nouvelles formes et nouveaux modèles d'activités et assurerons le sain développement de l'économie des plateformes et du partage. L'action « Internet + » sera introduite plus rapidement dans tous les secteurs et branches d'activités. Nous allons poursuivre l'augmentation de la vitesse de l'Internet et la réduction des tarifs d'abonnement, accélérer l'exécution des projets modèles d'accès au réseau à haut débit de 1 000 Mbp dans les villes, rénover les réseaux de l'enseignement à distance et de soins médicaux à distance, et améliorer la capacité de l'Internet mobile tout en favorisant sa montée en gamme, de manière à assurer une vitesse plus élevée et plus régulière aux abonnés de la Toile mobile. En 2019, les PME bénéficieront d'une nouvelle baisse des tarifs (- 15 % en moyenne) pour l'accès aux réseaux haut débit et les frais de débit sur la Toile mobile seront abaissés de nouveau de plus de 20 % ; nous réaliserons le changement de l'opérateur de télécommunications sans renouvellement de numéro dans tout le pays et réglementerons les forfaits, afin d'apporter une baisse des charges substantielle et compréhensible pour les consommateurs.

Accroître la force d'appui en matière scientifique et technologique. Nous apporterons un plus grand soutien à la recherche fondamentale et à la recherche fondamentale appliquée, intensifierons l'innovation primaire, et renforcerons la réalisation de percées dans le domaine des technologies clés et technologies de base. Il nous faut planifier au plus vite la construction de laboratoires nationaux et réorganiser le système des laboratoires clés nationaux. L'organisation et la gestion des grands projets scientifiques et technologiques seront améliorées. Nous allons parfaire les mécanismes d'innovation intégrée de l'industrie, de l'enseignement et de la recherche permettant aux entreprises de jouer leur rôle d'acteur principal, et encourager les entreprises à prendre l'initiative d'exécuter de grands projets de recherche en matière scientifique et technologique. Nous accélérerons la mise en place d'une plateforme ouverte de partage des ressources d'innovation scientifique et technologique, et renforcerons les services en faveur des PME dans leur démarche d'innovation technologique. La coopération avec les pays étrangers en matière d'innovation sera élargie. Il faudra renforcer la protection des droits de propriété, perfectionner le système de dommages-intérêts pour violation du droit de propriété intellectuelle et concourir à l'invention, à la conversion et l'application des fruits de la recherche. L'innovation scientifique et technologique est par essence une activité créatrice de l'être humain. Il faudra tenir en haute estime les scientifiques et les chercheurs, donner aux équipes innovantes et aux chefs de file plus de latitude pour l'utilisation des ressources humaines, financières et matérielles et un plus grand pouvoir de décision concernant leurs « feuilles de route technologiques ». En même temps, nous veillerons à relever la part des dépenses indirectes pour les projets de recherche fondamentale, à mener des expériences pilotes de réforme du système forfaitaire d'utilisation des frais de projet, et à donner aux équipes de recherche toute latitude de décider leurs dépenses sans aucune restriction à aucun poste. Le mécanisme d'évaluation des résultats scientifiques et technologiques sera amélioré. De plus, nous devrons multiplier les efforts en vue de faire produire leur effet aux mesures de réforme du système scientifique et technologique, et nous nous garderons résolument de rester les bras croisés. Il faudra nous efforcer de libérer des lourdeurs administratives les scientifiques et chercheurs pour qu'ils s'absorbent dans les études et deviennent des pionniers dans leur domaine. Il sera aussi nécessaire de renforcer leur éthique et leur style de travail, de pénaliser les comportements malhonnêtes et de décourager l'impatience et l'inconstance. La Chine possédant le plus grand contingent de chercheurs du monde, un sain écosystème de recherche fera lever une armée d'éléments d'élite dans tous les domaines, et produira une riche moisson de résultats.

Poursuivre en profondeur l'innovation et l'entrepreneuriat de masse. Pour encourager plus d'acteurs de la société à s'engager dans l'innovation et dans la création d'entreprises, nous étendrons l'espace du développement socioéconomique, renforcerons les services tous azimuts et mettrons en valeur le rôle d'entraînement des centres de démonstration pour l'innovation et l'entrepreneuriat. Il faudra multiplier les efforts pour aider tous les acteurs du marché en assurant la bonne exécution de la politique préférentielle fiscale visant à faire passer de 30 000 yuans à 100 000 yuans le seuil de perception de la TVA sur le chiffre d'affaires mensuel des petits contribuables économiques. Nous réformerons les mécanismes de soutien financier ; établirons un marché consacré à la science et à l'innovation technologique à la Bourse de Shanghai et lancerons à titre expérimental un nouveau système d'introductions en Bourse ; élargirons le financement gagé sur le droit de propriété intellectuelle ; encouragerons l'émission d'obligations financières destinées à l'innovation et à l'entrepreneuriat ; et soutiendrons le développement du capital-risque. De plus, nous réformerons et parachèverons les mécanismes de formation, d'emploi et d'appréciation des talents, et optimiserons les services pour les étudiants chinois revenus au pays et les talents étrangers. Pourvu que l'on tienne compte des besoins du marché, sans oublier de faire rayonner l'esprit humain, et que l'on sache rassembler et utiliser les compétences de toute catégorie, l'« Innovation chinoise » ne manquera pas de se distinguer avec célérité et de mieux contribuer au progrès de la civilisation.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:51:19   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

4) Bâtir un solide marché intérieur pour libérer le potentiel de la demande intérieure. Il importe de faire pleinement jouer un rôle fondamental à la consommation et un rôle essentiel à l'investissement, et de stabiliser la demande effective, de manière à assurer le fonctionnement régulier de l'économie.

Assurer une croissance régulière de la consommation. Nous allons augmenter par divers moyens le revenu des ménages urbains et ruraux afin d'améliorer leur pouvoir d'achat. Nous veillerons à la bonne application de la Loi révisée de l'impôt sur le revenu des personnes physiques, ce qui profitera à près de 80 millions de contribuables conformes aux conditions requises pour bénéficier de dégrèvements d'impôt. Pour répondre aux nouvelles évolutions de la demande, nous devrons accroître par divers canaux l'offre des produits et services de qualité et éliminer au plus vite les goulets d'étranglement à l'entrée des capitaux privés. La Chine compte déjà 250 millions de personnes âgées de plus de 60 ans. C'est pourquoi les services aux personnes âgées, notamment dans les communautés d'habitation, seront développés vigoureusement ; les établissements de quartier qui fournissent des soins de jour, de la rééducation, des repas et des aides à la mobilité bénéficieront de soutien financier, de réductions ou d'exonérations d'impôts et de charges, sans parler de tarifs réduits pour l'eau, l'électricité, le gaz et le chauffage ; tous les nouveaux quartiers d'habitation devront être dotés d'installations destinées aux personnes âgées ; ces installations devront être également renforcées dans les régions rurales ; les mesures associant les soins médicaux et les services seront améliorées ; enfin, les expériences pilotes de l'assurance pour les soins de longue durée seront généralisées. Si les personnes âgées jouissent paisiblement de leur vieillesse, les jeunes auront un avenir prometteur et assuré. Par ailleurs, la garde des enfants en bas âge concerne un grand nombre de familles. À la suite de l'application sur toute la ligne de la politique de deux enfants, il convient de multiplier les services dans ce domaine, d'encourager les acteurs privés à tenir des établissements de garde de ces enfants, et de renforcer la sécurité des enfants. Nous favoriserons l'extension des services à domicile et l'amélioration de leur qualité. Le tourisme global sera développé, et le secteur touristique connaîtra une pleine expansion. Pour assurer la progression continue des ventes d'automobiles, nous allons poursuivre les politiques préférentielles à l'achat de véhicules à énergies nouvelles et encourager la construction de bornes de recharge électrique et de stations de ravitaillement d'hydrogène. Nous lancerons de nouvelles formules et de nouveaux modèles de consommation, stimulerons le développement intégré de la consommation en ligne et hors ligne, et formerons de nouveaux pôles de croissance de la consommation. Dans les campagnes, le réseau de commercialisation sera perfectionné, et l'essor du cybercommerce et de la livraison à domicile sera soutenu. Enfin, nous renforcerons la défense des droits et intérêts des consommateurs, pour que ceux-ci puissent faire leurs achats en toute confiance et avec plus de commodité.

Augmenter de façon appropriée l'investissement effectif. Il conviendra d'accélérer l'exécution de grands projets prévus dans la stratégie de développement au niveau national. Nous comptons investir 800 milliards de yuans dans la construction de voies ferrées et 1 800 milliards de yuans dans la construction de routes et de voies navigables, et mettre en chantier de gros ouvrages hydrauliques. Nous accélérerons la planification et la construction de la ligne ferroviaire Sichuan-Tibet, augmenterons l'investissement dans les communications interurbaines, les réseaux logistiques, les travaux publics, les infrastructures destinées à la prévention et au traitement des sinistres et celles de l'aviation civile et générale, et construirons des infrastructures informatiques de nouvelle génération. En 2019, nous porterons à 577,6 milliards de yuans les dépenses d'investissement dans le budget central, soit 40 milliards de yuans supplémentaires par rapport à l'année dernière. Nous veillerons à renouveler le mode de financement des projets, à abaisser de façon appropriée le ratio des capitaux propres consacrés aux projets d'infrastructures, à bien utiliser les instruments financiers de développement et à inciter plus d'investisseurs privés à prendre part aux chantiers des secteurs prioritaires. Les mesures de soutien aux investissements privés seront mises en application et nous promouvrons le partenariat public-privé (PPP) de façon ordonnée. Nous réformerons le système des appels d'offres. Les pouvoirs publics donneront l'exemple en honorant leurs engagements, en remplissant les contrats et en se gardant de « renier les comptes de leurs prédécesseurs ». Ils devront s'acquitter de plus de la moitié des dettes arriérées des entreprises avant la fin de l'année sans aucun arriéré supplémentaire.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:51:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

5) Pour mener à bon terme la tâche de l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, poursuivre résolument la lutte contre la pauvreté et le redressement des régions rurales. Il faudra toujours accorder la priorité à l'agriculture et aux régions rurales, et assurer une meilleure prise en compte globale du redressement du monde rural et de la lutte contre la pauvreté, de manière à garantir la réalisation des objectifs de lutte contre la pauvreté dans les délais prévus et à élever le niveau de vie des paysans jusqu'à l'aisance moyenne.

Mener à bien la lutte ciblée contre la pauvreté. Il s'agit fondamentalement de venir à bout des graves problèmes qui se posent pour assurer aux populations pauvres vivant en milieu rural la satisfaction des « deux besoins élémentaires » et l'accès aux « trois garanties »[ Les « deux besoins élémentaires » sont la nourriture et de l'habillement ; et les « trois garanties » sont l'enseignement obligatoire, les soins médicaux et le logement. — N.D.T.]. Nous allons aider davantage les régions de grande pauvreté, dont les « trois régions et trois départements »[ Les « trois régions » sont le Tibet, la région peuplée de Tibétains dans les quatre provinces du Qinghai, du Gansu, du Sichuan et du Yunnan, la région du sud du Xinjiang comprenant les préfectures de Kachgar, de Hotan et d'Aksu ainsi que la préfecture autonome kirghiz de Kizilsu ; les « trois départements » sont le département autonome d'ethnie minoritaire de Liangshan au Sichuan, le département de Nujiang au Yunnan et le département de Linxia au Gansu. — N.D.T.], renforcer la construction d'infrastructures et appliquer les mesures de garantie destinées aux populations paupérisées spéciales. La lutte contre la pauvreté ne peut se passer des industries. C'est pourquoi l'on doit aider énergiquement les régions pauvres à développer des industries locales. Nous lancerons une action spéciale visant à abaisser nettement le taux de déscolarisation dans les régions rurales défavorisées, et continuerons à augmenter le nombre d'étudiants des régions rurales et des régions démunies admis par les écoles supérieures de premier rang. Nous nous efforcerons ainsi de tirer le meilleur parti de la mesure fondamentale qu'est l'éducation pour arrêter la transmission de génération en génération de la pauvreté. La tâche consistant à reloger les populations déplacées comme prévu par le XIIIe Plan quinquennal sera quasiment réalisée, et nous intensifierons le soutien de suivi. Les mesures d'assistance resteront inchangées pendant un certain temps après que les districts ou personnes cibles seront sortis de la précarité, afin de consolider les résultats déjà obtenus. En outre, les modalités d'évaluation et de surveillance seront améliorées et nous tirerons parti des résultats de l'inspection spéciale de l'autorité centrale contre la paupérisation. Ce travail doit être pris au sérieux d'autant que l'on est entré dans la phase cruciale de la bataille contre la pauvreté. Cette lutte devra être vraiment efficace, durable et résister à l'épreuve du temps.

Développer la production agricole, notamment la production céréalière. Nous devons compter absolument sur nos propres forces pour garantir la sécurité alimentaire de près de 1,4 milliard de Chinois. Il faut stabiliser la production céréalière et optimiser l'assortiment des variétés céréalières. Nous allons intensifier la construction d'ouvrages hydrauliques agricoles et augmenter de plus de 80 millions de mu [quelque 5,33 millions d'hectares] les champs à haut rendement. Nous stabiliserons le secteur de l'élevage de la volaille et du bétail comme le porc, et mènerons à bien la prévention et le contrôle des épizooties comme la peste porcine africaine. Nous accélérerons la réforme et l'innovation scientifique et technique de l'agriculture, développerons énergiquement la culture moderne des semences, renforcerons la vulgarisation des techniques d'application avancées, mettrons à exécution des projets de protection des produits agricoles du terroir, et promouvrons la mécanisation intégrale de l'agriculture. Nous formerons des exploitants agricoles de type nouveau comme les fermes familiales et coopératives paysannes, multiplierons les services socialisés à l'égard des petits foyers paysans et développerons diverses formes d'exploitation à grande échelle. Nous soutiendrons la transformation à forte valeur ajoutée des produits agricoles récoltés dans les principales régions productrices. En outre, nous aiderons les travailleurs migrants à retourner dans leur région d'origine et encouragerons les citadins à se rendre dans les régions rurales pour y réaliser l'innovation ou monter une entreprise, impulserons l'intégration des secteurs primaire, secondaire et tertiaire, et développerons l'économie au niveau des districts. Le travail en ville est la principale source de revenus pour bien des ruraux. Pour mettre fin aux arriérés de salaire, nous élaborerons au plus vite des règlements administratifs sur ce sujet, afin de garantir que les travailleurs migrants qui peinent sur les chantiers pour gagner leur vie soient payés sans retard.

Faire solidement progresser le développement du milieu rural. Il conviendra d'élaborer des plans d'urbanisme des villages, de les appliquer, et d'améliorer les conditions de travail et de vie. Il faudra accélérer la mise à exécution des projets destinés à consolider et augmenter la sécurité en matière d'eau potable ; en 2019 et 2020, nous nous efforcerons de résoudre les difficultés des populations rurales qui ont difficilement accès à l'eau potable en assurant un meilleur approvisionnement pour 60 millions de ruraux. La nouvelle série de projets de transformation du réseau électrique rural s'achèvera. 200 000 km de routes rurales seront construites ou refaites. La rénovation des maisons délabrées sera poursuivie dans les campagnes. Nous engagerons, en partant des réalités locales, une campagne d'amélioration de l'habitat rural, et poursuivrons la « révolution sanitaire des toilettes », le traitement des ordures et des eaux usées, afin de rendre toute sa beauté champêtre au monde rural.
Approfondir la réforme dans le milieu rural. Nous allons universaliser les fruits des expériences de la réforme concernant la réquisition de terres dans les campagnes, la mise sur le marché de terrains collectifs à bâtir à but lucratif et la gestion de terrains réservés au logement individuel. Nous mènerons en profondeur la réforme concernant, entre autres, la propriété collective, la propriété forestière collective, les zones et plantations forestières d'État, les zones de défrichement et les coopératives d'approvisionnement et de vente. Nous réformerons et parachèverons le système de soutien et de protection de l'agriculture. Les mécanismes de formation des prix des céréales selon les règles du marché seront perfectionnés. Nous allons étendre l'expérience pilote de réforme de l'assurance agricole à caractère politique, renouveler et renforcer les services financiers au bénéfice des régions rurales. En un mot, grâce à l'approfondissement constant des réformes, il ne fait aucun doute que l'on fera renaître les vastes régions rurales de la Chine.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:52:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

6) Encourager le développement interrégional coordonné et améliorer la qualité de la nouvelle urbanisation. Il faut, en concentrant nos efforts sur la résolution du problème du développement déséquilibré et insuffisant, réformer et perfectionner les mécanismes et politiques concernés, et favoriser l'uniformisation des services publics de base, de manière à favoriser la complémentarité réciproque entre régions et le développement intégré des villes et des campagnes.

Optimiser la configuration du développement interrégional. Nous élaborerons de nouvelles politiques et mesures pour soutenir le développement et l'ouverture de l'Ouest, et la politique préférentielle de l'impôt sur le revenu des entreprises y sera renouvelée. Nous appliquerons et perfectionnerons les mesures de réforme et d'innovation favorisant le redressement intégral du Nord-Est, l'émergence du Centre et le développement pionnier de l'Est. Nous ferons progresser le développement coordonné de la zone Beijing-Tianjin-Hebei en mettant l'accent sur le délestage de Beijing de ses fonctions sans rapport avec son statut de capitale et sur l'aménagement de la zone nouvelle de Xiongan selon des normes plus élevées. Nous exécuterons le plan de développement de la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao, promouvrons l'accord des normes, la libre circulation des facteurs de production et la mobilité humaine. Nous prendrons pour stratégie nationale le développement intégré du delta du Changjiang, établirons et appliquerons pour ce faire un programme de développement. Concernant la ceinture économique du Changjiang, nous poursuivrons le développement coordonné des régions situées en amont, sur le cours moyen et en aval du fleuve, renforcerons la protection et la régénération des écosystèmes, ainsi que la construction de systèmes de transport intermodal, pour assurer le développement de qualité de cette initiative. Nous soutiendrons la reconversion économique des régions qui souffrent de l'épuisement de leurs ressources naturelles. Nous comblerons plus rapidement les faiblesses du développement des anciennes bases révolutionnaires, des régions peuplées d'ethnies minoritaires, des régions frontalières et des régions démunies. Nous stimulerons l'essor de l'« économie bleue » et protégerons le milieu marin, afin d'accélérer notre marche vers la puissance maritime.

Approfondir la nouvelle urbanisation. Il faut insister sur l'entraînement du développement des conurbations par la construction de grands centres urbains. Nous mettrons l'accent sur la domiciliation en ville de migrants d'origine rurale, et ferons avancer la couverture des résidents permanents urbains par les services publics de base. Pour mieux résoudre le problème du logement des masses populaires, nous mettrons l'accent sur la responsabilité des autorités municipales, et perfectionnerons par la réforme le système de marché immobilier et le système de garantie d'accès au logement, de manière à favoriser un développement sain et régulier du marché immobilier. La construction de logements sociaux et la rénovation des quartiers vétustes urbains seront poursuivies, pour que les besoins fondamentaux en logement des groupes démunis soient satisfaits. La construction de galeries techniques sera poursuivie. Comme les quartiers anciens en ville sont nombreux et occupent une large surface, il faut intensifier nos efforts pour les rénover et les moderniser. Nous renouvellerons leurs installations connexes telles que les routes et les réseaux d'approvisionnement en eau, en électricité et en méthane, et les encouragerons à installer des ascenseurs et à aménager un environnement sans obstacle. Nous optimiserons la construction des marchés et commerces de proximité, des rues piétonnes, des stationnements et d'autres installations de services aux particuliers. Comme la nouvelle urbanisation est centrée sur l'être humain, il faut améliorer la gestion des villes en offrant des services plus personnalisés et plus proches des besoins réels pour qu'elles soient plus agréables à vivre, plus accueillantes et plus humaines.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:53:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

7) Renforcer la lutte contre la pollution et l'aménagement écologique, et stimuler l'essor du développement vert. Le développement vert constitue une exigence impérieuse pour établir un système économique moderne, et aussi la solution essentielle pour lutter contre la pollution. Il faut réformer et perfectionner les systèmes concernés, de manière à concilier le développement de qualité et la protection environnementale.

Poursuivre la lutte contre la pollution. Nous consoliderons les acquis et réaliserons de nouvelles avancées dans la campagne pour le ciel bleu. En 2019, les émissions de SO2 et d'oxydes d'azote devront diminuer de 3 %, et la densité des particules fines PM2,5, connaître une baisse constante dans les régions particulièrement touchées. Nous poursuivrons la lutte contre la pollution de l'air dans la zone Beijing-Tianjin-Hebei et ses environs, le delta du Changjiang et la plaine Fenhe-Weihe, en veillant à renforcer le traitement des trois sources principales de pollution que sont l'industrie, le charbon et la circulation motorisée. Nous développerons le chauffage propre dans le Nord pour que les habitants puissent passer l'hiver au chaud. Nous renforcerons la prévention et le traitement des pollutions de l'eau et du sol, le degré de pollution exprimé en DCO (demande chimique en oxygène) et les émissions d'azote ammoniacal devront diminuer de 2 % en 2019. Le traitement des eaux très polluées sera accéléré ; des efforts seront consentis pour prévenir et traiter la pollution dite « diffuse » dans les régions rurales ; et l'aménagement global de la pollution des bassins prioritaires et des eaux littorales sera poussé de l'avant. Nous renforcerons le traitement de la pollution par les déchets solides, ferons progresser le tri des déchets urbains, et favoriserons la diminution de consommation d'énergie ainsi que le recyclage et la dépollution des déchets. Nous intensifierons la recherche sur les problèmes clés dans le domaine scientifique et technologique en vue de lutter contre la pollution. Les entreprises, en tant qu'acteurs principaux dans la prévention et le traitement de la pollution, doivent assumer selon la loi leur responsabilité de protéger l'environnement. Il faut, en réformant le mode d'aménagement de l'environnement et en encourageant l'innovation en la matière, d'une part exercer sur les entreprises une surveillance respectueuse des lois et des règlements, et, d'autre part, prendre en considération leurs revendications légitimes et intensifier les aides et les orientations. Concernant les entreprises qui ont besoin de se transformer pour se conformer aux critères fixés, nous leur accorderons un délai de transition appropriée et éviterons les mesures brutales et simplistes telles que l'arrêt de leurs activités. En combinant les contraintes extérieures et l'initiative propre des entreprises, la lutte contre la pollution obtiendra certainement de meilleurs résultats.

Fortifier les industries vertes et de l'environnement. Nous poursuivrons la prévention et le traitement de la pollution à la source. La transformation technique selon les normes les plus strictes en matière d'émissions sera accélérée dans les centrales thermiques et les aciéries, et la rénovation sera effectuée dans les industries gravement polluantes pour que toute émission soit conforme aux normes environnementales. Le bouquet énergétique sera optimisé. Nous promouvrons l'utilisation propre du charbon. Le système de production, d'approvisionnement, de stockage et de vente du gaz naturel sera mis au point. Nous développerons vigoureusement les énergies renouvelables et résoudrons de manière accélérée les problèmes des débouchés de l'électricité éolienne, hydraulique et photovoltaïque. Nous intensifierons la construction de canalisation et d'installations de traitement pour les eaux usées. Nous promouvrons l'utilisation à la fois économe et intensive des ressources ainsi que leur recyclage, et généraliserons les bâtiments verts et les emballages verts dans la livraison à domicile. Nous réformerons et optimiserons les politiques économiques en faveur de la protection environnementale, perfectionnerons le système de transfert payant des droits d'émission de polluants, accélérerons le développement de la « finance verte », et favoriserons l'émergence d'une série d'entreprises têtes de peloton spécialisées dans la protection de l'environnement. Toutes ces mesures ont pour objectifs d'augmenter la capacité de développement vert.

Renforcer la protection et la reconstitution des écosystèmes. Nous poursuivrons les projets pilotes de protection et de reconstitution des montagnes, des rivières, des forêts, des champs, des lacs et des steppes, mènerons à bien le reboisement, et intensifierons la lutte contre la désertification, l'extension des déserts rocheux et l'érosion des sols. La protection de la biodiversité sera renforcée. Nous poursuivrons nos efforts pour reconvertir les terres abusivement défrichées en forêts, en steppes et en zones humides. La réforme du système des parcs nationaux sera approfondie. Le mécanisme d'indemnisation des dommages à l'environnement sera amélioré. Que chacun assume sa responsabilité, se lance dans l'action sans hésiter, et poursuive ses efforts inlassablement jusqu'à la réalisation du développement vert. Agissons à l'unisson pour que notre peuple jouisse d'un beau milieu où il fait bon vivre.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:53:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

8) Approfondir la réforme dans les domaines clés et accélérer la mise au point des mécanismes de marché. Nous devons, en nous attaquant aux incohérences graves et aux maillons clés, promouvoir l'approfondissement des réformes, et parfaire le système institutionnel et les mécanismes adaptés au développement de qualité, afin de libérer pleinement la vitalité du marché et la créativité de la société.

Accélérer la réforme des actifs de l'État et des entreprises publiques. Pour favoriser la valorisation et la revalorisation optimales des biens publics, nous en intensifierons et en améliorerons le contrôle et la gestion, et poursuivrons la réforme expérimentale des sociétés d'investissement ou d'exploitation des capitaux publics. L'introduction de la propriété mixte sera poursuivie activement et méthodiquement. Il faut améliorer la structure de gouvernance des entreprises, parachever le mécanisme d'exploitation orienté vers le marché, et établir des systèmes concernant, entre autres, le gestionnaire professionnel. Nous traiterons, en vertu de la loi, le cas des « entreprises zombies ». Les réformes en cours dans les secteurs de l'électricité, du pétrole, du gaz naturel et des chemins de fer seront poursuivies. Les opérateurs des secteurs en situation de monopole naturel seront tenus de pratiquer, en fonction de leurs conditions spécifiques, la séparation de leurs réseaux d'infrastructures d'avec leurs activités d'exploitation, et leurs activités concurrentielles seront complètement libéralisées. Les entreprises publiques seront encouragées à se fortifier par des réformes et des innovations, et à renforcer sans cesse leur vitalité et leur compétitivité de base.

Redoubler d'efforts pour optimiser l'environnement de développement de l'économie privée. Fidèles au principe régissant le développement des divers régimes de propriété[ Il s'agit du principe selon lequel il faut consolider et développer sans relâche l'économie publique, et encourager, soutenir et orienter avec détermination le développement de l'économie non publique. — N.D.T.], nous nous efforcerons d'encourager, de soutenir et d'orienter le développement de l'économie non publique. Nous veillerons, selon le principe de la neutralité concurrentielle, à assurer un traitement équitable à toutes nos entreprises, quel que soit leur régime de propriété, en ce qui concerne l'acquisition de facteurs de production, l'accès au marché, l'exploitation, les achats publics et les appels d'offres. Soucieux d'établir entre les pouvoirs publics et les acteurs économiques de nouvelles relations caractérisées par la franchise et l'honnêteté, nous améliorerons les mécanismes de communication entre les administrations et les entreprises, de manière à galvaniser l'esprit entrepreneurial et à favoriser le développement et la mise à niveau de l'économie non publique. Nous devons faire preuve d'une fermeté inébranlable dans la protection des droits de propriété, en veillant à ce que toute violation soit sanctionnée en vertu de la loi, et que tout jugement erroné soit corrigé. Nous chercherons ainsi à créer un environnement d'affaires favorable pour que tout entrepreneur puisse réaliser sa vocation et piloter son affaire, sans avoir à craindre pour son bien.

Approfondir la réforme du système budgétaire, fiscal et financier. Il faut renforcer la réforme des budgets pour en améliorer la transparence, appliquer sur toute la ligne la gestion des performances budgétaires, approfondir la réforme visant à définir les attributions en matière de budget et les responsabilités en matière de dépenses entre les instances financières centrales et locales, et faire progresser la réforme de répartition des recettes entre ces instances. Nous améliorerons le système des transferts de paiements. Le système fiscal local sera perfectionné, et la législation sur la taxe foncière, avancée. Le financement par l'émission d'emprunts des instances locales sera réglementé. Pour servir l'économie réelle, il convient d'optimiser par la réforme la structure financière et de développer les banques privées et les banques de proximité. Nous travaillerons à réformer le système fondamental du marché des capitaux, afin de favoriser le développement sain et régulier du marché des capitaux à multiples niveaux, et d'accroître le poids du financement direct, en particulier celui du financement par actions. Le dispositif de protection contre les risques du secteur des assurances sera renforcé. Il faut renforcer le système de surveillance, d'alerte et de neutralisation des risques financiers. Comme le fonctionnement de notre système budgétaire et financier reste dans l'ensemble sain, et que les instruments politiques à notre disposition sont nombreux, nous sommes persuadés que nous serons en mesure d'éviter l'apparition de risques systémiques, un seuil critique à ne jamais dépasser.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:54:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

9) Promouvoir l'ouverture tous azimuts et créer de nouveaux atouts dans la coopération et la compétition économiques internationales. Nous devons élargir l'ouverture dans son champ d'application et optimiser ses st ructures, en poursuivant l'ouverture à forte mobilité des marchandises et des facteurs de production, et en accordant une importance accrue à l'ouverture sur les plans normatif et réglementaire, de manière à promouvoir l'approfondissement global des réformes par une ouverture de haut niveau.

Favoriser la stabilisation de notre commerce extérieur en améliorant sa qualité. Un nouvel élan sera donné à la diversification des marchés d'exportation. La couverture de l'assurance-crédit à l'exportation sera étendue. Les politiques de soutien aux nouvelles formes d'activités telles que le commerce électronique transfrontalier seront mises au point. Il convient d'impulser le développement innovant du commerce des services ; de favoriser la reconversion et la montée en gamme du commerce de sous-traitance ainsi que la délocalisation de celui-ci dans les régions du Centre et de l'Ouest ; et de tirer le meilleur parti des zones franches intégrées. En ce qui concerne les importations, il faut optimiser leur structure et augmenter leur volume. De grands efforts seront consentis pour bien organiser la deuxième édition de l'Exposition internationale d'importation de la Chine. Il est nécessaire de rendre plus rapide et commode le dédouanement dans l'import-export.

Renforcer les mesures propres à attirer les capitaux étrangers. Nous continuerons à élargir l'accès des capitaux étrangers au marché chinois en réduisant la liste négative, et étendrons l'exploitation à capitaux exclusivement étrangers à plus de domaines. Nous appliquerons les mesures visant à promouvoir la réforme et l'ouverture de la finance et d'autres secteurs, et perfectionnerons la politique d'ouverture du marché obligataire. En nous rapprochant plus rapidement des règles économiques et commerciales internationales, et en améliorant la transparence et la cohérence de nos diverses politiques, nous chercherons à créer un environnement de marché sain où un traitement équitable et une concurrence loyale soient garantis à toutes les entreprises, qu'elles soient chinoises ou étrangères. Il faut intensifier la protection des droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers. Les zones pilotes de libre-échange auront une plus grande autonomie en matière de réforme et d'innovation ; la zone pilote de libre-échange de Shanghai se verra adjoindre un nouveau quartier ; et Hainan accélérera la construction de sa zone pilote de libre-échange et établira un port de libre-échange aux caractéristiques chinoises. Sur le plan national, les zones de développement économique et technique, les zones de développement de hautes et nouvelles technologies et les nouvelles zones seront encouragées à mener des réformes expérimentales concernant les zones pilotes de libre-échange, ce qui permettra d'intensifier leur rayonnement et leur effet d'entraînement, et de former des fleurons de la réforme et de l'ouverture. C'est pourquoi il ne fait aucun doute que grâce à toutes ces mesures, l'environnement d'investissement ne cessera de s'améliorer, offrant aux entreprises étrangères un nombre accru d'opportunités de développement.

Promouvoir la réalisation commune du projet « la Ceinture et la Route ». En restant fidèles au principe de « concertation, synergie et partage », en nous conformant aux lois du marché et aux usages internationaux, et en donnant libre cours à l'initiative de nos entreprises, nous travaillerons à favoriser l'interconnexion des réseaux d'infrastructures, à renforcer la coopération internationale en matière de capacités de production, et à élargir la coopération en marchés tiers. Nous devons bien organiser le deuxième Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale et veiller à ce que nos projets d'investissement et de coopération à l'étranger se développent de manière saine et ordonnée.

Promouvoir la facilitation et la libéralisation du commerce et de l'investissement. La Chine préservera fermement la mondialisation économique et le libre-échange, et prendra une part active à la réforme de l'OMC. Nous accélérerons la mise en place d'un réseau de zones de libre-échange répondant à des critères élevés, ferons avancer les négociations sur un accord de partenariat économique régional global, sur une zone de libre-échange Chine-Japon-République de Corée et sur un accord d'investissement Chine-UE, et poursuivrons les consultations économiques et commerciales entre la Chine et les États-Unis. Défenseur de la coopération mutuellement bénéfique et du développement gagnant-gagnant, la Chine préconise le règlement des différends commerciaux à travers les négociations sur un pied d'égalité. Nous tiendrons scrupuleusement nos engagements et défendrons résolument nos droits et intérêts légitimes.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:55:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

10) Accélérer le développement des secteurs sociaux afin d'améliorer la qualité de la vie. Cette année, malgré le déséquilibre croissant des finances publiques, les sommes destinées à assurer le bien-être social continueront à augmenter. Grâce à notre soutien, les services publics non fondamentaux seront aussi mieux assurés par les acteurs sociaux, de façon à répondre aux besoins divers et multiples de la population.

Développer une éducation plus équitable et de meilleure qualité. La réforme des modèles d'enseignement et des méthodes pédagogique sera poursuivie. Pour cela, nous devons promouvoir le développement intégré de l'éducation obligatoire dans les villes et les campagnes, améliorer rapidement la qualité des écoles de village, renforcer le corps enseignant dans les campagnes, en finir au plus vite avec les classes en sureffectif dans les écoles des villes, assurer l'éducation des enfants qui s'installent avec leurs parents migrants en ville, et favoriser, par le développement du plan « Internet + Éducation », le partage des ressources d'excellence. Nous devons étendre par divers moyens l'offre de l'éducation préscolaire, en accordant un soutien solide aux écoles maternelles publiques et privées, pourvu qu'elles respectent les critères de sécurité, que leurs frais de scolarité soient raisonnables et qu'elles jouissent de la confiance des parents. L'éducation secondaire du deuxième cycle sera généralisée, et l'enseignement destiné aux ethnies minoritaires, l'éducation spécialisée ainsi que la formation continue seront développés. Nous soutiendrons, conformément à la loi, le développement de l'enseignement privé. Le salaire et le traitement des enseignants de la scolarité obligatoire seront assurés. Nous poursuivrons le développement d'universités et de disciplines de rang mondial, et encouragerons le Centre et l'Ouest à rendre leur enseignement supérieur plus original et plus performant. Malgré les difficultés financières, les dépenses budgétaires destinées à ce chapitre demeureront supérieures à 4 % du PIB et les finances centrales vont allouer cette année au moins 1 000 milliards de yuans au budget de l'éducation. Nous devons tirer le meilleur profit de chaque denier public pour fournir une éducation qui satisfasse les attentes du peuple et qui porte l'espoir de demain.

Garantir les services médicaux et sanitaires de base. Nous élèverons continuellement le niveau de protection concernant l'assurance maladie de base et l'assurance contre les maladies graves pour les habitants des villes et des campagnes, en augmentant de 30 yuans par tête l'allocation accordée aux personnes inscrites à l'assurance maladie, somme dont la moitié sera consacrée à l'assurance contre les maladies graves. La franchise de l'assurance contre les maladies graves sera abaissée et uniformisée et le taux de remboursement sera porté de 50 à 60 %, afin d'alléger davantage le fardeau qui pèse sur les personnes atteintes de maladies graves ou en difficulté. La prévention et le traitement des maladies graves seront renforcés. Soucieux du sort de dizaines de millions de familles touchées par le cancer, nous allons lancer une campagne contre le cancer, en promouvant le dépistage, la consultation et le traitement à temps et en soutenant la recherche médicale. Nous accorderons aussi une grande importance à la prévention et au traitement des maladies chroniques fréquentes, en ajoutant à la liste des médicaments remboursables par l'assurance maladie des médicaments prescrits par consultation contre des maladies telles que l'hypertension et le diabète. La R&D des médicaments pour enfants sera accélérée. Nous renforcerons la garantie concernant les médicaments contre les maladies rares. Nous approfondirons la réforme du mode de remboursement des frais médicaux par la caisse d'assurance maladie et optimiserons la structure des dépenses de cette dernière. La politique permettant de régler directement les frais médicaux quelle que soit la province ou la région d'origine de l'assuré sera perfectionnée et mise en œuvre dans les plus brefs délais, de façon à ce que tout assuré puisse recevoir un traitement et être remboursé directement avec sa carte de protection sociale dans tous les hôpitaux désignés, et ce, même hors de la province ou de la région de sa cotisation, ce qui offre des facilités réelles aux populations migrantes et aux personnes âgées qui les accompagnent. Le mécanisme d'achat centralisé et d'utilisation des médicaments sera perfectionné. La réforme générale des hôpitaux publics sera menée en profondeur. La construction d'hôpitaux privés sera encouragée. Nous allons développer l'« Internet + soins médicaux et santé », accélérer l'établissement d'un système de prestation de services médicaux à distance, renforcer la capacité des établissements médicaux et sanitaires au niveau de base ainsi que la formation du personnel soignant, et améliorer le traitement échelonné selon la gravité des maladies et les services médicaux contractuels à domicile. En mettant toujours l'accent sur la prophylaxie, nous augmenterons les subventions d'État aux services de santé publique de base. Ces sommes supplémentaires seront entièrement allouées aux villages et aux quartiers, pour qu'elles profitent sûrement à la population des échelons de base. Nous veillerons à prévenir et à traiter les maladies contagieuses ou endémiques ainsi que la myopie chez les adolescents. Nous allons améliorer les politiques d'accompagnement sur les naissances et renforcer les services gynéco-pédiatriques. Par ailleurs, la transmission, la rénovation et le développement de la médecine et de la pharmacopée traditionnelles chinoises recevront tout le soutien nécessaire. Nous renforcerons la gestion de la santé et la vulgarisation des connaissances générales en matière de protection de la santé. Comme chacun le sait, la qualité des médicaments et des vaccins touche directement à la santé. Nous allons donc renforcer les contrôles de la fabrication à la vente, infliger des sanctions sévères à ceux qui violent la loi et punir sévèrement tous ceux qui n'accomplissent pas leur devoir ou abusent de leur autorité dans ce domaine. Par conséquent, nous ne ménagerons aucun effort pour protéger d'un rempart solide la santé des Chinois.

Améliorer le système et la politique de protection sociale. Nous perfectionnerons le système de l'assurance vieillesse à multiples niveaux et augmenterons continuellement le montant de la pension de retraite de base. En ce qui concerne les militaires démobilisés, nous devons assurer les traitements en leur faveur et parfaire les politiques visant à maintenir la continuité de leur assurance vieillesse de base et celle de leur assurance maladie de base. Le niveau du minimum vital dans les villes et les campagnes ainsi que le niveau de l'assistance spéciale seront augmentés de façon appropriée. En outre, nous renforcerons notre aide aux enfants en difficulté, déploierons plus d'efforts pour sortir de la pauvreté les travailleurs salariés en difficulté et améliorerons les services de prévention et de rééducation des handicapés. Comme on le voit, nous allons faire l'impossible pour tirer de l'embarras nos concitoyens en difficulté et subvenir aux besoins les plus urgents, afin de construire un socle solide de protection sociale pour les plus démunis.

Enrichir la vie spirituelle et culturelle de nos concitoyens. Nous déploierons de grands efforts pour cultiver et mettre en pratique les valeurs essentielles socialistes, promouvoir les activités visant à valoriser la civilisation spirituelle parmi la population et mettre à l'honneur l'effort, l'esprit scientifique, le zèle du travailleur modèle et la belle ouvrage de l'artisan, afin de rassembler les forces puissantes qui aspirent au progrès et au bien. La philosophie et les sciences sociales adaptées à la réalité de la Chine seront développées à un rythme accéléré. Nous travaillerons également à enrichir et assainir les sites Internet, favoriserons l'épanouissement de la création littéraire et artistique, et développerons la presse, l'édition, la radiodiffusion, le cinéma, la télévision et l'archivistique. La sauvegarde et l'exploitation du patrimoine matériel, ainsi que la perpétuation du patrimoine culturel immatériel seront renforcées. Nous promouvrons la culture et l'industrie culturelle en y introduisant des nouveautés, et renforcerons les services culturels publics aux échelons de base. Nous encouragerons la lecture dans toutes les couches de la population et promouvrons l'édification d'une société favorisant l'apprentissage tout au long de la vie. Les échanges culturels avec les pays étrangers seront menés en profondeur. Par ailleurs, nous encouragerons tous les Chinois à pratiquer l'exercice physique. Nous allons bien préparer notre participation aux jeux Olympiques et Paralympiques d'été de 2020 ainsi que les jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver à Beijing. Nous organiserons au mieux les VIIe Jeux mondiaux militaires. Avec un peuple fort au moral comme au physique, la société sera débordante de vitalité et la Chine deviendra prospère et pleine de promesses.

Renforcer et rénover la gouvernance sociale. Il faut mettre l'accent de la gouvernance sociale sur les échelons de base, généraliser l'expérience de société harmonieuse de Fengqiao et créer une nouvelle architecture pour la gestion des quartiers d'habitation en ville comme à la campagne. Nous orienterons et soutiendrons le développement sain des organisations sociales, de l'aide humanitaire, du bénévolat et des œuvres de bienfaisance. Le système de crédit social sera amélioré. Les droits et intérêts légitimes des femmes, des enfants, des personnes âgées et des handicapés seront protégés. Nous devons aussi améliorer notre système de doléances populaires orales et écrites, et satisfaire, dans les plus brefs délais et en vertu de la loi, les revendications populaires légitimes. Les services psychologiques seront renforcés. Le système national d'alerte et d'intervention en cas d'urgence sera amélioré, ainsi que notre capacité de prévention et de réduction des calamités naturelles et de secours aux sinistrés. Nous renforcerons la sécurité du travail et préviendrons les accidents graves ou extrêmement graves. Nous renforcerons la sismologie, la météorologie, l'hydrologie, la géologie et la topographie. Nous améliorerons le système des services juridiques publics et accroîtrons l'effort de sensibilisation auprès du public en matière de connaissances juridiques élémentaires. Notre capacité à assurer la sûreté de l'État sera améliorée. En outre, nous parachèverons le système de prévention et de contrôle multidimensionnel en vue de maintenir l'ordre public ; intensifierons la lutte contre les bandes mafieuses, punirons sévèrement le vol, les attaques à main armée, les escroqueries, la pornographie, les jeux de hasard et le trafic de drogue ; sévirons contre les crimes économiques comme la collecte illicite de fonds et la vente pyramidale ; et résoudrons les problèmes graves comme les atteintes aux informations privées, de façon à préserver la sérénité et le bonheur de nos concitoyens.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:56:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mesdames et Messieurs les députés,

La conjoncture nouvelle et les tâches qui en découlent nous imposent des exigences plus élevées. Les gouvernements à tous les niveaux doivent raffermir les « quatre consciences »[ Il s'agit de la conscience politique, de la conscience de l'intérêt général, de la conscience du noyau dirigeant et de la conscience de l'alignement. — N.D.T.] et la « quadruple confiance en soi »[ Il s'agit de la confiance dans notre voie, notre théorie, notre régime et notre culture. — N.D.T.], préserver résolument la position centrale du secrétaire général Xi Jinping dans le Comité central et tout le Parti, ainsi que l'autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti, agir en parfait accord avec le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping tant dans l'action que sur les plans idéologique et politique, appliquer ses dispositions sur l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, avoir le courage de s'imposer une révolution, mener en profondeur la décentralisation et la simplification administratives, accélérer la transformation de leur rôle et élever l'efficacité de leur travail, afin de renforcer leur capacité d'action effective et leur crédibilité, et de mieux répondre à l'aspiration à une vie meilleure de nos concitoyens.

Veiller à ce que les fonctions soient exercées en vertu de la loi. Conformément à la stratégie fondamentale de l'édification intégrale d'un État de droit, nous devons observer scrupuleusement la Constitution et la loi, et respecter le principe de la légalité dans toutes les activités gouvernementales. Tous les échelons du gouvernement doivent se soumettre, conformément à la loi, à la surveillance de l'assemblée populaire du même niveau et de son comité permanent, se placer sous la supervision démocratique de la CCPPC, et accepter la supervision de l'opinion publique et des différents milieux de la société, pour que le pouvoir fonctionne en toute transparence. Leur travail doit être entièrement en adéquation avec les aspirations du peuple. Nous devons toujours prendre des décisions de manière scientifique, démocratique et légale, être attentifs aux avis donnés par les députés des assemblées populaires et les membres de la CCPPC, tenir compte des remarques faites par les partis démocratiques, la Fédération de l'industrie et du commerce, les personnalités sans affiliation politique et les organisations populaires, et écouter la voix des citoyens et des entreprises, de sorte que toutes les politiques élaborées soient en adéquation avec la situation fondamentale et les conditions réelles du pays, plus proches des réalités du terrain et aptes à répondre aux préoccupations du peuple. La transparence doit être complètement instaurée dans les affaires publiques. Le rôle des organisations et groupements de masse tels que la Fédération nationale des syndicats, la Ligue de la jeunesse communiste et la Fédération des femmes sera valorisé. Concernant l'application des lois et règlements administratifs, nous devons mettre entièrement en œuvre le système de responsabilité et le système de poursuite en responsabilité en sanctionnant fermement toute enfreinte à la loi et aux règlements, en menant une lutte sans merci contre toutes les injustices et tous les comportements inappropriés ayant lieu au moment de l'exécution de la loi, et en poursuivant avec toute la rigueur qui s'impose tous ceux qui se montrent incompétents.

Faire avancer le travail de promotion de la probité dans les rangs du Parti. Il est impératif de mener efficacement la campagne ayant pour thème « Rester fidèle à notre engagement initial et garder toujours à l'esprit notre mission », d'appliquer sérieusement l'esprit des « huit recommandations » du Comité central et de leurs modalités d'application, et de lutter constamment contre les « quatre vices ». Nous devons multiplier nos efforts pour édifier un gouvernement intègre, et lutter contre toute tentative, envie et possibilité de corruption en adoptant une vision d'ensemble. Le contrôle des comptes sera renforcé. Les fonctionnaires sont tenus de se soumettre volontairement au contrôle des lois, à l'inspection et à la surveillance du peuple. C'est à l'aune des résultats obtenus que se fera l'évaluation de leurs performances. Les autorités aux différents échelons doivent réprimer avec détermination toute forme de formalisme et de bureaucratie pour que les cadres puissent se concentrer sur la résolution des problèmes concrets, au lieu de perdre leur temps dans la paperasserie, la « réunionnite », la rédaction d'une multitude de documents et rapports, sans parler de tout le temps perdu à accueillir et satisfaire les missions d'évaluation et de supervision. Nous allons réduire et régulariser les activités faisant l'objet d'inspection, de contrôle et d'évaluation, et mettre en œuvre l'« Internet + Inspection ». Le nombre des réunions et la quantité des documents seront réduits. Cette année, le Conseil des affaires d'État et ses services donneront l'exemple en réduisant considérablement le nombre des réunions et en éliminant de plus d'un tiers le nombre total des documents.

Renforcer véritablement le sens des responsabilités. Les succès remarquables que la Chine a obtenus au cours de sa réforme et de son développement ont été possibles grâce aux efforts acharnés de l'immense masse des cadres et des citoyens ordinaires. Si nous voulons atteindre les objectifs des « deux centenaires »[ Il s'agit d'achever pour le centenaire du Parti communiste chinois l'édification intégrale de la société de moyenne aisance et, pour le centenaire de la République populaire de Chine, l'édification d'un État socialiste moderne, puissant, démocratique, civilisé et harmonieux. — N.D.T.], satisfaire les aspirations du peuple chinois et lui assurer ainsi le bonheur, nous devons travailler sans relâche et sur le long terme. L'administration travaille dans l'intérêt public, et les actes sont plus importants que les paroles. Tous les échelons du gouvernement et leurs fonctionnaires doivent rechercher la vérité, s'attacher à la réalité, éviter tout travail pour la galerie et faire preuve d'esprit d'initiative et d'entrepreneuriat pour obtenir des résultats palpables servant à promouvoir le succès de la réforme et du développement. Il est important de perfectionner le mécanisme d'incitation et de contrainte ainsi que le mécanisme d'exclusion de responsabilité, et de créer des conditions favorables à ce que les cadres aient la volonté et le courage d'agir, et aient les moyens de réussir. Nous devons mobiliser plus efficacement les autorités au niveau central comme au niveau local, respecter l'initiative des échelons de base et du peuple, et donner libre cours à l'audace et à l'esprit pionnier des autorités locales en prenant des mesures d'incitation et en leur laissant des marges de manœuvre suffisantes. Tous nos cadres doivent se montrer dévoués et actifs, ne jamais reculer devant les difficultés ni se dérober à leurs responsabilités. Ils auront à faire des efforts ardus et à sortir des sentiers battus tout en ne perdant pas de vue la situation concrète, afin de réaliser de nouveaux exploits qui servent le développement du pays et qui soient à la hauteur des attentes de notre peuple.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:56:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mesdames et Messieurs les députés,

Nous devons préserver, tout en le perfectionnant, le système d'autonomie des régions peuplées de minorités ethniques, appliquer dans son intégralité la politique du Parti en matière ethnique et développer les campagnes de sensibilisation pour l'union et le progrès de toutes les ethnies, pour que celles-ci, tout en renforçant leur sentiment d'appartenance à la communauté nationale chinoise, coexistent dans la bonne entente, se montrent solidaires l'une de l'autre et progressent en harmonie. Nous accorderons plus de soutien au développement des régions peuplées d'ethnies minoritaires et des ethnies dont la population est peu nombreuse, poursuivrons le plan d'action visant à relancer l'économie des régions frontalières et à enrichir leurs habitants, pour construire ensemble un beau foyer où nos 56 ethnies mènent une lutte solidaire et progressent ensemble vers la prospérité.

Il nous faut appliquer sur toute la ligne la politique fondamentale du Parti en matière d'affaires religieuses, veiller à ce que les religions se conforment mieux à la réalité chinoise, administrer les affaires religieuses en vertu de la loi, et valoriser le rôle positif des personnalités religieuses et des croyants dans la promotion du développement économique et du progrès social.

Nous devons appliquer consciencieusement la politique à l'égard des ressortissants chinois, protéger les droits et intérêts légitimes des Chinois résidant à l'étranger, des Chinois d'outre-mer revenus dans leur patrie et leur famille, améliorer et renforcer les services et faire valoir leurs atouts spécifiques et leur rôle important, en vue de trouver le plus grand terrain d'entente possible pour tous les Chinois, qu'ils résident en Chine ou à l'étranger, et de former une force puissante qui créera un avenir radieux pour la nation chinoise.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:56:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mesdames et Messieurs les députés,

Pendant l'année écoulée, l'édification de la défense nationale et des forces armées a avancé à pas assurés, de sorte que de nouvelles dynamiques ont été créées et de nouveaux progrès ont été réalisés dans la montée en puissance de l'armée. Durant l'année à venir, nous devrons poursuivre l'objectif du Parti concernant la montée en puissance de l'armée dans la nouvelle ère ; confirmer résolument le rôle directeur de la pensée de Xi Jinping sur la montée en puissance de l'armée dans l'édification de la défense nationale et des forces armées ; et travailler de manière approfondie à l'édification de l'armée sur le plan politique, au renforcement de l'armée par la réforme, au renouveau de l'armée par les sciences et technologies, ainsi qu'à l'administration de l'armée en vertu de la loi. Il nous faudra maintenir le principe fondamental et le système selon lesquels le Parti exerce une direction absolue sur l'armée, et appliquer de manière globale et approfondie le système de la pleine responsabilité du président de la Commission militaire centrale. Nous devrons appliquer la stratégie militaire de la nouvelle ère et faire progresser l'entraînement militaire en situation réelle, de manière à sauvegarder résolument la souveraineté et la sécurité du pays ainsi que ses intérêts en matière de développement. La réforme de la défense nationale et de l'armée sera approfondie, et le système institutionnel de la politique militaire du socialisme à la chinoise sera mis au point. Nous renforcerons et améliorerons l'éducation à la défense nationale et le système de mobilisation pour la défense nationale, afin de sensibiliser toute la population aux besoins de celle-ci. La stratégie d'intégration militaro-civile sera conduite en profondeur, et l'innovation des sciences et technologies utiles à la défense nationale, accélérée. À tous les échelons, les autorités devront porter un grand intérêt et un fort appui à l'édification de la défense nationale et de l'armée. Elles poursuivront la campagne de soutien à l'armée et d'aide aux familles de militaires et, auprès de l'armée, celle de soutien au gouvernement et au peuple, et s'efforceront de resserrer et faire prospérer l'union des forces armées avec le gouvernement et le peuple.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:57:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mesdames et Messieurs les députés,

Nous continuerons à appliquer intégralement et avec précision les principes dits « un pays, deux systèmes », « administration de Hong Kong par les Hongkongais », « administration de Macao par les Macanais » ainsi que le principe consistant à leur accorder un haut degré d'autonomie, et agirons en respectant à la lettre la Constitution et les lois fondamentales qui régissent Hong Kong et Macao. Les autorités et les chefs de l'exécutif de ces deux régions bénéficieront d'un soutien sans réserve de notre part pour gouverner en vertu de la loi. Il nous faut soutenir les efforts que ces deux régions déploient en saisissant les opportunités importantes offertes par la réalisation commune du projet « la Ceinture et la Route » et par le développement de la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao et en mieux valorisant leurs atouts respectifs pour que Hong Kong et Macao approfondissent leur coopération mutuellement bénéfique dans tous les domaines avec la partie continentale. Nous avons la ferme conviction que Hong Kong et Macao progresseront avec la partie continentale et demeureront prospères et stables à long terme.

Nous devons poursuivre notre principe directeur à l'égard de Taiwan. Nous concrétiserons sur tous les plans l'esprit du secrétaire général Xi Jinping dans son important discours prononcé lors de la commémoration du 40e anniversaire du Message aux compatriotes de Taiwan, et resterons attachés au principe d'une seule Chine et au « Consensus de 1992 » pour promouvoir un développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit et le processus de réunification pacifique du pays. Nous sommes résolus à combattre et à déjouer les tentatives et actions sécessionnistes visant à l'« indépendance de Taiwan », et préserverons inébranlablement la souveraineté et l'intégrité territoriale de notre pays. Nous travaillons à approfondir le développement intégré des deux rives et à élargir de manière continue les échanges et la coopération en matière économique et culturelle entre les deux rives du détroit. Forts de leur appartenance à une même famille et liés par un destin commun, les concitoyens des deux rives doivent créer et partager ensemble un avenir radieux qui appartient à l'ensemble des Chinois.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:57:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mesdames et Messieurs les députés,

Dans un monde en proie à des changements énormes et sans précédent, nous poursuivrons fermement la voie du développement pacifique et la stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique, et défendrons résolument le multilatéralisme et le système international fondé sur les Nations Unies. Nous devons prendre une part active à la réforme et au perfectionnement de la gouvernance mondiale, préserver fermement une économie mondiale ouverte, et travailler à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité. Il est nécessaire de renforcer le dialogue, la coordination et la coopération avec les grandes puissances, d'approfondir les relations avec les pays voisins, d'élargir la coopération mutuellement bénéfique avec les autres pays en développement et d'apporter plus de propositions chinoises constructives quant au règlement adéquat des défis à l'échelle mondiale et des crises aiguës sur le plan régional. La Chine souhaite travailler main dans la main avec les autres pays du monde dans un esprit de solidarité et apporter une nouvelle contribution à la paix durable et au développement commun dans le monde.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11930 messages postés
   Posté le 17-03-2019 à 16:57:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mesdames et Messieurs les députés,

L'Histoire se crée à travers la lutte ; l'avenir se façonne par l'action. Unissons-nous plus étroitement au Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, portons haut levé le drapeau du socialisme à la chinoise, suivons la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, faisons preuve d'esprit d'entreprise et d'initiative en bravant toutes les difficultés, et œuvrons sans relâche pour que le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine soit marqué par des progrès remarquables sur les plans économique et social, afin de remporter la victoire décisive de l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, de faire triompher le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, de construire un grand pays socialiste moderne qui soit beau, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé, et de réaliser le rêve chinois du grand renouveau national !

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  Rapport d'activité du gouvernement 13_03_2019Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum