Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Divers  Espace détente 

 Quelques créations graphiques

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Holden
Pionnier
Holden
24 messages postés
   Posté le 12-10-2018 à 20:24:51   Voir le profil de Holden (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Holden   











http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/5/1539367013-drapeau-francais-et-etoile-noir-et-blanc-modif-degrade.png

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/5/1539368053-copie-de-ouvrierencore-pmlus-flou-couche-soleil-dry-brush.png

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/5/1539368234-etoile-rouge-2-banniere2.png

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/5/1539368262-banniere-etoile-rouge-prcf2-banniere2-belle-sigle-texte-brume-rouge-ombre.png

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/5/1539368287-drapeau-francais-et-etoile-noir-et-blanc-photo-masque-degrade-flou-texte.png

--------------------
Si ma tante en avait, ce serait mon oncle. Si mon oncle en était, ce serait ma tante.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 13-10-2018 à 00:18:06   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La "république indivisible" est une république bourgeoise, c'est dire qu'elle se divise bien en deux classes irréductiblement opposées, contrairement au slogan...
Elle sera réellement indivisible lorsqu'elle sera une démocratie populaire, à supposer que la luttes des classes ait cessé, mais rien n'est moins sûr

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Holden
Pionnier
Holden
24 messages postés
   Posté le 13-10-2018 à 15:29:09   Voir le profil de Holden (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Holden   

Tu as raison mais la république "indivisible" me paraissait pertinent pour dénoncer la dissolution éventuelle de la France dans une Europe fédérale, en la fractionnant (voir la refonte des région qui se calque sur les lander allemands).

--------------------
Si ma tante en avait, ce serait mon oncle. Si mon oncle en était, ce serait ma tante.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 13-10-2018 à 23:49:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

C'est un scénario développé par certains, mais je n'en vois pas le fondement.
Il part du principe que l'Europe s'imposerait aux états.
Mais l'Europe est elle-même déterminée par les états qui la composent, ou plus exactement par les plus grands monopoles de ces états.

Cette thèse fait la part belle à nos propres exploiteurs.
Les cumulards de la FNSEA ont toujours essayé de canaliser la colère paysanne contre les "bureaucrates de Bruxelles", au lieu des capitalistes de la production agricole, de l'agro-industrie et de la distribution.

Quant à la refonte des régions, elle ne vise pas à copier l'Allemagne, mais à concentrer régionalement la production pour constituer des pôles concurrentiels au lieu d'un tissu économique morcelé. Pour les plus grandes industries et les plus grandes banques, il n'y a aucune division mais concentration au contraire.


Si on va un peu plus loin on constate que ces états ne sont pas égaux mais que certains dominent l'Europe et que d'autres sont dominés. Plus précisément la France et l'Allemagne sont les deux états qui oppriment l'Europe. C'est ce qu'on a pu observer lors des crises financières et économiques en Italie et en Grèce.
La crise des réfugiés a mis en relief de nouveau ces contradictions entre la France et l'Italie.
Le Brexit montre que la GB n'a pu s'imposer comme plaque tournante financière de l'Europe et a préféré la quitter plutôt que d'y jouer les seconds rôles. Evidemment c'est la BNP qui se trouve désormais en tête.

Il faut s'opposer à l'Europe, non pour défendre l'unité "menacée" de la France mais contre sa domination sur d'autres nations et d'autres peuples, pour des rapports égaux et sans ingérence que seule une France socialiste peut réaliser.
Laissons la "France dominée" aux souverainistes et autres chauvins.


Edité le 13-10-2018 à 23:57:21 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
239 messages postés
   Posté le 14-10-2018 à 05:08:43   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Xuan a écrit :



Il faut s'opposer à l'Europe, non pour défendre l'unité "menacée" de la France mais contre sa domination sur d'autres nations et d'autres peuples, pour des rapports égaux et sans ingérence que seule une France socialiste peut réaliser.
Laissons la "France dominée" aux souverainistes et autres chauvins.


Les rapports entre états sont toujours des rapports de domination, y compris en URSS sous Lénine et Staline où la Russie dominait démographiquement, économiquement et militairement bien des républiques socialistes composantes inégales de l'URSS.
Le modèle européen servant dans l'UE est une déclinaison du capitalisme nord américains qui, depuis la fin du XIXe a choisi l'Allemagne pour parfaire sa domination, probablement en ayant considéré les potentiels démographiques, industriels et militaires. En dépit de deux défaites militaires, le modèle allemand reste debout, face aux peuples de l'est comme de l'ouest et du sud. C'est le seul pays qui n'a pas été divisé depuis 1990, au contraire réuni par absorption financière et politique.
Une Union européenne socialiste du XXIe siècle ou au-delà doit commencer par abattre le modèle allemand, en fait germano américain, ainsi que tous ceux qui le soutiennent, les plus actifs étant les grands financiers français représentés actuellement par le MEDEF et opportunément par Macron, le scribouillard des Rothschild américains.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 15-10-2018 à 00:26:01   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le modèle européen a été présenté comme une création US.
Pour faire pièce à l'URSS c'est possible, mais l'euro a été défini pour faire pièce au dollar, qui valait un € initialement.
Il y a des rapports d'unité et des rapports conflictuels entre l'Europe et les USA. Le seul modèle commun est le capitalisme.

Pour ce qui nous concerne le "modèle" à abattre est l'impérialisme français, en France et en Europe.
Les décisions "européennes" ne sont en aucun cas imposées à notre pays par un autre mais elles résultent du lobbying des monopoles franco-allemands. J'inclus les banques et les assurances qui font partie du CAC 40 évidemment.
Ceci n'exclut en rien la concurrence entre les deux pays, y compris pour la domination de l'Europe, mais il serait faux de croire que les mesures anti-sociales viendraient de l'étranger "imposées par Bruxelles" par exemple.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
323 messages postés
   Posté le 15-10-2018 à 09:23:59   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Le BREXIT est à ce sujet une expérience à méditer.
Les travailleurs anglais subiront-ils moins de mesures anti-sociales quand "Bruxelles" n'imposera plus ses décisions sur Londres ?

--------------------
pzorba75
Jeune Communiste
239 messages postés
   Posté le 15-10-2018 à 10:30:22   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

DUROC a écrit :

Le BREXIT est à ce sujet une expérience à méditer.
Les travailleurs anglais subiront-ils moins de mesures anti-sociales quand "Bruxelles" n'imposera plus ses décisions sur Londres ?

Je pense que les dirigeants anglais sont, et ont toujours été, très opportunistes vis à vis de l'UE, ne cherchant dans leurs relations continentales que le meilleur moyen d'augmenter leur profit capitaliste, y compris et surtout en cassant les salaires et les services "dits" publics ou nationalisés. Sans rien attendre ni demander de Bruxelles, et en menant cette politique aussi bien avec les libéraux qu'avec les travaillistes qui n'ont jamais été pro ou anti UE.
En 2017, ils ont officialisé le BREXIT pour ne pas se trouver embrigadés dans cette organisation viendrait-elle à éclater, mais sur le fond, ils restent pro OTAN, pro USA et prêts à mener toutes les guerres impérialistes.
En ce sens, le BREXIT est à mes yeux un non événement.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 15-10-2018 à 14:09:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Indépendamment de la propagande "populiste" et des espoirs illusoires d'un peuple vacciné de la social-démocratie, le Brexit reflète la volonté des milieux d'affaires anglais de ne pas se trouver sous la tutelle franco-allemande.
La City espérait bien faire partie des impérialismes dominants dans "l'Union" Européenne mais le duo franco-allemand l'a toujours tenue sous sa coupe.

Incidemment cette péripétie du panier de crabes européen a plombé certaines théories supputant la "sortie du capitalisme par la sortie de l'euro", défendues par exemple par le PRCF, mais aussi par des économistes effarés, atterrés, épouvantés, etc. comme Lordon et cie, qui opposaient une dévaluation "externe" contre la dévaluation "interne" de la baisse des salaires.
Evidemment le résultat est identique contrairement à ce qu'ils affirmaient. Et ce n'est pas par hasard si Le Pen avait repris ces théories pour se vautrer en face de Macron.


Edité le 15-10-2018 à 14:09:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Militant de valeur
323 messages postés
   Posté le 15-10-2018 à 18:39:40   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Je suis d'accord avec Xuan sur ce point. Les bourgeoisies "nationales" s'associent quand c'est leur intérêt et se dissocient quand ce n'est plus le cas.
Quoi qu'il en soit, que les Etats bourgeois soient dans ou hors de l'UE, les prolétariats sont- soumis à la dictature de leurs monopoles nationaux.
Ce n'est pas, n'en déplaise au PRCF, en sortant de l'UE, même "par la gauche" que les travailleurs exploités avanceront dans leur combat pour abattre leur propre bourgeoisie.
La lutte contre l'Europe des monopoles commence par la lutte contre notre propre bourgeoisie jusqu'au renversement de l'Etat bourgeois NATIONAL de France et la prise du pouvoir par la classe ouvrière et les couches sociales qui partagent ses objectifs.
Duroc

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Divers  Espace détente  Quelques créations graphiquesNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum