Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Afrique en marche 

 Quel chemin prend le Sénégal ?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15033 messages postés
   Posté le 14-02-2021 à 23:13:12   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ci-dessous un texte de "Rassemblement communiste" sur la répression par
le président Macky Sall du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (FRAPP), notamment l'arrestation de Fatima Mbengue.
Selon les dernières nouvelles elle a été relâchée.


Collectif Afrique/France (CA)
collectifafrique1@gmail.com

VAGUES D'ARRESTATIONS AU SENEGAL : STOP A LA DICTATURE

SENEGAL
VAGUE D'ARRESTATIONS ARBITRAIRES POUR EMPECHER LA CANDIDATURE DU LEADER
DE L'OPPOSITION A LA PRESIDENTIELLE 2024




Fatima Mbengue militante du FRAPP et de Yoonu Askan Wi et Abass Fall du parti Pastef ont été arrêtés alors qu'ils convoyaient le repas aux détenus de la prison du Cap Manuel.
Apporter à manger à des détenus devient dans le Sénégal de l'apprenti dictateur Macky un " délit de trouble à l'ordre public " passible d'une arrestation et garde à vue.

Le peuple mobilisé doit retourner contre lui ces paroles de Macky Sall, opposant, en date du 19 juin 2011 contre la répression et les atteintes liberticides aux libertés et droits de son mentor libéral A. Wade : "La confrontation avec le pouvoir est inévitable et l'armée devra prendre ses responsabilités aux côtés du peuple" .

LIBERTE POUR TOUS LES ARRÊTES ET BAS LES PATTES DEVANT O. SONKO. ASKAN WI JOG LEEN
.

Collectif Afrique /France – CA -_collectifafrique1@gmail.com
SENEGAL
TENTATIVE D’ÉLIMINATION DU LEADER DE L'OPPOSITION PAR L'AUTOCRATE MACKY SALL


Une accusation privée aussitôt démentie sans respect de la présomption d'innocence et sans jugement est utilisée pour placer des contingents de policiers devant la maison de celui qui est arrivé troisième à l'élection présidentielle de 2019 au Sénégal. Alors que l'accusatrice est accusée d'avoir obtenu 40 millions de francs CFA pour faire sa fausse accusation et que la propriétaire du salon de massage remet en cause les allégations non prouvées, le président de l'Assemblée Nationale du Sénégal convoque les présidents des commissions pour statuer sans le dire sur "la levée de l'immunité parlementaire" du député Ousmane Sonko.

Voilà ce qui met le feu au pays de la "téranga" comme on peut le lire dans la presse sénégalaise : "Bignona brûle", "l'Ambassade à Paris est envahie par plus de 200 patriotes", "les populations se révoltent" , etc.

Après avoir utilisé l'Etat pour éliminer arbitrairement des élections Karim Wade, Khalifa Sall, après avoir fait usage de faux et l'arbitraire pour mettre fin à la fonction d'inspecteur des impôts de O. Sonko, après avoir acheté le ralliement de I. Seck arrivé second de la présidentielle selon les résultats préfabriqués, après avoir exclu de sa " majorité présidentielle " tou(tes) ceux et celles qui lui rappellent que la Constitution du pays interdit formellement et solennellement tout troisième mandat avec de surcroît la formule " nulle ne peut faire plus de deux mandats consécutifs ", voilà la tentative en cours d'empêcher Sonko de briguer la présidentielle de 2024.

Le coup foireux et totalement non crédible d'instrumentaliser le sexe féminin pour disqualifier un concurrent et fausser la compétition électorale présidentielle à laquelle Macky n'a constitutionnellement pas droit est un signe de la mise à mort de la démocratie formelle et la mise en place d'une autocratie libérale apatride néocoloniale.
Le fait que personne ne sait quand est-ce que doivent se tenir les élections locales, renvoyées plusieurs fois déjà, fait entrevoir la supercherie électorale qui consisterait à faire coïncider les élections locales, les législatives prévues en 2022 avec la présidentielle en 2024.

Et voilà que des citoyens Sénégalais mettent la main à la poche pour donner en millions de francs CFA une souscription à Pastef.
La peur du candidat Sonko empêche le dictateur Macky de dormir, il faut stopper par la mobilisation populaire l'autocrate Macky Sall que manifestement la poule aux œufs d'or de la manne du pétrole et du gaz rend "fou" au point d'oublier qu'il déclarait contre les manœuvres liberticides de son mentor libéral A. Wade le 20 juin 2011 que :
"J'appelle tous les militants républicains soucieux de l'avenir de notre pays et de nos institutions de venir nous rejoindre dans la rue pour faire cesser le processus de monarchisation du Sénégal. Le combat contre le régime se fera dans la rue ".
A l'époque plus d'une dizaine de jeunes Sénégalais ont payé le lourd tribut sur l'autel de la mort pour sauver la démocratie dont l'actuel locataire devenu dictateur avait été le bénéficiaire. Alors Macky, bas les pattes devant Sonko.
09/02/21

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15033 messages postés
   Posté le 14-02-2021 à 23:31:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Vaccin contre le Coronavirus: Le FRAPP interpelle le Sénégal, la CEDEAO, l’UA


https://senegal7.com/vaccin-contre-le-coronavirus-le-frapp-interpelle-le-senegal-la-cedeao-lua/

Provenant de Paris, New York, Berlin et Londres, les griots des Etats néocoloniaux africains dont le nôtre se préparent pour nous filer les vaccins des Multinationales Occidentales Pfizer-BIoNTech et Moderna puis ensuite AstraZeneca. Pour le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP), les enjeux pour les impérialistes étatsunien et européen sont manifestement majeurs, car leurs Etats font des pré-commandes avant même d’avoir les données détaillées sur les vaccins.


Voilà ce qu’on peut lire dans la presse : « L’acquisition de doses de vaccins aura lieu au niveau européen. Les pays membres de l’UE ont en effet signé un accord en ce sens, qui prévoit une redistribution au prorata de la population de chaque pays. Ainsi, la France se verra attribuer 15% des doses. L’Union s’est assuré 1,3 milliard de doses auprès des laboratoires pharmaceutiques, et 660 millions supplémentaires en option. Pfizer/BioNTech (à conserver à moins 70 ou 80 degrés) devrait fournir 50 millions de doses à l’Europe et aux États-Unis dès décembre, et Moderna 20 millions » .

Le FRAPP constate que les vaccins concurrents sont :

– russes sur lequel on peut lire : « Sputnik V est le premier vaccin enregistré au monde basé sur la plateforme de vecteurs d’adénovirus humains bien étudiée. Il est actuellement parmi les 10 premiers vaccins proches à la fin des essais cliniques et au lancement de la production en masse candidats sur liste de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)… Des essais cliniques de Spoutnik V ont été annoncés aux Émirats arabes unis, en Inde, au Venezuela et en Biélorussie. L’efficacité du vaccin Spoutnik V à 91,4 % a été confirmée par l’analyse des données au point de contrôle final des essais cliniques. L’efficacité du vaccin Spoutnik V contre les cas graves d’infection à coronavirus est de 100 %. RDIF en collaboration avec ses partenaires et les fabricants du vaccin augmente constamment les quantités produites. Le coût d’une injection du vaccin Spoutnik V sera inférieur à 10 $ pour les marchés étrangers (la dose par personne se compose de deux injections). Le vaccin sous forme lyophilisée (déshydratée) peut être stocké à une température de + 2 + 8 degrés Celsius Plus de 50 pays ont placé des commandes d’achat pour plus de 1.2 milliard de doses de vaccin Spoutnik V. Le vaccin destiné aux marchés étrangers sera produit par les partenaires internationaux du RDIF en Inde, au Brésil, en Chine, en Corée du Sud et dans d’autres pays » .

– chinois de Sinopharm sur lequel on peut lire : « Les résultats des essais cliniques de phase 3 ont montré un taux d’efficacité de 86%, un taux de séroconversion de 99% des anticorps neutralisants et une efficacité de 100% dans la prévention des cas modérés et sévères de Covid-19, après des tests sur 42299 volontaires.. Le vaccin CoronaVac se base sur le même principe que les premiers vaccins de l’histoire, les vaccins vivants atténués qui consistent en l’injection d’une version affaiblie du SARS-Cov-2 pour stimuler le système immunitaire. Pasteur a utilisé cette méthode pour concevoir son vaccin contre la rage… Les résultats parus dans The Lancet Infecitous Disease concernent à la fois la phase I et la phase II des essais cliniques. Les tests sont les mêmes, sauf que la phase II est menée sur un nombre plus important de personnes. Ici, une vingtaine pour la phase I dans chaque groupe, contre une centaine pour la phase II. Soit un total de 743 personnes, âgées de 18 à 59 ans, n’ayant jamais été contaminées par le SARS-CoV-2. Les scientifiques s’intéressent alors à la séroconversion induite par la vaccination, c’est-à dire l’apparition d’anticorps spécifiques au SARS-CoV-2 chez ces personnes » .

– cubains Soberana 1 et Soberana 2 sur lesquels on peut lire : « Selon les scientifiques du Centro de Ingenieria Genetica y Biotechnologia à la Havane ces vaccins provoquent la production d’anticorps et protègent contre les infections respiratoires… Cuba produit déjà 8 des 12 vaccins utilisés dans son programme d’immunisation nationale. Les laboratoires fabriquent des vaccins contre la méningite, l’hépatite B, le cancer des poumons entre autres. Le pays a produit une trithérapie contre le SIDA. Ce brevet, vendu aux laboratoires des pays en voie de développement, permet la distribution du médicament à moindre prix. 40 pays du monde achètent les vaccins fabriqués à Cuba. L’exportation des vaccins est une source importante de revenus pour ce pays frappé durement par les sanctions américaines.
La Corporation BioCubaFarma compte 20 centres de recherches, 32 entreprises et 20.000 salariés »
.

Pourquoi diable devrons nous donc faire plus confiance aux vaccins des USA et de l’UE ? Pour le FRAPP, cette question devrait être posée à tous nos dirigeants néocoloniaux prompts à répéter comme des perroquets ce que veut le « maître » états-unien, européen ou français, alors que les faits montrent pour le moins l’incohérence, les contradictions, l’incompétence, voire l’irrationalité de la gestion du maître impérialiste états-unien, européen et français de la pandémie dans leurs propres pays.

N’est-on pas en droit de penser que cette histoire de vaccination prend une dimension de bataille géopolitique et dans ce cadre les pré-commandes massives des vaccins Pfizer-BIoNTech et Moderna et AstraZeneca ne sont qu’une opération financière des Frimes Transnationales Big Pharma de l’Occident impérialiste ?

Devant ces incertitudes, ces doutes légitimes engendrés par la gestion calamiteuse de la pandémie aux USA, en Europe et en France, les réticences à se vacciner font de plus en plus jour dans ces pays et il est aussi tout naturel et de salubrité publique pour le FRAPP d’exiger de nos gouvernements africains et notamment le nôtre au Sénégal :

– de réunir tous les experts et spécialistes de notre pays pour qu’ils examinent les données de chaque vaccin ;

– pour ce faire demander à chaque producteur de vaccin les données détaillées permettant à nos spécialistes de se prononcer en toute connaissance de cause ;

– de faire jouer la concurrence entre les prix des vaccins qui seraient homologués par nos experts nationaux ;

– de demander à la CEDEAO puis à l’UA de réunir un comité d’experts africains qui en lien avec l’OMS aideraient chaque Etat africain à prendre la bonne décision, celle qui permet de protéger la santé des peuples africains.

En attendant, nous tenons à réitérer la nécessité pour les populations de :

– se battre pour que l’argent mobilisé par les Etats servent vraiment à la distribution des masques, à la dotation des hôpitaux des respirateurs, blouses, tous les moyens sanitaires et médicaux nécessaires;

– porter systématiquement les masques, se laver systématiquement les mains au savon, tousser ou se moucher dans des mouchoirs et maintenir les gestes barrières tout en aérant tous les lieux clos ;

Pour le FRAPP,

Le secrétariat exécutif national (SEN)

Dakar, le 15 décembre 2020

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15033 messages postés
   Posté le 18-02-2021 à 20:26:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Voir sur FB : https://www.facebook.com/FRAPPSN/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15033 messages postés
   Posté le 18-02-2021 à 22:34:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Guy Marius Sagna
FATIMA M'BENGUE DU FRAPP ENCORE ARRÊTÉE PAR LA DIC ALORS QU'ELLE AMENAIT À MANGER AUX PRISONNIER.E.S

Le complot contre le Sénégal ne passera pas!
Libérez tous les prisonnier.e.s, otages, enlevé.e.! s
RÉSISTONS !
REFUSONS !
LUTTONS !

FRAPP-France Dégage

SÉNÉGAL, VAGUE D'ARRESTATIONS ARBITRAIRES POUR EMPÊCHER LA CANDIDATURE DU LEADER DE L'OPPOSITION A LA PRÉSIDENTIELLE 2024
LE FRAPP dénonce l'arrestation de Fatima Mbengue militante du FRAPP aujourd'hui. Fatima M'bengue a encore été arrêtée une deuxième fois aujourd'hui en quatre jours alors qu'elle convoyait comme la dernière fois le repas aux arrêtés de la chasse à l'homme entreprise par la dictature de Macky Sall.
Apporter à manger à des détenus devient dans le Sénégal de l'apprenti dictateur Macky un "délit de trouble à l'ordre public" passible d'une arrestation et garde à vue.
Le peuple mobilisé doit retourner contre lui ces paroles de Macky Sall, opposant, en date du 19 juin 2011 contre la répression et les atteintes liberticides aux libertés et droits du président Wade : "La confrontation avec le pouvoir est inévitable et l'armée devra prendre ses responsabilités aux côtés du peuple".
LIBERTE POUR TOUS LES ARRÊTES ET RÉSISTANCE FACE AU COMPLOT CONTRE LA DÉMOCRATIE, LES LIBERTÉS, LA RÉPUBLIQUE, LES DROITS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX DES SÉNÉGALAIS
Le secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP
Dakar, le 17 février 2021

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15033 messages postés
   Posté le 18-02-2021 à 22:34:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Collectif Afrique/France (CA)
collectifafrique1@gmail.com
SENEGAL
SCANDALEUX KIDNAPPINGS D’ETAT ET PROCÉDURE
DE LEVÉE DE L’IMMUNITÉ DU DEPUTE DU PEUPLE SONKO:
STOP A LA FORFAITURE DU DICTATEUR MACKY SALL


Macky Sall ne s'embarrasse plus du plumage du label donné au Sénégal de "vitrine démocratique" de la françafrique.
Il y va à coups de répression aveugle, de prise d'otages de militants de Pastef, de leurs demander leurs "ethnies", d'arrestations d’épouse d’un responsable de Pastef, de militants qui apportent à manger et des habits aux arrêtés, d'activistes qui ne portent soi disant pas le masque, de faire disparaître la malheureuse accusatrice après l'avoir escortée illégalement pendant le couvre feu pour qu'elle porte plainte, de maltraiter voire torturer les témoins qui démentent l'accusation, d'envoyer un chef d'accusation portant la mention X pour faire lever l'immunité parlementaire du député Sonko, ce que dénoncent, dans un sursaut de salubrité publique, les députés de l’opposition lesquels ont boycotté la mascarade de la commission ad-hoc de l'Assemblée Nationale, etc.
L'apprenti dictateur perd son sang froid, s'affole et chaque acte de son complot devient un flagrant délit mafieux d'un président qui n'hésite même plus à piétiner la Constitution, les lois du pays et les droits des citoyens.
Même sa propre administration se rebiffe tellement ce qu'on lui demande est gros, trop, c'est trop. Les PV d'auditions, les rapports médicaux démasquant les mensonges de l'accusation arrivent sur les tables de la presse TV, journaux, radios, réseaux sociaux.
Les autorités des différentes religions et confréries commencent à s'inquiéter publiquement des agissements autocratiques illégaux du président de ce qui était censé être jusqu'ici une "République Démocratique exemplaire citée en modèle en Afrique".
Les aveux liberticides de Macky Sall, disant le 31 décembre 2020, toute honte bue, qu'il a le pouvoir irresponsable de mettre le feu au pays ou pas parce qu’en dernière instance le pouvoir judiciaire lui est soumis.
Macky Sall a peur, il est obsédé par son troisième mandat que lui interdit pourtant la Constitution laquelle dit clairement "nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs".
Macky sait que même s’il bafouait, comme son mentor A. Wade en 2011, la loi fondamentale du pays en candidatant une troisième fois, Sonko le battrait à plate couture et sera élu président de la République.
Voilà le cauchemar de l'aventurier mafieux Macky Sall, voilà ce qui l'empêche de dormir, voilà pourquoi il est prêt à marcher sur des cadavres pour assouvir sa soif de continuer à brader le pétrole, le gaz, le fer, le poisson, le foncier de cette terre d'Afrique qu'est le Sénégal.
IL FAUT ARRÊTER LE DICTATEUR EN METTANT FIN AU COMPLOT EN COURS ET EN BLOQUANT LE PROJET FUNESTE DU MANDAT DE TROP: LE TROISIÈME QUI LE REND "FOU".
Fait le 17/02/21

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Afrique en marche  Quel chemin prend le Sénégal ?Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum