Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 à propos des cantonales

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 28-03-2011 à 00:11:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A propos des dernières élections cantonales



Rejet massif des principaux partis bourgeois - la ligne révisionniste porte une lourde responsabilité dans le progrès du Front National

Le fort courant d’abstention montre que les masses populaires rejettent simultanément la droite et la pseudo gauche.
Mais depuis plus de quarante ans le parti révisionniste n’offre aucune issue pour la classe ouvrière et les masses, en appelant systématiquement à soutenir la gauche contre la droite, et en présentant le PS comme « un moindre mal » .

Or le PS n’est pas un moindre mal .
Par exemple c’est le PS qui a initié le démantèlement de pans entiers de l’industrie en jetant au chômage des dizaines de milliers de salariés. C’est encore le PS qui a appuyé la modération salariale dès 1982, objectif toujours maintenu depuis et qui a conduit à une baisse ininterrompue des salaires par rapport aux profits.
C’est aussi le PS qui a initié les atteintes contre le droit à la retraite et qui s’est opposé du bout des lèvres à la réforme de Sarkozy tout en feignant de ferrailler dur.
La partie visible du programme du PS n’est rien d’autre qu’un casting permanent dont le suspense est éventé depuis très longtemps.
La partie dissimulée reprend les objectifs de l’UMP comme on a pu l’observer en 2007.

Quant à la politique extérieure, elle ne se distingue en rien de celle de Sarkozy, sinon par une haine encore plus féroce envers les pays émergents au premier rang desquels la Chine, et par la promotion de l’ingérence humanitaire, c’est-à-dire de l’impérialisme.
Voir l’article de Jean Bricmont Libye : la gauche européenne et le retour de l’impérialisme humanitaire


Le soutien obstiné du parti révisionniste au PS lui a déjà coûté beaucoup mais il n’en démord pas car sa ligne de conduite repose essentiellement sur l’électoralisme, ce qui détermine l’ensemble de ses actions.
Pour autant qu’il s’indigne du racisme du FN, le parti révisionniste a abandonné depuis de très longues années le mot d’ordre de l’unité de classe du prolétariat français et immigré contre le patronat, et s’en tient à l’antiracisme sentimental petit-bourgeois étranger à l’idéologie prolétarienne.
D’autre part le programme révisionnisme oppose artificiellement le capital industriel et le capital financier et s’il rejette la sortie de l’Euro, il appelle lui aussi à l’Union Sacrée pour la défense du capital industriel.

En abandonnant la lutte de classe et l’internationalisme prolétarien, le parti révisionniste a laissé le champ libre à la progression du Front National, qui recueille depuis des années à force de démagogie les voix puis les adhésions des ouvriers déçus par la gauche et par le parti révisionniste.



La classe ouvrière n’a donc plus de parti qui lui soit propre et se jette dans les bras de ceux qui dénoncent en bloc l’UMP et le PS.
Le front National, en dépit du dégoût que lui inspire le prolétariat, mesure désormais tout le profit qu’il peut retirer de cette méprise et essaie de s’infiltrer dans la CGT afin d’y propager la collaboration des classes.
Alain Soral, renégat du communisme avait d’ailleurs initié cette démarche dans le sens inverse, et professe l’Union sacrée du Capital et du Travail face à « l’Empire », c’est-à-dire " une oligarchie financière apatride avec une seule finalité : créer un nouvel ordre mondial, où une petite élite présiderait à la destinée de toute l’humanité, dans un monde où les nations auraient disparues, les frontières effacées et les peuples métissés et uniformisés."
On observe que cette rhétorique contient en filigrane la défense des monopoles capitalistes français contre cette nébuleuse indéterminée et rejette le mélange des races et des cultures.

Cette inflexion historique du fascisme nostalgique en national-socialisme français s’appuie sur le déclin de l’impérialisme français, sur les conséquences des délocalisations, sur le chômage et la destruction des bassins d’emploi, sur la constitution de ghettos et d’un lumpen proletariat parmi la jeunesse des quartiers populaires, sur les conséquences de la crise économique dans l’appauvrissement des masses populaires, sur la haine des élites, le rejet de l’Europe et de la mondialisation.


La bourgeoisie et le national-socialisme
La naissance et le développement du national-socialisme allemand sont issus à la fois de la confiscation de l’empire colonial allemand par les alliés français, anglais et belges, d’une crise économique épouvantable accentuée par le paiement des Réparations et de leurs intérêts au titre de la première guerre, et de la domination des impérialismes vainqueurs.

Sans que les situations soient identiques, on voit que la France comme d’autres pays européens est en butte à l’hégémonisme US et que les monopoles français pâtissent de la politique monétaire des USA.
Le développement du commerce multilatéral entre les pays émergents réduit les débouchés de l’impérialisme français, et les appétits américains en Afrique menacent son dernier champ d’influence.
La crise économique n’est pas terminée et les profits réalisés par le CAC 40 reposent sur la fermeture de nombreuses entreprises et l’appauvrissement des masses.
Le leadership européen n’est nullement acquis à l’impérialisme français. Au contraire, l’aventure militaire en Libye n’a pas recueilli le soutien escompté.

L’orientation belliciste de l’impérialisme français est directement lié à la dégradation de sa situation intérieure et extérieure, de même que le racisme et la xénophobie ouvertement affichés par des ministres ou des responsables de l’UMP.

De ce point de vue, ce ne sont pas des « valeurs républicaines » qui séparent l’UMP du FN, mais avant tout l’attitude envers l’Europe.
Le capotage du Front Républicain en est bien l’illustration et la tentation existe effectivement pour certaines fractions de la bourgeoisie de se détacher de l’Euro afin de baisser les salaires (le FN préconise une dévaluation), et de se tourner également vers le protectionnisme.




La nécessité d’un Parti Communiste Marxiste-léniniste

Seul un parti communiste marxiste-léniniste peut combattre le national-socialisme, en opposant la lutte de classe à la collaboration de classe, l’unité de la classe ouvrière face au racisme et à la xénophobie, l’internationalisme prolétarien face au chauvinisme et à l’Union Sacrée impérialiste.

L’absence d’un tel parti, la division des marxistes-léninistes et leur faible audience auprès de la classe ouvrière sont aussi une des causes de l’essor du FN.
Depuis de longues années les communistes fidèles au marxisme-léninisme sont dispersés dans plusieurs groupes, s’observent du coin de l’œil et se tiennent sur leur quant à soi.
La nature et les caractéristiques nationales du futur parti communiste ne sont pas déterminées.
Sur les questions nationales, l’attitude à adopter envers le révisionnisme et l’électoralisme ne fait pas l’unanimité et ne rencontre qu’un consensus ponctuel lors des scrutins électoraux.
Sur les questions internationales il n’y a pas d’unité de vues sur les ennemis principaux de la révolution mondiale et même si certains slogans sont identiques l’action en commun contre la guerre impérialiste est encore considérée avec méfiance.

Cependant les faits nous montrent la voie à suivre.
Même le parti révisionniste a rectifié son attitude initiale lorsque la coalition impérialiste a bombardé des civils.
Les marxistes-léninistes ne peuvent jouer un rôle significatif dans notre pays qu’en s’en tenant au point de vue de classe du prolétariat et en appliquant le matérialisme-dialectique à notre société dans sa situation actuelle.
Partir des faits et non de nos propres désirs, arracher la classe ouvrière au révisionnisme moderne et à l’Union sacrée.


Edité le 28-03-2011 à 00:18:28 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 29-03-2011 à 01:28:31   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Xuan a écrit :

« En abandonnant la lutte de classe et l’internationalisme prolétarien, le parti révisionniste a laissé le champ libre à la progression du Front National, qui recueille depuis des années à force de démagogie les voix puis les adhésions des ouvriers déçus par la gauche et par le parti révisionniste. » La classe ouvrière n’a donc plus de parti qui lui soit propre et se jette dans les bras de ceux qui dénoncent en bloc l’UMP et le PS. »


Le FN serait-il donc en train de vous piquer l'affaire, en étant en passe d’arracher la classe ouvrière au révisionnisme… cool je déconne!

Quant même C’est du grand n’importe quoi ce propos, La classe ouvrière, elle a choisi le camp de l’abstention pour ces cantonales, ce qui confirme par ailleurs, au grand désespoir des appareils politiques de tous bords, une attitude qui s’installe dans la durée.
Dans les quartiers qu’elle surpeuple c’est l’abstentionnisme qui règne en maître surtout dans sa jeunesse, et ce malgré tous les efforts entrepris par les relais associatifs * dont dispose la bourgeoisie pour sa propagande.

Maintenant plus emblématique. Si nous prenons le cas de la ville d’Hénin-beaumont (62) là ou particulièrement le FN nourrissait de grand espoir de transformer ses résultats en vitrine de référence nationale il vient d’y subir, de ce point de vue, un sérieux revers.

Pour ceux qui connaissent pas, cette petite ville est située dans un département minier à forte population de travailleurs immigrés et ce sur plusieurs générations, Polonais, Italiens, et Magrébins. Le venin nationaliste et chauvin y est répandu depuis des décennies.

A signaler au passage, comme quoi rien ne relève du hasard, que c’est à quelque enjambées de cette ville que réside, en y sévissant, le principal idéologue du PRCF G. Gastaud ** , ancien secrétaire de la section de Lens du PCF, secrétaire national et fondateur du PRCF organisation *** nationale-chauvine.

Dans cette ville emblématique de la poussée électorale du FN, qui attirait sur elle tous les yeux des média, ou pas un foyer ne fut épargné par une campagne intense prés de 40% se sont abstenus ; faisant là, pour le coup, du recours a l’abstentionnisme un acte réfléchi.

Si il est vrai que le Fascisme se nourrit du désespoir des masses, faut alors accepter l’idée que celle-ci résiste quant même bien à ses sirènes, surtout dans un pays qui recense 13% de sa population vivant la pauvreté à des seuils divers.

* Voir ici un article qui traite de ce sujet, justement dans une autre ville du MPDC

** Ce Monsieur, c'était en 2005 en pleine révolte des banlieues, c’était déplacé à la tête d’une délégation en sous préfecture, pour demander au préfet de faire preuve de plus d’efficacité dans le maintien de l’ordre.

*** Organisation, que l’on à voulu ici nous présenter, sous les traits très honorables d’une organisation ML et qui plus est, reconnu au rang d’organisation anti-impérialiste fréquentable… faudrait quant même pas déconner
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 29-03-2011 à 10:29:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

OK, la classe ouvrière n’est pas gagnée par le fascisme mais une certaine frange seulement et je me réjouis du taux d’abstention, mais sans parti ce n’est pas gagné.

Je veux simplement attirer l’attention là-dessus. En effet « le Fascisme se nourrit du désespoir des masses » comme tu dis.
La lutte contre le fascisme ne peut se mener que sur des positions de classe parce que ce n'est pas la "gauche" réformiste, radicale, écolo ou autre qui nous en préservera.
On voit qu'une partie de la bourgeoisie n’exclut plus le FN.
S'il obtient un soutien populaire c'est toujours bon à prendre pour elle. Il ne leur reste plus qu'à s'arranger avec la Communauté européenne.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  à propos des cantonalesNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum