Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 12 Octobre 2010

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 21-10-2010 à 09:02:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Souhaitons que le brouillard se dissipe effectivement.
Ce matin sur la 2, le brun Cohn Bendit demandait ouvertement les masses à mettre tous leurs espoirs dans l'arrivée de la gauche au gouvernement en 2012.

Dans un billet du Dauphiné Libéré, on peut lire ceci :

"Daniel Cohn-Bendit, rangé des voitures du Quartier Latin, renâcle. À ses yeux, une grève générale ne fera pas le printemps. Démocrate pépère, il propose un Grenelle “gauche-syndicats” pour élaborer un programme alternatif avant 2012. Le conflit se réglera alors dans l’isoloir.

Honte à Dany, l’icône déchue des barricades ! Il s’est “embourgeoisé” au Parlement européen. La troupe fraîche des jeunes insurgés l’accable maintenant. “Moi aussi, j’ai eu votre âge” pourrait leur expliquer l’ex-rouge blanchi sous le harnais. Quitte à aggraver encore son cas…

par la rédaction du DL le 21/10/2010 à 05:34"


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 21-10-2010 à 14:57:04   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Xuan a écrit :

Souhaitons que le brouillard se dissipe effectivement.
Ce matin sur la 2, le brun Cohn Bendit demandait ouvertement les masses à mettre tous leurs espoirs dans l'arrivée de la gauche au gouvernement en 2012.

Dans un billet du Dauphiné Libéré, on peut lire ceci :

"Daniel Cohn-Bendit, rangé des voitures du Quartier Latin, renâcle. À ses yeux, une grève générale ne fera pas le printemps. Démocrate pépère, il propose un Grenelle “gauche-syndicats” pour élaborer un programme alternatif avant 2012. Le conflit se réglera alors dans l’isoloir.

Honte à Dany, l’icône déchue des barricades ! Il s’est “embourgeoisé” au Parlement européen. La troupe fraîche des jeunes insurgés l’accable maintenant. “Moi aussi, j’ai eu votre âge” pourrait leur expliquer """" l’ex-rouge """" blanchi sous le harnais. Quitte à aggraver encore son cas…

par la rédaction du DL le 21/10/2010 à 05:34"


Quant je vous disais, dans un autre sujet ,qu'aujourd'hui l'on nage dans une actualité qui fait gerber! ça confirme

--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Membre désinscrit
   Posté le 21-10-2010 à 16:40:18   

AG des cheminots d'Avignon énorme ajd...!
Ca fait une semaine que les délégués haranguent les troupes, on aurait presque cru des fois à une révolution proche... mais ajd, du jour au lendemain, changement de discours et d'attitude.
Je connaissais pas le terme, mais il parlera aux habitués, nos camarades cheminots ont voté ajd massivement la modification des modalités (100 votants, 74 pour, 22 contre).
Déjà ce matin y avait une manif (une nouvelle fois pathétique, avec la fameuse chanson "on lâche rien" qui me sort par tous les trous) au Palais des Papes. Les syndicats se sont barrés vite fait bien fait en laissant les lycéens continuer à manifester, avec 5 camions de CRS sur place... Heureusement pas d'initiative personnelle, d'un côté comme de l'autre.
Bref la semaine prochaine, pas de lycéens, pas de cheminots, étudiants toujours portés disparus, je crois bien que je vais retourner bosser.
Enfin l'important c'est qu'ils auront maintenu l'unité syndicale jusqu'au bout
En espérant que ce nouveau mouvement pathétique décrédibilisera encore plus les syndicats (et les trotsk' totalement absents)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 22-10-2010 à 09:01:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Oui, j'ai vu aussi un SO de la CGT exhorter un retraité de ne pas se diriger vers la Préfecture de Valence parce qu'il allait tomber dans le gouffre insondable de la PROVOCATION.

Et l'autre vieux lui fait "mais c'est le symbole de l'Etat capitaliste !".

A présent, la bourgeoisie viole sa propre légalité en réquisitionnant les grévistes de Grandpuits pour effectuer des travaux au-delà du simple maintien en sécurité des installations.
Alors que Sarkozy s'est défendu la veille de toucher une virgule du droit de grève.

Pendant ce temps les ministres assiègent les médias pour nous bourrer le crâne en expliquant que les jeux seraient faits après les votes des Assemblées.

Ils démontrent ainsi que la légalité bourgeoise varie au gré de la lutte des classes .

La thèse révisionniste du passage pacifique au socialisme est là-encore démentie par les faits.

Tout cela est très instructif pour les ouvriers les plus conscients et au-delà même de leurs rangs pour les masses populaires.

à lire dans le petit blanquiste :
http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2010/08/25/une-police-de-guerre-civile.html


Edité le 22-10-2010 à 09:11:14 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 23-10-2010 à 15:22:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ci-dessous la déclaration de l'Ouvrier Communiste :



SOUTIEN SANS CONDITION A NOTRE JEUNESSE OUVRIERE, A NOS CAMARADES CHEMINOTS ET A TOUTES LES FRACTIONS DE LA CLASSE OUVRIERE EN LUTTE.

Organisée avec les moyens d’action connus des grands syndicats réformistes et sur laquelle sont venues se greffer les ambitions politiques des partis de gauche et leurs appendices pseudo anticapitalistes, la contestation de la réforme des retraites fait plonger dans les incertitudes tout ses protagonistes placés à la tête du mouvement, peinant à trouver une sortie à la confrontation qui leur serait profitable.
Ce mouvement, au départ de simple protestation traditionnelle, ne devait gêner en rien le bon déroulement des carrières syndicales et des affaires des représentants politiques du capital petits et grands. Mais se transformant en lutte de tranchées, l’impasse dans laquelle les luttes se trouvent a réveillé les vieux démons de radicalisation à la base, toujours possible dans certains secteurs…
Si ce mouvement de protestation a réussi à cristalliser autour de lui une colère populaire déjà montante, celui-ci, dans son déroulement, n’a pas été sans réveiller des frustrations dans notre classe, chez sa jeunesse. Frustration de ne pas pouvoir vivre une vie décente en travaillant, frustration de cette « fatalité » des combats menés « pour rien », frustration aussi de ne pouvoir répondre à une justice de classe toujours aux ordres qui dès à présent ordonne de lourdes sanctions contre notre jeunesse poussée à l’exaspération.
Aujourd’hui, par les modes d’actions « nouvelles » mis en place, le blocage des activités économiques essentielles au bon déroulement de l’exploitation des travailleurs, la radicalité ouvrière, syndiquée ou non, montre que la lutte de classes qui traverse aussi les organisations syndicales fait ressurgir de légitimes impatiences. Aussi ce n’est pas anodin que les secteurs radicalisés se trouvent surtout dans la classe ouvrière et sa jeunesse, car qui sème la misère récolte la colère. Pendant que les gros bras des services d’ordres syndicaux travaillent de concert avec la police à pacifier la contestation, nos camarades affrontent les forces de répression de la bourgeoisie dans la rue ou devant les portes des raffineries et des dépôts, etc.
Dans ces conditions s’impose la solidarité la plus inflexible dans la classe ouvrière. Toutes leçons de « bonnes ou de mauvaises conduites » envers notre classe qui tente de s’organiser pour lutter autrement ne servent qu’à renforcer l’arrogance du pouvoir envers nos camarades, cheminots ou des raffineries, des transports, de notre jeunesse ouvrière des quartiers et d’ailleurs, qui un jour, contre vent et marée de mépris de la bourgeoisie devront nécessairement faire la jonction dans l’unité, pour gagner.
Dans l’unité à la base et dans l’action, dirigeons-nous vers la construction d’une société débarrassée de l’exploitation de l’homme par l’homme en hâtant la reconstruction du véritable parti de la classe ouvrière, son parti communiste, état major de combat.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 24-10-2010 à 12:07:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La fermeté du gouvernement bourgeois face au désaveu populaire s'appuie sur plusieurs raisons, mais en particulier sur la crainte que l'exemple ne soit suivi en Europe, alors même que les plans d'austérités s'y généralisent (récemment au Royaume Uni).
Il est certain que les peuples d'Europe ont suivi avec sympathie les grèves en France.

Le Petit Blanquiste signale l'appel à la solidarité des syndicalistes belges.


CARBURANT : LES SYNDICALISTES BELGES SOLIDAIRES


En Belgique, la Centrale générale des services publics (CGSP) regroupe toutes les catégories de travailleurs des services publics et assimilés ; avec ses 260.000 adhérents, elle constitue une des plus importantes organisations de la Fédération générale du travail de Belgique (FGTB).
La CGSP vient d'annoncer qu’elle appellera immédiatement ses travailleurs actifs le long de l’Escaut et de la Lys à arrêter le travail si du carburant devait être acheminé en France par ces voies navigables, dans une tentative de contourner le blocage des raffineries de l’Hexagone.
La CGSP dit vouloir rester solidaire de la protestation des syndicats français contre la réforme des retraites dans leur pays. « Le blocage des carburants est, dans cette optique, une arme importante pour nos camarades français » , explique le secrétaire général Hilaire Berckmans (CGSP).

« Si la CGSP devait constater que l’Agence flamande des voies d’eau (Agentschap Waterwegen en Zeekanaal) devait collaborer à pareil transport, nous appellerions immédiatement à un arrêt de travail le long de l’Escaut et de la Lys », indique l’organisation dans un communiqué de presse.
JPD



--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 24-10-2010 à 14:30:50   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Détente

L'Escaut traversant une partie du territoire Wallon, on voit déjà les dangers qu'un possible rattachement de la Wallonie à la France ferait courir au mouvement des ouvriers des raffineries en France. Déjà dans la bourgeoisie Wallonne, les partisans de ce rattachement demandent l'extension de la réquisition des grévistes à ce nouveau département français. Après les DOM et LES TOM voici Venu le temps des TOT




Edité le 24-10-2010 à 14:37:50 par gorki




--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 24-10-2010 à 22:32:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Parisot pousse des cris d'orfraie



Conflit des retraites: le Medef s'alarme de "la gravité de l'impact sur l'économie"


(AFP) – Il y a 2 heures
PARIS — Le Medef, la principale organisation patronale française, s'est alarmé dimanche de " la gravité de l'impact sur l'économie" du conflit social sur la réforme des retraites et a réclamé un moratoire sur le paiement de charges pour les entreprises les plus touchées par la crise.
"Le Medef a établi un point de la situation avec ses fédérations professionnelles et réseaux territoriaux et constate la gravité de l'impact sur l'économie du pays des perturbations actuelles" , a déclaré l'organisation dans un communiqué.
Elle a souligné notamment "l'arrêt ou quasi arrêt des livraisons des marchandises (matières premières ou produits finis) transitant par le fret ferroviaire" et les "retards considérables des livraisons transitant par le fret routier" .
Ces deux phénomènes, conséquences des grèves à la SNCF et de la pénurie de carburant engendrée par la paralysie du secteur pétrolier, "entraînent des dysfonctionnements graves dans la plupart des entreprises industrielles, de la construction et des travaux publics", a-t-elle dénoncé.
Appelant à faire une "priorité nationale" de la défense des PME et TPE, le patronat a estimé que "des moratoires URSSAF doivent être envisagés pour les entreprises déjà fragilisées par la crise" .
L'impact économique du conflit sur la réforme des retraites n'a pas encore été chiffré. Mais la patronne du Medef, Laurence Parisot, avait estimé mardi dernier que la crise pourrait s'avérer "catastrophique" pour les petites et moyennes entreprises.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17442 messages postés
   Posté le 25-10-2010 à 00:37:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

J'enfonce encore le clou* sur les dirigeants kollabos pris entre le marteau et l’enclume comme je le disais plus haut.
*[au cas ou certains me demanderaient des tuyaux je précise que c’est une image et que je n’ai aucune compétence en matière de rite vaudou]

Cet après midi, invité de C politique , Thibault a certifié devant Nicolas Demorand que si le gouvernement acceptait de négocier , le mouvement s’arrêterait immédiatement .
Cette garantie affirmée de manière péremptoire signifie que lui Thibault ferait alors tout pour mettre fin au conflit.
Or tous les ouvriers savent d'expérience que la négociation sans le rapport de force de la grève n'apporte aucun résultat positif.
Le but poursuivi par Thibault n'est donc pas le retrait de la réforme (il s'en est toujours défendu), ni même un amendement significatif, mais d'assurer aux dirigeants kollabos un repli stratégique afin d'échapper au désaveu populaire.

Cependant ce qui motive la bourgeoisie monopoliste dans son obstination, au point de faire le sacrifice d’un mois de bénéfices, et de plomber la trésorerie des PME et TPE, c’est que l’enjeu dépasse de loin le simple report de l’âge de départ.
Parce que la France est un des deux pays dominants de l’Europe, le rapport des forces entre la bourgeoisie et la classe ouvrière en France a des répercussions sur l’ensemble des pays européens.
Et cela au moment où l’ensemble des bourgeoisies européennes applique des plans de rigueur, suivant les directives franco allemandes et suivant les intérêts financiers franco-allemands.

La bourgeoisie le paie en ce moment au prix fort, les dirigeants syndicalistes kollabos sont prisonniers de la colère populaire, et c’est pour nous une double raison de ne pas nous laisser plumer sur l’autel des appétits impérialistes.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  12 Octobre 2010Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum