Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient 

 Les USA menacent l'Iran

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11995 messages postés
   Posté le 14-06-2019 à 17:59:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Après le déploiement des forces navales, les USA accusent l'Iran d'avoir sabordé deux pétroliers. Si on se demande à qui profite ce sabotage il est clair qu'il dessert l'Iran et sert de prétexte aux USA.
C'est une opération destinée à répondre à la menace de l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz, comme l'indique le dernier tweet de Trump.
La Chine signale que l'Iran a qualifié les attaques de "suspectes" et même les médias bourgeois en France sont réservés.
En fait un conflit régional plomberait aussi l'approvisionnement en pétrole.



Golfe : la Ve Flotte américaine a reçu deux appels de détresse de navires "attaqués"

AFP 13/06/2019
https://www.lorientlejour.com/article/1174557/golfe-la-ve-flotte-americaine-a-recu-deux-appels-de-detresse-de-navires-attaques-communique.html
La Ve Flotte américaine a fait état de deux "appels de détresse" tôt jeudi émanant de pétroliers dans le Golfe d'Oman qui auraient été la cible d'une "attaque", un mois après des incidents similaires ayant visé quatre navires au large des Emirats arabes unis.

"Nous sommes au courant d'une attaque signalée contre des pétroliers dans le Golfe d'Oman", a déclaré la Ve Flotte basée à Bahreïn, dans un communiqué. "Des forces navales américaines dans la région ont reçu deux appels de détresse distincts, à 06h12 locales et un second à 07h00 locales", a-t-elle ajouté. Le communiqué précise que "des navires américains sont dans la zone et prêtent assistance".


Les cours du pétrole ont brusquement grimpé après l'annonce d'un "incident" dans le Golfe d'Oman par un service d'information sur la navigation commerciale géré par la Royal Navy.

"Le Royaume-Uni et ses partenaires sont en train d'enquêter", a déclaré l'United Kingdom Marine Trade Operations (UKMTO) sur son site internet, sans donner de précisions.

L'agence de presse S&P-Platts a cité de multiples sources de transport maritime en Asie pour indiquer que l'un des pétroliers, le Front Altair, construit en 2016 et battant pavillon des îles Marshall, avait pris feu près du Golfe d'Oman. La compagnie BSM Ship Management (Singapour) a indiqué qu'un de ses navires, le Kokuka Courageous, avait été la cible d'un "incident de sécurité" et que les 21 membres d'équipage avaient abandonné le bateau et qu'ils avaient été secourus.

La chaîne en anglais de la télévision d'Etat iranienne PressTV avait auparavant signalé sur Twitter que deux pétroliers avaient été visés dans la mer d'Oman, faisant état de deux explosions consécutives.

Plus tard, l'agence de presse officielle iranienne, Irna, a indiqué citant "une source informée" que l'Iran a porté secours jeudi à "deux tankers étrangers" ayant eu un "accident" en matinée en mer d'Oman. "Quarante-quatre marins ont été sauvés des eaux par une unité de secours de la Marine (iranienne) de la province d'Hormozgan (sud de l'Iran, NDLR) et transférés au port de Bandar-é Jask", écrit Irna.

Le 12 mai, quatre navires --deux saoudiens, un émirati et un norvégien-- dont trois pétroliers, avaient été endommagés par des "actes de sabotage" attribués à l'Iran par l'Arabie saoudite.

_________________


La vidéo US est «insuffisante» pour tirer des conclusions sur la responsabilité de l’Iran en mer d’Oman, selon Berlin
© AP

15:48 14.06.2019
Dossier: «Attaque» contre deux pétroliers dans le golfe d'Oman (14)

La vidéo qui montre, selon l'Armée américaine, des membres des Gardiens de la Révolution islamique en train de décrocher une mine d'un tanker, ne permet pas de tirer de conclusions quant à la responsabilité de l'attaque qui a visé deux pétroliers le 13 juin dans le golfe d'Oman, a jugé le ministre allemand des Affaires étrangères.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a qualifié d’«insuffisante» la vidéo prouvant, selon l’Armée américaine, «l’implication de l’Iran» dans les attaques commises en mer d’Oman.

«La vidéo n'est pas suffisante. Nous pouvons bien sûr comprendre ce qu'on nous montre mais, pour tirer des conclusions, ce n'est selon moi pas suffisant », a déclaré le 14 juin Heiko Mass lors d'une visite à Oslo.

Cette vidéo prouve l’«implication de l’Iran» dans les attaques en mer d’Oman, selon les USA

L'Armée américaine a diffusé dans la soirée du 13 juin une vidéo qui prouve, selon elle, l’«implication de l’Iran» dans les attaques commises en mer d’Oman. L'extrait, en noir et blanc et de qualité médiocre, montre un petit bateau empli de personnes situé à côté d'un tanker. Les inscriptions et les drapeaux sont indiscernables.
Des militaires américains ont prétendu qu’il s’agissait de membres des Gardiens de la Révolution islamique en train de décrocher une mine d'un des deux tankers.

Auparavant, le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a accusé l'Iran d'être «responsable» des «attaques» contre deux pétroliers dans le golfe d'Oman. Ces accusations ont été qualifiées par le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, de «sabotage diplomatique». Le porte-parole du ministère, Abbas Moussavi, a souligné que son pays, «responsable pour assurer la sécurité dans le détroit d'Ormuz» , était au contraire venu «en aide» aux navires en détresse et avait «sauvé» les équipages.

_________________


L'Iran dément l'attaque d'un pétrolier

Source: AFP Publié le 2019/6/14 22:43:40
http://www.globaltimes.cn/content/1154325.shtml

La Chine appelle les parties à résoudre le conflit par le dialogue


L’Iran a qualifié vendredi de "sans fondement" les accusations américaines selon lesquelles il aurait exécuté deux attaques qui ont incendié deux pétroliers dans le golfe d’Oman, faisant craindre un conflit dans la voie navigable stratégique.

La Chine a appelé toutes les parties à résoudre le conflit par la voie d'un dialogue alors que les prix du pétrole ont bondi, tandis que l'UE et l'ONU ont appelé à la retenue.

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a averti que Washington défendrait ses intérêts régionaux après que le commandement central des États-Unis a imputé la responsabilité des attaques aux forces iraniennes - la deuxième en un mois sur la voie de navigation stratégique.

Le Commandement central américain a publié une vidéo en noir et blanc granuleuse montrant des membres de l'équipage d'un patrouilleur iranien en train de retirer une "mine à pattes non explosée" de la coque du pétrolier japonais Kokuka Courageous.
Pompeo a déclaré qu'aucun groupe de représentants par procuration ne serait responsable, mais le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a tweeté que les Etats-Unis avaient "immédiatement sauté pour faire des allégations contre l'Iran sans la moindre preuve factuelle ou circonstancielle" .
Il a accusé Washington de "saboter la diplomatie" alors que le Premier ministre japonais Abe Shinzo s'était rendu en Iran. L'un des navires visés appartient à une société japonaise, tandis que l'autre était exploité par la Norvège.
"Il s'agit d'un cas grave qui menace la paix et la stabilité de notre pays" , a déclaré le ministère japonais des Affaires étrangères dans un communiqué, ajoutant que la situation dans laquelle les incidents se produisaient était "vitale pour la sécurité énergétique de notre pays" .

Avec des tensions montantes entre l'Iran et les Etats-Unis,

Mais l'Iran a qualifié les attaques de "suspectes", son dirigeant suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a repoussé les ouvertures de M. Abe pour ouvrir des pourparlers avec le président américain Donald Trump.
Le président iranien Hassan Rouhani a qualifié les États-Unis de "menace sérieuse pour la stabilité mondiale" alors qu'il participait à un forum international au Kirghizistan.
Les deux navires, distants de 10 milles marins en route vers l'Asie, ont été touchés par des explosions jeudi matin après avoir traversé le détroit d'Hormuz à environ 25 milles marins de la côte sud de l'Iran.
Les explosions, qui ont touché les deux pétroliers à la ligne de flottaison, n'ont pas été revendiquées.
Les prix du pétrole ont bondi face à la menace d'un conflit ouvert autour du détroit d'Ormuz, point de passage entre le golfe Persique et le golfe d'Oman, par lequel transitent environ 15 millions de barils de brut.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11995 messages postés
   Posté le 15-06-2019 à 18:49:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La version US de l’incident en mer d’Oman remise en question par des dirigeants européens

16:41 15.06.2019

https://fr.sputniknews.com/international/201906151041439072-la-version-us-de-lincident-en-mer-doman-remise-en-question-par-des-dirigeants-europeens/

Alors que Washington et Londres pointent du doigt l'Iran en l’accusant d’être derrière les attaques de pétroliers commises en mer d'Oman, certains responsables européens, dont le chef de la diplomatie allemande, mettent en doute leur version des faits.

Certains gouvernements européens ont refusé de soutenir les allégations américaines selon lesquelles l'Iran serait responsable des attaques perpétrées contre deux pétroliers dans le golfe d'Oman le 13 juin.
La vidéo américaine qui montre des soldats iraniens retirant une mine magnétique de la coque d'un bateau ne permet pas de tirer des conclusions quant à la responsabilité de l'attaque qui a visé deux pétroliers jeudi dans le golfe d'Oman, a jugé le ministre allemand des Affaires étrangères.
Son point de vue a été fermement soutenu par Nathalie Tocci, conseillère principale de Federica Mogherini, qui a également souligné qu'avant de blâmer quelqu’un, «nous avons besoin de preuves crédibles» . Elle a de plus appelé à éviter toute «provocation» dans la région.
La France, de son côté, hésite à choisir son camp: elle a condamné l'attaque mais s'est abstenue de commenter les renseignements américains ou d’évaluer la vidéo de CENTCOM.
À Paris, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a néanmoins appelé «l'ensemble des acteurs concernés (...) à la retenue et à la désescalade.»
Alors que le gouvernement britannique alimente quant à lui la version américaine, le PDG de la société japonaise qui exploite le pétrolier Kokuka Courageous a réfuté leur vision des choses, déclarant que l’équipage avait vu un tir peu avant l'explosion.

Deux pétroliers, le Front Altair et le Kokuka Courageous, respectivement sous pavillon des îles Marshall et du Panama, ont été vraisemblablement attaqués jeudi 13 juin en mer d'Oman, près du détroit d'Ormuz, ont fait savoir leurs compagnies maritimes. 44 membres d'équipage ont été repêchés par des secouristes iraniens puis débarqués dans un port de la République islamique, selon l'agence de presse officielle Irna.
Les États-Unis ont attribué la responsabilité de l'incident à l'Iran, qui a rejeté ces accusations en les qualifiant de non fondées. La Navy a publié jeudi 13 juin une vidéo très floue, où selon les responsables américains on peut voir un équipage iranien retirer après coup une mine «limpet» qui était posée sur la coque mais n’a pas explosé. L’Iran assure que son équipage était là pour porter secours au pétrolier.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant de valeur
444 messages postés
   Posté le 15-06-2019 à 19:07:16   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Trump va bientôt sortir une éprouvette contenant une clé USB avec la vidéo montrant les coupables. Sont vraiment forts les américains et jamais dopés. Macron et Le Drian sont des petits bras.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11995 messages postés
   Posté le 15-06-2019 à 19:27:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'armateur du pétrolier japonais infirme les insinuations US : https://fr.sputniknews.com/international/201906151041437194-oman-petroliers-japonais/

On notera que Shinzo Abe était alors en visite en Iran. Excellente occasion pour lui faire péter un tanker...
https://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/Le-premier-ministre-japonais-Iran-fond-tensions-2019-06-13-1201028640

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11995 messages postés
   Posté le 20-06-2019 à 19:21:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Déclaration commune des partis communistes et ouvriers sur l’aggravation des tensions et les dangers de la guerre des Etats-Unis contre l’Iran


JUIN
18 Juin 2019

Les partis communistes et ouvriers soussignés expriment leur grave préoccupation face aux récents développements dans le Golfe Persique qui constituent une menace importante pour la paix mondiale.

Les déclarations de l’administration américaine indiquent clairement qu’elle a l’intention de déployer tous les outils à sa disposition pour contraindre la République islamique d’Iran (IRI) à se soumettre à ses modèles hégémoniques dans la région.

Ils rappellent la décision prise par l’administration Trump en mai 2018 – en totale contradiction avec l’opinion publique mondiale – de retirer les Etats-Unis de l’accord sur le Plan d’action global conjoint (Joint Comprehensive Plan of Action – JCPoA) de 2015 avec l’Iran. Cette décision, prise en dépit des appels lancés par le monde entier, y compris par l’ONU, a considérablement accru les tensions dans la région et a fait naître la menace d’une nouvelle guerre dévastatrice au Moyen-Orient.

Ils sont préoccupés par l’imposition de sanctions économiques, bancaires et monétaires à l’Iran, qui a sapé son économie et entraîné la fermeture généralisée d’usines, la chute libre économique et une augmentation du chômage et de la pauvreté.

Les partis communistes et ouvriers condamnent fermement l’administration américaine et ses représentants tels que Mike Pompeo et John Bolton pour avoir déclenché la montée des tensions et des menaces d’action militaire sur l’Iran, ainsi que le recours aux sanctions économiques comme moyen d’affamer le peuple iranien pour le soumettre. Elle estime en outre que ces actions ont un impact désastreux sur la lutte continue du peuple iranien pour la paix, la souveraineté et la justice sociale, ainsi que pour les droits humains et démocratiques.

L’objectif de la politique américaine à l’égard de l’Iran est de garantir la domination incontestée de l’impérialisme américain et de ses alliés dans la région. Les actions et les politiques de l’administration américaine concernant l’Iran ont été et continuent d’être coordonnées avec celles des gouvernements israélien et saoudien.

Ils craignent que si l’escalade actuelle de l’agression par les Etats-Unis et leurs alliés au Moyen-Orient n’est pas freinée et inversée, le potentiel d’une nouvelle guerre désastreuse, avec des conséquences imprévisibles pour la paix et la stabilité dans la région et dans le monde, est réel et énorme.

Les forces pacifistes du monde doivent travailler de concert pour promouvoir la détente et dénoncer l’intervention étrangère dans les affaires intérieures de l’Iran.

L’avenir de l’Iran et de son système politique est une question qui devrait être déterminée par le peuple iranien et lui seul. Les partis communistes et ouvriers, ainsi que toutes les forces progressistes en Iran, rejettent l’intervention étrangère dans leur pays sous aucun prétexte.

Ils appellent toutes les forces militant pour la paix et le désarmement dans le monde à condamner l’administration américaine et ses alliés saoudiens et israéliens pour leur politique de confrontation avec la République islamique d’Iran en violation de la Charte des Nations unies.

Nous disons non aux sanctions et non à la guerre contre l’Iran.



Les noms des parties signataires de la présente déclaration :

Parti communiste du Bangladesh
Parti socialiste ouvrier de Croatie
AKEL (Chypre)
Parti communiste de Bohême et de Moravie
Parti communiste français
Parti communiste de Grèce
Parti des travailleurs hongrois
Parti communiste de l’Inde
Parti communiste de l’Inde (marxiste)
Parti Tudeh d’Iran
Parti communiste du Kurdistan-Iraq
Parti communiste (Italie)
Parti communiste jordanien
Parti communiste libanais
Parti communiste népalais
Parti communiste palestinien
Parti communiste philippin[PKP 1930]
Parti communiste portugais
Parti socialiste roumain
Parti communiste de la Fédération de Russie
Parti communiste d’Afrique du Sud
Parti communiste d’Espagne
Parti communiste des peuples d’Espagne
Parti communiste des travailleurs d’Espagne
Parti communiste syrien (unifié
Parti communiste de Turquie
Parti communiste d’Ukraine
La déclaration est ouverte à d’autres approbations
source : http://www.solidnet.org/article/Joint-statement-of-the-Communist-and-Workers-Parties-on-the-Heightening-of-Tensions-and-dangers-of-US-War-on-Iran/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11995 messages postés
   Posté le 22-06-2019 à 23:39:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pourquoi l'hésitation de Trump ?


Il est certain qu'une intervention aurait entraîné des conséquences imprévisibles.
La Russie et la Chine avaient annoncé par avance qu'elles y étaient opposées et l'Iran ne cédait pas d 'un pouce, tout comme la Corée du nord.

Tout laisse à penser que Trump est un bluffeur, qui recule dès qu'i rencontre un obstacle sérieux.
Mais si on fait abstraction du personnage, on constate que les USA engagent une guerre dès lors qu'ils ont acquis un consensus assez large.
Cette fois à l'exception d'Israël et de la Grande Bretagne, les accusation de Trump n'ont pas convaincu ses alliés.
Il reste à Trump la solution de durcir les sanctions. Ceci ne réduit pas son isolement.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11995 messages postés
   Posté le 06-07-2019 à 07:45:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Courrier, site suisse "humaniste et progressiste" bourgeois, d'origine catholique voire pétainiste et lié au patronat, il se veut "indépendant et socialement engagé" à partir de 1996.

Ne pas se tromper d’Etat voyou

MARDI 2 JUILLET 2019 BENITO PEREZ


https://lecourrier.ch/2019/07/02/ne-pas-se-tromper-detat-voyou/?fbclid=IwAR1IK7OTbwJ-rhjWTy9q4ncU8jI7vlyVloxkWjpp92mX9qhi8TzBIfvvRQA

L’Iran est passé à l’acte. Soumise depuis plus d’un an à des sanctions économiques aussi radicales qu’illégales de la part des Etats-Unis, la République islamique ne se sent plus tenue par l’accord sur le nucléaire qu’elle a signé en 2015 avec l’Union européenne et les membres permanents du Conseil de sécurité. Lâché par une Europe incapable de retenir ses entreprises et de commercialiser son pétrole, Téhéran a envoyé lundi un message sans ambiguïté: la course à l’uranium enrichi est relancée.

Les faucons israélo-étasuniens peuvent exulter. Des années de négociations puis de dénucléarisation du golfe Persique volent en éclat depuis que Washington a renié ses engagements pris sous Barack Obama. Une volte-face et une politique du gros bâton auxquelles le président des Etats-Unis nous a malheureusement habitués.

Matamore des relations internationales, Donald Trump – cornaqué par la bande de néoconservateurs qui domine son administration – multiplie les ukases. Sanctions contre la Chine, la Russie, le Venezuela, Cuba, la Turquie et même le Canada. Menaces contre les entreprises européennes, le Mexique, l’Inde, etc. Les Etats-Unis s’essuient les pieds sur le droit international et quittent les unes après les autres les arènes multilatérales récalcitrantes. Usant et abusant de leur poids militaire et économique comme de leur domination, de fait, sur les réseaux financiers et informationnels globaux.

Au point que cette nation ressemble aujourd’hui mieux que tout autre à l’archétype qu’un de ses funestes ex-présidents, Ronald Reagan, avait naguère inventé, celui d’un Etat voyou. Affranchi de tous égards pour la souveraineté d’autrui et les usages de la société internationale.

Ou pire: un «Etat caïd», tant est patente l’impunité de ce comportement. Face à une communauté internationale aussi pleutre que divisée, le chef de bande étasunien n’a aujourd’hui plus d’autres limites que celles qu’il veut bien se fixer. De quoi accréditer l’idée que le seul garde-fou contre Washington, à l’instar de la Corée du Nord, se trouve au fond d’une centrifugeuse.

Etreinte économique resserrée
Il y a dix jours, en resserrant encore son étreinte économique sur l’Iran, Donald Trump savait pertinemment qu’il mettait ce pays contre les cordes. Un jeu pour le moins dangereux. A moins que ce ne soit là le but de la partie: pousser l’Iran à donner un prétexte à la guerre. De fait, rarement la région a-t-elle semblé aussi proche d’une conflagration.

Européens, Russes et Chinois sont plus que jamais devant un choix. Puniront-ils l’Iran pour avoir franchi lundi la ligne rouge ou s’uniront-ils enfin devant les menées unilatérales et délétères du caïd étasunien? De la réponse européenne, en particulier, dépend – bien au-delà de l’avenir proche du Golfe Persique – une certaine conception des relations entre les peuples.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient  Les USA menacent l'IranNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum