Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  les luttes du Maghreb 

 La lutte du peuple contre Bouteflika

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 12-03-2019 à 13:48:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les ingérences étrangères à l'occasion des printemps arabes n'ont pas eu de prise sur le peuple algérien, et pas davantage les courants islamistes.
On remarquera, par rapport au Venezuela, la différence de traitement de la diplomatie française, qui se contente de noter les déclarations successives de Bouteflika sans porter de jugement.
Les annonces de Bouteflika ne répondent pas vraiment aux demandes des manifestants puisqu'ils avaient demandé son départ et non son maintien.
Ci-dessous un texte publié sur le blog de l'écrivain anarchiste Claude Guillon


http://lignesdeforce.wordpress.com/2019/03/12/lalgerie-est-au-bord-de-leclosion-par-mohammed-harbi-et-nedjib-sidi-moussa/?fbclid=IwAR1riAwFno_jfPtirD4e1DE354UQcUYn5Ljj_7uqITUwgCRBaDz8qiFI2g4


«L’ALGÉRIE EST AU BORD DE L’ÉCLOSION»


~ par Mohammed HARBI et Nedjib SIDI MOUSSA

Le surgissement populaire du 22 février constitue une rupture majeure dans notre histoire comme dans celle du Maghreb. Il s’agit de la consolider et d’élargir le champ des possibles. Aujourd’hui, les Algériens ont remporté une première victoire.

Notre tâche prioritaire est de tirer la leçon du soulèvement d’octobre 1988 et d’éviter à nouveau le « détournement du fleuve », à savoir la confiscation de la souveraineté populaire qui est à l’origine de l’autoritarisme sous sa forme actuelle.

Nous sommes devant une nouvelle crise du régime mais le peuple algérien a déjà tranché. Le FLN a vécu, le cinquième mandant aussi. L’annonce du président, ce 11 mars 2019, ne fait qu’entériner cet état de fait.

Ici et là, des alternatives politiciennes sont proposées par les démocrates au nom du changement. Mais les intérêts des classes populaires sont rarement pris en considération. Or, ce sont elles qui vivent le plus intensément l’humiliation, les abus du pouvoir et la hogra.

Ces maux caractérisent tout le Maghreb. C’est pourquoi, après la révolution tunisienne et le mouvement du 20 février 2011 au Maroc, la situation algérienne résonne avec autant de force chez tous ceux qui aspirent à la dignité.

Sans céder à l’esprit de revanche, il nous faut prendre garde à ce que les anciens partisans du statu quo ne se rachètent pas une virginité au nom d’une transition qui renouerait insidieusement avec l’ancien régime et ses pratiques (corruption, clientélisme, prédation, etc.).

La démocratie, que chacun revendique désormais à voix haute, est tout le contraire du consensus dont nous subissons les conséquences. Souvenons-nous qu’il a toujours constitué le cri de ralliement pour les classes dirigeantes.

Le souci d’établir des rapports égalitaires est à la base de la fraternité dont rêve le peuple. Mais pour lui donner de la consistance, il faut sortir de l’unanimisme de façade qui constitue un frein à la décantation et au regroupement des forces populaires.

La république est à refonder, en rupture avec les tentations despotiques assimilées à la monarchie par les acteurs du surgissement populaire.

Les aspirations des classes laborieuses, dont les femmes et la jeunesse constituent les moteurs, doivent être affirmées dès à présent. Il faudra donc respecter leur autonomie d’organisation et d’action. Dans cette perspective, l’égalité des sexes est indiscutable.

Contrairement à l’idée selon laquelle les Algériennes et les Algériens se seraient réveillés le 22 février, les événements en cours sont en réalité le fruit d’un long processus nourri du combat des forces les plus déterminées et payé par elles au prix fort.

De nombreuses luttes sectorielles, qui ne se sont guère aventurées sur le terrain politique, ont été menées au cours de la dernière période, dans toutes les régions du pays.

Les concessions matérielles, faites par un gouvernement désireux d’acheter la paix sociale, ont été rattrapées par l’inflation et la cherté de la vie, ce qui souligne l’importance du mot d’ordre de grève générale pour dépasser la segmentation et se constituer en force indépendante.

La main tendue des oligarques aux travailleurs est un marché de dupes et ne fait que perpétuer leur subordination à l’agenda néolibéral. Car ce sont les hommes d’affaires qui ont besoin des masses populaires pour faire pression sur le pouvoir afin de défendre leurs privilèges. En revanche, les chômeurs, les pauvres et les salariés n’ont pas besoin de s’appuyer sur les milliardaires pour affirmer leurs propres objectifs.

Depuis 2012 au moins, s’est constituée dans l’ombre une clique comprenant les représentants de la politique en uniforme, le président et sa famille, ainsi que les affairistes. C’est ce groupe qui a soutenu l’appel à un quatrième mandat puis à un cinquième. Son arrogance est à l’origine du sursaut populaire.

Soyons vigilants : l’épouvantail d’une ingérence de forces extérieures n’est pas crédible. Arrêtons de chercher le diable en dehors de nous. La crise oppose des forces sociales et politiques internes à l’Algérie.

L’aspiration à un changement radical s’est exprimée massivement et avec force dans les rues, faisant vaciller les tenants du régime. Pour la grande majorité de notre peuple, la quête de la liberté n’est pas séparable de celle de l’égalité.

Nous sommes aux côtés des classes populaires dans leur volonté de gérer elles-mêmes leurs propres affaires. Car il ne peut y avoir de démocratie réelle sans prise en compte de leurs aspirations spécifiques.

Nous sommes partisans de l’auto-organisation des travailleurs, à travers la mise en place d’assemblées dans les quartiers, les villages et les villes, où les individus délibèreront de la prise en charge de tous les aspects de la vie quotidienne, sans la médiation de l’Etat ou des professionnels de la représentation.

Il s’agit d’aller le plus loin possible dans la remise en cause de l’ordre capitaliste, sécuritaire, patriarcal et religieux.

Notre pays a hérité de l’esprit de la hisba, la surveillance de tous par tous. Opposons-lui le respect de l’autonomie individuelle, la liberté de conscience, celle de disposer de son propre corps, de le mettre en mouvement et de se réapproprier tous ensemble l’espace public, comme l’ont fait, dans la joie, les Algériennes et les Algériens.

Le chemin qui mène à l’émancipation sociale est long mais il n’est pas d’autre voie pour réaliser l’épanouissement de chacun et de tous.

Mohammed HARBI & Nedjib SIDI MOUSSA

Le 11 mars 2019


Edité le 12-03-2019 à 22:44:48 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7598 messages postés
   Posté le 12-03-2019 à 22:10:41   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Le péril ne viendra pas des islamistes,mais d une prise de pouvoir par une clique occidentalisée, berbérophone,et issue des courants evangelistes et israélites,qui permettra aux Etats Unis de faire main basse sur les immenses richesses du Sahara algérien.n oublions pas non plus que Bouteflika refuse d entretenir des liens avec Israël,la prise du pouvoir par les courants évangéliques conduira à la reconnaissance par Alger de l entité sioniste,ce n' est pas pour rien si Julien Dray a soutenu les manifestations depuis le début.les intérêts impérialistes,français compris,sont également du côté des manifestants, qui se retrouveront biaisés.Julien Dray est issu du trotskysme,rappelons le,tout comme Louisa Hanoune en Algérie,cette pestiférée qui veut que l Algérie lâche le Front Polisario.


Edité le 13-03-2019 à 09:41:47 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7598 messages postés
   Posté le 12-03-2019 à 22:22:52   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

La seule alternative est une prise de pouvoir par le Pads.
Le lien anarchiste n évoque même pas le rôle des puissances impérialistes en Algérie, à l inverse du Prcf, traité par les anarchistes de rouges bruns...plus rouges que bruns.


Edité le 13-03-2019 à 02:31:18 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 12-03-2019 à 22:47:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les puissances impérialistes ont été chassées d'Algérie, le peuple algérien est jaloux de son indépendance et n'acceptera jamais que la France se permette une ingérence maintenant.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7598 messages postés
   Posté le 13-03-2019 à 02:53:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Il faut que les révolutionnaires Algériens se dissocient de l appel lancé par Julien Dray.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 13-03-2019 à 07:09:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

sur Algérie Patriotique :
https://www.algeriepatriotique.com/2019/02/24/le-partisan-zele-disrael-julien-dray-appelle-a-manifester-ce-dimanche-en-algerie/

Le partisan zélé d’Israël Julien Dray appelle à manifester en force en Algérie

février 24, 2019 - 9:30 Salim Fethi



Par Kamel M. – L’ancien député du Parti socialiste Julien Dray a appelé, dans une vidéo postée ce samedi, les Algériens à manifester massivement ce dimanche. «Demain (ce dimanche, ndlr), il y aura de nouvelles manifestations et elles risquent d’être gigantesques. Mon sentiment, et je le dis de manière un peu provocatrice, est qu’une deuxième révolution algérienne a commencé. Le mot d’ordre qui a parcouru toutes les manifestations était de ce point de vue-là fédérateur. Je ne crois pas que les choses puissent durer en l’état. Il y a effectivement des risques, il faut faire attention. Mais notre rôle à nous, maintenant, c’est d’être aux côtés du peuple algérien et de l’aider à construire enfin cette nouvelle Algérie», a affirmé ce pied-noir natif d’Oran.


«C’est un mouvement spontané. Je sais, tout le monde va nous dire les printemps arabes, les barbus, l’islamisme, mais ce n’est pas ça ce qui s’est passé. D’ailleurs, toutes les forces existantes ont été dépassées. C’est un mouvement quasi spontané qui ressemble un peu au mouvement des Gilets jaunes qui a touché l’Algérie» , s’est encore lâché l’homme empêtré dans une affaire de détournement de plus de 350 000 euros et repêché par François Hollande.

«Pour la première fois, un mouvement spontané, gigantesque, a touché toutes les villes d’Algérie hier. Le peuple algérien s’est levé et a dit nous ne voulons plus d’un cinquième mandat de Bouteflika. Nous voulons changer, nous voulons vivre, nous voulons exister, nous voulons en finir avec cette corruption qui a gangréné l’Algérie et qui l’a empêchée de se développer alors que l’Algérie est un magnifique pays qui a d’énormes potentiels pour être un des pays les plus modernes d’Afrique» , a argué Julien Dray, qui a adhéré au Parti socialiste au moment de l’avènement de François Mitterrand au pouvoir.

Ce même François Mitterrand qui avait décrété un embargo sur les armes contre l’Algérie pour empêcher les forces de sécurité de combattre le terrorisme islamiste après avoir appelé ouvertement à laisser le parti extrémiste FIS instaurer un Etat théocratique et accueilli ses militants les plus violents sur le sol français après l’interruption salvatrice du processus électoral.

Le frère de Julien Dray était le chef d’un mouvement de jeunesse sioniste fondé en 1923, appelé Betar. «Avant la création de l’Etat d’Israël, il était le chef du mouvement de jeunesse du parti sioniste révisionniste, puis celui du Herout (Liberté, parti sioniste israélien de droite, ndlr) après la création de l’Etat» , indiquent des sources françaises.

Voilà donc un partisan zélé de l’Etat voyou d’Israël qui veut du bien au peuple algérien.

K. M.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant de valeur
371 messages postés
   Posté le 13-03-2019 à 09:50:43   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Si J. Dray dit que c'est spontané, faut le croire. Un socialiste, sioniste et européiste, dit forcément des choses sensées, bien dites pour défendre les riches et surtout les très riches.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7598 messages postés
   Posté le 13-03-2019 à 10:11:37   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Ce n'est pas un socialiste,mais un social démocrate.le socialiste,c est Maduro.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 13-03-2019 à 14:42:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant de valeur
371 messages postés
   Posté le 13-03-2019 à 16:22:12   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Xuan a écrit :


Des pros ou des "cons" Bouteflika?

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 14-03-2019 à 00:19:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La photo montre l'ampleur des manifestations en Algérie.

____________________


paru dans El Watan, ce texte remarquable m'est envoyé par un correspondant :

"Un appel de Djamila Bouhired.
Une passation de flambeau.
Vingt ans au moment de la Bataille d'Alger, arrêtée et torturée par les paras de Bigeard et de Massu. Les premiers mouvements de masse, en France, ont eu lieu alors en sa faveur, les editions de minuit ont publié un "Pour Djamila Bouhired" que ceux/celles qui l'ont lu n'ont jamais pu oublier...

Et la voici, plus de soixante ans après, qui se range du côté de la jeunesse,face au pouvoir qui a fait d'elle, pendant des décennies, une égérie, une icône de la révolution...
Diffusez, transmettez...Vive l'Algérie!"



https://www.elwatan.com/edition/actualite/exclusif-appel-de-djamila-bouhired-a-la-jeunesse-algerienne-en-lutte-ne-les-laissez-pas-voler-votre-victoire-13-03-2019?fbclid=IwAR1ymKXzSCf3TlGj9nhs09M2vekkDtQKpZJ0ttm2pdi9LnigNDStXRc4Wxg

Exclusif/Appel de Djamila Bouhired à la jeunesse algérienne en lutte :
Ne les laissez pas voler votre victoire !



Photo : B. Souhil
13 MARS 2019 À 14 H 00 MIN 24545

Djamila Bouhired, Icône de la révolution algérienne, appelle la jeunesse algérienne à rester mobiliser et surtout à veiller est-ce qu’il ne « se laisse pas voler sa victoire». «Ne les laissez pas voler votre victoire ! », a-t-elle averti dans une lettre qu’elle leur a adressée ce mercredi.

Héroïne d’hier et d’aujourd’hui ? Djamila Bouhired descend chaque vendredi dans la rue pour prendre part aux gigantesques mobilisations populaire contre le régime politique et vigoureusement opposée à Abdelaziz Bouteflika. Portée par la jeunesse dans ces journées d’insurrection citoyenne, l’ancienne condamnée a mort en est le symbole de la révolution démocratique en cours.

Voici le Texte intégral de son appel à la jeunesse algérienne.




Mes chers enfants et petits enfants.

Je voudrais d’abord vous dire tout mon bonheur d’être parmi vous, pour reprendre ma place de citoyenne dans ce combat de la dignité, dans une communion fraternelle.

Je voudrais vous dire toute ma gratitude pour m’avoir permis de vivre la résurrection de l’Algérie combattante, que d’aucuns avaient enterrée trop vite.

Je voudrais vous dire toute ma joie, toute ma fierté de vous voir reprendre le flambeau de vos ainés. Ils ont libéré l’Algérie de la domination coloniale ; vous êtes en train de rendre aux Algériens leurs libertés et leur fierté spoliées depuis l’indépendance.

Alors que les Algériens pleuraient leurs chers disparus dans la liesse et la dignité retrouvée, les planqués de l’extérieur avaient déclaré une nouvelle guerre au peuple et à ses libérateurs pour s’installer au pouvoir.

Au nom d’une légitimité historique usurpée, une coalition hétéroclite formée autour du clan d’Oujda, avec l’armée des frontières encadrée par des officiers de l’armée française, et le soutien des “combattants” du 19 mars, a pris le pays en otage.

Au nom d’une légitimité historique usurpée, ils ont traqué les survivants du combat libérateur, et pourchassé, exilé, assassiné nos héros qui avaient défié la puissance coloniale avec des moyens dérisoires, armés de leur seul courage et de leur seule détermination.

Plus d’un demi siècle après la victoire sur la domination coloniale et l’accession du pays à l’indépendance, le système politique installé par la force en 1962 tente de survivre par la ruse, pour continuer à opprimer les Algériens, détourner nos richesses, et prolonger la tutelle néocoloniale de la France pour bénéficier encore de la protection de ses dirigeants. Ceux qui, au nom d’un patriotisme de bazar, exigeaient la “repentance” de la France, ont fini par tomber les masques. Combien de dirigeants, à la retraite ou encore en activité, combien de ministres, combien de hauts fonctionnaires, combien d’officiers supérieurs de l’armée, combien de chefs de partis, se sont repliés sur l’hexagone, leur patrie de rechange, le refuge du fruit de leurs rapines ?

Dernier signe révélateur de ces liens pervers de domination néocoloniale, le soutien du président français au coup d’Etat programmé de son homologue algérien est une agression contre le peuple algérien, contre ses aspirations à la liberté et à la dignité. Au nom de quelle conception bien singulière de la démocratie, au nom de quelles valeurs universelles peut-on voler au secours d’un régime autoritaire, pour prolonger, hors de toute base légale, le pouvoir d’un autocrate, de sa famille, de son clan et de leurs clientèles, massivement rejetés par la volonté du peuple algérien ?

Dans son long combat libérateur, le peuple algérien ne s’est jamais trompé de cible. Si notre génération a combattu le système colonial, elle a su apprécier à sa juste valeur la solidarité active du peuple français, notamment de son avant-garde progressiste.



Mes chers enfants et petits enfants.

Par ce rappel historique, je voudrais attirer votre attention, vous la jeunesse algérienne en lutte, sur les dérives qui menacent votre combat.

En renouant le fil de l’histoire interrompu en juillet 1962, vous avez repris le flambeau qui va éclairer le chemin de notre beau pays vers son émancipation, dans la dignité retrouvée et dans les libertés à reconquérir. Là où ils se trouvent, je suis convaincue que nos martyrs, qui avaient votre âge lorsqu’ils avaient offert leur vie pour que vive l’Algérie, ont, enfin, retrouvé la paix de l’âme.

Par votre engagement pacifique qui a désarmé la répression, par votre civisme qui a suscité l’admiration dans le monde, par cette communion fraternelle tapie dans nos cœurs et qui resurgit chaque fois que la patrie est en danger, vous avez ressuscité l’espoir, vous avez réinventé le rêve, vous nous avez permis de croire de nouveau à cette Algérie digne du sacrifice de ses martyrs et des aspirations étouffées de son peuple. Une Algérie libre et prospère, délivrée de l’autoritarisme et de la rapine. Une Algérie heureuse dans laquelle tous les citoyens et toutes les citoyennes auront les mêmes droits, les mêmes devoirs et les mêmes chances, et jouiront des mêmes libertés, sans discrimination aucune.

Après des semaines d’une lutte pacifique, exemplaire dans l’histoire et de par le monde, votre mouvement est à la croisée des chemins ; sans votre vigilance, il risque de sombrer dans le catalogue des révolutions manquées.

Tapis dans l’anonymat et la clandestinité, des manipulateurs déguisés en militants, des agents-provocateurs en service commandé, des serviteurs zélés du système fraichement repentis, tentent de détourner votre combat, pour le mener vers une impasse, dans le but de donner un sursis aux usurpateurs et de maintenir le statu quo. Des listes de personnalités confectionnées dans des laboratoires occultes circulent depuis quelques jours pour imposer, dans votre dos et contre votre volonté, une direction fantoche à votre mouvement.



Mes chers enfants et petits enfants.

En quelques semaines, vous avez révélé au monde, surpris, ce que le peuple algérien avait de plus beau, de plus grand, malgré des décennies d’oppression pour vous imposer le silence.

Il vous appartient à vous qui luttez dans les universités pour une formation de qualité, dans les entreprises pour imposer vos droits syndicaux, dans les tribunaux pour faire reculer l’arbitraire, dans les hôpitaux pour exiger des soins de qualité pour tous ; il vous appartient à vous les journalistes, qui traquez la vérité pour démasquer le mensonge et la manipulation, et dont certains d’entre vous l’ont payé de leur vie ; il vous appartient à vous les artistes, qui mettez de la lumière dans l’obscurité de notre quotidien, il vous appartient à vous qui résistez contre la déchéance pour imposer de l’éthique ; il vous appartient à vous tous de dessiner votre avenir, et de donner corps à vos rêves.

Il vous appartient à vous, et à vous seuls qui luttez au quotidien, de désigner vos représentants par des voies démocratiques et dans une totale transparence.

Notre génération a été trahie ; elle n’a pas su préserver son combat contre le coup de force des opportunistes, des usurpateurs et des maquisards de la 25e heure qui ont pris le pays en otage depuis 1962. Malgré la colère du peuple qui l’a rejeté, leur dernier représentant s’accroche encore au pouvoir, dans l’illégalité, le déshonneur et l’indignité.

Ne laissez pas ses agents, camouflés dans des habits révolutionnaires, prendre le contrôle de votre mouvement de libération.

Ne les laissez pas pervertir la noblesse de votre combat.

Ne les laissez pas voler votre victoire…



Djamila Bouhired



Edité le 14-03-2019 à 09:39:26 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant de valeur
371 messages postés
   Posté le 14-03-2019 à 20:26:01   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

marquetalia a écrit :

Le Prcf accuse les Etats Unis d avoir soutenu les groupes islamistes armés pendant la guerre civile des années 90.s il se trouve que cela est vrai,et s ils auraient pris le pouvoir, financés par les Saoudiens,proches de l Oncle Sam,ils se seraient tout de suite retournés contre les Ricains,comme en Afghanistan,et l Algérie serait devenue le cimetière des Usa.

Tu lasses avec tes spéculations à tout propos.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7598 messages postés
   Posté le 14-03-2019 à 21:11:28   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Non,c est vrai,le Prcf,dans un article récent sur l Algérie,accuse les États Unis d avoir soutenu les Gia contre le régime FLN.

--------------------
pzorba75
Militant de valeur
371 messages postés
   Posté le 15-03-2019 à 05:32:58   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

C'est la fin de ton propos qui est rangée dans des spéculations lassantes, et sans intérêt, chacun pouvant se faire sa propre idée sans intérêt pour tous les autres.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 15-03-2019 à 06:39:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

...s ils auraient pris le pouvoir, financés par les Saoudiens,proches de l Oncle Sam,ils se seraient tout de suite retournés contre les Ricains,comme en Afghanistan,et l Algérie serait devenue le cimetière des Usa.


C'est ce genre de spéculation qu'il faut éviter. Il faut en rester aux faits et pas rêver à ce qui aurait pu arriver ou ce qui pourrait arriver si...etc.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7598 messages postés
   Posté le 15-03-2019 à 09:01:56   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Oui,mais il ne faut pas raconter de salades,les Etats Unis ne soutenaient pas le Gia.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 16-03-2019 à 10:02:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On est en 2019 et il s'agit de la succession de Bouteflika.
Remet les pieds sur terre marquetalia.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 12-04-2019 à 22:43:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   


[Le Dauphiné Libéré]
Marée humaine dans le centre d’Alger : heurts entre policiers et manifestants
Nouvelle journée de mobilisation en Algérie. Le mouvement qui réclame la démission de Bensalah, la fin du "système" et une "Algérie libre et démocratique", a obtenu le 2 avril la démission d’Abdelaziz Bouteflika, après 20 ans au pouvoir.


Edité le 12-04-2019 à 23:03:04 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11480 messages postés
   Posté le 24-04-2019 à 22:09:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le Dzair Daily, le moment où les manifestants de Bordj Bou Arreridj ont déployé l'affiche géante lors de ce 9ème vendredi historique pour l'Algérie.

https://www.facebook.com/dzairdaily/videos/438805986926628/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  les luttes du Maghreb  La lutte du peuple contre BouteflikaNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum