Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Idéologie 

 Sur les Lumières

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2586 messages postés
   Posté le 22-10-2019 à 07:42:26   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Sur les Lumières

Ce sujet est une extension du sujet sur Michéa

Depuis les années 70-80 notamment (peut-être avant, à préciser) de nombreuses attaques contre le marxisme se sont engagées notamment sur la critique, puis le rejet des Lumières (la philosophie des lumières).
Depuis quelques temps apparaît dans les milieux écolos, libertaires (pas tous !), décroissants et aussi de certaines franges situés à la droite extrême, nouvelle droite etc… un regain de critiques faites aux philosophes des Lumières.
Ces critiques sont notamment émises par Jean-Claude Michéa et tout un courant de ses supporters. L’équation faites par Michéa et consorts, c’est : les Lumières = la Gauche = le Progrès = le Progressisme = le Libéralisme = le Capital. Donc rien d’étonnant à ce que s’engouffre derrière Michéa (qui par ailleurs peut dire/écrire des choses justes) une mouvance très éclectique qui rejette le marxisme et surtout le léninisme.

L'invité des Matins de France Culture.
11 janvier 2017

Jean-Claude Michéa "La gauche se réclame de la philosophie des Lumières mais le capitalisme aussi"
https://www.youtube.com/watch?v=aF_xOpsX2ps

PHILOSOPHIE. LUMIÈRES NOUVELLES
Jeudi, 16 Février, 2017
https://www.humanite.fr/philosophie-lumieres-nouvelles-632235

La philosophie des lumières et la pensée moderne
G. Politzer
https://www.marxists.org/francais/politzer/works/1939/phi_lumieres.htm

La philosophie des lumières et la pensée moderne
Georges Politzer
http://archivescommunistes.chez-alice.fr/pcf/pcf7.html

Marx et les Lumières européennes. Jeux d’ombres et de lumières
https://www.contretemps.eu/tosel-marx-lumieres-europeennes/

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15679 messages postés
   Posté le 22-10-2019 à 17:53:01   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'ambiguïté vient du fait que Michéa a raison de dire "La gauche se réclame de la philosophie des Lumières mais le capitalisme aussi".
La philosophie des lumières est celle que la bourgeoisie a opposé à l'obscurantisme religieux et féodal, l'article de Politzer est très utile pour le comprendre.
Le dépassement de la philosophie des lumières est le matérialisme-dialectique et non le retour à l'obscurantisme.
Or Michéa ne vise pas ce dépassement mais il cherche seulement à ruiner la base théorique du matérialisme pour une "retour" à des théories antérieures et à une économie pré-capitaliste.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 11-03-2020 à 15:19:35   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

La philosophie des lumière comporte une contradiction interne.
Le matérialisme positiviste par des condition matérielles inhérente au capitalisme ,e ne peut que d'un côté devenir matérialisme dialectique, et de l'autre disparaitre complètement (fascisme...)

En ce sens, le socialisme et la pensée socialiste ne peut-être que la seule héritière de la pensée des lumières !


"Or Michéa ne vise pas ce dépassement mais il cherche seulement à ruiner la base théorique du matérialisme pour une "retour" à des théories antérieures et à une économie pré-capitaliste."

C'est une tendance que l'ont retrouve chez les roycos.... La pulsion de mort de freud....

--------------------
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 17-03-2020 à 15:40:30   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

https://youtu.be/8havvo4S0Co

Sur "the dark englightment left"

A noter que sont abordé des déficiences du parti de masse, tel qu'il a été conçu à l'origine, et l'incapacité de certains à constater la métamorphose de la lutte des classe et à s'adresser au salariat prolétaire au sens large, de peur de marginaliser les ouvriers... (ermerm Xuan ermerm kofkofkof)


Edité le 17-03-2020 à 17:10:25 par Plaristes




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15679 messages postés
   Posté le 30-05-2021 à 00:14:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ce qui est abordé dans ce débat c'est essentiellement l'antirationalisme, et la critique des philosophes Heidegger, Sollers, Foucault, Deleuze, Derrida et consorts, associés au gauchisme et au maoïsme.

Le fait est que ces gens n'ont rien à voir avec la pensée maozedong évidemment.
Pour ce qui me concerne, je n'avais pas attendu Aymeric Monville pour rejeter la philosophie de Nietzsche dès les années 70, parce qu'elle est opposée au socialisme, fondamentalement représentative de la grande bourgeoisie et de son mépris du peuple, antisémite de fait, comme le montre la "généalogie de la morale" et malgré toutes les justifications qu'on peut lui donner.

Le site des Editions Prolétariennes publie en 2018 une étude sur le matérialisme-dialectique.
Le chapitre II-l'Incertitude comme religion dénonce cette brochette de philosophes réactionnaires et cite les ouvrages de Sebreli et de Monville (p.62).
Il y est aussi question d'Herbert Marcuse à la page suivante.
On lit :

Ancien élève de Heidegger, Herbert Marcuse, qui prophétisait - avec le même bonheur que Paco Rabanne et sa station Mir - la défaite certaine des combattants vietnamiens dans les premières pages de « l'homme unidimensionnel », fut alors désigné comme le mentor «freudo-marxiste » d'une « civilisation non-répressive ». Un certain nombre d'intellectuels accommodèrent à la sauce hédoniste et « antiautoritaire » la révolution culturelle et le mouvement de masse de mai 68, s'autoproclamant « maoïstes », puis se retournèrent contre le socialisme chinois qui n'obéissait décidément pas à leurs desiderata et se mirent à battre le tambour contre le « totalitarisme » et pour la criminalisation du communisme : Maria Antonietta Macciocchi, André Glucksmann, Philippe Sollers, Stéphane Courtois, nébuleuse prolongée par les « nouveaux philosophes » Michel Foucault, Maurice Clavel, Bernard-Henry Lévy, etc.

Où l'on voit que le procès que nous avait fait Plaristes n'est rien d'autre que défoncer des portes ouvertes.

_____________


Par contre, et contrairement au débat de la librairie Tropiques cette brochure n'oublie pas la cause fondamentale de la débâcle de la gauche : la capitulation révisionniste (p64)
Notamment en rappelant le XXIIe congrès du PCF cité par Daniel Poncet dans « Deuxième gauche Réformisme et lutte de classe » sur le même site des EP.
Où le PCF abandonne la dictature du prolétariat le 8 février 1976, suite aux injonctions du Comité International des Mathématiciens et des journaux et revues Libé et nouvel Obs.
On lit en conclusion :
"L'abandon de la dictature du prolétariat par Marchais n'empêcha pas Mitterrand de snober le PCF, ni les intellectuels de s'en écarter, ni l'électorat communiste de s'évanouir dans l'Union de la Gauche, au contraire. La critique philosophique d'Althusser et Delcourt allait dans le même sens : la capitulation sans condition .
Or la conférence, et malgré tout l'intérêt qu'elle présente, n'aborde jamais la dictature du prolétariat mais reste cantonnée dans la défense des valeurs rationnelles universelles, opposées à l'irrationalisme de la réaction, et dans la résurrection de valeurs "de gauche". Sans jamais se placer sur des positions de classe.

D'autre part le débat se focalise sur la défense de la "Raison" et de la "Logique rationnelle", et non sur la preuve par les faits ni sur l'expérience pratique, et ne sort guère du cartésianisme. Il y est question du marxisme mais le matérialisme dialectique n'y est jamais abordé et encore moins utilisé, en particulier par l'auteure.


Edité le 30-05-2021 à 00:16:25 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Idéologie  Sur les LumièresNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum