Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Actions en communs des membres 

 NON A L'INTERVENTION EN SYRIE

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 19:56:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Plusieurs organisations ont appelé à s'opposer à l'intervention militaire en Syrie :

___________________


ROCML : APPEL DU ROCML AUX ORGANISATIONS COMMUNISTES, PROGRESSISTES
ET MILITANTS ANTI IMPERIALISTES EN FRANCE



MENACES IMMINENTES D’INTERVENTION MILITAIRE IMPERIALISTE OCCIDENTALE EN SYRIE


UNE INTERVENTION MILITAIRE IMPERALISTE OCCIDENTALE CONTRE LA SYRIE COMPRENANT AU MOINS LES USA, LE ROYAUME UNI ET LA FRANCE APPARAIT IMMINENTE.
DANS CES CIRCONSTANCES, LE ROCML RENOUVELLE SON APPEL AUX ORGANISATIONS COMMUNISTES ET ANTI IMPERIALISTES EN FRANCE POUR QU’ELLES ORGANISENT ENSEMBLE UNE RIPOSTE A LA MESURE DE LA GRAVITE DE LA SITUATION. LE ROCML EST PRËT A RENCONTRER TOUTES ORGANISATIONS QUI PARTAGENT CET OBJECTIF.
IL FAUT AGIR RAPIDEMENT EN ESPERANT QU’IL NE FAUDRA PAS ATTENDRE QUE DAMAS SOIT SOUS LES BOMBES DE L’IMPERIALISME OCCIDENTAL POUR LIRE DES COMMUNIQUES DE CONDAMNATION INEFFICACES POUR ORGANISER UNE RIPOSTE CONCRETE.

LE SECRETARIAT DU ROCML
LE 28 AOUT 2013

source

___________________



Rouges vifs 13 :

Rouges Vifs 13 a repris à son compte et diffuse ce communiqué du collectif Polex sur la base duquel il appelle à participer au rassemblement initié par le Mouvement de la Paix ce jeudi à 18h à Marseille devant la Préfecture.

Alerte ! Les États occidentaux (dont la France) prêts à la guerre contre la Syrie !
Le gouvernement français et ses médias préparent l’opinion à une intervention militaire occidentale contre l’Etat souverain de Syrie. Celui-ci est accusé d’avoir utilisé des gaz toxiques dans sa lutte contre les forces rebelles. Le prétexte invoqué, nié farouchement par les autorités de Damas, rappelle les « armes de destruction massive » inventées par les États-Unis pour justifier leur intervention en Irak il y a dix ans.

Depuis deux jours, le discours officiel des gouvernements français, étasunien et britannique annonce, en représailles, des mesures de guerre à l’encontre de la Syrie, avant même que les experts de l’ONU aient commencé sur le terrain leur travail de vérification. Sans attendre, précisent les États-Majors, « toutes les options [militaires] sont sur la table », y compris une intervention sans feu vert du Conseil de Sécurité, autrement dit en pleine illégalité sur le plan du droit international ! Et de se référer au précédent des bombardements occidentaux en Serbie en 1999.

Rouge Vif met en garde l’opinion française contre l’éventualité d’une nouvelle guerre déclenchée entre autres par la France (après les aventures de Libye, de Côte d’Ivoire et du Mali), dans les tous prochains jours, pour des visées impérialistes au Moyen-Orient.

Rouge Vif en appelle à une réaction populaire de toutes les forces progressistes de notre pays pour interdire une telle entreprise criminelle.

Rassemblement jeudi 29 août 18h Marseille Préfecture


Edité le 31-08-2013 à 19:55:53 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 22:27:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Mouvement de la Paix appelle à un rassemblement le plus large
et le plus unitaire possible pour dire :


Non a l'intervention armée en Syrie, non à la participation de la France.
Solidarité avec les forces de paix, de justice et de démocratie en Syrie.


Pour Paris :
Rendez-vous Jeudi 29 Août à 18h30
Fontaine des innocents
(Métro : Châtelet-les-Halles Sortie Pierre Lescot
ou Châtelet Sortie Place de Navarre)


Pour la province :
Rendez-vous dès que possible devant les préfectures.

Les organisations qui soutiennent cet appel sont invitées à se faire connaitre auprès du Mouvement de la Paix, contact : jeannick.lepretre@mvtpaix.org

La Coordination exécutive du Mouvement de la Paix

http://www.mvtpaix.org/index.php



Edité le 28-08-2013 à 23:47:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 22:54:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Je cite ci-dessous la déclaration du Parti Marxiste-Léniniste d'Allemagne, dont nous ne partageons pas toutes les positions mais qui s'oppose à l'intervention allemande en Syrie.
Ce texte m'a été communiqué par un militant de VP Partisan.




Marxist-Leninist Party of Germany — MLPD
www.mlpd.de
Syria: NATO plans warlike aggression


In 2011 the justified struggle for freedom and democracy also spread throughout Syria. In the spring of 2011, hundreds of thousands of people – especially workers, women and young people - took to the streets calling, for example, „The people want Assad's overthrow!“ or „No Kurds, no Arabs, the Syrians are one people!“ The Assad regime reacted with brutal force, but also the USA and NATO did everything they could to extinguish the spark of this revolutionary ferment and to get the protests under bourgeois control again.
In the meantime, a bloody reactionary proxy war has been raging for many months now with tens of thousands of mortalities and hundreds of thousands of refugees .

Together with Great Britain, France and other NATO countries, the USA is feverishly preparing a warlike aggression against Syria. Three US warships with guided missiles are already prepared for this. The targets for bombing have just been renewed. In Syria the interests of the imperialist states and reactionary regimes are clashing directly with each other. This can develop into a warlike wildfire very quickly. This also acutely endangers world peace and calls upon all peace-loving people to protest and resist, especially on this 1st September, Anti-War Day!
Hundreds of people – among them many women and children – are supposed to have died and at least 3600 poisoned in the past days in Syria through chemical weapons.

However, this blatantly brutal war crime is only a pretext for the USA. It is still completely unclear whether these weapons were used by the reactionary Assad regime or by the reactionary troops of the so-called „Free Syrian Army“ (FSA). The USA themselves never had any scruples to use the most horrible and inhumane weapons in their wars of aggression. Between 1962 and 1971, the USA sprayed 80 million liters of highly-toxic chemicals in more than 6000 operations, among them the highly-toxic „Agent Orange“ with the highly concentrated poison dioxin against the liberation struggle of the Vietnamese people. Tens of thousands of Vietnamese died. Today hundreds still die every year, and an estimated two to four million people are affected by the long-term effects. In the first Iraq war the USA already employed radioactive bullets on a large scale, which cost the lives of at least 100 000 victims. It would also not be the first time that the USA fabricated propaganda lies to justify military aggression and interventions.

The Syrian regime around President Assad has been ruling in a state of emergency since 1963 and is supported by the imperialist states Russia and China and the fascist Iran. Assad, supported by the military, has been using bloody terror to take action against democratic and revolutionary forces for decades. Russia has already reinforced its fleet of five warships in the Mediterranean.

While Western media spread the myth of the „rebells of the FSA “, these are actually a mixture of reactionary militia and troops: strongest among them is the Islamic-fascist AlNusra-Front , which brutally hunts down Christians, Alawites, Kurds and revolutionaries in their spheres of influence. They are being financed and armed by the sinister antidemocratic regimes in Saudi Arabia and Qatar . The Turkish Erdogan government is staking its own claim for becoming a regional great power. Last weekend alone they delivered 400 tons of weapons to the FSA within 24 hours.
The intelligence services of the USA and other NATO countries determine the politics of the bourgeois Syrian opposition to a great extent; armed intelligence units from these countries and USdrones are already war parties. They aim at weakening the influence of China and Russia in the Middle East in a lasting way . None of them are concerned in the least about human rights and democracy , but only about imperialist spheres of power and influence , strategically significant shipping routes , the region's oil and natural gas resources and the geo-strategically important area . In addition, for the USA the elimination of the Assad regime is a precondition for the long-planned attack against Iran.
The bourgeois parties in the German elections are play-acting the peace-loving foreign policy makers with flowery speeches.
Actually, German troops are already in position at the Turkish border with air raid defense missiles to back military aggressions.

Therefore:
USA and NATO – Hands off Syria!

Respect the right of self-determination of peoples and nations!
No export of arms to reactionary regimes!
Ban and destroy all ABC weapons!
No German troops abroad!
Freedom, peoples' friendship – genuine socialism!

Our solidarity goes instead to the struggle of the people's masses for democracy and freedom , the antiimperialist and the revolutionary liberation struggle!

In „Rojava“ (West Kurdistan) – in the Syrian part of Kurdistan – the people already rose on 19 July 2012 to take their fortunes into their own hands. Since then the people have taken over control in nine Kurdish cities. They are leading a just war on two fronts - against the Assad regime and against the „FSA“, as well.
On 1st September begins the campaign of the ICOR (International Coordination of Revolutionary Parties and Organizations) Europe „Against all colonial and imperialist aggression! Defend the democratic autonomy in Rojava!“ It includes diverse solidarity, donation and education activities.
The ICOR calls up worldwide to the day of struggle against fascism and war! Protest and demonstrate on 1st September 2013! Every internationalist is called upon to participate actively on this day!
Long live international solidarity!
Long live the struggle of the working class and the people's masses for national and social liberation!

Central Committee of the MLPD, 27 August 2013


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 23:27:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

HOLLANDE, TOUCHE PAS À LA SYRIE !


mardi 27 août 2013

L’IMPÉRIALISME, C’EST LA GUERRE PERMANENTE CONTRE LES PEUPLES


(Communiqué de l’URCF au sujet de l’intervention contre la Syrie - distribué le 29 août dans le rassemblement organisé à Paris par le Mouvement de la paix)

Sans même attendre les conclusions des experts de l’ONU sur l’existence ou non du bombardement d’armes chimiques, sur ses conditions et ses auteurs, les bellicistes de l’OTAN États-Unis, Grande-Bretagne, France en tête, piaffent d’impatience pour déclencher des opérations aériennes massives de représailles contre la république syrienne.

L’attaque chimique du 21 août 2013, que de nombreux indices tendent à attribuer aux terroristes de la soi-disant insurrection, sert de prétexte pour le camp des va t’en guerre pour réclamer à cors et à cris une intervention armée de l’OTAN sans aucune légitimité internationale, au mépris du Conseil de sécurité de l’ONU. Mais c’est la règle pour l’OTAN, qui agit comme gendarme international des intérêts des monopolistes internationaux et de chaque grande puissance capitaliste. C’était déjà le cas en Yougoslavie et en Irak.

L. Fabius déclare : « Ce qui est évident, c’est que ce massacre a pour origine le régime de Bachar Al Assad », sans même attendre les résultats des enquêteurs, dont il faut souligner qu’escortés par l’armée syrienne, ils ont essuyé des tirs « d’origine inconnue ». L’impérialisme français, désireux d’en découdre depuis longtemps, avait déjà eu, au printemps, avec la complicité de pigistes du Monde, recours à de semblables média-mensonges, accusant l’État syrien d’ avoir utilisé des armes chimiques.

Ce qui a changé la donne, ce sont les succès militaires de l’armée syrienne qui a reconquis d’importantes positions. Dès lors, puisque les terroristes intégristes du type Al Qaïda et autres ne peuvent vaincre, la nouvelle sainte alliance impérialiste États-Unis, UE, Turquie, Israël, Qatar et Arabie saoudite (principal foyer de déclenchements de guerres pour le profit des compagnies pétrolières et énergétiques) se décide à intervenir pour provoquer la chute du régime syrien au caractère anti-impérialiste. Quand on veut la guerre, l’histoire montre que tous les prétextes fallacieux sont bons.

On a ainsi vu les États-Unis et l’UE exiger l’accès à la zone bombardée, puis devant l’accord des autorités syriennes qui jugent « insensées » les accusations des grandes puissances occidentales, ils ont tourné casaque et crient, comme le ministre des Affaires étrangères britannique, que « les preuves chimiques ont été détruites » ! Malgré leurs défaites dans les guerres d’agression, les États impérialistes ne tirent aucune leçon de l’histoire, parce que le capitalisme a pour base sociale la rapine et le sang.

Aujourd’hui, le président Hollande a annoncé l’intervention française en Syrie, « pour préserver les vies civiles » avec les lourds bombardements à venir, occasion pour lui de s’ingérer encore plus dans la vie intérieure du Mali (où les troupes sont utilisées depuis des mois pour soutenir le régime compradore), mais aussi en Centrafrique, Égypte, Tunisie.

La social-démocratie, après la trahison de 1914, montre plus que jamais son caractère social-impérialiste (socialiste en parole, impérialiste dans les faits). Quant à ceux qui, pour préserver leur nombre d’élus, continuent de définir le PS comme un parti de gauche, ils se placent en position de complices des boutefeux.

Les dirigeants d’un pays qui ne sont pas capables de satisfaire les besoins de la population et de leur pays ne sont pas aptes à donner des leçons de « démocratie » aux autres. Balayons devant notre porte ! Les travailleurs de France pourront mesurer que les prétextes à l’austérité, à la hausse incessante des impôts, tombent dès lors qu’il s’agit de trouver l’argent pour des guerres contre des pays qui ne menacent pas la sécurité de notre pays !

Raison de plus pour contribuer au succès de la journée d’action du 10 septembre et après, en liant la bataille revendicative pour les retraites et notre pouvoir d’achat à la lutte anti-guerre.

L’URCF est favorable à l’unité d’action des organisations communistes, anti-impérialistes et se déclare prête au dialogue pour des actions communes de protestations.

Retrait de tous les corps expéditionnaires français, halte à la françafrique !

Retrait de la France de l’OTAN !

Non à l’intervention en Syrie !

URCF le 27 août 2013



Edité le 02-09-2013 à 21:13:55 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 23:35:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'appel du Mouvement de la Paix ci-dessus est repris par le PRCF, la fédération du Rhône du P"C"F, PCF bassin d'Arcachon, etc.


Edité le 28-08-2013 à 23:46:32 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 23:45:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Non à toute intervention militaire française en Syrie ! Empêchons que les soldats français soient expédiés en mercenaires de l’impérialisme !


Vivelepcf, 26 août 2013

Les événements tragiques de Syrie connaissent une nouvelle escalade alarmante.

Comme le concèdent les médias occidentaux, des commandos surarmés, formés par l’armée américaine, encadrés par des spécialistes jordaniens et israéliens ont attaqué le pays depuis la Jordanie depuis la mi-août.

Depuis le 21 août, une campagne médiatique mondiale est orchestrée pour accuser le gouvernement syrien d’avoir utilisé des armes chimiques contre des populations civiles
. Des experts de l’ONU étaient arrivés trois jours plus tôt : cela ne peut pas être une coïncidence.

Une série d’experts doutent de la réalité de toutes les images dont les téléspectateurs et internautes sont abreuvés. D’autres assurent le contraire. Le pouvoir syrien dément l’usage d’armes chimiques par ses troupes et met en cause les « rebelles ». Inversement, les puissances impérialistes incriminent Bachar El Assad. Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères, est formel. Le 5 juin, il n’avait déjà « aucun doute » sur l’utilisation de gaz sarin. Pourtant, rien n’est venu étayer ses allégations, visiblement prématurées…

Il est grandement souhaitable que la vérité soit faite sur les affrontements du 21 août et l’utilisation éventuelle d’armes chimiques. Mais nous avons trop l’expérience de la manipulation de l’information sur les « armes de destruction massive » soi-disant détenues par l’Irak pour l’attendre prochainement.

Les puissances impérialistes avaient besoin d’un prétexte pour accroître leur intervention militaire. Elles l’ont trouvé
. Les Etats-Unis ne cachent pas l’éventualité d’une intervention militaire aérienne occidentale. Le 25 août, après Fabius, qui a rencontré les dirigeants israéliens, Hollande prépare l’opinion à une participation française.

Communistes, nous dénonçons les interventions et les intérêts impérialistes meurtriers mal dissimulés sous un couvert humanitaire.

Depuis deux ans et demi, une révolte sociale, injustement et cruellement réprimée par un pouvoir qui n’a pas notre sympathie, a été détournée en guerre civile. Des groupes, des communautés, soucieux de ravir le pouvoir localement ou nationalement, se sont opposés au régime avec armes, incités dès le départ par des puissances étrangères. Très vite, le conflit est devenu une guerre d’enjeu international. Des milliers de mercenaires islamistes de tout pays, ceux que l’Occident prétend combattre au Mali par exemple, ont été expédiés en Syrie et y répandent terreur et barbarie. Des financements de plus en plus importants et des armements de plus en plus lourds ont afflué pour attiser la guerre. Malgré tout cela, l’Etat syrien ne s’est pas écroulé et semble même reprendre le dessus. Voilà qui explique la nouvelle étape dans la mobilisation des puissances impérialistes qui veulent l’effondrement de la Syrie de Bachar el Assad.

Les intérêts impérialistes sont connus. Pour les pays du Golfe, il s’agit d’étendre leur influence économique et religieuse. La Turquie lorgne sur le nord du pays, tout en se méfiant de l’émancipation des Kurdes syriens. Les Etats-Unis et les puissances européennes veulent s’assurer le contrôle des voies menant au pétrole. Israël travaille à la décomposition des Etats arabes, la Syrie après l’Irak et la Libye pour faire perdurer son régime colonial. Seule la Russie, comme grande puissance et l’Iran ont des intérêts divergents.

Les puissances impérialistes ont saisi cyniquement l’occasion du « printemps arabe » pour mettre à l’ordre du jour la déstabilisation de la Syrie. Là se trouve l’origine du drame actuel du peuple syrien. La France s’accommodait très bien de Bachar El Assad au point de l’inviter à la tribune officielle du 14 juillet en 2008…

Communistes, nous refusons l’escalade de la guerre et de ses atrocités. Nous appelons l’opinion à s’opposer à toute intervention militaire française en Syrie. Pas un homme, pas un sou pour la guerre impérialiste en Syrie !

L’arrêt des ingérences impérialistes est le préalable nécessaire à un retour à la paix, au retour des réfugiés, à la reconstruction du pays, au rétablissement de sa cohésion, à une évolution démocratique après l’expérience de la tragédie.





En 1925, le colonialisme français bombardait déjà Damas et prévoyait l'éclatement de la Syrie. Seul le PCF s'opposa à cette sale guerre.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 28-08-2013 à 23:57:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Communiqué par Georges Gastaud :

CONTRE LE BELLICISME DU GOUVERNEMENT "PS-Verts" EN SYRIE.
LIONS LA LUTTE CONTRE LA GUERRE IMPERIALISTE EN PRÉPARATION CONTRE LA SYRIE AUX LUTTES POPULAIRES CONTRE L’EURO AUSTÉRITÉ
.

Le bourrage de crâne des médias tourne à plein, sans nuance, sans souci de la vérité, relayant les opérations secrètes de la CIA et des services occidentaux en Syrie. Sans tenir compte de la menace islamo-terroriste en Syrie mais au contraire en instrumentant cette mouvance néo-talibane contre l'indépendance de la Syrie. Et l’hystérie belliciste augmente à proportion des déroutes militaires et de l’inconsistance politique des insurgés, dits "rebelles", face à l’armée nationale syrienne, malgré le soutien financier et militaire direct que les insurgés djihadistes obtiennent des régimes ultra-réactionnaires du Golfe persique et des services secrets occidentaux.

Certes, nous l'avons déjà dit, comme l'ont démontré les communistes syriens et tous les PC du Proche-Orient, le régime d' Al Assad porte une lourde responsabilité dans la situation sociale du peuple syrien du fait de ses concessions croissantes, après la chute de l’URSS, aux exigences du FMI et des impérialistes. Cela n’a pas empêché les communistes syriens, sans renoncer à leurs critiques constructives, de faire leur devoir patriotique et anti-impérialiste en combattant l’ingérence étrangère en Syrie et en défendant le droit de ce pays à préserver son indépendance et à reconstruire un régime laïque, maîtrisant ses ressources naturelles et tourné vers le progrès social et l’égalité hommes-femmes.

En tout cas, il y a une certitude: rien de bon, rien de progressiste, rien de positif – et c'est le moins qu'on puisse dire – ne peut sortir d'une intervention impérialiste: la situation en Irak, en Libye... prouve que c'est au chaos, à la misère et à la mort qu'aboutissent ces guerres, ces interventions inacceptables. Inacceptables tant du point de vue de l'indépendance nationale, que du progrès social et des libertés démocratiques des peuples.

La France d' Hollande est en pointe dans l'agression euro-atlantique qui se prépare contre la Syrie.

Les déclarations bellicistes des ministres et du président français doivent trouver une riposte des anti-impérialistes, des progressistes, des patriotes de France, et cela d’autant plus que le belliciste Fabius renie les principes défendus par la France lors de l’invasion américaine de l’Irak : à l’époque, D. de Villepin avait défendu contre Bush l’idée qu’aucune intervention militaire ne pourrait s’effectuer contre un pays tiers sans l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU : il est déshonorant pour notre pays qu’un ministre de la République explique aujourd’hui, sur la base d’allégations non prouvées, partiales, manipulées et émanant d’un seul « camp », que ce garde-fou minimal du droit international doit désormais sauter : c’est la porte ouverte à l’aventurisme le plus dangereux, sans parler des risques de conflagration universelle que comporterait une intervention occidentale ouverte en Syrie étant donné l’alliance de Damas avec Pékin et Moscou.

Le gouvernement « socialiste », qui s’apprête à démolir les retraites par répartition en alléguant l’endettement de la France, trouvera-t-il soudain des milliards d’euros pour agresser un peuple souverain qui ne nous a rien fait, alors qu’il prétend ne plus avoir d’argent pour la protection sociale et les services publics ?

Le PRCF appelle toutes les forces de progrès à se prononcer avec clarté et force contre les menaces de guerre impérialiste contre le peuple syrien. Il proposera à ses alliés et amis du mouvement communiste français, mais aussi du camp progressiste et authentiquement patriotique, de se prononcer contre l’escalade belliqueuse des va-t-en-guerre de ce gouvernement social-impérialiste (socialiste en paroles, impérialiste en réalité). Décidément, le PS est incapable de rompre avec la tradition colonialiste qui a marqué l’histoire de ce parti depuis 1914 !

La lutte pour la paix est un axe essentiel du combat des communistes et cela depuis la naissance du mouvement communiste international née en partie contre la boucherie impérialiste de 14-18. Elle est inséparable de la lutte contre l’euro-austérité, pour la sortie de la France de l’euro, de l’UE et de la machine de guerre impérialiste de l’OTAN.

Le PRCF invite les communistes, les syndicalistes, les amis du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sans ingérence étrangère, tous les progressistes, à l ier la lutte contre l’austérité à la lutte contre les guerres impérialistes, ruineuses, injustes, déshonorantes pour la France et dangereuses pour la paix mondiale.

Le secrétariat national du PRCF et la Commission internationale
.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 29-08-2013 à 13:01:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le blog faire vivre et renforcer le pcf :

CONTRE LE CHOIX DE LA GUERRE EN SYRIE DU GOUVERNEMENT PS-Verts


Le bourrage de crâne médiatique sur la situation en Syrie tourne à plein, sans nuance, sans souci de la vérité, afin de justifier une énième opération militaire.

Les opérations secrètes des services occidentaux en Syrie qui financent, en forment et arment des mercenaires issus de groupuscules islamistes, les opérations de déstabilisation menées depuis deux ans, des exactions terroristes contre l’indépendance de la Syrie sont connues. Nous savons aujourd’hui que ce sont les Occidentaux qui ont aidé l’Irak dans l’usage d’armes chimiques contre l’Iran, que les justifications de la guerre en Irak étaient des mensonges, repris par tous les dirigeants occidentaux et leurs médias aux ordres.

Pourtant, tout s’accélère après les déroutes militaires et l’inconsistance politique des "rebelles", malgré le soutien financier et militaire des régimes ultra-réactionnaires du Golfe persique et des services secrets occidentaux.

Les communistes de Syrie et de tout le Proche-Orient ont dénoncé la lourde responsabilité du régime d’ Al Assad dans la situation du peuple syrien. Ses concessions aux exigences du FMI et des impérialistes après la chute de l’URSS ont renforcé les inégalités et les violences. Mais cela n’empêche pas les communistes syriens d’assumer leur devoir patriotique et anti-impérialiste en combattant l’ingérence étrangère en Syrie, avec des forces démocratiques d’opposition à Assad, qui ont refusé la militarisation des manifestations. Tous défendent le droit de ce pays à préserver son indépendance et à maintenir le seul régime laïque de la sous-région, maîtrisant ses ressources pour le progrès social et l’égalité hommes-femmes.

Nous avons deux certitudes :
- rien de bon, rien de progressiste ne peut sortir d’une intervention impérialiste : la situation en Irak, en Libye, en ex-Yougoslavie, au Mali....prouvent que c’est au chaos, à la misère, à l’aggravation des violences qu’aboutissent ces guerres inacceptables, tant du point de vue de l’indépendance nationale, que du progrès social et des libertés démocratiques des peuples.
- les enjeux géopolitiques entre US,UE, et les BRICS, les enjeux des gazoducs qui traversent le moyen-orient, les intérêts des multinationales des armes et de l’énergie sont au coeur des stratégies occidentales pour le "nouveau moyen-orient".

La France de Hollande est en pointe dans l’agression euro-atlantique qui se prépare contre la Syrie. C’est un Fabius militariste, comme aux plus belles heures coloniales des socialistes français, qui renie les principes défendus par la France lors de l’invasion américaine en Irak. Face à Bush, D. de Villepin avait refusé toute intervention militaire contre un pays tiers sans l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU : il est déshonorant pour notre pays qu’un ministre de la République décide de faire sauter ce garde-fou minimal du droit international : c’est la porte ouverte à l’aventurisme le plus dangereux, sans parler des risques de conflagration d’une intervention occidentale ouverte en Syrie étant donné l’imbrication des enjeux géopolitiques régionaux et mondiaux.

Nous ne laisserons pas sans réponse les déclarations bellicistes des ministres et du président français. Les progressistes, les anti-impérialistes, les défenseurs du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, les patriotes de France doivent reprendre le flambeau de la bataille pour la paix, contre les guerres coloniales et impérialistes, contre les ventes d’armes qui sont d’abord le fait des USA et de l’UE, pour le désarmement nucléaire.

Le gouvernement socialiste, qui s’apprête à démolir les retraites par répartition en alléguant l’endettement de la France, trouve soudain des milliards d’euros pour agresser un peuple souverain , alors qu’il prétend ne plus avoir d’argent pour la protection sociale et les services publics.

La lutte pour la paix est un axe essentiel du combat des communistes depuis la boucherie impérialiste de 14-18. Elle est inséparable de la lutte contre l’euro-austérité, pour la sortie de la France de l’euro, de l’UE et de la machine de guerre impérialiste de l’OTAN.

Les communistes appellent à lier la lutte contre l’austérité à la lutte contre les guerres impérialistes, ruineuses, injustes, déshonorantes pour la France et dangereuses pour la paix mondiale.

le 28/08/2013

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 29-08-2013 à 13:19:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un courrier de comibase :


En attendant un appel commun (PCF-PRCF-NPA-COBAMIO-SYNDICATS...) qui vous sera proposé dans les prochaines heures, afin de participer dans les prochains jours à des rassemblements simultanés à Béthune et Lens, voire ailleurs dans le Pas-de-Calais, contre toute intervention armée de l'impérialisme occidental contre la Syrie et pour notamment exiger du gouvernement que la France se retire immédiatement de la coalition belliciste, trouvez en pièce jointe notre brève sur ce sujet brûlant qui peut nous mener dans le cauchemar d'une nouvelle guerre mondiale

bonne lecture

à diffuser sans modération



Brève du 29 août 2013 Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais comibase@gmail.com

NON Á TOUTE INTERVENTION MILITAIRE INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE EN SYRIE !
NON A L’INGÉRENCE OCCIDENTALE ET Á LA MAFIA DES MONARCHIES DU GOLFE !
NON Á LA GUERRE IMPÉRIALISTE ! OUI Á LA PAIX !


« La France a décidé d'exercer partout sa responsabilité, pour elle-même et pour le reste du monde » a déclaré un François Hollande dans la ligne de Barak Obama et David Cameron qui ont déclaré : « Nous sommes prêts et nous avons juste besoin de prendre la décision »

Depuis des mois, la partie de bras de fer était engagée à l’ONU contre le régime syrien, d’un côté les USA, la France et la Grande-Bretagne qui souhaitaient en découdre militairement, et de l’autre la Chine et la Russie qui prônaient pour la solution politique.
Le camp belliciste occidental a donc attendu avec impatience le moment où les agents des services secrets CIA /MI-5 / MOSSAD / DGSE…déployés en masse sur le territoire syrien sous diverses étiquettes (journalistes, médecins humanitaires…) mais aussi les conseillers militaires et barbouzes des commandos israéliens-étasuniens-anglais-français… créent l’événement : « des gaz toxiques mortels ont été employés contre les populations civiles lors de combats entre l’armée régulière syrienne et les forces rebelles »
Et voilà que les dés sont jetés pour attaquer l'armée syrienne et mettre en difficulté la Russie comme au temps de la Guerre Froide, et que la ruée des puissances occidentales se précise de jour en jour, sans qu’aucune preuve concrète ne soit apportée sur la véracité de l’emploi de gaz de combat par l’armée syrienne…

Mais l'excuse est parfaite même si la galéjade est grosse, on en est exactement au même point qu’avec les arguments et les fausses preuves qui ont servies pour attaquer l’Irak puis la Libye, et avant la Yougoslavie, avec de frappes lourdes qui vont encore accentuer la souffrance du peuple et les oppositions.

Néanmoins, l’Occident veut frapper et montrer sa puissance, elle n’en a que faire des dégâts collatéraux de leurs « frappes chirurgicales » et des conséquences présentes et à venir sur les populations, puisque comme pour Saddam Hussein, puis pour Mouammar Kadhafi, la cible est Bachar-el-Assad : faute de l’attraper pour le juger ils veulent le tuer en dépit de la souveraineté de la Syrie.

Les décideurs occidentaux que sont les Obama, Cameron, Hollande… successeurs des Bush, Thatcher, Sarkozy… n’en ont que faire de mettre le feu en Syrie comme ils ont mis le feu qui ne s’éteint plus en Afghanistan, en Irak, en Lybie, et même au Liban, en Tunisie, en Egypte… alors qu’ils savent pertinemment qu’il pourrait s'étendre cette fois à toute la région, voire au monde entier.

Et voilà que le « prince noir » ressurgit crinière au vent sur les plateaux de télévision, BHL le va-t-en-guerre impérialiste et ultra-sioniste, pour nous expliquer que «des frappes contre la Syrie seraient justes, que Bachar-el-Assad est un tyran qui a massacré 150 000 syriens et employé des gaz mortels, que l’ONU a reconnu l’opposition syrienne et son gouvernement provisoire… » bla-bla-bla !

Cette fois, il soutient Hollande et Fabius (comme pour le Mali) après avoir soutenu Sarkozy et Jupé contre la Libye mais avant cela il avait soutenu Saddam Hussein (et oui) contre l’Iran, Mitterrand et Kiejman au Kosovo et en Bosnie contre la Serbie, Bush contre l’Irak, les tchétchènes contre la Russie, les moines tibétains contre la Chine … et Israël contre Gaza ! … il agit et parle comme le représentant ésotérique d’une force occulte… à moins que son objectif réel soit d’obtenir le Prix Nobel de la Paix [ou de la Guerre comme ses amis Sakarov, Kissinger, Perez, Rabin, Brandt, Marshall, Walesa, Gorbatchev]

Depuis des mois et des années, la disette économique imposée par le capitalisme, crée une récession sociale qui fait d’énormes dégâts. Depuis le pic de 1998 qui marque le début d’une nouvelle crise systémique du capital affaiblissant de fait les économies nationales, la France en est à sa 3ème guerre, dépensant ainsi des dizaines de milliards pour satisfaire les exigences des multinationales et pour rester dans le peloton de tête des puissances occidentales… parlant en notre nom de la « démocratie » et de « guerre au terrorisme » le gouvernement soutient les terroristes redéployés par les monarchies du Golfe et entrainés par des barbouses issus des forces spéciales israéliennes et étasuniennes, cette fois contre
Bachar-el-Assad…

Le peuple de France doit se serrer la ceinture et subir quand en 3 ans, plus de 10 milliards ont été dépensés pour faire la guerre, sans oublier le coût exorbitant de la guerre en Afghanistan à 1.4 milliard par an…

La disette pour le peuple quand la France (ses gouvernements) vient d’acquérir 2 des 12 drones Reaper commandés en mai dernier : valeur unitaire 335 millions d’euro soit une facture totale de 4 milliards à verser à la firme étasunienne General Atomic… elle a aussi commandé 50 avions de transports militaires
A400 M à EADS pour une somme totale de 8.4 milliards, auxquels s’ajoutent les 44 milliards pour la commande des avions de chasse de type Rafale …

C’est la crise ! 70 milliards : le choix entre l’armement et le « la sécu », les retraites, l’éducation…?
Une preuve de plus que pour les capitalistes, la guerre rapporte et que la Paix a un coût, quant aux morts, aux blessés, aux dégâts matériels qui laisseront le Peuple de Syrie ou d’ailleurs dans la galère et la misère pour des décennies, ils ne sont pas le problème de ceux qui décident la guerre ou de ceux qui font la guerre !


PARTICICIPONS Á TOUS LES RASSEMBLEMENTS CONTRE UNE INTERVENTION MILITAIRE EN SYRIE !
RÉPONDONS AUX APPELS CONTRE L’INGÉRENCE OCCIDENTALE EN SYRIE ! TOUS CONCERNÉS !


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 30-08-2013 à 08:37:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Rennes. Vendredi soir, une manif contre l'escalade militaire en Syrie


Mercredi 28 août 2013 17:50
Rennes. Vendredi soir, une manif contre l'escalade militaire en Syrie 1
Vendredi soir, un rassemblement contre une intervention militaire des alliés occidentaux en Syrie se déroulera à Rennes, à l’initiative du Mouvement de la Paix

« Non à l’intervention armée en Syrie, non à la participation de la France », c’est l’appel du Mouvement de la Paix qui organise vendredi soir, à 18 h, un rassemblement devant l’hôtel de ville pour affirmer sa solidarité « avec les forces de paix, de justice et de démocratie en Syrie. L’escalade proposée par le Président Hollande n’est pas la bonne issue. »

Contre « le cercle infernal des logiques de guerre »

Le Mouvement de la Paix condamne fermement l’utilisation d’armes chimiques, mais il met ne garde les pays alliés. « Avant même les conclusions de la mission de l’Onu, seule habilitée à mener une telle enquête sur l’utilisation des armes chimiques, la France, les USA et leurs alliés membres de l’Otan, déclarent avoir des certitudes. Si preuves il y a, ils ont la responsabilité de les transmettre à l’Onu. Envisager une intervention militaire en dehors des Nations Unies, c’est alimenter le cercle infernal des logiques de guerre et de violence en négligeant l’intérêt des peuples. »

Vendredi 30 août, à 18 h, rassemblement place de l’hôtel de ville, à Rennes. Ouvert à tous.

Ouest-France

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 30-08-2013 à 13:18:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le blog Vive la Révolution qui reprend l'article de Luc Michel :

L’opinion publique est contre la guerre de syrie


Pas d’intervention en Syrie !
Retrait de l’OTAN !
Fabius dehors !


En commentant "D’après les sondages publiés tout récemment par la télé, l’opinion publique est encore bien plus contre la guerre que ce qui est dit dans l’article" .

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 30-08-2013 à 15:08:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Manifestation à la Fontaine des Innocents :

"A Paris, où j'ai participé au rassemblement du Mouvement de la Paix avec mes camarades de l'URCF qui y diffusaient leur communiqué et y vendaient leur presse, il y avaient aussi quelques centaines de personnes rassemblées à la Fontaine des Innocents." XXXX

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 31-08-2013 à 13:14:33   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La déclaration de l'OCML Voie Prolétarienne :

Impérialisme français, bas les pattes en Syrie / French Imperialism, hands off Syria





L’OCML Voie Prolétarienne dénonce la surenchère guerrière et interventionniste en Syrie et appelle à s’y opposer par tous les moyens.

En dépit des justifications et des prétextes « humanitaires » les interventions impérialistes en Syrie, ne sont en rien dictées par la défense de la liberté des Syriens contre leur régime oppresseur et exploiteur dont la France avait reçu en grande pompe le dirigeant en juillet 2008. En prenant prétexte de l’utilisation de gaz sarin, les impérialistes occidentaux cherchent une légitimation de leur intervention. Mais les centaines de morts de l’attaque du 21 août dans les faubourgs de Damas, ne sont pas plus acceptables que des dizaines de milliers de victimes des bombardements précédents avec des armes conventionnelles. Prétexte hypocrite qui ne peut masquer les motifs des interventions. L’enjeu est qui contrôlera les pays de la zone, l’une des principales régions pétrolières du monde. Faire tomber le régime syrien est d’isoler le régime iranien pour le neutraliser. La bourgeoisie iranienne en se dotant d’un armement atomique bouleverse le rapport de force régional qui repose sur l’armement, en particulier nucléaire, d’Israël.

La lutte du peuple syrien qui s’était soulevé au printemps 2011, contre ses oppresseurs, a été dès l’été 2011, instrumentalisée par la réaction arabe, les sionistes, et les impérialistes occidentaux qui ont voulu l’utiliser pour renverser à moindre frais Assad. A moindre frais pour eux, mais en se payant sur le sang, la misère et les sacrifices des Syriens, qui ont été encouragés à s’engager dans un affrontement dont ils n’étaient plus maîtres.

Le peuple syrien, ainsi que les peuples palestiniens et libanais, sont les victimes d’un conflit entre deux alliances impérialistes et réactionnaires. Celle des impérialistes occidentaux, de la Turquie, d’Israël, du Qatar et de l’Arabie Saoudite, en qui il est difficile de voir des défenseurs de la démocratie et les droits des peuples, opposée à la coalition de Russie impérialiste, des Mollah réactionnaires iraniens et de leur alliés régionaux qui soutiennent Assad.

L’impérialisme français qui joue le va-t-en guerre depuis plus d’un an, comme les autres impérialistes, a cru pouvoir faire tomber le régime, en appuyant militairement, financièrement et politiquement l’ALS et les autres groupes armés, sans intervenir directement. Ils ont échoué. Le régime n’est pas tombé et ne cède pas aux menaces verbales de sanction, assuré qu’il est d’un certain soutien interne, de l’appui militaire et politique de la Russie ainsi que de l’Iran et de ses alliés.

Aujourd’hui, en dépit de leurs menaces d’intervention, les impérialistes occidentaux hésitent à engager une opération militaire directe, tant par la crainte de son coût politique, que celle du risque de déstabilisation régionale, que la chute brutale du régime comporte, comme ils en ont fait l’expérience en Libye. Malgré leurs craintes, ils ont mis en marche une logique d’affrontement qui leur échappe. Par delà les intérêts régionaux, ce qui est en jeu maintenant pour les USA, et dans une moindre mesure pour la France, c’est leur capacité à rester des puissances dominantes, craintes et respectées par leurs concurrents. Si Assad ne cède pas, l’intervention, malgré tous les risques qu’elle comporte pour eux, sera inévitable. Leur capitulation devant le régime syrien et ses alliés impérialistes serait l’aveu de leur faiblesse et encouragement pour leurs concurrents Russe et Chinois. Et cela est un risque bien plus important pour eux.

L’impérialisme porte la guerre, comme l’orage la foudre. En tant que communistes d’un pays impérialiste, tel que la France, nous travaillons à la défaite de celui-ci dans ses entreprises guerrières.

En tant que communistes internationalistes, nous œuvrons avec tous les peuples du monde et leurs organisations révolutionnaires au renversement des impérialistes et de leurs suppôts bourgeois et réactionnaires dans tous les pays. Notre défaitisme révolutionnaire n’est en rien un soutien à la bourgeoisie syrienne.


- Opposons nous à toute intervention impérialiste française et occidentale en Syrie, directe ou indirecte

- Dénonçons les prétextes mensongers de notre bourgeoisie.

- Pas d’union nationale, UMP et PS, va-t-en guerre et défenseurs de l’impérialisme français ;

- Solidarité internationaliste avec les peuples, dans la lutte pour le renversement des impérialistes occidentaux ou non, et de leurs alliées réactionnaires, pour l’indépendance nationale et la libération sociale.


Le 29/08/2013

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 31-08-2013 à 19:41:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Futur Rouge :

PAS DE BOMBE SUR DAMAS!


Depuis quelques jours, sans même attendre les conclusions des experts de l'ONU sur ce qui s'est vraiment passé à la Ghouta, les dirigeant-e-s impérialistes de France et des USA (les britanniques étant neutralisés par leur opposition interne) concentrent leurs forces navales et aériennes en direction de la Syrie...Il s'agit selon François Hollande de « punir » le régime de Bachar El Assad... La réalité, c'est que ces frappes seront là pour causer des dégats suffisamment importants aux infrastructures et forces militaires syriennes pour forcer Bachar Al Assad a accepté un compromis, non avec son opposition interne, mais surtout avec les impérialistes du camp franco-américains.
A l'heure où nous écrivons ces lignes, nous ignorons si les impérialistes se contenteront comme ils/elles l'annoncent d'une simple agression (comme en ex-Yougoslavie en 1995 et au Soudan en 1998) où « nos » aviateurs regarderont d'en haut « nos » bombes semer un peu plus de deuils et de destruction sur un malheureux peuple qui n'en a vraiment pas besoin. Nous ignorons si les impérialistes se parjureront comme ils/elles l'ont fait pour la Libye, s'ils risqueront des troupes au sol et s'engageront dans une entreprise d'invasion du pays. Dans ce cas ils braveront la colère de l'Iran, des impérialistes rivaux russe et chinois et feront un pas de plus sur la voie de la guerre mondiale.

L'Impérialisme français

Depuis le début de la crise syrienne, l'impérialisme français apparaît comme un des impérialismes les plus agressifs. L'impérialisme français est une puissance en déclin, un tigre blessé à mort qui n'en est que plus dangereux. Il se verrait bien volontiers sortir de la crise où il est plongé en prenant le contrôle de ce point nodal pour le gaz et le pétrole qu'est la Syrie.
De plus la France a une longue histoire avec la Syrie: de 1920 à 1946, la Syrie a été sous occupation française (mandat français). Dès cette époque, l'Etat français s'est efforcé de diviser la Syrie pour mieux la contrôler, notamment en la séparant du Liban (1926) et en essayant de créer un micro- Etat des Alaouites (1924). Depuis, le démantèlement de la Syrie a toujours été un projet de l'impérialisme français. Aujourd'hui, la situation dramatique des Kurdes de Syrie (pris entre deux feux entre le régime et l'opposition armée) et les dangers mortels que courent la minorité alaouite en cas de victoire de l'opposition peuvent permettre à la France de ressortir son projet, mais elle a besoin que la Syrie s'enfonce toujours plus dans le chaos pour que le démantèlement devienne peu à peu une évidence (comme en Irak).
A l'été 2004, Chirac a profité du soixantième anniversaire du débarquement de Normandie pour mettre un marché dans la main de George W. Bush: mettre les réseaux de l'impérialisme français en Syrie au service d'une politique de déstabilisation du régime de Damas. Un marché de vautours qui a scellé la réconciliation des impérialismes français et US, qui venaient de s'affronter violemment en Irak et en Côte d'Ivoire. On a beaucoup entendu les « démocrates syrien-ne-s » lié-e-s à l'impérialisme français au début du conflit, avant qu'ils/elles ne soient progressivement évincé-e-s de la scène par les frères musulmans financé-e-s par le Qatar et les salafistes financé-e-s par l'Arabie Saoudite. Pour autant l'impérialisme français n'a jamais complètement disparu de la scène et l'armé française a continué à armer l'opposition armée et à former ses cadres.
Aujourd'hui, alors que l'armée du régime syrien gagne du terrain et que les protégé-e-s du Qatar et de l'Arabie saoudite commencent à s'entretuer, l'impérialisme français cherche à reprendre la main.

Le régime syrien

Les ennemi-e-s de nos ennemi-e-s ne sont pas forcément nos ami-e-s.
Nous savons très bien ce qu'est le régime syrien. Nous connaissons le sort qu'il reserve aux militant-e-s progressiste, syndicalistes et communistes (en tout cas celles et ceux qui refusent de servir de caution démocratique au sein du « Front Populaire », vitrine du régime et chambre d'enregistrement des décisions du Parti Baath).
La Syrie n'est pas le monde des bisounours socialiste, mais un fourrier de contradictions sociales violentes : sociales, religieuses, claniques. Ces contradictions se sont faites de plus en plus violentes depuis que Bachar Al-Assad est arrivé au pouvoir (2000) et a travaillé à mettre en pièces les anciens acquis sociaux au nom de la « voie chinoise » (libéralisme économique, autoritarisme politique). Nous savons que la « voie chinoise » a entraîné un creusement des inégalités et d'importants mouvements de mécontentement dans la classe ouvrière, chez les étudiant-e-s et les privé-e-s d'emploi (sans parler des Kurdes, privé-e-s de toute citoyenneté). Le régime a ainsi fragilisé son assise populaire.
De telles manifestations ont eu lieu au printemps 2011 et qu'elles ont été réprimées avec férocité. Cette opposition progressiste et patriote a été réduite au silence par l'opposition pro-occidentale, puis par les djihadistes de l'armée syrienne libre, puis par les salafistes du Front Al Nosra. Nous sommes de tout coeur avec les communistes, les syndicalistes, les progressistes, les féministes, les patriotes arabes et kurdes de Syrie. Ils/elles tiennent l'avenir de la Syrie entre leurs mains. Nous souhaitons à terme l'effondrement du « socialisme » de carton plâtre du parti Baath et son remplacement par un socialisme réel s'appuyant non plus sur le bloc impérialiste russo-chinois mais sur la mobilisation des masses populaire pour lutter contre les tentatives de déstabilisation et de partition de l'OTAN et de la réaction arabe. En attendant, tant que le pays restera plongé dans la guerre inter-communautaire, clanique, il sera impossible de mener la lutte des classes, et d'avancer sur la voie du socialisme véritable.

L'opposition armée

Nous ne sommes pas des adeptes du grand complot. Nous ne voyons pas dans l'opposition armée syrienne (armée syrienne libre, Front Al Nosra)une simple bande de mercenaires internationaux créée de toute pièce par l'Impérialisme français, la Turquie et la réaction arabe (Arabie Saoudite, Qatar...). Une poignée d'agent et de mercenaires ne peuvent pas déstabiliser un régime de l'extérieur (sans quoi comment expliquer que nous ayons tant de mal à faire la révolution dans notre propre pays!). Les scolopendres ne s'infiltrent jamais que dans des murs déjà pourris. L'impérialisme a soufflé sur des braises mais il n'aurait jamais mis le feu à la Syrie si il n'y avait trouvé que des cendres. L'opposition armée à une base sociale en Syrie: elle s'appuie sur les 25% de jeunes chômeur-euse-s auxquel-le-s le « socialisme » syrien est incapable de fournir un emploi, elle s'appuie sur les vieux rapports sociaux féodaux et clientélisme que le parti Baath a été incapable de déraciner en quarante ans de pouvoir, elle s'appuie sur des ressentiments ethniques et religieux...

De même, nous ne pensons pas que les capacités de résistance du régime syrien sont dues uniquement à la puissance de son appareil policier et militaire ni à l'aide militaire de l'Iran, de l'impérialisme russe et de l'impérialisme chinois. Moubarak et Ben Ali ont été renversés par leur peuple en quelques jours, malgré un appareil policier et militaire au moins aussi performant et le soutien des impérialismes français et US. Nous pensons que la résistance du régime est due aussi à la terreur des minorités (Alaouites, Chrétien-ne-s, Druzes, Chiites, etc.) face aux massacres déjà commis par l'opposition armée et aux risques de génocide en cas de chute du régime. Nous pensons que la résistance du régime est due aussi à la peur de la classe ouvrière, de la paysannerie pauvre et des femmes de perdre leurs derniers acquis en cas de chute du régime. La résistance du régime est due aussi à la révulsion croissante d'importantes fractions de la population syrienne (et tout spécialement de la minorité kurde) face aux méthodes de guerre de l'opposition armée.

Massacres de civil-e-s, viols de guerre et autre tortures, attaques chimiques... Certaines fractions du pouvoir syrien sont capable du pire contre le peuple, même si elles ne s'en vantent pas. En revanche, le pire est clairement assumé par l'opposition armée. Les « révolutionnaires » soutenu-e-s par l'impérialisme français le revendiquent avec candeur devant les caméras que leur tendent complaisamment les médias occidentaux et postent avec fierté leurs sanglants exploits sur You Tube. Massacres de civil-e-s, viols de guerre et autres tortures, attaques chimiques...tout cela fait partie de leur programme, de leur projet de société, de leur vision du monde.

Nous sommes attaché-e-s à l'unité syrienne que l'impérialisme français a toujours cherché à démanteler. Après avoir contribué à coloniser la Palestine, à détruire le Liban et l'Irak, les impérialistes occidentaux s'apprêtent à noyer sous les bombes ce dernier fragment fragile de l'orient mosaïque, ce dernier espace de coexistence des cultures.

NE LAISSONS PAS LES IMPERIALISTES ATTAQUER LA SYRIE!



Edité le 31-08-2013 à 20:23:40 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 31-08-2013 à 22:15:50   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Alerte ! Le gouvernement PS-Verts fait le choix de la guerre contre la Syrie !


Déclaration commune de Faire Vivre le PCF, la Gauche communiste, le PRCF

jeudi 29 août 2013


Le bourrage de crâne médiatique sur la situation en Syrie tourne à plein, sans nuance, sans souci de la vérité, afin de justifier une énième opération militaire.
Les opérations secrètes des services occidentaux en Syrie qui financent, forment et arment des mercenaires issus de groupuscules islamistes, les opérations de déstabilisation menées depuis deux ans, des exactions terroristes contre l’indépendance de la Syrie sont connues. Nous savons aujourd’hui que ce sont les Occidentaux qui ont aidé l’Irak dans l’usage d’armes chimiques contre l’Iran, que les justifications de la guerre en Irak étaient des mensonges , repris par tous les dirigeants occidentaux et leurs médias aux ordres.

Pourtant, tout s’accélère après les déroutes militaires et l’inconsistance politique des "rebelles", malgré le soutien financier et militaire des régimes ultra-réactionnaires du Golfe persique et des services secrets occidentaux.

Les communistes de Syrie et de tout le Proche-Orient ont dénoncé la lourde responsabilité du régime d’ Al Assad dans la situation du peuple syrien. Ses concessions aux exigences du FMI et des impérialistes après la chute de l’URSS ont renforcé les inégalités et les violences. Mais cela n’empêche pas les communistes syriens d’assumer leur devoir patriotique et anti-impérialiste en combattant l’ingérence étrangère en Syrie, avec des forces démocratiques d’opposition à Assad, qui ont refusé la militarisation des manifestations. Tous défendent le droit de ce pays à préserver son indépendance et à maintenir le seul régime laïque de la sous-région, maîtrisant ses ressources pour le progrès social et l’égalité hommes-femmes.

Nous avons deux certitudes :

> rien de bon, rien de progressiste ne peut sortir d’une intervention impérialiste :
la situation en Irak, en Libye, en ex-Yougoslavie, au Mali... prouvent que c’est au chaos, à la misère, à l’aggravation des violences qu’aboutissent ces guerres inacceptables, tant du point de vue de l’indépendance nationale, que du progrès social et des libertés démocratiques des peuples.

> les enjeux géopolitiques entre US,UE, et les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), les enjeux des gazoducs qui traversent le Proche-Orient, les intérêts des multinationales des armes et de l’énergie sont au coeur des stratégies occidentales pour le "nouveau Proche-Orient".

La France de Hollande est en pointe dans l’agression euro-atlantique qui se prépare contre la Syrie. C’est un Fabius militariste, comme aux plus belles heures coloniales des socialistes français, qui renie les principes défendus par la France lors de l’invasion américaine en Irak.
Face à Bush, D. de Villepin avait refusé toute intervention militaire contre un pays tiers sans l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU : il est déshonorant pour notre pays qu’un ministre de la République décide de faire sauter ce garde-fou minimal du droit international : c’est la porte ouverte à l’aventurisme le plus dangereux, sans parler des risques de conflagration d’une intervention occidentale ouverte en Syrie étant donné l’imbrication des enjeux géopolitiques régionaux et mondiaux.

Nous ne laisserons pas sans réponse les déclarations bellicistes des ministres et du président français. Les progressistes, les anti-impérialistes, les défenseurs du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, les patriotes de France doivent reprendre le flambeau de la bataille pour la paix, contre les guerres coloniales et impérialistes , contre les ventes d’armes qui sont d’abord le fait des USA et de l’UE, pour le désarmement nucléaire.

Le gouvernement socialiste , qui s’apprête à démolir les retraites par répartition en alléguant l’endettement de la France, trouve soudain des milliards d’euros pour agresser un peuple souverain , alors qu’il prétend ne plus avoir d’argent pour la protection sociale et les services publics.

La lutte pour la paix est un axe essentiel du combat des communistes depuis la boucherie impérialiste de 14-18. Elle est inséparable de la lutte contre l’euro-austérité, pour la sortie de la France de l’euro, de l’UE et de la machine de guerre impérialiste de l’OTAN.

Les communistes appellent à lier la lutte contre l’austérité à la lutte contre les guerres impérialistes, ruineuses, injustes, déshonorantes pour la France et dangereuses pour la paix mondiale .

le 28/08/2013

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 01-09-2013 à 13:23:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Vendredi 30 août 2013
LILLE : NON A LA GUERRE CONTRE LA SYRIE ! LE FRONT UNI DES IMMIGRATIONS ET DES QUARTIERS POPULAIRES (FUIQP) APPELLE A LA MOBILISATION LA PLUS LARGE POSSIBLE POUR STOPPER LES TUEURS OBAMA ET HOLLANDE



Non A La Guerre contre la Syrie

Le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP) dénonce les préparatifs de guerre contre la Syrie.

Il appelle à la mobilisation la plus large possible et sous toutes les formes possible pour arreter cette nouvelle agression contre les peuples du monde.

Dans le cas où le danger devenait réalité, le FUIQP appelle à une manifestation le jour du déclenchement de l’agression à 18 heure Place de la République à Lille.

Nous appelons également tous les anti-militaristes, les pacifistes, les anti-impérialistes et les anti-colonialistes à organiser dans leur ville un rassemblement contre la guerre.

Merci de faire circuler sur vos réseaux, listes de diffusions et pages face book


Blog de J. Tourtaux

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 01-09-2013 à 20:29:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le blog
"ça n'empêchepas nicolas"
:

Malgré le répit de quelques jours, imposé par le refus des peuples
d'une nouvelle guerre d'agression impérialiste


Les Occidentaux
vont-ils pouvoir mettre le feu à la Syrie ?


par Jean LEVY

La semaine passée, le déclenchement des opérations militaires nous était présenté comme une question d'heures...
Dès le 29 septembre, les médias - serviteurs zélés de François Hollande et des puissances financières françaises et transnationales - annonçaient des frappes militaires "avant le 4 septembre" et le président français précisait que celles-ci auraient lieu AVANT le débat au Parlement, prévu ce jour-là.

Télés, radios et journaux, cartes de géographie à l'appui, dessinaient le contour de l'agression imminente...

Mais depuis deux jours, changement de ton !
Au grand dam de ces va-t-en-guerre de salon bien à l'abri derrière leurs micros, caméras et claviers, les peuples d'Europe et d'Amérique font entendre leurs voix.

Premiers résultats : en Europe, l'Allemagne et l'Italie déclarent forfait. En Grande-Bretagne, où l'opinion grondait, David Cameron, le Premier ministre, pourtant va-t-en-guerre, s'est vu contraint de soumettre la décision à un vote préalable de la Chambre des Communes. Et celle-ci, contre toute attente, a refusé la guerre, trente députés conservateurs ayant rejoint par leur vote négatif les travaillistes, malgré les pressions de Laurent Fabius, dépêché sur place.

David Cameron s'est incliné : après le Canada, la Grande-Bretagne, pourtant l'alliée traditionnellement fidèle à Washington, ne participera pas aux opérations projetées.

Malgré ce revers de taille infligé au camp belliciste, le président français reste de marbre : la France, selon lui, et donnant le sentiment d'ignorer la défection anglaise, participerait, même seule aux côtés des USA, à l'agression militaire contre la Syrie.

François Hollande accélère les préparatifs de l'intervention française, qui devrait toujours avoir lieu avant le débat - sans vote - du Parlement le 4 septembre...

Pourtant, l'opinion publique de notre pays refuse à 64% l'option militaire, déjà rejetée dès la première heure par les militants anti impérialistes - le Collectif communiste Polex, le Comité Valmy, le PRCF, les Rouges Vifs de Marseille, les communistes de Vénissieux, mais aussi par le PCF, le Mouvement de la Paix - qui manifestaient dès jeudi 29 mai à Paris et en province. Ce refus de la guerre s'étendant sous des formes diverse à des fractions de la droite, Debout la République, au Modem, à des secteurs de l'UMP, contrainte aujourd'hui officiellement de réclamer un vote préalable du Parlement français...

Aux USA mêmes, l'opinion étant majoritairement hostile à l'engagement dans un nouveau conflit, Barack Obama doit en tenir compte et, samedi 31 août, il annonce qu'il soumet l'option militaire américaine à un vote préalable du Sénat et de la Chambre des Représentants, réunis seulement à partir du 9 septembre...

Ainsi, face à un monde hostile à un nouveau conflit, gros des menaces d'une troisième guerre mondiale, les USA ne sont plus en capacité d'imposer unilatéralement leur domination impérialiste. Les vetos de la Russie et de la Chine, la fermeté de leurs mises en garde, la condamnation sans équivoque de l'interventionnisme occidental par les nations libérées d'Amérique latine, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et South Africa)également, mais aussi par des alliés des USA, telle l'Egypte, ont créé un nouveau rapport de force dans le monde.
Alors qu'il y a vingt ans ou plus récemment encore, les USA et leurs alliés pouvaient unilatéralement intervenir militairement dans les Balkans, en Afghanistan, en Irak, en Afrique comme en Libye ou au Mali.

Donc, la paix du monde vient d'obtenir un sursis.
Mais un simple sursis.

L'impérialisme US, obligé de temporiser, n'a pas dit son dernier mot. Il nous reste quinze jours pour amplifier la riposte de notre peuple. Et seulement deux jours pour contraindre le pouvoir, en France, à non seulement organiser un véritable débat au Parlement, mais aussi à un vote préalable de celui-ci avant toute décision française. Et mettre ainsi chaque député et sénateur devant ses responsabilités, face à l'opinion de nos concitoyens.

Pour l'instant, François Hollande et son parti, dit "socialiste", violant la démocratie et bafouant l'esprit même de la République française, restent figés sur leur refus de consulter les représentants du peuple français. Le président de la République, son gouvernement, les parlementaires PS, Radicaux de Gauche et EELV, s'en tiennent, pour le moment, à la position aventuriste de l'option militaire sans blanc sein du Parlement.

Mais leur position devient chaque heure plus intenable après les exemples britannique et américain, et face à l'opposition grandissante du peuple français.
Il reste, crions-le bien fort, deux jours pour imposer le 4 septembre, un vrai débat parlementaire suivi d'un vote négatif.

Organisons, dès à présent, la mobilisation de tous ceux, quelle que soit leur couleur politique, qui refusent de voir la France entraînée dans de terribles aventures militaires, qui pourraient déboucher sur une troisième guerre mondiale.

Et pourquoi pas, Mercredi 4 septembre, devant l'Assemblée Nationale ?


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 03-09-2013 à 23:14:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

À propos de la situation en Syrie


Terrorisme en SyrieCeux qui ont dit que l’Irak de Saddam Hussein avait des armes de destruction massive, et qui, pour ce motif, ont détruit ce pays, ceux qui ont dit que la Libye de Mouammar Kadhafi avait bombardé la population de Benghazi, et qui, pour ce motif, ont détruit le pays, les mêmes, exactement les mêmes, nous disent aujourd’hui que la Syrie de Bachar el-Assad a utilisé du gaz sarin et menacent le pays d’une intervention.

Laurent Fabius, notre dangereux ministre français des affaires israéliennes, n’a besoin d’aucune preuve pour affirmer la culpabilité du gouvernement syrien. La haine lui suffit !

Mais l’Empire et ses vassaux sont en train de perdre cette guerre qu’ils mènent en sous-main par des mercenaires fanatisés. Ces gens sont dangereux. Ils sont aux abois. Ils sont donc capables des pires exactions. Les Syriens le savent, et certainement s’y préparent. Leurs alliés aussi.

Et nous, en France, que pouvons-nous faire ? On voit bien, par leurs mensonges-mêmes, que l’opinion publique est un enjeu. Serons-nous indifférents à ce qui se passe ? Ce serait accepter les attaques, les bombes, les missiles qu’ils s’apprêtent à utiliser.

Faisons savoir autour de nous notre propre opinion : ce sont les pires ennemis des peuples, des menteurs sanguinaires. Soyons convaincus que la Syrie sera sauvée par ses propres forces
Et que l’Empire sera vaincu !

D.R.

blog Resistance

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 05-09-2013 à 12:56:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pourquoi l'intervention en Syrie est inacceptable?
Voici quelques éléments de réflection pour remettre la raison sur ses pieds.

Hollande pire que guy Mollet, le ps pris par son syndrôme belliciste est près a nous faire partir comme en quatorze dans un coup tordu qui sent le mauvais argents et la cupidité.

Comme d'habitude l'humanitaire sert de cache sexe. Il s'agit ni plus ni moins de remettre un peuble dans les fers de la colonisation.

Il n'est question dans tous les dicours que nous entendons chez les socialistes et les verts que de la vieille langue revencharde de ceux qui se prennent pour des civilisateurs et qui avec le sabre et le goupillon -comme le chantait en son temps Jean Ferra - veulent mettre les peuples en coupes règlées pour les vampires du capital.

Une fois de plus ils trahissent leurs causes et les engagements pris devant le peuple. Une fois de plus ils font avec le zèle le boulo que la droite n'oserait faire. Comment est-il possible de vouloir encore envisager avec leurs formations politiques des accords électoraux sans se rendre complice de leurs décisions ?

Comment ne pas comprendre que nous nous déconsidérons encore d'avantage dans les yeux d'une opinion qui est entrain de lancer le manche apres la cognée de la politique. Gilbert


___________________


commun commune le blog de diablo

Refus de l'intervention armée en SYRIE: quelques arguments simples



Lu sur Réveil communiste :

Cet argumentaire est destiné à répondre aux militants qui ne comprennent pas pourquoi, à leurs dires, le PCF ne soutient pas (ou plus) la rébellion syrienne, et/ou qui pensent qu'il faut intervenir en Syrie pour créer un exemple qui bannisse à jamais l'usage des armes chimiques - et oui, le débat en est là !

1) L'intervention ne résoudra rien, les rebelles ne gagneront pas, mais l'intervention fera durer guerre, massacres et destruction. Il y a même un risque de guerre généralisée, voire mondiale, impliquant l'Iran, la Russie, le Chine.

2) Les faits ne sont pas établis quant aux responsabilités dans l'utilisation d'armes chimiques, et plus les Occidentaux fournissent de « preuves », moins ils sont convaincants. On se dirige vers une réédition des mensonges de 2003, sur les armes chimiques en Irak. Sans être grand clerc, on ne comprend pas quel intérêt le régime aurait eu de fournir le prétexte à une intervention internationale écrasante, alors qu'il est en train de gagner sur le terrain.

3) Par contre des armes chimiques ont été utilisées en effet le 21 août. Si ce n'est pas par le régime, c'est par les rebelles, comme ils l'ont déjà fait au printemps dernier (leur responsabilité a été établie par les inspections de l'ONU à l'époque). Loin de « punir »les auteurs du crime, on est sans doute en train de les couvrir et de les aider.

4) Intervenir, c'est dans les faits soutenir la rébellion armée qui se déchire entre proaméricains et djihadistes, comme en Libye. Or une victoire de cette opposition-là, tenue à bout de bras par la CIA, les services turcs, qataris et saoudiens est tout simplement la pire éventualité, car elle est noyautée par des groupes criminels à tendance génocidaire (envers chrétiens, chiites, alaouites et Kurdes qui représentent en tout environ 25% de la population).

5) Enfin il ne faut pas se laisser impressionner par les médias qui dans cette affaire sont d'une partialité sans équivalent. Particulièrement la presse autrefois « de gauche » (Libération, Le Monde) qui est vendue de longue date à l'impérialisme américain.


6) Nous n'avons-nous autres Français, aucun droit d'intervenir dans les affaires syriennes, pays que nous avons colonisé autrefois, et aucune « mission civilisatrice » pour y imposer notre « démocratie » qui ne reflète plus que la domination capitaliste la plus directe sur le pouvoir politique.

G.Q.
Le 3 septembre 2013

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8003 messages postés
   Posté le 20-10-2013 à 23:41:45   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

il faut absolument dénoncer le génocide perpetré par les djihadistes au nord est de la syrie contre les kurdes!
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8003 messages postés
   Posté le 01-11-2013 à 13:04:54   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

http://www.institutkurde.org/info/depeches/syrie-combats-entre-kurdes-et-jihadistes-brahimi-en-iran-4629.html
Eric
Jeune Communiste
160 messages postés
   Posté le 02-11-2013 à 10:03:19   Voir le profil de Eric (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eric   

Apparemment l'intervention n'est plus d'actualité .
Merci à la Russie et à la Chine .
Maintenant Bachar n'a plus qu'à nettoyer les dernières poches de terroristes .

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8003 messages postés
   Posté le 02-11-2013 à 12:57:40   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

mais nos médias condamnent les terroristes djihadistes somaliens en tant que tels,mais pas leurs homologues syriens d al-nosra.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11984 messages postés
   Posté le 04-11-2013 à 09:18:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Evidemment ils ne vont pas se déjuger de sitôt.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8003 messages postés
   Posté le 04-11-2013 à 17:07:41   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

et,evidemment,les djihadistes d al-nosra ne seront jamais traduits en procès pour leurs crimes atroces,qui confinent à l holocauste des kurdes de syrie.
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Actions en communs des membres  NON A L'INTERVENTION EN SYRIENouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum