Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Chine : capitalisme ou socialisme ? 

 Economie planifiée

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Mengistu
Jeune Communiste
144 messages postés
   Posté le 17-05-2023 à 19:41:58   Voir le profil de Mengistu (Offline)   Répondre à ce message   http://www.sartanroujo.art.blog   Envoyer un message privé à Mengistu   

Je relance le débat sur la Chine avec cet article en anglais qui montre que Xi Jinping n'a aucune intention de revenir à une économie planifiée.
Xi Jinping said: "The practices in reform have made us realize that we must under no circumstances turn our back on addressing blindness of the market, and we must not return to the old path of a planned economy." ais-je besoin de traduire ?

http://www.xinhuanet.com/english/2020-05/23/c_139082022.htm?fbclid=IwAR1G67ZQ6dMJsSi-QNuCEaPG4ac9mJLeSaJxyxPPzgzw3qkMVTlCwuVn2BY

généralement les pro-chine actuelle disent "la phase d'économie privatisée actuelle n'est que temporaire, ce n'est qu'une NEP de plusieurs décennies et bientôt la Chine replanifiera tout". Or, Xi dit ici l'inverse.

--------------------
Voici ma revue en ligne : sartanroujo.art.blog
Mengistu
Jeune Communiste
144 messages postés
   Posté le 17-05-2023 à 19:43:40   Voir le profil de Mengistu (Offline)   Répondre à ce message   http://www.sartanroujo.art.blog   Envoyer un message privé à Mengistu   

https://www.weforum.org/agenda/2023/01/davos-2023-special-address-by-liu-he-vice-premier-of-the-peoples-republic-of-china/

Liu He, Vice-President of the PRC, on the World Economic Forum:
"Second, we must always make establishing a socialist market economy the direction of our reform. We must let the market play a decisive role in resources allocation, let the government play a better role. (Some people say China will go for the planned economy. That’s by no means possible.) We will deepen SOE reform, support the private sector, and promote fair competition, anti-monopoly and entrepreneurship.
Third, we must always promote all-round opening-up. Opening-up, as a basic state policy, is a catalyst of reform and development, and a key driver of economic progress in China. China’s door to the outside will only open wider."

--------------------
Voici ma revue en ligne : sartanroujo.art.blog
Mengistu
Jeune Communiste
144 messages postés
   Posté le 17-05-2023 à 19:43:55   Voir le profil de Mengistu (Offline)   Répondre à ce message   http://www.sartanroujo.art.blog   Envoyer un message privé à Mengistu   

où se trouvent les preuves discurcives chez Deng ou chez Xi que la phase actuelle serait temporaire ?

--------------------
Voici ma revue en ligne : sartanroujo.art.blog
Mengistu
Jeune Communiste
144 messages postés
   Posté le 17-05-2023 à 19:44:33   Voir le profil de Mengistu (Offline)   Répondre à ce message   http://www.sartanroujo.art.blog   Envoyer un message privé à Mengistu   

Dans ces deux allocutions, Xi et Liu He disent que le marché sera ouvert au capital privé pour toujours.

--------------------
Voici ma revue en ligne : sartanroujo.art.blog
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 20-05-2023 à 23:49:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La comparaison avec la NEP vaut ce qu'elle vaut, elle ne définit pas le socialisme à la chinoise.
La NEP était une politique de transition sur la voie du capitalisme vers le socialisme, pas une politique socialiste. La Chine est déjà engagée dans le socialisme mais elle le divise en plusieurs phases, dont la première vient d'être franchie.

Le discours à Davos s'adresse à des entreprises capitalistes, et cela dans le cadre de l'ouverture maintenue de l'économie chinoise aux capitalistes étrangers.
Dans ce cadre les dirigeants chinois ne vont pas leur rappeler que leur objectif est le communisme et la fin de la propriété privée des moyens de production, sinon ce n'est pas la peine d'aller à Davos.
Donc les capitalistes privés sont bienvenus en Chine aussi longtemps que possible, c'est-à-dire aussi longtemps que la Chine en aura besoin, aussi longtemps que le socialisme aura besoin de ce capital.

L'ouverture de la Chine aux capital étranger a pour objectif d'utiliser le capital étranger pour le développement économique de la Chine. Et ceci s'oppose de fait au découplage voulu par les USA.
Encore une fois on ne peut pas isoler le développement du socialisme en Chine de l'environnement impérialiste, et ici des contradictions entre les intérêts privés des capitalistes et la stratégie impérialiste d'étranglement.


Tous les textes du PCC indiquent que le socialisme à la Chinoise entre dans une nouvelle phase de socialisation accrue. Mais il est parfaitement clair pour le PCC - contrairement au PCF et contrairement à ce qu'affirmait Khrouchtchev - que le communisme est un objectif qui succède au socialisme à long terme. Par conséquent une part privée des moyens de production subsistera durant une assez longue période.
Le manifeste du parti communiste signale que l'état prolétarien s'emparera progressivement de tout le capital, et non immédiatement.

Qu'est-ce qui détermine cette période ?
C'est la capacité de cette part privée à contribuer au développement des forces productives et au développement du socialisme lui-même. Et cette faculté est directement liée à l'indépendance des capitalistes chinois envers l'impérialisme. Lorsqu'ils cèdent ou collaborent ils ont rappelés à l'ordre ou sanctionnés.
La présence de capitalistes privés en Chine après 1949 est essentiellement déterminée par la question nationale d'une part, par le retard immense de la Chine d'autre part.
Sur ces sujets voir https://humaniterouge.alloforum.com/milliardaires-nationalisme-chinois-t8399-1.html

En Chine même, la propriété propriété privée des moyens de production constitue un des modes de propriété mais non le seul et la propriété publique est le pilier de l'économie, tandis que l'économie privée lui est subordonnée. L'économie privée n'a pas le pouvoir de transgresser les lois socialistes, de se lancer dans la spéculation, etc.

En ce qui concerne la planification, elle n'existe pas dans la distribution, qui s'effectue via le marché en fonction du travail effectué comme pilier. Par contre elle ne disparaît pas dans l'absolu, sinon les projets à cinq ou dix ans n'existeraient tout simplement pas.
Or chacun sait que la Chine planifie de très grands projets d'infrastructure, parfois sur 20 ou 30 ans alors que les pays impérialistes naviguent maintenant complètement à vue et dans le brouillard, après savoir bazardé ou pillé toute l'économie publique.
Pourtant la planification n'est pas un attribut exclusif du socialisme, les entreprises nationalisées non plus. En France, les premières années qui ont suivi la Libération ont planifié de nombreux domaines de la reconstruction. Le capitalisme peut parfaitement planifier certains domaines de l'économie afin d'assurer le développement des industries privées. Mais tôt ou tard l'anarchie de la production l'emporte.


Quand on dit que la planification est abandonnée, il s'agit de la planification de toute l'économie, de la planification absolue, parce que toute l'économie n'est pas planifiée.
En revanche l'abandon de toute sorte de planification dans un pays socialiste est une absurdité.

En ce qui concerne le "socialisme de marché", dont Staline avait déjà ébauché les contours, voir le fil https://humaniterouge.alloforum.com/economie-socialiste-marche-chine-t5039-1.html

La Chine continue d'avancer dans la voie du socialisme qu'elle s'est tracée. Elle a d'abord suivi l'URSS, mais le modèle ne pouvait pas être appliqué. Puis l'URSS s'est écroulée.
Le PCC en a tiré des leçons et avance selon son expression "en tâtant du bout des pieds les pierres de la rivière". C'est un chemin inédit et la politique est corrigée en fonction des résultats.
On peut se poser des questions ou faire confiance à l'expérience acquise par le PCC.
Les capitalistes et les impérialistes se sont empressés de saluer le "capitalisme chinois".
Ils étaient ravis de devenir les rentiers de l'usine du monde. Seulement l'usine du monde a accumulé le capital, les machines et le savoir faire, et maintenant les capitalistes occidentaux assis sur leur tas d'or mesurent leur dépendance.
Et comme ils constatent que le capitalisme n'a pas été instauré et que la dictature du prolétariat s'exerce toujours, ils parlent de régime "totalitaire". C'est trop tard.

Mais ce qui est pathétique, c'est que le PCC soit critiqué au nom du modèle soviétique, qui a échoué, ou encore au nom des thèses albanaises alors qu'il n'y a plus de socialisme en Albanie. Ceux qui défendent ces positions ont eux aussi un train de retard.


Edité le 21-05-2023 à 00:09:03 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Grand classique (ou très bavard)
1199 messages postés
   Posté le 21-05-2023 à 04:48:56   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

"capitalistes occidentaux assis sur leur tas d'or mesurent leur dépendance", peut-être plus actuel et reflétant mieux la réalité "capitalistes occidentaux assis sur leur tas de dettes mesurent leur dépendance".
La seule solution, déjà expérimentée par les capitalistes occidentaux au 20ème siècle, américains en tête, pour payer leurs dettes reste la guerre générale, en espérant sortir vainqueurs pour prendre le butin chez les vaincus.
Solution très risquée avec la Chine et la Russie.
En attendant, les affaires vont bon train, Biden va vendre des avions pour renouveler les flottes de F16 que ses clients européens vont envoyer en Ukraine, toujours le "Big business".


Edité le 21-05-2023 à 04:54:05 par pzorba75




--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Chine : capitalisme ou socialisme ?  Economie planifiéeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum