Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 La bourgeoisie encourage les pogroms anti roms

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 23-08-2013 à 17:30:17   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Tout d'abord merci à Gilbert Remond pour ses infos de première main et la documentation des associations de soutien qu’il m’a fournie.

En mai un squatt dans une usine désaffectée de Lyon avait déjà brûlé.
Plusieurs incendies se sont déclarés dans des camps roms, tout récemment le jeudi 15 à Vaulx-en-Velin, un autre le vendredi 16 à Noisy-le-Grand.

Les 150 victimes de ces incendies dorment à présent à la belle étoile, dans un dénuement total.
Il est difficile de discerner si ces feux sont dus à l'insalubrité et à la précarité de ces bidonvilles, comme l’affirme la presse, ou bien à la malveillance de certains habitants du voisinage, chez qui les politiciens bourgeois excitent une véritable haine xénophobe envers les roms, et qui ont déclaré ouvertement « il faut les brûler ! » .

Depuis le mois de juillet le bidonville de la Tase à Vaulx s’est étendu suite à l’arrivée de nouvelles familles déplacées par des démantèlements antérieurs.
L’insalubrité et la délinquance ont alors accentué les conflits entre les roms et les riverains ou entre les roms eux-mêmes.
Des appels à manifester racistes et haineux ont été lancés pour demander le démantèlement du camp, et refuser de scolariser les enfants roms.

Les associations d’aide qui tentent l’apaisement et essaient de s’appuyer sur la législation pour obtenir une intégration se font alors insulter.
Le Préfet les reçoit sur un coin de table en accusant les roms de « brûler du cuivre » et leurs filles de « faire des pipes » .

Les municipalités PCF ont mis certains équipements scolaires ou sportifs à disposition mais ces solutions provisoires n’aboutissent qu’à attiser l’hostilité des riverains contre les roms et la municipalité elle-même.

La Préfecture sollicitée plusieurs fois fait donc le mort et il est bien entendu hors de question de réquisitionner des bâtiments, seraient-ce des friches industrielles et de les mettre aux normes sanitaires.

La seule réponse est l’expulsion, c'est ce qu'a fait la police ce matin à l'aube pour "223 adultes et 167 mineurs" .
Seules les familles avec enfants de moins de 3 ans seront relogées momentanément.

Valls peut jouer les pucelles effarouchées et dénoncer «l'émanation d'une politique passée qui a fait du mal à la France» chez Estrosi. En réalité le gouvernement socialiste pratique la même politique qu'auparavant, celle des ghettos.

Le préfet Carenco et le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, davantage intéressés par les projets d’urbanisme huppés du genre Lyon Confluence, ajoutent ainsi systématiquement la misère à la misère et la concentrent dans les quartiers populaires dits "difficiles" jusqu'à ce que l'accumulation des contradictions devienne un mélange détonnant.


le projet en cours du musée des confluences, dont le budget est passé de 61 à 313 millions en 5 ans (chiffres de 2012)


le camp de Vaulx après l'incendie

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 23-08-2013 à 21:07:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ci-dessous le tract d'agitation xénophobe, dans le même style que les manifestations homophobes contre le mariage pour tous.

__________________


RIVERAINS, HABITANTS ET ASSOCIATIONS
DES QUARTIERS SUD DE VAULX EN VELIN
DEMANDENT LE DEPART IMMEDIAT DES CAMPS
DE ROMS INSTALLES AU CARRE DE SOIE


____________________________________________________________



Le 6 octobre 2012 un premier campement de ROMS s’est installé, en toute illégalité, sur un terrain du Sytral, angle des Avenues Salengro et Canuts : ce camp doit être démantelé depuis le 15/02/13 par ordonnance du Tribunal . Malgré toutes les actions effectuées auprès des pouvoirs publics, courriers et pétitions à la Préfecture, à la Mairie, au Département…, la procédure d’expulsion n’est toujours pas appliquée, et ce depuis plus de six mois. Ce laxisme inconséquent ou volontaire de nos autorités a entrainé l’arrivée d’un deuxième camp le 25 juin 2013 sur un terrain du Grand Lyon : nous attendons l’ordonnance du Tribunal mi-août qui doit définir une date d’expulsion pour ce deuxième camp, mais là encore, quand sera-t-elle appliquée ?

Pendant ce temps nos élus, avec à leur tête Monsieur Bernard GENIN et Madame Sophie CHARRIER, ont déjà organisé la scolarisation des enfants dans nos écoles à la rentrée prochaine, ce qui laisse supposer que la situation est amenée à perdurer.

Nous, habitants et riverains avons été patients, et maintenant sommes excédés devant le nombre croissant de nuisances provoquées par cette arrivée massive de migrants étrangers dont les conditions et habitudes de vie rendent la cohabitation impossible : FEUX EN TOUS GENRES, ODEURS, BRUITS, BAGARRES, PROSTITUTION, VOLS, CONDITIONS D’HYGIENE DEPLORABLES, etc…

La tension monte et est à son comble. Nous, associations et habitants responsables, maitrisons encore la situation mais pour combien de temps ? Nous voulons maintenant une action rapide pour un retour à une paix diurne et nocturne dans notre quartier et que l’on ne nous donne plus de leçons de morale et d’humanisme : que ceux qui les donnent viennent vivre notre quotidien !

NOUS MANIFESTERONS POUR L’EXECUTION IMMEDIATE DE LA PROCEDURE d’EVACUATION DES DEUX CAMPS DE ROMS

LE MARDI 13AOUT 2013 à partir de 17 h :
Rendez-vous avenue Roger Salengro – Angle Rue Nelly
Cette action sera renouvelée les
Mardis 20 Août, 27 Août, 3 septembre ; 10 septembre 2013
Et chaque semaine jusqu’au départ des ROMS !!!!

VENEZ NOMBREUX NOUS SOUTENIR ET VOUS FAIRE ENTENDRE !!!!!!!


Les riverains et Associations


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 23-08-2013 à 21:18:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ci-dessous des témoignages des associations de soutien. Les différents noms et adresses mail sont remplacés par XXXXX :


Sent: Wednesday, August 21, 2013 8:13 AM
Subject: Re: [RESF Rhône] Fw: Solidarité ROM ET APPEL RASSEMBLEMENT DEMAIN 17h devant bidonville

à la délégation obtenue du soir au lendemain, composée de la LDH et du Collectif vaudais, le préfet CARENCO a garanti que les familles sinistrées avec de jeunes enfants ( nouveau-né, bébés de quelques mois, enfants jusqu'à 3 ans (?) seraient hébergées incessamment, mais que les autres familles seraient expulsées rapidement .

XXXXX
-----Message d'origine-----
From: XXXXX
Sent: Tuesday, August 20, 2013 12:20 PM
To: XXXXX
Subject: [RESF Rhône] Fw: Solidarité ROM ET APPEL RASSEMBLEMENT DEMAIN 17h devant bidonville

----Mail transféré----
De: XXXXX
À: XXXXX
Envoyés: mar. 20 août 2013 10:48 HAEC
Objet: Fw: Solidarité ROM ET APPEL RASSEMBLEMENT DEMAIN 17h devant
bidonville

----- Original Message -----
From: XXXXX
To: undisclosed-recipients:
Sent: Monday, August 19, 2013 10:45 PM
Subject: Solidarité ROM ET APPEL RASSEMBLEMENT DEMAIN 17h devant bidonville

A l'ensemble du collectif ROMS solidarité Vaulx-en-Velin


Vous trouverez ci-joint un résumé de la situation du bidonville de la Tase : résumé fait avant la réunion (pour plus de rapidité nous reprenons le même).

La situation est quasi identique : aucune intervention sanitaire d'aucune sorte ni des autorités préfectorales ni des autorités locales...


Suite à la réunion du collectif solidarité Rrom de ce soir, nous avons décidé d'appeler à venir nombreux demain, Mardi à 17 h devant le camp afin de faire l'interface à ceux qui veulent instrumentaliser les riverains et qui appellent à manifester tous les mardis à 17 H (ci-joint leur tract initial). Notre présence marquera notre soutien aux Roms pour défendre la dignité humaine et nous permettra de discuter avec les riverains, qui ne sont pas tous hostiles mais demandent une prise en compte de la réalité sanitaire existante qui est effectivement, vraiment préoccupante.
Après l'incendie du 15 août, aucune aide des autorités préfectorales, hormis celle des associations ou de riverains. Inertie persistante de la préfecture pour la mise en oeuvre de la circulaire du 26 Août 2012.
L'expulsion est toujours comme une épée de Damoclès mais aucune "anticipation pour l'insertion " comme le prèconnise la circulaire d'Août 2012.


Rassemblement 17 H MARDI 20 AOÛT devant le bidonville avenue Salengro.
Venez nombreux !



Nous faisons aussi un appel à dons financier, dons à adresser au SECOURS
POPULAIRE 15 RUE FRANklIN 69120 VAULX-EN-VELIN

Des couvertures sont aussi les bienvenues : 150 personnes n'ont plus rien
... du peu qu'ils avaient.

Merci de votre participation aux 2 sollicitations !


La décision a aussi été prise de demander au Maire de Vaulx-en-Velin de
soutenir notre demande auprès du Préfet d'une réunion en urgence avec la
Préfecture, la députée, le conseiller général, le Maire et tous les services
concernés par la situation sanitaire et sociale des Roms.





Le 16 08 2013

Petit point sur la situation du bidonville de la Tase ... après l’incendie.

Depuis juillet, nous assistons à une extension du bidonville due à l'afflux de nouvelles familles, arrivées suite aux différents démantèlements de bidonvilles sur l’agglomération.

Ce doublement du camp a considérablement accentué les tensions avec les riverains et parfois même entre ROMS.

Cette situation nous a conduits à faire une nouvelle distribution du bulletin N°1 dans les boîtes aux lettres du quartier (juillet).

Notre volonté était de faire prendre conscience aux habitants des démarches que le collectif avait entrepris auprès des autorités concernées (Préfecture, Etat, Grand Lyon, Ville).

D’ailleurs par courriel, certains nous accusent de mettre le feu au poudre, parlant même d’une provocation pour les riverains.

Début Août, nous prenons connaissance d’un tract d’appel à manifester tous les mardis à partir de 17H00 et ce jusqu’au démantèlement du camp (cf. pièce jointe). Indignés par les termes racistes et haineux tenus dans ce document, et sans nous concerter nous nous sommes retrouvés à quelques-uns à ce rassemblement.

Notre présence a interpellé quelques habitants avec lesquels nous avons pu dialoguer. D’autres excités, manipulés et gonflés à bloc par d’autres, nous ont copieusement insultés et allant même jusqu’à interdire aux riverains de nous parler.

Bien que conscients de la manipulation politique, nous sommes restés présents tout en dialoguant avec la population.

Durant ces trois heures tout a été dit : « il faut les brûler, vous n’avez qu’à les récupérer chez vous, ils nous apportent la gale, le maire leur donne de l’argent pour qu’ils restent ici, …. » .

Il faut également souligner que les policiers présents lors de la manif étaient « corrects voir même apaisants » .

Jeudi 15 Août à 13H30, éclate un incendie dans le bidonville, soit 2 jours après le rassemblement. Tout a été dit : « le feu s’est déclaré après une rixe entre Roms, des personnes étrangères au camp seraient rentrées et quelques temps après leur départ le feu se serait déclaré, un couple qui cuisinait a oublié l’huile sur le feu…. » . Gageons qu’une enquête soit diligentée et qu’elle puisse rétablir la vérité.

Je me suis rendue sur les lieux, j’ai de suite appelé XXXXX qui elle-même a appelé pas mal de monde (pour certains en messagerie).

Les pompiers venaient d'arriver, de nombreuses personnes Roms s'enfuyaient, certaines pleurant, elles venaient de tout perdre. En attendant, elles se sont regroupées en différents endroits : place Cavallini, vers l'église protestante ...

Certains riverains présents mardi et assez virulents envers la communauté Roms semblaient atterrés, d'autres par contre étaient réjouis en disant « ça y est c'est réglé » . La police a bouclé les rues pour raison de sécurité jusqu'à 18H30.

La police qui était présente, contrairement à celle de mardi, paraissait moins apaisante, deux d'entre eux mettaient de l'huile sur le feu , en disant que tous les camps étaient un repaire de maffieux, reprenant les propos des plus virulents des riverains, et faisant monter la sauce …

XXXXX est arrivée ainsi XXXXX.

Le Maire de Vaulx-en-Velin a été violemment pris à partie par les riverains qui l’attendaient de pied ferme. Le préfet a refusé semble-t-il les réquisitions de bâtiments demandés pour un hébergement d’urgence.

Nous étions assez impuissants face à une telle détresse et un peu seul pour faire face aux riverains.

XXXXX, XXXXX et XXXXX ont commencé à recenser les familles ayant tout perdu et tentant d’apporter un soutien humanitaire.

XXXXX, XXXXX et XXXXX présentent en fin d’après-midi se sont fait insultées de nouveau par le petit noyau dur de représentants hostiles.

Aujourd'hui, sur les cendres, les familles ont commencé à reconstruire des cabanes, beaucoup d'entre-elles ont dormi sur place sans rien.

SUITE

Au regard de la situation, il nous parait important de pouvoir organiser une rencontre du collectif solidarité Roms le plus rapidement possible, ne serait-ce que pour rédiger un communiqué de presse.

De même, nous pourrions nous organiser pour une présence des membres du collectif les mardis lors des rassemblements des riverains et associations de la Tase.

Quelle stratégie adopter ?

Notre présence attise-t-elle les choses ou au contraire les apaise-t-elle ?

Quelle riposte donner à ceux qui appellent à une mobilisation au moment de la rentrée scolaire pour interdire la scolarisation des enfants Roms ?

Merci de signaler par retour de ce mail vos possibilités.

Nous proposons une rencontre au Monde Réel ce lundi à 17 h avant la manif anti-rrom.

Les médias sont présents mais n'ont pas relayé notre existence et nos revendications : il nous faut réfléchir à ce que nous pouvons faire...

Voilà un petit état des lieux, des infos manquent certainement car nous faisons état de ce que nous connaissons de la situation...


Edité le 23-08-2013 à 22:50:33 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 23-08-2013 à 21:30:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le compte-rendu de l'entrevue avec le Préfet, bien qu'ils soient connus je n'ai pas reproduit les noms :


Collectif Rroms solidarité Le 21 08 2013
COMPTE RENDU RENCONTRE AVEC LE PREFET


Rencontre avec Mr Carenco, mardi 20 août à 17h30. [...]

Rencontre un peu surréaliste et peu productive en échanges. Pour faire bref, la seule info que nous avons eue c'est qu'il y aurait de toute façon expulsion. Quand ? Pas de précisions... Que lors de l'expulsion seraient répertoriées les familles avec « enfants en bas âge » et que ces familles auraient un hébergement d'urgence le temps de l'expulsion et non pérenne, nous lui avons fait préciser...
La technique de l'entretien est de nous assaillir de paroles, de questions sur notre connaissance de telles ou telles statistiques...
Peu de possibilités que nous allions au bout d'une idée si nous arrivons à dire quelque chose c'est pour nous dire que c'est de la « sensiblerie » .
Les Roms sont dans cette situation depuis des siècles et que c'est pas nous qui allons changer les choses.
De plus, après une envolée sur le camp de Vaulx-en-Velin, qui est un repaire de gens qui ne respectent pas les lois de la République, qu'il les connait tous y compris par leur nom. Ses services sont sur le camp régulièrement ; ils font bruler du cuivre, ils prostituent leurs filles « vous savez à combien est la pipe ? »
Des propos particulièrement choquants, à mon sens inadmissibles et indignes pour un représentant direct de l'Etat. En gros le discours, martelé dés le début de l'entretien, est que ces gens ne doivent pas être là et que la loi doit s'appliquer et qu'il est là pour ça : ils ont tous des OQTF: il fera chaque fois que nécessaire des reconduites à la frontière.
Nous intervenons sur la situation dramatique qu'ils ont à vivre dans leur pays d'origine, que leur seule possibilité c'est d’essayer de trouver un lieu ou ils puissent vivre peut-être mieux, que pensez vous qu'ils peuvent faire d'autre ? La réponse est : « ils n'ont qu'à faire la révolution dans leur pays.. » .

Sur notre intervention sur la circulaire il nous dit qu'une circulaire n'est pas une loi... mais qu'il a beaucoup fait déjà avant même la circulaire : réinsérer 845 personnes mais que l'on réinsère ceux qui peuvent l'être et les autres doivent être renvoyés.
Nous parlons d'Andatu, que c'était bien et que notre vœu soit que cela soit étendu à tous sans sélection.
Il redit qu’il n’a pas de budget et que c'est complètement utopique et que la France ne peut accueillir tout le monde. Là, il signale qu'il n'y pas que les Roms et qu'il en accueille aussi d’autres, avec une augmentation de demandeurs de 160 pour cent ces dernières années ... Il a quand même dit que si les tribunaux lui disait qu'il avait mal fait il en tenait compte …

L'accent a été mis sur le dénuement total après l'incendie et la non assistance des autorités, que seules les associations intervenaient : il a répondu que c'est bien que cela soit fait !!!

Il est difficile de redire tout ce qui a été dit car impossibilité de prendre des notes compte tenu du déroulement de l'entretien et notre difficile tentative de pouvoir « dialoguer » et échanger » .
Là n'était pas son intention.

Nous lui avons dit que les camps étaient le plus souvent sur des communes « pauvres » .
Il nous a dit que lui il réinsérait dans les communes « riches » : Ecully, Fontaine sur Saône, Fontaine st Martin... Il y avait 2 autres personnes, une jeune femme qui est intervenue pour confirmer ses dires sur les régularisations qu'il faisait très régulièrement,... et un rappel sur les droits des étrangers et la loi, pour rester en France ... L'autre n'a rien dit. Il y avait par ailleurs des allées et venues fréquentes de personnes qui rentraient, sortaient : un vrai moulin ! Bref des conditions assez difficiles, pour peu de résultats … Un nouveau sentiment d'impuissance et la sensation que vraiment rien n'a changé avec ce gouvernement...

XXXXX

____________________


NB :
OQTF - Ordre de Quitter le Territoire Français
Le maire de Vaulx en Velin Bernard GENIN est au PCF

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 23-08-2013 à 23:39:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La couverture de Valeurs actuelles :



--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 23-08-2013 à 23:43:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Deux discours et le même comportement



Selon European Roms Right Center (ERRC) et la Ligue des droits de l'homme, le nombre d'évacuations de lieux de vie occupés par des Roms étrangers en France par les forces de l'ordre est en forte augmentation au deuxième trimestre 2013 (5.482) comparé au premier trimestre (2.883).

Après la sortie de la circulaire du 26 août 2012, les associations humanitaires ne se faisaient guère d’illusion, comme le Gisti dans un commentaire du 11 septembre 2012 intitulé Évacuations de campements de Roms : brutale « humanité » , ainsi que dans une analyse détaillée.

Cette circulaire n’ayant de surcroît aucune valeur juridique, comme le Préfet l’avait fait remarquer à la délégation de Vaulx, il reste que l’action des socialistes est identique à celle de Sarkozy et il n’y a évidemment aucun « diagnostic social » ni aucune « solution de relogement »
Les enfants ne sont absolument pas scolarisés « sans délai » ni dans « un souci de continuité » , mais expulsés d’un camp à l’autre.

Les procédures administratives dissuadent les embauches . Et rien n’indique que la fin de la période transitoire, le 31 décembre 2013 (exigeant une procédure de demande préalable d’autorisation de travail), facilitera l’insertion professionnelle des Roumains et Bulgares, car les faits montrent que la bourgeoisie pratique la même politique d’immigration avec le PS qu’avec l’UMP.

Seul le discours change mais non les actes, tandis que l’opposition joue le rôle des affreux et Hollande celui de l’ « humain ».

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 24-08-2013 à 19:08:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Suite des événements et confirmation...

-------------------------------------------
à la délégation obtenue du soir au lendemain, composée de la LDH et du
Collectif vaudais, le préfet CARENCO a garanti que les familles sinistrées
avec de jeunes enfants ( nouveau-né, bébés de quelques mois, enfants jusqu'à
3 ans (?) seraient hébergées incessamment, mais que les autres familles
seraient expulsées rapidement .

-------------------------------------------


Sent: Saturday, August 24, 2013 8:06 AM
Subject: Re: Re: [RESF Rhône] Fw: Solidarité ROM ET APPEL RASSEMBLEMENT DEMAIN 17h devant bidonville

bonjour,
Je pense que vous avez tous eu par les journeaux , les télévisions ou les radios des informations sur l'expulsion des 390 roms de ce vendredi matin
Le préfet a bien donné l'ordre au 115 de rechercher des hébergements pour toutes les familles qui avaient un enfant de -3ans mais il a fallu que nous fassions nous même les appels sauf pour les familles qui avaient un enfant de 3 mois fait par le conseil général de vaulx + quelques familles avec enfants de -1an en relation avec médecins du monde mais nous nous avons dû continuer jusqu'à 16h pour les autres
101 personnes étaient hébergées à 16h seul un couple avec enfant de 1an n'a pas été pris :
( inconnu par la liste préfecture et par le 115)
11 personnes ont été accueillies par la paroisse de gerland et le responsable du secours catholique
les autres sont repartis avezc leurs caravanes , leurs voitures et les autres ont essayé de s'éloigner de vaulx en velin
A 22h nous n'avions pas de leurs nouvelles

XXXXX

En résumé le Préfet se repose entièrement sur les associations et l'Etat ne fait absolument rien

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 12-09-2013 à 13:34:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Gilbert Remond me communique ce communiqué :

Collectif Rrom Solidarité Vaulx-en-Velin


Le 23 août 2013, le bidonville de la Tase qui abritait environ 400 personnes, dont 167 enfants, a été évacué.

Cette évacuation, comme d'autres précédemment, a eu des conséquences dramatiques.
Bien en amont le Collectif Rrom Solidarité de Vaulx-en-Velin n'a cessé d'alerter les pouvoirs publics (courriers, notamment au Président de la République, demandes d'audiences au Préfet) et a mené plusieurs actions pour attirer l'attention sur la situation intolérable que vivent les Rrom et sur la non application de la circulaire d'août 2012.

Le 18 septembre le Préfet a convoqué les maires des communes de l'agglomération lyonnaise pour faire le point sur les bidonvilles.
Nous nous félicitons que le Préfet organise enfin cette rencontre.

L’organisation de cette table ronde est demandée depuis plusieurs années par certains maires de l'agglomération qui ont été ou sont concernés par cette situation.

Nous regrettons toutefois que les associations n'aient pas été invitées. Nous espérons cependant que cette rencontre sera une réunion de travail pour l'application de la circulaire d'août 2012, car après les nombreuses expulsions et la volonté du Préfet de ne pas tenter de trouver des solutions humaines, les risques d’une crise sanitaire se multiplient.

Le Collectif Rrom Solidarité (regroupant plusieurs associations, partis politiques et individus) s'est toujours associé à cette demande et souhaite faire entendre son témoignage.

Nous organisons donc une conférence de presse avec l'ensemble des associations, syndicats et partis politiques qui veulent s'y associer pour exiger le respect de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

le 17 septembre 2013 à 18 heures
devant la Préfecture
108 rue Pierre Corneille 69003 LYON


Soyons donc nombreux à cette conférence pour poursuivre la mobilisation qui permet chaque jour une prise de conscience de la situation dramatique dans laquelle vivent les Rrom.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 15-09-2013 à 13:36:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pour illustrer son propos, G. Remond m'envoie le communiqué envoyé par la mairie de Vaulx à la presse hier. Le personnel du collège Henri Barbusse de Vaulx a dénoncé l'indifférence de l'Administration sur le cas de très jeunes enfants SDF, a occupé le collège et menacé de se mettre en grève par solidarité.
Les enseignants et les autres salariés envisageaient de dormir au collège ce week end




_________________________



Le Maire de Vaulx-en-Velin soutient les revendications des familles et du personnel du collège Barbusse



Communiqué de Bernard GENIN, Maire de Vaulx-en-Velin, Conseiller communautaire du Grand Lyon et de
Sophie CHARRIER, Adjointe déléguée aux Droits de l’homme et de la femme, aux solidarités et aux relations internationales


--------


Nous souhaitons apporter tout notre soutien aux revendications des familles et du personnel du collège Barbusse.

Nous avons interpellé la Préfecture à ce sujet.

Il y en a assez que nous vivions sur notre commune des situations inhumaines.

Le problème de la régularisation des sans papiers est notre combat depuis des années.

Le problème des logements d'urgence est également un fait que nous dénonçons depuis longtemps.

Nous souhaitons que la Préfecture, le Conseil général ainsi que toutes les communes de l'agglomération se réunissent afin que nous trouvions, ensemble, des solutions pour que les gens puissent vivre dignement.

La Ville de Vaulx-en-Velin, à travers les actions de ses services, ses positions politiques, à travers le soutien aux associations et du fait que le CADA de Forum Réfugiés, établissement d'agglomération, soit sur notre commune, apporte chaque jour son aide aux plus démunis.

Nous pouvons mener une réflexion sur les logements d'urgence sur notre commune et étudier les possibilités que nous devrions créer pour contribuer à une solution pour ces personnes.

Cependant, cela ne peut se faire que s'il y a une réflexion globale, au niveau de l'agglomération en y intégrant la Préfecture, le Conseil général, les associations et les communes du Grand Lyon.

Il ne peut y avoir de solutions portées par une seule commune.

Nous proposons de rencontrer, dès lundi, le personnel et les familles du collège Henri Barbusse pour voir comment nous pouvons travailler ensemble.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 18-09-2013 à 00:14:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ci-dessous le courrier de G. Remond :

Je vous prie de trouver des informations sur la situation des roms et sur l'occupation du collège Henri Barbusse, données par le collectif on "vaulxmieux queca " mais aussi une lettre de la ldh suite a l'article de Laurence Loison dans le Progres.
Sa haine de la municipalité et son soutient à l'ambitieuse candidate socialiste à la tête de la mairie, la pousse pour la deuxième fois à franchir les lignes de la déscence.
Après avoir dénoncé à charge la facture laissée par les rom sur un précédent squatt de 140 000 euro pour cause de désiamentage, voici que le passage de ces derniers provoque cette fois ci une invasion de rat ( bonjour a l'allusion raciste qui faisait florès pendant la guerre d'algérie).
A chaque fois la santé publique est invoquée comme aux meilleurs heures des ligues fascistes.
Les roms seraient donc une menace directe pour la population. Ils sont malsains porteur de maladies etc. Socialiste disions nous?

Ne roule-t-elle pas ainsi plutot pour le front nationale en encourageant de sa prose décidément nauséabonde la chasse au faciès au moment ou une partie de la population exédée et désemparée exprime son malaise et son sentiment de dérilection en particulier ces derniers temps dans le quartier autour du campement !
Il fut un temps et pour beaucoup moins que cela toute une campagne avait été orchestrée contre les communistes qui avaient lancés des buldozers sur un foyer d'émigré.
Pourquoi personne dans nos valeureux journaux et dans les forces dites démocratiques du pays ne se scandalise de ces propos réitérés à la une d'un grand quotidien régional? Poser la question est déjà y répondre, n'est-ce pas?
Gilbert

je précise que je n'appartiens pas à ce collectif dont je ne partage pas toujours les prises de positions . Par contre nous nous retrouvons souvent dans des mobilisations en particulier pour le soutient aux sans papier ou de certaines luttes ouvrières, ( fralibs, peugeots etc)
_____________


Sans abri : Occupation du collège Barbusse à Vaulx-en-Velin

La lettre de la LDH : http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article3337

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 18-09-2013 à 20:42:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Préfecture reloge deux familles après la mobilisation des enseignants :
http://www.leprogres.fr/rhone/2013/09/16/vaulx-en-velin-la-mobilisation-des-enseignants-pour-ses-eleves-sdf-a-paye
http://www.leprogres.fr/rhone/2013/09/17/la-prefecture-reloge-deux-familles-apres-la-mobilisation-des-enseignants


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 22-09-2013 à 15:44:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Expulsion du "Chez Rita" à Lyon

par OC Futur Rouge

Jeudi 19 septembre, à partir de 6 heures du matin, le squat Chez Rita a été expulsé par les forces de l'ordre.

Chez Rita abritait une centaine de personnes d'horizons différents et aux modes de vie très variés. Nous saluons l'ambitieuse initiative militante de permettre la cohabitation d'environ 100 personnes issues de milieux très divers. La solidarité renforce l'unité dans les classes populaires.

De plus, Chez Rita était non seulement un squat d'habitation, mais aussi un espace de vie, de rencontres, de culture et de lutte, à travers des soirées de soutien, concerts, ateliers, friperie, magasin gratuit, bibliothèque,...

L'expulsion, prononcée au début de l'été, a été tardive, signe du rapport de force qu'est capable de créer une occupation massive et populaire. Cette expulsion souligne l'hypocrisie du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) qui n'hésite pas à mettre des gens à la rue pour mener un projet de « réhabilitation » pour faire des logements sociaux prévu pour 2014.

En outre, certain.e.s habitant.e.s s'étaient réfugié.e.s dans un autre squat qui a été expulsé le lendemain, montrant la volonté de se débarrasser de personnes « dérangeantes » sans qu'ils ou elles n'aient de solution de secours pour se loger. Et ce afin de pouvoir tranquillement expulser les familles Roms qui logeaient Chez Rita. En effet, pour pousser le cynisme à son paroxysme, la préfecture a envoyé deux représentants de l'OFII (Office Français de l'Immigration et de l'Intégration) pour proposer des « retours volontaires en Roumanie ». L’État raciste se révèle ainsi dans sa violence extrême.

Des rassemblements pour exiger le relogement de tou.te.s les habitant.e.s de Chez Rita et pour dénoncer la préfecture ont été organisés.

Nous sommes également solidaires des habitant.e.s de Chez Rita en tant qu'organisation antipatriarcale : nous saluons le travail qu'ils.elles effectuent contre la société hétéro-sexiste et patriarcale. Nous soutenons les actions pour le relogement de tous et toutes et nous continuerons à lutter à leur côté.

Alors qu'à Clermont-Ferrand 350 personnes ont été expulsé-e-s de leurs chambres d'hôtel, cette expulsion montée une nouvelle fois de quel côté est le gouvernement, du côté des spéculateurs et spéculatrices de l'immobilier, qui investissent dans l'immobilier du capital en temps de crise afin de dégager du profit sur des capitaux dont l'investissement dans la production ne génère pas suffisamment de profits pour eux. Ils ont donc besoin d'une pénurie de logements pour faire gonfler les prix. L'état est à leur service et c'est pourquoi il ne peut offrir de logements à tous et toutes.

Seul se débarrasser du capitalisme permettra à chacun.e d’accéder à un logement et entraînera la fin du système patriarcal.

En attendant, organisons nous, soyons solidaires et prenons les logements qu'on nous refuse !

Ni reddition, ni négociation, réquisition !!!


ORGANISATION COMMUNISTE - FUTUR ROUGE





____________________


note de Xuan :


Le squat "chez Rita" se trouve 1 rue du repos dans le 7e arrondissement de Lyon.

Le député socialiste de la 3e circonscription du Rhône et franc-maçon Jean-Louis Touraine est président national de France-Transplant depuis 1995, et président du Haut comité médical de la Sécurité sociale (ministère des Affaires sociales) de 1992 à 1996, .
Premier adjoint de Gérard Collomb depuis 2001, chargé des déplacements, de la tranquillité publique et de la décentralisation, et vice-président du Grand Lyon, il était conseiller général du Rhône jusqu'en 2007.

Evidemment un squatt à 200m de la rue Garibaldi en pleine rénovation et au beau milieu d'un circuit écolo-vélo, ça fait tache :




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 24-09-2013 à 13:47:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Valls dans le registre "le bruit et l'odeur", et voilà le Figaro qui prend la défense des Roms !
On aura tout vu :


Roms : les propos de Manuel Valls indignent les associations


Par Delphine de Mallevoüe - Le Figaro
24/09/2013


Manuel Valls a assuré qu'il est «illusoire de penser qu'on réglera le problème des populations roms à travers uniquement l'insertion» . Le directeur général de France Terre d'Asile lui répond «qu'il est illusoire de penser qu'on réglera le problème des Roms uniquement à travers le démantèlement des camps» .

[voir la vidéo sur le site]

Les déclarations du ministre de l'Intérieur sur France Inter ce matin, Manuel Valls, à propos des Roms en France soulève une vague de réactions dans le milieu associatif. Alors que le ministre a assuré que seule une minorité de Roms voulait s'intégrer en France et qu'il est «illusoire de penser qu'on réglera le problème des populations roms à travers uniquement l'insertion» , le directeur général de France Terre d'Asile dénonce «l'irresponsabilité» et «l'hypocrisie totale» de ces propos.

«Moi je réponds qu'il est illusoire de penser qu'on réglera le problème des Roms uniquement à travers le démantèlement des camps» , martèle Pierre Henry, à la tête de l'association.
Cette vision «en noir et blanc» du ministre, estime-t-il, «ne va pas dans le sens de l'apaisement et n'est pas marqué du sceau du bon sens». «Le démantèlement sans alternative n'est pas une solution , reprend-il, et s'il est indiscutable qu'un travail doit être fait avec la Bulgarie et la Roumanie il n'en demeure pas moins que, sur le terrain, on est en prise avec un grand problème de précarité et que les expulsions forcées ne résolvent rien».

«Les Roms ont vocation à revenir en Roumanie et en Bulgarie»


Manuel Valls a insisté sur «la vocation» des Roms «à revenir en Roumanie ou en Bulgarie» et que, pour cela, «il faut que l'Union européenne, avec les autorités bulgares et roumaines, puissent faire en sorte que ces populations soient d'abord insérées dans leur pays» .

Le ministre a ajouté: «Ces populations ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation» avec les populations locales.

«Je m'inscris totalement en faux contre ces stéréotypes sanitaires et sociaux!» , s'écrie le Dr Jean-François Corty, directeur des missions France de Médecins du Monde, association dont les équipes mobiles effectuent 4000 consultations par an sur la population rom.
«De mon expérience terrain, je n'ai jamais rencontré un Rom qui aspire à vivre dans des bidonvilles. La grande majorité veut au contraire se sédentariser, travailler, s'intégrer, scolariser les enfants. Simplement, la dégradation de leurs conditions de vie avec la multiplication des expulsions sans relogement - des familles sont expulsées 10 à 20 fois en 3 mois - les surprécarisent. Ils sont de plus en plus exposés aux violences et aux mafias et la restriction d'accès aux soins et au travail entrave toute possibilité de s'intégrer» .
Pour ce médecin, «dire qu'ils n'ont pas les mêmes fonctionnements que nous» est un cliché «aberrant». «Pas plus ou pas moins que les asiatiques , se scandalise-t-il, et eux on ne les expulse pas!» .

Amnesty International s'apprête précisément à publier un rapport sur les Roms, montrant que «les démantèlements sont un échec, parfaitement contre-productifs pour résoudre la question de ces populations» .

Pour France Terre d'Asile, «lutter contre les réseaux criminels ne doit pas vouloir dire ethniciser la question de l'accueil et du traitement d'une population, même si on comprend bien que la tentation est très forte dans notre pays en pleine crise morale de désigner l'autre, surtout quand il est étranger, comme responsable de nos difficultés».
«Si l'on ne peut pas loger les 15.000 Roms en France dans des HLM ou des logements sociaux, prenons le soin au moins de les stabiliser sur les terrains qu'ils occupent en leur apportant des conditions de vie qui soient dignes
, estime le Dr Corty. Mais pour cela, une gestion communale est impossible, les maires ont raison. C'est à l'échelle régionale ou nationale qu'il faut agir» .


Edité le 24-09-2013 à 13:52:14 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 24-09-2013 à 18:19:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un résumé de Gilbert Remond sur l'intervention de Valls à France Inter :

C'était ce matin sur france inter, Manuel Valls comme a son habitude a très humainement expliqué,(c'était son expression) qu'il fallait expulser ces irrécupérables que jamais aucune action sociale ne permetra qu'ils s'intègrent.
Il a aussi a cette occasion dénoncé les sommes données aux pays d'origines, qui d'une certaine manière se comportaient comme des vouyoux puisqu'ils encaissaient sans ne jamais rien faire pour leur ressortissants, ce qui ne l'empêcha pas a un autre moment de parler des collaborations policières grâces auquelle sdes réseaux étaient démantelés.
Bref, il a fait excéllence pour nous dire tout cela que l'on entendait déjà du précédent ministre de l'intérieurs, a croire d'ailleurs que rien ne s'était passé depuis deux ans et que nous nous trouvions toujours avec le même personnel politique aux comande de l'état.

Pierre Lellouche, de son côté renchérissait, se félicitant d'entendre Valls il rajoutait quelques louches de la soupe a la grimace , en dénonçant une situation de grande insécurité dans la ville de Paris qui mettait le tourisme en péril puisque ces populations migrantes chère a son coeur étaient les victimes privilégiées de véritables gangs d'enfants débarqués chaque matin par des messieurs en grosses berlines.
Il avait même à ce sujet reçu une plainte de l'ambassadeur de Chine qui s'inquiétait du sort de ses concitoyens particulièrement agressés.( pour une fois que les chinois avait sa considération!)

C'est malheureux de le dire mais seule Dominique Voynet a fait preuve de retenue dans cette affaire en rappelant qu'il s'agissait de personnes rejettées de partout et principalement de leur pays qui les persécutent, et qui savaient se comporter socialement comme les autres pour peu que l'on sache leur donner l'attention dont tout être humain à besoin et les occasions pour le faire , c'est-a-dire des moyens dans un environnement déscent, tolérant.

En cliquant sur le lien ci-dessous pour pourrez réécouter l'émission, vous pourrez lire aussi les commentaires d'auditeurs et le débat qui s'engage entre eux sur ce sujet
. Gilbert

http://www.franceinter.fr/emission-le-79-la-question-rom-dans-le-debat-politique

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 26-09-2013 à 15:29:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



25 septembre 2013 | « Roms » : Assez de stigmatisation !


Dans un contexte économique difficile et à l’approche des élections municipales, il ne se passe pas une semaine sans que des élus de la République ou des responsables politiques tiennent des propos de stigmatisation à l’égard des personnes d’origine Rom ou supposées l’être.

Comme l’a dénoncé le collectif Romeurope, cibler des boucs émissaires est non seulement condamnable au regard des valeurs de la République mais également irresponsable pour le danger que ce genre de propos fait courir à l’ensemble de la société.

La Cimade réclame depuis des mois que les plus hautes autorités de l’Etat réaffirment les valeurs d’égalité des droits et de fraternité, avec ses déclinaisons que sont la solidarité et l’hospitalité. Dans le climat actuel, il y a urgence à rappeler les fondements mêmes de la République, les impératifs de justice, de cohésion sociale, de respect de l’autre et des cultures différentes.

En conséquence, La Cimade s’inquiète des propos tenus le 23 septembre par le ministre de l’Intérieur qui confortent la stigmatisation en affirmant que « ces populations ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation avec les populations locales », et qu’[il n'y a] « pas d'autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire à la frontière ».

La reconduite à la frontière prônée par le ministre de l’Intérieur ne saurait tenir lieu de solution. En plus d’être discriminatoires, les expulsions de citoyens de l’Union européenne sont absurdes. Bénéficiant d’une liberté de circulation partout en Europe, ils pourront revenir en France, mais leurs efforts d’intégration auront été anéantis.

La Cimade s’alarme de ces propos et de leur impact qui ne fait qu’aggraver le climat de stigmatisation. Le gouvernement doit revenir à l’esprit du dispositif présenté par cinq ministres en août 2012, qui prône la recherche de solutions d’accompagnement social réel et pérenne pour supprimer, à terme, les bidonvilles.


Edité le 26-09-2013 à 15:30:25 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 26-09-2013 à 15:30:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Roms, l’inquiétante récidive...


Communiqué LDH
Les déclarations du ministre de l’Intérieur se suivent et se ressemblent : le mode de vie des Roms est éloigné du nôtre et la majorité d’entre eux ne veut pas s’intégrer. M. Valls devrait savoir, plus que quiconque, que l’usage de tels stéréotypes ne ressort pas d’un discours de vérité mais bien d’une volonté de stigmatiser une population dont la présence ne serait pas souhaitable en France.


De tels mots dans la bouche d’un ministre de la République ne sont pas acceptables. Ils le sont d’autant moins qu’ils ne satisferont même pas à l’objectif recherché, si ce n’est avoué, de préparer les prochaines échéances électorales. La LDH entend rappeler au ministre de l’Intérieur, qu’en déniant à cette population les mêmes droits qu’aux autres citoyens de l’Union européenne, il participe aux mêmes discriminations qu’ils subissent dans leurs pays d’origine. La LDH appelle le gouvernement de la République à se ressaisir et à retrouver les voies de l’universalité des droits de l’Homme.

Paris, le 24 septembre 2013

Actu

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  La bourgeoisie encourage les pogroms anti romsNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum