Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 la baisse des salaires

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14527 messages postés
   Posté le 30-06-2012 à 00:39:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

  • La hausse du prix du gaz :
    Le groupez GDF SUEZ. veut obtenir un rattrapage à la suite du gel des prix imposé fin 2011 en plus d'une hausse de tarif de l'ordre de 5% début juillet. le rapporteur public du Conseil d'Etat s'est rangé du coté du groupe puisqu'il a estimé que le gel des tarifs du gaz, imposé en octobre dernier, devrait être annulé. Selon 'Les Echos' cela pourrait aboutir à une hausse rétroactive de 10% pour les consommateurs, via une facture rectificative par voie de complément de prix.
    La fédération CGT des mines et de l'énergie a réclamé lundi un moratoire sur la hausse des tarifs du gaz tout en se disant convaincue que "les consommateurs ont trop payé par le passé" et estime que "s'il y a une répercussion rétroactive à faire, ce devrait être à la baisse" , note l'AFP.

    Cet hiver qui a été particulièrement long et rigoureux, beaucoup n’ont déjà pas pu se chauffer.

  • La hausse du prix du tabac de 6% à l'automne (0,30 euro par paquet) a été confirmée par le ministre du Budget Jérôme Cahuzac. Il s'agirait de la 4ème hausse annuelle de 6%. Tous les paquets de cigarettes atteindraient ou dépasseraient le seuil de 6 euros. La dernière augmentation date d’octobre 2011.
    la cigarette la plus vendue Marlboro serait à 6,50 euros.

  • Le SMIC a été augmenté de 21 €, c’est une insulte aux travailleurs pauvres.

  • Revalorisation de l’allocation chômage : là-aussi elle n’a pas dépassé 2%.
    La CGT signale les chiffres suivants :
    Parmi les 4 347 100 demandeurs d’emploi (en augmentation de 6,5 % sur un an), on relève que :
    • La proportion de jeunes chômeurs âgés de moins de 25 ans (passée de 621 100 à 650 600) a augmenté de 4,7 % en un an,
    • Celle des chômeurs âgés de plus de 50 ans (passée de 788 300 à 902 100) a augmenté de 14,4 %,
    • Celle des chômeurs de longue durée (passée de 1 550 000 à 1 681 800) a augmenté de 8,5 %.
    • Près de la moitié des chômeurs (2 096 900) n’est pas indemnisée ; leur nombre est en augmentation de 5,7 % sur un an.
    • 40 % des allocataires perçoivent moins de 932 € mensuels et vivent sous le seuil de pauvreté.
    Les demandeurs d’emploi sont doublement pénalisés : à la perte du salaire s’ajoute l’effet des revalorisations d’allocations nettement inférieures à celles du SMIC.
    La revalorisation du chômage à 2 % a été signée CFDT, CFTC, CGC, FO et MEDEF ont voté pour. CGT et CGPME se sont abstenues.

    Source : la cgt
    J. Tourtaux

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
  • Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 04-07-2012 à 01:58:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Baisse des salaires réels des fonctionnaires

    Selon les Echos, mais sans confirmation encore, Jean-Marc Ayrault a envoyé dans ses lettres de cadrage aux ministres la demande de "stabiliser en valeur les dépenses de personnel" .
    Le point d'indice sera gelé indique le Monde, qui précise que :
    « Les salaires de la fonction publique d'Etat sont calculés en fonction d'une grille qui définit la rémunération principale, selon l'échelon hiérarchique et l'ancienneté. Chaque agent de l'Etat possède un indice, qui définit la base de son traitement, auquel s'ajoutent ensuite des primes et indemnités.
    Le point d'indice, commun à tous les fonctionnaires de l'Etat, est en général revalorisé chaque année pour tenir compte de l'inflation. Mais après avoir été augmenté de 0,8 % chaque année entre 2007 et 2009, puis de 0,5 % en 2010, il a été gelé "en valeur" en 2011 et 2012. La politique de M. Ayrault rejoint donc sur ce point celle de François Fillon.
    Toutefois, le point d'indice ne compose pas l'essentiel de l'évolution de la rémunération des fonctionnaires : 31 % de la masse salariale globale de la fonction publique est due à la grille indiciaire, contre 53 % pour des mesures individuelles. »

    Compte tenu de la hausse des prix il s’agit bien d’une baisse des salaires.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 08-07-2012 à 21:29:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    La voix de son maître


    A la veille de la Conférence Sociale, le ministre de l'économie Pierre Moscovici a tenu à rassurer le patronat en déclarant qu' il ne fallait pas "davantage alourdir le coût du travail" .
    Invité du Rendez-vous BFM TV/Le Point/RMC il a ajouté que cela concernait les PME ou certains secteurs particuliers mais aussi "certaines entreprises industrielles, notamment de grandes entreprises exportatrices" .
    Bon, il aurait plus vite fait de nous dire celles qui n'étaient pas concernées...
    En d'autres termes il reste peu d'entreprises où le coût du travail sera alourdi , c'est-à-dire où les salaires pourront augmenter. Si on a bien compris les salaires seront bloqués partout.

    Il a aussi affiché son "soutien ardent aux entreprises, qui se manifestera y compris sur le plan fiscal". "Nous aurons une politique résolument favorable à l'entreprise" , en indiquant vouloir traiter de manière différente les entreprises qui investissent de celles qui distribuent des dividendes.
    Or une entreprise qui ne distribue pas de dividende est aussi une entreprise condamnée.
    En résumé, le gouvernement socialo compte faire des cadeaux fiscaux à toutes les entreprises et bloquer les salaires partout.

    Cela ne retire rien à ses promesses de croissance, il fallait simplement lire la croissance de la productivité et des profits. C'était précisément la demande de Parisot.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 10-07-2012 à 14:29:12   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Conférence sociale : Hollande appelle de ses vœux la collaboration des classes, soutient ouvertement la suppression du salaire différé et son remplacement par un impôt.


    L'appel de François Hollande à un « compromis positif» ne fait pas simplement écho à la demande de "concertation" sur la protection sociale réclamée par le Medef, et n'est absolument pas vide de sens comme on pourrait y croire d'abord, car il est clairement question d'appuyer les demandes pressantes du patronat.

    Laurence Parisot avait réclamé «un mix TVA et CSG» .

    On lit aujourd’hui dans la version papier des Echos :
    Lors du discours d'ouverture de la conférence sociale hier, le chef de l'Etat a appelé à réformer le financement de la protection sociale. « Nous devons trouver de nouveaux modes de financement » , a-t-il jugé. « Je ne considère pas que faire peser sur le seul travail [le financement] soit un bon moyen de pérenniser la protection sociale. » et il a cité comme assiettes possibles « d'autres facteurs de production, d'autres contributions » .

    Ne pas « faire peser sur le seul travail » chante en canon le discours de Sarkozy.
    Le travail sur lequel il ne faudrait pas peser - au nom de la compétitivité - c’est le profit du capitalisme industriel.
    En le remplaçant par un impôt il s’agit que les salariés paient de leur poche pour compenser les cotisations qu’on leur vole.

    Cette escroquerie, n’échappe à personne.
    Le Monde écrit aujourd'hui sous le titre François Hollande ouvre la voie à une hausse de la CSG :

    « Jamais le président de la République n'avait ainsi désigné le coût du travail comme un problème pour l'économie française. »[…]

    En faisant de "la détérioration de notre compétitivité" le deuxième défi auquel la France doit répondre - après le nécessaire "redressement des comptes publics" et avant le "chômage" et la "précarité" - et en affirmant ensuite qu'il faut "aller vers une réforme du mode de financement de la protection sociale qui fasse que celui-ci ne pèse pas seulement sur le travail" , M. Hollande a effectué, lundi 9 juillet, en ouvrant la conférence sociale, un changement de pied significatif.


    On y lit également :
    Le 4 juillet, devant la commission des finances de l'Assemblée nationale, Pierre Moscovici, ministre de l'économie et des finances, déplorait "une perte de compétitivité sans précédent puisque nos parts de marché à l'exportation ont reculé de 20 % au cours des cinq dernières années" .[…]
    "C'est sûr qu'une fois la piste de la TVA écartée la piste de la CSG mérite d'être travaillée" , reconnaît Christian Eckert (PS), rapporteur général de la commission des finances de l'Assemblée. […]
    Après le discours du président de la République, le Medef ne cachait pas sa satisfaction d'avoir été entendu. " Il faut avoir une politique économique et sociale qui permette de restaurer les marges des entreprises" , a souligné Laurence Parisot, sa présidente. "La réforme doit intervenir le plus vite possible, dès la fin de l'année" , espérait même Jean-François Pillard, président de la commission protection sociale du Medef.


    La CFDT appuie ouvertement cette orientation et ça ne nous étonnera pas puisque Nicole Notat avait déjà fait la promotion de la CSG :
    Véronique Descacq, de la CFDT, estime aussi qu' "il faut que les premiers transferts interviennent début 2013" , tout en insistant sur la nécessité de "demander des engagements du patronat pour qu'une partie du gain issu de la baisse des charges soit redistribuée aux salariés" .
    C'est à quelques mots près le discours que tient Laurence Parisot :
    «il y aurait en même temps une baisse des cotisations que payent les salariés ce qui leur redonnerait du pouvoir d'achat et une baisse des cotisations que payent les employeurs, ce qui permettrait de faire baisser nos coûts de production» .
    En français cela signifie voler les salaires différés et en laisser quelques miettes dans le salaire net pour nous simuler une « hausse » des salaires.

    La défense des intérêts de la classe ouvrière ne peut pas éviter le combat contre le réformisme et la collaboration de classe. La social-démocratie est au service des grands monopoles capitalistes.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 19-07-2012 à 23:26:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Le Figaro s’inquiète de la hausse des fournitures scolaires et appelle ses lecteurs à témoigner.
    Rare sollicitude, on imagine volontiers que ses lecteurs seront révoltés de devoir mégotter sur les cours de piano.
    Le panier moyen devrait atteindre 188 € cette année, en hausse de 25 %, selon le comparateur de prix Twenga.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 23-07-2012 à 20:30:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Les tarifs EDF augmenteront de 2 %

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 07-08-2012 à 12:09:33   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    L'essence au plus haut depuis juin

    A 1,4060 euro le litre de diesel en moyenne, 1,5740 euro le sans plomb 95 et 1,6292 euro le sans plomb 98, le prix de l'essence renoue avec des niveaux qu'il n'avait plus connus depuis la première quinzaine de mai, selon les relevés des prix publiés lundi par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie.

    Le gazole, qui représente plus de 80% de la consommation en France, a grimpé d'environ 1 centime la semaine dernière, mais reste encore près de 5 centimes sous ses niveaux records de la mi-mars.
    Le sans-plomb, lui aussi à son plus haut depuis mi-mai, reste neuf centimes sous ses records absolus de début avril.

    Les prix à la pompe en France, après leurs pics de la fin de l'hiver, avaient reflué sous l'effet de la baisse des prix du pétrole brut, ce qui avait poussé le gouvernement Ayrault à ne pas appliquer le blocage temporaire des prix à la pompe promis par François Hollande lors de la campagne présidentielle. Le gouvernement va-t-il changer d'avis ? La semaine dernière, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait confirmé que le dispositif était toujours d'actualité et que le gouvernement n'excluait pas de l'appliquer si nécessaire.



    LeParisien.fr


    Edité le 07-08-2012 à 12:10:01 par Xuan




    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 20-08-2012 à 23:41:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Les fournitures scolaires augmentent en moyenne de 3,7%.
    La hausse concerne principalement les loyers : 10,8% à Paris et 2,3% en région
    Pour le reste : l’alimentation (+3,2%), le prêt-à-porter (+4%), et les frais de scolarité (+2%).
    L’association étudiante La Fage estime qu’un étudiant dépensera en moyenne 2434,33 € au mois de septembre 2012. Ce qui représente plus de deux fois le SMIC.

    Les étudiants, dont seulement 20 % touchent des bourses, d’études, n’ont pas d’autre choix que d'avoir une activité salariée. Leur proportion est passée de 48% en 2006 à 73 %.

    Selon une enquête du syndicat Unef, « les étudiants s’appauvrissent deux fois plus vite que le reste de la population » .

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 27-08-2012 à 20:27:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Les promesses concernant le "blocage du prix de l'essence pendant trois mois" font déjà flop.
    En fait ça fait trois mois que les tarifs augmentent.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 30-08-2012 à 09:21:49   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    A l'occasion de l'ouverture de l'université d'été du Medef, Ayrault a clairement indiqué le camp du PS :
    « La France qui entreprend, c'est la condition de la croissance et de l'emploi. » « mettre l'entreprise au centre de notre politique économique ».
    « le financement de la protection sociale ne doit plus peser aussi fortement sur le travail »
    , et doit être « plus favorable à la compétitivité des entreprises » .
    En français : les profits doivent être préservés et le salaire différé dérobé aux salariés, comme l’avait commencé Sarkozy.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 02-09-2012 à 22:37:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Ayrault nous la refait à l’envers


    Ayrault reprend à son compte la méthode Coué : "on va y arriver". "La France va s'en sortir"

    Quelle France va s’en sortir ? C'est qui ce on , qui sort de l'université d'été du medef ?

    « M. Ayrault a admis qu'une hausse de la Contribution sociale généralisée[/i] (CSG) était "une piste" mais qu'elle n'était "pas la seule" pour financer la protection sociale. "Aujourd'hui, la plus grande partie du financement de notre système de protection sociale s'assoit sur le travail, sur le salaire" » commente un canard bourgeois.

    Sur le salaire ou bien sur le capital ? Les cotisations sont prélevées sur le salaire mais au même titre que celui-ci cet argent est déboursé par les capitalistes. Et ceux-ci veulent diminuer le salaire pour augmenter leurs profits.
    Qu’à cela ne tienne, M. Ayrault va s’en occuper et reprendre dans l’intérêt du travail et du salaire ce que M. Sarkozy avait imaginé avec la TVA sociale : diminuer les salaires et faire payer les cotisations par les masses populaires, à travers la CSG.

    Le séjour d’Ayrault à l’université d’été du Medef lui a rappelé qu’il ne fallait pas s’écarter des exigences de Parisot.
    M. Ayrault est un gros malin qui s’assied sur le peuple, avec tout le mépris d’un politicien bourgeois rompu à toutes ficelles des congrès socialos. Mais celle-là est tellement usée qu’à tirer dessus il risque de se retrouver sur le cul.

    Quant à ceux qui ont appelé à voter pour ce « changement », vont-ils s’excuser devant les masses pour nous avoir mis ainsi à la merci de nos ennemis ?
    Certainement pas, ils vont pousser des cris indignés et incriminer les "marchés financiers" ...(quelque part sur la planète Europe), ou bien agiter un nouveau hochet pour distraire les classes laborieuses, du genre "être heureux d'aller travailler, ça change tout !"
    Ça c'est le nouveau feuilleton de l'Huma pour la rentrée : les scops, "pilier incontournable du dépassement du capitalisme" [Sylvie Mayer, responsable économie sociale et solidaire du P «C» F]... A nous deux les trois millions de chômeurs, à nous deux l’exploitation de l'homme par l'homme, les scops sont là !

    Les réformistes et les révisionnistes ne sont pas à court d'idées pour nous faire boire le bouillon de l'exploitation jusqu'à la lie. Dénonçons- les devant les masses pour ce qu'ils sont : les porte-parole du capital.


    Edité le 02-09-2012 à 23:26:19 par Xuan




    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 12-09-2012 à 13:07:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    La hausse du prix du gaz pourrait atteindre 7 %
    Augmentation de 71 € en moyenne pour la taxe d’habitation.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 13-09-2012 à 23:10:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    La Cour des comptes a publié jeudi 13 septembre son rapport annuel sur la Sécurité sociale. Pour combler le déficit du régime général elle préconise pour les retraités de supprimer l'exonération de la taxe d'habitation, l'abattement de 10% sur les pensions, l'exonération fiscale des majorations de pension pour enfants et la réduction du taux de CSG. Elle conseille également d'aligner le taux de CSG sur les pensions les plus élevées (6,6%).

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 15-09-2012 à 23:37:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    appauvrissement des masses


    > En 2009 : 78 % des français partent en vacances
    > En 2010 : 73 %
    > En 2011 : 69 %

    En juillet le ministère du Tourisme indiquait que 54 % des français peuvent encore partir en vacances.


    Edité le 15-09-2012 à 23:39:26 par Xuan




    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 18-09-2012 à 13:51:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Attaque en règle contre les retraités pour justifier l’amputation de leurs revenus


    Le Point enfonce le clou sur les « avantages injustifiés » des retraités, prétendant qu’ils jouissent d'une situation "en moyenne globalement meilleure que celle du reste de la population" , et rapporte les menaces du ministre de la Santé et des Affaires sociales Marisol Touraine :
    "Les retraites ne sont pas intouchables."

    D’autres médias prétendent que la moyenne des pensions serait supérieure à la moyenne des salaires, à plus de 2200 €.
    En réalité la moyenne des pensions est de 1600 € pour les hommes et 1200 € pour les femmes selon l’INSEE.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 03-10-2012 à 23:56:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Nouveau prélèvement sur les pensions

    Les pensions des retraités imposables seront soumises à un nouveau prélèvement de 0,15% en 2013 (350 millions) pour « renflouer les comptes », puis de 0,3% en 2014 (700 millions) pour « financer la dépendance des personnes âgées ».

    Une question : qui a eu cette idée lumineuse des 0,15 % ?
    L’UCR CGT qui a dénoncé ce prélèvement supplémentaire n’est pas bavarde or il circule dans la CGT que c’est Chérèque, au nom de la «solidarité intergénérationnelle ».
    Prétexte saisi au vol par Ayrault

    Chérèque a aussi demandé que le vol des cotisations sociales soit prolongé :
    "On maintient ces allègements mais on (les) conditionne à une action positive de l'entreprise vis-à-vis de l'emploi. »

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 15-10-2012 à 20:08:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Pour faire bonne mesure, campagne médiatique sur le déficit des complémentaires...

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 15-10-2012 à 20:30:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Hausse du prix de l’électricité


    La hausse du prix de l’électricité s’alourdit d’année en année avec celle des taxes et contributions diverses et variées.

    Si on calcule un prix total du kWh en incluant abonnements, contribution tarifaire d’acheminement, contribution au service public, taxes sur la conso finale, TVA et tout le toutim, on obtient :

    > entre 2008 et 2009 : + 1,94 %
    > entre 2009 et 2010 : + 1,60 %
    > entre 2010 et 2011 : + 3,46 %
    > entre 2011 et 2012 : + 4,46 %

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 16-10-2012 à 20:56:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Les socialos enfoncent le clou.


    L’AFP et les Echos insistent sur le rétrécissement de l’assiette concernant la nouvelle taxe sur les retraites.

    « La nouvelle taxe sur les revenus des retraités, que le gouvernement veut instaurer l'an prochain, frappera moins de seniors qu'attendu. Le prélèvement sur les retraites prévu dans le projet de budget de la Sécurité sociale ne sera payé que par quelque 7,5 millions de retraités imposables.
    Selon Gérard Bapt, rapporteur PS du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée, le gouvernement et le groupe PS se seraient mis d'accord dans la nuit de lundi à mardi pour exclure du dispositif quelque 2,5 millions de retraités aux revenus modestes, c'est-à-dire ceux qui sont imposables mais dont l'impôt n'est pas recouvré car il est inférieur à 61 euros. »


    On est bien contents pour les malheureux 2,5 millions dont la pension est si misérable qu'ils ne sont même pas imposés, et par la même occasion on se demande comment Gérard Bapt arrive à obtenir les 15 millions de retraités en additionnant 7,5 et 2,5...

    Les socialos ont dû considérer que les manifestations de retraités étaient encore bien étriquées et pusillanimes, et qu’ils pouvaient aller plus loin. Ainsi ce n’est pas 0,15 % qui seront prélevés mais 0,3 % dès le 1er avril 2013.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 25-10-2012 à 20:01:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Sur Les Echos :
    "la taxe de 0,3 % sur les pensions des retraités imposables, qui entrera en vigueur le 1er avril prochain. Selon la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, « 44 % environ » des retraités seront concernés.
    44 % ça ne fait pas une minorité de privilégiés , à supposer que les chiffres soient exacts.

    ....La hausse des droits sur le tabac, prévue le 1er juillet 2013, a également été validée par l'Assemblée. A la demande du ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le rapporteur du texte, Gérard Bapt (PS), et Jean-Pierre Door (UMP) ont accepté de retirer les amendements qu'ils avaient déposés pour avancer une partie de la hausse au 1er janvier.Les députés ont entériné ce jeudi les nouveaux prélèvements qui doivent rapporter quelque 5 milliards d'euros supplémentaires aux comptes sociaux l'an prochain.

    D'autres mesures antipopulaires sont dans le tuyau, comme le rétablissement de la taxe sur la restauration qui va repasser de 5,5% à 19,6%.
    La plupart des restaurateurs, qui n'ont ni embauché ni diminué leurs tarifs, ne manqueront pas d'aligner leur carte sur la nouvelle TVA.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 05-11-2012 à 23:23:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Trente milliards piqués dans la poche des salariés !





    Le "choc" du rapport Gallois c'est 20 milliards de salaire volés dans la rubrique "cotisations patronales" et 10 milliards dans la ligne des "cotisations salariales".
    Cet argent destiné à nos retraites, au chômage, à notre santé c'est le peuple qui devra le débourser au lieu de la classe patronale.

    Les socialos se chient dessus pour nous annoncer qu'ils vont appliquer le plan Sarkozy bis de TVA sociale.

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 06-11-2012 à 23:49:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Les socialos ont infléchi* le rapport Gallois, afin de briser définitivement la pseudo unité syndicale contre le vol des cotisations sociales.
    Unité dont la CFDT s'était déjà désolidarisée et que FO a définitivement rompue après les annonces Ayrault.

    Le contenu du "Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi" est téléchargeable ici.
    La lecture de ce texte fondé très largement sur le rapport Gallois est nécessaire et mériterait de nombreux commentaires.

    On observera qu'il reprend certaines revendications du Front de Gauche, de sorte que les cris d'orfraie du parti révisionniste pourraient fort bien se faire plus discrets par la suite.
    Comme son nom l'indique, il s'agit d'un pacte et son objectif est l'Union Sacrée pour la défense du capital.

    ____________


    (*)Voir aussi sur ce sujet le post "Après avoir financé les banques l'Etat bourgeois finance le patronat".

    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 29-11-2012 à 20:11:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Hausse du prix du gaz prévue en janvier au-delà de 2 %.
    Le tarif réglementé a déjà augmenté de 79,6% depuis juillet 2005, selon des données de la CRE. La hausse pourrait atteindre 6,1%.
    En 2011, le kWh ressortait à 0,065 euro en France, contre 0,064 dans l’Union européenne et 0,071 dans la zone euro, selon Eurostat.

    L'essence augmente de nouveau en décembre. En fait la baisse de 6 centimes n'a pas été appliquée et dès le mois de septembre le litre de diesel avait repris 1,4 centime d'euro (à 1,421 euro) et celui du sans-plomb 95, 1,6 centime (à 1,61 euro).

    Au 1er juillet 2013, il y aura un relèvement des droits à la consommation à 64,7% sur le tabac. Le 1er octobre 2012, le paquet de blondes ordinaires avait pris 40 centimes supplémentaires, soit une hausse de 6 %.

    ___________________


    En 2012, les augmentations de salaires n'ont pas dépassé les 3 % avec une moyenne de 2,8 %, mais ces chiffres intègrent les enveloppes individuelles en particulier pour les cadres.
    Actuellement 91 % des entreprises accordent des augmentations individuelles et cette proportion tend à augmenter.
    La moyenne des augmentations individuelles devrait atteindre 2,6 %, alors qu'elle se limiterait à 1,3 % pour les augmentations générales.

    Les primes atteignent couramment 2 à 3 mois de salaire chez les cadres dirigeants, 1 mois pour les cadres moyens, elles sont pratiquement inexistantes pour les ouvriers et les employés.


    Edité le 01-12-2012 à 09:26:31 par Xuan




    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 14-12-2012 à 08:50:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Les retraites complémentaires progresseront moins que l'inflation en 2013.
    http://www.europe1.fr/Economie/Des-retraites-rognee-par-l-inflation-en-2013-1347339/



    les pensions complémentaires seraient revalorisées de 0,8% le 1er avril (si l'on retient le scénario d'une inflation de 1,8% en 2012).

    ...

    Il faudra sans doute envisager une hausse des cotisations. Sachant qu'une hausse de 0,1 point rapporte environ 600 millions par an. Le Medef ne semble pas complètement fermer la porte. Et, côté syndical, FO et CFE-CGC plaident pour une telle hausse. Mais, à ce stade, on ne connaît pas encore la clé de répartition entre entreprises et salariés qui sera décidée, ainsi que les tranches qui seront visées (voir ci-dessous). Réponse sans doute en janvier, lors de la reprise des négociations.

    • Tranches et taux de cotisation Arrco 2012

    tranche 1 : de 1 à 3.031 euros par mois : taux employeur : 4,5% ; taux salarié : 3%
    tranche 2 : de 3.031 à 9.093 : taux employeur : 12% ; taux salarié : 8%

    • Tranches et taux de cotisation Agirc 2012

    Tranche B : de 3.031 euros à 12.124 euros par mois : taux employeur : 12,6% ; taux salarié : 7,7%
    Tranche C : de 12.124 à 24.248 : cotisation globale de 20,30%. La répartition est décidée au sein de chaque entreprise jusqu'à 20%. Et de 20% à 20,30%, la répartition est de 0,2% à la charge du salarié et de 0,1% pour l'employeur
    La Tribune

    ________________


    La redevance TV augmente de 6 € et passe à 131 euros.


    Edité le 14-12-2012 à 12:51:38 par Xuan




    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Xuan
    Grand classique (ou très bavard)
    14527 messages postés
       Posté le 17-12-2012 à 21:34:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

    Hausse du SMIC :

    Le SMIC augmentera le 1er janvier de 0,3% , à 9,43 euros bruts de l'heure.
    Actuellement de 1425,67 euros pour une durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires, le SMIC mensuel brut passera à 1429,97 euros soit une revalorisation de moins de 5 euros.
    La précédente revalorisation du SMIC, le 1er juillet dernier, s'établissait à 2%. Elle prenait en compte une " avance" de 1,4 % au titre de l'inflation intervenue depuis la précédente revalorisation, ce qui limite donc à 0,6 % le "coup de pouce" du gouvernement socialiste.

    Les médias bourgeois admettent que cette hausse est inférieure à l'inflation.
    En fait le calcul de l'inflation intègre les produits qui augmentent peu ou pas comme la high tech, et qui sont rarement achetés.
    La nourriture ou le chauffage ou le prix de l'essence qui sont indispensable sont sous estimés dans ce calcul.
    La viande, le poisson ou le fromage sont des produits de plus en plus inaccessibles pour les bas salaires et il faut faire pas mal d'impasses pour que le caddie reste en dessous de la barre des 100 €.
    En fait le caddie moyen a atteint 137,6 euros en janvier de cette année.

    Or le SMIC concerne de plus en plus de salariés : 2,6 millions fin 2011.
    41,9% d'entre eux travaillent à temps partiel.
    Seuls ceux qui restent plus de cinq ans dans la même entreprise peuvent espérer dépasser le SMIC.
    En particulier les ouvriers restent durablement au SMIC, notamment les femmes (57% d'entre eux), les jeunes (18,8% ont moins de 25 ans) et les précaires dont le nombre augmente d'année en année.
    Les CDD sont aussi plus souvent rémunérés au salaire minimum (23,1%) que les CDI (9,6%).
    Les smicards sont particulièrement nombreux dans la restauration et l'hôtellerie, mais en général dans les entreprises de moins de 10 salariés: 23,6% contre 7,6% dans les autres (4,2% au-delà de 500 personnes).

    La seule progression de revenu qu’ont connue les smicards depuis 1999 provient du RSA (revenu de solidarité active en 2009), de la PPE (prime pour l’emploi en 2011), et autres aumônes.


    Edité le 19-12-2012 à 11:27:05 par Xuan




    --------------------
    contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
    Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
     
     Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  la baisse des salairesNouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
    créer forum