Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Histoire 

 Affaires Treint et Barbé-Célor

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 04-07-2006 à 12:48:33   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   

Albert Treint, secrétaire générale du PC-SFIC dans les années 20, fut écarté du bureau politique, ainsi que Suzanne Girault, au congré de Lille en juin 1926 et remplacé par Pierre Semard. Il lui fut reproché d'avoir mal estimé la situation, considérant la situation des années 25 comme "révolutionnaire", d'avoir instauré une discipline "quasi-militaire" d'avoir formé les Groupes de défense antifascistes (GDA) sur le modèle du Front rouge allemand et d'avoir donné des consignes d'actions illégales.

En juillet 1931, au cours de la réunion du Comité central du Parti est révélée l'existence d'un groupe fractionnel au sein du Parti s'étant fixé pour but le contrôle de la direction. Parmi ses représentants, on trouve Henri Barbé et Pierre Célor, secrétaires du Parti, Henri Lozeray, membre du Bureau politique, Raymond Guyot, François Billoux (tous anciens dirigeants de la JC), Galopin, secrétaires de la JC et Louis Coutheilas, représentant de la JC à l'Internationale communiste des jeunes (ICJ). Là encore, les reproches qui leurs sont fait sont les mêmes qu'a l'encontre de Treint, gauchisme, sectarisme, trotskysme (comprendre actions violentes et semi-clandestinité ). Ce groupe aurait été soutenu par l'IC et son représentant en France, Manouilski, qui considérait alors que la Jeunesse communiste, plus avancée, devait servir d'instrument à la bolchévisation du Parti.
Presque immédiatement, Plusieurs de ces membres (Billoux, Guyot, Lozeray) rentre dans le rang, d'autres sont exclus. En août et septembre suivant, Maurice Thorez, secrétaire général depuis une année, publie une série d'articles dans l' Humanité .

Ca, c'est l'histoire officielle telle qu'elle est raconté par le P"C"F depuis Thorez. Qu'en fut-il vraiment ? Elimination d'éléments philo-trotskystes ou tournant révisionniste du Parti ? Le mouvement ML s'est-il penché sur la question ?
ossip
Ni révisionnisme ni gauchisme
Militant expérimenté
ossip
231 messages postés
   Posté le 04-07-2006 à 13:19:31   Voir le profil de ossip (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ossip   

Citation :

Ca, c'est l'histoire officielle telle qu'elle est raconté par le P"C"F depuis Thorez. Qu'en fut-il vraiment ? Elimination d'éléments philo-trotskystes ou tournant révisionniste du Parti ? Le mouvement ML s'est-il penché sur la question ?

Pour le "groupe Barbé-Célor". L'oubli dans ce groupe, c'est Thorez, qui en tant que secrétaire à l'org jouait un rôle certain à la direction.

Si je me souviens bien, Tillon et Frachon lors d'un voyage à Moscou font part à l'I.C. (en passant par l'Internationale des Syndicats dont je me souviens plus du nom) des problèmes à la tête du PCF. L'I.C. demande à André Marty de faire un rapport sur la situation, rapport qui ne sera pas publié (je ne sais pas où en était arrivé Marty dans sa rédaction). Barbé et Célor "sauteront" (ils auront des parcours divers, pas exclu tout de suite, pas le même parcours par la suite) mais Guyot, Billoux seront redescendu (remonteront un peu plus tard, avec la "redescente de Sémard en 34 ou 35, après des élections peu convaincantes), Thorez publiera ses articles "que les bouches s'ouvrent".

Je ne pense pas qu'on puisse parler de "tournant révisionniste". De même une critique profonde de la ligne du PCF des années 30 ne peut exister sans critique de l'IC (et donc aun moins de Dimitrov et peut être aussi de Staline) [comme le fait par exemple le PCMLM, mais pas Koba par exemple] [NB: je ne veux pas dire que cette critique est juste, elle est au moins cohérente dans le cas du PCMLM]. Le PCF est alors encore SFIC, et il est cité en exemple plusieurs fois (en 35, 36, 37) par Dimitrov. Certaines racines du phénomène de passage au révisionnisme commencent à pousser autour du "passage" à la ligne de Front Popu, ça ne veut pas dire qu'elles n'étaient pas arrachables. Le champ produisait encore du blé.

André Marty et Charles Tillon dans leurs "mémoires" (l'affaire Marty; on chantait rouge et un procès de Moscou à Paris) évoquent ce passage de la vie du PCF.


--------------------
"On vit de bonne soupe et non de beau langage" (A. Marty)
"Notre ennemi est chez nous" (Lénine, K. Liebknecht, A. Marty, P. Vaillant-Couturier)
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2202 messages postés
   Posté le 04-07-2006 à 15:38:59   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Sur l'histoire du PCF: l'apparition et la victoire du révisionnisme.
Avoir une analyse dialectique de cette histoire, ne pas confondre antirévisionnisme et anticommunisme et ne pas condamner l'ensemble du Parti communiste français de sa fondation à nos jour.

Le révisionnisme comme idéologie et théorie de la révision des principes du marxisme, doit aussi sous sa forme moderne être comprit comme un processus de dégénérescence dont l'aboutissement est le changement de nature du Parti, de l'Etat et par voie de conséquence de sa politique économique et internationale...
Le révisionnisme moderne à la différence de l'ancien, s'applique dans une situation différente (des pays construisant le socialisme -URSS, Chine, Albanie...) et surtout avec l'existence d'un MCI.

Les gauchistes font une confusion par rapport au moment ou le PCF commet des erreurs opportunistes graves et ou les dérives révisionnistes apparaissent, et lorsque que le révisionnisme est victorieux au sein du Parti.
Il y a confusion entre les graves erreurs opportunistes de droite (1936 - 1945) et les premières manifestations du révisionnisme (1947) et la victoire de celui-ci, début des années 60.
Le passage de tendances, à dérives pour arriver à une théorisation et un programme politique complet, couvre une période assez longue.

Quand le PCF se fait "remonter les bretelles" par l'IC pour ses tendances opportunistes, c'est toujours un Parti communiste, quand Thorez défend des positions para-colonialistes sur l'Algérie -positions contraire à l'internationalisme prolétarien et aux enseignements de Lénine- le Parti est toujours communiste, quand le même Thorez défend la possibilité du passage pacifique au socialisme dans son interview au Times en 1947, le PC est toujours communiste même si les tendances et l'apparition des premières manifestation du révisionnisme sont de plus en plus fortes.
De 1956 à 1963, le PCF devient -P"C"F- irrémédiablement et définitivement un parti révisionniste moderne, son soutien à la scission du MCI provoqué par les révisionnistes Krouchtchéviens en est la touche finale.
Dans cette période, 56 - 63, il ne s'agit plus de simples tendances ou erreurs mais de la transformation complète sur la plan politique, théorique, économique d'un Parti communiste en parti révisionniste bourgeois s'appuyant sur l'aristocratie ouvrière, et les ingénieurs-cadres-techniciens...
Le processus révisionniste a aussi donner lieu à d'intenses luttes de lignes à l'intérieur du PCF. Et l'histoire du PCF n'est pas réductible à certaines positions révisionnistes de Thorez.

Il est aussi évident que certaines positions dues à certaines erreurs opportunistes sont utilisées -notamment par les groupes trotskistes- pour faire de l'anticommunisme à bon compte et rejeter globalement l'histoire du PCF.
Le révisionnisme est aussi différent du réformisme social-démocrate.
Le révisionnisme moderne se réfère officiellement mais formellement au marxisme et au léninisme, ce qui n'est pas le cas des sociaux-démocrates.

Finimore


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Histoire  Affaires Treint et Barbé-CélorNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum