Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 2ème congrès de l'URCF

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 13-03-2007 à 21:21:39   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

L’URCF a tenu son second congrès le 3 et 4 mars 2007.

Ont participé à nos travaux 14 organisations communistes et démocratiques-révolutionnaires internationales : Parti Communiste de Grèce, Parti Communiste Ouvrier de Russie, Union des communistes d’Ukraine, Parti communiste de Cuba, Parti du Travail de Corée (message), Parti Algérien pour la démocratie et le socialisme (PADS), « Alger républicain » Parti du Travail de Belgique, Parti Communiste Libanais, Rassemblement des travailleurs Africains –RTAS (message), ACTUS (Tchad), Union Proletaria (Espagne), Cercle Bolivarien, Parti Communiste de Colombie, des organisations ou partis communistes du mouvement communiste de France : « Communistes », Coordination Communiste du Nord/Pas-De-Calais, Parti Communiste des ouvriers de France, Pôle de renaissance communiste en France, Comité National Unitaire (CNU-message), des associations pour la défense et la libération des prisonniers politiques en France : comité pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, comié pour la libération des prisonniers d’Action directe, organisations démocratiques de femmes.

Le samedi a été consacré l’examen du rapport d’activités centré sur le bilan des luttes des deux années passées (référendum, CPE, révolte sociale des banlieues, formes de luttes dans les entreprises, le travail pour faire grandir la nécessité de la grève générale, la lutte pour la défense du syndicalisme de lutte de classe. Le Second congrès a confirmé la nécessité du processus de bolchevisation centré sur la critique permanente des tendances lourdes et opportunistes et révisionnistes du mouvement ouvrier français, sur la priorité du travail dans les usines, sur le renforcement d’éléments ouvriers dans les directions régionales et nationale, sur la position de l’URCF aux présidentielles, sur les tâches unitaires et notre appartenance au CNU, sans renoncer à l’unité d’action avec les autres formations communistes.
Le programme de révolution socialiste : « le socialisme seule alternative au capitalisme » ainsi que le rapport d’activités ont été adopté à l’unanimité par les délégués URCF. Faute de temps, mandat a été confié au Comité central l’examen des axes de luttes immédiats Toutes les organisations françaises se sont exprimées et ont été fraternellement saluées. Des divergences existent mais l’important est que le dialogue soit initié.

Le 4 mars , le rapport international riche a permis de mettre en avant la nécessité de reconstruire un MCI débarrassé de l’héritage révisionniste, de souligner que l’Amérique latine constitue le maillon faible de la chaîne impérialiste, de souligner la nécessité de lutter contre l’impérialisme US, l’UE et l’impérialisme français, d’étudier pour mieux la combattre la politique mondiale du capitalisme avec des contradictions interimpérialistes aigues. Le rapport international a été adopté à l’unanimité. Les interventions remarquables des partis frères ont soulevé l’enthousiasme.

En fin de journée, les délégués ont élu un nouveau comité central de 41 membres qui traduit nos progrès dans la classe ouvrière. Une vibrante « Internationale » a clôturé nos travaux.
Tous les participants ont salué le climat fraternel et la bonne organisation. Que tous ceux qui ont contribué à cet important succès soit vivement remerciés !

« Intervention Communiste » publiera d’importants extraits de nos travaux et des organisations communistes françaises et internationales sœurs. Nos travaux seront publiés en brochure avec l’intégralité des rapports et interventions.

Communiqué du secrétariat de l’URCF. 9 mars 2007


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2138 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 14:29:49   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Une petite question, y a t il des choses nouvelles émanant de ce congrès, concernant le débat que nous avons eu sur l'histoire des ML, le PCMLF, Mao etc... (débat qui n'est pas clos d'ailleurs )


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Membre désinscrit
   Posté le 14-03-2007 à 16:49:21   

En ce qui me concerne, je réitère pour la énième fois mes interrogations et/ou mes réserves par rapport aux organisations participantes. Certaines orgas faisant dans "l'anti-libéralisme" ou appelant à voter aux présidentielles en France, ou orgas condamnant toute forme de violence à l'étranger (comme le KKE)...

Quid des autres orgas communistes françaises (invitées ou non?), que signifie "message du CNU"?

Pour le reste j'attends d'avoir accès à l'intégralité des débats avant de me prononcer sur le fond.
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 21:24:46   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   

C'est quoi une organisation "démocratique-révolutionnaire" ?


--------------------
"Le boukharinisme est ainsi en définitive une thèse niant la négation de la négation."
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 21:26:32   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

les remarques des camarades Finimore et Oppong tombent tout à fait justes :

Sur la question de Finimore :
le rapport international a donné lieu au débat concernant la GRPC (présentée comme une "reprise en main ouvrière"), la chine d'aujourd'hui et Mao. Il a été admis que l'urcf devait pousser l'étude plus en avant sur le sujet pour affiner notre position m-l. Mais c'est vrai que c'est pas dans un congrès que l'on peut aborder à fond ces questions.
Le débat doit continuer en effet (j'oublie pas ! les sujets en route sur le forum).
Sur Pcmlf, ma position sur le forum reflète la position moyenne de mon orga, il n'a pas été développé plus de chose dans le congrès mais c'est vrai que ns insistons lourdement sur les erreurs et que nous voulons les comprendre jusqu'au bout pour ne pas les reproduire, pour faire mieux (comme ns insistons lourdement sur les limites et erreurs du pcf aussi jusqu'aux années 50 même s'il y a eu des mérites importants).

Sur la remarque d'Oppong :
A un congrès, on invite de nombreuses orga communistes fra (pas toutes au risque de faire banqueroute, de n'écouter que les orga soeurs et que les délégués soient moins nbreux que les délégations oups! je ne sais pas qu'elles sont celles qui n'auraient pas été invitées) et bcp d'orgas soeurs étrangères (ce qui ne veut pas dire accord sur tous les points). D'abord celles qui viennent sont celles qui en ont les moyens et qui peuvent faire sortir des camarades de leur pays (plusieurs orgas de l'est ou d'Afrique n'ont pas obtenus de visas). Et puis toutes ne souhaitent pas venir.
Concernant KKE, (je n'ai pas "l'info" d'oppong mais je lui fais confiance - sans oublier de distinguer ce qu'une orga m-l peut dire pour la façade et son travail réel- sur notre site par ex, on ne dit pas tout, on le dit à d'autres endroits, sur d'autres docs), ils ne sont pas intervenus (les euls) au congrès (délégation "komsomolsk" et tu dois savoir qu'ils sont plus "proches" d'une autre orga fra. Mais c'est une orga qui peut bcp ns apprendre par son histoire et notamment son expérience concrète anti-impérialiste.
C'est l'intervention (Lénine, Staline, lutte radicale contre le révisionnisme...Octobre...) de la délégation PCOR qui fut la plus applaudie (debout !).
La CC 59/62 est intervenue et a défendu sa position sur présidentielles notamment (position (entre autre) opportuniste et aux raisons matérielles). La mise au point fut fraternelle mais très claire !
Tout le monde connait nos divergences avec prcf et pcof. Le congrès est aussi un moyen de leur faire entendre nos positions , de voir où ils en sont (sous les portraits des 4) et "leurs bases sont importantes".
"Message du CNU", veut dire qu'ils ont pas pu venir et qu'ils ont envoyé un mess pour les délégués de l'urcf, lu au congrès.

Je ne pense pas que tu es accès à l'intégralité des débats (en fin c'est moi qui m'avance).

aparté pour oppong :
Al. du comité pour la libé de Nathalie a été très applaudi après une intervention à la fois émouvant et politiquement juste.




--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 21:28:03   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

erratum : c'est pas "GRPC" mais GRCP


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 21:30:25   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   

C'est quand même vachement contradictoire de considérer à la fois la GRPC comme "une reprise en main ouvrière" et d'affirmer que la Chine est encore rouge. Y'a quand même un Deng Xiaoping qui gène quelque part.


--------------------
"Le boukharinisme est ainsi en définitive une thèse niant la négation de la négation."
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 15-03-2007 à 18:01:46   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

Question de Melestam :
"C'est quoi une organisation "démocratique-révolutionnaire" ? "

Je pense que le secrétariat a voulu parler des orgas qui mènent/soutiennent pour l'instant une révolution nationale-démocratique comme cercle bolivarien par ex ?

"C'est quand même vachement contradictoire de considérer à la fois la GRPC comme "une reprise en main ouvrière" et d'affirmer que la Chine est encore rouge."

Qq'un a dit d'emblée (sans analyse matérialiste dialectique) que la Chine d'auj était encore rouge ?


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Membre désinscrit
   Posté le 15-03-2007 à 20:05:53   

SMT a écrit :


A un congrès, on invite de nombreuses orga communistes fra (pas toutes au risque de faire banqueroute, de n'écouter que les orga soeurs et que les délégués soient moins nbreux que les délégations oups! je ne sais pas qu'elles sont celles qui n'auraient pas été invitées) et bcp d'orgas soeurs étrangères (ce qui ne veut pas dire accord sur tous les points). D'abord celles qui viennent sont celles qui en ont les moyens et qui peuvent faire sortir des camarades de leur pays (plusieurs orgas de l'est ou d'Afrique n'ont pas obtenus de visas). Et puis toutes ne souhaitent pas venir.

Je me doute que pour les orgas étrangères ça doit pas être évident de nouer des contacts officiels, surtout pour une orga comme l'URCF qui n'a que peu de moyens financiers (au contraire du PC notamment). En revanche pour les orgas françaises, je sursaute toujours à l'énoncé du nom de certaines orgas, avec qui je suis très souvent, voire régulièrement en désaccord. Je pense qu'il faudra bien trancher à un moment la question de la présence au sein du CNU de la cc59/62, qui appelle à voter pour un candidat anti-communiste aux présidentielles.
Sinon par rapport au PRCF, est-ce-que le cas du jeune Manessis a été évoqué?

SMT a écrit :


Concernant KKE, (je n'ai pas "l'info" d'oppong mais je lui fais confiance - sans oublier de distinguer ce qu'une orga m-l peut dire pour la façade et son travail réel- sur notre site par ex, on ne dit pas tout, on le dit à d'autres endroits, sur d'autres docs), ils ne sont pas intervenus (les euls) au congrès (délégation "komsomolsk" et tu dois savoir qu'ils sont plus "proches" d'une autre orga fra. Mais c'est une orga qui peut bcp ns apprendre par son histoire et notamment son expérience concrète anti-impérialiste.

Je reconnais que j'ai fait un raccourci un peu rapide sur le KKE. C'est quand même un parti qui a perdu beaucoup de crédibilité depuis sa coalition (gouvernementale) avec la ND (équ. UMP) après les législatives de 1989. Si beaucoup de travailleurs sont restés sympathisants du KKE, contrairement au PC en France, de nombreux jeunes se sont écartés du KNE... d'où un manque d'emprise sur la révolte étudiante de ces derniers mois, et des condamnations systématiques de la violence sur des biens privés ou publics " The KKE in a press release greeted the students’ struggles and denounced the plan of extensive provocations, carried out by the police forces and the “unknown” riot groups in an effort to have the students’ movement slandered and intimidated. KKE " trad: le KKE salue les luttes des étudiants, et dénonce le vaste projet des provocations fomenté par les forces de police et les groupes d'émeutiers non identifiés, dans un effort de décrédibiliser et d'intimider le mouvement étudiant. Ce genre de communiqué du KKE sort à chaque fois que des manifestations sortent du cadre gentiment établi à l'avance par les reponsables syndicaux.

SMT a écrit :


"Message du CNU", veut dire qu'ils ont pas pu venir et qu'ils ont envoyé un mess pour les délégués de l'urcf, lu au congrès.

J'avais compris mais je trouve bizarre d'avoir une déclaration du CNU, alors que certaines orgas étaient présentes, plutôt que des messages du CMC ou des JCMLA par exemple.

SMT a écrit :


Je ne pense pas que tu es accès à l'intégralité des débats (en fin c'est moi qui m'avance).

Je réagissais par rapport à la "brochure" que tu avais évoqué. Intégralité ou pas, ça serait quand même intéressant d'avoir accès à un maximum d'informations sur les échanges lors de ce congrès.

SMT a écrit :


aparté pour oppong :
Al. du comité pour la libé de Nathalie a été très applaudi après une intervention à la fois émouvant et politiquement juste.

OK merci
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 17-03-2007 à 14:39:16   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   

200 thèses pour une identité communiste révolutionnaire , URCF

thèse n°41 :

"Plusieurs états de transition au socialisme ont résisté à la vague contre-révolutionnaire. Cela est dû à leurs liens avec les masses populaires de leur pays, aux acquis de la révolution encore vivants. Leur politique indépendante à l'égard des orientations du PCUS gorbatchévien leur a permis de sauvegarder leur orientation vers le socialisme . [...] Là où ces reculs sont présentés comme "Avancées vers le socialisme" (Chine), les difficultés grandiront sur fond de dépolitisation du Parti Communiste . Partout nous sommes solidaires de ces états contre les menaces impérialistes. "

Message édité le 17-03-2007 à 14:40:29 par Melestam


--------------------
"Le boukharinisme est ainsi en définitive une thèse niant la négation de la négation."
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 17-03-2007 à 21:29:16   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

A Melestam :

Précision :
les thèses (tome 1) datent de 2003, la question du socialisme en Chine sera abordée ds le tome 2.
la thèse 41 concerne le chapitre sur l'impérialisme mondial (et les pays qui y résistent, y compris les révolutions nationales-démocratiques).
Sans couper la thèse 41, pour être plus précis voilà ce que celà donne :
Chapitre I (deuxième partie) – Le système mondial de l’impérialisme
thèse 41 :
"Plusieurs Etats de transition au socialisme ont résisté à la vague contre-révolutionnaire. Cela est dû à leurs liens avec les masses populaires de leur pays, aux acquis de la révolution encore vivants. Leur politique indépendante à l’égard des orientations du PCUS gorbatchévien leur a permis de sauvegarder leur orientation vers le socialisme.
Toutefois, les pressions de l’impérialisme y sont très fortes de même que les difficultés économiques ou naturelles. Ces Etats sont contraints à des reculs importants, à des concessions au capitalisme mondial.Là où ces reculs sont présentés comme tels (Cuba, Corée populaire), les conditions d’une contre-offensive sur fond de rapport des forces mondial, transformé par de nouvelles révolutions prolétariennes victorieuses existent. Là où les reculs sont présentés comme « Avancées vers le socialisme » (Chine), les difficultés grandiront sur fond de dépolitisation du Parti communiste. Partout nous sommes solidaires de ces Etats contre les menaces impérialistes."


Pour info :200 thèses pour une identité communiste révolutionnaire
Tome 2 (à paraître)
1-Rôle de la religion et nécessité d'une position matérialiste
2-Nation et question nationale
3-tactique et stratégie m-l
4-Lutte de classe contre l'idéologie bourgeoise contemporaine.
5-Les classes et alliances de classe dans la société contemporaine
6-Analyse «économique, sociale et politique de la construction du socialisme en URSS
7-Cuba, Corée populaire, Vietnam, Chine : analyse matérialiste de classe
8-Cinq études comparées sur la construction du PC : France, Russie, Italie, EU, Albanie.
9-Le PCF et la question nationale-coloniale : quel bilan/quelles leçons ?10- Les m-l et la question syndicale.


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 19-03-2007 à 21:20:25   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   

J'ai également souligné (en vert) une formule bizarre : "les difficultés grandiront sur fond de dépolitisation du Parti communiste". Ca signifie quoi ? Les partis bourgeois ne sont-ils pas politisés ?


--------------------
"Le boukharinisme est ainsi en définitive une thèse niant la négation de la négation."
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 20-03-2007 à 18:58:41   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

A melestam :

oui c'est vrai que c'est bizarre !
A chaud, je le comprends comme un pc qui n'est plus communiste, càd dont les dirigeants sont majoritairement révisionnistes et oeuvrent à la restauration complète du capitalisme et de la classe bourgeoise reconstituée (puis plus besoin du pcus).

ou bien c'est une formulation plus subtile et qui veut dire autre chose; je vais voir (réfléchir et demander)!


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 21-03-2007 à 17:04:46   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   




--------------------
"Le boukharinisme est ainsi en définitive une thèse niant la négation de la négation."
Membre désinscrit
   Posté le 29-03-2007 à 20:19:44   

Que pense l'URCF des dérapages nationalistes répétés du PRCF?
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 29-03-2007 à 21:43:17   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

A oppong :
c'est pas peu dire.
le sujet est tellement vaste qu'il faudrait un topic rien que sur le sujet
ça les amène parfois très loin.
mais toute leur base n'est pas sur ces positions erronées heureusement, à mon avis, il ne faut pas renoncer (capituler) à les "soigner". C'est une tendance lourde (pcq qu'elle se répète) ds le mouvement ouvrier français.

dodo; dead...



--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2138 messages postés
   Posté le 31-03-2007 à 09:35:47   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

SMT a écrit :

le sujet est tellement vaste qu'il faudrait un topic rien que sur le sujet
ça les amène parfois très loin.
mais toute leur base n'est pas sur ces positions erronées heureusement, à mon avis, il ne faut pas renoncer (capituler) à les "soigner".


Est-ce seulement quelques éléments ou une bonne partie de la base ? Ne pas renoncer et les "soigner" certes, mais comment et surtout en évitant de donner dans le sectarisme ou l'opportunisme ?


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 03-04-2007 à 21:16:45   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

Question parfaitement posée par Finimore; trop de taff ce soir, j'essaierai de donner des pistes de réponse demain.



--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
SMT
Jeune Communiste
138 messages postés
   Posté le 05-04-2007 à 21:07:14   Voir le profil de SMT (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à SMT   

Il s'agit d'une bonne partie de la base à mon avis (surtout pas toujours armée idéologiquement).
Le meilleur moyen d'y arriver est à mon avis d'être ferme sur les principes (toujours donner son opinion entièrement) et souples dans les occasions de se rencontrer. Il faut favoriser les actions communes (défense du passé : défense de l'urss, octobre etc, chateaubriant, (même si divergence), luttes...) mais surtout favoriser leur propre expérience c'est à dire les amener à confronter leur position avec la classe ouvrière dans les usines et ceux qui luttent, frapper ensemble dès que l'on peut en direction des travailleurs qui luttent pour que la ligne de démarcation apparaissent devant leurs yeux de la bouche même des ouvriers et des exploités.

A mon avis il faut revenir à certains principes simples avec les adhérents des orga. à déviations nationales :
(Pour faire simple)
Notre analyse de classe et notre conception des alliances de classes nécessaires ne sont pas les mêmes.
Pour l’URCF, la lutte pour la souveraineté populaire et nationale, passe par le combat du prolétariat pour son hégémonie sur le mouvement populaire.
Pour assurer cette hégémonie, la classe ouvrière doit être porteuse d’une conception prolétarienne de la nation (opposée à la nation bourgeoise faite de racisme, d’oppression, d’exploitation, de guerres), d’ une laïcité militante, d’une citoyenneté renouvelée et internationaliste.
Pour cette autre organisation de communistes, la classe ouvrière doit unir tous les « patriotes et républicains », pour « drapeaux tricolore et rouge rassemblés », « défendre la nation » !
Il faut répéter que la divergence se situe idéologiquement sur l’approche matérialiste de la nation.
(Pour l’URCF), la nation n’est pas un phénomène qui échappe aux conceptions de classe et aux luttes de classes.
Derrière la « forme » France, il n’y a pas une nation mais deux, à l’intérieur de chaque pays. Celle que nous défendons est la nation socialiste qui existe déjà au stade actuel mais à l’état embryonnaire et qui n'est pas la nation bourgeoise.
2 nations donc :
Une nation bourgeoise, composée de classes antagonistes, où la majorité du peuple-travailleur est opprimé, exploité par une minorité : l’oligarchie financière.
A l’opposé, à l’état embryonnaire , s’exprimant dans les résistances, dans les luttes de classes, se situe la future nation, prolétarienne, socialiste de contenu, qui fructifiant l’héritage démocratique et progressiste du passé, un héritage commun des ouvriers et du peuple-travailleur : Révolutions bourgeoises, Commune , Résistance antifasciste, mai 68, grèves et luttes de classe variées, amènera la nation française, à une nouvelle étape de son histoire, radicalement différente, par le contenu de classe : la révolution socialiste et l’édification du socialisme.
« La classe ouvrière s’érigera en nation » selon l’expression de Marx et Engels.

Extrait du lexique des 200 thèses de l'URCF (FIN 2003):

"Nation : « communauté de personnes, stable, historiquement constituée, née sur la base d’une communauté de langue, de territoire, de vie économique et de formation psychique qui se traduit par une communauté de culture » (Staline).
Avant l’avènement du capitalisme, les nations étaient à l’état embryonnaire, la formation d’un marché national a cimenté des espaces économiques séparés même si dans certains cas le régime politique les unissait jusqu’à un certain point (cf. les royaumes d’Angleterre, de France, d’Espagne).
D’autres pays ne se sont unifiés uniquement grâce au marché capitaliste (Allemagne, Italie, Belgique). Sous le capitalisme, on parle de nations bourgeoises car c’est cette classe qui exerce le pouvoir économiquement et politiquement.
Sous le capitalisme de libre concurrence, le nationalisme était la principale idéologie du capital, elle défendait jalousement les droits de sa nation, cultivait même la xénophobie et le chauvinisme parce qu’elle défendait avant tout son marché national.
Au stade impérialiste, avec un marché internationalisé, la bourgeoisie place ses intérêts financiers avant les intérêts nationaux parce qu’ils ne sont plus en totale coïncidence.
D’autre part, les impérialismes secondaires ont créé des espaces économiques et politiques continentaux. Le cosmopolitisme (indifférence à l’égard de la nation) voire le nihilisme, sont de plus en plus l’expression idéologique des monopoles. La nation est devenue trop étroite pour satisfaire leurs profits maxima.
L’UE tend à casser les souverainetés nationales par le haut par le supranationalisme, et par le bas par l’encouragement par le soutien au séparatisme (cf. Italie avec la « padanie » de la lega fascisante, les « pays » via la décentralisation en France, le séparatisme flamand etc.).
Contrairement aux théories infantiles gauchistes, les marxistes-léninistes rejettent le nihilisme national. Beaucoup citent la phrase de Marx et Engels « Les ouvriers n’ont pas de patrie » ; ils omettent la suite « pour s’ériger en classe dominante, ils doivent devenir la nation ».
Les communistes sont les défenseurs de l’égalité en droit de toutes les nations et de leur souveraineté nationale, patriotes populaires, ils respectent et apprennent de toutes les nations.
Après le renversement du capitalisme, la nation devient de contenu socialiste car la classe ouvrière et les travailleurs dirigent l’Etat. Les nations socialistes sont dirigées par le Parti communiste internationaliste. Elles cultivent l’amitié entre les peuples, la reconnaissance des droits nationaux pour les minorités, condamnent le racisme et l’antisémitisme. L’URSS sous la dictature du prolétariat est un exemple de résolution de la question nationale dans l’intérêt des peuples.
Les communistes condamnent les déviations nationalistes dans leur rang : exaltation de son pays au détriment des autres, voie nationale exclusive au socialisme, manifestation de chauvinisme, mépris des peuples opprimés.
Les déviations nationalistes conduisent à l’union sacrée avec le capital."


--------------------
"Le danger de la tactique des communistes de gauche consistait en ce qu'elle menaçait de transformer le Parti, de dirigeant de la révolution prolétarienne, en un groupe de conspirateurs creux et inconsistants" JV.Staline.
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  2ème congrès de l'URCFNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum