Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales 

 preparatifs bellicistes de Trump

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 30-01-2017 à 12:43:42   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Les Etats unis vont interdire l entrée sur leur sol des ressortissants de sept pays musulmans:l Iran,l Irak,la Syrie,le Yemen,le Soudan la Somalie et la Libye.est ce pour conditionner l opinion à des interventions dans ces pays?

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 30-01-2017 à 12:45:29   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

En même temps,les Etats Unis arment l Éthiopie pour que celle-ci mette l Érythrée à genoux.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 05-02-2017 à 16:30:35   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Finalement,l interdiction de visas des ressortissants de ces sept pays n a pas pu se faire.mais l appui états unien à l Éthiopie pour écraser l Érythrée est un fait,un Diplo de plusieurs mois en arrière s en est fait l écho.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 05-02-2017 à 17:56:46   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

L Érythrée est dirigée par des maoïstes.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 06-02-2017 à 19:19:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ces faits en Ethiopie ont quelques mois, alors quoi de neuf sous l'administration Trump ?

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 06-02-2017 à 19:28:09   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Effectivement,Trump est imprévisible.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 07-02-2017 à 12:00:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

C'est comme ça qu'on le présente parce les médias se sont focalisés sur la superficie du personnage sans aborder les causes de sa candidature et de son programme.
C'est-à-dire que la bourgeoisie et sa presse écartent les intérêts des monopoles et les contradictions à l'échelle nationale et mondiale. Par contre elles font le focus sur ses grossièretés, goujateries et autres déclarations à l'emporte-pièce, ou le font passer pour un abruti ou un fou.

La presse chinoise a récemment mis en ligne un article qui montre à quel point la crise du capitalisme est irréversible, bouscule les valeurs "universelles" et les met à nu, entraîne le populisme (ci-dessous la traduction automatique Google légèrement améliorée).

Egalement sur la fil la méthode Trump, il apparaît que les mesures de déréglementation financière sont liées à l'émergence de la finance chinoise.
On pourrait aussi en conclure qu'elles visent à financer davantage le militarisme US.
On n'oublie pas que la seconde guerre mondiale avait pour origine l'effondrement de l'impérialisme allemand. Les USA peuvent accepter la contrainte de renoncer à l'hégémonisme ou se lancer dans une aventure militaire. Mais renoncer à l'hégémonisme représente une réelle menace pour les monopoles US parce que ce serait entre autres renoncer à exporter le déficit, avec des conséquences désastreuses en interne.

___________


Le résultat inévitable des désordres inhérents au capitalisme
22 janvier 2017
Source: Daily Auteur populaire: Han Zhen
http://www.qstheory.cn/politics/2017-01/22/c_1120360123.htm

  Le développement capitaliste a joué un grand rôle dans le progrès de l'histoire humaine. Cependant, au fil du temps, les défauts inhérents au système capitaliste continuent d'apparaître et de croître, les crises économiques cycliques sont fréquentes, et de nos jours elles ont évolué en une crise systémique. La compréhension de la profondeur de la crise systémique du capitalisme, nous aidera à mieux respecter et développer les quatre modernisations du socialisme aux caractéristiques chinoises.

   L’élaboration et le déclenchement d'une crise systémique du capitalisme

  Historiquement, le capitalisme est passé par beaucoup de crises économiques, et dans le siècle dernier a conduit à deux guerres mondiales. Après la Seconde Guerre mondiale, les pays capitalistes occidentaux ont connu une reprise de la croissance rapide, mais les contradictions ont également accéléré l'accumulation des problèmes inhérents. La bulle économique du Japon a éclaté à la fin du 20ème siècle, causant le marasme. En 2001, avec des milliards de dollars d'actifs, Enron a plongé dans la faillite en quelques semaines. De même les subprimes dans le secteur immobilier américain ont provoqué une nouvelle crise, avec une accumulation encore plus dommageable d'actifs à risque. Cette faillite des prêteurs hypothécaires à risque, a contraint de fermer les fonds d'investissement, des turbulences provoquées par la crise financière depuis août 2007 ont balayé les marchés boursiers des États-Unis, de l'UE et du Japon, les principaux marchés financiers du monde.
  La crise financière internationale au cours de ces 10 dernières années, qui a causé de nombreuses turbulences sur les marchés des pays capitalistes et la faible croissance économique ont aggravé l'injustice sociale. Les pays capitalistes occidentaux ont développés des contradictions internes difficiles à résoudre, ils se sont dissimulés sous le drapeau de la lutte contre le terrorisme, en essayant de détourner le regard de leurs peuples par l'intervention étrangère, provoquant le chaos en Afghanistan et au Moyen-Orient. L'intervention occidentale a déclenché en retour la colère, la haine l'extrémisme et le terrorisme. Certaines organisations terroristes souvent fabriqués en Occident ont déclenché la tempête, la guerre, conduit à l'afflux de réfugiés auquel tous les pays européens doivent faire face, aggravé et approfondi la scission entre l'Occident et l'Occident, et les contradictions de classe dans les pays. Ces dernières années, les pays occidentaux connaissant la montée du populisme et du protectionnisme commercial, les pensées extrémistes de droite renaissent, les valeurs des élites occidentales enjolivées pendant des années et le soi-disant «politiquement correct» ont été remis en question, moqués et défiés par les classes dominées.
De ces phénomènes ont peut déduire que les zones locales de crise dans le monde capitaliste ne sont pas particulières ni isolées, mais que la crise est institutionnelle et systémique.

   Les conséquences de la crise systémique du capitalisme

  Elle s’est propagée largement. Après la crise des subprimes, les Etats-Unis pour leur premier « atterrissage » ont utilisé des sur une longue durée des "assouplissements quantitatifs" et d'autres pratiques pour passer la crise. Cela non seulement ne supprime pas la crise, mais l’a propagée, menaçant les économies du monde. La première conséquence fut la paralysie de banque islandaise, suivie par le désordre financier en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie, et pour d’autres pays des difficultés financières se sont ensuivies qui ont secoué l'Europe et le monde, mis la Grèce en faillite, et la zone euro en danger de désintégration.
Dans une telle situation, il est de toute évidence difficile de maintenir une UE unie: la Hongrie et d'autres pays se sont opposés à la politique européenne d’accueil des réfugiés, le Royaume-Uni s’est retiré de l’UE par un référendum hâtif. Pour des considérations d’auto-défense, de nombreux politiciens des pays capitalistes développés occidentaux ont enlevé le masque du libre-échange, ouvertement préconisé le protectionnisme commercial contre les produits des pays en développement, pour mettre en place une série de barrières. Cela permet de propager la crise capitaliste vers les économies émergentes, mais conduit aussi à des conflits internes du monde capitaliste. Dans le passé, les pays capitalistes occidentaux développés avaient levé la banderole du libre-échange, pratiqué étourdiment le dumping des marchandises vers les pays en développement, en se servant des pays en développement comme principale source de matières premières et de marchés pour les produits de base. Et quand les pays en développement ont acquis une certaine compétitivité, le monde occidental a essayé de négocier une protection, ce qui étale ouvertement l'hypocrisie des valeurs capitalistes.
  Il n’y a plus de domaines protégés. À l'heure actuelle, la crise du capitalisme, ne concerne pas seulement le secteur financier, mais implique également la fabrication, le commerce international, ce qui affecte la structure sociale et les relations sociales, entraîne une crise des valeurs et une crise culturelle. Les États-Unis ont utilisé des instruments financiers pour conserver leur domination dans l’extinction de la crise, ce qui a conduit au désordre de l'économie européenne, provoqué un ralentissement économique mondial et la contraction du commerce. L’Espagne, l’Italie, la France et certains pays d'Europe de l'Est ont des difficultés économiques, l'économie grecque est ruinée.
Bien que les États-Unis se soient tirés d’affaire, mais seulement pour résoudre le problème superficiels, les problèmes structurels provoquant la crise sont toujours présents, et on ne peut pas résoudre le problème du chômage élevé et de la division riches-pauvres. Cela conduit à la dégradation du tissu social des États-Unis, alors qu’ils avaient maintenu une tendance stable et une forte croissance de la classe moyenne, cela semble se réduire, les revenus de la classe moyenne ont baissé globalement selon le rapport du Pew Research Center en Décembre qui a déclaré en 2015 : «le revenu des familles à revenu élevé ont représenté 49% du chiffre d'affaires total des États-Unis en 2014 contre 29 pour cent en 1970. Pour les ménages à revenu moyen en 2014 il a représenté à 43% des revenus, nettement inférieur à celui de 1970 à 62 % ». La situation pour les pays capitalistes périphériques dans le monde est plus difficile. Par exemple, l'économie brésilienne connaît depuis de nombreuses années une croissance négative, les meilleurs dans le monde s’appuient sur les richesses du pétrole. L’Arabie Saoudite et d'autres pays ont commencé à procéder à des ajustements structurels.

   Les racines de la crise systémique du capitalisme

  Elle est étroitement liée au mode de production et au système social capitalistes. Ils sont par nature axés sur le profit du capital monopoliste, et conduisent inévitablement à un grave déséquilibre de l'offre et de la demande dans l’économie, conduisant à l’éclatement de la chaîne économique. Les magnats de la finance de Wall Street, afin de maintenir leur propre rendement élevé, ont non seulement laissé la bulle flotter à la surface, mais mêlés les actifs douteux à un nouveau paquet de produits financiers pour les remettre en circuit, provoquant le grossissement de la bulle et l’approfondissement de la crise. En fait, la crise n’est pas la racine de la surcapacité, mais résulte de la structure de l'offre et de la demande. Le déséquilibre entre l'offre et la demande, ancré dans le mode de production capitaliste, est la cause la répartition déraisonnable de la richesse. L’érudit français Piketty dans le livre «le capital au 21e siècle," montre que puisque le taux de rendement du capital est beaucoup plus élevé que le taux de productivité de croissance, la polarisation de la société capitaliste doit s’aggraver, ainsi que l'écart de richesse dans une certaine mesure, débouchant inévitablement en crise structurelle de la société. La société capitaliste a du mal à sortir du bourbier de la crise systémique passée, elle est au centre des contraintes logiques de son évolution. En outre, en se fondant sur le développement du capitalisme, continuent à se renforcer l'individualisme et les intrigues, de sorte qu’on ne peut rien corriger ensemble et que la crise systémique du capitalisme se détériore de nouveau.
  Rigide et étroitement liée à la mauvaise qualité du système démocratique du système politique capitaliste, la démocratie de style occidental a joué un rôle progressiste dans l'histoire, mais présente de nombreux inconvénients.
Ceci apparaît à chaque réélection, au moment du choix. Afin de se maintenir au pouvoir, les politiciens ont tendance à promettre beaucoup d'avantages au-delà des conditions objectives, le résultat est que le «souci d’éviter des critiques," est à l'origine d'énormes pertes, de l’augmentation de la charge financière. […].
Certains chercheurs occidentaux ont constaté que la politique des États-Unis ne relève pas de la démocratie mais du conglomérat industriel. L'ancien président américain Barack Obama dans son discours sur l’"Etat de l’Union" l’a reconnu ouvertement.
Dans son processus, le système politique américain semble souvent «enclin à des riches et puissants groupes d'intérêts particuliers."
Troisièmement, dans la performance pour arriver au pouvoir et dans le seul but de la campagne électorale, l'environnement politique se détériore. L’universitaire américain Juan Linz dans "les périls du régime présidentiel", avertit que le système présidentiel démocratique américain intrinsèquement instable et sujet à la paralysie et à l'effondrement. Il croit que la démocratie américaine devrait être un «consensus modéré» et que les deux parties devraient parvenir à un compromis, un juste milieu. Sans cela, vous ne pouvez pas éviter une lutte de pouvoir ni des souffrances. Le problème est que le juste milieu a cessé d'exister.
  Étroitement liées à la culture du capitalisme, et au début de son développement, la liberté, l'égalité, la fraternité et d'autres valeurs propices à la lutte pour les droits de la bourgeoisie ont émergé, comme un important progrès historique. Mais lorsque la bourgeoisie a pris le pouvoir, elles ont commencé à se fissurer entre le capital et la nature fondée sur le profit de ces valeurs idéales. Les hommes politiques dans les pays occidentaux continuent à promouvoir le haut niveau de ce qu’ils appellent des «valeurs universelles», mais lorsqu'ils sont confrontés à un conflit d'intérêts leur vrai visage apparaît. Le chercheur américain Charles Bullock croit que l'idéalisme américain a pris fin, qu’il est entré dans une ère du «post-idéalisme». […] L’apparition du populisme est la conséquence logique de ce développement culturel. Le cours populiste de la société capitaliste actuelle, s’accompagne d’inconvénients et d’incertitudes, mais il traduit que l'élite «politiquement correcte» tant vantée dans la politique occidentale a été incapable de contrôler efficacement la situation générale, la gouvernance a viré dans la société capitaliste à l’"élitisme" et à la crise d’une opposition populiste.

  (Auteur: secrétaire du parti de Pékin Foreign Studies University, Ministère de l'Education Research Center du système théorique du socialisme aux caractéristiques chinoises, chercheur spécial)


Edité le 07-02-2017 à 12:01:34 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 07-02-2017 à 12:30:54   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

L entrée en guerre des Etats Unis avait d abord comme but d abattre l impérialisme japonais.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 09-02-2017 à 07:10:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On est en 2017 marquetalia

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 12-02-2017 à 20:13:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Non, on est en 2017 ça veut dire que la situation a changé, que les contradictions ont changé à l'échelle internationale et qu'il faut les étudier pour comprendre les transformations en cours, ça s'appelle utiliser le matérialisme historique.

Le retour du fascisme, comme l'arrivée du fascisme, a des causes matérielles et non l'oubli.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7631 messages postés
   Posté le 14-02-2017 à 21:35:00   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Les tensions entre le Japon Imperial et la Chine Populaire sont les principales contradictions en Asie orientale.depuis l accident de Fukushima,Tokyo veut renoncer au nucléaire,ce qui augmente son intérêt pour les richesses en hydrocarbures des iles Diayou/Senkaku.il ne risque pas d avoir de confrontation sinonippone dans l ancienne Mandchourie,mais dans les territoires en litige entre les deux pays,avec une possible participation des troupes américaines déployées à Okinawa.par contre,les ultranationalistes japonais cultivent la mémoire de l epoque du Manchukuo,tout comme l extrême droite le fait avec l Algérie française-a moins de croire au Père Noël ,ces deux Etats fantoches n existeront plus.


Edité le 14-02-2017 à 21:52:38 par marquetalia




--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales  preparatifs bellicistes de TrumpNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum
   Hit-Parade