Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 grave accident industriel en Chine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 12-08-2015 à 23:31:12   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Source TF1
Une gigantesque explosion a eu lieu ce mercredi dans la ville chinoise de Tianjin, au sud-est de Pékin. L'explosion, d'une violence inouïe, qui a eu lieu dans un bâtiment abritant des produits chimiques, a fait au moins 7 morts selon l'agence officielle.

Une série d'explosions d'une ampleur inouïe a secouée mercredi soir la ville portuaire de Tianjin, quatrième ville de Chine avec 15 millions d'habitants, située à 140 km au sud-est de Pékin. Les images qui circulent en temps réel sur les réseaux sociaux témoignent de la violence du drame.

Un premier bilan officiel fait état de sept morts, selon Le Quotidien du peuple, l'organe officiel chinois. L'agence affirmait sur Twitter que les hôpitaux, pris d'assaut, accueilleraient actuellement entre 300 et 400 blessés. L'agence Xinhua évoque pour le moment le chiffre d'une cinquantaine de blessés. Selon un employé d'un hôpital local, il était impossible de compter les nouveaux patients arrivant en grand nombre après la détonation.

Selon Chine Nouvelle, l'explosion a eu lieu vers 23h30 (16h30 GMT) "dans un entrepôt où étaient stockés des matières dangereuses", lorsqu'un bruit assourdissant a été entendu et que des flammes ont jailli éclairant tout le ciel et propulsant des nuages de poussière sur des dizaines de mètres dans l'air. Selon des médias locaux, l'onde de choc causée par la détonation aurait été ressentie à plusieurs kilomètres à la ronde.

vidéo

Une seconde explosion "équivalente à 21 tonnes de TNT"

Toujours selon des médias locaux, les rues proches du lieu de l'explosion seraient privées d'électricité. La police aurait bouclé les rues, rapporte le New York Times qui ajoute qu'au moins 35 pompiers étaient dépêchés sur place et qu'au moins quatre d'entre eux ont été blessés. Toutefois, l'incendie provoqué par la détonation serait sous contrôle, rapporte la télévision publique chinoise.

Sur des photos diffusées par le réseau social chinois Weibo, des personnes errent couvertes de sang dans les rues, mais l'authenticité de ces images n'a pas pu être confirmée dans l'immédiat.

D'après l'Administration chinoise des tremblements de terre, la première explosion a été enregistrée à 2,3 sur l'échelle de Richter. La seconde, intervenue 30 secondes plus tard, a été mesurée à 2,9 sur la même échelle, soit "l'équivalent de 21 tonnes

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 13-08-2015 à 08:56:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Dans son sermon matinal à télématin Vrédéric Fion n'a pas manqué de "pointer du doigt" le manque de sécurité et la succession d'accidents industriels en Chine.
On se souvient en particulier d'AZF et de Fukushima.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 13-08-2015 à 14:15:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les dirigeants chinois appellent à déployer tous les efforts pour sauver les blessés dans l'explosion à Tianjin



French.xinhuanet.com - Publié le 2015-08-13

BEIJING, 13 août (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang ont appelé à déployer tous les efforts pour sauver les blessés et minimiser les pertes suite à l'explosion survenue à Tianjin.

Dans une instruction, le président Xi Jinping a ordonné aux autorités locales de déployer tous les efforts pour soigner les blessés, chercher les disparus et maîtriser l'incendie. MM. Xi et Li ont formé un groupe de travail conduit par le ministre de la Sécurité publique Guo Shengkun chargé de diriger les opérations de secours.

L'explosion, qui a eu lieu mercredi soir dans un entrepôt de la ville portuaire de Tianjin, a fait au moins 17 morts et plus de 400 blessés, selon un bilan établi jeudi matin par les secouristes.

M. Xi a indiqué qu'il fallait déterminer la cause de l'explosion et prendre soin des familles des victimes tout en maintenant l'ordre public. Les opérations de recherche et de secours doivent être menées de manière appropriée pour garantir la sécurité des secouristes.

Il a également exhorté les gouvernements de tous les niveaux à tirer une leçon de l'accident, à insister sur les intérêts primordiaux du peuple, à effectuer des contrôles de sécurité, à renforcer la gestion des produits chimiques dangereux, à assurer la sécurité de la production et à protéger la vie et les biens de la population.

Le Premier ministre Li Keqiang a demandé aux autorités d'intensifier les recherches et les secours et de soigner les blessés de manière appropriée afin de minimiser le bilan de morts.

Il s'est également engagé à lancer une enquête approfondie pour connaître les causes de l'accident et assurer une communication transparente des informations au public.

Les opérations de secours se poursuivent.


______________________


Une série de photos

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 13-08-2015 à 14:19:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : 44 morts et au moins 21 disparus dans les explosions de Tianjin



(Xinhua/Jin Liwang)

TIANJIN, 13 août (Xinhua) -- Quarante-quatre personnes sont mortes et au moins 21 autres portées disparues, à la suite des explosions massives survenues mercredi soir, dans un entrepôt de la ville portuaire de Tianjin.

Un total de 521 personnes ont été hospitalisées, dont 52 grièvement blessées, selon le dernier bilan fourni jeudi dans l'après-midi, lors d'une conférence sur l'opération des secours.

Des centaines de sapeurs-pompiers se battent encore pour maîtriser la conflagration.

La plupart des blessés souffrent de brûlures, de contusions, de fractures osseuses et des effets liés à l'onde de choc.

Le Q.G. des secours avait précédemment indiqué que 66 personnes avaient été grièvement blessées. Le nombre a été réduit à 52 après l'évaluation des spécialistes médicaux de Beijing.

Le brigade des sapeurs-pompiers de Tianjin a indiqué que l'entrepôt contenait des marchandises risquées, rendant l'incendie imprévisible et dangereux à approcher.

Un pompier a indiqué, à l'Agence de Presse Xinhua, qu'une douzaine de véhicules de pompiers étaient entrées sur le site, et que davantage de pompiers y pénétreront pour éteindre les flammes et laisser place aux opérations de recherches et de secours.

Les journalistes de Xinhua ont vu au moins 200 policiers armés près de l'entrepôt.

Lu Yun, chef de l'hôpital de Teda, qui a admis environ 150 blessés, a indiqué à Xinhua que la plupart des patients avaient été blessés par du verre brisé ou des pierres, dont certains grièvement.

Des écoles et autres sites à proximité de l'entrepôt sont ouvertes jeudi pour aider les blessés. Un aquarium a publié jeudi un communiqué, déclarant offrir au public ses installations pour le reste de la semaine, pour faciliter la distribution des matériels de secours et les dons de sang.

Le chemin de fer reliant le centre ville de Tianjin et la Zone nouvelle Binhai a été suspendu en raison des dégâts causés par les explosions dans le Terminal de Donghai.

Le bâtiment abritant le superordinateur Tianhe-1, un des plus rapides ordinateurs du monde, a été également endommagé dans les explosions. La machine Tianhe-1, elle-même, n'est pas endomagée, mais son usage suspendu par précaution, selon les sources du centre.

Tianhe-1 fournit des services de données pour plus de 300 organisations en Chine, dont plusieurs universités et banques.

Des volontaires se rendent dans les hôpitaux pour effectuer des dons du sang, les taxis et véhicules privés offrent un appui pour transporter des blessés à l'hôpital, et des hôtels fournissent un hébergement gratuit pour les résidents déplacés par les explosions.

________________



Explosions à Tianjin : des experts en chimie envoyés par l'armée


Publié le 2015-08-13

TIANJIN, 13 août (Xinhua) -- Une équipe de 214 spécialistes en traitement de matériels nucléaires et biochimiques est arrivée dans la ville de Tianjin au nord de la Chine, après une série d'explosions survenue dans un entrepôt local. La cause de la catastrophe aurait été provoquée par des matières volatiles chimiques.

Les spécialistes, tous venus de la Zone militaire de Beijing de l'Armée populaire de Libération, ont quitté Beijing, jeudi midi, et ont été dirigés par le chef adjoint d'état-major général Wang Zhengrong.

La première explosion a eu lieu mercredi, vers 23h30, dans un entrepôt de la Nouvelle Zone de Binhai. Quelque secondes plus tard, une deuxième déflagration, encore plus puissante s'est produite, projetant des boules de flammes dans le ciel, ravageant les immeubles et carbonisant les voitures aux alentours.

Le bilan des explosions s'est alourdi à 44 morts, dont douze pompiers.


Edité le 13-08-2015 à 14:21:43 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 14-08-2015 à 08:25:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La presse impérialiste essaie d'utiliser l'accident en Chine à des fins de propagande antichinoise et se précipite sur les hôpitaux pour alimenter ses torchons avec des images à sensation. La réaction ne s'est pas faite attendre.


VIDEO - Explosion en Chine : un journaliste de CNN agressé en plein direct


13-08-2015 Metronews


COLÈRE - Alors que le bilan des victimes de l'explosion d'une usine de Tianjin, en Chine, s'est alourdi, la tension monte sur place entre les survivants et journalistes étrangers.

Le journaliste de CNN Will Ripley a été agressé pendant son direct devant un hôpital de Tianjin.Le journaliste de CNN Will Ripley a été agressé pendant son direct devant un hôpital de Tianjin. Capture d'écran YouTubePhoto :
Vive tension après l'explosion. Après l'explosion d'une usine de produits chimiques à Tianjin, Will Ripley, un journaliste de la chaîne d'information américaine CNN présent en Chine, a été agressé par des survivants en colère.

Le reporter américain effectuait un direct via Skype devant un hôpital de la ville en se filmant avec son smartphone, lorsque des passants l'ont bousculé, lui demandant d'arrêter. "Sorrow" (chagrin, en anglais), criait notamment l'un d'entre eux. Le direct sera finalement interrompu quelques secondes plus tard.

"Je vais bien, ce qui n'est pas le cas pour beaucoup de gens ici"

Dans un premier temps, CNN aurait indiqué que des officiels étaient responsables de cette agression, avant de confirmer peu après qu'il s'agissait bien de survivants en colère, rapporte The Independant. Sur son compte Twitter, Will Ripley a indiqué que la tension "montait évidemment" après la terrible nuit qui vient de passer. "Je vais bien, ce qui n'est pas le cas pour beaucoup de gens ici", a-t-il ajouté, alors qu'au moins cinquante morts sont à déplorer sur place après l'explosion, selon un dernier bilan.

Andrew Jacob, journaliste présent également sur place, a confirmé cette version. Sur Twitter, le reporter du New York Times explique que les journalistes sont attaqués devant cet hôpital de Tianjin, au cri de : "Empêchez les étrangers de faire leurs reportages" .

Les médias chinois ont quant à eux livré une toute autre version des faits, expliquant que le journaliste de CNN avait essayé d'entrer discrètement dans l'hôpital avec sa perche à selfie, pour prendre "des photos macabres". Une accusation "totalement fabriquée", a indiqué Will Ripley.

vidéo


Edité le 14-08-2015 à 08:26:02 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 14-08-2015 à 09:11:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



CNN devrait cesser ses reportages inexacts sur la Chine

Publié le 2015-08-13

BEIJING, 13 août (Xinhua) -- Ted Turner, fondateur de CNN, avait dit un jour que "le concept de base d'une chaîne d'information ou de tout autre média est d'informer les gens sur les choses qu'ils ont besoin de savoir" .

Malheureusement, certains des successeurs de Turner ont, encore et encore, quelque peu dévié des idéaux de leur fondateur pour diffuser des reportages inexacts et partiaux.

Jeudi matin, la chaîne d'information par câble a diffusé en direct le reportage du journaliste Will Ripley se trouvant à l'extérieur d'un hôpital de Tianjin (nord), cette ville portuaire frappée par deux gigantesques explosions, avant qu'il ne soit empêché de continuer de faire son direct.

Après l'interruption du direct, le présentateur en plateau a ensuite expliqué que ce n'était pas la première fois que des correspondants de CNN voyaient leur travail parfois perturbé en Chine, accusant "la sécurité et les officiels" . Et d'ajouter que ceci était "arrivé de nombreuses fois ces dernières années lors de plusieurs reportages en Chine" comme s'il s'agissait de quelque chose de courant.

Bien que CNN ait depuis publié un rectificatif sur Twitter, indiquant que Will Ripley avait été interrompu par des "membres de familles de victimes et des amis en colère" , ce n'est pas suffisant.

Dans une époque marquée par une propagation quasi-virale des informations, ce reportage inexact sur l'incident de Tianjin, quelque soit le but visé, a donné une image très négative de la Chine, avec des télespectateurs, des twittos et des internautes se demandant pourquoi le reportage a été interrompu.

Si l'on considère l'éthique journalistique, les journalistes se doivent de respecter les victimes et les familles des victimes lorsqu'ils couvrent un événement tel que les explosions de Tianjin, qui ont fait au moins 44 morts et 521 blessés. C'est ce que Will Ripley a fait, en acceptant d'arrêter de tourner quand plusieurs hommes le lui ont demandé.

Il semble parfaitement compréhensible que les proches des victimes, qui ont du mal à croire à la perte d'un proche, s'émeuvent en voyant des journalistes couvrir le drame.

Mais comment un présentateur peut-il se permettre de conclure tranquillement que ce sont "la sécurité et les officiels" chinois qui ont empêché Ripley de faire son travail? Comment a-t-il pu interpréter de façon aussi erronée cet arrêt du reportage comme quelque chose d'habituel en Chine? L'explication: les préjugés que CNN entretient de longue date au sujet de la Chine.

Il faut remarquer ici que ce n'est pas la première fois que CNN donne des informations biaisées sur la Chine. Des émeutes au Tibet en mars 2008 aux attentats à Kunming en mars 2014, CNN a un palmarès éloquant en matière de reportages inexacts.

La chaîne câblée n'a toujours pas cessé de voir avec son propre prisme et ne réalise pas que le gouvernement chinois s'est beaucoup amélioré dans ses relations avec les médias lors des situations d'urgence.

Si l'on prend pour exemple les explosions de Tianjin, les médias chinois n'ont cessé de couvrir l'événement via les agences, les chaînes de télévision, Internet et les téléphones portables, tandis que les médias étrangers ont eu accès aux sites.

Dans des situations d'urgence comme à Tianjin, ce dont les médias ont besoin, c'est de respecter les règles éthiques au lieu de spéculer sans fondement sur l'arrêt accidentel d'un reportage.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 16-08-2015 à 09:09:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Des leçons profondes doivent être tirées des explosions de Tianjin (Xi Jinping)


Publié le 2015-08-15 à 21:55
BEIJING, 15 août (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a exhorté samedi les autorités à tirer des leçons " extrêmement profondes ", acquises avec le prix du sang, alors que les explosions massives d'un entrepôt à Tianjin ont tué au moins 85 personnes.

M. Xi a indiqué, via une instruction écrite, que les explosions de Tianjin et une série de graves accidents récents avaient révélé de sévères problèmes dans le secteur de la sécurité du travail, et que les autorités devaient garder toujours à l'esprit "une croissance en toute sécurité" et "les intérêts du peuple en première priorité" pour éviter de tels accidents.

Il a exigé un meilleur mécanisme de réponse d'urgence, le renforcement de l'application des mesures et des règlements sur la sécurité du travail et des examens minutieux de tous les éventuels risques de sécurité, afin de réaliser " une amélioration substantielle " dans la sécurité du travail.

La mise en valeur répétée du thème de la sécurité fait suite aux explosions massives survenues mercredi soir, dans un entrepôt de produits chimiques dangereux à Tianjin (nord de la Chine), qui ont tué au moins 85 personnes, dont 21 pompiers.

L'entrepôt appartient à la compagnie Tianjin Dongjiang Port Rui Hai International Logistics Co. Ltd., un centre de dépôt et de distribution pour les conteneurs de produits dangereux.

Le Bureau national de contrôle de la sécurité du travail relevant du Conseil des Affaires d'Etat a noté vendredi que les explosions traduisaient un manque de sensibilisation à la sécurité au sein des entreprises, une application laxiste des règlements de la sécurité, des pratiques irrégulières parmi les ouvriers et une faible réactivité par rapport aux incidents.

_________________


Xi Jinping donne des directives importantes sur la production en sécurité



2015-08-15 21:24:34 cri

Le président chinois Xi Jinping a donné, le 15 août, des directives importantes pour assurer la sécurité dans la production. Le premier ministre Li Keqiang a aussi appellé à évacuter tous les dangers éventuels et assurer le traitement en sécurité des produits chimiques, après le gravec accident d'explosion à Tianjin.
Li Keqiang a formulé des demandes en la matières lors d'une téléconférence du Conseil des Affaires d'Etat sur la production en sécurité.


Edité le 16-08-2015 à 09:13:13 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 18-08-2015 à 00:12:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ces fausses rumeurs circulent sur Internet à propos des explosions de Tianjin


015-08-17 à 16:24

(Xinhua/Yang Peibin)

BEIJING, 17 août (Xinhuanet) -- Après les explosions gigantesques survenues mercredi vers 23h30 dans un entrepôt de la ville portuaire de Tianjin, plusieurs fausses rumeurs circulent sur Internet. Découvrons ensemble la vérité derrière ces rumeurs :

La rumeur : les produits chimiques ont affecté certains secouristes.

La vérité : Le centre de secours a confirmé qu’aucun secouriste n'a été affecté par les produits chimiques après les explosions de Tianjin. Les autorités observent de très près la qualité de l'air et de l'eau. Des produits chimiques dangereux étaient stockés dans l'entrepôt avant les explosions. En savoir plus

La rumeur : Les explosions ont fait au moins 1.000 morts.

La vérité : Un total de 114 corps ont été retrouvés et 70 personnes sont toujours portées disparues. Parmi les personnes décédées, 39 sont des sapeurs-pompiers et cinq sont des policiers. Le nombre de disparus était de 95, avant l'identification de 25 personnes parmi les corps découverts. En savoir plus

La rumeur : Plusieurs pompiers qui sont décédés dans le combat contre les explosions à Tianjin sont des travailleurs temporaires, et ils ne seront pas traités comme les pompiers officiels.

La vérité : Le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré, sur les lieux d'explosions, que tous ceux qui sont morts dans le combat contre l'incendie, qu'ils soient pompiers officiels ou non, seraient traités avec les mêmes honneurs et que leur familles recevraient les mêmes compensations. En savoir plus

La rumeur : 700 tonnes de cyanure a pollué l'air de Tianjin, après les explosions.

La vérité : Les secouristes sont en train de nettoyer des centaines de tonnes de restes de cyanure hautement toxique dans la ville de Tianjin. Selon les premières estimations, le volume de cyanure sur le site pourrait atteindre des centaines de tonnes, dont la plupart n'ont pas été touchées par les explosions, a déclaré Shi Luze, chef d'état-major de la région militaire de Beijing lors d'une conférence de presse. En savoir plus

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 19-08-2015 à 00:15:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le gouvernement chinois ouvre une enquête approfondie sur les explosions de Tianjin



BEIJING, 18 août (Xinhua) -- Le Conseil des Affaires d'Etat constitue une équipe d'enquête destinée à la recherche de la cause des explosions meurtrières de la semaine dernière à Tianjin.

Le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) a publié un communiqué rapportant qu'une équipe avait déjà commencé son "enquête approfondie".
Le groupe, dirigé par le vice-ministre exécutif de la Sécurité publique Yang Huanning, va mener une enquête minutieuse sur l'origine des déflagrations, indique le communiqué.

________________


20 Minutes avec AFP
Publié le 18.08.2015 à 11:49

Une enquête a été ouverte à l'encontre du directeur de l'administration chargée de la sécurité du travail, a annoncé mardi l'autorité chinoise de la lutte contre la corruption, après les déflagrations meurtrières survenues à Tianjin.
Yang Dongliang, directeur de cette administration d'Etat, fait l'objet d'une enquête pour «violations graves présumées de la discipline et de la loi», a déclaré dans un communiqué la Commission d'inspection disciplinaire du Parti communiste chinois (PCC), usant d'une terminologie qui sert souvent à désigner la corruption.
On ignorait dans l'immédiat s'il y avait un lien entre cette enquête et les explosions survenues mercredi dernier dans une zone industrielle de Tianjin, dans l'est de la Chine, dans lesquelles 114 personnes ont péri.

__________________


Selon Reuters

(traduction automatique)

La Chine a déclaré mardi qu'elle enquêtait sur la tête de son régulateur de la sécurité au travail qui pendant des années a permis aux entreprises de fonctionner sans licence pour les produits chimiques dangereux, quelques jours après que les explosions dans un entrepôt du port où était stocké ce matériel ait tué 114 personnes.

Yang Dongliang, chef de l'Administration d'Etat de la sécurité au travail, est "actuellement en cours de l'enquête" pour violations présumées de la discipline de parti et la loi, a déclaré le centre de surveillance anti-corruption de la Chine dans un communiqué sur son site.

L'agence, la Commission centrale de Contrôle de Discipline, n'a pas dit que le comportement de Yang ait été reliée aux explosions dans le port de Tianjin, mais la société qui exploitait l'entrepôt chimique qui a explosé n'a pas eu un permis de travailler avec des matières dangereuses pour plus d'un an.

Les enquêteurs n’ont pas déterminé la cause des explosions, mais la catastrophe a aggravé les préoccupations du public au sujet des règlements de sécurité.
La Chine a lutté ces dernières années avec des incidents allant des catastrophes minières aux incendies d'usine, et le président Xi Jinping a promis que les autorités devraient tirer les leçons payés au prix du sang.

Le Quotidien du Peuple, journal officiel du parti communiste au pouvoir, a déclaré que le propriétaire de l'entrepôt la semaine dernière au port de Tianjin Port Dongjiang Ruihai International Logistics avait fonctionné sans permis de travailler avec des produits chimiques dangereux en raison d'une lacune administrative.

Reuters n'a pas pu vérifier ce rapport, mais la société n'a pas eu toute forme de certification, y compris une licence pour gérer marchandises dangereuses, entre Octobre 2014 et Juin 2015, conformément à ses dossiers sur l'Administration d'Etat pour l'Industrie et du Commerce (SAIC) site web.

L'agence est l'un des nombreux ministères qui régissent les entreprises qui fonctionnent avec des matières dangereuses.

L'agence de nouvelles Xinhua a déclaré que la société a travaillé avec des produits chimiques dangereux tout au long de cette période, citant un responsable de l'entreprise non identifiée.

L'agence de Yang, l'Administration d'Etat de la sécurité au travail, a déclaré sur son site web que, en 2012, elle a signé une directive permettant aux entreprises de fonctionner sans une licence d'exploitation des substances chimiques dangereuses tant qu'elles ont une licence régissant les opérations portuaires.

Yang, qui était vice-maire de Tianjin, une ville de 15 millions de personnes jusqu'en 2012, n'était pas disponible pour commenter.

'UN ACCIDENT'

Dix personnes, dont la tête Ruihai Yu Xuewei et le chef adjoint de Dong Shexuan, ont été arrêtés jeudi dernier, le Quotidien du Peuple officiel du rapport sur son microblog Weibo de mardi.


Edité le 19-08-2015 à 00:17:18 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 19-08-2015 à 00:25:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   


Les explosions de Tianjin feront l’objet d’enquêtes approfondies et les sanctions seront sévères

le Quotidien du Peuple en ligne - 18.08.2015 15h16


Une semaine s'est écoulée depuis l'incendie et les explosions gigantesques qui ont touché le 12 août un entrepôt de la société Ruihai, dans le Port de Tianjin, où étaient stockées des marchandises dangereuses. Le 18, des personnes de tous milieux ont assisté à un service commémoratif qui a eu lieu dans la Zone Nouvelle de Tianjin-Binhai, et offert leurs condoléances aux victimes.

A la date du 17 août à 9h00, le nombre de victimes qui ont été trouvées se monte à 114 personnes, parmi lesquelles 54 ont pu être identifiées, et 60 personnes dont l'identité n'est pas encore confirmée. 70 autres personnes sont portées disparues.
Dans les trois jours qui ont suivi l'accident, le président chinois Xi Jinping a donné, à deux reprises, des instructions importantes pour soigner les blessés, demandant qu'une enquête approfondie soit menée sur la cause de l'accident, que les personnes responsables de l'accident soient sévèrement punies, soulignant la nécessité d'établir fermement le concept d'un développement sûr, de défendre d'abord les intérêts des gens, de toujours placer la sécurité de la production en tête des préoccupations, d'assurer de la façon la plus sérieuse la protection de la vie des personnes et la sécurité des biens et de lutter résolument contre les accidents graves liés à la sécurité de la production.

Le 16 août, le Premier ministre Li Keqiang s'est rendu à Tianjin, et a fait une visite de condoléances aux pompiers, aux officiers et soldats des équipes de secours et aux blessés ainsi qu'aux personnes touchées, s'assurant de la mise en œuvre des prochaines opérations de secours et de soins, et des travaux liés au nettoyage et à la reprise de la production post-catastrophe.

Face à cet accident qui a causé de lourdes pertes humaines et matérielles, l'attitude du Gouvernement central est claire et résolue, et nul ne doit douter qu'une enquête approfondie sera menée et que des sanctions sévères seront prononcées. Des personnages majeurs comme Zhou Yongkang, Xu Caihou, Guo Boxiong ou Ling Jihua ont fait l'objet d'enquêtes qui ont été conduites jusqu'au bout, dans le cadre d'un processus ouvert, peut-on donc imaginer que ce qui doit être mis en œuvre pour les incidents de sécurité fasse l'objet de réserves et de dissimulations ? Comment se pourrait-il qu'une fois encore des responsables se couvrent les uns les autres ?

Le 16 août, le Parquet populaire suprême a annoncé l'envoi de personnel vers le Port de Tianjin pour enquêter sur l'incendie et les explosions particulièrement graves qui ont touché l'entrepôt de marchandises dangereuses de l'entreprise Ruihai ; de même, les poursuites seront organisées à Tianjin, basées sur des fonctions de poursuite judiciaire, et une enquête approfondie sur l'accident aura lieu conformément à la loi sur les crimes qui ont été commis, comme les manquements au devoir qui pourraient avoir été liés à la catastrophe.

Le lieu des explosions présente un haut degré de complexité, ce qui rendra l'enquête très difficile, et demandera beaucoup de temps. Mais aussi complexes les choses soient-elles, plus elles peuvent susciter de préoccupations et même de spéculations au sein de l'opinion publique, plus la publication des informations doit être ouverte et transparente, afin d'éviter tout tracas inutile aux travaux actuels de sauvetage, d'enquête, de réhabilitation etc.

Est-ce que les activités professionnelles de quelqu'un ont ou non violé la loi, est-ce que le contrôle des services concernés était en place ou non, tout cela doit être rapidement identifié et ne peut pas attendre. Les informations et les réponses fournies par le gouvernement à l'opinion publique doivent être réalistes et résister à l'épreuve des exigences les plus simples ; il ne faut pas faire les choses à la hâte sous la pression du public. Le Gouvernement veut communiquer, les gens veulent savoir, toute information doit donc être responsable et fiable.

Rédacteurs :Qian HE, Guangqi CUI

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 20-08-2015 à 00:00:23   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : contrôle sur les substances dangereuses à travers le pays


Publié le 2015-08-19

BEIJING, 18 août (Xinhua) -- La Chine va contrôler toutes les substances dangereuses à travers le pays, ont déclaré mardi les autorités chargées de la sécurité de la production.

Les contrôles se poursuivront pendant environ une quinzaine de jours, a indiqué un avis sur le site de l'Administration d'Etat pour la sécurité du travail.

Ces mesures concernent les industries liées aux produits chimiques dangereux, aux explosifs, aux feux d'artifice, aux ascenseurs, aux mines de charbon, au transport public et aux ports.

La décision a été prise après les énormes explosions survenues dans un entrepôt contenant des produits chimiques dangereux à Tianjin, dans le nord de la Chine, le 12 août, qui ont coûté la vie à 114 personnes jusqu'ici.

Lire aussi:

>>> Chine : renforcement des contrôles de sécurité des explosifs après les explosions à Tianjin

BEIJING, 17 août (Xinhua) -- Les autorités industrielles chinoises ont ordonné lundi le lancement de contrôles de sécurité des produits explosifs commerciaux, après les gigantesques explosions survenues la semaine dernière à Tianjin.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 20-08-2015 à 00:05:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Des anomalies relevées autour de société de logistique de Tianjin après les explosions

Xinhua - 19.08.2015

La société dont l'entrepôt a explosé à Tianjin, faisant plus de 100 morts et dévastant la zone portuaire, avait été autorisée à traiter des produits chimiques au moment des explosions, mais des soupçons émergent quant à ses certificats.

"L'entreprise a traité des produits chimiques dangereux au cours d'une période sans permis" , a confirmé lundi un responsable exécutif de la société, Tianjin International Ruihai Logistics Co. Ltd., à l'agence de presse Xinhua (Chine nouvelle).

Créée en décembre 2011, la société disposait de l'autorisation temporaire pour gérer des produits chimiques dangereux d'avril 2014 à octobre 2014, a-t-on appris des documents de l'entreprise. Une fois la durée de sa licence expirée, l'entreprise n'a pas mis un terme à l'activité qu'elle menait en liaison avec des produits chimiques à risques.

En juin, Ruihai a obtenu un permis d'opération portuaire, qui lui a permis - de nouveau - de conserver des produits chimiques dangereux. Au moment des explosions, étaient alors stockés dans le hangar, une grande quantité du très toxique cyanure de sodium, ou bien des explosifs tels que le nitrate de potassium et le nitrate d'ammonium.
Les documents de la société indique qu'elle avait réussi le passage d'un contrôle de sécurité pour obtenir un autre permis exigé, mais les détails ne sont pas encore rendus publics.

La commission du transport de Tianjin, qui conserve le dossier de sécurité, a refusé de révéler tout détail, en raison d'une enquête en cours ouverte par le Conseil des Affaires d'Etat, gouvernement central chinois.
Les doutes concernent également une enquête auprès de 128 personnes vivant autour de l'entrepôt. Effectuée par les autorités environnementales en tant que partie prenante au processus de certification, le point de vue des participants a conclu que "la plupart des personnes interrogées soutenaient le projet, avec aucune opposition" .

Cependant, des habitants résidant à proximité du site du drame ont déclaré ne pas avoir été au courant de la présence du dépôt derrière chez eux.
Du Huan, une habitante qui vit non loin des lieux dévastés, a indiqué qu'elle n'a répondu à aucun questionnaire. "Si j'avais reçu ces questionnaires, je n'aurais jamais exprimé mon accord sur un tel dossier" , a-t-elle ajouté.
Un habitant surnommé Sun, qui a loué un bureau à 1.000 mètres de distance du bâtiment, a fait savoir qu'il ne l'aurait pas fait s'il avait su qu'il y avait un entrepôt de produits dangereux à proximité.
Vanke, le promoteur immobilier d'une communauté résidentielle endommagée par les explosions, a indiqué que, quand il obtint le terrain en 2010, l'entrepôt emmagasinait des marchandises ordinaires.
Le promoteur affirme n'avoir jamais été informé que l'entrepôt, à 56 m, abritait des produits chimiques dangereux.
Le Parquet populaire suprême a ouvert une enquête à l'encontre de tous les responsables impliqués pour un manquement au devoir et d'autres crimes.

Mardi, le bilan des morts des explosions massives s'est alourdit à 114 individus auxquels il convient d'ajouter 70 personnes toujours portées disparues.

(Rédacteurs :Wei SHAN, Yin GAO)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 20-08-2015 à 00:09:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'équipe d'enquête du Gouvernement a achevé les travaux préliminaires d’investigation sur la catastrophe de Tianjin


le Quotidien du Peuple en ligne -19.08.2015

Le 18 août, les travaux préparatoires de l'enquête sur l'incendie et les énormes explosions qui ont touché le 12 août l'entrepôt de stockage de matières dangereuses de la société Ruihai dans le Port de Tianjin, assurés par l'équipe d'enquête du Conseil des Affaires de l'Etat, et à laquelle ont participé les ministères concernés et le gouvernement populaire de la municipalité de Tianjin, ont été entièrement achevés.

L'équipe d'enquête va à présent mener, en conformité avec la loi, une enquête approfondie sur les causes de l'accident, afin d'identifier la nature de l'accident et les responsabilités ; elle émettra des avis sur les personnes responsables de l'accident, tout sera vérifié à fond et avec la plus grande responsabilité, pour donner au Parti et aux citoyens des explications dignes de foi.

Le même jour, le Bureau de sécurité publique de Tianjin a annoncé que le président de la société Ruihai, Yu Xuewei, son vice-président, Dong Shexuan, ainsi que 10 autres personnes ont été interpelés à 13 h.
Le même jour à 19h, l'incendie et les explosions avaient causé la mort de 114 personnes, dont 101 ont été identifiées. Il reste encore 65 personnes portées disparues, dont 5 pompiers de la police, 44 pompiers du Port de Tianjin, et 4 policiers. Du fait d'un chevauchement entre des victimes non identifiées et des personnes disparues, les services compétents vont procéder dès que possible à des comparaisons ADN, et procéder à la publication des derniers chiffres au fur et à mesure.

Le 18 août matin, la zone de développement de la Zone Nouvelle de Tianjin-Binhai a été touchée par la pluie. Par la suite, après qu'Internet ait fait état « d'une grande quantité de mousse blanche sur la chaussée, et de personnes signalant des sensations cutanées inconfortables après la pluie » , le responsable du service communication du Bureau de protection de l'environnement de Tianjin a annoncé que les experts du Bureau vont analyser le phénomène de la mousse blanche, et que les résultats de l'analyse devraient être publiés le 19 août.

Actuellement, les travaux de nettoyage et de réparation post-catastrophe sont en cours. Selon certains rapports, un centre de service de réparation de logements a été mis en place, et une tierce-partie, choisie par les propriétaires, sera chargée d'une évaluation de la situation et de l'identification des besoins.

S'agissant des demandes de travaux de réparation dans les résidences endommagées, Zong Guoying, du Comité municipal de Tianjin et Secrétaire du Parti de la Zone Nouvelle de Tianjin-Binhai, a annoncé la mise en place d'un centre de service spécial, dirigé personnellement par le maire de la Zone. Des arrangements sur les coûts de la période de transition pendant le processus de réclamations et de rénovation ont commencé à être pris, et le paiement des loyers pendant la même période de transition a également débuté. Ensuite, en conformité avec les principes du marché des services d'achat, une partie tierce sera embauchée par les propriétaires pour évaluer et identifier les besoins, et après ces évaluations, toute réclamation devra être faite conformément à la réglementation.

En ce qui concerne le problème d'examen et d'approbation des plans concernant les quartiers résidentiels particulièrement proches des entrepôts de produits chimiques dangereux, Zong Guoying, a déclaré que, après l'enquête menée par l'équipe d'enquête du Conseil des Affaires de l'Etat, les unités et départements impliqués donneront des conclusions claires, justes et transparentes.

L'accident a exposé l'existence de graves problèmes non résolus dans le domaine de la sécurité de la production des produits chimiques dangereux. Cet accident qui a touché un endroit doit servir d'avertissement pour tout le pays. À l'heure actuelle, des actions ont été rapidement prises un peu partout en Chine, afin de mener à bien diverses formes d'inspection sur des entreprises traitant, entreposant ou manipulant des produits chimiques dangereux.

(Rédacteurs :Yin GAO, Guangqi CUI)


Edité le 20-08-2015 à 00:10:09 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 20-08-2015 à 08:51:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le maire de Tianjin reconnaît sa responsabilité dans les explosions


2015-08-20 11:24:51 xinhua

Le maire de Tianjin Huang Xingguo a déclaré mercredi qu'il assumait la responsabilité des explosions meurtrières survenues la semaine dernière.
"En tant que chef du comité du Parti communiste chinois pour Tianjin et du gouvernement municipal, j'ai une responsabilité incontestable" , a déclaré M. Huang lors d'une conférence de presse.

Les deux explosions survenues le 12 août dans un entrepôt renfermant des produits chimiques ont fait 114 morts et 65 disparus, dont la plupart sont des pompiers.

M. Huang a affirmé que le gouvernement reconnaîtrait le dévouement des pompiers morts en service et a proposé de construire un mémorial sur le site des explosions pour ces "héros".

Il a promis une tolérance zéro pour la société et les personnes responsables des explosions, "peu importe qui elles sont et quelles sont leurs relations" .

En réponse aux préoccupations concernant l'économie locale, M. Huang a indiqué que les dommages causés par le désastre nécessitaient une évaluation plus approfondie, mais ne devraient pas affecter les fondements de l'économie de Tianjin.

Il a indiqué que les exportations et les importations de marchandises en vrac ne devraient pas être touchées en règle générale. "Les zones frappées par les explosions ne concernent que 176 sociétés, dont la plupart ne font pas de l'import-export" , a-t-il expliqué.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 23-08-2015 à 19:03:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La version anglaise de Xinhua apporte des éléments précis sur les irrégularités qui entourent l'entreprise responsable de la catastrophe.
C'est un ton auquel nous sommes peu accoutumés dans une presse officielle.


Des soupçons pèsent sur le respect des règlements dans l’explosion de l’entrepôt à Tianjin





english.news.cn
19/08/2015


TIANJIN, 19 août (Xinhua) - Xinhua a découvert par des interviews exclusives que le fils d'un ancien fonctionnaire de la police et un ancien dirigeant de société d'État sont les premiers actionnaires de la société suspecte dont l’entrepôt a explosé le 12 Août à Tianjin.

Xinhua a pu rencontrer des cadres de Tianjin Rui Hai International Logistics Co. Ltd, y compris Yu Xuewei à la tête de l'entreprise, le chef adjoint Dong Shexuan, le directeur général Feng Zhi et le vice-directeur Cao Haijun. Tous sont actuellement détenus par la police.

Les entrevues et les recoupements révèlent des droits de propriété frauduleux.
Li Liang est répertorié comme le principal actionnaire de la société. Mais Yu Xuewei, un ancien dirigeant de 41 ans dans une entreprise chimique d'Etat, a confirmé qu'il était le propriétaire réel et détient 55 pour cent des actions par l'intermédiaire de son cousin Li.
Dong Shexuan, un homme de 34 ans, détient 45 pour cent des actions à travers son camarade Shu Zheng.

Dong est le fils de Dong Peijun, un ancien chef de la police du port de Tianjin décédé en 2014.

«Je devais confier la détention des mes actions à mon camarade à cause de mon père. Si la nouvelle que j’investis dans une entreprise avait fuité, cela aurait pu lui nuire » , a déclaré Dong à Xinhua.

Avant la mise en place de la société en 2012, Dong vendait des pneus, des produits cosmétiques et des vins.

Yu Xuewei, qui avait été le directeur adjoint de la Direction générale de Tianjin d'Etat Sinochem en Chine, était en voyage avec sa famille dans la province de Hebei, lorsque les explosions se sont produites le 12 août

«J’ai rencontré Dong Shexuan au cours d'un dîner en 2012. Son père était chef de la police et il était bien introduit dans le port" , a déclaré Yu Xinhua.

La direction de Rui Hai, y compris le directeur général Feng Zhi, qui a été blessé dans les explosions, avait travaillé pour Yu au Sinochem avant que Rui Hai n’ait été fondée.

Yu a dit que lui et Dong avaient prévu de capitaliser sur leurs connexions en créant une entreprise de logistique, ce qu'ils firent le 28 Novembre 2012.

Ces relations visaient à promouvoir leur entreprise en les aidant à obtenir diverses certifications de sécurité incendie, du sol, de l'environnement et de sécurité.

" Mon guanxi (traduit comme relations) est dans la police et les pompiers. Quand nous avions besoin d'une inspection d'incendie, j’allais rencontrer les responsables de la brigade de pompiers du port de Tianjin. Je leur donnais les fichiers et on me donnais l'agrément rapidement" , a déclaré Dong.

Dong ne précise pas s’il y avait pot de vin ou faute officielle.

Zhu Liming, directeur adjoint du bureau de la planification et de la gestion des terres au Binhai New Area, qui a accordé la licence du terrain et de la construction des entrepôts, a déclaré que son bureau "se réfère aux documents de sécurité incendie, qui avaient donné le feu vert quant au respect de la distance de sécurité entre l’entrepôt et la zone résidentielle" .

La loi chinoise stipule que les entrepôts dangereux doivent être à 1000 mètres de principaux centres de transport et des bâtiments publics, mais l'entrepôt était seulement à 560 mètres de la résidence Vanke et 630 mètres d'une station de chemin de fer.

La suspicion entoure également d'autres documents de la société, qui sont très susceptibles d'avoir été faussés.
"La première entreprise d'évaluation de la sécurité a déclaré que nos entrepôts étaient trop près de l'immeuble. Puis nous avons trouvé une autre société qui nous a obtenu les documents dont nous avions besoin" , a déclaré Dong.

Pendant ce temps, d'octobre 2014 à Juin 2015, la société a traité des produits chimiques dangereux sans permis.

"Après que la première licence ait expiré, nous avons demandé une prolongation. Nous n’avons pas cessé les opérations parce que nous ne pensions pas qu'il avait un problème. Beaucoup d'autres compagnies ont continué à travailler sans permis" , a déclaré Yu Xuejun.

Le cabinet ministériel du Conseil d'Etat chinois a mis en place un groupe spécial pour enquêter sur l'accident qui a tué 114 personnes à ce jour. L'équipe doit "définir la nature et la gravité de l'accident, et déterminer les responsabilités" , selon la déclaration.

Les enquêteurs vont aussi nous informer sur les punitions infligées.


Edité le 23-08-2015 à 19:08:38 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 24-08-2015 à 23:10:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xinhuanet rapporte aujourd'hui :

TIANJIN, 24 août (Xinhua) -- Le bilan des explosions à Tianjin s'est alourdi lundi à 129 morts et 44 disparus.

Le bilan établi dimanche était de 123 morts.

Toutes les victimes ont été identifiées, dont 76 sapeurs-pompiers, sept policiers et 46 civils. Parmi les disparus se trouvent 28 pompiers, quatre policiers et 12 civils.

Au total, 610 personnes sont encore hospitalisées, dont 39 sont grièvement blessées. Un total de 187 personnes ont quitté l'hôpital.

(...)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 27-08-2015 à 18:34:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : 12 suspects arrêtés suite aux explosions meurtrières de Tianjin


Publié le 2015-08-27 à 09:18 french.xinhuanet.com

BEIJING, 27 août (Xinhua) -- Le Parquet populaire suprême de la Chine a accusé onze responsables et dirigeants du port d'avoir négligé la gestion du stockage et du transport de produits chimiques dangereux dans le port de Tianjin, où se sont produites les explosions tuant 139 personnes.

Les responsables venant de divers départements gouvernementaux, dont les autorités locales de la gestion du transport de Tianjin, les agences de réglementation de la sécurité du travail, les autorités des ressources foncières, le bureau des douanes de Tianjin et une entreprise d'Etat portuaire, ont fait l'objet d'une enquête pour "manquement au devoir" et "abus de pouvoir", a-t-on appris jeudi d'un communiqué du Parquet.

Les fonctionnaires poursuivis sont Wu Dai, responsable de la Commission municipale du Transport de Tianjin et Zheng Qingyue, président de la Tianjin Port Holdings Co., Ltd.
La police a arrêté 12 suspects de la Tianjin International Ruihai Logistics Co. Ltd., propriétaire de l'entrepôt qui a explosé.

Cette entreprise et les détenus étaient suspectés d'avoir illégalement entreposé des produits dangereux. Parmi ces 12 personnes figurent Yu Xuewei, président du conseil d'administration de l'entreprise et son vice-président du conseil d'administration Dong Shexuan, selon la police.

Du personnel des douanes de la zone douanière de Tianjin a été reconnu coupable d'avoir été négligeant et irresponsable dans la supervision des affaires liées aux produits chimiques dangereux illégaux de la société Ruihai, a précisé le communiqué.

Du personnel impliqué est également suspecté d'avoir fourni illégalement des permis de dédouanement à l'entreprise tout en l'autorisant à mener des activités commerciales illégales, a-t-il ajouté.

Le port de Tianjin est également responsable de cet accident puisqu'il n'a pas pu prévenir des risques potentiels de sécurité et des affaires illégales de Ruihai, selon la même source.
[...]

____________________


Information reprise sur les Echos avec quelques compléments :

Deux semaines après les explosions dans la zone portuaire de Tianjin, douze personnes ont été formellement mises sous les verrous et onze officiels font l’objet d’une enquête. Le bilan humain des explosions s'est alourdi à 145 morts et 28 personnes disparues.

Elles étaient déjà placées sous contrôle et pour certaines emprisonnées depuis la catastrophe, mais dans le langage officiel de Pékin, elles n’étaient pas formellement en état d’arrestation. Désormais, c’est chose faite et 23 personnes voient leur tête tomber. Dans un premier temps, les médias officiels ont annoncé ce jeudi que la police chinoise a procédé à l’arrestation formelle de 12 personnes après les explosions qui ont tué 145 personnes, selon le dernier bilan officiel rendu public ce jeudi. Le nombre des portés disparus est désormais de 28.

Et signe que cette catastrophe est aussi l’occasion pour Pékin d’accentuer sa lutte contre la corruption qui mine de nombreuses provinces, 11 responsables publics ont été placés sous enquête pour négligence.

Dirigeants de Ruihai Logistics et responsables publics locaux

Sans surprise, ce sont avant tout les dirigeants de l’entreprise Ruihai Logistics,qui détient l’entrepôt de produits chimiques à l’origine de l’explosion, qui se retrouvent sous les verrous. A commencer par les deux propriétaires qui avaient "confessé" à l’agence Chine nouvelle avoir utilisé leurs relations pour se soustraire à certaines obligations de sécurité.

C’est donc vraisemblablement ce réseau de relations qui est désormais dans le collimateur des autorités. Le Parquet populaire suprême chinois a en effet annoncé, sur son site Internet, que des enquêtes avaient été ouvertes à l’encontre de 11 responsables publics pour "abus de pouvoir" et "négligences".

Parmi eux, des officiels appartenant à plusieurs départements du gouvernement local (transports, douanes, sécurité du travail) mais aussi le président du groupe étatique gérant le port de Tianjin, a précisé le Parquet.


On notera l'expression "confessé" à l'agence Chine nouvelle... laissant entendre que cette confession aurait été extorquée pour les besoins de la cause. Et on rappellera que Total, après plusieurs années de procès pour l'accident de grande paroisse (dont l'affaire n'est pas close depuis 21) avait "confessé" la possibilité d'un attentat terroriste


Edité le 27-08-2015 à 23:14:37 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 27-08-2015 à 23:08:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Limogeage d'un responsable chinois de la sécurité du travail



Xinhua le 27.08.2015

Yang Dongliang, qui fait actuellement l'objet d'une enquête pour corruption, a été démis de ses fonctions de directeur de l'Administration d'Etat de la sécurité du travail, a annoncé mercredi le Département de l'organisation du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

La Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC a annoncé une enquête à l'encontre de Yang Dongliang le 18 août pour " grave violation de la discipline et de la loi ".

Yang Dongliang, âgé de 61 ans, est membre du 18e Comité central du PCC.

Il a été vice-maire de la municipalité de Tianjin entre 2001 et mai 2012, avant d'être nommé directeur de l'Administration nationale de la sécurité du travail.

Avant 2001, il a travaillé pour le gouvernement municipal et des entreprises publiques à Tianjin, ainsi que pour des entreprises pétrolières dans le nord de la Chine.

(Rédacteurs :Wei SHAN, Guangqi CUI

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 16-09-2015 à 23:54:39   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



La Cour populaire suprême s'engage à des sanctions sévères après les explosions à Tianjin


French.china.org.cn
Mis à jour le 16-09-2015


La Cour populaire suprême (CPS) de la Chine s'est engagée, dans une circulaire publiée mercredi, à sévèrement sanctionner les responsables impliqués dans les crimes menaçant la sécurité de la production.

Cette circulaire a été publiée un mois après les explosions qui ont fait 165 morts à Tianjin et ravagé la zone portuaire de la ville.

Les entreprises fabriquant des produits chimiques dangereux, des matières explosives, des feux d'artifice et des ascenseurs feront l'objet de sanctions sévères en cas de violation des règlements, a averti la CPS.

Les responsables impliqués devront rendre des comptes, ajoute la circulaire.

Par ailleurs, la CPS a expliqué que des sanctions sévères devaient être adoptées pour les crimes de trafic de femmes et d'enfants, d'agressions sexuelles et d'attaques terroristes.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9132 messages postés
   Posté le 27-09-2015 à 14:42:39   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

TIANJIN, 15 septembre (Xinhua) -- Le gouvernement de Tianjin a commencé à indemniser les personnes blessées dans les explosions survenues le mois dernier dans un entrepôt de la ville, ont annoncé mardi les autorités locales.

Selon le Bureau des ressources humaines et de la sécurité sociale de la Nouvelle Zone de Binhai, les indemnisations seront déterminées en fonction de la gravité des blessures et du degré de l'impact de cet incident sur la vie des victimes. Environ 600 personnes bénéficieront d'indemnisations.

Les soins médicaux sont également gratuits pour les blessés.

Un total de 165 personnes, dont 99 sapeurs-pompiers et 11 policiers, ont été tuées dans les explosions. Huit personnes, principalement des sapeurs-pompiers, restent portées disparues, et plus de 100 blessés sont toujours hospitalisés.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


TIANJIN, 27 septembre (Xinhua) -- Les autorités de la ville portuaire de Tianjin, dans le nord de la Chine, ont annoncé le lancement du processus garantissant l'indemnisation, de la part du propriétaire d'un entrepôt, des personnes affectées par les deux explosions meurtrières survenues le 12 août.

Plus de 120 blessés, dont cinq qui se trouvent encore dans un état critique ou grave, sont toujours hospitalisés, alors que 673 autres ont quitté l'hôpital, a précisé Zhang Yong, chef de la Nouvelle Zone de Binhai, à Tianjin.

Un total de 165 personnes sont mortes dans ces explosions, tandis que huit autres restent portées disparues. Parmi les victimes, figurent 110 pompiers et policiers morts durant les opérations d'urgence.

Les explosions ont endommagé 11.000 maisons et affecté 414 sociétés.

Le processus d'indemnisation pour les habitants affectés a commencé.

L'entrepôt appartient à la Rui Hai Int. Logistics Co. Ltd., fondée en 2011.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  grave accident industriel en ChineNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum