Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités du Vietnam 

 Le Vietnam et le corna Virus.

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 14-05-2020 à 03:19:33   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

https://en.nhandan.com.vn/society/item/8535902-airlines-to-stop-carrying-passengers-to-vietnam-from-april-1.html



Je transmet, en retard malheureusement notre cher camarade vietnamien ne parle qu’approximativement Français.


Edité le 21-05-2020 à 14:47:25 par Plaristes




--------------------
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 21-05-2020 à 14:48:15   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

INFORMATION ABOUT 4 NEW CASES 314 TO 318: All 4 new cases come from foreign countries have been quarantined after the entry. Patient #315: male patient, aged 39, returned from Kampuchea and he entered illegally through the trail at 3:30 PM, 2nd of May, arrived at his real aunt's house in Tan Dong hamlet, Tan Thanh commune, Tan Chau district (Tay Ninh); Patient #316: male patient, aged 19, has an address at Danang city. From Philippines back to his country on board at the flight QH9352 on the 14th of May, after the entry at the Can Tho international airport; Patient #317: male patient, aged 29, has an address at Dien Khanh, Khanh Hoa. On the 13th of May, he returned from Russia to his country on the flight VN0062, after it landed at Van Don airport.

Source: Vietnamese health ministry

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2652 messages postés
   Posté le 22-05-2020 à 08:04:09   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Au sujet du Vietnam et du Covid 19

https://frontdegauchegrasse.wordpress.com/?attachment_id=5236

LE SUCCES VIETNAMIEN DANS LE COMBAT CONTRE LE COVID-19: 97 MILLIONS D’HABITANTS, AUCUN DECES
La République socialiste du Vietnam est le premier pays du monde à montrer qu’il contrôle, pour l’essentiel, la pandémie de Covid-19.
Une politique de prévention et de suivi des cas a été rapidement mise en place avec des résultats exceptionnels.
Avec 97 millions d’habitants, le Vietnam est le 15ème pays le plus peuplé du monde.
Il comptait, le 12 mai, seulement 288 personnes contaminées dont 249 qui étaient rétablies et aucun décès.
Du 16 avril au 18 mai, pendant 32 jours, il n’y a eu aucun cas de transmission locale.
Deux nouveaux cas -des Vietnamiens revenant de l’étranger (Russie) – ont été détectés.
L’EFFICACITE DES MESURES
DE PREVENTION, DEPISTAGE ET SUIVI
D’autres éléments sont à souligner, notamment le fait que les malades enregistrés depuis le 26 avril avaient voyagé dans des pays où la situation épidémiologique est compliquée mais que la transmission au Vietnam a été pratiquement nulle.

Au 15 mai, 12 236 personnes en provenances de zones touchées par l’épidémie ou ayant des contacts étroits avec les cas positifs sont en quarantaine dont 353 dans les hôpitaux, 8492 dans des Centres de confinement et 3391 à domicile.
260 patients ont été déclarés guéris, 52 sont en cours de traitement.
Une seule personne est dans un état critique : un pilote britannique de 43 ans.
A la fin avril, les autorités vietnamiennes ont levé les restrictions prises depuis plusieurs semaines pour arrêter l’épidémie. Les activités productives et l’Enseignement ont rouvert, tout comme les services, les centres commerciaux et les transports.
Depuis le 12 mai, le mausolée de Hô Chi Minh, à Hanoï est à nouveau ouvert au public.
Le Vietnam a commencé tôt son combat contre l’épidémie.
Il a mis en place un Comité National de Direction de la Prévention et de la Lutte contre le COVID-19
Dès le 11 janvier, date du premier mort à Wuhan en Chine, le pays a immédiatement renforcé ses contrôles aux frontières et aéroports.
Quatre jours plus tard, les autorités vietnamiennes rencontraient les représentants de l’OMS.
Des publications internationales que l’on ne peut pas suspecter de sympathie pour les dirigeants vietnamiens expliquent aussi que le succès du Vietnam dans le combat contre le Covid-19 est dû à « la mobilisation massive du système de Santé, des services publics et des forces de Sécurité, combinée avec une campagne énergique et imaginative d’éducation publique ».
LE CHOIX DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE
Loin de l’égoïsme de certains pays riches, le Vietnam suit les traces de Cuba.
Il fait preuve de solidarité face à la menace que représente Covid-19 pour l’humanité.
Ainsi , 450 000 combinaisons de protection ont été envoyées aux États-Unis pour les professionnels de la santé Le Vietnam a fait don de 550 000 masques à cinq pays européens et également de combinaisons de protection, de masques médicaux, de matériel et de kits de test (pour une valeur de plus de 300 000 dollars US) au Cambodge et au Laos, ainsi qu’à l’Indonésie.

En France, la province de Yen Baï (Nord-Est) a fait don de 50.000 masques au département du Val-de-Marne avec lequel elle est jumelée.
Ce don s’ajoute aux livraisons de masques déjà assurées par l’Union des Associations d’amitié de Hô-Chi-Minh-Ville et l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne (AAFV) à destination de l’Hôpital Henri-Mondor (Créteil) et de l’Institut Gustave-Roussy (IGR-Villejuif) qui a, d’autre part, bénéficié d’un don de 25 000 masques de la Faculté de Médecine de Hanoï.
Pour mémoire :
Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant 2019 :
-Vietnam : 6 900 dollars US
-France : 43 551 dollars US

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
pzorba75
Grand classique (ou très bavard)
1200 messages postés
   Posté le 22-05-2020 à 09:42:02   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Finalement très logique. Le Vietnam a déjà défait deux armées impérialistes en 30 ans, l'armée française, et ses galonnés issus de la noblesse, en 1954 puis la formidable armée des droits de l'homme des Etats-Unis d'Amérique du Nord. Ce qui démontre qu'avec du courage, du bon sens et de la détermination, un "petit" pays, au sens du PIB capitaliste, peut faire mieux que les pays donneurs de leçons, qu'ils auraient mieux fait d'apprendre et d'appliquer chez eux pour le bien de leur peuple.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18426 messages postés
   Posté le 19-07-2020 à 21:13:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A marquer d'une pierre blanche : le Monde ne crache pas sur un pays socialiste.

Covid19 : pourquoi zéro mort au Vietnam ?



https://www.lemonde.fr/blog/huet/2020/07/15/covid19-pourquoi-zero-mort-au-vietnam/?fbclid=IwAR34LJ0o8JqJ6RpNzXC_0eJTa8sknxvJlaDtdWSlzTPoRiJz91iZfMWdtzA

Un pays encore pauvre. Très peuplé. Limitrophe de la Chine. Et dont le bilan sanitaire face au Sars-Cov-2 et à la maladie qu’il provoque, la Covid-19 est d’exactement zéro mort pour 373 cas confirmés au 14 juillet, dont 90% guéris aujourd’hui.

Quel est ce pays au résultat à faire pâlir d’envie les riches France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne ou Etats-Unis ? Le Vietnam. Comment y est-il parvenu, alors que le premier cas de Covid-19 identifié dans le pays remonte au 23 janvier ? Une analyse de la Johns Hopkins University le révèle. Une analyse précieuse alors que le nombre de décès approche désormais les 580.000 (chiffre minimum) pour plus de 13 millions de cas détectés.



La réaction des autorités politiques et sanitaires vietnamiennes devant la menace venue du géant voisin fut rapide, vigoureuse, systématique. L’annonce par l‘Organisation mondiale de la santé de l’émergence de la maladie date du 10 janvier 2020. Or, dès le 11 janvier – le jour où le gouvernement chinois annonce son premier mort de la maladie -, le gouvernement vietnamien organise une surveillance rigoureuse de ses frontières. Tous les passagers des aéroports internationaux sont soumis à une recherche de suspicion de la Covid-19 et ceux provenant de régions à haut risque sont soumis à une quarantaine obligatoire et conduits directement en bus à la sortie de l’avion dans des centres isolés. Cette surveillance des frontières restera très stricte en février et mars, avec des fermetures de lignes aériennes en provenance des régions à risques et quarantaines pour toutes les arrivées, sans s’arrêter aux conséquences économiques en particulier sur le tourisme dont le rôle est pourtant croissant dans les revenus des populations vietnamiennes.

Tests massifs

Dès le 15 janvier, le ministère de la santé décide d’une stratégie de lutte, en coopération avec l’OMS. Un comité scientifique de prévention de l’épidémie est constitué. L’une des premières mesures sera la fermeture des écoles. Les mesures de confinement local sont décidées sur la base des tests : le premier confinement est décidé à la mi-février pour 20 jours et concerne une population rurale de 10 000 habitants après la détection de 7 cas. En avril, les trois premières semaines voient un confinement national décidé par le gouvernement.

La stratégie suivie est fondée sur des tests massifs, dès que le pays en a réuni les moyens. Dès la fin avril, le Vietnam peut tester 27 000 personnes par jour et environ 1000 personnes sont testées pour chaque cas détecté. Un taux plus élevé que des pays comme la Nouvelle-Zélande. Les personnes mises en quarantaine sont testées en début et fin, les populations jugées à risques sont massivement testées.

Traçage systématique


Le traçage de tous les contacts des personnes détectées positives est systématisé à l’aide de 63 centres provinciaux, 700 centres de districts et 11.000 dispensaires de santé. Les médias informent les populations où des personnes ont été détectées positives afin qu’elles se présentent aux centres de tests. L’objectif est de tester, à partir de chaque cas confirmé – et donc mis en quarantaine et non renvoyés chez eux comme en France – les contacts des contacts des contacts de cette personne (trois degrés de proximité).



La mobilisation des populations dans une action présentée comme une « guerre contre le virus » se fait par des moyens de communication de toutes sortes : journaux, télévision, radio, internet… Une vidéo et une chanson en vietnamien expliquant le mode de propagation du virus et les gestes barrières a été vue plus de 53 millions de fois…

https://youtu.be/BtulL3oArQw

La précocité, la rapidité, la vigueur et la rigueur de la réaction gouvernementale, ainsi que l’efficacité des mesures prises avec une population participante, ont permis au pays de bloquer la propagation du virus. De sorte que le coût économique de la crise sanitaire est resté plutôt bas si l’on compare aux pays d’Europe de l’ouest par exemple, car la période de confinement a pu rester limitée.

Sylvestre Huet


Edité le 19-07-2020 à 21:13:28 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18426 messages postés
   Posté le 12-09-2021 à 17:01:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

dnews

Le 10 septembre, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi est arrivé à Hanoï comme prévu et a entamé un voyage de deux jours au Vietnam. Au moment où le PCC et le Viet Cong échangeaient leurs voix et se préparaient à l'avance, Hanoï, qui était touchée par la nouvelle épidémie de la variante du virus de l'Inde (c'est-à-dire la variante delta), a également été strictement déployée à partir du 7e, par l'arrangement du ministère de la Défense nationale, du nord de Hanoï la mobilisation du personnel de dix provinces et villes de Chine. Le 10, plus de 4 000 médecins militaires et autres membres du personnel médical sont entrés dans la ville pour effectuer des tâches telles que la vaccination, les tests d'acide nucléique et le traitement des patients.

Au 10 septembre, il y avait 12 399 nouveaux patients à travers le Vietnam, portant le nombre total à 570 000 et 14 470 décès. Ho Chi Minh-Ville, la plus grande zone épidémique du pays, a placé 120 000 soldats sous contrôle militaire et adopté des tests d'isolement et de dépistage général. total cumulé de plus de 270 000. Le nombre de morts a atteint 12 000.

L'épidémie à Hanoï a été relativement bénigne par rapport à l'ensemble du Vietnam et des autres zones touchées. Il y a environ trois à cinquante nouveaux patients chaque jour à Hanoï, avec un total de plus de 3 900 patients et 43 décès. La pression sur la prévention des épidémies dans le nord du Vietnam, centrée sur Hanoï, est également relativement faible. Mais la situation actuelle ne peut pas être prise à la légère à Hanoï après tout.

Du côté vietnamien, les leçons de l'épidémie incontrôlable à Ho Chi Minh-Ville et dans la province de Binh Duong, la plus grande province de fonderie, sont toujours vives. L'économie non-stop de Ho Chi Minh-Ville, la confusion de l'opinion publique entraînant des mouvements anormaux de population et le gribouillage de la politique de quarantaine ont provoqué une épidémie continue dans la région entre juillet et août, et ont conduit à une grave épidémie dans la province de Binh Duong dans sa province du nord au mois d'août.À la mi-septembre, on compte également plus de 120 000 patients dans cette zone.

Bien qu'à partir du 23 août, Ho Chi Minh-Ville ait remplacé d'urgence le maire et d'autres hauts fonctionnaires, et a mobilisé 42 000 soldats principaux, troupes locales et médecins militaires dans la ville pour maintenir l'ordre, transporter des fournitures, traiter les patients et effectuer des tests complets d'acide nucléique pour citoyens dans la zone de quarantaine. Mais cette décision ne peut que temporairement garantir que les patients des deux zones de verrouillage de Ho Chi Minh-Ville sont évacués.

Début septembre, le ministère vietnamien de la Défense nationale avait investi plus de 120 000 militaires à Ho Chi Minh-Ville. Cette armée a mis en place 190 zones d'isolement centralisé et a accueilli près de 290 000 personnes. Elle a également mis en place 11 "hôpitaux de campagne" pour traiter plus de 6 000 patients. Cependant, la situation selon laquelle la situation épidémique à Ho Chi Minh-Ville et dans d'autres endroits ne s'est pas améliorée a progressivement fait échouer le plan préliminaire du Vietnam visant à "contrôler l'épidémie le 15 septembre". Le projet du nouveau gouvernement d'Ho Chi Minh-Ville de « prolonger la politique de lutte contre l'épidémie jusqu'à fin 2021 » est progressivement devenu une réalité. Et la province de Binh Duong, qui est également sous contrôle militaire, a éclaté lors de l'émeute de l'« hôpital de campagne de Taihe » le 3 septembre.

Quant à la partie vietnamienne, elle connaît certainement l'effet de contrôle apporté par la fermeture et le verrouillage complets de la ville. À partir de juillet 2020, Da Nang, au Vietnam, a survécu à l'épidémie avec un verrouillage complet de 45 jours de la « ville de Wuhan ». Mais d'ici 2021, la situation sera très différente. Alors que les trois principales provinces de fonderie du Vietnam, à savoir Bac Giang et Bac Ninh au nord de Hanoï, et Binh Duong au nord de Ho Chi Minh, ont successivement connu des épidémies et subi des suspensions de production à long terme les unes avec les autres, les entreprises des États-Unis Les États et l'Europe qui ont investi et construit des usines dans les trois endroits en souffrent. Parmi elles, il y a même une crise de rupture de supply chain et de délocalisation d'entreprises étrangères autour d'Ho Chi Minh Ville.

Le 9 septembre, Alain Cany, président de la Chambre de commerce européenne au Vietnam, s'est notamment entretenu avec le Premier ministre vietnamien Fan Myung Ching du sort des entreprises européennes autour de Ho Chi Minh-Ville. Carney a souligné que 76% des entreprises européennes au Vietnam ont eu de mauvaises performances opérationnelles entre juin et août 2021. Parmi elles, 29% ont subi de lourdes pertes et seulement 7% ont réalisé des bénéfices. Bien que seulement 18% des entreprises européennes aient déménagé leurs chaînes industrielles hors du Vietnam, 16% envisagent des problèmes liés. Cependant, si les mesures de prévention des épidémies telles que la fermeture des villes autour de Ho Chi Minh-Ville continuent d'être reportées de deux à trois mois, la délocalisation des entreprises de l'UE sera acquise d'avance lorsque la chaîne d'approvisionnement sera difficile à récupérer.

En revanche, Bac Giang, Bac Ninh et Hanoï, qui ont pratiquement éliminé l'épidémie depuis début juillet et repris la production en août, sont devenus le garant des indicateurs économiques du Vietnam pour 2021. Bien que seulement 1 077 des 3 600 entreprises des parcs industriels et des pôles industriels autour de Hanoï soient toujours en activité, c'est une bénédiction dans le malheur par rapport à la situation critique de la zone industrielle du sud.

À cet égard, Hanoï a également proposé des contre-mesures début septembre. Lors d'un symposium avec des membres de la communauté médicale le 1er septembre, le Premier ministre vietnamien Fan Myung-chung a clairement souligné que le Vietnam ne comptera pas seulement sur la fermeture de la ville pour faire face à l'épidémie dans la phase suivante. Il est nécessaire d'augmenter l'intensité du traitement et de la vaccination, et d'adopter une posture offensive contre l'épidémie.

Les manifestations spécifiques de cette stratégie positive, qui a été déformée en « coexistence avec la nouvelle couronne » par des médias tels que Vietnam Express, comprennent non seulement le blocus des zones à risque moyen et élevé à Hanoï, et la construction de bâtiments pour maladies infectieuses à pression négative, hôpitaux, y compris l'hôpital d'Ansuo, autour de Hanoï. Il comprend également la vaccination de masse des citoyens de Hanoï. Par rapport aux politiques anti-épidémiques passives précédentes à Ho Chi Minh-Ville et à d'autres endroits, cela montre un peu d'espoir de vaincre l'épidémie.

Cependant, il y a encore quelques omissions basées sur le statu quo dans la réponse active du Vietnam à l'épidémie. De 2020 à aujourd'hui, le personnel médical de première ligne à travers le Vietnam est épuisé depuis longtemps par l'épidémie et souffre de mauvais traitements. En juillet et août 2021, il y a eu une vague de résignation. Bien que le ministère de la Santé du Vietnam ait publié une lettre de rectification, il a menacé que "le personnel médical qui a démissionné de FireWire verra ses qualifications révoquées". Cela s'est avéré contre-productif. Bien que le 9 septembre, le ministère de la Santé du Vietnam ait adouci son attitude et déclaré que le personnel de première ligne dans les zones à haut risque recevra une indemnité journalière de 450 000 dong (environ 20 $ US), mais l'amélioration du statu quo sera limitée. après tout. À ce stade, la seule possibilité sur laquelle le Vietnam peut compter est l'Armée populaire du Vietnam, qui avait auparavant reçu l'aide de l'Armée populaire de libération.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18426 messages postés
   Posté le 12-09-2021 à 17:04:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pour infos, lire le courrier du Vietnam pages santé :
https://lecourrier.vn/sante/21.cvn

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités du Vietnam  Le Vietnam et le corna Virus.Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum