Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 La vieille histoire du "capitalisme populaire"

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 09-07-2018 à 23:36:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Libé écrit au sujet du discours de Macron :

http://www.liberation.fr/direct/element/quest-ce-que-le-capitalisme-populaire-prone-par-emmanuel-macron_84341/


Qu'est-ce que le «capitalisme populaire» prôné par Emmanuel Macron ?

Dans son discours devant le Congrès, Emmanuel Macron a défendu un «capitalisme populaire» qui «passe par un investissement des salariés dans les entreprises avec un nouvel élan de la participation et de l'intéressement» . Cette notion de « capitalisme populaire» qui permettrait donc au public d'acheter des parts d'une entreprise, y compris nationalisée, renvoie notamment à l'ère Thatcher au Royaume-Uni. La Première ministre britannique (photo AFP) voyait dans le capitalisme populaire «une croisade destinée à permettre au plus grand nombre de participer de plein droit à la vie économique de la nation» en 1986. David Cameron avait repris l'idée en 2012, déclarant qu'un des «thèmes consistants des conservateurs a toujours été l'ambition de construire une nation d'actionnaires, d'épargnants et de propriétaires immobiliers» .

En France, la notion de «capitalisme populaire» faisait partie du programme de Marine Le Pen lors de la campagne présidentielle de 2012. La candidate du Front national proposait ainsi «l'instauration d'une réserve légale de titres» pouvant atteindre 10% du capital dans les entreprises de plus de 50 salariés, qui leur donnerait «l'accès aux dividendes mais pas au vote» .


En fait il n'est pas nécessaire d'aller chercher des icônes de la réaction et du fascisme pour démontrer le caractère anti-social du "capitalisme populaire".
Deux ans après la révolte populaire de mai 68, la bourgeoisie gaulliste avait déjà essayé de promouvoir le "capitalisme populaire", qui apparaissait comme un contre-feu à la lutte de classe et à l'esprit révolutionnaire qui dominait cette période, en même temps qu'une tentative d'Union Sacrée.
Celle-ci n'est pas spécialement une invention du fascisme mais un besoin incoercible du capitalisme.

A propos de la « Nouvelle société » de Chaban Delmas, Jacques Delors (déjà et encore lui !) et Simon Nora, on lit dans "Les Cumulards: La confiscation de l'argent, du pouvoir et de la parole" De Pierre Bitoun
:

« Appelés en français « plan d’option de souscription ou d’achat d’actions »…il consistait à autoriser l’entreprise à accorder au salarié des options sur actions, fixées à un prix attractif généralement inférieur de 5 à 20 % à leur cotation boursière ; une fois l’option « levée », le salarié devenait propriétaire des actions et il ne lui restait plus alors qu’à les revendre au moment opportun, en empochant au passage le double plus-value liée au rabais initial consenti par la société et à l’évolution du cours de l’action. De ces paquets de titres, en quelque sorte virtuels et qu’on se proposait alors de réserver aux seuls salariés, principalement les cadres, on attendait un quadruple effet : rapprocher les détenteurs du capital des directeurs effectifs de l’entreprise, réconcilier le capital et le travail en jouant la carte de la participation et de l’intéressement de l’ensemble du personnel, améliorer la gestion de l’entreprise et élargir le marché financier.
Malgré ces objectifs ambitieux, la loi fut votée dans la discrétion le 31 décembre 1970, non sans avoir donné lieu à quelques joutes oratoires qui virent s’opposer les adversaires de la démocratisation du capital et l’accès des classes moyennes aux bénéfices du progrès. Bref on était avant la « crise » et les pensées de l’élite demeuraient encore imprégnées de l’esprit social du Welfare State et des Trente Glorieuses. »


A la veille de la crise du pétrole en 74, l'esprit social de l'Etat Providence vola rapidement en éclat, du reste les masses ne se faisaient aucune illusion à ce sujet.
Aujourd'hui, la France des monopoles est contrainte de se rallier à un camp qu'elle exècre parce que son allié historique lui tord le cou.
Elle n'est pas en situation de faire des "cadeaux" aux salariés, mais plutôt de les essorer jusqu'à la dernière goutte.
Elle a perdu son prestige et une grande part de sa domination et de son influence à l'étranger, et sur son territoire le capitalisme est rejeté, même si aucun parti n'en menace l'existence.
Le "capitalisme populaire" n'a aucun avenir avant même de venir au monde.
Macron et sa clique d'intelligents n'ont donc guère d'imagination et la bourgeoisie n'a rien d'autre à offrir que de vieilles lunes pour calmer la colère populaire. Comme dirait le courageux Alain Minc "l'inégalité est trop forte, nous risquons une insurrection" .



Edité le 09-07-2018 à 23:39:18 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 10-07-2018 à 07:54:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On remarque au passage que Libé a "oublié" la paternité de Delors dans le "capitalisme populaire".
La réalité est que l'objectif d'Union Sacrée est poursuivi aussi bien par la droite et les fachos que par la social-démocratie.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2094 messages postés
   Posté le 11-07-2018 à 17:46:45   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

La nouvelle société de Pompidou-Chaban
Celle de Macron-Philippe

La filiation de Macron avec Rocard et intéressante car c’est celle de Chaban, Delors et de la deuxième gauche.

La période 1969-1971-1972 (l’après 1968 et après gaullisme)

Pompidou comme Macron est passé par la banque Rotchild

La période est marquée par un développement des grèves sauvages notamment des OS avec occupations des usines, séquestrations des patrons et riposte aux flics.
Une répression contre les militants ML de l’HR notamment. L’assassinat de Pierre Overney en 1972.
Dans le même temps :
-des luttes importantes à la SNCF (l’HR –PCMLF- organisera plusieurs conférences nationales de cheminots)
-la gauche P »C »F PS et MRG signent en 1972 pour un programme commun de gouvernement.

Il est intéressant de lire ce qu’écrivait les communistes ml de l’époque regroupés autour de l’HR (l’Humanité Rouge).
HR n°40 –jeudi 25 décembre 1969-
Page 1 :
Pompidou n’est pas le père noël
Contrats de progrès, actionnariat ouvrier, participation = Exploitation accrue des travailleurs
Des comité de base partout !
L’édito en page 3 est titré : Les contrats de « progrès » réactionnaire

HR n°62 –28 mai 1970- page 4-
Front ouvrier
Une société «nouvelle» … vieille de 50 ans !

HR n°89 –29 janvier 1971- page 6-
Cheminots : d’une trahison à l’autre de pétitions en grèves « bidons » !

HR n°101 –28 avril 1971- page 1
Non, M. Chaban « Société nouvelle » : Ordre déjà vu !

HR n°120 –28 octobre 1971- page 3-
Séguy et Chaban réclament « un syndicalisme efficace et responsable »

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10657 messages postés
   Posté le 11-07-2018 à 20:51:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  La vieille histoire du "capitalisme populaire"Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum