Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  pour un nouveau parti communiste 

 URCF :pourquoi il faut un nouveau parti communiste

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10208 messages postés
   Posté le 19-11-2014 à 23:42:33   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ci-dessous un article important de l'URCF, qui résume et présente dans ses grandes lignes ses objectifs :


Pourquoi faut-il reconstruire un nouveau Parti communiste ?



samedi 8 novembre 2014


En 1914, le Parti socialiste en France (comme dans toute l’Europe), après l’assassinat de Jaurès par un nationaliste, a trahi le mouvement ouvrier et est entré au gouvernement de guerre impérialiste, apportant sa caution sous couvert d’ « Union sacrée » à l’immense boucherie qui a occasionné 17 millions de victimes. Dès lors, la social-démocratie n’a cessé de s’intégrer à l’État capitaliste jusqu’à devenir un des deux principaux Partis co-gérants du système capitaliste en alternance.
Fondé en 1920 grâce à l’Internationale communiste, le PCF a été un grand parti révolutionnaire (Front Populaire, Résistance) à l’origine de grandes conquêtes sociales pour les travailleurs.
Mais rester révolutionnaire pour un Parti ouvrier ou rester de classe pour un syndicat est difficile tant les pressions de l’État capitaliste, la formation d’une bureaucratie soudoyée par l’impérialisme, le poids de l’idéologie dominante qui est celle de la classe capitaliste, pèsent si le Parti n’est pas clairement à contre-courant, affirmant constamment son caractère révolutionnaire.

Dans les années 1960, une stratégie opportuniste a vu le jour dans le PCF, fondée sur « l’union de la gauche » avec le Parti socialiste qui avait pourtant conduit le pays dans des guerres coloniales en Indochine ou en Algérie, soutenu l’impérialisme américain contre l’URSS. Cette union autour d’un « Programme Commun » prétendait créer une « démocratie avancée », « ouvrant la voie au socialisme » .

L’expérience, dès 1981, allait montrer qu’on ne peut construire le socialisme avec la social-démocratie (ce que pensaient beaucoup de militants), qu’au contraire, la participation du PCF au gouvernement bourgeois servait de caution à la politique d’austérité mise en œuvre dès les années 80, aggravée dans les années 1997-2002 avec le gouvernement de « gauche plurielle » de Jospin qui battit le record des privatisations, fit éclater l’unicité de la SNCF, soutint la guerre de l’OTAN en Yougoslavie.

Cette stratégie opportuniste a conduit à l’abandon des principes révolutionnaires les uns après les autres et a abouti à la social-démocratisation du PCF. Pour beaucoup d’entre nous, alors militants de ce Parti, nous avons combattu au sein de la « coordination communiste » la dérive réformiste ; mais du fait du poids de l’appareil et de ses pratiques antidémocratiques, nous n’avons pu infléchir ni renverser cette ligne.
Nous avons alors estimé que la reconquête du Parti pour reforger un Parti révolutionnaire était impossible, qu’il fallait rompre, organiser le travail prioritairement en direction de la classe ouvrière pour reconstruire un Parti révolutionnaire en fondant l’URCF (l’Union des Révolutionnaires-Communistes de France).

Aujourd’hui, le PCF prône la reconnaissance de l’Union européenne construite par et pour les monopoles, via son aménagement et des solutions « alternatives » réformistes dans le cadre des rapports de production capitalistes, tout en formant des coalitions électorales avec le PS dans les élections locales et en lui apportant son soutien aux élections présidentielles et législatives.

L’URCF a progressé et la renaissance d’un véritable Parti communiste révolutionnaire peut être proche, car notre combat est partagé par d’autres véritables communistes.
Le capitalisme a prouvé son incapacité croissante à satisfaire même les besoins élémentaires.
Le chômage de masse, la précarité et les bas salaires et pensions touchent la majorité de la population.
Le capitalisme n’est pas réformable, il faut le virer par une Révolution anticapitaliste.
La bourgeoisie n’est mue que par ses intérêts de caste, nous devons œuvrer à son renversement et à liquider la propriété capitaliste des entreprises et banques.
Ainsi, nous supprimerons l’exploitation et le chômage, nous prendrons possession des richesses que nous produisons.
Une société dirigée par la classe ouvrière et les travailleurs aura pour finalité la satisfaction des besoins matériels et culturels de la population.

L’UE est une machine de guerre antisociale qui impose de manière totalitaire la politique d’austérité partout.
Notre avenir passe par la rupture avec cette entente des classes capitalistes d’Europe qui sera garantie par le socialisme.
L’impérialisme français conduit actuellement trois interventions militaires pour le seul profit des monopoles comme TOTAL ou AREVA.

La France socialiste, à laquelle nos luttes révolutionnaires conduiront, pratiquera une politique de paix et de coopération, annulera tous les traités inégaux en « Françafrique » et ailleurs.

Chaque jour, on voit les bulles financières, les menaces de krach, les scandales financiers, le pourrissement et le parasitisme du capitalisme avec son anarchie de la production.

Le développement du pays dans l’intérêt des travailleurs exige une économie planifiée qui corrigera les inégalités entre villes et régions, qui réindustrialisera le pays.

Enfin, avec la classe ouvrière et les travailleurs à la tête du pays, nous assisterons à un développement de la démocratie, car les travailleurs pourront gérer le pays, des communes à l’État, pour l’intérêt de la majorité de la population et non de la minorité capitaliste.

Ce changement, qui passe par une révolution et un renversement du vieux mode de production capitaliste, s’appelle le socialisme, seule alternative véritable au système d’exploitation.
Voilà pourquoi il faut faire renaître un Parti communiste révolutionnaire, outil de l’émancipation et de la libération.

Le 29 octobre 2014

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
6940 messages postés
   Posté le 20-04-2015 à 18:28:14   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le nouveau parti communiste doit à tout prix défendre l experience bolivarienne au Venezuela http://www.editions-galilee.fr/f/index.php?sp=liv&livre_id=3440

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
6940 messages postés
   Posté le 20-04-2015 à 21:08:04   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

les opportunités de créer un nouveau parti sont grandes,les membres du Pcf vont retirer leur appui à ce bouffon de Francois Hollande http://www.humanite.fr/hollande-et-lodieuse-insulte-faite-au-pcf-571752

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10208 messages postés
   Posté le 21-04-2015 à 21:59:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

le nouveau parti communiste doit à tout prix défendre l experience bolivarienne au Venezuela http://www.editions-galilee.fr/f/index.php?sp=liv&livre_id=3440


Les marxistes-léninistes soutiennent les révolutions anti impérialistes et anti féodales, sans les confondre avec la révolution prolétarienne.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10208 messages postés
   Posté le 21-04-2015 à 22:05:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

les opportunités de créer un nouveau parti sont grandes,les membres du Pcf vont retirer leur appui à ce bouffon de Francois Hollande http://www.humanite.fr/hollande-et-lodieuse-insulte-faite-au-pcf-571752


Pas du tout, P. Laurent ne demande pas mieux que de recommencer le Programme Commun et Mélenchon rappelle "En insultant le parti communiste des années 70, François Hollande oublie que c’était alors le programme commun qui conduisit à la grande victoire de 1981. Son propos est d’une totale bassesse et indigence, indigne d’un président élu aussi par les communistes."

L'un et l'autre oublient que le PS n'a jamais eu qu'un seul but à part arriver au pouvoir : écrabouiller le P"C"F.
Maintenant que c'est chose faite ils peuvent toujours pleurer.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  pour un nouveau parti communiste  URCF :pourquoi il faut un nouveau parti communisteNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum