Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  l'impérialisme, le Tiers Monde et la Chine 

 L'unité sino-russe

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12126 messages postés
   Posté le 25-06-2016 à 21:15:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Poutine appelle la Chine et la Russie à renforcer leurs relations et à aligner leurs stratégies de développement


2016-06-23 19:16:50 xinhua

La confiance mutuelle entre la Russie et la Chine a atteint un niveau sans précédent, et les deux pays devraient renforcer davantage leurs relations bilatérales, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview exclusive accordée au président de l'agence de presse Xinhua, Cai Mingzhao.

Le président russe a proposé que les deux pays élargissent leurs échanges commerciaux, renforcent leur coopération dans les domaines de la technologie et des infrastructures, et fassent avancer conjointement l'initiative "la Ceinture et la Route", tout en préservant la stabilité à travers le monde.

Concernant les relations bilatérales, M. Poutine a noté que les deux pays avaient établi leur partenariat stratégique il y a 20 ans et signé un traité d'amitié et de coopération il y a 15 ans.

"Les relations bilatérales ont aujourd'hui atteint un nouveau sommet, les dirigeants des deux pays se rencontrent régulièrement et plus de 20 conseils et comités intergouvernementaux s'efforcent de renforcer les relations bilatérales" , a déclaré M. Poutine.

Les deux pays ont fait de grands efforts pour développer leurs échanges commerciaux et renforcer leur coopération dans le domaine de la haute technologie, a précisé le président russe. Il a ajouté que les relations bilatérales se sont développées entre autres dans les domaines de l'aéronautique, de l'énergie, des échanges entre les deux peuples, de la diplomatie, de l'armée et des infrastructures.

Selon lui, la Ceinture économique de la Route de la soie, proposée par le président chinois Xi Jinping, arrive au moment opportun, intéresse beaucoup de monde et a un grand potentiel.

Le président russe a fait savoir que l'Union économique eurasiatique avait accepté de renforcer la coopération avec la Chine dans le cadre de la Ceinture économique de la Route de la soie, qui fait partie de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" visant à construire un réseau commercial reliant l'Asie à l'Europe et l'Afrique.

Quant à l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), M. Poutine a déclaré que l'expansion des fonctions de l'OCS et l'augmentation du nombre de ses membres avaient fait de l'OCS une organisation populaire et qui fait autorité, non seulement dans la région, mais aussi dans le monde entier.

Les membres de l'OCS ont renforcé leur coopération politique, tout en améliorant leurs échanges dans les domaines des infrastructures, de la sécurité et de la lutte contre le trafic de drogue, a ajouté le président russe.

Dans cette interview, M. Poutine a également fait l'éloge du discours prononcé l'année dernière par le président Xi Jinping au siège des Nations Unies à New York pour marquer le 70e anniversaire de l'établissement de l'ONU.

M. Xi y avait déclaré que tous les différends mondiaux devraient être résolus conformément au droit international et avec des moyens pacifiques. Il avait également mis en avant des mesures spécifiques pour réduire la pauvreté à travers le monde.

" Le président Xi est l'un des quelques dirigeants mondiaux qui ont promis de lutter contre la pauvreté" , a souligné M. Poutine.

La Russie et la Chine continuent de renforcer leur coopération à travers des plateformes multilatérales telles que l'OCS, les BRICS et l'ONU, a ajouté le président russe.

Les deux pays maintiennent des contacts fréquents et se consultent sur les questions régionales et internationales, a indiqué M. Poutine.

Ils écoutent leurs opinions respectives et prennent en considération les intérêts de chacun, tout en partageant des points de vue similaires, voire identiques sur de nombreuses questions mondiales, a conclu le président russe.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12126 messages postés
   Posté le 26-06-2016 à 23:42:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine et la Russie signent un communiqué conjoint sur le renforcement de la stabilité stratégique internationale


2016-06-26 18:20:05 xinhua

La Chine et la Russie se sont engagées à renforcer la stabilité stratégique internationale dans un communiqué conjoint signé par le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine.

Le communiqué a été signé après leur rencontre, samedi après-midi à Beijing.
Dans ce communiqué conjoint, les deux parties ont exprimé leur préoccupation concernant l'augmentation "des facteurs négatifs" affectant la stabilité stratégique internationale.

Certains pays et alliances politico-militaires cherchent un avantage décisif dans le secteur militaire et dans les technologies concernées, afin de servir leurs propres intérêts à travers l'utilisation ou la menace de l'utilisation de la force dans les affaires internationales. Une telle politique a provoqué une croissance hors de contrôle de la puissance militaire et secoué le système de stabilité stratégique internationale, a indiqué le communiqué conjoint.

Le document a exprimé les préoccupations au sujet du déploiement unilatéral des systèmes anti-missiles partout dans le monde, qui, selon le communiqué, représente une démarche non constructive ayant affecté de manière négative la stabilité, la sécurité et l'équilibre mondiaux et régionaux.

La Chine et la Russie s'opposent fermement au déploiement du système de défense contre les missiles balistiques Aegis Ashore en Europe et au déploiement
possible du Terminal High Altitude Area Defense (THAAD) dans le nord-est de l'Asie, qui portent gravement atteinte aux intérêts de la sécurité stratégique des pays de la région.

Les armes d'attaque de précision longue distance développées par certains pays, telles qu'un système international d'attaque instantanée, pourront endommager l'équilibre stratégique et provoquer une nouvelle course aux armements, selon le communiqué conjoint.

Le contrôle des armes est un moyen important pour renforcer la sécurité et la stabilité mondiales, et le désarmement et le contrôle des armes doivent être justes et équilibrés, et favorable à la sécurité de chaque pays.

Le communiqué a exprimé les inquiétudes au sujet de l'augmentation du danger des armes chimiques et biologiques tombant dans les mains des entités non étatiques pour mener des activités terroristes ou extrémistes violentes, indiquant que le moyen pour lutter contre cette menace était de renforcer le droit international concerné.

"La stabilité stratégique" a été un concept militaire pour les armes nucléaires. Le concept est dépassé et la communauté internationale doit regarder "la stabilité stratégique" sous un angle plus large, a indiqué le communiqué.

Dans le domaine politique, le communiqué conjoint a appelé tous les pays et groupes de pays à soutenir les principes d'utilisation de la force et des mesures coercitives stipulés par la Charte de l'ONU et le droit international, à respecter les droits et intérêts légitimes de tous les pays et de tous les peuples en traitant les questions internationales et régionales sensibles, et à s'opposer à l'interférence dans les affaires politiques des autres pays.

Dans le secteur militaire, tous les pays doivent maintenir leur capacité militaire au niveau le plus bas pour assurer leur sécurité nationale, éviter des actes pouvant être considérés par les autres pays comme une menace de leur sécurité nationale et les forcer à prendre des contre-mesures, telles que le renforcement militaire, l'établissement ou l'élargissement de l'alliance politico-militaire, afin de restaurer l'équilibre endommagé, selon le communiqué.

Tous les pays doivent résoudre les différends à travers le dialogue positif et constructif et promouvoir la confiance mutuelle et la coopération, a appelé le communiqué.
La Chine et la Russie ont exprimé leur volonté de renforcer le dialogue, la coopération et les échanges avec la communauté internationale sur la base des principes cités plus haut, selon le communiqué.

Les deux présidents ont également signé un communiqué conjoint sur la promotion du développement de l'information et du cyberespace.

Les deux pays ont convenu que face aux défis sécuritaires et à l'abus de la technologie informatique, les pays devaient mener un dialogue et une coopération sur la garantie de la sécurité du cyberespace et la promotion du développement du réseau informatique.
Les deux pays ont préconisé l'établissement d'un nouvel ordre du cyberespace pacifique, sûr, ouvert et coopératif, et l'élaboration d'un code de conduite largement accepté dans le cadre des Nations Unies.

Les deux parties ont appelé au respect de la souveraineté de l'Internet de chaque pays et exprimé leur opposition aux actes qui portent atteinte à la souveraineté de l'Internet des autres pays.

Les deux pays ont convenu de renforcer la gouvernance de l'Internet et de lutter contre le terrorisme et les autres crimes commis par le biais d'Internet.

La Chine et la Russie se sont mises d'accord pour organiser des réunions régulières de consultation sur la coopération dans le secteur du cyberespace, selon le document.
Les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont également signé une déclaration sur la promotion du droit international.

Les principes du droit international représentent la base pour des relations internationales justes et équitables caractérisées par la coopération gagnant-gagnant, créant une communauté d'avenir partagé pour l'humanité et établissant un espace commun pour la sécurité égale et indivisible et la coopération économique, selon la déclaration.

La déclaration a réaffirmé le principe d'une résolution pacifique des différends. Il est important de maintenir l'ordre légitime international. Tous les moyens et mécanismes de résolution des différends sont basés sur le consentement et utilisés de bonne foi et dans l'esprit de coopération, et leurs objectifs ne doivent pas être mis en danger par des pratiques abusives, selon la déclaration.

La déclaration a critiqué l'adoption unilatérale des mesures coercitives et condamné le terrorisme sous toutes ses formes. La lutte contre la menace terroriste exige une action collective conformément au droit international, y compris la Charte de l'ONU.

Dans cette déclaration, les deux pays ont souligné le rôle important de la Convention de 1982 de l'ONU sur le droit de la mer pour le maintien de l'Etat de droit lié aux activités sur les océans.

La Chine et la Russie se sont engagées à renforcer leur coopération sur le maintien et la promotion du droit international et l'établissement d'un ordre international juste et équitable conformément au droit international, selon la déclaration.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8127 messages postés
   Posté le 27-06-2016 à 18:26:29   Voir le profil de marquetalia (Online dans la catégorie les luttes du Maghreb)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Il est consternant que la Chine Populaire ne fasse pas partie du G7,d où a été exclue la Russie suite à l annexion de la Crimée- alors que Pékin est la seconde économique mondiale.les Etats Unis préfèrent déployer leur flotte dans les iles Senkaku pour enteriner l annexion de ces iles chinoises par l impérialisme japonais.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12126 messages postés
   Posté le 16-03-2018 à 20:01:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'offensive de la Grande Bretagne au sujet de l'empoisonnement d'un agent double, immédiatement suivie par la France, puis relayée par des projets de sanctions US pour les ingérences russes dans les élections US, tombe à la veille des élections en Russie.
L'objectif serait sinon de faire tomber Poutine, au moins d'accroître les abstentions et diminuer son soutien populaire.
Certains observateurs remarquent déjà qu'un tel calcul pourrait bien aboutir à l'effet inverse.

Ou pourrait aussi bien se demander s'il ne s'agit pas d'estomper les divisions causées par le protectionnisme de Trump dans son propre camp.

Pour la Chine c'est l'occasion de rappeler le caractère systématique des attaques occidentales contre les BRICS et le dénigrement habituel de la Chine comme de la Russie.
Cette nouvelle attaque contribue à rapprocher la Russie et la Chine.


__________________________


L'Ouest espère faire mal, intimider la Russie


Source: Global Times Publié: 2018/3/16 23:33:39


La Grande-Bretagne a publié jeudi une déclaration conjointe avec les Etats-Unis, la France et l'Allemagne sur l'empoisonnement d'un ancien espion russe et de sa fille, la qualifiant de "première utilisation offensive d'un agent neurotoxique" en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Il a déclaré que la Grande-Bretagne avait informé ses alliés que la Russie était vraisemblablement responsable de l'attaque, et ils partagent l'opinion selon laquelle "il n'y a pas d'autre explication plausible" de l'attaque.

Entre-temps, les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre cinq entités russes et 19 personnes pour ce qu'ils pensaient de leur ingérence dans les élections présidentielles américaines et les cyberattaques.

Ce nouveau cycle d ' "intimidation" de la Russie par les Etats-Unis et leurs alliés européens est assez abrupt et aigu. Londres a ignoré les procédures diplomatiques habituelles pour lancer un ultimatum à Moscou et a commencé des sanctions. On a l'impression de courir contre le temps.

Cela fait penser à la prochaine élection présidentielle russe du 18 mars. La lutte de l'Ouest avec la Russie à ce moment précis est devenue un facteur important pour les élections en Russie. Il est difficile de distinguer quelle partie de l'antagonisme reflète sa véritable gravité et quelle proportion est destinée à cibler les élections russes.

Les deux dernières années ont vu la période la plus difficile des relations de la Russie avec l'Occident. L'amélioration de leurs relations depuis la fin de la guerre froide est presque terminée. Cependant, la Russie d'aujourd'hui, sans états satellite, est incomparable avec la force de l'ex-Union soviétique face à la pression stratégique de l'Occident.

La Russie a encore trois cartes dans sa main. Premièrement, c'est une puissance nucléaire majeure, qui empêche l'Occident de s'engager dans un conflit militaire direct; deuxièmement, les riches ressources de la Russie le rendent très autonome pour contrer les sanctions; Troisièmement, le fort esprit national de la Russie a uni la société russe en faveur de Vladimir Poutine. L'élimination de la troisième carte et la pression de la société russe sur la consternation et l'instabilité affaibliront la base politique de Poutine.

Les analystes pensent que Poutine remportera l'élection sans aucun doute, et que les sanctions de l'Occident donneront probablement un nouvel élan aux partisans de Poutine. Mais peut-être que certaines élites occidentales pensent autrement et souhaitent vider les voix de Poutine ou saper son autorité à travers une nouvelle série de sanctions qui pourraient exercer une pression sur le public russe.

Les pays occidentaux ont fait preuve d'assez de liberté en imposant des sanctions à la Russie, car cela ne leur coûte pas cher.

La rude attitude des pays occidentaux vis-à-vis de la Russie ressemble à leur unité face aux grands défis géopolitiques, morales et idéologiques, malgré les problèmes dans leur propre camp. Tout concurrent non occidental pourrait devenir leur cible commune, ce qui fait partie de l'ordre mondial actuel.

Les forces indépendantes, y compris la Chine, sont toutes confrontées à de tels risques.


Edité le 16-03-2018 à 20:15:53 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12126 messages postés
   Posté le 11-09-2018 à 23:43:50   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

En même temps que de gigantesques manoeuvres militaires russo-chinoises se déroulent du 11 au 15 octobre en Extrême-Orient de la Russie, se tient le Forum économique de Vladivostock



La Russie et la Chine annoncent leur volonté de passer aux devises nationales dans leurs échanges


11 sept. 2018, 14:51
La Russie et la Chine annoncent leur volonté de passer aux devises nationales dans leurs échanges© Mikhail Metzel Source: Reuters
http://francais.rt.com/economie/53845-russie-chine-annoncent-leur-volonte-passer-devises-nationales-echanges



Les présidents russe et chinois le 11 septembre 2018 à Vladivostok.

En marge du forum économique de Vladivostok, les présidents russe et chinois ont fait savoir qu'ils souhaitaient désormais utiliser leurs devises respectives dans le cadre des échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays.

Les présidents russe et chinois ont fait part ce 11 septembre de leur volonté d'utiliser leurs devises nationales dans le cadre de leurs échanges commerciaux. En marge du Forum économique de Vladivostok, Vladimir Poutine a expliqué que les parties russes et chinoises avaient «confirmé leur intérêt pour une utilisation plus active des monnaies nationales dans les échanges commerciaux». Dans un contexte économique international perturbé, le président russe a estimé que cette perspective «renforcera[it] la stabilité des services bancaires pour les transactions d'import-export, face aux risques persistants sur les marchés mondiaux».

Cette annonce survient alors que la Russie et la Chine ont expliqué ce même jour que le volume des échanges entre les deux pays avait atteint 87 milliards de dollars (75 milliards d'euros) en 2017 et devrait probablement atteindre 100 milliards de dollars (86 milliards d'euros) en 2018. Le président chinois Xi Jinping a précisé que la Russie et la Chine devaient travailler ensemble afin de s'opposer au protectionnisme et de contrer les approches unilatérales aux problèmes internationaux.

Cette perspective «renforcera la stabilité des services bancaires pour les transactions d'import-export, face aux risques persistants sur les marchés mondiaux»
Le contexte commercial international est en effet marqué à la fois par les mesures protectionnistes prises par le gouvernement américain sous l'impulsion de Donald Trump et par les conséquences de l'extraterritorialité du dollar américain, à savoir le principe juridique selon lequel tout lien avec le dollar, et donc les Etats-Unis via leur monnaie, est susceptible d'entraîner la compétence de la justice américaine. En d'autres termes, toute entreprise, même étrangère, commerçant en dollars peut être lourdement sanctionnée par la justice américaine si elle ne respecte pas les lois des Etats-Unis, par exemple en matière de sanctions.

Des sanctions économiques de plus en plus dures ont ainsi été imposées à la Russie par les Occidentaux depuis l'éclatement de la crise ukrainienne en 2014. De nombreux pays tentent désormais de mettre fin à l'utilisation du dollar comme devise dans leurs échanges commerciaux. La Turquie a par exemple annoncé le 2 septembre négocier avec la Russie pour s'affranchir du dollar.

Le chef de la Chambre de commerce irano-irakienne avait lui aussi annoncé renoncer à la devise américaine pour les échanges bilatéraux entre l'Iran et l'Irak. La Russie s'était également dit prête en mai dernier à choisir l’euro pour son commerce extérieur en cas de soutien européen dans le cadre des sanctions américaines qui la visent. Pour résister aux sanctions américaines qui s'imposent au monde entier, certaines personnalités politiques européennes commencent elles aussi à évoquer la possibilité d'architectures financières hors du dollar. Des intentions non suivies d'effet jusqu'à aujourd'hui.

Une video de la déclaration de Poutine http://youtu.be/PHuXXkFGmys


Edité le 11-09-2018 à 23:45:40 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12126 messages postés
   Posté le 06-06-2019 à 23:58:40   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pendant que les puissances impérialistes règlent leurs comptes en saluant les morts du débarquement, une autre rencontre est passée sous les radars des médias bourgeois.
La rencontre entre Poutine et Xi Jinping était d'une tout autre teneur, un caillou aussi dans les souliers de Trump, qui aurait certainement préféré enfoncer un coin entre la Chine et la Russie. Mais on ne peut pas voir à la fois le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière.
Le troisième article est la réponse du berger à la bergère.


La Chine et la Russie commémorent le 70e anniversaire des relations diplomatiques

Source: Xinhua Publication: 2019/6/6 http://www.globaltimes.cn/content/1153308.shtml4:46


Le président chinois Xi Jinping (à gauche) et son homologue russe Vladimir Poutine assistent à une réunion marquant le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-russes au théâtre Bolchoï de Russie à Moscou le 5 juin 2019. (Xinhua / Li Xueren)


Le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine ont assisté mercredi à une réunion marquant le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.
La réunion a eu lieu après que Xi et Poutine ont signé une déclaration commune visant à transformer les relations bilatérales en un partenariat stratégique global de coordination pour une nouvelle ère.

S'adressant au public du Théâtre Bolchoï de Russie, M. Poutine a déclaré que les relations bilatérales avaient connu un développement extraordinaire au cours des sept dernières décennies.
Avec un soutien et une assistance mutuels, les deux pays ont renforcé leurs relations à un niveau sans précédent, a-t-il déclaré.
La Chine est le plus grand partenaire commercial de la Russie et des résultats fructueux ont été obtenus dans la coopération dans les domaines de l'énergie, de l'aviation, des sciences et technologies, et dans d'autres domaines, a déclaré M. Poutine.
Il a salué les contributions importantes des deux pays à la sauvegarde de la sécurité et de la stabilité internationales et régionales, à la résolution des problèmes critiques et aux nouveaux défis et menaces auxquels l'humanité est confrontée.
La Russie et la Chine soutiennent conjointement la multipolarisation du monde, protègent le droit international ainsi que les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies et promeuvent la formation d'un nouvel ordre international fondé sur les principes d'égalité, d'avantages mutuels et de coopération gagnant-gagnant, a-t-il dit.

Dans son discours à la réunion, M. Xi a déclaré que les deux pays entraient dans un nouveau moment historique dans leurs relations bilatérales.
Les 70 dernières années ont pleinement prouvé que la Chine et la Russie étaient de bons voisins et de vrais partenaires, comme ils l'étaient auparavant et le seront à l'avenir, a déclaré Xi.
Les deux pays chérissent toujours leur lien indestructible forgée de vies et de sang pendant la Grande Guerre patriotique de l'Union soviétique et la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise, au cours desquelles l'armée et le peuple des deux pays ont combattu côte à côte contre le fascisme, a dit Xi.
Juste un jour après la fondation de la République populaire de Chine, l'Union soviétique avait reconnu le pays et établi des relations diplomatiques avec ce pays, a rappelé Xi, soulignant que de nombreux experts soviétiques avaient aidé la nouvelle Chine à établir ses bases industrielles.
Au 21ème siècle, la Chine et la Russie ont signé le traité historique de bon voisinage et de coopération amicale et renforcé leurs liens avec un partenariat stratégique global de coordination, établissant ainsi un paradigme pour la construction d'un nouveau type de relations internationales et d'une communauté avec un avenir commun. l'humanité, at-il ajouté.
Après avoir résisté à l'épreuve de l'évolution des paysages mondiaux et nationaux au cours des sept dernières décennies, les relations sino-russes sont de plus en plus matures, stables et résilientes, a déclaré Xi.
Les relations sino-russes dans cette nouvelle ère devraient reposer sur la confiance mutuelle et sur un fort soutien stratégique, a déclaré Xi, ajoutant qu'ils devraient mieux se soutenir mutuellement sur des questions concernant leurs intérêts fondamentaux respectifs et de garder fermement le cap sur l'orientation stratégique des relations bilatérales. .
Les deux pays doivent approfondir la convergence de leurs intérêts, continuer à mettre en synergie l’ initiative Belt and Road et l’Union économique eurasienne, et créer un nouveau modèle de coopération mutuellement bénéfique, a ajouté Xi.
Les échanges entre peuples doivent être renforcés pour que l’amitié traditionnelle entre les deux peuples puisse se poursuivre, a-t-il déclaré.
Xi a également appelé à des efforts communs pour sauvegarder la paix mondiale, promouvoir la multipolarisation du monde et la démocratisation des relations internationales et construire un monde plus prospère, stable et juste.

Lors de la réunion, les deux chefs d'Etat ont visionné une courte vidéo sur les échanges interpersonnels ainsi qu'un spectacle présenté par des artistes chinois et russes.
Environ 1600 personnes de tous les horizons de Chine et de Russie ont assisté au rassemblement.
Avant l'événement, les deux chefs d'Etat ont visité une exposition de photos soulignant le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques de leur pays.

___________________


La Chine et la Russie conviennent d'élever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global pour une nouvelle ère



MOSCOU, 5 juin (Xinhua) -- La Chine et la Russie sont convenues mercredi d'élever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global pour une nouvelle ère.
La décision a été prise lors d'une rencontre entre le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine à Moscou.

Pendant la rencontre, les deux chefs d'Etat se sont félicités du développement des liens bilatéraux au cours des 70 dernières années, et ils sont convenus de défendre la notion de bon voisinage et de coopération gagnant-gagnant et de développer un partenariat de coordination stratégique global pour une nouvelle ère, dans un effort visant à hisser les liens bilatéraux à un niveau supérieur et à dégager des bénéfices pour les peuples des deux pays et, également, pour le reste du monde.

M. Xi a fait remarquer que ce voyage était sa première visite d'Etat en Russie depuis sa réélection en tant que président chinois l'année dernière, et son huitième déplacement en Russie depuis 2013. Il a indiqué que les relations sino-russes bénéficiaient d'un développement continu, régulier et solide à un haut niveau, et qu'elles n'ont jamais été meilleures.

Les deux parties n'ont cessé de se soutenir mutuellement dans leurs efforts de défense de leurs intérêts fondamentaux respectifs, et ont peu à peu construit une confiance politique et stratégique mutuelle et solide, a dit M. Xi. Elles ont en outre activement fait progresser la coopération à tous les niveaux, notamment grâce au développement des nouveaux moteurs internes de leurs relations bilatérales et à la convergence croissante de leurs intérêts, a-t-il ajouté.

La Chine et la Russie ont joué un rôle actif dans les affaires internationales et la gouvernance globale, et ont apporté des contributions aussi importantes que constructives au maintien de la paix et de la stabilité mondiales, ainsi qu'à l'équité et à la justice internationales, a déclaré le président chinois.

Il a souligné que cette année marquait le 70ème anniversaire des relations diplomatiques sino-russes, et qu'il s'agissait à la fois d'une étape importante et d'un nouveau point de départ pour les relations entre les deux pays.

Soulignant que le monde connaît en ce moment des changements d'une profondeur jamais vue depuis un siècle, M. Xi a affirmé que Beijing et Moscou faisaient en conséquence face à des attentes plus fortes que jamais de la part des peuples des deux pays et de la communauté internationale.

Il a déclaré que la partie chinoise était disposée à travailler de concert avec la Russie pour renforcer les effets positifs de leurs relations politiques de haut niveau, faire en sorte que la coopération bilatérale apporte davantage de bénéfices aux deux peuples, et promouvoir davantage de solutions sino-russes dans les affaires mondiales.

Notant que le monde actuel est de plus en plus incertain et instable, M. Xi a souligné que le renforcement des relations sino-russes va dans le sens de l'histoire, et est en outre un choix stratégique clair pour les deux parties.

Il a appelé les deux parties à renforcer leur communication et leur coordination stratégiques, et à consolider leur soutien mutuel sur les questions relatives à leurs intérêts fondamentaux respectifs.

M. Xi a également exhorté les deux pays à continuer à promouvoir la coopération économique et commerciale, à faire progresser la coopération sur de grands projets stratégiques et dans les domaines émergents, et à renforcer leur coopération au niveau local, ainsi que dans les domaines de l'économie et du commerce, des investissements, de l'énergie, des technologies, de l'aérospatiale, de la connectivité, de l'agriculture et de la finance.

Les deux parties doivent activement renforcer leur coopération dans le but de faire converger l'Initiative "la Ceinture et la Route" et l'Union économique eurasienne, afin de promouvoir une intégration économique régionale accrue, a-t-il ajouté.

M. Xi s'est félicité à cette occasion du programme de l'Année de l'innovation scientifique et technologique Chine-Russie pour la période 2020-2021, pour renforcer les échanges humains.

Il a exprimé son espoir de voir que la Chine et la Russie, qui sont membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, continueront à travailler avec la communauté internationale pour sauvegarder l'ordre international basé sur le droit international et centré sur les Nations Unies, préserver le système commercial multilatéral, insuffler une énergie positive dans une situation internationale complexe, et apporter de nouvelles contributions à la construction d'une communauté de destin pour l'ensemble de l'humanité.

M. Poutine a chaleureusement accueilli la visite de M. Xi, qu'il a qualifié de vieil ami.

Il a souligné que les efforts conjugués des deux pays depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques il y a 70 ans avaient permis aux relations russo-chinoises d'atteindre un niveau sans précédent, et que les échanges et la coopération entre les deux parties étaient extrêmement fructueux.

Le partenariat de coordination stratégique global Chine-Russie a non seulement profité aux deux peuples, mais également est devenu une importante force pour la sécurité et la stabilité stratégique à travers le monde, a estimé le président russe.

___________________


La Chine et la Russie établissent un modèle pour les relations entre grandes puissances


http://french.xinhuanet.com/2019-06/05/c_138118936.htm

BEIJING, 5 juin (Xinhua) -- Une semaine après son élection au poste de président chinois en 2013, Xi Jinping s'est rendu en Russie pour effectuer sa première visite à l'étranger en tant que chef d'Etat.

Ces six dernières années, M. Xi et son homologue russe Vladimir Poutine se sont rencontrés à près de 30 reprises. Une telle fréquence de rencontres entre deux chefs d'Etat est rare dans la diplomatie internationale.

Mercredi matin, le président Xi a quitté Beijing pour entamer sa huitième visite présidentielle en Russie, qui revêt une importance unique d'autant que les deux pays fêtent le 70ème anniversaire de leurs relations diplomatiques et que le monde se trouve confronté à des niveaux croissants d'incertitude.

Pour sa part, M. Poutine s'est rendu en Chine neuf fois depuis le début du mandat présidentiel de M. Xi. Son dernier voyage en Chine était pour assister au deuxième Forum de la Ceinture et la Route pour la coopération internationale (FCR) à Beijing en avril.

Parmi les moments les plus mémorables, les deux dirigeants ont remis l'un à l'autre les plus prestigieuses décorations de leurs pays, ont assisté à un match de hockey sur glace entre enfants chinois et russes, et ont cuisiné ensemble des crêpes traditionnelles.

Ces nombreuses interactions ont nourri un rapport personnel étroit entre les deux présidents et ont témoigné à la fois de l'intimité et de la solidité du partenariat de coordination stratégique globale entre leurs pays - de bons voisins, de bons partenaires et de bons amis.

"Après sept décennies de développement, le partenariat de coordination stratégique globale Chine-Russie est maintenant à son meilleur niveau historique", a estimé M. Xi dans une interview accordée à l'agence de presse russe TASS et au journal Rossiyskaya Gazeta à la veille de sa visite d'Etat en Russie.

Selon ses propres termes, les relations sino-russes vieilles de 70 ans sont devenues une relation entre grandes puissances caractérisée par un immense degré de confiance mutuelle, un niveau très élevé de coordination et la plus haute valeur stratégique.

La confiance mutuelle est la base solide du développement des liens bilatéraux. Elle est immédiatement visible dans la diplomatie entre chefs d'Etat, fructueuse et haute en couleurs, qui sert de boussole stratégique pour les relations sino-russes.

Par ailleurs, la confiance mutuelle se développe également entre les deux peuples. Ces dernières années, les deux pays ont travaillé ensemble pour stimuler les échanges entre les personnes à travers des programmes tels que la création conjointe d'une université, l'organisation de séminaires médiatiques et de groupes de réflexion, et la co-organisation de l'Année du tourisme.

Ainsi, les deux peuples ont appris à mieux se connaître et leur amitié s'est renforcée, offrant un soutien public plus vigoureux à la coopération bilatérale, notamment dans les secteurs économique et commercial.

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont enregistré un record de plus de 100 milliards de dollars en 2018. La coopération en matière de commerce électronique, de technologie, de finance et d'agriculture s'est rapidement développée.

En outre, les deux pays ont vu leurs grands projets stratégiques dans des domaines tels que l'énergie, l'aéronautique et l'interconnectivité progresser constamment, ce qui inclut leur premier pont routier transfrontalier, dont les travaux devraient s'achever en octobre.

Les deux pays mettent en synergie l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) proposée par la Chine et l'Union économique eurasienne (UEE) dirigée par la Russie, et se soutiennent fermement sur les questions relatives à leurs intérêts fondamentaux respectifs.

En tant que grands pays sur la scène mondiale, la Chine et la Russie cherchent à mieux se coordonner dans les domaines se situant au-delà de la dimension bilatérale.

Elles ont fait des efforts concertés pour aider à résoudre les problèmes les plus pressants du monde, tels que le changement climatique, le terrorisme, la question nucléaire iranienne, la question de la péninsule coréenne et la crise syrienne, dans le cadre des plateformes multilatérales comme les Nations Unies, le G20, les BRICS et l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Alors que le monde connaît de profonds changements jamais vus depuis un siècle, une relation stable entre la Chine et la Russie revêt une haute valeur stratégique pour l'un comme l'autre, et constitue un point d'ancrage pour la stabilité mondiale.

Face au protectionnisme, à l'unilatéralisme et au chauvinisme économique en augmentation, la reprise économique mondiale est gravement compromise, le système commercial multilatéral est remis en question et l'ordre international existant se trouve défié.

Beijing et Moscou sont d'accord et ont uni leurs efforts pour maintenir un système international ayant au cœur les Nations Unies. Ils se sont également engagés à maintenir les normes et les principes largement reconnus par la communauté internationale, et ont juré de construire un monde multipolaire ainsi que de démocratiser les relations internationales.

En outre, la Chine et la Russie s'en tiennent à une politique de non-alignement qui ne cible aucune tierce partie. Une telle approche est différente de l'alliance militaire de style occidental, qui a un besoin inné d'un ennemi – réel ou imaginaire – et tend à mettre le monde entier en ébullition.

Dans le monde d'aujourd'hui, la relation Chine-Russie peut être source d'inspiration pour d'autres grands pays du monde, dans cette nouvelle ère d'interdépendance croissante.


Edité le 07-06-2019 à 00:12:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  l'impérialisme, le Tiers Monde et la Chine  L'unité sino-russeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum