Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité de Cuba et de l'Alba 

 Soutien au Venezuela contre la pandemie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14527 messages postés
   Posté le 05-04-2020 à 15:53:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

COVID-19) Une équipe d'experts chinois arrive au Venezuela pour aider à lutter contre le COVID-19



(Xinhua/Marcos Salgado)

CARACAS, 30 mars (Xinhua) -- Une équipe d'experts médicaux et scientifiques chinois est arrivée lundi au Venezuela pour aider à lutter contre le COVID-19, accueillie à sa descente d'avion par le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza et l'ambassadeur de Chine au Venezuela Li Baorong.
M. Arreaza a remercié le gouvernement et le peuple chinois pour avoir envoyé "cet énorme avion rempli de solidarité" , après son atterrissage à l'aéroport international Simon Bolivar, dans la ville de Maiquetia.
"La première mission de spécialistes médicaux, de médecins et de scientifiques chinois est arrivée ici en Amérique latine et dans les Caraïbes, et le Venezuela est sa première destination ", a-t-il déclaré.
La Chine a également envoyé des kits de dépistage rapide pour vérifier rapidement les infections, une capacité qualifiée par M. Arreaza "d'essentielle" pour limiter leur propagation.
La délégation est composée de spécialistes des "maladies infectieuses, des soins intensifs, des tests en laboratoire et même de la médecine traditionnelle chinoise qui a obtenu de très bons résultats dans les cas bénins du coronavirus" , a indiqué le ministre.
Le chef de la délégation chinoise, Huang Mao, a remercié ses hôtes vénézuéliens pour leur accueil, affirmant que " nous allons partager notre expérience et nos connaissances avec l'ensemble du peuple vénézuélien" .
L'ambassadeur chinois a dit pour sa part que la mission a été envoyée par le gouvernement chinois "avec affection et fraternité " pour montrer " la solidarité et le soutien envers le gouvernement et le peuple vénézuéliens dans la lutte contre le coronavirus" .
Il a rappelé que "lorsque le peuple chinois a connu une période difficile dans sa lutte contre le COVID-19" , le Venezuela "a fourni une solidarité et un soutien résolus au gouvernement et au peuple chinois. Nous les garderons toujours dans nos cœurs, nous ne l'oublierons jamais" .
"La Chine soutient le Venezuela avec le même grand amour, les mêmes actions et les mêmes efforts conjoints pour stimuler la construction partagée d'une communauté de destin pour l'humanité" , a-t-il déclaré.
M. Li s'est dit confiant "que le groupe d'experts chinois va faire tous les efforts possibles pour remplir cette mission importante" .
En date de dimanche soir, le Venezuela a signalé 129 cas confirmés de COVID-19, dont trois décès.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14527 messages postés
   Posté le 05-04-2020 à 16:00:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

https://francais.rt.com/international/73602-pleine-pandemie-ue-soutient-plan-ingerence-etats-unis-venezuela?fbclid=IwAR2CIsmwIOukY3We7Xem3k-6IE2Sm9u2-1vP01j6zeaQ3cdx1yFJrz9Vw1k

En pleine pandémie, l'UE soutient le plan d'ingérence de Washington au Venezuela
4 avr. 2020, 14:56


© Jhonn Zerpa Source: AFP Nicolas Maduro s'exprimant concernant la pandémie du nouveau coronavirus, COVID-19, au palais présidentiel de Miraflores à Caracas, le 22 mars 2020.

Alors que l'ONU a appelé à alléger les sanctions économiques dans le contexte de la pandémie, l'Union européenne a annoncé soutenir un plan de Washington qui conditionne cet allègement... à une transition politique au Venezuela, sans Nicolas Maduro.
Les tentatives d'ingérence occidentales se poursuivent au Venezuela malgré la crise du coronavirus, qui n'épargne aucun pays. L'Union européenne a jugé le 3 avril le plan américain pour un «gouvernement de transition» au Venezuela sans le président Nicolas Maduro et l'opposant Juan Guaido «conforme» au principe de règlement pacifique prôné par ses Etats membres.
Ce plan américain serait la condition sine qua non pour que Washington accepte d'alléger les sanctions économiques internationales qui pèsent lourdement sur l'économie vénézuélienne.

Premier pas pour lâcher Guaido ?
Les Etats-Unis ont ainsi appelé le 31 mars leur allié Juan Guaido à renoncer, au moins provisoirement, au titre de président du Venezuela (qu'il s'était arrogé devant ses partisans en janvier 2019) dans l'attente de nouvelles élections. Un changement de tactique de la part de Washington qui sonne comme un aveu d'échec de sa stratégie visant à évincer Nicolas Maduro du pouvoir.

Selon ce nouveau projet étasunien, Nicolas Maduro et Juan Guaido devraient «tous les deux» renoncer dans l'immédiat au pouvoir exécutif, confié pendant «une période de transition» à un «Conseil d'Etat» mis en place par «des élus de l'Assemblée nationale issus des deux camps». En échange d'un accord sur leur plan, les Américains promettent de lever progressivement leurs sanctions draconiennes à mesure que cette transition sera mise en place. L'UE «accueille positivement le cadre pour une transition démocratique au Venezuela proposé par les Etats-Unis», a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, dans une déclaration au nom des 27 le 3 avril. «La proposition américaine est conforme à la demande de l'UE de parvenir à une solution pacifique à la crise par la négociation pour instaurer un gouvernement démocratique, qui est plus que jamais nécessaire aujourd'hui» , a-t-il poursuivi dans cette déclaration, diffusée à l'issue d'une réunion par visioconférence des ministres européens des Affaires étrangères. Il a par ailleurs assuré que l'UE s'inquiétait de «l'impact dévastateur sur le plan humain» que pourrait avoir la pandémie de coronavirus «dans un pays déjà confronté à une grave situation économique, sociale et humanitaire» .
L'Union européenne montre son soutien au projet de Washington de lever les sanctions illégales contre le Venezuela si, et seulement si, son vœu est exaucé et son projet ancien de coup d'Etat se réalise
Ce plan américain, formulé en pleine crise du coronavirus, intervient alors que les protestations anti-Maduro, qui alternaient un temps avec les rassemblements de soutien au président vénézuéliens, se sont essoufflées ces derniers mois.
Si l'opposition est forte dans le pays, elle est récemment apparue extrêmement divisée et Juan Guaido, dont l'allégeance à Washington n'est plus à démontrer, est loin de faire l'unanimité. Ainsi, son successeur à la tête de l'Assemblée nationale, l'opposant Luis Parra, a même rencontré le 31 mars Nicolas Maduro dans le but de conjuguer les efforts dans la lutte contre la pandémie.

L'alignement sur Washington prime sur les recommandations de l'ONU
Le gouvernement de Nicolas Maduro a rejeté dans un communiqué l'appel des Européens, estimant que l'UE montrait «son soutien au projet de Washington de lever les sanctions illégales contre le Venezuela si, et seulement si, son vœu est exaucé et son projet ancien de coup d'Etat se réalise» . Le Venezuela, ajoute le texte, «appelle les Etats membres de l'UE au respect de la souveraineté du peuple vénézuélien et leur rappelle qu'en tant que signataires de la Charte des Nations unies, le moins qu'ils puissent faire est de respecter ses objectifs et ses principes» . En effet, dans le contexte délicat de lutte contre la pandémie et compte tenu des difficultés économiques qui en résultent, la Haut-Commissaire de l'Organisation des Nations unies (ONU) aux droits de l'Homme Michelle Bachelet a demandé, dans un communiqué publié le 24 mars, que les sanctions internationales frappant l'Iran et d'autres pays comme le Venezuela, Cuba, la Corée du Nord ou le Zimbabwe soient «assouplies ou suspendues» en cette «période cruciale» de pandémie de Covid-19.
Un appel que ne semble pas avoir entendu l'UE, qui préfère s'aligner sur l'agenda politique de Washington dans la région, malgré l'urgence de la crise sanitaire au Venezuela, comme dans de nombreux pays du monde.
Meriem Laribi

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14527 messages postés
   Posté le 03-05-2020 à 23:49:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L’ONU DEMANDE AU VENEZUELA L’AUTORISATION D’ÉTUDIER SA STRATÉGIE DE SUPPRESSION DE LA PANDÉMIE POUR LA REPRODUIRE DANS D’AUTRES PAYS



https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/05/02/lonu-demande-au-venezuela-lautorisation-detudier-sa-strategie-de-suppression-de-la-pandemie-pour-la-reproduire-dans-dautres-pays/

Publié par Venezuela infos dans FAO, missions sociales, santé publique2 mai 2020
La coordination du Système des Nations Unies (ONU) présente au Venezuela a demandé au gouvernement de Nicolas Maduro l’autorisation d’étudier sa stratégie de suppression de la pandémie de Covid-19. descarga (4)« Les experts utilisent l’expression de stratégie de suppression, ainsi qu’on appelle épidémiologiquement, et demandent l’autorisation d’étudier ce modèle pour pouvoir le reproduire dans d’autres pays » a déclaré la vice-présidente de la République, Delcy Rodriguez, au terme d’une réunion du groupe de travail permanent avec les experts onusiens, au palais présidentiel (photo).


Delcy Rodriguez a précisé que les responsables de l’organisme international ont valorisé le modèle et le parcours épidémiologique qui a permis au pays d’enregistrer un aplatissement de la courbe de propagation, depuis les diverses mesures appliquées de manière précoce jusqu’à l’assouplissement adapté de la quarantaine.


Delcy Rodríguez, Vice-présidente de la République.

La vice-présidente a expliqué que l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) a accès en permanence aux résultats des diagnostics, et qu’elle a informé l’ONU de la deuxième phase de dépistage massif que le Venezuela mettra en oeuvre dans les prochains jours. « La massification des tests moléculaires va s’amplifier : rappelons que la méthode de santé publique populaire mise en place avec l’aide de Cuba (« Barrio Adentro » nous permet d’aller de maison en maison, pour détecter et freiner la propagation du virus à la racine« . (1)

Anecdote significative : certains médecins des quartier chics de Caracas (fiefs de l’opposition de droite) ont refusé d’effectuer les tests par crainte d’être infectés, demandant aux médecins cubains de le faire, c’est-à-dire aux médecins qu’ils stigmatisent depuis toujours comme une « concurrence déloyale » à leur médecine commerciale (2). Le président Maduro a pour sa part salué la capacité des quartiers populaires, où vit la majorité sociale, de faire preuve d’une discipline, d’une patience et d’une unité qui ont permis de renforcer le confinement généralisé et le dépistage de masse. « Nous avons fait de grands progrès, mais nous n’avons pas encore terminé la première phase de tests. Nous planifions la seconde en détail« .

Depuis le début de la pandémie jusqu’au 1er mai 2020, et malgré le redoublement des sanctions états-uniennes qui l’empêchent d’acheter l’ensemble du matériel médical nécessaire, le Venezuela a limité à 10 le nombre de décès (soit un taux de 0,3 par million d’habitant(e)s), et à 335 le nombre de personnes infectées (avec un taux de guérison de 43% parmi ces patient(e)s qui sont aussitôt pris en charge gratuitement). Pour consulter les chiffres du Covid-19 au Venezuela et dans le monde, l’OMS a mis en ligne une carte en temps réel: https://covid19.who.int/ (3)

Nicolás Maduro a estimé que si les mesures de confinement collectif n’avaient pas été prises à temps, le nombre de cas d’infection s’élèverait aujourd’hui à plus de 213.000. Il a rappelé les trois scénarios possibles selon les experts:

– Maintien du confinement : un deuxième foyer pourrait se produire mais rester sous contrôle.
– Assouplissement trop rapide du confinement : une deuxième épidémie serait pire que la première.
– Levée totale du confinement : une deuxième épidémie serait pire que celle enregistrée jusqu’à présent en termes de nombre de cas et de décès et serait incontrôlable jusqu’à l’année prochaine.

Le président bolivarien a précisé que le pays compte plus de 27000 lits d’hospitalisation et 4500 lits dans les unités de soins intensifs, avec une capacité suffisante pour traiter les cas de Covid-19, une fois qu’ils sont détectés grâce au dépistage massif et personnalisé, par les équipes médicales, lors des visites à domicile (voir « Le modèle vénézuélien… occulté par les médias).



Photos: 29 avril 2020. Dans l’Ouest populaire de Caracas, le personnel de santé du Centre de Diagnostic Intégral de la Pastora poursuit les visites à domicile. @ Jesus Garcia.

Alors que le virus explose et que la famine menace dans de nombreux régimes néo-libéraux d’Amérique Latine, un autre rapport onusien intitulé « La sécurité alimentaire sous la pandémie de Covid-19« , préparé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) salue également la politique du gouvernement bolivarien. Au chapitre «Perturbations dans la distribution et la commercialisation des aliments», l’exemple du Venezuela est salué parce que : «la Surintendance de la gestion agroalimentaire y a conçu un plan d’urgence pour garantir le fonctionnement du système agroalimentaire complet pendant la période de confinement (..) une série d’actions ont été mises en œuvre pour maintenir les indices d’approvisionnement des 12 aliments prioritaires qui font partie du panier de base, garantissant l’existence de la chaîne de distribution et la commercialisation ». (4)

Enfin Juan Pablo Bohoslavsky, un expert indépendant des Nations Unies, a demandé la levée urgente de toutes les mesures coercitives unilatérales (prises par les Etats-Unis et l’Union Européenne, NdT) contre le Venezuela, rappelant que ces mesures peuvent être considérées comme violatoires des droits humains en plus d’attenter contre la nécessaire lutte d’ensemble, sur le plan mondial, contre le Covid-19. (5)

Thierry Deronne, Caracas, le 1er mai 2020

Sources:

(1) Radio YVKE http://www.radiomundial.com.ve/article/onu-pide-autorizaci%C3%B3n-para-replicar-modelo-venezolano-de-supresi%C3%B3n-del-covid-19,

(2) Madelein Garcia (Telesur): https://twitter.com/i/status/1256355192355917824

(3) Radio Alba Ciudad: https://albaciudad.org/2020/05/venezuela-registra-dos-nuevos-casos-de-covid-19-y-la-cifra-de-contagios-se-ubica-en-335/

(4) MPPRE http://mppre.gob.ve/2020/04/28/fao-destaca-ejemplo-venezuela-distribucion-comercializacion-alimentos-bajo-pandemia/

(5) MPPRE http://mppre.gob.ve/2020/04/15/experto-onu-levantar-medidas-coercitivas-unilaterales-covid-19/

URL de cet article : https://wp.me/p2ahp2-5i9

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9535 messages postés
   Posté le 09-05-2020 à 23:19:18   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Les douze salopards, à savoir les mercenaires qui ont tenté de renverser Maduro,montre l étendue de la bêtise de l impérialisme u.s,qui veut reprendre le contrôle de l Amérique latine,qui s était émancipée de la tutelle Etats unienne quand l Oncle Sam était embourbé en Afghanistan.ce n est que partie remise.

--------------------
pzorba75
Militant expérimenté
823 messages postés
   Posté le 10-05-2020 à 05:56:49   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

marquetalia a écrit :

... l impérialisme u.s,qui veut reprendre le contrôle de l Amérique latine,qui s était émancipée de la tutelle Etats unienne quand l Oncle Sam était embourbé en Afghanistan.ce n est que partie remise.


Drôle d'émancipation quand on considère la situation au Mexique, en Colombie, au Chili, en Argentine et au Brésil...véritables basses cours des entreprises de l'impérialisme américain qui prélèvent les ressources humaines et les matières premières.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9535 messages postés
   Posté le 10-05-2020 à 10:48:44   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Je parle des démocraties nouvelles.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14527 messages postés
   Posté le 23-05-2020 à 12:11:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine achète en masse du pétrole vénézuélien pour soutenir le gouvernement Maduro



DANIELLE BLEITRACH 22 MAI 2020 CIVILISATION

https://histoireetsociete.com/2020/05/22/la-chine-achete-en-masse-du-petrole-venezuelien-pour-soutenir-le-gouvernement-maduro/

Le 25 mars, déja, plusieurs dizaines de tonnes d’aide, dont des respirateurs et 5 millions de masques, sont arrivées à Caracas par avion depuis la Chine pour aider le Venezuela dans sa lutte contre le coronavirus qui demeure avec Cuba un des pays d’Amérique latine où l’épidémie est le plus sous contrôle.Parmi les 55 tonnes de matériel et de médicaments arrivés à l’aéroport de Maiquetia, près de Caracas, se trouvent notamment 500.000 “tests de diagnostic rapide”, les premiers à arriver au Venezuela, selon la vice-présidente Delcy Rodriguez, qui s’est rendue à l’aéroport pour réceptionner le matériel avec l’ambassadeur de Chine, Li Baorong L’achat du pétrole dans un contexte là aussi de tensions croissantes avec les Etats-Unis prouve à quel point la chine a choisi face à l’agressivité américaine mais aussi de sa politique propre de faire fi des menaces (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Les exportations de brut vénézuélien ont augmenté pour le deuxième mois consécutif, indique l’agence Bloomberg. En avril, la quantité de pétrole exporté est passée à 739 400 barils par jour et a atteint son plus haut niveau en trois mois. Près de 10% de plus qu’en mars.
Le mois dernier, les deux tiers du pétrole vénézuélien ont été exportés vers la Chine, qui préfère payer plus pour le pétrole du pays sud-américain que celui proposé par l’Arabie saoudite, qui est considérablement moins cher.
Le Venezuela est soumis à des pressions économiques et à une déstabilisation permanente des États-Unis, tandis que la politique chinoise va dans la direction opposée.
Les États-Unis accusent la Chine de ne pas avoir respecté les termes de l’accord commercial, en vertu duquel elle est tenue d’acheter un volume garanti de schiste américain d’une valeur de 52,4 milliards de dollars.

Malgré l’accord, la Chine préfère d’autres types de fournisseurs pour des raisons clairement politiques.
De son côté, le Venezuela soutient la nouvelle Route de la soie promue par la Chine, qui s’est engagée à financer de nombreux projets industriels dans le pays d’Amérique latine.
La Chine a montré beaucoup d’intérêt pour l’Amérique latine. En 2015, la région a reçu le financement le plus important des banques publiques au cours des cinq dernières années.

Les prêts chinois aux pays d’Amérique latine dépassent ceux de la Banque mondiale et de la Banque interaméricaine de développement (BID) et se concentrent sur deux grands chapitres économiques: les infrastructures et l’exploitation minière.
Une partie des prêts que le Venezuela reçoit de la Chine est remboursée avec du pétrole.

Publié par Political Movement of Resistance

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité de Cuba et de l'Alba  Soutien au Venezuela contre la pandemieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum