Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Europe un nouvel empire ? 

 Sévère avertissement de la Chine Populaire à l'UE

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 22-03-2021 à 18:32:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

"Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères annonce que la Chine imposera des sanctions aux institutions et au personnel concernés de l'UE


22/03/2021

Le 22 mars, l’Union européenne (UE) a imposé des sanctions unilatérales aux individus et entités chinois concernés, en invoquant des prétendus problèmes de droits de l’homme au Xinjiang, ne reposant sur rien d’autre que des mensonges et désinformations. Cette pratique de l’UE, méprisant et déformant les faits, est une ingérence brutale dans les affaires intérieures de la Chine en violation flagrante du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales, et une grave atteinte aux relations Chine-UE.

La Chine s’y oppose fermement et la condamne vivement. Le gouvernement chinois est déterminé à défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement de la Chine.
La partie chinoise décide de sanctionner dix individus et quatre entités de la partie européenne qui ont porté gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de la Chine et répandu malicieusement des mensonges et des désinformations :

Reinhard Butikofer,
Michael Gahler,
Raphaël Glucksmann,
Ilhan Kyuchyuk
et Miriam Lexmann du Parlement européen,
Sjoerd Wiemer Sjoerdsma du Parlement néerlandais,
Samuel Cogolati du Parlement fédéral belge,
Dovile Sakaliene de la Diète de la République de Lituanie,
le chercheur allemand Adrian Zenz,
le chercheur suédois Björn Jerdén,

le Comité politique et de sécurité du Conseil de l’Union européenne,
la Sous-Commission des droits de l’homme du Parlement européen,
le Mercator Institute for China Studies en Allemagne
et la Fondation Alliance of Democracies au Danemark.

Les personnes concernées et leurs familles sont interdites d’entrée dans la partie continentale de la Chine, à la Région administrative spéciale de Hong Kong et à la Région administrative spéciale de Macao. Il leur est également interdit, ainsi qu’aux entreprises et organismes qui leur sont associés, de faire des affaires avec la Chine.

La partie chinoise demande instamment à l’UE de prendre conscience de la gravité de son erreur, de procéder à un examen de conscience, de corriger l’erreur, de cesser de donner des leçons aux autres sur les droits de l’homme, de mettre fin à la pratique hypocrite du «deux poids, deux mesures» , et d’arrêter de s’ingérer partout dans les affaires intérieures d’autrui, pour ne pas aller plus loin sur la mauvaise voie. Sinon, la Chine ne manquera pas de réagir davantage avec fermeté."


Source http://www.amb-chine.fr/fra/zfzj/t1863218.htm


Edité le 22-03-2021 à 18:55:57 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant expérimenté
908 messages postés
   Posté le 22-03-2021 à 20:04:07   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Glucksmann va être très fier d'être interdit en Chine, ce sera son passe-partout pour déverser son anticommuniste sur tous les plateaux TV où il va être invité sans discontinuer.
Classique mais politique stérile!

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 22-03-2021 à 20:22:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Lui et sa famille sont bannis. Il a écrit "c'est ma légion d'honneur" .

La Chine avait prévenu l'UE lors du communiqué USA / UE que des sanctions prises contre la Chine auraient une contrepartie.
En fait Glucksmann n'a pas une grande importance au regard de ce fait nouveau qui est la réponse de la Chine et l'application de sanctions qui étaient auparavant prises unilatéralement par les USA.
Lors des provocations contre les JO de 2008, la Chine avait protesté mais elle s'en était tenue là.

Non seulement ça traduit un rapport nouveau entre l'occident et la Chine, mais c'est un nouveau rapport des forces mondial entre les pays impérialistes et le reste du monde.

D'autre part l'UE se fait gifler dans le cadre de sa soumission à l'hégémonisme. Ceci la pousse à choisir son camp et à s'en tenir à une attitude au moins neutre.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 22-03-2021 à 20:47:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

https://www.facebook.com/photo/?fbid=2981853845381225&set=gm.784401275812007

Jean-Yves le Gaffeur ramène sa fraise : " les propos de l'ambassade de Chine en France et les actions contre des élus, chercheurs et diplomates européens sont inadmissibles. J'ai demandé que l'ambassadeur de Chine soit convoqué pour lui rappeler fermement ces messages"

On peut imaginer que l'ambassadeur de Chine va lui rappeler sa dernière gaffe à propos d'un EPHAD au Canada. En tous cas ça sent la poudre.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 22-03-2021 à 21:11:31   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pour mémoire :

https://www.lci.fr/international/coronavirus-abandonne-en-pleine-pandemie-l-ehpad-qui-indigne-le-canada-a-dorval-quebec-2151348

https://www.letelegramme.fr/france/le-drian-convoque-l-ambassadeur-de-chine-pour-des-propos-lies-au-coronavirus-14-04-2020-12539380.php

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 22-03-2021 à 23:27:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

https://www.globaltimes.cn/page/202103/1219143.shtml
Les sanctions de la Chine contre les fonctionnaires et entités de l'UE sont justifiées et opportunes: éditorial du Global Times

Par Global Times
Publié: 23 mars 2021 01:29
[avec le décalage horaire, l'article paraît ici le lundi vers 19h30]

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé lundi qu'il "sanctionnerait 10 personnes et quatre entités du côté de l'UE qui portent gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de la Chine et répandent de manière malveillante mensonges et désinformation" .

Il s'agissait d'une réponse à la décision antérieure de l'UE, le même jour, d'imposer des sanctions unilatérales à quatre personnes chinoises et à une entité invoquant le problème des droits de l'homme dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Les personnes sanctionnées par la Chine comprennent huit membres du Parlement européen, des législateurs locaux de certains pays et deux universitaires. Les entités sanctionnées comprennent celles de l'Union européenne, d'Allemagne et du Danemark.

Les sanctions de l'UE contre les personnes et entités chinoises concernées lundi sont les premières de ce type depuis les années 1990. Les sanctions sont apparemment symboliques, mais elles sont de nature vicieuse, démontrant l'arrogance morale de l'UE et son intention d'essayer de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine. Il a été rapporté que la Maison Blanche a également annoncé lundi de nouvelles sanctions sur la question du Xinjiang, et le Royaume-Uni et le Canada suivraient le mouvement. L'UE semble se coordonner avec les États-Unis et le Royaume-Uni. Les contre-mesures résolues de la Chine sont arrivées à temps, exprimant l'attitude de Pékin selon laquelle de telles manières de l'UE dans leur interaction avec nous sont inacceptables.

Dans son rapport «UE-Chine: une perspective stratégique» , publié en 2019, l'UE a qualifié la Chine de rivale systémique, mais a ajouté que «la Chine est, simultanément, dans différents domaines politiques, un partenaire de coopération» . Les principaux pays européens apprécient généralement la coopération économique avec la Chine. En décembre 2020, l'UE et la Chine sont parvenues à un accord de principe sur un accord global sur l'investissement.

En matière de droits de l'homme, les divergences entre les deux parties sont importantes. Certaines forces radicales en Europe souhaitent attirer l'attention en exaltant les différends dans une tentative de rehausser le statut de l'Europe. Mais ils ont mal évalué la manière dont l'UE pourrait étendre son influence.

La Chine a fait une réponse solide cette fois. Par exemple, le Mercator Institute for China Studies en Allemagne a cette fois été placé sous les sanctions chinoises. C'est le plus grand centre de recherche chinois, non seulement en Allemagne, mais aussi dans toute l'Europe. Couper les liens avec la Chine signifie que son canal de recherche ne sera guère durable et que son influence sera gravement touchée.

Par une contre-attaque rapide, la Chine a manifesté que tout acte qui viole ses intérêts ou interfère dans ses affaires intérieures sera résolument repoussé. La Chine ne tolérera pas les attaques occidentales sans fondement contre les droits humains en silence. Nous avons la volonté et les outils de riposter.

Nous ne pensons pas qu'il soit dans l'intérêt de l'UE de changer la politique du bloc à l'égard de la Chine dans les circonstances actuelles. Par conséquent, nous espérons que l'UE réfléchira à ce cycle de conflit avec la Chine. Nous espérons qu’ils ne perdront pas leurs véritables intérêts au nom du politiquement correct. Construire un monde multipolaire, c'est ce que veut l'UE. En ce qui concerne le bloc, le plus important est de tirer parti de tous les éléments possibles pour se développer et se renforcer plutôt que de répondre à l'appel idéologique des États-Unis pour attaquer la Chine avec de prétendus problèmes de droits de l'homme.

L'UE est invitée à envoyer des délégations visiter le Xinjiang. Cependant, le bloc a renoncé au projet de visiter la région après que sa demande de rencontre avec Ilham Tohti, qui purge sa peine de prison, a été rejetée par la partie chinoise. Le principe de non-ingérence est né en Europe. Les Européens doivent être conscients que leur demande est une offense grave à un pays souverain. L’Europe, qui compte un grand nombre de petits pays et un continent qui a beaucoup souffert de guerres et de turbulences, doit garder à l’esprit sa recherche de la paix et de la stabilité.

Le renforcement de la coopération avec l'Europe est le véritable désir du peuple chinois, mais la sauvegarde de la souveraineté et de la sécurité de la Chine doit être placée au sommet des politiques nationales. L'UE a également des voix diverses dans son pays. C'est le cas de la Hongrie, qui a exprimé son opposition aux sanctions de l'UE contre la Chine. Les conditions nationales de base de la Chine sont très différentes de celles de l'UE. L'UE est censée être en mesure de saisir une compréhension plus objective de la Chine au lieu d'interagir par le biais d'un simple état d'esprit.

Il y a des mensonges systémiques en Occident sur les affaires chinoises du Xinjiang et de Hong Kong. Les préjugés politiques et l'arrogance morale sont les mains cachées derrière ces mensonges. Washington est en proie à une conspiration et à l'ambition de se représenter la Chine comme l'ennemi de tout le monde occidental. On espère que l'UE se distanciera des politiques extrêmes de Washington pour contenir la Chine et sera très vigilante contre les forces malveillantes qui veulent créer une confrontation entre l'UE et la Chine. L'UE doit rompre avec leur influence et éviter que sa politique chinoise ne soit stratégiquement déviée.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 23-03-2021 à 07:46:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le ministre hongrois des Affaires étrangères critique les sanctions de l'UE contre les responsables chinois: l'auto-inflation n'a pas de sens


Écrit par: Jane Xiaze sur dnews - extrait
23/03/2021 14:06:00
Date de la dernière mise à jour:23/03/2021 14:06
________________________________________
Le 22 mars, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a critiqué les sanctions de l’UE contre les fonctionnaires et entités chinoises sur les réseaux sociaux comme «inutiles, s’autoentretenant et nuisibles».
En marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères, le ministre hongrois des Affaires étrangères Sialto a tenu une conférence de presse en ligne sur son compte Facebook le 22 mars, au cours de laquelle il a fait part de son point de vue sur les dernières sanctions contre l'Union européenne. "Nous pensons que c'est une décision insignifiante, s’autoentretenant et nuisible." Au début de la conférence de presse, Szijjarto a brièvement décrit la décision de sanctions prise par la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE et a expliqué son attitude et celle du gouvernement hongrois envers les médias hongrois. .


"Ce qu'il faut faire maintenant, c'est sauver des vies, pas des sanctions. La réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE ne doit pas devenir une réunion de sanctions ... Dans l'UE, ils essaient de détourner l'attention des gens des questions pratiques telles que les vaccins, même si la le coût est la vie des gens, la santé et les pertes économiques en Europe » , a déclaré Cialto.
En ce qui concerne l'impact de la décision de l'UE en matière de sanctions, Szijjarto est franc. Il a déclaré qu'il est clair que les conséquences de cette décision de sanctions empoisonneront davantage les relations sino-européennes. En dehors de cela, "rien ne changera, (donc) il n'est pas nécessaire de le faire" .
Il est à noter qu'avant la conférence de presse, Szijjarto, qui a participé à la conférence de Bruxelles, a posté plusieurs fois sur Facebook pour exprimer son mécontentement face à l'ordre du jour de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE. L'un d'eux a ironiquement déclaré: "Alors que l'épidémie fait rage, l'Union européenne est en train de prendre des décisions en matière de sanctions. Je peux dire que c'est génial!" Avec une expression de "colère"....

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 23-03-2021 à 22:42:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

REPONSE POLITIQUE DE LA CHINE ET DE LA RUSSIE AU VACARME SUR LE XINJIANG :



Ce n'est pas un combat pour les droits de l'homme, mais pour l'hégémonie et l'anti-hégémonie: éditorial du Global Times

Par Global Times
Publié: 23 mars 2021 20:56

Le conseiller d'État chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont publié mardi une déclaration conjointe. C’est la première fois que la Chine et la Russie, deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, interprètent systématiquement leurs idées sur les droits de l’homme, la démocratie et l’ordre international. Il met fortement l'accent sur la situation internationale actuelle.
L'UE, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada se sont unis lundi pour annoncer des sanctions contre des responsables chinois pour des violations présumées des droits de l'homme dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Bien que ces mouvements soient symboliques, il s'agissait d'un mouvement concerté rare dirigé contre la Chine par l'Occident. C'est une tentative pour forcer la Chine à accepter les interférences d'étrangers. C'était une affirmation grossière de leur domination dans les affaires mondiales.
Plusieurs raisons expliquent les graves troubles et même la fragmentation du système international actuel. Mais la raison la plus importante est que les États-Unis et leurs principaux alliés définissent les droits de l'homme et la démocratie en termes d'un ensemble de valeurs qui peuvent être utilisées comme levier pour consolider l'hégémonie occidentale avec les États-Unis comme centre. Ils savent que cela aura un impact sur la gouvernance des grands pays en développement comme la Chine et la Russie et amènera le chaos dans ces pays, mais ils ont insisté pour le faire comme moyen de jouer à des jeux stratégiques.
C'est inacceptable. L'essence de cette «lutte» pour les droits de l'homme est une lutte entre l'hégémonie et l'anti-hégémonie. C'est une lutte entre poursuivre le développement des droits de l'homme et jouer avec les droits de l'homme à des fins géopolitiques, entre le respect de la souveraineté de tous les pays sans ingérence dans les affaires intérieures de l'autre ou quelques pays dominant la majorité.
Les doubles standards ces derniers temps se sont généralisés. Qui est responsable du développement des droits de l'homme et de la démocratie dans chaque pays? Devrait-il s'agir du gouvernement souverain du pays ou de pays et de forces externes? En vertu du droit international, tous les pays souverains sont égaux quelle que soit leur taille. C'est la base du droit international et de la Charte des Nations Unies. Est-il temps que quelques pays sur les 193 membres de l'ONU aient le droit de faire des politiques pour la majorité des pays?
Les États-Unis interdisent strictement l'infiltration d'autres pays dans leurs propres affaires, y compris leur élection, mais les États-Unis et leurs alliés ont empiété sur les affaires politiques d'un bon nombre de pays, déstabilisé ces pays et conduit à de nombreuses tragédies. Si tous les pays croient qu'ils ont le droit de faire la leçon aux autres et de rallier leur soutien à une telle agression, le monde a-t-il encore de l'ordre?
La Chine désapprouve la prolifération des armes aux États-Unis. Lundi dernier, une nouvelle fusillade a eu lieu dans le Colorado, causant la mort d'au moins 10 personnes, alors que les fusillades d'Atlanta hantent toujours les Américains. «Tir à l'arme à feu» est une expression frivole pour décrire les incidents. Ce sont des massacres et de graves violations des droits humains. Les armes à feu devraient être interdites aux États-Unis immédiatement si elles sont conformes à la philosophie chinoise de protection de la sécurité des personnes. Et ceux qui entravent le processus devraient être sanctionnés, voire jugés par un tribunal.
Washington, dites-nous, la Chine devrait-elle susciter une demande aussi sérieuse? Si Washington pense que la Chine n'a pas le droit de le faire, où les États-Unis obtiennent-ils le pouvoir de faire la morale à la Chine sur ce qu'ils devraient faire sur la gouvernance du Xinjiang?
Il n'y a aucune base pour que la Chine, la Russie et de nombreux autres pays en développement discutent des questions relatives aux droits de l'homme avec l'Occident, car ce qui importe vraiment à l'Occident, ce ne sont pas les droits de l'homme, mais le droit de définir les droits de l'homme de manière unilatérale. C'est une expression d'hégémonie dans laquelle seuls les pays occidentaux peuvent fixer les règles du monde. La Chine et la Russie ne permettront jamais à l'Occident d'être aussi impoli et insolent, ni ne succomberont aux ambitions de l'Occident.
Nous pensons que la plupart de la communauté mondiale peut voir à travers la suppression de la Chine et de la Russie par l'Occident et comprendre ce à quoi les deux pays résistent fermement. Seuls les quelques-uns qui bénéficient de l'hégémonie arrogante mettant au premier plan les intérêts des pays puissants seraient friands de l'idée. Ce sera peut-être un combat prolongé, mais la justice sera du côté de la Chine, de la Russie et de la majorité des pays en développement.

It’s not a fight about human rights, but about hegemony and anti-hegemony: Global Times editorial - Global Times https://www.globaltimes.cn/page/202103/1219235.shtml

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 23-03-2021 à 22:48:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Suite à la "convocation" de Le Drian, l'ambassadeur de Chine a annoncé qu'il n'avait pas le temps et fixé son propre ordre du jour.


Les internautes saluent la réaction de l'envoyé chinois en France

Par Chen Qingqing
Publié: 23 mars 2021 22:10
https://www.globaltimes.cn/page/202103/1219246.shtml

L'ambassadeur de Chine en France a obtenu un large soutien du public chinois après avoir repoussé les propos et actes radicaux de certains politiciens et pseudo-érudits français sur les affaires intérieures de la Chine au Xinjiang, et ignoré les plaintes françaises et cherché à faire des représentations auprès des autorités françaises. Les sanctions de l'UE contre les individus et les entités chinoises au Xinjiang ainsi que la question de Taiwan.

Il est intervenu après que le ministère français des Affaires étrangères ait publié lundi un communiqué de presse, dans lequel il a déclaré qu'il jugeait les multiples commentaires de l'ambassade de Chine inacceptables et que les sanctions du gouvernement chinois contre des individus et des entités au Xinjiang étaient également inacceptables, et ce message sera passé. à l'ambassadeur de Chine lorsqu'il est convoqué par le ministère des Affaires étrangères de France.

La Chine a riposté avec des contre-mesures lundi en sanctionnant 10 personnes et quatre entités de l'UE qui ont répandu des rumeurs et des mensonges sur le Xinjiang, y compris le membre français du Parlement européen Raphaël Glucksmann peu après que les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont approuvé une série de mesures punitives. allégations de violations des droits de l'homme au Xinjiang, y compris des sanctions à l'encontre de la Chine.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a également déclaré dans un tweet lundi (heure locale) que les propos de l'ambassade de Chine en France et les actions contre les élus européens, les chercheurs et les diplomates sont inacceptables, et il a demandé que l'ambassadeur de Chine soit convoqué. pour protester contre la décision de la Chine.

En réponse aux propos du ministère français des Affaires étrangères et du ministre des Affaires étrangères, l'ambassade de Chine en France a repoussé.

"L'ambassadeur Lu Shaye ne se rendra pas aujourd'hui au MAE français en raison de son emploi du temps. Demain, il s'y rendra pour faire des représentations auprès de la partie française sur les sanctions imposées par l'UE aux individus et entités chinoises et sur les questions liées à Taiwan" , l'ambassade a déclaré dans un tweet.

La rhétorique dure de Lu sur les questions liées aux intérêts fondamentaux de la Chine a été largement applaudie par le public chinois, et de nombreux internautes chinois ont félicité Lu pour son bon travail dans la défense de la Chine, ajoutant que les ambassadeurs chinois devraient défendre fermement les intérêts fondamentaux de la Chine.

"Cela devrait être la façon dont nos diplomates travaillent" , a déclaré un internaute chinois dans un message publié sur le site chinois Weibo. Un autre a déclaré: "Enfin, ils [les diplomates chinois] deviennent plus durs."

Les analystes ont déclaré que l'incident a montré que les autorités françaises avaient adopté un double standard et dans leur logique, l'ambassade de Chine ne devrait pas riposter si les politiciens et les universitaires français provoquaient la Chine sur des questions concernant les intérêts fondamentaux de la Chine et la Chine ne devrait pas agir si l'UE imposait des sanctions contre la Chine. .

La série d'événements s'est également produite après qu'Antoine Bondaz, un universitaire français, s'est récemment engagé dans une guerre des mots avec l'ambassade de Chine en France, avec un débat en ligne féroce qui a commencé lorsque le sénateur français Alain Richard a annoncé son intention de visiter l'île de Taiwan en été. .

Bondaz, qui prétendait être un chercheur sur la politique étrangère et de sécurité chinoise axée sur les questions stratégiques en Asie de l'Est, a salué le plan de Richard sur Twitter.

En réponse à certaines critiques en ligne sur l'ambassade de se livrer à la "diplomatie des guerriers loups" , l'ambassade de Chine en France a déclaré lundi dans un article: "S'il y a des guerriers loups, c'est parce qu'il y a trop de chiens fous, y compris des chiens fous. déguisé en universitaires et en médias. "

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Europe un nouvel empire ?  Sévère avertissement de la Chine Populaire à l'UENouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum