Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 scandaleuse arrestation de sans papiers

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12986 messages postés
   Posté le 18-02-2014 à 14:00:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le blog du csp59 dénonce un nouveau déni de justice. L'arbitraire du représentant de l'Etat n'a d'égal que la collusion de la police et des médias :

Info communiquée par le Collectif Manouchian

__________________



Scandaleuse arrestation de 2 camarades sans papiers régularisables ce mercredi


Monsieur le Préfet, peut-on être régularisable et en centre de rétention?

Lors de la grève de la faim du 2 novembre 2012 au 13 janvier 2013, les deux Sans Papiers, arrêtés ce mercredi 12 février 2014, avaient été annoncés régularisables par le Préfet, lequel avait promis par la suite un examen bienveillant (voir les communiqué du Préfet durant cette grève de la faim).

Ces arrestations ont été opérées par la Préfecture suite à la manifestation des Sans Papiers devant les bureaux de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) et suite à l'occupation par les Sans Papiers de l'agence d'Air France à Lille il y a deux semaines. Elles ont été soit disant motivées pour "dégradation de la porte de l'OFII".
Les Sans Papiers se sont retrouvés Place de la République/Parvis des Droits de l'Homme attendant le rassemblement hebdomadaire. C'est alors que les Sans Papiers, hommes, femmes et enfants, ont été encerclés par les CRS accompagnés du Directeur de l'OFII. La police s'est adressée aux deux Sans Papiers: "on a besoin de vous pour une déposition dans le cadre d'une plainte du Directeur de l'OFII" .

Le journal Nord Eclair titre: "les deux sans papiers arrêtés mercredi pour dégradation doivent quitter la France" avant de conclure que " l'affaire a débouché ce jeudi matin sur une sanction non pénale: l'obligation de quitter le territoire français. Les deux suspects sont ce jeudi midi toujours en garde à vue" . (Nord Eclair du 13/02/14)

Comment ne pas être étonné que Nord Eclair annonce dès le petit matin la mise en rétention des deux Sans Papiers au CRA de Lesquin, détentions qui ne seront réalisées qu'à 17h30 pour l'un et à 19h pour le second?

N'est-on pas là en présence d'un flagrant détournement de procédure?
Non seulement les Sans Papiers en lutte sont présentés mensongèrement comme des délinquants qui dégradent, mais en plus c'est le prétexte pour éviter que la justice ne tranche et rétablisse la vérité sur de telles accusations!

Le Comité des Sans Papiers 59 invite tous les élus républicains, tous les partis politiques anti-racistes, tous les syndicats et toutes les associations à une conférence de presse urgente ce samedi 15 février à 13h30 au local du CSP59, 42, rue Bernos à Lille Fives.

Le CSP59 appelle tous les élus républicains attachés au respect de l'Etat de Droit à rendre visite tous les jours selon leurs disponibilités, de 9h à 12h ou de 14h à 16h aux Sans Papiers détenus au CRA de Lesquin et d'intervenir auprès de M. le Préfet pour que cesse son acharnement contre les Sans Papiers en lutte.

Le CSP59 demande au Directeur de l'OFII de recevoir en urgence une délégation du CSP59 afin de faire la lumière sur cette lamentable affaire de "plainte".

Le CSP59 appelle l'ensemble du mouvement démocratique, anti-raciste et social à interpeller le Ministre de l'Intérieur, M. Vals, lors de sa visite au commissariat de Lens ce vendredi 14/02 à 16h et lors du meeting du PS à Wingles à 19h ce même vendredi.



vidéo

__________________


---------------------------- Message original ----------------------------
Objet: Fw: Lille - SANS PAPIERS: APPEL A LA MOBILISATION!! ET INFOS
De: "CSP59" <csp59@wanadoo.fr>
Date: Lun 17 février 2014 21:59
À: Undisclosed-Recipient:;
--------------------------------------------------------------------------




From: CSP59
Sent: Monday, February 17, 2014 9:58 PM
Subject: Lille - SANS PAPIERS: APPEL A LA MOBILISATION!! ET INFOS


Ce lundi Patrick a été maintenu en rétention par le même juge du Tribunal Administratif de Lille que Mohamed qui lui a été libéré samedi (Patrick et Mohamed ont des dossiers similaires). La préfecture peut à tout moment chercher à l'expulser en passant outre la justice.


Mardi 18/02: le CSP59 appelle à rejoindre le rassemblement devant le TGI de Lille à 13H30 en soutien avec l'avocat de la famille Ben Barka. (Puis les sans papiers partirons en action de soutien à leur camarade Patrick pour laquelle nous demandons aux soutiens de les suivre.)

Mercredi 19/02 à partir de 9H30 au TGI de Lille (Avenue du Peuple Belge - Vieux Lille): Patrick, maitenu en rétention par le Tribunal Administratif, passe devant le Juge Des Libertés et le soir Place de la République à 18h

_________________________________________
Ci dessous:
communiqué du CSP59 du jeudi 12/02
Article FR3 NPDC
lettre au Préfet EELV-Karima Delli députée européenne déclaration soutien EELV-Karima Delli députée européenne déclaration JJ Candelier Député du Nord soutien PCF lettre du Préfet témoignage communiqué MRAP, LDH, CGT, FSU, RESF, CNT MRES, UNSP, intervention auprès du Préfet d'un élu de Nanterre (92) articles Libération, Le parisien et en pièce jointe article de Gabonews du 14/02
__________________________________________________________
communiqué du CSP59 du jeudi 12/02


Comité des Sans Papiers 59 (CSP59) - 42, rue Bernos, 59800 LILLE (métro
Fives) - Tel: 06.80.57.50.61 - csp59@wanadoo.fr - http://leblogducsp59.over-blog.com


M. LE PREFET:
PEUT-ON ETRE REGULARISABLE ET AU CENTRE DE RETENTION?


Lors de la grève de la faim du 2 novembre 2012 au 13 janvier 2013, les deux Sans Papiers, arrêtés ce mercredi 12 février 2014, avaient été annoncés régularisables par le Préfet, lequel avait promis par la suite un examen bienveillant (voir les communiqué du Préfet durant cette grève de la faim).

Ces arrestations ont été opérées par la Préfecture suite à la manifestation des Sans Papiers devant les bureaux de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) et suite à l'occupation par les Sans Papiers de l'agence d'Air France à Lille il y a deux semaines. Elles ont été soit disant motivées pour "dégradation de la porte de l'OFII".

Les Sans Papiers se sont retrouvés Place de la République/Parvis des Droits de l'Homme attendant le rassemblement hebdomadaire. C'est alors que les Sans Papiers, hommes, femmes et enfants, ont été encerclés par les CRS accompagnés du Directeur de l'OFII. La police s'est adressée aux deux Sans
Papiers: "on a besoin de vous pour une déposition dans le cadre d'une plainte du Directeur de l'OFII".

Le journal Nord Eclair titre: "les deux sans papiers arrêtés mercredi pour dégradation doivent quitter la France" avant de conclure que "l'affaire a débouché ce jeudi matin sur une sanction non pénale: l'obligation de quitter le territoire français. Les deux suspects sont ce jeudi midi toujours en garde à vue". (Nord Eclair du 13/02/14)

Comment ne pas être étonné que Nord Eclair annonce dès le petit matin la mise en rétention des deux Sans Papiers au CRA de Lesquin, détentions qui ne seront réalisées qu'à 17h30 pour l'un et à 19h pour le second?
N'est-on pas là en présence d'un flagrant détournement de procédure?
Non seulement les Sans Papiers en lutte sont présentés mensongèrement comme des délinquants qui dégradent, mais en plus c'est le prétexte pour éviter que la justice ne tranche et rétablisse la vérité sur de telles accusations!

Le Comité des Sans Papiers 59 invite tous les élus républicains, tous les partis politiques anti-racistes, tous les syndicats et toutes les associations à une conférence de presse urgente ce samedi 15 février à
13h30 au local du CSP59, 42, rue Bernos à Lille Fives.

Le CSP59 appelle tous les élus républicains attachés au respect de l'Etat de Droit à rendre visite tous les jours selon leurs disponibilités, de 9h à 12h ou de 14h à 16h aux Sans Papiers détenus au CRA de Lesquin et d'intervenir auprès de M. le Préfet pour que cesse son acharnement contre les Sans Papiers en lutte.

Le CSP59 demande au Directeur de l'OFII de recevoir en urgence une délégation du CSP59 afin de faire la lumière sur cette lamentable affaire de "plainte".
___________________________________
Bonjour,


Voici la lettre envoyée au préfet en fin d'après-midi et à la presse régionale ce soir.(en pièce jointe)


Amitiés militantes,


Jérémie


Le Lundi 17 février 2014 21h43, crepel jérémie <crepeljeremie@yahoo.fr> a écrit :



Après avoir rendu visite au membre du Collectif Sans Papiers 59 menacé d'expulsion Patrick Kansa, au centre de rétention de Lesquin, Karima Delli, députée européenne, écrit au Préfet du Nord-Pas de Calais pour réclamer sa libération. Ci-joint la lettre envoyée à M. le Préfet.


Contrairement à son camarade Mohamed, arrêté dans les mêmes circonstances au cours de la traditionnelle manifestation des sans-papiers mercredi à Lille, et libéré samedi suite à une décision du Tribunal administratif, Patrick Kansa s'est vu débouté ce matin et a été reconduit au Centre de Rétention de Lesquin. Il est convoqué pour une nouvelle audience au TGI de Lille mercredi matin.


EELV reste vigilant et mobilisé pour obtenir la libération de Patrick Kansa et demande l'arrêt de la répression envers les membres et soutiens du CSP59.


Cordialement,
Jérémie Crépel
Secrétaire du groupe local EELV Lille et environs.
06 76 32 92 15




Ici, le communiqué de presse envoyé à l'issue de la visite :
http://lille.eelv.fr/2014/02/karima-delli-deputee-europeenne-eelv-apporte-son-soutien-au-militant-du-csp59-encore-menace-dexpulsion/



____________________________________
Le second sans-papier arrêté mercredi à Lille maintenu en rétention administrative Un Gabonais, interpellé mercredi à Lille avec un sans-papier algérien qui a depuis été remis en liberté, a été maintenu en rétention administrative par un juge lundi, a-t-on appris de sources concordantes.

a.. AFP
b.. Publié le 17/02/2014 | 16:39
Les deux hommes, qui font l'objet d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF), avaient été placés jeudi soir au centre de rétention administrative de Lille-Lesquin, après leur interpellation la veille, en amont d'une manifestation hebdomadaire du Comité des sans-papiers du Nord (CSP 59).

Cette interpellation, qui a suscité l'indignation d'élus et d'organisations, avait eu lieu à la suite d'une plainte pour "dégradations" sur un bâtiment de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII), lors d'une manifestation mercredi dernier, avait expliqué la préfecture du Nord. La plainte avait été déposée par le directeur de l'OFII.

Le tribunal administratif de Lille a annulé samedi l'arrêté de placement en rétention administrative de l'Algérien, mais a décidé lundi, lors d'une nouvelle audience, de maintenir en rétention le Gabonais, a indiqué le CSP 59.

"On ne comprend pas trop. Ce sont les mêmes arguments, la même procédure d'interpellation, voire une situation administrative un peu plus costaude que le camarade qui est passé avant", a réagi Rabah Moussouni, un des porte-parole. "Je suis très perplexe. (...) J'espère encore obtenir sa remise en liberté demain (mardi) lors d'une audience devant le juge des libertés et de la détention (JLD)", qui doit examiner "les conditions d'interpellation, de son placement en garde à vue, de l'accès à l'avocat", a déclaré à l'AFP son avocate, Me Emmanuelle Lequien.

"La plainte du directeur de l'OFII a été recueillie après l'interpellation. Et elle a été classée sans suite aussi vite qu'elle a été déposée", a souligné Me Lequien. "La mobilisation se poursuivra tant qu'il ne sera pas libéré", a prévenu M. Moussouni.

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2014/02/17/le-second-sans-papier-arrete-mercredi-lille-maintenu-en-retention-administrative-417159.html

http://www.liberation.fr/societe/2014/02/15/la-plainte-contre-deux-sans-papiers-arretes-a-lille-se-degonfle_980499



La plainte contre deux sans-papiers arrêtés à Lille se dégonfle Haydée SABÉRAN (correspondante à Lille) 15 février 2014 à 18:39


RÉCIT
La plainte du directeur de l'Office de l'immigration semblait «téléguidée» selon le comité des sans-papiers. L'une des deux personnes arrêtées a été libérée.
Un partout, en attendant le match retour lundi. C'est le résultat du face à face entre la préfecture du Nord et les Sans-papiers de Lille. Mohamed, Algérien, un des deux militants sans-papiers arrêtés mercredi pour « dégradations » à l'Office français de l'immigration et de l'intégration de Lille (Ofii), a quitté libre le centre de rétention de Lille-Lesquin ce samedi après-midi.

Le Tribunal administratif a annulé son placement en centre de rétention au motif que son obligation de quitter le territoire doit être examinée dans un mois. Patrick, Gabonais, attend, lui, au centre de rétention de Lesquin de voir son cas examiné par le Tribunal administratif de Lille. Mais ni l'un ni l'autre ne sont plus soupçonnés de « dégradations », la plainte qui avait conduit à les arrêter, puisque le parquet de Lille a classé la plainte sans suite, selon Me Olivier Cardon, l'avocat de Mohamed.

Que s'est-il passé ? Mercredi après midi, un groupe de sans-papiers a tenté d'occuper l'Ofii, un mode d'expression classique du comité des sans-papiers du Nord (CSP 59), en période pré-électorale. Aziz, un sans-papiers algérien raconte :« Un employé a ouvert la porte à un sans-papiers, et puis a commencé à descendre la grille derrière lui. À ce moment là, on a tenu la grille pour qu'il ressorte. C'est tout. »« On n'a rien dégradé », ajoute Mohamed.

Selon le directeur de l'Ofii, qui a déposé plainte, deux sans-papiers ont « commis des dégradations » en tentant de« rentrer en force » dans les locaux de l'Ofii. Les deux hommes ont été arrêté pendant la traditionnelle manifestation des sans-papiers du mercredi qui dure depuis près de 18 ans sur le parvis des droits de l'homme, place de la République, à Lille.

Selon la préfecture, la police n'aurait découvert qu'après l'arrestation que les deux hommes étaient sans-papiers. Le Comité des Sans-papiers n'y croit pas. Selon le CSP et Olivier Cardon, les deux hommes ont été arrêtés avant même le dépôt de plainte, ce qui fait dire à l'avocat que le dépôt de plainte « semble téléguidé », et que l'interpellation est « étrange ».
Lise Daleux, tête de liste Europe Ecologie Les Verts aux municipales de Lille est remontée, ce samedi après-midi, lors d'un point-presse de soutien aux sans-papiers : « Nous contestons ces manières de faire. Il y a un mensonge du préfet et c'est un vrai scandale ».

Le secrétaire de section communiste de Lille Jospeph Demeulemeester parle lui aussi de « mensonge », et aussi d'« arrestation sur consigne préfectorale », qu'il considère comme « des pratiques indignes d'un gouvernement de gauche »et « extrêmement graves ». Pour Annick Batallan, représentante de la Ligue des droits de l'homme à Lille, il s'agit d'une « atteinte grave au droit à manifester pacifiquement ». On ne sait pas si Martine Aubry est de son avis : la maire de Lille était « injoignable » cet après-midi selon son entourage.

Haydée SABÉRAN (correspondante à Lille)

Karima Delli (Députée européenne EELV) apporte son soutien au militant du
CSP59 encore menacé d'expulsion.
Samedi en fin d'après midi, Karima Delli, députée Européenne EELV, a rendu visite à Patrick K., militant du CSP59 injustement arrêté mercredi soir, et menacé d'expulsion. Elle s'est rendue au Centre de rétention de Lesquin, accompagnée de Dominique Plancke, conseiller régional, et de Jérémie Crépel, secrétaire d'EELV Lille. Elle tenait à lui apporter son soutien et la bonne nouvelle de la libération, intervenue un peu plus tôt dans l'après-midi, de son camarade Mohamed. Ce dernier, arrêté dans les mêmes circonstances, a vu sa rétention annulée par le Tribunal administratif de Lille. Quant à Patrick, maintenu en centre de rétention jusqu'à son passage devant le tribunal administratif lundi matin, il s'est déclaré bien traité, malgré le stress occasionné par les circonstances, et heureux de recevoir ainsi le soutien d'une eurodéputée.


A la sortie du centre de rétention, Karima Delli a fait part de sa détermination : « Je souhaite que Patrick K., arrivé légalement en France il y a 10 ans, soit libéré prochainement. Ces expulsions doivent cesser.
Je saisirai dès demain le préfet. Je lance également un appel pour la mise en place d'une véritable politique d'accueil des migrants. »


Pour Jérémie Crépel, « Patrick est un intégré dans la société. Il participe bénévolement à de nombreuses actions sociales dans le quartier de Moulins. Il faisait partie de la liste des 44 sans papiers régularisables (janvier 2013). L'OQTF (Obligation de Quitter le Territoire
Français) qui lui a été signifiée en novembre est incompréhensible. Les accusations portées contre lui ne tiennent pas. »


Samedi midi, Lise Daleux, adjointe au maire de Lille et tête de liste EELV aux municipales, avait dénoncé « un mensonge du préfet ».


Rappelons que la plainte accusant Patrick et Mohamed de dégradations lors d'une occupation de l'Office français de l'immigration et de l'intégration de Lille n'a été déposée qu'une heure et demi après leur arrestation, et qu'elle a été classée sans suite. D'ailleurs, des vidéos circulant sur le net montrent que le volet métallique censé être endommagé fonctionne toujours parfaitement.


En plus de la libération de Patrick et de la levée des OQTF, Lise Daleux réclame donc « que l'on arrête la répression envers les militants et soutiens du CSP59. C'est la question du respect des libertés fondamentales d'expression et de manifestation qui est posée par cette arrestation. »


Karima Delli, députée européenne EELV.


Lise Daleux, tête de liste EELV à Lille.


Jérémie Crépel, secrétaire du groupe local d'EELV Lille.


De : Jean-Jacques CANDELIER <candelier2012@yahoo.fr> À : PREFET-NORD Secretariat PREF59 <pref-secretariat-prefet-nord@nord.gouv.fr>;
"pref-bapsi-interventions@nord.pref.gouv.fr"
<pref-bapsi-interventions@nord.pref.gouv.fr>
Envoyé le : Mercredi 12 février 2014 18h19 Objet : Demande de libération


Monsieur le Préfet,


Par la présente, je sollicite votre bienveillance pour le cas de 2 personnes "sans papier" arrêtées de façon arbitraire en marge

d'un rassemblement hebdomadaire le mercredi sur la Place de la République, alors qu'ils faisaient simplement acte de présence pacifiquement selon les nombreux témoins (MJC, CSP 59 et Joseph Demeulemeester).
Il s'agit de Monsieur Mohamed BOURCHAK (Algérie) et de Monsieur Patrick KANTSA (Gabon) qui ont été emmenées au commissarait de Lille Sud.
Vous comprendrez, Monsieur le Préfet, que nous ne pouvons accepter de telles arrestations dans une République comme la France.
Dans l'attente d'une réponse rapide de votre part, Veuillez recevoir, Monsieur le Préfet, l'expression de ma haute considération.

Jean-Jacques CANDELIER
Député du Nord.

En pièce jointe la réponse du Préfet au député Jean Jacques Candelier.
Le Préfet y déclare : "il ne m'est pas possible d'intervenir dans cette affaire qui ne relève pas de ma compétence. En effet cette opération s'est déroulée dans le cadre d'une procédure judiciaire diligentée sous l'autorité du Procureur de la République à la suite du dépôt d'une plainte par le directeur de l'OFII."

Le CSP 59 pose la question: mais alors pourquoi sont-ils au centre de rétention de Lesquin? Cette détention entre bien dans le cadre d'expulsions programmées!!
Où est la vérité dans cette scandaleuse arrestation?

----- Mail transféré -----
De : "pref-bapsi-interventions@nord.pref.gouv.fr"
<pref-bapsi-interventions@nord.gouv.fr>
À : candelier2012@yahoo.fr
Envoyé le : Jeudi 13 février 2014 17h03
Objet : situation de M. BOURCHAK et M. KANTSA

Monsieur le Député,
Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint, de la part de M.
Dominique BUR, Préfet de la Région Nord-Pas-de-Calais, Préfet du Nord, la réponse à votre courriel du 12 février dernier relatif à la situation de M. BOURCHAK et M. KANTSA.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Député, l'expression de ma haute considération.

----------------------------------------------------

Déclaration de soutien du PCF


From: Joseph Demeulemeester
Sent: Wednesday, February 12, 2014 6:43 PM
To: undisclosed recipients:
Subject: PCF: Interpellations de sans papiers à Lille

Le PCF demande la libération immédiate de Patrick Kantsa et Mohamed Bourchak, militants du comité des sans papiers arrêtés à 17h place de la République aujourd'hui, en amont de la manifestation hebdomadaire des sans papiers.

Après une manifestation devant l'office de l'immigration (OFI), les membres du Comité des sans papiers ont été longuement encerclés par 4 cars de CRS place de la République, avant que deux d'entre eux soient interpellés sans motif.

Plusieurs militants du PCF, et de la jeunesse communiste, étaient présents au côté des sans papiers rassemblés pacifiquement.

La violence dont les sans papiers continuent aujourd'hui d'être victimes est indigne d'un gouvernement de gauche. Nous dénonçons ces arrestations arbitraires sur consigne de la préfecture, ainsi que la criminalisation du mouvement social.

Nous réaffirmons notre soutien à l'action collective engagée par les sans papiers pour leur régularisation.

Joseph Demeulemeester
secrétaire de section de Lille du PCF


Témoignage sur l'arrestation place de la République de Joseph Demeulemeester, secrétaire de la section de Lille du Parti Communiste Français

From: Joseph Demeulemeester
Sent: Friday, February 14, 2014 3:28 PM
To: comité des sans papiers 59
Subject: Suite à l'arrestation de deux sans-papiers et au communiqué de la préfecture


Présent mercredi 12 février au côté des sans papiers rassemblés place de la République, suite à l'appel à soutien lancé du fait de l'encerclement des militants des CSP 59 par 4 cars de CRS, j'ai assisté à l'interpellation des deux militants aujourd'hui retenus au CRA de Lesquin

- Après un long moment d'attente pendant lequel les militants et leurs soutiens sont rassemblés sans pouvoir quitter le parvis des droits de l'Homme, les CRS demandent à un militant du CSP, M. Patrick KANTSA, de les accompagner "pour une simple déposition". Hésitant à les suivre, celui ci est emmené de force.

- Les CRS avancent et demandent au groupe de militants et de soutiens de se reculer.

Un militant du CSP, M. Mohamed BOURTCHAK, s'émeut du fait qu'une des femmes présentes soit poussée par un CRS avec une matraque. De ce fait, les CRS l'embarquent, alors qu'ils n'en avaient manifestement pas l'intention auparavant.

Le communiqué publié par la préfecture, ci dessous, ne correspond donc pas aux faits auxquels j'ai assisté.

Les militants arrêtés l'ont bel et bien été pour "faire un exemple", en réaction à la lutte organisée des sans papiers.

Joseph Demeulemeester,
secrétaire de la section de Lille du Parti Communiste Français


COMMUNIQUE DE LA PREFECTURE

Communiqué de presse
INTERPELLATION DEUX PERSONNES
POUR DEGRADATION DES LOCAUX DE L'OFII A LILLE

Deux personnes ont été interpellées le mercredi 12 février après avoir commis des dégradations en tentant de rentrer en force dans les locaux de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII)à Lille.
A la suite du dépôt de plainte du directeur de l'Ofii, ces deux personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre d'une opération judiciaire.
Lors de cette garde à vue, il est apparu que ces deux personnes étaient en situation irrégulière et faisaient l'objet d'une obligation de quitter le territoire (OQTF) exécutable.
A la suite de cette garde à vue, en application de la législation sur le droit de séjour en France, ces personnes ont été déférées jeudi en fin de soirée au centre de rétention administrative de Lesquin.


---------------------------------------

Vidéo du rideau de l'OFII soit disant dégradé http://www.youtube.com/watch?v=hfJjViifBsM&feature=youtu.be

-------------------------------------------

Communiqué du MRAP 59-62

Le Vendredi 14 février 2014 15h55, Président MRAP NPDC <president5962@mraplille.com> a écrit :


Le MRAP demande la libération des 2 sans papiers arrêtés à Lille

Ce Mercredi 12 Février 204 deux sans-papiers ont été arrêtés place de la République. Ils s'étaient regroupés avec leurs camarades dans l'attente de la manifestation hebdomadaire à laquelle se joignent leurs soutiens.
Depuis 1996, ce droit de manifester pacifiquement pour leur régularisation a pratiquement toujours été respecté. Il assure une visibilité au mouvement.
Le MRAP demande la libération de ces deux camarades qui ont été déclarés régularisables et appelle aux rassemblements de soutien initiés par le CSP.


Lille, le 14 février 2014


Contact presse : Louisette Faréniaux : 06 60 77 36 95

_________________________________________________________
MRAP NORD PAS DE CALAIS
__________________________________________________________
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples Fédération Nord Pas de Calais - 23 rue Gosselet - 59000 LILLE tél/fax : 03 20 85 13 18 www.mraplille.fr/

-----------------------------------



Aux Unions Locales et Professionnelles CGT du Nord Aux membres de la CE UD CGT Nord



L'Union Départementale des syndicats CGT du Nord demande la libération immédiate de Patrick Kantsa et Mohamed Bourchak, militants du comité des sans papiers arrêtés à 17h place de la République ce mercredi 12 février, en amont de la manifestation hebdomadaire des sans papiers.

Après une manifestation devant l'office de l'immigration (OFI), les membres du Comité des sans papiers ont été longuement encerclés par 4 cars de CRS place de la République, avant que deux d'entre eux soient interpellés sans motif.

Des Camarades de la CGT étaient présents au côté des sans papiers rassemblés pacifiquement.

La violence dont les sans papiers continuent aujourd'hui d'être victimes est indigne d'un gouvernement de gauche. Nous dénonçons ces arrestations arbitraires sur consigne de la préfecture, ainsi que la criminalisation du mouvement social.

Nous réaffirmons notre soutien à l'action collective engagée par les sans papiers pour leur régularisation.



Pour l'UD du Nord
--
Vincent DELBAR
UD CGT Nord
Secrétaire Général
03 20 62 11 62
--------------------

communiqué de la FSU 59-62



La FSU demande la libération immédiate des deux militants du CSP arrêtés hier sans aucune raison.

Ces agissements sont indignes d'un état de droit. Ils rappellent les
méthodes du gouvernement précédent notamment lors de la grève de la faim de 2007.

La FSU soutient le combat des sans-papiers. Elle rappelle sa revendication de la régularisation des sans-papiers et appelle à manifester devant le commissariat de Lille-sud ce jeudi 13 à 18h00 ainsi qu'aux différentes manifestations organisées par le CSP 59.

------------------------------------



Communiqué LDH de Lille

5, rue de St Omer Lille - 0320639147

Deux sans-papiers ont été arbitrairement arrêtés mercredi 12 février, lors du rassemblement hebdomadaire, instauré depuis des années, qui permet aux sans-papiers- rejoints par des soutiens solidaires- de rappeler la visibilité et la légitimité de leur présence et de clamer, pacifiquement, leur demande de légalisation de leur séjour : c'est à dire exercer une liberté fondamentale que les pouvoirs publics n'ont jamais remise en cause.

La LDH proteste contre cette restriction de la liberté de réclamer,
collectivement et publiquement, l'égalité des droits qui fonde le pacte
républicain ; elle demande la libération des deux militants.

La répression par la police ne peut constituer une réponse de la
République à la juste revendication d'un droit.

A Lille le 13 février 2014,


La délégation régionale de la LDH.





From: RESF5962
Sent: Sunday, February 16, 2014 7:07 PM
To: csp59@wanadoo.fr
Subject: RESF SOLIDAIRE TA Lille lundi 8h30


RESF SOLIDAIRE
________________________________

communiqué CNT

CNT: Lille : scandaleuse arrestation de deux camarades sans papiers
http://www.cnt-f.org/59-62/2014/02/lille-scandaleuse-arrestation-de-deux-camarades-sans-papiers/


Communiqué MRES


-------- Message original -------- Sujet: A l'attention de Monsieur le Préfet
Date : Thu, 13 Feb 2014 18:11:54 +0100
De : Xavier Galand <x.galand@mres-asso.org>
Pour : secretariat.dircab-lille@nord.pref.gouv.fr,
christophe.cousin@nord.gouv.fr, pref-prefecture-nord@nord.gouv.fr

[A l'attention de Monsieur le Préfet du Nord]

Monsieur le Préfet,

Des associations du réseau de la Maison Régionale de l'Environnement et des Solidarités, vivement choquées, nous ont alertés: deux arrestations de "sans papiers" ont eu lieu le 12 février à 17h, en amont de leur manifestation hebdomadaire.
Cela ne s'était jamais produit, depuis 1996 que cette manifestation a lieu sur le parvis des Droits de l'Homme, en face de la Préfecture.
Jusque là, ce rassemblement pacifique, où les "sans papiers" demandent au grand jour leur régularisation, était respectée par les forces de police qui s'abstenaient d'y intervenir. De même dans les lieux de repos ou de prière, de distribution de repas ou de soins. Les rares fois où la police y est intervenu (comme dans notre région, à Calais) cela a provoqué un émoi citoyen général.

Nous voulons croire que ces deux personnes seront rapidement libérées, et que l'intimidation ceux qui manifestent pacifiquement n'est pas à l'ordre du jour.
Comme tête de réseau de plus de 100 associations régionales, porteurs des valeurs de Solidarité, nous vous prions instamment, Monsieur le Préfet, de donner des instructions pour que ces pratiques contraires aux valeurs humanistes de notre pays, ne se renouvellent pas.

Recevez, Monsieur le Préfet, nos salutations citoyennes.

Le Conseil d'Administration de la MRES

--------------------------------

l'Union Nationale des sans papiers proteste et s'indigne de l'
interpellation à Lille de deux sans papiers. Cette arrestation a eu lieu
au cours d'un rassemblement régulièrement autorisé depuis de nombreuses
années. Cette interpellation bafoue le droit de manifester et n'est pas
digne d'un Etat de droit.
La Préfecture de Paris n' a pas autorisé aujourd'hui un rassemblement de
soutien qui était prévu demain à 16h00 devant le ministère de l'
intérieur.
Nous allons adresser à la Préfecture de Lille une demande pour exiger la
libération immédiate de nos camarades.




Solidairement
UNSP
____________________________________
Message du 17/02/14 07:40
> De : "Manuel DEVILLERS"
> A : pref-secretariat-prefet-nord@nord.gouv.fr,
"pref-bapsi-interventions@nord.pref.gouv.fr"
> Copie à :
> Objet : Situation de M. Patrick Kantsa
>
>
> Monsieur le Préfet,

>

> Alerté par l'arrestation et le maintien en centre de rétention

> de M. Patrick Kantsa, ressortissant gabonais en France depuis

> dix ans et qui sera entendu par le tribunal administratif ce jour

> même, je vous prie instamment de le faire libérer et de

> réexaminer sa situation en vue de sa régularisation.

>

> Les conditions de son arrestation, lors d'une manifestation

> pacifique traditionnelle des sans-papiers du Nord me paraissent

> indignes de notre République et je souhaite qu'une véritable

> politique d'accueil constructive soit mise en oeuvre plutôt

> que le recours à la rétention et l'expulsion de personnes

> dont le seul tort est de se retrouver en situation irrégulière

> sur le territoire français.

>

> Vous remerciant de votre attention, je vous prie de croire,

> Monsieur le Préfet, à l'assurance de ma haute considération.

>

> Manuel Devillers,

> conseiller municipal

> à Nanterre (Hauts-de-Seine)




Article du Parisien
Indignation d'associations après l'arrestation de deux sans-papiers à Lille
Publié le 13.02.2014, 20h34

http://www.leparisien.fr/lille-59000/indignation-d-associations-apres-l-arrestation-de-deux-sans-papiers-a-lille-13-02-2014-3589693.php

Des associations se sont indignées jeudi après l'arrestation "arbitraire"
la veille de deux sans-papiers en marge d'une manifestation à Lille, et
demandé au préfet du Nord leur libération "immédiate", ont-elles déclaré dans des communiqués distincts.
Ces deux sans-papiers, un Algérien et un Gabonais, ont été interpellés
mercredi en fin d'après-midi alors qu'ils se rendaient à un rassemblement hebdomadaire devant la préfecture du Nord, après avoir manifesté devant l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII), a indiqué le Comité des sans-papiers du Nord (CSP 59).

Le CSP 59, qui appelait à un rassemblement jeudi soir devant le
commissariat de Lille, a dénoncé un "acte indigne d'une République et
(demandé la libération immédiate des deux personnes interpellées".
Ces deux hommes ont été "arrêtés de façon arbitraire en marge d'un
rassemblement hebdomadaire (...) alors qu'ils faisaient simplement acte de présence pacifiquement selon les nombreux témoins", a protesté le député (PCF) du Nord, Jean-Jacques Candelier.

La CGT a de son côté fustigé des "arrestations arbitraires sur consigne de la préfecture" et s'est emportée contre "la violence dont les sans-papiers continuent aujourd'hui d'être victimes (...), indigne d'un gouvernement de gauche".

"Cela ne s'était jamais produit, depuis 1996 que cette manifestation a
lieu sur le parvis des droits de l'Homme, en face de la préfecture. Jusque là, ce rassemblement pacifique, où les +sans-papiers+ demandent au grand jour leur régularisation, était respecté par les forces de police qui s'abstenaient d'y intervenir", a souligné le conseil d'administration de la MRES (Maison régionale de l'environnement et des solidarités), qui regroupe plus de 100 associations régionales.

"Nous voulons croire que ces deux personnes seront rapidement libérées", poursuit le MRES dans un communiqué, "(priant) instamment" le préfet du Nord "de donner des instructions pour que ces pratiques contraires aux valeurs humanistes de notre pays, ne se renouvellent pas".
Selon le CSP 59, les deux sans-papiers auraient reçu une obligation de
quitter le territoire français (OQTF) et au moins l'un d'entre eux aurait
été transféré au centre de rétention administrative (CRA) de Lille-Lesquin.
Contactée par l'AFP, la préfecture du Nord n'a pas souhaité faire de
commentaire.


Edité le 18-02-2014 à 14:31:03 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8721 messages postés
   Posté le 18-02-2014 à 20:13:22   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

il faut faire attention de ne pas se laisser phagocyter par des partis bourgeois comme EELV en menant un combat antiraciste aux cotés du parti de cohn bendit.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12986 messages postés
   Posté le 19-02-2014 à 17:52:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Nous popularisons le combat des sans papiers et soutenons sans ingérence les organisations qu'ils se donnent dans la lutte. C'est une position de principe.

Notre but est l'unité de la classe ouvrière - dans toutes ses composantes - contre ses ennemis de classe, c'est le message que nous cherchons à transmettre.

Après si d'autres organisations vont à la pêche, c'est leur problème et ce sont les masses qui jugent sur pièces.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  scandaleuse arrestation de sans papiersNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum