Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Histoire 

 Russie. La nostalgie de Staline soixante ans après

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Resistance
Jeune Communiste
Resistance
193 messages postés
   Posté le 07-03-2013 à 17:16:25   Voir le profil de Resistance (Offline)   Répondre à ce message   http://www.resistance-politique.fr/   Envoyer un message privé à Resistance   




Le 5 mars n’était pas un jour comme les autres, particulièrement en Russie où on commémorait la disparition de Joseph Staline, l’homme qui a été à la tête de l’Union soviétique pendant vingt-neuf ans, de la mort de Lénine en 1924 jusqu’à la sienne, en 1953. Staline est un personnage controversé, exalté avant d’être condamné, admiré avant d’être méprisé, un personnage d’ombre et de lumière à qui nous devons tous pourtant d’avoir pu arrêter la folie meurtrière des troupes nazies d’Adolphe Hitler durant la Seconde guerre mondiale.

Les détracteurs du communisme l’accusent d’avoir liquidé ses opposants, et sa figure en a largement pâti à l’Ouest. Mais il n’en est pas de même en Russie. La fondation Carnegie a récemment publié
un sondage très intéressant portant sur la perception du dirigeant soviétique auprès des Russes d’aujourd’hui. Il ressort que 45 % d’entre eux pensent que Staline a joué un rôle positif dans l’histoire de leur pays (seulement 35 % estiment le contraire …). Et presque 50 % reconnaissent en lui un leader sage qui a apporté à l’URSS sa puissance et sa prospérité et près de deux tiers pensent que la victoire de la guerre par le peuple soviétique sous son égide est le fait le plus important de son ère. Maria Lipman, l’auteure du rapport, soulève un paradoxe : « si on voyage en Russie, on ne devine pas que les Russes considèrent Staline comme leur plus grand compatriote : on ne voit nulle part des monuments ou des portraits de Staline ». Alors qu’on voit partout ceux de Lénine. « Mais on oublie peu à peu Lénine : sa popularité a chuté de 72 % à 37 % entre 1989 et 2012 », écrit Lipman.

Et la presse russe du jour semblait accréditer la présence du personnage dans le cœur des Russes, puisque pas un seul quotidien d’information n’a passé sous silence cet événement. L’Église orthodoxe avait quant à elle décidé de rappeler la brutalité du régime stalinien sans toutefois basculer dans le révisionnisme historique qui tendrait à montrer de l’URSS qu’un côté négatif.

Il apparaît au vu de l’enquête menée par la fondation Carnegie que l’image de Staline n’a pas été démonisée en Russie en dépit d’années d’histoire partiale qui le présente comme un dictateur impitoyable. Rappelons que du temps de son vivant, le Père des peuples jouissait d’un prestige inégalé. Marie Lipman explique que les deux images de Staline – celle d’un dictateur et d’un dirigeant puissant – fusionnent souvent dans la conscience de beaucoup de Russes « Après tout , écrit-elle, c’est à l’époque de Staline que la Russie soviétique était au faîte de sa puissance ».

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-russie-la-nostalgie-de-staline-soixante-ans-apres-sa-mort-115975104.html

Le lien du sondage se trouve ci-après : http://www.carnegieendowment.org/2013/03/01/stalin-puzzle-deciphering-post-soviet-public-opinion/fmz8#


Edité le 28-10-2015 à 10:56:35 par Xuan




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7936 messages postés
   Posté le 07-03-2013 à 21:38:33   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

donc,le krpf de guennadi ziouganov peut prendre le pouvoir en 2018.


Edité le 07-03-2013 à 21:39:07 par marquetalia




--------------------
Eric
Jeune Communiste
160 messages postés
   Posté le 07-03-2013 à 22:03:56   Voir le profil de Eric (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eric   

Poutine l'a bien compris aussi .
Il sait que Staline est de plus en plus populaire en ex-URSS .
Aussi il tente de récupérer une partie de son héritage tout en courtisant aussi les blancs : la Russie grande puissance respectée par la communauté internationale .
Mais il veut d'abord réconcilier la Russie rouge et la Russie blanche et instaurer un capitalisme national en Russie .
Comme Ziouganov n'est pas communiste il a du mal à apparaître comme une alternative à Poutine .
Ziouganov est juste un social-démocrate patriote .
C'est sur que çà fait toujours plaisir de le voir déposer des fleurs sur le tombeau de Staline . Mais la comparaison avec Staline s’arrête là .
En ex-URSS le seul parti qui incarne l'héritage de Staline et du marxisme-léninisme est le Parti communiste ( bolchevique ) de toute l' Union Soviétique de Nina Andréeva .
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11922 messages postés
   Posté le 18-04-2019 à 15:17:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

« Soif inextinguible pour la justice sociale. » Le niveau d’approbation de Staline a atteint un record historique


16
AVR

Ou on se dit que les Russes sont complètement masochistes ou on réflichit à notre propre regard sur eux… et sur leur histoire et alors on se dit que pour les gens qui ont connu le socialisme, le capitalisme est vraiment insupportable. faites votre choix (note de Danielle Bleitrach)

16 avril 2019 15h00


Le niveau d’approbation de Staline a atteint un maximum au cours des 20 dernières années. Ceci est démontré par les données de l’enquête « Levada Center », rapporte RBC

https://www.rline.tv/news/2019-04-16-neutolennaya-zhazhda-sotsialnoy-spravedlivosti-uroven-odobreniya-stalina-dostig-istoricheskogo-maksi/?fbclid=IwAR0CeFp5QQ56UtvgXTu9ItFI2MCBgECGNcccudJkTIi

Le rôle de Staline dans l’histoire du pays a été évalué de manière positive par 70% des répondants du Levada Center: 52% étaient plutôt positifs et 18% étaient complètement positifs. Ceci est un record pour tous les sondages ; en 2006-2009, ce chiffre était de 39 à 49%.Seulement 19% des répondants ont une relation négative avec le dirigeant soviétique (14% – plutôt négative, 5% – complètement négative). Seul un petit nombre de répondants dans l’ensemble des enquêtes – 11% – ont eu du mal à répondre. La publication souligne que l’étude a révélé un indicateur record d’une attitude positive à l’égard de Staline depuis toutes les années où il est procédé à de telles enquêtes.

Quarante et un pour cent des personnes interrogées ont déclaré respecter Staline, 6% ont dit leur sympathie et 4% leur admiration (2% en 2018). La personnalité de Iosif Dzhugashvili est une cause d’hostilité et d’irritation chez 6% des Russes, de peur (3%) et de dégoût et de haine (3%). 26% sont indifférents , 7% sont sans opinion.

A la question « Les sacrifices humains subis par le peuple soviétique à l’époque stalinienne sont-ils justifiés par les grands objectifs et les résultats obtenus dans les plus brefs délais? » 46% des Russes ont répondu positivement. Jusqu’en 2011, moins de 30% des répondants avaient répondu de cette façon.

La part des Russes qui considèrent que les victimes humaines de l’ère stalinienne sont injustifiées diminue. En 2008, 60% des Russes n’étaient pas d’accord avec l’objectif de justification des moyens par les buts, soit 49% en avril 2017, selon le sondage actuel – 45%.

Leonty Byzov, chercheur de premier plan à l’Institut de sociologie de l’Académie des sciences de Russie, relie l’indicateur record de l’approbation des activités de Staline par les Russes à la politisation et à la scission de la société. Ces périodes sont caractérisées par des évaluations historiques plus radicales. En outre, explique l’expert, le processus de formation d’une image positive du dirigeant soviétique est soutenu par les médias appartenant à l’État.

Le rédacteur en chef de l’agence de presse REGNUM, Modest Kolerov, a expliqué la popularité croissante de Staline face à la croissance de l’injustice sociale en Russie.

«L’amour pour Staline témoigne d’une soif constante de justice sociale. En effet, le développement du capitalisme en Russie creuse le fossé qui sépare les riches des l’ensemble de la population ». Dit Kolerov.

source


Edité le 18-04-2019 à 15:18:55 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant de valeur
427 messages postés
   Posté le 18-04-2019 à 18:26:15   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Les vidéos de Ludo Martens, ainsi que son livre sur "Un autre regard sur Staline" (Editions EPO) sont des analyses qui montrent que l'oeuvre de Staline a été caricaturée, déconstruite par les traîtres qui ont dirigé le PCF depuis la mise en oeuvre du programme commun avec les radicaux et socialistes.
Les historiens travaillant sur la base des archives et avec comparaison des sources produiront un jour ou l'autre des analyses montrant l'adhésion majoritaire des peuples de l'URSS aux choix faits pendant la période dite stalinienne, et plus particulièrement dans les deux guerres internationales que l'URSS a dû conduire pour survivre. Sans le soutien du peuple soviétique, les coalitions internationales et l'Allemagne nazie auraient vaincu les armées soviétiques et écrasé l'URSS, ce qui est arrivé par trahison des dirigeants russes il y a 30 ans.

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Histoire  Russie. La nostalgie de Staline soixante ans aprèsNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum