Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 Roussel et l'Union Sacrée

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17314 messages postés
   Posté le 22-06-2022 à 23:59:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Selon les interprétations, Roussel n'a pas fermé la porte à une Union Sacrée avec Macron, rappelant que le PCF avait déjà participé à une Union Sacrée avec De Gaulle, à la Libération, et demandant à voir ce qui était au programme.
Ces propos ont été violemment critiqués par les Insoumis.

Je fais ci-dessous la transcription de son intervention à BFMTV

https://www.youtube.com/watch?v=Jgn8h2xoRG4


"Mais d’abord j’ai envie de dire au président de la république s’il est encore président, s’il est de passage, s’il a décidé d’agir. Parce que quand même, ça fait deux mois qu’il n’y a eu aucune décision de prise , et là les français attendent. Il s viennent de l’exprimer dans le urnes.
Ils attendent à ce qu’il y ait des mesures fortes qui soient prises en faveur du pouvoir d’achat, ils attendent à ce que les salaires augmentent fortement, ils attendent à ce qu’on mette fin à la spéculation sur certains prix, et notamment sur celui de l’essence, ils attendent autre chose que les petits chèques qu’ils ont eu jusqu’à maintenant. Et donc c’est ce que vais lui dire.
Il faut un changement de politique, et s’il y a un changement de politique, s’il y a des mesures qui sont prises dans ce sens, oui nous les soutiendrons, oui les députés communistes voteront des mesures qui permettront d’améliorer fortement le pouvoir d’achat des français, qui s’attaqueront à la spéculation, qui permettront d’empêcher cette inflation. Enfin, il y a le feu quand même. Il faut entendre que les français n’en peuvent plus, ils nous l’ont dit pendant toute cette campagne. Il faut agir rapidement et moi j’attends que le président de la république me dise qu’il a pris conscience quand même du message qui vient d’être envoyé dans les urnes.


- Et donc en creux vous nous dites que en réalité ça ne dépend pas que d’Emmanuel Macron, ça dépend du président et des partis ? Notamment les partis d’opposition, et tous ensemble il va falloir trouver des compromis notamment pour les français, sur la question du pouvoir d’achat…

"Tout-à-fait, nous ne sous sommes jamais posés en parti d’opposition, d’obstruction, c’est pas ça, l’enjeu c’est bien de se mettre d’accord ensemble et rapidement sur des mesures qui vont améliorer, qui vont changer profondément le pouvoir d’achat des français. Il y a quand même des mesures urgentes à prendre pour les salaires, pour les retraites, pour le blocage des prix, et la baisse de certains prix. Et si ça le président ne l’entend pas, alors oui nous nous opposerons à sa politique, mais moi mon objectif c’est pas de m’opposer, c’est d’avancer. C’est de trouver des solutions tous ensemble, et c’est ce que les français nous demandent. Et donc dans la diversité de nos opinions, de nos approches politiques, votons vite des mesures d’urgence qui vont améliorer le pouvoir d’achat des français, que les salariés qui sont au smic, ou ceux qui ont de l’ancienneté, des diplômes, soient justement rémunérés de leur travail. Ce n’est pas le cas depuis des années et des années. Tout augmente sauf les salaires et les retraites, c’est donc à ça qu’i faut s’attaquer en priorité. Enfon il faut prendre ces mesures.
Puis bien sûr il faut des mesures pour nos services publics. Je pense à ceux de la santé et ceux de nos écoles qui sont en souffrance, il faut embaucher rapidement. Lançons un plan d’embauche dans ces secteurs publics qui aujourd’hui sont indispensables, et auxquels les français sont tellement attachés. Là il y a des gisements d’emploi importants et nous pouvons enclencher ce travail-là dès maintenant. En tous cas nous nous voterons ces propositions et nous ferons ces propositions, nous les mettrons en débat dans les jours qui viennent dès l’ouverture de l’hémicycle."



Intervention de Patrick Vignal – Renaissance :

Pourquoi 54 % des français ne sont pas allés voter ? Parce que ils regardent ce cirque de l’entre-soi, des partis politiques qui disent nous on est dans l’opposition on restera dans l’opposition. Mais de quoi on parle ? On est à 600 milliards de dettes, on a la guerre en Ukraine, on a la France au bord du chaos, on a les hôpitaux qui sont dans le gouffre, et on nous explique pour des raisons politiciennes qu’on est dans l’opposition. Je vais assumer mes propos. Jusqu’à maintenant, 2012, 2017 nous avions de grandes majorités, et j’assume aussi mes propos, on avait un texte du gouvernement, on appuyait, l’opposition n’avait rien à dire, ne pouvait rien dire, était frustrée et les textes passaient. Maintenant je peux me réjouir qu’il y ait une vraie démocratie parlementaire. Parce que c’est noble la politique, et ça doit être fait comme ça, et l’exemple ce que disait Fabien Roussel, qui contrairement à certains est un vrai républicain, et c’est pas le cas de tous les groupes, aujourd’hui on a ce texte du pouvoir d’achat, nous n’avons pas la majorité, on va faire quoi, on va acheter des robes de mariées, je vais voir un collègue républicain ou NUPES pour lui dire « vote pour moi » ? Moi je pense qu’aujourd’hui on va mettre les français au pied du mur. Et effectivement nous devons recevoir les groupes, mais si c’est pour les recevoir autour du thé et ne pas avoir une politique de consensus, ça ne marchera pas. Le président de la république propose une nouvelle méthode. Nous devons faire en sorte que les français, ils veulent pas obéir, ils veulent adhérer. Et je vais vous dire, la classe politique est sclérosée, elle est sur son renfort en disant j’ai eu tant de députés, je fais quoi pour faire tomber Emmanuel Macron ? Vous avez bien vu que Jean-Luc Mélenchon est un excellent tribun, son objectif c’est de mettre le chaos.


- A l’instant vous disiez Fabien Roussel contrairement à d’autres est un vrai républicain, contrairement à qui ?

Je dis ça parce que Fabien Roussel, j’ai fait des débats avec lui, c’est un homme de qualité, c’est un homme qui dit des choses,

- Mais qui visez-vous quand vous dites que lui est républicain contrairement à d’autres ?

"Mais je vais vous dire, quand je vois Christian Jacob qui sort et qui dit « on sera toujours dans l’opposition », et que je fais un débat avec Pierre Henri Dumont qui me dit « si c’est constructif on votera », quand je vois Jean-Luc Mélenchon qui vous dit « on va aller au chaos », mais le chaos de quoi ? Le chaos c’est les français qui vont payer les conséquences. C’est pour ça que plus personne ne nous croit. On va arrêter cet entre-soi ministériel et parlementaire, où oui, pendant le dernier quinquennat on n’a pas laissé la place dans l’opposition…"


Fabien Roussel par rapport à ce seul et même groupe à l’Assemblée quel est votre position par rapport à la proposition de Jean-Luc Mélenchon ?

- Nous nous sommes tous exprimés je pense, les écologistes, les socialistes, comme nous-mêmes, pour dire que pour avoir plus de force à l’Assemblée Nationale, nous avons besoin d’avoir ces quatre groupes parce que ça multiplie le temps de parole, ça multiplie les interventions, ça multiplie la possibilité d’avoir des commissions d’enquête, et donc nous nous voulons nous donner de la force, et en nous additionnant, oui nous avons une force beaucoup plus importante avec quatre groupes plutôt que un grand, quand bien même il serait important. C’est le fonctionnement de l’Assemblée. Mais franchement ça c’est du détail. Moi ce que je souhaite c’est que nous soyons nombreux et une majorité de députés de tous les rangs à voter des mesures fortes pour augmenter les salaires, et les retraites. Je suis obnubilé par ça, ça tourne en boucle, je m’en moque, parce que les français attendent que ça change.
Donc les français se moquent éperdument de ce qui se passe derrière, qui va avoir quel poste, quelle place, etc. Ce n’est pas le sujet et c’est pas mon sujet.
Moi ce que je souhaite nous puissions tout-de-suite pouvoir débattre des mesures en faveur du pouvoir d’achat, nous députés communistes - GDR, nous présenterons des propositions, nous sommes déjà la tâche là-dessous, visant à améliorer le pouvoir d’achat, augmenter les salaires, les retraites tout de suite, et en disant où nous allons prendre l’argent, et comment nous financerons ces mesures. Nous disons que l’argent il existe, il coule à flots dans notre pays, il faut une meilleure redistribution des richesses dans notre pays.
Sur l’unité ou pas au sein de la NUPES, un exemple quand même, et vous allez nous dire ce que vous en pensez vous, cette volonté des Insoumis de déposer une motion de censure le 5 juillet, vous vous ferez quoi ?
Mais je ne comprends pas pourquoi Monsieur Jean-Luc Mélenchon va proposer une motion de censure, parce que à l’issue d’une déclaration de politique générale du premier ministre, de la première ministre, il y a un vote. Et donc à l’issue du vote, on vote pour ou contre, et nous nous jugerons sur pièce ce qu’il y a dans ce discours. Mais si ce discours contient des mesures que nous portons, que nous présentons, je ne vois pas pourquoi on voterait contre, mais si par contre ce discours confirme ce qu’a dit le président de la république et ses députés jusqu’à maintenant, c’est-à-dire des petits chèques par ci par là, et rien d’autre pour le pouvoir d’achat, nous voterons contre. Et à ce moment-là si nous votons contre ce discours de politique générale majoritairement, eh bien oui un gouvernement doit remettre sa démission. Moi mon souhait c’est pas de savoir qui sera premier ministre demain, si Elisabeth Borne va rester ou pas, ce que je souhaite c’est que les français dès le mois de juillet voient que ça change, qu’on a tout de suite pris des mesures. Nous sommes responsables et nous devons nous engager.
Et je lance un appel aussi aux salariés, parce qu’il faut que les salariés dans les entreprises puissent se mobiliser, il faut que eux aussi prennent la parole et s’engagent. Tout ne va pas se passer dans l’hémicycle, il faut que l’ensemble des français continuent de s’exprimer aujourd’hui.



Edité le 23-06-2022 à 00:13:52 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Grand classique (ou très bavard)
1078 messages postés
   Posté le 23-06-2022 à 05:03:24   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Il ne ramène plus ses "Jours heureux" et prépare l'action des 12 députés communistes en faveur du pouvoir d'achat, et tout de suite dit-il. Un sacré programme pour rameuter les abstentionnistes et développer l'influence des communistes.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17314 messages postés
   Posté le 23-06-2022 à 21:35:20   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il a parlé aussi de l'industrialisation dans ses interventions.
Qu'il ne puisse aller plus loin, on se doute, par contre son projet ne décolle pas du trade-unionisme, et surtout il n'est jamais question du socialisme.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  Roussel et l'Union SacréeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum