Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 ROCML : la Voix Des Communistes n° 11 est parue

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
CMC
Grand classique (ou très bavard)
171 messages postés
   Posté le 15-09-2014 à 05:37:26   Voir le profil de CMC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à CMC   

au SOMMAIRE

SORTIR DE L'IMPASSE DU REFORMISME ET DU REVISIONNISME.

FRONT DE GAUCHE : ECHEC POUR LE MOUVEMENT OUVRIER, UNE VICTOIRE POUR LE CAPITAL.

LE FRONT NATIONAL DANS LE JEU POLITIQUE BOURGEOIS

SUZANNE MARTY COMBATTANTE INFATIGABLE CONTRE LE REVISIONNISME

IMPERIALISME ET ANTI-IMPERIALISME AUJOURD'HUI

HORS D'AFRIQUE L'IMPERIALISME FRANÇAIS
PALESTINE et UKRAINE

FORUM DES CONFERENCES-DEBATS DU ROCML

Supplément Fête de l’Huma 2014

Limogeage de Montebourg une mascarade
Le Front National, un parti bourgeois comme les autres

Disponible en format papier ou électronique sur notre site


Adresse électronique du ROCML Roc.ml@laposte.net
Adresse électronique de la JCML : jcml.nationale@yahoo.fr
Adresse postale ROCML et JCML :
ASS. GRANDROC Villa OctoSun 3 clos de lutché 31380 GARIDECH
Site du ROCML http://www.ROCML.ORG
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15909 messages postés
   Posté le 20-11-2014 à 00:27:33   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



Edition spéciale fête de l'Huma :

LIMOGEAGE DE MONTEBOURG : UNE MASCARADE !


Les jeux politiques bourgeois sont ainsi faits : qu’un gouvernement soit dit de droite ou de gauche, il a toujours une aile « gauche », en apparence soucieuse des misères du peuple et une aile « droite », qui exécute ouvertement les volontés du capital. Le dosage entre ces deux ailes est dicté par la conjoncture économique et les rapports de classes. L’existence d’une aile « gauche » correspond à une tactique éprouvée de la gouvernance bourgeoise : quand les travailleurs sont à l’offensive, elle permet de les illusionner sur la possibilité d’un soutien du gouvernement dans une démarche de «négociation » avec le patronat. Montebourg a joué ce rôle depuis 2012 : éteindre les flambées des luttes de classe en faisant miroiter des promesses jamais tenues. Faut-il rappeler sa « menace » de nationaliser Arcelor Mittal ?
Aujourd’hui la crise prolongée du capitalisme mondial ne laisse plus aucune marge de manœuvre au capital. La nécessité actuelle de mobiliser l’ensemble du patronat pour mettre en œuvre sa stratégie de défense du capital exigeait que le pouvoir politique supprime les personnages dont le rôle est devenu pour le moment inutiles. Ainsi s’explique le limogeage consenti de Montebourg, Hamon et Filipetti. Gageons qu’en cas de besoin, d’autres mannequins reprendront le même rôle. De toute façon, avec ou sans les « frondeurs », le gouvernement Valls 2 n’est ni plus ni moins au service du capitalisme que le gouvernement Valls 1.

Dans les circonstances du limogeage des ministres présentés comme opposés à la ligne capitaliste libérale du gouvernement Valls, certains rêvent de relancer la construction d’un Front de Gauche en l’élargissant aux « frondeurs » du PS. L’effacement récent de Mélenchon n’est peut-être pas étranger à cette visée.
Cette perspective, même si elle voyait le jour, est vouée à l’échec politique. Les travailleurs ont maintenant l’expérience de plus d’un demi-siècle de cette stratégie politique qui met la classe ouvrière à la remorque de la social-démocratie qui est dans sa nature un courant politique de la bourgeoisie. Les militants de la classe ouvrière ne doivent pas se laisser bercer d’illusions une fois de plus en retombant dans les pièges de l’union de la gauche.
L’heure n’est pas aux alliances électoralistes foireuses avec tel ou tel clan de la grande tribu bourgeoise social-démocrate, avec une nouvelle version de l’union de la gauche.
L’heure est à la lutte syndicale et politique classe contre classe pour empêcher les mauvais coups qui se préparent contre les travailleurs. L’objectif de la classe ouvrière ne doit pas être de rendre le capitalisme plus supportable. Il doit être de détruire ce système.

Cela passe par la prise et l’exercice du pouvoir politique par le prolétariat dans le but de construire une nouvelle société, le socialisme-communisme.
Hors du pouvoir les partis de la bourgeoisie. C’est la classe ouvrière qui doit diriger la société !


LE FRONT NATIONAL UN PARTI BOURGEOIS COMME LES AUTRES


La bourgeoisie assure sa domination sur les autres classes et couches de la société et en particulier sur les travailleurs et prolétaires en portant au pouvoir des « gérants loyaux du capitalisme » selon les paroles célèbres de Léon Blum. Ces gérants étant issus selon les circonstances politiques de partis politiques classés à « droite » ou à « gauche » selon leur parcours historique et « sensibilité ».

La crise gouvernementale récente aura permis au Front National d’affirmer son ambition à devenir un Parti majeur du jeu politique bourgeois. Ambition affirmée par sa présidente qui s’est dit prête à gouverner en cohabitation avec le PS : «C'est la Ve République. Elle est ainsi faite que la cohabitation est possible. Je gouvernerai, je mènerai la politique que les Français attendent, ce sera un bras de fer probablement terrible avec François Hollande » 1. Elle a même dénoncé la
« tactique politicienne » de l'UMP, officiellement réticente à une éventuelle cohabitation « Ils ne veulent pas accepter les responsabilités que les Français leur donneraient ? C'est impossible d'admettre cela. A quel motif d'ailleurs ? Au motif qu'ils mèneraient exactement la même politique que François Hollande ? Qu'ils n'arriveraient même pas à trouver dans leurs rangs un type plus ultralibéral que M. Macron pour le mettre au ministère de l'économie ? » .

Surfant sur le discrédit du personnel politique classique, le Front national se présente comme un Parti de gouvernement. Atténuant son discours sur le « système » qu’il faut combattre, il accepte les règles du jeu démocratique, les institutions de la république bourgeoise.
IL a conquis sa place dans le milieu médiatique.
Encore un effort pour donner des assurances au capital sur l’Europe et l’euro 2 et il pourra devenir si nécessaire un dernier recours dans le jeu politique « démocratique » bourgeois de l’alternance électorale et maintenir la domination des capitalistes sur la société française. Sinon la tactique déjà utilisée, de front républicain contre le danger d’extrême droite pourra être appliquée lors des prochaines échéances électorales pour faire rentrer dans le rang les contestataires qui à «gauche» et à l’« extrême gauche» seraient tentés de ne pas participer à la mascarade électorale.

L e Front National est un Parti bourgeois comme les autres 3
Il ne remet pas en cause le système capitaliste source de tous les maux de la société et des travailleurs. Et s’il arrive au pouvoir il fera comme les autres il accentuera l’exploitation des travailleurs.
Et il ne pourra pas faire autrement, car la raison d’être du système capitalisme, la « production » du profit, entraîne inévitablement toutes les conséquences que les travailleurs du monde entier subissent aujourd’hui : mondialisation, concentration des capitaux, concurrence accentuée entre les travailleurs, chômage, délocalisations, concentration des capitaux, domination des monopoles et du capital financier, crises économiques et financières, guerres, famines, désastre écologiques … .

Les communistes doivent comprendre et faire comprendre aux travailleurs qu’il n’y a pas de solution dans le cadre du système capitaliste et qu’aujourd’hui la rupture avec le cirque électoral est nécessaire pour ébranler le pouvoir du capital sur la société.

Le Front National est un parti politique bourgeois comme les autres !
Hors du pouvoir les partis de la bourgeoisie. C’est la classe ouvrière qui doit diriger la société !


1 Marine le Pen – France Info Mardi 2 septembre
2 D’autres Parti classés à l’extrême droite arrivés au pouvoir il y a quelques années en Autriche ou en Italie ont mangé leur chapeau et les revendications anti système et anti européennes.
3 Déjà dans certaines municipalités conquises des affaires de corruption ont éclaté
4 Le terme scientifique exact est la plus-value

SORTIR DE L’IMPASSE DU REVISIONNISME (5)

ET DU REFORMISME


EXTRAIT DE L’EDITORIAL de la VDC N°11 Sept-Octobre 2014


Les élections municipales et européennes qui ont marqué le premier semestre 2014 ont mis en évidence les éléments d’une situation politique nouvelle à partir de laquelle le mouvement ouvrier et populaire doit maintenant tracer ses perspectives.

Le premier fait marquant, c’est le revers cinglant infligé au PS et au gouvernement dirigé par ce parti : des centaines de municipalités perdues, 6% des électeurs inscrits aux élections européennes. Deux ans auront suffi pour disqualifier François Hollande et ses ministres.
(...)
Le deuxième fait marquant des dernières élections, c’est l’importance de l’abstention :
57% aux européennes ! L’idée que les élections ça ne change rien, qu’il n’y a rien à en attendre progresse.


Les autres faits qui ressortent des résultats électoraux sont les succès relatifs que la droite UMP et l’extrême droite du Front national ont tirés de la bérézina du PS. Succès relatif pour l’UMP, car si ce parti gagne des villes aux municipales, il s’effondre aux européennes, affaibli par les scandales et ses divisions. Succès relatif aussi pour le FN, car s’il prend quelques mairies aux municipales et s’il passe devant l’UMP et le PS aux européennes, il n’en perd pas moins 2 millions de voix par rapport aux présidentielles de 2012. Cela n’enlève rien à la nocivité de ce parti d’extrême droite qui réussit à fourvoyer une partie du peuple.
(...)

Concrètement, chaque militant se pose la question : Que va-t-il se passer à la rentrée ?

Adoptant un discours en rupture avec les habituelles promesses non tenues sur la relance de l’économie et le recul du chômage, Manuel Valls a annoncé fin juillet une rentrée difficile. Les travailleurs doivent donc s’attendre à une série de nouvelles attaques contre les salaires et la protection sociale.
Quelle sera la riposte, ses objectifs et ses formes ?
Ce que l’on peut dire, c’est que si les objectifs et les formes de lutte empruntent les sentiers battus du réformisme et du respect des règles fixées par l’ennemi de classe, les travailleurs actifs, les chômeurs, les retraités, la jeunesse, verront s’aggraver leurs conditions de travail et d’existence.
Le succès dépendra des capacités des travailleurs en lutte, de leurs syndicats de base, de leurs UL, de leurs fédérations à s’organiser localement, régionalement et nationalement pour définir et imposer leurs objectifs aux directions confédérales. Il dépendra du rejet de toute illusion sur le parti socialiste et de leur volonté de combattre sans céder aux divers chantages le gouvernement dirigé par le fondé de pouvoir de la bourgeoisie François Hollande.

C'est aux militants communistes d'abord à travailler pour renverser les obstacles que les dirigeants réformistes politiques et syndicaux dresseront face au développement de la lutte anticapitaliste classe contre classe.



(…)


5 Le révisionnisme c’est la révision et l’abandon par les partis communistes des principes généraux de la théorie marxiste -léniniste : passage pacifique au socialisme, abandon de la dictature du prolétariat, électoralisme…La VDC traitera de cette question dans les prochains numéros.


A terme, à mesure que les travailleurs se convaincront qu’il ne suffit pas de riposter aux attaques du capital et de ses agents, mais qu’il faut les renverser, ils comprendront que pour y parvenir il faut reconstruire un véritable Parti Communiste, capable de tracer la voie de la révolution socialiste.

A chaque camarade militant politique ou syndical anticapitaliste, nous adressons ce message :
N’apporte jamais ton soutien au PS : c’est un parti bourgeois !
N’écoute pas ceux qui t’appellent à voter pour lui sous divers prétextes !
Contre le patronat et l’Etat, c’est classe contre classe qu’il faut lutter !
L’objectif des luttes de classe, c’est le renversement du capitalisme, pas lui donner un visage plus humain !
C’est la classe ouvrière qui doit diriger la société par la conquête et l’exercice du pouvoir !
L’avenir appartient au socialisme, à la construction de la société communiste !


______________


Adresse électronique du ROCML Roc.ml@laposte.net Site du ROCML : http://www.Rocml.org
Adresse électronique de la JCML : jcml.nationale@yahoo.fr
Adresse postale ROCML et JCML : ASS. GRANDROC Villa OctoSun 3 clos de lutché – 31380 GARIDECH

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  ROCML : la Voix Des Communistes n° 11 est parueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum