Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 ROCML premier mai 2012

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
CMC
Grand classique (ou très bavard)
171 messages postés
   Posté le 26-04-2012 à 21:45:13   Voir le profil de CMC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à CMC   

POUR UN PREMIER MAI 2012
DE LUTTE DE CLASSE ET DE LUCIDITE POLITIQUE


Ce premier mai se trouve entre le premier et le second tour des élections présidentielles, ce qui lui donne une dimension politique particulière.
Le 22 avril en effet, avec 27% des suffrages exprimés, les électeurs ont infligé une défaite cinglante à Nicolas Sarkozy. Ces 27% ne représentent d’ailleurs que 22% des inscrits (1 sur 5 !) et encore moins si l’on compte tous les travailleurs et toutes les travailleuses immigrés qui vivent et travaillent en France depuis des années mais qui n’ont pas le droit de vote. Il récolte là les conséquences des attaques multiples qu’il a développées contre les travailleurs ces cinq dernières années.
Son principal concurrent, le socialiste François Hollande est arrivé en tête. Avec 28% il se trouve donc au second tour face à Sarkozy. Il est d’ailleurs en position de l’emporter, d’autant que les composantes du Front de Gauche de Mélenchon (11%), les verts (2) et le NPA (1,5%) appellent à voter pour lui, alors que Marine Le Pen et François Bayrou ne se désistent pas ouvertement pour Sarkozy et que leurs électeurs vont se répartir entre les deux finalistes.

DEUX FACES D’UNE MÊME MEDAILLE

Le ROCML sait que, faute d’une autre alternative immédiate, la haine du peuple contre Sarkozy va s’exprimer en votant pour F. Hollande. Nous comprenons ce vote, mais, quitte à être à contre-courant, notre responsabilité d’organisation communiste est de dire qu’il est sans perspective.
Hollande, comme Sarkozy, sont des politiciens bourgeois. Leur job, c’est de gérer la société capitaliste, c’est-à-dire dans le contexte actuel de trouver les moyens de lui faire traverser la crise en s’efforçant de le sauver. Leur but commun, c’est une France capitaliste forte, où le capital produit le maximum de profit. Pour y parvenir, l’un comme l’autre est prêt à faire la guerre aux autres peuples et à accabler le peuple de France de tous les sacrifices. Sarkozy l’a fait depuis cinq ans. S’il est élu, Hollande ne fera pas autre chose. Ils sont les deux faces de la même médaille capitaliste.

LES RABATTEURS

Dans la campagne du premier tour, les candidats « à la gauche de la gauche » et leurs soutiens n’ont pas manqué de fustiger F.Hollande, allant même, comme Jean Luc Mélenchon, jusqu’à le caricaturer en « capitaine de pédalo » !
Une organisation membre du Front de Gauche a déclaré : « Celui qui a été présenté comme son principal challenger, Hollande, espère capitaliser le rejet de Sarkozy. Il a donné de nombreux gages à l’oligarchie, aux marchés financiers : il développera une politique de réduction des déficits publics, conformément aux exigences des banques qui nous font payer par ce biais leurs dettes. Il refuse de s’engager sur des mesures salariales, sur la remise à plat des contre-réformes sarkozystes, comme celle du système des retraites, et se limite à « répartir » l’austérité de façon plus juste sans la remettre en cause. S’il dénonce « la finance », il se garde bien de prendre des engagements concrets pour faire payer le capital ». Les trotskistes eux aussi ont démasqué la nature de classe de François Hollande.
Mais alors, pourquoi ces candidats appellent-ils tous maintenant ouvertement ou d’une manière hypocrite (« pour battre Sarkozy » à voter pour Hollande au second tour ? Ne servent-ils pas de la sorte son « espoir de capitaliser le rejet de Sarkozy » ?
Ils montrent bien là leur inconsistance politique et en définitive leur rôle de rabatteurs de la social-démocratie. Au premier tour ils se démarquent au maximum pour attirer les mécontents, au second tour ils les ramènent au bercail social-libéral.

LA VOIX DES COMMUNISTES

Les communistes véritables, eux, respectent les ouvriers et les gens du peuple en leur disant la vérité. Ils ne changent pas de discours à quinze jours d’intervalle.
Au premier tour, le ROCML n’a appelé à voter pour aucun des dix candidats. Y compris ceux de la gauche de la gauche, parce que parmi eux, il n’y avait aucun candidat communiste véritable, et parce que nous savions par expérience qu’ils appelleraient à voter pour F. Hollande au second tour sans aucune perspective.
Au second tour, le système électoral démocratique bourgeois (démocratique en apparence, bourgeois en réalité a fait son œuvre : il laisse face à face deux candidats ouvertement bourgeois interchangeables.

Le ROCML n’appelle à voter ni pour l’un, ni pour l’autre. Ni pour Sarkozy, c’est évident. Ni pour François Hollande. Car les communistes ne diffusent pas d’illusions chez les travailleurs. Ils n’appellent pas à voter pour un candidat quand ils savent qu’il faudra le combattre dès le lendemain de son élection.

POUR UN PREMIER MAI DE COMBAT DE CLASSE
POUR UN PREMIER MAI INTERNATIONALISTE

La classe ouvrière et les prolétaires qui vivent et travaillent en France ont reçu de rudes coups en cinq ans. Les revendications ne manquent pas :

- l’abrogation de toutes les régressions sociales imposées au cours de ce quinquennat dirigé par la droite et en particulier celle qui concerne les retraites, vers la retraite à 55 ans
- la hausse des salaires et des allocations de chômage,
- la diminution du temps de travail vers les 32 heures par semaine,
- l’interdiction des licenciements,
- un logement décent et gratuit pour les sans-abri et les nécessiteux,
- de véritables services publics de transport, de communication, d’éducation, de santé…
La volonté collective doit monter puissamment des cortèges populaires du premier mai afin que le futur président soit mis devant un mouvement déterminé mobilisé au-delà des élections.
Dans les cortèges du premier mai doit aussi se faire entendre la voix de la solidarité internationale des travailleurs, contre le racisme et le chauvinisme qui divisent et opposent les travailleurs, pour les droits égaux des travailleurs quels que soient leur origine et leur statut légal.
Enfin, dans cette période de guerres pour le repartage du monde, il faut faire entendre la voix de la paix, du refus des guerres impérialistes en particulier celles menées par l’impérialisme français.
Le premier mai ne doit pas être détourné de sa nature historique internationaliste et prolétarienne ! Il ne doit pas être dévoyé dans un but électoraliste en faveur d’un candidat bourgeois social-libéral.

VIVE LE PREMIER MAI DE LUTTE DE CLASSE
ET DE SOLIDARITE INTERNATIONALE !

LA REPONSE AUX ASPIRATIONS DES TRAVAILLEURS DEPEND DE LEURS LUTTES
PAS DES ESPOIRS ELECTORAUX.

ELLES ATTEINDRONT LEUR BUT AVEC LA CONQUÊTE REVOLUTIONNAIRE DU POUVOIR.

A BAS LE CAPITALISME ! VIVE LE SOCIALISME !
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10692 messages postés
   Posté le 27-04-2012 à 00:08:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

D’accord avec l’orientation générale de cet appel.

Concernant les revendications, il vaut mieux réclamer la retraite à 55 ans et les 32 h plutôt que « vers ceci ou vers cela ».
De même les « véritables services publics » : ce n’est pas précis.
Les transports collectifs sur courtes distances doivent être rétablis, comme tous les services publics de proximité, l’accès aux soins gratuits préservé, etc.
Il faut un salaire minimum, 1700€ brut c’est très insuffisant.
Il faut un moratoire sur les loyers et bloquer le prix de l’essence et du fuel domestique.
La régularisation des sans-papiers et l’interdiction du contrôle au faciès.
J'en oublie évidemment.

En ce qui concerne le premier mai, on assiste à une véritable opération promotionnelle des partis bourgeois et à une vente à l’encan du symbole de l’unité internationale des travailleurs.
Le FN célèbre une fête nationaliste dans le plus pur style pétainiste.
Sarkozy en fait autant.
La direction CGT veut utiliser le 1er mai pour soutenir le candidat du PS sous prétexte de « virer Sarkozy ».
Il faut dénoncer ces manœuvres avec la plus grande fermeté.

Un blog CGT a publié l'appel ci-dessous.
Bien entendu c’est très insuffisant pour un appel communiste, qui doit dénoncer ouvertement le hold up socialo sur le 1er mai syndical et appeler à l'abstention.

_____________


Rappel historique


Le 1er mai commémore la revendication ouvrière pour la journée de 8 heures. Les manifestations qui se sont déroulées dans le monde entier, souvent réprimées violemment, en ont fait aussi le symbole de l’unité internationale de la classe ouvrière pour ses revendications :
1er mai 1884 les syndicats américains réclament la journée de 8 heures. Deux ans plus tard 200 000 travailleurs l’obtiennent et 340 000 sont en grève.
1er mai 1891 la troupe tire sur les grévistes pacifiques à Fourmies (9 morts)
1er mai 1894 près de Chicago la manifestation de soutien aux ouvriers de Pullman est brutalement réprimée (2 morts)
1er mai 1906 Clémenceau fait donner la troupe contre les manifestants parisiens.
La même année à Hambourg 6000 ouvriers qui ont voulu fêter et chômer le 1er mai sont licenciés.
1er mai 1919 violente répression policière contre les syndicalistes à Paris
En Russie bolchévique le 1er mai devient chômé et fête légale des travailleurs en 1920
En 1941 Pétain transforme le 1er mai en « fête du Travail ».
A la libération le 1er mai devient jour férié et payé .

Après les avoir réprimées, le patronat a souvent essayé de détourner la signification des manifestations salariales du 1er mai et de les vider de tout contenu revendicatif.
Ainsi un certain parti a cherché à assimiler la journée des travailleurs du 1er mai à une commémoration pétainiste ‘travail-famille-patrie’, en l’associant à Jeanne d’Arc. Cela dans le but avoué donner à cette manifestation de solidarité internationale ouvrière une orientation nationaliste et chauvine , et de vider le premier mai de tout contenu revendicatif salarial .

Un autre parti prétend aujourd’hui célébrer le « vrai travail » , après s’être pavané dans des usines, en réquisitionnant pour ces mascarades des salariés sélectionnés en fonction de leur petite taille. Ce parti qui tient ses rassemblements place de la Concorde, à deux pas de la place Vendôme et de Van Cleef & Arpels, Cartier, Boucheron, Dior, Chaumet et Mauboussin, alignera à n’en pas douter des milliers de « vrais travailleurs » . Espérons pour eux qu’ils n’oublieront pas de laisser au vestiaire leur Loden, leur carré Hermès et leur Rollex afin de ne pas ridiculiser définitivement leur champion.

Espérons enfin que tous ceux qui – de quelque bord qu’ils soient - nous ont promis l’austérité auront la décence de ne pas insulter par leur présence les cortèges des salariés victimes des plans de licenciements, des paies pitoyables, des horaires en rondelle de saucisson et des retraites misérables.

1er mai : sur les pavés la lutte !



Edité le 27-04-2012 à 00:16:24 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  ROCML premier mai 2012Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum