Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité de Cuba et de l'Alba 

 retour sur la subversion US au Brésil

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 11-06-2019 à 19:22:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Brésil: l'enquête Lava Jato visait à empêcher le retour de Lula


Par Le Figaro avec AFP Mis à jour le 11/06/2019 à 14:43 Publié le 10/06/2019 à 14:02

[voir la vidéo sur site]

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/bresil-lava-jato-enquete-pour-empecher-le-retour-au-pouvoir-de-lula-20190610?fbclid=IwAR12T7pcoiZj-A2aTXZTWEBiPdqIJ9LZQHTVM4UWzgEsHbj4l-6hocYISzA

L'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

Les responsables de l'enquête anticorruption Lava Jato (Lavage express) au Brésil ont manœuvré pour empêcher le retour de l'ex-président de gauche Lula au pouvoir l'an dernier, rapporte dimanche The Intercept, sur la base de fuites potentiellement explosives.

Le site d'investigation a lancé ces accusations après avoir eu accès à un grand volume de messages privés échangés notamment sur Telegram entre les procureurs et le juge Sergio Moro, chargé de Lava Jato, et obtenus par «une source anonyme» . Ce juge est aujourd'hui le ministre de la Justice du président d'extrême droite Jair Bolsonaro. «Alors qu'ils ont assuré longtemps qu'ils étaient apolitiques et motivés par la seule lutte anticorruption, les procureurs de Lava Jato ont en fait comploté entre eux sur les moyens d'empêcher le retour au pouvoir de Lula et de son Parti des Travailleurs» , écrit le site.

Si leur véracité est établie, ces échanges battent en brèche la supposée nécessaire impartialité du juge Moro, qui aurait fourni des indications et conseils aux procureurs contre sa bête noire, l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, qu'il avait condamné en première instance en 2017. D'autres messages révèlent aussi que les procureurs avaient eux-mêmes «de sérieux doutes sur des preuves suffisantes de la culpabilité de Lula» dans l'affaire de l'obtention d'un triplex en pot-de-vin et qui l'a finalement envoyé en prison, pour huit ans et 10 mois après une révision récente de sa peine.

Sa condamnation a empêché Lula, le favori des intentions de vote à l'époque, de se représenter à la présidentielle d'octobre dernier. Il n'a cessé de clamer son innocence et de se dire victime d'une machination politique destinée à l'empêcher de se présenter à un troisième mandat, après ceux de 2003 à 2010. Pour sa part, le candidat du parti de Lula à la présidentielle, Fernando Haddad, a exigé une enquête approfondie sur ce qui pourrait devenir selon lui «le plus grand scandale institutionnel de l'histoire de la République» . Si les informations publiées par The Intercept se vérifient, «beaucoup vont devoir être emprisonnés, des procès devraient être annulés et une grande farce serait dévoilée au monde» , a ajouté celui qui a perdu la présidentielle au deuxième tour face à Jair Bolsonaro.


Edité le 11-06-2019 à 19:27:01 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 08-11-2019 à 23:39:24   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Lula est sorti de prison


AFP
Publié le 08/11/2019 à 21:55

L'ex-président brésilien Lula a été libéré vendredi, accueilli par une véritable marée rouge de militants de gauche à sa sortie de prison à Curitiba (sud), après plus d'un an et demi d'incarcération.


Luiz Inacio Lula da Silva, 74 ans, est sorti à pied du siège de la police fédérale où il était incarcéré après avoir été condamné pour corruption, embrassant chaleureusement des sympathisants et saluant la foule d'un poing levé, ont constaté les journalistes de l'AFP.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10812 messages postés
   Posté le 11-11-2019 à 13:25:24   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Lula da Silva est inéligible jusqu'en...2025.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10812 messages postés
   Posté le 11-11-2019 à 16:56:38   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Pour renverser le régime péroniste de gauche en Argentine,les Usa peuvent forcer Buenos aires à récupérer les îles Malvinas,plus des territoires en Antarctique,comme l Irak de Saddam au Koweït,afin de déclencher une guerre avec le Royaume uni.du coup,tout le camp impérialiste serait en situation de guerre avec l Argentine,et ce pays verrait son pouvoir s effondrer.le Brésil serait également du côté des Usa,du Canada,et de l impérialisme européen.les pays de l Alba soutiennent les revendications argentines aux Malvinas.


Edité le 11-11-2019 à 20:05:40 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 08-06-2020 à 20:53:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Une petite info sur le Brésil, qui ne surprendra guère :

https://www.dwnews.com/

Les données de diagnostic cumulatives du Brésil ont disparu du jour au lendemain, le président a fait valoir qu'elles ne reflétaient pas la situation actuelle


Le Brésil est le pays avec le deuxième plus grand nombre de cas confirmés de nouvelle pneumonie à coronavirus (COVID-19) dans le monde. Les informations sur l'épidémie sont très importantes pour la population, mais le site Web du Ministère de la santé a soudainement cessé d'afficher le nombre cumulé de cas le 6 juin. Le président Jair Bolsonaro a publié un message sur Twitter le 6 juin, affirmant que les données accumulées ne reflètent pas la situation actuelle au Brésil.

Reuters a rapporté le 6 juin que le ministère brésilien de la Santé avait supprimé le 5 septembre la page Web qui enregistrait les informations sur l'épidémie dans les États et les villes pendant plusieurs mois, puis avait présenté la nouvelle page le 6. Il fournit une petite quantité d'informations, reflétant uniquement le nombre de décès, de cas confirmés et du nombre de personnes récupérées en une seule journée. Il ne fournit pas le nombre cumulé de cas confirmés et de décès.

Bolsonaro a tweeté le 6: "Les données cumulatives ... ne peuvent pas refléter le moment au Brésil" , a-t-il déclaré, "(le gouvernement) prend d'autres mesures pour améliorer la forme du rapport des cas et la confirmation du diagnostic"

Ni Bolsonaro ni le ministère de la Santé n'ont expliqué les raisons du retrait des données sur l'épidémie sur le site Web.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 08-07-2020 à 13:22:19   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Des nouvelles de Bolsonaro :


Bolsonaro sniffe les nouvelles de CNN...

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 08-07-2020 à 18:59:51   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Putain, même le médecin d'Hitler n'était pas aussi cruel.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 09-07-2020 à 13:05:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Lula critique sévèrement Bolsonaro et souhaite renforcer les relations avec la Chine

vidéo

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 09-07-2020 à 21:18:35   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Cela confirme ma théorie sur la stratégie chinoise ou celle qui m'a été susurré à l'oreille par un camarade ayant eu une longue discussion avec un membre du PCC.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 25-10-2020 à 06:42:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Situation complexe en effet au Brésil, où Bolsonaro est responsable de 150 000 morts.
Le Brésil a participé aux tests de phase III du vaccin chinois, puis Bolsonaro s'est opposé à l'utilisation de ce vaccin, contre l'avis de son gouvernement.
La soumission à l'hégémonisme est la cause principale de ces revirements et les conséquences sont dramatiques.

________________


Processus complexe avant l'exportation des vaccins COVID-19 développés en Chine vers le Brésil

Par Shan Jie Source: Global Times Publié: 2020/10/24 17:34:43

https://www.globaltimes.cn/content/1204497.shtml

Un employé du producteur chinois de vaccins Sinovac a déclaré que la société devait suivre les exigences des autorités après que le département de médecine brésilien a approuvé l'importation de 6 millions de vaccins COVID-19 développés par la Chine, malgré les rebondissements dans la décision du pays concernant l'achat.

L'Agence nationale de surveillance sanitaire du Brésil, également connue sous le nom d'Anvisa, a autorisé vendredi l'Institut Butantan de Sao Paulo à importer 6 millions de doses du vaccin contre le coronavirus de Sinovac, bien qu'il y a à peine un jour, le président Jair Bolsonaro a déclaré que le Brésil "n'achèterait pas le vaccin chinois" , a rapporté Reuters. Samedi.

Commentant ces progrès, une source de Sinovac a déclaré samedi au Global Times que les processus ne sont cependant pas décidés par la société, car l'exportation de Chine et l'importation au Brésil seront basées sur des échanges officiels et le processus sera complexe. .

"Il y a eu de nombreux rebondissements et incertitudes", a déclaré la source.

Le vaccin, toujours en cours d'essais cliniques de phase III avec les efforts d'une université locale au Brésil, n'a pas encore été approuvé pour une utilisation plus large au Brésil, selon le rapport.

Auparavant, le ministre brésilien de la Santé, Eduardo Pazuello, a déclaré mardi que le gouvernement fédéral "avait conclu un accord avec l'Etat de São Paulo pour acheter 46 millions de doses de vaccin", a rapporté la BBC.

Dimas Tadeu Covas, directeur de l'Instituto Butantan a également exprimé son optimisme quant au vaccin de Sinovac.

Une source de l'entreprise a déclaré au Global Times plus tôt ce mois-ci que le prix de chaque dose ne serait pas aussi bas que 1,96 dollar, comme l'avait laissé entendre le gouverneur de Sao Paulo.

Le bilan des morts du COVID-19 au Brésil a atteint 156 471 et le pays compte plus de 5,3 millions de personnes infectées, a annoncé vendredi le ministère de la Santé du pays. L'État de Sao Paulo, le plus peuplé du pays, a été le plus durement touché par la maladie, avec 1 083 641 cas et 38 608 décès, selon le ministère, a rapporté l'agence de presse Xinhua.


Edité le 25-10-2020 à 08:16:23 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 03-04-2021 à 11:32:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un article intéressant sur les contradictions entre Bolsonaro et l'armée, alors que le juge Sergio Moro, à l'origine de la première condamnation de Luiz Inacio Lula da Silva pour corruption, a été déclaré «partial» mardi 23 mars par la Cour suprême du Brésil. Le bilan extrêmement lourd du covid ne peut qu'aiguiser ces contradictions :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-est-a-nous/bresil-le-torchon-brule-entre-l-armee-et-jair-bolsonaro_4338995.html

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 03-10-2021 à 15:56:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Après l'échec judiciaire et le covid meurtrier au Brésil :

Puissantes manifestations de masse :

https://www.courrierinternational.com/article/bolsonaro-dehors-manifestations-dans-tout-le-bresil-pour-la-destitution-du-president-jair

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 05-11-2022 à 21:08:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Lula prêt à redonner au Brésil la place qui lui revient dans les affaires mondiales

De Jorge Heine
Publié: 03 nov. 2022 23:11 Mis à jour: 03 nov. 2022 23:05
https://www.globaltimes.cn/page/202211/1278701.shtml

Le scrutin (deuxième tour des élections) au Brésil le 30 octobre a été décrit comme "la mère de toutes les élections". Le président sortant Jair Bolsonaro a affronté l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva dans un concours sans limites. Bolsonaro, souvent surnommé « le Trump des tropiques », est issu de l'extrême droite, tandis que Lula, un métallurgiste devenu syndicaliste, qui a perdu un doigt sur le sol de l'usine et pour qui il s'agissait de sa sixième élection présidentielle, est une icône de la gauche. Dans un Brésil qui traverse une mauvaise passe, avec une économie en berne et l'un des taux de mortalité les plus élevés de la pandémie de COVID-19 (près de 700 000 Brésiliens y ont perdu la vie), les huit années des deux mandats de Lula (2003-2010 ) sont considérés comme une « ère dorée ».

La croissance économique, des programmes sociaux ambitieux qui ont sorti 40 millions de personnes de la pauvreté, une forte présence internationale (le Brésil remportant les candidatures pour l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA et des Jeux Olympiques) et des garde-fous pour protéger l'Amazonie, ont été les caractéristiques d'une période qui semblait avoir mis fin au vieil adage selon lequel "le Brésil est le pays du futur et le sera toujours" (bien que ce ne soit pas le cas). Lula a été décrit comme le politicien le plus populaire sur Terre (Obama l'a décrit comme « l'homme » et a quitté ses fonctions avec un taux d'approbation de 87 %. Pourtant, le destin prend une tournure étrange, et quelques années plus tard, avec des preuves et des procédures douteuses, un procureur politiquement ambitieux a fait inculper et condamner Lula pour corruption. La Cour suprême du Brésil a annulé la condamnation en raison de ces irrégularités,

À 77 ans, et après ce qu'il a traversé, beaucoup auraient compris si Lula s'était replié sur le rôle d'ancien homme d'État. Pourtant, ce n'est pas son style, et il est retourné directement dans l'arène politique pour se battre pour ce en quoi il croit.

Ce faisant, et contrairement à la tactique « diviser pour mieux régner » de son adversaire, Lula a construit une large coalition sur tout le spectre politique, qui serait la clé de sa (étroite) victoire le 30 octobre, où il a obtenu 50,9 % des voix. voter. Son candidat à la vice-présidence était Geraldo Alckmin, du PSDB, ancien gouverneur de Sao Paulo, qui s'était présenté contre Lula aux élections présidentielles de 2006. L'ancien président Fernando Henrique Cardoso (1994-2002), avec qui Lula avait eu de fortes divergences dans le passé, a également soutenu Lula, tout comme les candidats à la présidence qui n'ont pas atteint le second tour, comme Simone Tebet et Ciro Gomes, permettant à Lula arriver en tête du scrutin . Pour la première fois depuis le retour du Brésil à la démocratie, un président sortant a été défait lors d'une élection pour un second mandat.

Pourtant, Lula a maintenant une tâche difficile. Son parti, le PT (Parti des Travailleurs) n'a pas la majorité au Parlement et, comme il l'a fait lors de ses précédents mandats au Planalto (palais présidentiel du Brésil à Brasilia), il devra travailler avec les partis du Centre qui détiennent 28 pour cent des sièges à la Chambre basse et 42 pour cent au Sénat. Une demande clé du public brésilien est une modernisation des services publics, ce qui signifiera une augmentation des dépenses dans un pays déjà confronté à un déficit budgétaire élevé, une faible croissance économique et une productivité stagnante.

En matière de politique étrangère, on s'attend à ce que le Brésil joue à nouveau un rôle de premier plan dans le renforcement de la coopération et de la coordination régionales sud-américaines (contrairement à Bolsonaro, qui a quitté la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes, l'organisation régionale faîtière de l'Amérique latine, comme l'un des les premières choses qu'il a faites), ainsi que de reconquérir une position centrale dans les pays du Sud par le biais d'entités telles que les BRICS. Les relations avec la Chine devraient reprendre un cours régulier - le commerce Brésil-Chine a atteint 164 milliards de dollars en 2021, soit environ un tiers de tout le commerce sino-ALC, et le Brésil a reçu la moitié des IDE chinois en Amérique latine, soit environ 140 milliards de dollars. Le Brésil devrait également améliorer ses relations avec les États-Unis, qui ont atteint le fond sous le prédécesseur de Lula.

Le Brésil est bien placé pour jouer un rôle clé dans le monde turbulent d'aujourd'hui. Pays clé du Sud global, mais faisant pourtant partie de l'hémisphère occidental, avec une importante population d'ascendance africaine, il incarne la diversité et l'hétérogénéité qui marquent notre époque. Il peut être une charnière entre le Nord et le Sud, l'Est et l'Ouest, comme peu d'autres pays le peuvent.

Le président élu Lula a la chance de redonner au Brésil la place qui lui revient dans les affaires mondiales et d'unir une nation profondément divisée. Ce ne sera pas une tâche facile, et le monde regardera.

L'auteur est professeur-chercheur à la Pardee School of Global Studies de l'Université de Boston, boursier mondial du Wilson Center et chercheur principal au Center for China and Globalization (CCG). opinion@globaltimes.com.cn

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Grand classique (ou très bavard)
1199 messages postés
   Posté le 06-11-2022 à 04:57:24   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Tout semble bien "vert", à commencer par son intervention à la COP en Egypte, la grande réunion de propagande occidentale de culpabilisation des masses avec le CO2 et la lutte contre le climat.
Pas grand chose pour sortir les millions de brésiliens de la pauvreté, à moins que Lula ne tienne pas son programme et mette en oeuvre des mesures sociales urgentes pour les brésiliens et les peuples exploités et dominés par l'impérialisme américain.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18332 messages postés
   Posté le 06-11-2022 à 12:18:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

C'est juste mais l'Amérique du sud pourraient se détacher davantage des USA

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité de Cuba et de l'Alba  retour sur la subversion US au BrésilNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum