Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales 

 la résurgence du nationalisme japonais

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7006 messages postés
   Posté le 12-06-2018 à 19:39:25   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://www.youtube.com/watch?v=MLg5wD10iZ8

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7006 messages postés
   Posté le 12-06-2018 à 20:05:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Au passage,je rappelle que l extrême droite japonaise revendique toujours la sécession de la Mandchourie,fait qui n est pas signalé dans ce débat.

--------------------
pzorba75
Jeune Communiste
153 messages postés
   Posté le 13-06-2018 à 04:53:29   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

marquetalia a écrit :

L Inde prendra le Tibet,le Japon le Manchukuo,la Mongolie la Mongolie intérieure,les Musulmans le Xinjiang,et les États Unis Hong Kong et Macao.

Tu tiens ça d'où?

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10275 messages postés
   Posté le 15-06-2018 à 08:56:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Visiblement marquetalia a effacé son post

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10275 messages postés
   Posté le 18-06-2018 à 08:37:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un article qui éclaire aussi la politique étrangère chinoise et la
communauté de destin
.


Le sommet Trump-Kim laisse le Japon aux prises avec une stratégie dépassée



Par Akira Kimura Source: Global Times Publié: 2018/6/14 18:23:40

http://www.globaltimes.cn/content/1107002.shtml

La rencontre amicale entre le président américain Donald Trump et le dirigeant de la Corée du Nord , Kim Jong-un, à Singapour, mardi, indique un changement dans le rôle du Japon dans la question de la péninsule coréenne . Pour être précis, le Japon a participé aux pourparlers à six et n'est plus qu'un spectateur.

Selon la déclaration conjointe publiée après le sommet, outre le problème nucléaire nord-coréen, le seul autre sujet mentionné lors de la réunion de Kim-Trump est que les Etats-Unis et la Corée du Nord "s'engagent à récupérer les prisonniers de guerre / MIA". action), y compris le rapatriement immédiat de ceux déjà identifiés. " Le Japon avait espéré que la Corée du Nord s'engagerait à rouvrir la question des citoyens japonais enlevés et pourtant, elle n'a pas été reprise au sommet. Alors qu'est-ce que le sommet Kim-Trump signifie pour le Japon?

En fait, le Japon ne s'attendait pas à ce que le dossier nucléaire nord-coréen fasse de si grands progrès sous l'administration Trump. Après tout, la Corée du Nord a conduit son sixième essai nucléaire et ses missiles balistiques à essai en 2017. Le Japon était plus susceptible de croire que les États-Unis prendraient des mesures autoritaires pour résoudre le problème, y compris des frappes préventives. Mais après que la Corée du Nord a tiré le missile balistique intercontinental Hwasong-15 qui est capable d'atteindre toute la partie continentale des États-Unis le 29 novembre 2017, sa force militaire s'est améliorée et a donc gagné davantage. L'ancien Premier ministre japonais, Yukio Hatoyama, a considéré que le processus de paix dans la péninsule était favorable, car il pensait que la percée militaire de la Corée du Nord rendait beaucoup plus dangereux le recours à la force pour résoudre le problème,

Après que Trump en mars ait exprimé sa volonté de rencontrer Kim, les États-Unis et la Corée du Nord ont commencé à ajuster leurs politiques. Lors de la rencontre avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe le 18 avril, Trump a réaffirmé sa proposition faite lors de sa campagne électorale de réduire les troupes américaines en Corée du Sud, ce qui devrait être étroitement lié à son plan sur la péninsule.

Le demi-tour de Trump n'est pas totalement incompréhensible. Après tout, Trump et son parti républicain bénéficieraient lors de la prochaine élection à mi-parcours en Novembre s'il a remporté le prix Nobel de la paix en vertu de son succès sur la question de la péninsule.

Cependant, le Japon n'est pas bien préparé pour cela. Abe prend toujours une position ferme sur la Corée du Nord. Il a répété à plusieurs reprises que «les pourparlers au nom des pourparlers n'ont pas de sens» et «nous devons exercer un maximum de pression sur la Corée du Nord». Il a également déclaré que Séoul et Washington n'avaient pas le temps de retarder leurs exercices militaires conjoints pendant les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, appelés par le président sud-coréen Moon Jae, en violation de la souveraineté de son pays et de son ingérence dans les affaires intérieures.

Le Japon a le devoir de prendre la responsabilité de son agression dans l'histoire. Par conséquent, le Japon devrait soutenir inconditionnellement le processus de paix dans la péninsule, et il n'est pas trop tard pour traduire la responsabilité en action. Le Japon doit d'abord arrêter de suivre aveuglément les États-Unis dans les affaires de l'Asie de l'Est. Les troupes américaines en Corée du Sud et au Japon sont le résultat de la guerre froide et sont en retard sur leur temps.

De la proposition japonaise de la Communauté d'Asie de l'Est à celle de la Chine d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité, les deux montrent que le développement pacifique est le thème du monde. Si les résultats du sommet Kim-Trump sont mis en œuvre et que les États-Unis retirent leurs troupes de la Corée du Sud, le Japon devra se conformer à la tendance et les bases militaires américaines à Okinawa seront les premières à être touchées. Cependant, l'administration Abe n'a pas encore ajusté sa politique de sécurité et a même plaidé pour la construction de la base militaire américaine à Henoko. Les Japonais doivent prêter leur voix pour changer la situation actuelle.

L'auteur est professeur à l'Université de Kagoshima, au Japon. opinion@globaltimes.com.cn

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales  la résurgence du nationalisme japonaisNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum